Son mari la partage avec un gentleman

  • 0
Bandeau sur les yeux de madame avec son escort boy paris

Son mari la partage avec un gentleman

Category:Couple,escort boy,escort service,Experience,fantasmes,fessée,gentleman,gigolo,soumission,triolisme,Uncategorized Tags : 

Son mari la partage avec un gentleman

Debout, les yeux bandés, elle attendait que son mari la partage avec un gentleman. Deux mains se sont alors posées délicatement sur ses seins, les caressant un à un en passant leurs doigts sur ses tétons durcis mais encore couverts par sa lingerie légèrement transparente, donnant une illusion de nudité et elle espérait rendre ainsi son mari et son gentleman, fous de désir pour elle.

Les yeux bandés à la merci de deux hommes

Les yeux bandés à la merci de deux hommes

Elle était presque sûre que les mains appartenaient à Jean, l’escort boy qu’il avait trouvé sur le net et dont le site http://escortboy.org regorgeait d’expériences excitantes pour les femmes seules et les couples. Le mains de Jean étaient un peu plus douces que celles de son mari mais elle adorait cette sensation. Savoir qu’un autre homme était en train de la toucher et que son mari l’autorisait la faisait déjà mouiller.

Elle restait là entre les deux, tandis que son mari passait ses doigts le long de sa colonne vertébrale tout en descendant avant de la caresser jusqu’à son sexe. Son mari remarqua qu’elle était déjà humide, il savait que la présence de deux hommes l’excitait au plus au point. Elle avait lâché un petit gémissement alors qu’il la caressait le long de sa fente par-dessus sa lingerie.

Son mari la partageait avec un gentleman. Elle n’avait qu’une envie: qu’il la lui retire sauvagement pour la toucher peau contre peau. Jean quant à lui, commençait à dégrafer son soutien-gorge, la laissant topless devant lui pour la première fois. Elle se demandait ce qu’il pensait d’elle. Elle n’eut pas le temps d’y penser longtemps puisqu’il faisait rouler ses tétons durcis entre ses doigts, lui envoyant des sensations électriques et érotiques tout le long du corps.

Elle se cambrât alors vers lui pour lui offrir ses seins, l’obligeant ainsi à continuer sa délicieuse exploration.
Bien trop tôt, l’attention sur sa poitrine diminuât avant que Jean ne se retire complètement et elle l’entendit marcher de l’autre côté de la chambre. Un courant d’air frôla sa peau et Elle frissonna.

Elle essayait tant bien que mal de discerner ce qu’il faisait là-bas mais Elle avait du mal à se concentrer avec les doigts de son mari sur son clitoris, se faisant de plus en plus présents. Lui aussi s’était arrêté avant de pouvoir faire quoi que ce soit. Elle était laissée debout sans aucun contact et sans aucune idée de ce qu’ils prévoyaient de faire.

Ses nerfs étaient à vifs durant l’attente interminable qui la faisait anticiper leurs moindres mouvements. Soudain, l’un des hommes se tint devant elle et l’entraîna dans un baiser passionné. Elle ne savait pas si c’était Jean ou son mari qui la faisait vibrer et lui réchauffer le sexe mais Elle aimait ne pas être sûre et se prendre à ce jeu érotique.

Deux hommes l'embrassent

Deux hommes l’embrassent

Son mari la partageait avec un gentleman. L’homme inconnu enfonça sa langue dans sa bouche pour jouer avec elle et elle ne pouvait que répondre positivement. Il continua à lui mordiller la lèvre une fois le baiser enflammé terminé. Un petit gémissement s’échappa et ils rirent tous les deux.

Il s’agissait de son mari. Aucun doute là-dessus. Un bruit de métal retentit soudain dans la pièce. Jean était parti chercher Elle ne sait quel accessoire. L’inconnu et le fait de ne pouvoir rien voir ne faisait qu’augmenter l’excitation qu’elle ressentait déjà. L’un des deux hommes vint lui caresser les bras tout en se positionnant derrière elle.

Curieuse, Elle se laissait faire. Lorsqu’une sensation de métal toucha son poignet, Elle sut alors qu’ils allaient l’attacher à des menottes. Heureusement pour elle, elles étaient rembourrées pour ne pas laisser de marques sur sa peau. Une fois les yeux bandés et menottée, Elle était à leur merci et Elle adorait chaque seconde qui s’écoulait.

