Tag Archives: gentleman

  • -
Envied'unaccompagnement%personnalisé

Envie d’un accompagnement 100% personnalisé

Category:Accompagnateur,divertissement,escort boy Tags : 

Madame avait besoin d’un Envie d’un accompagnement 100% personnalisé. A peine arrivé dans sa chambre d’hôtel, le gentleman prit la dame dans ses bras et ils s’assirent dans le lit. Il la fit se blottir contre son torse, sa chaleur réchauffant ses membres, et il la tint contre lui avec une galanterie délicate.

De la chaleur s’était insinuée en elle à chaque endroit où leurs corps se touchaient. Elle était recroquevillée comme un chat sur ses genoux, le visage posé contre son épaule ferme, tout contre les contours de son corps. Quelle sensation merveilleuse.

L’escort boy avait posé ses mains sur elle. L’une était autour de sa taille, l’autre était posée sur sa cuisse, près de la ligne de couture de sa robe. Pour la première fois, elle remarqua son odeur mélangée avec ce célèbre parfum italien qui fit réagir ses hormones.

Jean était un mâle alpha sans honte ni excuse qui exsudait la confiance, qui dominait le monde par sa présence. Elle avait son corps tout contre le sien, elle se sentait fondre contre lui, et elle percevait qu’elle tenait confortablement dans ses bras. Sa propre douceur rencontrait sa force qui ne reculait pas sous son poids.

être une femme avec un escort boy

être une femme avec un escort boy

Le gentleman était sexy, intriguant, et, en regardant de plus près ces cheveux, Madame ressentait le besoin distinct de passer ses mains dedans. Elle ressentait un désir puissant qui prenait feu dans son estomac. Elle aurait dû en avoir honte, mais la pensée de cette main qui glisserait sous sa robe pour la toucher en son centre lui coupait le souffle. Et ces lèvres étaient tellement proches, elles suppliaient qu’on les suçote.

Elle suivit son instinct et décida d’embrasser cet homme à pleine bouche. Elle aspira sa lèvre inférieure dans sa bouche et la mordilla pour en sentir la fermeté. Ses mains grimpèrent le long des muscles tendus de son cou pour essayer d’attirer son visage contre elle.

Madame attrapa la main qu’il avait placée sur sa cuisse, la souleva et la posa sur son sein, appuyant la paume sur sa peau pour qu’il n’y ait aucun malentendu sur ce qu’elle voulait de lui. Puis, elle déposa des baisers bouche ouverte sur son cou noueux, léchant et mordillant sa clavicule.

L’escort boy lui souleva le menton avec la main qui n’était pas posée sur son sein et écrasa ses lèvres sur les siennes. Il la possédait, c’était tout ce à quoi elle pouvait penser. Son baiser vibrait à travers tout son corps. Elle se redressa ; elle voulait, elle avait besoin de se rapprocher de lui, mais sans jamais rompre le contact de leurs lèvres. Jean l’aidait dans ses mouvements maladroits pour qu’elle chevauche ses cuisses, collée contre lui. Elle pouvait sentir la bosse de son érection contre la barrière fragile de sa culotte.

C’était ça dont elle avait besoin, ce pour quoi elle se réveillait parfois la nuit ; de la passion pure, totale, sans regret, à laquelle il fallait obéir immédiatement.

Elle poussa un gémissement à ce contact et frotta son pelvis contre son membre couvert. Avec sa langue et ses dents, il explorait les profondeurs de sa bouche sans discontinuer.

Des flammes surgirent en elle, comme une faim qui effaça toute arrière-pensée quant à son idée originale. Tout ce qu’elle voulait, c’était sentir cet homme en elle. Et elle en voulait plus, elle voulait tout ce qu’il pouvait lui donner et plus encore. Elle avait passé beaucoup trop d’années à lire ses textes érotique et maintenant, après avoir entraperçu un simple goût de la passion explosive qu’il proposait, elle voulait le boire tout entier et s’y noyer. Elle avait besoin de sentir sa peau sous ses mains. Elle se fichait des restrictions que posaient leurs vêtements, désormais. Elle passa les mains sur son torse magnifique, tira sur sa chemise, la souleva, et révéla son torse qu’elle voulait gouter avec sa langue.

Elle retira sa bouche de la sienne, à peine un instant, pour avoir le temps de murmurer, « Enlève ça, » haletante de besoin, la respiration courte.

L’escort boy fit glisser les bretelles de la robe de ses épaules

L’escort boy fit glisser les bretelles de la robe de ses épaules

Il poussa un grondement, et arracha presque sa chemise en la faisant passer par-dessus sa tête. De nouveau, sa bouche se posa sur celle de Madame, avant qu’elle ait pu bien voir son torse. Il s’occupa rapidement de sa robe, sans relâcher son emprise sur sa bouche, les mains trouvant rapidement la fermeture éclair du tissu bleu.

L’escort boy fit glisser les bretelles de la robe de ses épaules, puis repoussa le tissu jusqu’à sa taille. Il défit l’agrafe de son soutien-gorge et libéra ses seins avant de le lancer sur le lit. Ils gémirent à l’unisson lorsque les seins nus de Madame entrèrent en contact avec son torse.

Il changea de position, de sorte que Madame soit allongée, le dos contre le lit, et qu’il la surplombe. Il prit ses mains et les plaça au-dessus de sa tête.

« Garde tes mains ici, » ordonna-t-il. Puis, sa bouche déposa une traînée de baisers sur sa poitrine jusqu’à arriver à ses seins. Du bout des lèvres, il saisit une aréole et se mit à suçoter le petit bout durci. Chaque traction liquide sur son sein envoyait des courants électriques à travers tout son corps. Sa robe se redressa, le tissu autour de sa taille, lorsqu’elle ondula des hanches contre la longueur épaisse de sa virilité, toujours emprisonnée dans son pantalon.

Une des mains de l’homme se glissa entre ses jambes et jusque dans sa culotte. D’un seul doigt, il traça le contour de ses lèvres et de ses replis déjà mouillés et glissants de désir. Il glissa deux doigts dans son canal resserré, et les hanches de Madame ruèrent, tandis qu’il pénétrait dans ses profondeurs. Du pouce, il frotta et fit des cercles autour de son clitoris, trouvant l’endroit exact qui lui faisait perdre la tête. La combinaison de ses doigts à l’intérieur de sa chatte, les tractions insistantes de sa bouche sur ses tétons qui en faisaient des pics dressés, et les attentions de son pouce sur son point sensible, lui fit dire quelque chose qu’elle n’avait jamais dit à un autre homme de sa vie.

 

« Baise-moi, » supplia-t-elle, au-delà de toute pensée et de toute raison.

Il gémit autour de son sein et arracha sa culotte d’un coup sec. Il défit son propre pantalon, le baissa sur ses jambes, et sa glorieuse érection jaillit en avant. Il enfila un préservatif et plaça sa virilité à son entrée, et d’une seule impulsion rapide, plongea dans sa chatte jusqu’à la garde.

Lorsqu’elle voulut rabaisser ses mains, il plaça une des siennes pour les plaquer au-dessus de sa tête. Il lui fit passer ses jambes autour de ses reins et s’enfonça un peu plus en elle. Puis, sans autre forme de procès, il se mit à faire exactement ce qu’elle lui avait demandé. Il lui offrit la baise de sa vie. S’il y avait eu une catégorie olympique pour le sexe, cet escort boy aurait été médaille d’or, un dieu parmi les simples mortels au sport de lit. Il faisait rouler ses hanches en impulsions courtes et brutales pour la faire devenir dingue, et alternait avec des plongées lentes et puissantes, où elle avait l’impression que sa large virilité allait la briser en morceaux, et qui la faisait supplier qu’il lui en donne plus.