Sans avertissement, Elle sentit une paire de mains lui caressant les seins quelques secondes avant de faire glisser sa culotte en dentelle sur le sol. Elle était complètement exposée à ces deux hommes. Il n’y avait plus de place à l’imagination à présent.

Les doigts se faufilèrent sur son clitoris et Elle était à deux doigts d’écarter ses jambes un peu plus pour leur laisser de la place mais ceux-ci ne faisaient que la frôler sans jamais vraiment lui donner la friction dont elle avait tant besoin. À plusieurs reprises, l’homme la taquinait et la testait mais elle n’allait pas craquer.

Elle voulait les supplier mais elle avait l’impression qu’ils ne l’écouteraient pas. Ils voulaient la torturer par un déni d’orgasmes. Elle poussait ses hanches vers l’avant pour essayer de se frotter contre ces doigts plus fortement mais il n’y avait rien à faire. Soudain, une petite claque vint lui frapper les fesses et Elle cria de surprise dans un mélange de plaisir et de légère douleur.

Elle savait que son mari adorait lui donner la fessée de temps en temps alors elle imaginait qu’il s’agissait de lui, le coquin. Elle se sentait devenir toute chaude, elle se sentait chienne, elle avait envie d’être prise comme un putain, elle voulait être une vraie salope lubrique assoiffée de sexe. Jean lui ordonna de se mettre à genoux. Sans hésiter Elle s’agenouilla devant lui, et elle pouvait le sentir très près d’elle. Elle imaginait que son visage était à hauteur de sa queue énorme et l’idée l’excitait terriblement. Allait-il lui demander de le sucer ?

Triolisme avec un escort boy

Triolisme avec un escort boy

Elle l’entendit dézipper son pantalon avant de le laisser tomber par terre, et là Elle était sûre et certaine de ce qu’il voulait d’elle. Elle était plus que ravie de lui donner. Avec sa main dans ses cheveux, Jean la dirigeât vers son sexe en érection. Sa grosse queue vint embrasser sa bouche. Elle fit courir sa langue le long de sa verge dure, la lubrifiant pour bien pouvoir la prendre en bouche une première fois, puis une deuxième et ainsi de suite…

Il entrait et sortait de sa bouche dans des succions lentes qui devenaient de plus en plus rapides. Il poussait son sexe en elle de plus en plus profondément et bientôt Elle gémissait autour de lui, lui envoyant des vibrations auxquelles il ne pouvait résister. Jean grognait au-dessus d’elle en serrant la poigne qu’il avait dans ses cheveux et Elle était à deux doigts de sourire, satisfaite de sa réaction. Elle voulait lui donner un maximum de plaisir, surtout s’il ne s’agissait que d’une histoire d’un soir.

Elle se détendait la bouche, la mâchoire et la gorge pour qu’il glisse en elle facilement alors qu’il continuait ses va-et-vients sauvages. Mais au moment où il était sur le point de jouir, il se retira vivement de sa bouche. Pendant ce temps là, son mari avait eu le temps de lui masser la chatte et de lubrifier son côté obscur pour la chauffer avant de la doigter lentement avec un, puis deux doigts. Elle était trempée de désir.

Soudain, Elle sentit le bandeau s’enlever de ses yeux et les menottes se détacher, lui redonnant sa liberté. Elle allait enfin pouvoir les toucher. Elle détestait ne pas pouvoir toucher Jean quand elle était en train de le sucer. Elle n’allait plus être limitée à présent, mais pour combien de temps, ça elle n’en savait rien.

Ils s’installèrent alors tous les trois confortablement sur le lit avec son mari allongé sur le dos. Elle se mit à califourchon sur lui, une position qu’il adorait. Et Jean vint se placer derrière elle. Il n’était pas encore collé contre son dos mais il la caressait tendrement. Son mari glissait ses mains sur le haut de ses cuisses tout en l’observant se positionner au dessus de son sexe dur pour elle.

Elle s’enfonça sur lui, se remplissant entièrement de lui dans une première poussée. Elle gémit de plaisir alors qu’elle sentait chaque centimètre de sa queue en elle. Elle posa ses mains contre son torse avant de se cambrer pour continuer ses va-et-vients sur lui. C’était la première fois qu’elle faisait l’amour en présence d’un autre homme et elle n’arrêtait pas de tourner la tête pour regarder Jean dans les yeux même lorsque le plaisir était trop intense et lui donnait envie de les fermer.