« Pitié, » gémit-elle. Elle avait besoin de jouir. Mais il ne lui permettait pas.

Elle fut incroyablement soulagée de son expertise en yoga lorsqu’il lui fit replier les genoux jusqu’à sa poitrine, faisant basculer son pelvis vers le haut pour la pénétrer à un angle différent, atteignant un niveau inédit de profondeur. Il frottait sa longueur d’avant en arrière, avec certains mouvements si longs et si profonds qu’il lui faisait mal lorsqu’ils atteignaient son utérus, suivis par des coups de reins plus modérés, qui la faisaient haleter et lui donnaient envie d’en avoir plus.

La sueur perlait sur sa peau. Une pellicule légère avait recouvert le torse de l’homme qui accéléra l’allure, son sexe disparaissant en une succession rapide dans sa chatte. Elle se sentait encore plus bouillante, de voir son membre entrer en elle. Il frottait ses doigts contre son bouton gonflé, et elle se sentait approcher de son orgasme. Elle frissonna, dans le besoin de cette libération étincelante qu’elle sentait s’accumuler.

« Non, » gémit-elle lorsqu’il se retira, simplement pour la repositionner pour qu’elle soit à genoux sur le lit, le cul en l’air, la tête posée sur ses mains.

Plaisir pour toutes les femmes

Plaisir pour toutes les femmes

Il écarta les globes de son cul, les doigts traçant les lèvres de sa chatte, et Madame poussa un grognement. Son mécontentement se changea en gémissement à pleine voix lorsqu’il se mit à marteler sa longueur en elle par derrière. Il imposa un rythme brutal. Et elle prit chaque coup de rein, profitant pleinement des sensations, perdue dans la béatitude du besoin. Elle avait régressé en un être charnel pour qui la seule chose qui importait, c’était qu’il continue à la baiser.

Elle sentit ses doigts s’enfoncer dans ses hanches tandis qu’il pompait en elle. Elle remarqua que les sons de miaulement qu’elle entendait venaient d’elle. Il accéléra, martelant sa virilité en elle au point qu’elle vit des étoiles exploser derrière ses paupières.
Elle le sentait gonfler en elle à chaque coup de rein, et elle savait qu’il basculerait bientôt. Il fit passer sa main autour de sa taille sans ralentir son rythme sans merci. Il caressa son clitoris du pouce, frottant la chair gonflée, et Madame éclata en un millier de morceaux.

« Ah ! » cria-t-elle, les hanches se rabattant en arrière d’extase. Elle le sentit se contracter et rugir sa délivrance en se déversant en elle. Il continua à plonger, prolongeant l’orgasme, envoyant des vagues de spasmes en elle. Elle sentait ses muscles intérieurs se contracter et frissonner autour de sa longueur épaisse.

Ils s’effondrèrent sur le lit, allongés sur le côté. Sa virilité était encore à moitié dure et plongée dans ses replis glissants. Madame ferma les yeux et se laissa glisser dans un sommeil post-coïtal bienvenu, se sentant plus en sécurité et plus protégée qu’elle ne l’avait jamais été.

❤️ ❤️ ❤️

Envie d’un accompagnement 100% personnalisé est un service pour femmes modernes voulant jouir de façon multiple avec un gentleman expérimenté. Beaucoup de femmes ont envie d’apprendre les orgasmes multiples avec un gentleman sans aucune arrière pensée.

Respirez le voyage du plaisir sauvage et l’ère du jeu érotique lors d’une soirée privée orgasmique avec un gentleman. Entrez dans mon monde et sentez l’humidité envahir votre entrejambe grâce à la fantaisie d’une expérience de plaisir sans conséquences avec un escort boy respectueux et délicat. Envie d’un accompagnement 100% personnalisé pour le plaisir de la femme sauvage qui est en vous.

Envie d’un accompagnement 100% personnalisé est une expérience exceptionnelle avec un gentleman vraiment viril. Vous n’oublierez jamais ce jour là. Vous pourrez enfin prendre du plaisir bestialement et vous abandonner à vos pulsions de femmes animales que je ferais exulter sous mes caresses de mâle viril. Profitez d’accouplement sans fin avec votre escort boy.

Envie d'un homme objet pour un soir

Envie d’un homme objet pour un soir

Quelque soit votre âge, votre origine, votre couleur de peau, votre physique, je suis là pour combler votre envie de découverte. Soirée de plaisir animale avec un gentleman va vous transporter dans la magie jouissive d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité .Envie d’un accompagnement 100% personnalisé pour femmes adultes pour exulter lors de corps à corps bestiaux.

2 heures – 3 heures – 4 heures et jusqu’au bout de la nuit . Quelque soit la durée, je mets un point d’honneur à vous donner du plaisir grâce mon expérience des femmes. Veuillez vous renseigner en me contactant simplement par appel ou message.

Au plaisir de faire votre connaissance. Envie d’un accompagnement 100% personnalisé  saura vous faire oublier vos petits soucis dans de grands moments de plaisir.
Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org/fr/rendez-vous/


  • -
Son masseur décida de reprendre le contrôle

La visite de son masseur tantrique

Category:escort boy,Experience,Massage Tags : 

En attendant la visite de son masseur tantrique Jean, Madame était légèrement nerveuse. Il était sur le point de faire son apparition et elle n’avait encore jamais été avec quelqu’un d’autre que son mari. Elle avait oublié à quel point cela pouvait être excitant de rencontrer quelqu’un et de l’inviter chez soi pour la première fois.

Cette sensation lui faisait penser aux adolescentes toutes excitées à chaque interaction avec celui pour qui elles sont tombées folles amoureuses, même si dans ma situation, c’était avant tout du désir qu’elle ressentait pour lui.

Soudain, il frappa à la porte. Elle prit une profonde inspiration avant de lui ouvrir. Il était debout et encore une fois Madame était frappée par son aspect. Il était le gentleman pour femmes exigeantes, sorti tout droit d’une de ses visions. Il lui sourit alors, connaissant très bien l’effet qu’il avait sur les femmes. Il leva un sourcil et elle s’est rendue compte que Madame était encore en train de le regarder. Elle a senti son visage chauffer avant de lui sourire à son tour et de l’accueillir à l’intérieur.

Bon sang. Reprends un peu tes esprits, Tu n’es plus vierge. Ce n’est pas ta première fois avec un homme alors ne reste pas là.

—Je t’en prie, entre.

Son masseur était derrière elle quand elle lui fit visiter la maison. Cela lui donnait d’ailleurs le temps de calmer les battements rapides de son cœur. Il ne s’agissait que d’un massage dans un premier temps, n’est-ce pas? Il n’y avait pas de quoi s’inquiéter.

massage tantrique avec huile

Massage tantrique avec huile

Il faut dire que cela faisait assez longtemps qu’elle n’avait pas ressenti le toucher d’un homme. Elle en avait presque oublié le sentiment d’excitation à chaque effleurement de peau. Mais une chose était sûre, c’est qu’avec son masseur escort boy, elle n’était pas prête d’oublier cette soirée s’il avait déjà autant d’effet sur elle rien qu’en étant proche de elle.

—Alors… où veux-tu que je te masse?

—Eh bien, mon lit serait l’endroit le plus pratique.

Il la suivit jusqu’à sa chambre et elle pouvait presque sentir ses yeux sur son corps et le chemin qu’ils parcouraient avec curiosité. Elle s’était mise sur son trente-et-un avec une belle robe mettant en valeur ses formes et elle avait choisi avec finesse sa lingerie préférée.

Par chance, elle avait déjà une huile de massage encore sous son emballage. Son mari n’avait jamais été du genre à lui proposer un massage, même après une dure journée. Tant pis pour lui. Maintenant, elle avait un homme à sa disposition.

En entrant dans la pièce qu’elle partageait avec son mari, elle ne pouvait s’empêcher de se demander comment il réagirait s’il la voyait avec un autre homme dans ce lit. Cette pensée s’envola presque aussitôt. Dorénavant, il ne se souciait guère d’elle et elle de lui. Cela faisait des années que cette situation durait et elle avait bien mérité un peu de répit. Madame était jeune et elle n’allait pas s’attarder sur un homme qui ne la désirait plus.

Soudain, elle sentit la main de son masseur se poser dans le creux de ses reins, lui effleurant le bas du dos et lui envoyant un frisson d’excitation le long de la colonne vertébrale. Aucune parole n’était nécessaire à présent. Ils savaient tous les deux où cela allait les mener. Elle s’est alors couchée sur le ventre sur le lit et son masseur commença à utiliser la magie de ses mains sur elle.

le masseur tantrique écarta finalement sa petite culotte

Le masseur tantrique écarta finalement sa petite culotte

Ses mains lui faisaient le plus grand bien en massant son corps endolori. Elle se mordillait les lèvres en fermant les yeux lorsqu’il lui fallait étouffer un gémissement. Elle essayait de ne pas trop montrer à quel point ses caresses lui faisaient plaisir même si elle pouvait déjà se sentir plus relaxée qu’il y a quelques minutes.

—Mmm… ça fait du bien.

—Tu aimes? C’est pourtant un peu difficile pour moi de te masser correctement alors que tu portes encore tes vêtements. Laisse-moi t’enlever ta robe pour me donner un meilleur accès.

La façon dont il prononça ses mots ne lui laissait guère le choix, non pas qu’elle allait refuser sa demande. Madame était plus que ravie de lui obéir si cela lui permettait de sentir ses mains chaudes sur sa peau.

Madame était à peine relevée que sa robe était déjà à ses pieds, la laissant seulement en sous-vêtements devant lui. Pendant une seconde, elle n’osait pas le regarder dans les yeux. Madame était étonnamment surprise de voir son expression. Ses yeux étaient brillants, ses pupilles dilatées, et il était évident qu’il essayait de lui cacher à la fois son sourire et sa réaction physique.

Une fois de plus allongée sur le lit, elle pouvait cette fois sentir l’air frais sur son dos. Le matelas s’affaissa de chaque côté d’elle lorsque son masseur est venu la chevaucher naturellement.

Le masseur dégrafa son soutien-gorge et fit glisser les lanières de celui-ci pour pouvoir la masser comme il le voulait. Le masseur avait la bouteille d’huile de massage en main et elle savourait déjà l’odeur de celle-ci avant qu’il ne la touche.

Ses mains étaient à nouveau sur son dos étalant sensuellement un peu d’huile et elle savait qu’il allait être très difficile pour elle de cacher ses réactions. C’était beaucoup mieux maintenant qu’il la tenait en-dessous de lui portant seulement sa culotte en dentelle. Il commença par travailler ses épaules, avant de descendre de plus en plus bas. Il créait son chemin sur son corps et elle se sentait devenir un peu plus chaude à son contact.

Ses mains passaient sur ses côtés, frôlant délicieusement ses seins et elle espérait qu’il allait bientôt la toucher plus intimement. Car oui, elle en voulait plus. Elle en avait besoin. Quand ses mains étaient sur ses hanches, elle s’imaginait ce que cela ferait de la tenir de cette façon mais plus brutalement pendant qu’il s’enfonçait en elle avec force. Mmm… C’était vraiment.

Le sentiment d'excitation à chaque effleurement de peau

Le sentiment d’excitation à chaque effleurement de peau

Madame le sentait la toucher de manière plus osée lorsqu’il est arrivé à ses fesses. En effet, il hésita une seconde seulement avant de commencer à lui caresser le cul. La respiration de Madame se faisait de plus en plus difficile. Il était doux d’abord, presque comme s’il voulait la tester et vérifier si Madame était d’accord avec ce qu’il lui faisait. S’il attendait un quelconque refus de sa part, il pouvait attendre encore longtemps. Il pouvait tout lui demander à cet instant.

Madame gémit tandis qu’il commençait à écarter ses fesses tout en continuant son massage érotique. Avec déception, il retira ses mains mais Madame était ravie de savoir qu’il n’en avait pas terminé avec elle. Il continua à lui masser les cuisses avec douceur sans jamais aller plus haut.

Son masseur tantrique la touchait avec habileté et découvrait chaque zone érogène de son corps. Il avait pour le moment, évité la principale mais elle n’avait aucun doute sur le fait qu’il lui faisait attendre le meilleur pour la fin.

Ses doigts se glissèrent finalement de plus en plus haut à son plus grand bonheur. Il était à la fois si proche et si éloigné de l’endroit où je le voulais tant.

Il la taquinait et à chaque seconde, les sensations en étaient presque trop pour elle. Sa chatte palpitante de désir était de plus en plus humide pour lui au fur et à mesure de ce massage.

Soudain, le masseur tantrique écarta finalement sa petite culotte et seule barrière entre lui et son corps brûlant, pour la trouver mouillée sur ses doigts. Elle ne pouvait s’empêcher de gémir son approbation, la tête encore sur l’oreiller. Il enfonça alors un de ses doigts en elle, lui volant un gémissement de plus. elle a enfin levé la tête pour le regarder. Ses yeux étaient fixés sur sa chatte et sur ce qu’il lui faisait. Il avait l’air concentré et déterminé, mais surtout… affamé. elle a jeté un coup d’œil vers le bas pour vérifier et oh oui, elle ne s’était pas trompée! Cet homme la désirait et elle admira l’impressionnante bosse dans son pantalon.

—Tu veux quelque chose, dit-il.

—Je te veux… en moi.

Jean retira son boxer tendu et sa queue jaillit devant ses yeux. Madame se lécha les lèvres en observant sa taille. Elle n’avait encore jamais rencontré quelqu’un d’aussi énorme. Elle n’avait aucune idée si elle pouvait le prendre en elle, qu’il s’agisse de sa bouche ou de son sexe.

—Tu penses pouvoir me prendre entièrement? Je sais que je suis assez bien gâté dans ce département…

Il demanda en se caressant et elle rougit.

—Il n’y a qu’à essayer pour savoir.

—Bonne réponse, murmura-t-il, de sa voix chaude et basse.

A partir de là, il n’y avait plus besoin de continuer le prétexte du massage pour pouvoir se toucher avec liberté. Il se voulaient tous les deux et rien n’allait les empêcher d’agir en conséquences.

Ses seins étaient gonflés de désir

Ses seins étaient gonflés de désir

Madame s’est retournée sur le lit pour lui faire face, laissant ainsi tomber son soutien-gorge délaissé. Son masseur dévorait ses seins avec ses yeux. Mais pour le moment, elle voulait le remercier pour un si bon massage en faisant courir sa langue tout le long de son membre jusqu’à le rendre dingue de plaisir. Une goutte de son élixir était déjà apparue sur le bout de sa virilité, suppliant de venir la lécher.

—Merci pour le massage. C’était exquis. Je veux te remercier comme tu le mérites si tu es d’accord…

Elle le regarda droit dans les yeux avec un sourire au coin des lèvres.

—Comment refuser à une si belle femme quand elle te fait les yeux doux?

Sans plus attendre, elle est venue se pencher au dessus de lui, en se cambrant jusqu’à abaisser sa bouche sur son torse, déposant des baisers de plus en plus bas jusqu’à atteindre son sexe tendu. Madame voulait le taquiner légèrement pour lui rendre la monnaie de sa pièce. Alors en lui lançant un regard un peu espiègle, elle est venue embrasser tout le tour de son corps sans jamais toucher sa verge si fièrement présentée devant elle.