Candaulisme

Candaulisme

Elle voulait garder le contact avec lui alors qu’il s’était collé contre elle par derrière, empoignant ses hanches, en caressant ses fesses. Elle ne savait plus quelle paire de mains appartenait à qui mais cela n’était pas important. Elle continuait de s’empaler sur son mari avec ardeur et elle allait de plus en plus vite. Elle voulait montrer à Jean combien elle était douée.

Son mari la partageait avec un gentleman. Ses mouvements devenaient de plus en plus saccadés. Avec son mari encore en elle, Jean enfila un préservatif et glissa son sexe contre sa fente, avant de rester près de son côté obscur, prêt à la pénétrer pour la première fois. Elle était nerveuse mais Elle lui faisait confiance et elle savait que tout allait se passer à la perfection. Elle allait enfin réaliser son fantasme de double pénétration avec ces deux hommes merveilleux et Elle n’en pouvait plus d’attendre.

Elle prit alors la décision de se cambrer un peu plus vers l’avant tout en se poussant contre le sexe de Jean, lui montrant ce que elle voulait de lui. Pendant un instant, son mari s’arrêta de bouger et elle aussi, le temps que Jean enfonce sa queue en elle. Centimètre par centimètre, Jean la prit avec une douceur infinie. Elle n’avait jamais été aussi remplie de sa vie. Une fois qu’il furent tous les deux à l’intérieur, Elle sentait qu’il n’y avait plus aucune place disponible.

Son escort boy se mit à bouger lentement pour commencer un va-et-vient, et les sensations extraordinaires étaient là, en plus Jean lui caressait le clitoris, apportant du plaisir supplémentaires. Son mari, la voyant accablée par les sensations procurées par ces deux pénétrations, commençât à régler le rythme de ses va-et-vient, poussant à l’intérieur avant de se retirer. Les deux hommes la remplissaient tour à tour, la plongeant dans un plaisir maximal, et cela ne faisait qu’augmenter son excitation par rapport à la situation. Elle était en train de se faire prendre par deux hommes en même temps et Elle adorait ça !

Son mari aime la voir avec un autre homme

Son mari aime la voir jouir avec un autre mâle.

Elle n’arrêtait pas de gémir et elle était déjà prête à jouir. Quelques va-et-vient successifs lui suffirent à la pousser au bord de l’orgasme. Elle ne pouvait pas se contrôler, ses muscles se contractaient autour d’eux et ils commencèrent à s’enfoncer plus sauvagement à l’intérieur de ses orifices, la pilonnant sans retenue et ils crièrent alors tous les trois ensemble comme des animaux sauvages en rût.

Elle était épuisée mais plus satisfaite qu’elle ne l’avait jamais été. Elle adorait la sensation d’être autant remplie et Elle savait que cela allait lui manquer un jour. Pour le moment, Elle était allongée sur son mari en reprenant sa respiration. Jean se retira délicatement avant de s’allonger sur sa droite.

Elle avait rencontré son regard et lui avait souri. Elle lui avait alors fait lire un petit ‘merci’ avec ses lèvres et il hocha la tête, le regard lui aussi satisfait. Ils restèrent comme ça pendant quelques minutes, le temps de laisser la tension retomber et de retrouver leur respiration.

Elle avait lancé un regard à son mari pour voir s’il ne regrettait pas leur expérience mais non, il avait cette béatitude de l’homme heureux et il était clair qu’il n’avait aucun regret, à son plus grand soulagement. Elle avait hâte que les deux hommes soient reposés pour qu’ils continuent toute la nuit à la baiser comme une femme qui aimait le sexe comme elle.

***

Avez-vous des fantasmes à explorer ? Beaucoup de couples rêvent de certaines situations érotiques sans pouvoir les vivre. Vous êtes tous en droit de profiter de la compagnie d’un gentleman qui traitera votre compagne comme une lady et ne jugera pas votre envie de sexe et de plaisir sans lendemain pour vivre un fantasme.

Un gentleman qui vous transportera dans la magie d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Vous oublierez tous vos soucis et pourrez lâcher prise lors d’une expérience de divertissement unique dans un respect mutuel avec protection. Osez le triolisme

Au plaisir de vous séduire, de vous faire rire, de divertir votre couple. Mais avant tout faisons connaissance autour d’un drink sans engagement et je vous dirai tout ce que vous brûlez de savoir.

Au plaisir de faire votre connaissance. Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
🌐 http://escortboy.org