Il grogna en passant sa main dans ses cheveux. Il ne la forçait pas à aller plus vite mais ils savaient tous les deux qu’il était à deux doigts de craquer en la poussant à le prendre en bouche.

Décidant qu’il avait assez souffert comme ça, elle se dirigeait alors vers sa virilité tendue à l’extrême, laissant glisser sa langue tout le long en l’embrassant avec tendresse. Son masseur commença alors à la diriger légèrement vers le bout de sa queue. Elle ne savait pas vraiment lequel d’eux deux en avait le plus envie.

Elle n’était pas sûre de savoir comment le prendre entièrement dans sa bouche mais ce n’était pas par manque d’enthousiasme. Pour la première fois de sa vie, elle avait vraiment envie d’être possédée par tous les moyens par un homme.

Son masseur décida de reprendre le contrôle et se pencha pour l’embrasser follement. Son baiser devenait de plus en plus possessif. Il est venu prendre un de ses seins dans sa main et elle gémit doucement dans sa bouche.

Jean est venu faire courir son pouce sur son téton dur en y traçant des cercles autour. Ses seins étaient gonflés de désir. Son masseur les caressait doucement l’un après l’autre avant de venir l’embrasser le long de son cou pour venir en prendre un à pleine bouche. Surprise, elle gémit quand il se mit à sucer avec ardeur son téton. Une de ses mains est venue derrière sa tête pour l’encourager alors que ses coups de langues continuaient à se frayer un chemin sur sa poitrine. Ses dents sont venues la mordiller légèrement, lui laissant le souffle coupé. C’était presque trop à supporter.

Le gentleman ne mit pas longtemps avant de s’allonger sur le lit pour se positionner au-dessus d’elle. Madame écarte ses jambes sans même qu’il ne lui le demande, lui laissant libre accès à son corps. Il glissa alors un doigt le long de sa fente et commença à se glisser entre ses cuisses, jusqu’à avoir son visage à hauteur de sa chatte. Ses cuisses frémissaient en réponse.

La suite Dimanche lors de la visite de son masseur tantrique…

❤️ ❤️ ❤️

La visite de son masseur tantrique est un service pour femmes modernes voulant découvrir tous les secrets du plaisir avec un gentleman expérimenté. Beaucoup de femmes ont envie de faire l’amour avec leur masseur car une séance de massage tantrique peut déclencher des envies de sexe extrêmement forte.

Respirez le voyage du massage tantrique et l’ère du jeu érotique lors d’une soirée privée orgasmique avec un gentleman. Entrez dans mon monde et sentez l’humidité envahir votre entrejambe grâce à la fantaisie d’une expérience de plaisir sans conséquences avec un escort boy respectueux et délicat. La visite de son masseur tantrique pour le plaisir de la femme sensuelle qui est en vous.

Profitez de préliminaires sans fin avec votre escort boy . Noyez vos sens dans la séduction, La visite de son masseur tantrique est une expérience exceptionnelle avec un gentleman. Vous n’oublierez jamais ce jour là. Vous pourrez enfin prendre du plaisir et abandonnez-vous à vos pulsions de femmes que je ferais exulter sous mon massage de mâle viril.

Le masseur avait la bouteille d'huile de massage en main

Le masseur avait la bouteille d’huile de massage en main

Quelque soit votre âge, votre origine, votre couleur de peau, votre physique, je suis là pour combler votre envie de découverte. La visite de son masseur tantrique va vous transporter dans la magie jouissive d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité . Amant professionnel du divertissement pour femmes adultes pour frissonner d’un baiser dans le cou prise dans les bras d’un gentleman viril et tendre.

2 heures – 3 heures – 4 heures et jusqu’au bout de la nuit . Quelque soit la durée, je mets un point d’honneur à vous donner du plaisir grâce mon expérience des femmes. Veuillez vous renseigner en me contactant simplement par appel ou message.

Au plaisir de faire votre connaissance. La visite de son masseur tantrique avec un charmant gentleman viril et tendre qui saura vous faire oublier vos petits soucis dans de grands moments de plaisir.
Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org/fr/rendez-vous/

 


  • -
Son escort boy préféré

La présence excitante d’un gentleman inconnu

Category:Accompagnateur,amant,escort boy Tags : 

Madame perçut alors la présence excitante d’un gentleman inconnu derrière elle : deux mains chaudes et fortes la prirent à la taille, une bouche brûlante se colla à sa nuque, un grand corps la plaqua contre un mur. Effrayée, elle se raidit, puis sous les caresses ardentes se laissa aller.

Madame repoussa sa peur au fond de son ventre et attendit. Les mains la caressèrent avec douceur et force, ardeur et sensualité, la bouche se déplaçait le long de sa nuque, descendant jusqu’à ses reins, des dents la grignotèrent à cet endroit si sensible que son corps apprécia aussitôt.

Ses hanches prises de folie se mirent à onduler, son ventre se creusa de désir et la peur qui y était contenue se transforma en désir impérieux, son cul se releva sous la caresses insistante, elle gémit, fouillée de décharges de plaisir qui montaient jusqu’à son cerveau.

L’homme lui plaqua les mains au mur pour qu’elle s’y appuie et s’offre mieux ; il s’occupa de ses fesses et de sa fente entre ses cuisses écartées, allant et venant de sa main dans le filet de jouissance qui s’écoulait de son antre, cette eau de plaisir qui s’écoulait sans pudeur ; Madame s’étonna : les mains de l’inconnu dans son dos étaient merveilleuses, chaudes et adroites, lui amenant des plaisirs inédits.

Offerte à son maître escort boy

Offerte à son maître escort boy

Madame se démenait sur place, gémissante et ondulante, partagée entre le plaisir et les sensations extrêmes qui la faisaient sursauter et se cambrer. Elle ne savait si elle devait se laisser aller avec cet inconnu, qui semblait animé de très bonnes intentions.

Son corps se débattait dans les délices, son esprit combattait les pensées négatives, son âme ne pouvait accorder le tout. Les mains de l’homme se déplacèrent à ses fesses, les écartant fermement : Madame sentit un sexe s’introduire lentement en elle : si doux, si fort, si tendu si puissant ; elle cria à pleine voix de plaisir.

Son corps était chaud et fébrile, son cœur battait jusque dans ses oreilles, elle se cambrait pour mieux l’accueillir ; elle sentait ces grandes mains en rythme avec ces va-et-vient caresser son dos et ses flancs, son ventre et son bouton. Madame entendait l’homme gémir de plaisir, ils étaient unis en un rythme parfait, ils restèrent ainsi longtemps.

Tête baissée, elle voyait ses pieds posés contre les siens, de grands pieds au bout de grandes jambes fortes et musclées. Il se retira d’elle, la releva doucement et la fit avancer vers le lit, la poussa pour qu’elle s’y allongeât, et la retournant, lui enroula les jambes autour de lui et la pénétra à nouveau.

Elle put alors le voir de face : c’était un gentleman, grand et fort. Ses mains et son visage étaient harmonieux. Ses yeux la fixaient tandis qu’il la faisait remuer au tempo de son mouvement en elle. Il lui réunit les mains au-dessus de sa tête, lui prit la bouche dans la sienne dans un baiser qui les fit gémir ensemble, et ils voyagèrent ainsi soudés et haletants, corps brûlants et sexes en fusion.

Parfois il glissait une main sous elle et caressait son étoile, lui apportant de petites ondes de plaisir qui voyageaient jusqu’à sa nuque, ou bien il relevait une de ses fesses, pour lui susciter de petites secousses de bonheur dans son corps. Ils ronronnaient tous deux de plaisir, leurs langues agiles virevoltant à travers leurs lèvres collées, par leur bouche grande ouverte ; fusion et confusion, amalgame et mélange… Madame perdait toute notion de la réalité et du but de son aventure.

La sensualité de Madame était épanouie. Ils s’embrassèrent encore longuement ; la bouche de l’escort boy était délicieuse, sa langue qui explorait la sienne lui donnait des frissons de plaisir, ses mains habiles caressaient sans relâche son corps qui réagissait avec délectation, se cambrait et ondulait.

Madame tout en appréciant ces délices avait les yeux fixés dans les siens, et réfléchissait encore. L’escort boy se retira de son antre, Madame gémit de frustration ; il lui sourit, et se pencha vers sa fleur, la caressant et la léchant si bien qu’elle perdit le contrôle : chaleurs, douceurs, moiteurs, saveurs, finesses, caresses, tendresses, sagesse, cambrer, onduler, haleter, respirer, crier, gémir, sursauter, frissonner, tressauter, accepter… Laisser aller… Aimer… Donner… Se donner…

Madame relâcha ses craintes obsédantes puis ses muscles, ses doutes, puis ses nerfs, ses peurs puis ses crispations, elle ouvrit son esprit puis son intime cœur, relâchant son contrôle puis son corps.

Son plaisir s’écoula avec abondance, dans un flot inouï de félicité qui ne tarissait pas, s’écoulant d’elle comme par magie, comme une source infinie, qu’elle sentait ruisseler entre ses cuisses au rythme de la langue qui la fouillait avec tant de sensualité…

Elle sentit les pensées négatives s’écouler d’elle, alors elle décida de s’abandonner à ce plaisir voluptueux ; des ondes de jouissance parcouraient tout son corps jusqu’à la nuque, elle décida de faire confiance à son gentleman.

Il perçut son abandon et en profita pour continuer son exploration, l’embrassant plus bas sur le ventre. Madame gémit et monta ses hanches pour accompagner son approche ; l’escort boy partit en exploration pour son plat de résistance, son endroit préféré, celui qui sentait la mer et les vagues, son trésor intime qu’il l’embrassa comme elle aimait ; il adorait cet endroit, il sentait cette odeur de femme plus musquée, cannelle-poivre, avec un peu de gingembre.

Il dut contenir sa belle, car elle s’agitait à nouveau comme une diablesse. Il aimait cela, combattre et la maintenir, ressentir ses sursauts pendant qu’il éveillait cette partie intime qu’elle n’aimait pas donner toujours facilement ; il savait qu’il devait insister mais qu’elle finirait par lâcher sa résistance… Il sentait sa queue durcir dans son jean et décida de garder celui-ci pour maintenir le contrôle, ce qui n’était pas facile à cette étape déjà très excitante.

Madame percevait la bosse du sexe masculin contre elle, elle en avait envie maintenant ; elle releva le bassin pour le frotter contre son amant, pour l’attirer. Elle avait faim, si faim, elle se colla à son l’escort boy, gémissant et frottant ses seins doux contre son torse un peu poilu, elle essaya de le faire venir en elle… Il sentait la sueur et le désir, sa peau devenait moite et brûlante…

Un gentleman qui vous surprendra

Un gentleman qui vous surprendra

— Pas tout de suite, lui dit-il en l’embrassant doucement. Puis…
Il la bascula de côté en lui relevant les jambes et se coucha sur elle ; elle ne pouvait plus bouger, coincée sous lui, haletante et frissonnante, et se mit à gémir quand il lui lécha toute sa raie avec passion, écartant les fesses de sa main pour mieux entrer en elle, la dévorant complètement, léchant et grignotant, remontant et redescendant. Il ne devait plus la maintenir aussi fort, elle se laissait aller, gémissant d’une voix rauque et cassée qui l’excitait davantage…

Madame sentait sa bouche en elle, elle était tenue, oh comme elle aimait cela, quand son l’escort boy la coinçait, l’empêchait de se défiler, la forçait à prendre son plaisir, alors elle lâchait tout, elle régressait, elle était au premier plaisir, elle gémissait bizarrement, perdue dans un autre monde, elle partait, elle planait… Elle lâchait…

Puis le Grand Plaisir arriva, la vague reflua depuis le plus profond d’elle et fit irruption comme un raz-de-marée, inondant la plage de ses fesses et la faisant crier à voix haute…
Madame se débattit avec des spasmes de tout son corps, levant haut son cul vers son l’escort boy, pour qu’il la caresse encore, là et là, lui prenant la main pour lui montrer mieux, impudique et sans limites, exaltée et féroce…

Jean aimait quand les femmes se lâchaientt comme cela, il adorait quand elles inondaient sa bouche ; il but à son eau et son goût sauvage et étrange lui fit perdre son dernier contrôle. Quand elle fut apaisée et gisante sur le lit, reprenant souffle, ses cheveux étalés sur sa figure et les mains sur sa bouche qu’elle mordait pour ne pas encore crier, il enleva son jean, son boxer, et s’agenouillant devant elle, il lui prit la tête doucement, fermement. Écartant ses cheveux de son visage lentement, passionnément…

Il lui présenta sa virilité durcie, imposante et sillonnée de veines gonflées, devant son visage. Madame le lécha doucement, encore dans son plaisir, ressentant son cœur qui battait si fort dans tout son corps, et qui semblait résonner dans ses oreilles, dans sa tête, dans sa bouche. Elle s’accorda à ce rythme, ondulant doucement, couchée sur le côté, complètement abandonnée…

Elle le suça de plus en plus loin, accordant toujours son tempo à cette cadence intérieure, ressentant pulser son propre sexe en rythme avec sa bouche. Tout son corps ondulait et balançait, comme si une corde intérieure reliait ces deux pôles, envoyant des ondes de plaisir d’un bout à l’autre, de sa bouche à son sexe, de son sexe à sa bouche. Elle percevait le membre de son amant durcir, vibrer, et grandir dans le même rythme, le souffle de celui-ci s’accorder.

Madame fermait les yeux, pour mieux s’accorder à son amant, s’accrochant de sa main à sa cuisse, le caressant de l’autre sous ses bourses en un mouvement de va-et-vient. Elle se rendit compte qu’elle jouissait, de ce bonheur étrange de l’avoir en bouche, que sa vulve tressautait par saccades en désirs moites de le sentir en elle.

L’escort boy grogna avec délectation, il aimait la douceur de sa bouche chaude autour de son pieu, de cette main douce le caressant ; il aimait contempler son jardin secret dans cette pose alanguie et abandonnée, observer son corps danser au rythme inaudible de leur plaisir.

Il admirait ses fesses rondes remuer en cadence, ses yeux fermés pour plus de sensations, ses seins remuer en même temps. Ses cheveux lui chatouillaient les cuisses, il sentait son odeur de jouissance.

Jean caressait Madame de sa main libre, là entre ses cuisses ; elle se mit à gémir, à crier, tout en continuant de le garder en elle, et planta ses ongles dans sa cuisse. Il intensifiait la caresse, allant de haut en bas dans sa raie, elle se mit à crier plus fort, et à nouveau se débattit dans des spasmes de plaisir inondant sa main, si fort qu’elle dut le lâcher, et qu’il la plaqua sur le lit pour qu’elle n’en tombe pas.

Il la tourna sur le ventre, releva ses cuisses pour qu’elle se cambre, et pendant qu’elle criait encore de plaisir à genoux devant lui, il lui releva ses fesses en les écartant et d’un coup lent la pénétra.

Lentement, puissamment il alla et revint pendant qu’elle gémissait de pur bonheur, la tête posée entre ses mains, ses cheveux épars ; ses reins creusés frémissaient, ses fesses étaient parcourues de spasmes tandis qu’elle jouissait encore au rythme de ses poussées, l’escort boy grognait et grondait de furieuse manière ; il aimait la prendre, il ne pouvait plus attendre, il jouissait de sentir son gland tout au fond d’elle, de percevoir les crispations de jouissance de sa vulve qui l’enserrait régulièrement, de jouir de cette chaleur brûlante, il se retenait, il voulait encore, et encore…

Moment intense avec mon escort boy

Moment intense avec mon escort boy

Madame n’était que plaisir, quelque chose de puissant l’emmenait loin si loin ; cela partait du fond de son ventre, là où le membre viril de son l’escort boy allait éveiller son centre, cela se diffusait en petites explosions qui se propageaient partout, jusqu’à ses reins qui étaient presque douloureux de trop de plaisir, cela montait le long du corps ; elle devait rejeter la tête en arrière avec les spasmes de jouissances qui éclataient dans sa nuque. Puis cela redescendait toujours plus fort et plus intense.

Elle sentait les mains de son l’escort boy qui écartaient et massaient ses fesses avec force, puis montaient le long de son corps pour prendre ses seins qui la brûlaient et la faisaient jouir, puis descendaient à son bouton pour faire exploser…

Le Grand Plaisir allait la prendre. L’escort boy le sentait arriver, il était lui-même tout près de la fin, cette coquine était si délectable qu’il en oubliait presque de se retenir, ce qu’il faisait de plus en plus difficilement. Il se rappela lui avoir promis quelque chose, et lui donna quelques claques sur la fesse, s’amusant de l’entendre protester tout en tendant son cul vers sa main, envahie du plaisir suscité par la surprise… Il rit et réitéra son geste, elle mordit sa main qui était à sa portée…

Jean se retira, Madame gémit de frustration… Voulut se retourner… Il la bloquait de tout son poids sur elle. Et il la fit enrager, caressant ses fesses, puis les claquant, remontant le long de son dos, mordillant sa nuque, couché sur elle de tout son poids, elle se débattait, ondulait du cul, et pleine de frustration lui quémandait qu’il vienne : « Tout de suite, toute de suite, encore, s’il te plaît ! » l’escort boy lui chuchotait à l’oreille des mots pas sages, qu’elle devait répéter sinon il ne ferait plus rien.

Furieuse, elle le mordit, se débattit, lui donna des coups qui ne portèrent pas. Il joua un moment. Amusé de la voir très fâchée et très belle, enragée et hors de son contrôle, il l’aimait aussi comme cela, bagarreuse…

Le gigolo la caressa doucement, tendrement, pour que son Soleil d’hiver se calme, lui chuchotant des mots tendres de sa voix de basse. Il se coucha sur le dos et l’attira sur lui ; elle s’appuya sur ses épaules elle se plaça au-dessus de son sexe dressé, frôlant celui-ci de son intimité trempée, allant et venant, appréciant les sensations qu’elle avait tout au fond d’elle à son contact, s’amusant de le voir respirer et haleter pour contrôler son plaisir. Elle avait faim de lui, mais elle voulait le faire attendre, pour se venger. Elle voyait qu’il grimaçait, tandis qu’il la tenait aux fesses pour l’attirer sur son membre gonflé et rigide…

Puis elle s’empala lentement sur lui, et ils gémirent ensemble, encore et encore elle montait et redescendait, toujours plus loin en elle, tandis que l’orgasme venait, elle sentit encore la grande vague qui emportait tout et elle cria furieusement, secouée de spasmes de plaisir, tandis qu’il explosait en elle en rugissant comme un fauve. Ils restèrent liés dans leurs soubresauts furieux, lui la tenant avec force contre lui, elle s’accrochant à son cou pour gémir… longtemps…

Ils finirent d’apprécier encore leurs derniers plaisirs, emportés par des lames de moins en moins fortes, inondés de leurs nectars mélangés, s’embrassant et mélangeant leurs lèvres tandis que leurs corps aveugles finissaient la danse éclatante et épuisante.

❤️ ❤️ ❤️

La présence excitante d’un gentleman inconnu est un service pour femmes modernes voulant découvrir tous les secrets du plaisir avec un gentleman expérimenté. Beaucoup de femmes ont envie d’apprendre à faire l’amour avec un gentleman sans les complications.

Respirez le voyage du plaisir intemporel et l’ère du jeu érotique lors d’une soirée privée orgasmique avec un gentleman. Entrez dans mon monde et sentez l’humidité envahir votre entrejambe grâce à la fantaisie d’une expérience de plaisir sans conséquences avec un escort boy respectueux et délicat. La présence excitante d’un gentleman inconnu pour le plaisir de la femme sensuelle qui est en vous.

Profitez de préliminaires sans fin avec votre escort boy . Noyez vos sens dans la séduction, la présence excitante d’un gentleman inconnu est une expérience exceptionnelle avec un gentleman. Vous n’oublierez jamais ce jour là. Vous pourrez enfin prendre du plaisir et abandonnez-vous à vos pulsions de femmes que je ferais exulter sous mes caresses de mâle viril.

Le désir d'un gentleman escort boy

Le désir d’un gentleman escort boy

Quelque soit votre âge, votre origine, votre couleur de peau, votre physique, je suis là pour combler votre envie de découverte. La présence excitante d’un gentleman inconnu va vous transporter dans la magie jouissive d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité . Amant professionnel du divertissement pour femmes adultes pour frissonner d’un baiser dans le cou prise dans les bras d’un gentleman viril et tendre.

2 heures – 3 heures – 4 heures et jusqu’au bout de la nuit . Quelque soit la durée, je mets un point d’honneur à vous donner du plaisir grâce mon expérience des femmes. Veuillez vous renseigner en me contactant simplement par appel ou message.

Au plaisir de faire votre connaissance. La présence excitante d’un gentleman inconnu avec un charmant gentleman viril et tendre qui saura vous faire oublier vos petits soucis dans de grands moments de plaisir.
Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org/fr/rendez-vous/


  • -
Faire l’amour avec un escort boy sur le capot de la voiture de son mari

Faire l’amour sur le capot de la voiture de son mari

Category:escort boy,Experience,fantasmes Tags : 

Madame avait toujours rêvé de Faire l’amour sur le capot de la voiture de son mari. Madame aimait lire les histoires érotiques de Jean l’escort boy pour femmes exigeantes ou couples hétérosexuelles. En lisant ses histoires, elle avait le sentiment de devenir folle. Sa frustration sexuelle la rongeait. Elle lisait toutes les histoires, des situations qui, sommairement campées, suffisaient à lui donner l’envie de se masturber. Les fantasmes l’assaillaient sans qu’elle puisse rien y faire.

Elle avait les nerfs à fleur de peau, fumait cigarette sur cigarette, dans une sorte de fébrilité obsédante. Souffrant du mal d’amour, de solitude, elle se sentait comme une bête en cage, déambulant dans sa maison sans autre but que de tuer l’ennui. Ses siestes de l’après-midi s’allongeaient de jour en jour. Elle trouvait alors dans un demi-sommeil cette volupté propre à l’exciter. Elle se caressait longuement, se faisait jouir par petites touches successives en imaginant que Jean était avec elle et lui faisait vivre de nouvelles situations plus érotiques les unes que les autres.

Madame crevait de l’inviter chez elle, mais elle n’osait pas. Une peur indéfinie venait modérer son envie. Elle finit pas lui envoyer un SMS pour lui demander s’il serait disponible pour une rencontre à son domicile.

Quelques minutes après avoir envoyé son SMS, le téléphone sonna. Elle sursauta, comme prise en faute, puis décrocha. C’était Jean son escort boy qui l’appelait pour faire connaissance et trouver une date de rendez-vous. Madame lui proposa de venir à sa maison et lui décrivit le fantasme qu’elle voulait vivre. Faire l’amour sur le capot de la voiture de son mari qui la touchait plus depuis bien longtemps. Une sorte de revenge sur la vie.

La dame ne parlait plus que par onomatopées avec son escort boy

La dame ne parlait plus que par onomatopées avec son escort boy

Jean se présenta et elle l’emmena dans le garage et il reconnut sans peine une Alfa Roméo cabriolet des années cinquante. Découvrir ici cette pièce de collection laissa Jean stupéfait. Il n’avait jamais donner du plaisir à une femme sur une si jolie voiture. Madame s’assit sur le capot et Jean s’accroupit devant la voiture.

Juchée sur le capot, les genoux remontés, elle écartait les cuisses, pour pouvoir exhiber à son sexe devant les yeux de son gentleman. Madame ferma les yeux et ne sut plus si elle fantasmait ou si les choses se passaient réellement ainsi. La voix du gentleman s’éleva soudain.

— Ecarte encore, que je voie mieux…

Madame s’allongea sur le capot de la voiture, la jupe remontée, et ouvrit davantage les genoux. Elle ne portait pas de culotte. Entre ses cuisses blanches, presque nacrées, une motte de poils clairsemés couvrait à peine le pubis.

Elle exhibait les deux bourrelets de sa vulve, imberbes. Ils s’évasaient légèrement vers le bas, découvrant les bords fripés de ses grandes lèvres qui béaient sur le rose nacré de sa chair. Au-dessous se distinguait son côté obscur. Sous la position, il semblait se dilater, faisant ressortir un peu de chair mauve, autour du petit trou noir.

L’escort boy se leva et vint prendre place sur l’aile du véhicule. Il parlait à voix basse, caressant les cuisses de la belle. Elle s’allongea sur la tôle, la jupe remontée sur le ventre, offrant son sexe aux caresses de l’homme. Elle déboutonna elle-même son corsage et ses seins jaillirent.

Elle les prit à pleines mains et les malaxa avec ardeur. Elle les pinçait entre son pouce et son index. Le gentleman la regardait faire sans broncher. Puis il fit un geste et la dame se mit à quatre pattes sur le capot. Elle lui présenta ses fesses en se prosternant en avant. L’homme approcha son nez et le frotta contre le sexe puis contre l’anus. De la fente rose perlaient déjà de grosses gouttes de son élixir intime.

Jean s’essuya le nez du revers de sa manche puis porta son doigt sur le clitoris qui dardait entre les grosses lèvres. La dame écarta davantage les cuisses, agrandissant du même coup sa fente et le contour de son anus. Le gentleman sortit sa langue et se mit à lécher les deux orifices, particulièrement celui du sexe qui suintait de mouille.

La dame écarta davantage les cuisses devant son escort boy

La dame écarta davantage les cuisses devant son escort boy

La dame laissa échapper quelques soupirs en tortillant son postérieur. Elle se laissa lécher longtemps très longtemps. Le gentleman lui taraudait en même temps l’anus jusqu’au fond du rectum.

Madame était fascinée par ce qu’elle découvrait. Peu à peu, elle sentait son corps s’amollir, sa gorge devenir sèche.

La manière crue avec laquelle l’homme enfonçait ses doigts dans son cul était bouleversante. Elle sentait une excitation envahissante lui chauffer le ventre.

L’escort boy avait retiré ses doigts du sexe de la dame. Puis il contourna la voiture, ouvrit la porte arrière et prit place sur la banquette arrière.

Madame alla rejoindre le gentleman dans la voiture. Elle se pendit au cou de l’homme, qui la fit basculer sur ses genoux. Elle noua aussitôt ses cuisses autour de sa taille, l’embrassant à pleine bouche.

Madame cessa d’embrasser l’escort boy pour mieux se plaquer à lui. Il sortit son sexe et enfila un préservatif avec difficulté, à cause du cul de la belle qui soulevait le derrière et en profitait pour dégrafer sa jupe.

Elle se cambra en arrière, lui offrant son vagin, guidant sa queue raide. Elle resta un moment assise sur la queue comme pour en éprouver tout le diamètre. Elle frottait ses seins contre le visage du gentleman qui tirait la langue pour lécher les pointes et les mordre. Puis il lui empoigna les fesses et la hissa lentement, de façon à ce que le gland ressorte à l’entrée du vagin, au niveau des petites lèvres. Il la tint ainsi un moment, puis la laissa retomber sur sa bite, la pénétrant d’un coup, jusqu’au fond.

— Oui ! C’est bon.
— Tu la sens bien, ma queue ?
— Oh ! j’aime ça…

Les paroles étaient comme des coups de massue pour Madame. Elle se sentait faiblir, anéantie par une excitation qui ne cessait de croître.

 

Subitement, la dame s’arrêta de bouger. Elle s’accroupit entre les cuisses de l’escort boy, lui saisit la bite d’une main, tandis que l’autre lui happait les couilles. Il laissa sa tête reposer en arrière, tenant entre ses grosses mains l’opulente chevelure.

Habilement, elle fit glisser le membre au creux de sa main, dégagea le gland et le branla entre deux doigts.

Elle le branla un moment, puis, comme si cela ne le satisfaisait pas complètement, il l’interrompit. Elle s’installa aussitôt sur la banquette, jambes écartées, fente ouverte, au côté de Jean.

— Tu as envie que je te branle ? Hein, c’est ça ?
— Oui, je veux sentir tes doigts dans mon sexe. Je veux jouir dans ta main.

Madame paraissait toute menue entre les mains de l’homme. Il se branlait tout en la masturbant, entrant et sortant les doigts de son sexe ruisselant. La dame ne parlait plus que par onomatopées, les soupirs succédaient aux plaintes.

— Oh oui… c’est bon…

Quand il lui pinça le clitoris, elle émit un cri aigu, s’agrippant à ses épaules.

— Prends-moi, là, maintenant.
— Déjà ?
— Je t’en supplie, baise-moi, je n’en peux plus.

Il se mit entre ses jambes et porta ses mains sur sa chatte, écarta les lèvres comme pour voir l’intérieur. Le vagin bâilla, exhibant les muqueuses roses et plissées, luisantes de mouille. La dame l’attirait contre elle, désespérément.

— Baise-moi, je te dis ! Viens !

D’un seul coup il planta sa bite dans l’orifice humide et commença un mouvement de va-et-vient.

Madame n’arrivait pas à détourner les yeux de cette verge qui entrait et sortait du vagin. Elle la voyait apparaître et disparaître, presque courbée, froissant les chairs.

Madame n’arrivait pas à détourner les yeux de la virilité de son escort boy qui entrait et sortait du vagin

Madame n’arrivait pas à détourner les yeux de la virilité de son escort boy qui entrait et sortait du vagin

Madame suppliait qu’il aille plus vite, plus fort, elle délirait. Surexcité, il la malmenait, donnant de grands coups de reins, enfonçant sa queue au plus profond de son jardin secret.

Leurs visages étaient méconnaissables, transfigurés par l’imminence de la jouissance. En effet, le gentleman grimaça, ses lèvres se crispèrent. Madame cria en donnant l’impression de se débattre, puis cessa subitement, en proie à un intense apaisement. L’escort boy s’arrêta de bouger la serrant dans ses bras de gentleman. Elle était heureuse et satisfaite de son expérience et se promit de revoir Jean au plus vite.

❤️  ❤️  ❤️

Faire l’amour sur le capot de la voiture de son mari est service pour les femmes qui ont besoin de sexe sans engagement. Une envie soudaine d’être touchée par un homme qui sait comment donner du plaisir à une femme.

Faire l’amour sur le capot de la voiture de son mari en louant un homme qui s’occupera de vous et ne vous jugera pas d’avoir envie de prendre du plaisir sans lendemain. Demandez moi tout ce que vous voulez ou laissez moi vous surprendre dans des plaisirs que vous ne connaissez pas encore .

Femmes Modernes cherchent Escort Boy sur mesure pour faire du bien aux dames et l’ère du jeu érotique sans fin. Entrez dans mon monde pour une expérience unique de plaisir sans conséquences avec un escort boy gentleman respectueux et délicat .

Profitez de ce voyage plaisir avec votre escort boy. Noyez vos sens dans la séduction, Une expérience exceptionnelle avec un gentleman. Vous n’oublierez jamais l’expérience de Faire l’amour sur le capot de la voiture de son mari.

sex on my car hood with mt male escort

Sex sur le capot de la voiture avec un escort boy

Quelque soit votre âge, votre origine, votre couleur de peau, votre physique, je suis là pour vous. Faire l’amour sur le capot de la voiture de son mari pour vous transporter dans la magie d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Osez vous faire câliner.

2 heures – 3 heures – 4 heures et jusqu’au bout de la nuit . Quelque soit la durée, je mets un point d’honneur à vous faire plaisir grâce mon expérience de gentleman pour dames. Veuillez vous renseigner en me contactant simplement par appel ou message. Faire l’amour sur le capot de la voiture de son mari.

Au plaisir de faire votre connaissance pour assouvir votre fantasme de Faire l’amour sur le capot de la voiture de son mari en toute sécurité.
Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org/fr/rendez-vous/


  • 0
EVJF Enterrementdeviedejeunefille EscortBoy

Enterrement de vie de jeune fille

Category:escort boy,Experience,gentleman Tags : 

Ses amies lui avaient réserver un enterrement de vie de jeune fille avec un gentleman. L’escort boy arrive avec un plateau entre les mains et le dépose sur la table basse. Là, tout de suite, ce n’est pas franchement un verre de vin qu’elle voudrait déguster.

Je la rejoins sur le canapé avant de l’embrasser à la commissure des lèvres. Elle ferme les yeux tandis qu’un frisson parcourt sa peau fraîche. Mes mains d’escort boy glissent le long de son dos, parcourent mon bras et redescendent se poser presque avec innocence sur sa cuisse.

Mes mains d'escort boy glissent le long de ses reins

Mes mains d’escort boy glissent le long de ses reins

Mademoiselle ne savait pas à quel point elle avait besoin de moi. Maintenant, elle le sait. Je la soulève avec douceur et la dépose sur mes cuisses. Elle se retrouve sur moi, à califourchon, le rouge aux joues. Ses mains entourent mon visage où elle laisse une pluie de baisers. Elle m’embrasse avec envie pendant qu’elle mouille sa petite culotte. Je quitte ses lèvres, sème des baisers sur sa joue, le long de sa mâchoire, dans son cou délicat. Mon souffle dans le creux de celui-ci la fait frissonner, chatouille sa peau. Elle tremble et glousse doucement.

Je me recule, juste assez pour la dévisager. Ses pupilles me fixent, sombres et dilatées par le désir. Son souffle est court, saccadé. Ses lèvres sont entrouvertes et ses joues légèrement rosées. Elle se mordille la lèvre inférieure tout en continuant à me fixer. Son bassin bouge légèrement sur mon entrejambe d’escort boy. J’ai une érection impressionante.

Elle tressaille lorsque je l’attrape par les hanches. Je la soulève dans mes bras, me relève et l’entraîne vers sa chambre tandis qu’elle enroule ses jambes autour de ma taille. Je la dépose sur le matelas, elle rit, ses joues rougissent, et je plonge sur elle, enfouis ma tête dans son cou et la mordille. Ses bras s’enroulent autour de mon cou, elle s’agrippe et ne me lâche plus. Elle ferme les yeux, pose ses mains sur mon torse. Je me fige, dans l’attente.

Ses yeux qui pétillent de malice et d’envie de me perdre dans son regard, à défaut de me perdre en elle. Son sourire, ses lèvres me donnent des envies de débauches inavouables. Mes mains de sorcier du plaisir n’en peuvent plus et glissent vers sa poitrine, puis enveloppent ses seins. Elle gémit de plaisir sous mes caresses d’escort boy, je suçote sa peau tendre. D’un mouvement, je fais glisser sa robe sur ses hanches, écarte un bonnet de son soutien-gorge et viens agacer son téton. Ma langue le contourne, avant de le gober. Mademoiselle gémit une nouvelle fois, remue sous mon corps d’escort boy alors que je joue avec son téton. 

Mademoiselle gémit une nouvelle fois

Mademoiselle gémit une nouvelle fois

La sensation que j’exerce sur elle est délicieuse, une torture exquise. Je continue de goûter sa peau et glisse sur son ventre, titille ses sens. Son corps s’arc-boute vers moi, à la recherche de quelques caresses supplémentaires. Mon sourire sur sa peau l’embrasse avant que je ne la lèche, la caresse. Je glisse un peu plus et me cale entre ses cuisses après avoir fait sauter sa culotte, mes mains se joignent à l’exploration de son bas-ventre. 

De ma langue d’escort boy, je viens goûter son bouton de chair, elle lâche un cri de plaisir, ses mains s’agitent dans ma tignasse et m’incitent à continuer. L’un de mes doigts glisse dans son intimité. Elle est trempée. Je bandais déjà fort, mais lécher son clito fait passer mon état un cran au-dessus. Mon sexe durcit encore, se dresse et me fait mal à être serré dans mon boxer. Je me redresse et accroche le regard de Mademoiselle.

Je me redresse à genoux et ouvre ma pochette de préservatifs puis me sers rapidement dedans. Mademoiselle gigote à mes côtés, je la vois qui finit de se déshabiller à la hâte, je m’apprête à en faire de même alors qu’elle me saute dessus. Mademoiselle remonte ma chemise de gentleman au-dessus de ma tête et la jette au loin. Je souris devant son geste impatient. Ses mains s’attaquent à mon pantalon avant de le faire glisser le long de mes jambes. Ses caresses remontent contre mes cuisses me donnant des frissons incontrôlables. Un souffle m’échappe lorsqu’elle caresse ma virilité d’escort boy pour femmes exigeantes au travers du tissu.

J’embrasse le haut de sa tête tandis qu’elle me caresse. Je me penche un peu plus et l’embrasse dans le cou alors qu’elle extirpe mon sexe dressé de sa prison de tissu. Ma bouche trouve son oreille, que je suce, elle stoppe son mouvement et serre mon sexe de gigolo entre ses doigts.

Je la fais basculer, me débarrasse de mon boxer coincé au niveau de mes genoux et déroule le préservatif sur mon sexe.

Mon bas-ventre est en feu tant j’ai envie d’elle. Mes lèvres d’escort boy se plaquent sur les siennes. Elle remue, écrasant son corps au mien. Sans la quitter des yeux, je caresse son ventre, son abdomen se contracte sous mes mains, j’enserre sa taille avant de glisser doucement en elle. Lentement, par à-coups. 

Ses muscles intimes se referment sur mon membre d’escort boy alors que je caresse sa peau. Je me retire avant de replonger à nouveau. Je peine à retenir mon plaisir, je veux prendre mon temps. Qu’elle en profite, qu’elle puisse aller jusqu’au bout du lâcher prise dont elle a besoin.

Ses muscles intimes se referment sur mon membre d'escort boy

Ses muscles intimes se referment sur mon membre d’escort boy

Après de longues minutes où mes envies sont retenues, j’agrippe ses hanches pour la ramener un peu plus contre moi, dans un rythme parfait, plus vite, plus fort. Mademoiselle laisse son plaisir s’exprimer, gémissant de plus en plus dans mes bras. 

Son sexe se contracte autour du mien, elle jouit violemment, se cambrant contre moi et en tremblant. Dans une dernière poussée, je la rejoins grondant alors que des spasmes s’emparent de son corps. L’extase me happe à mon tour. Je me laisse tomber sur elle, le plus légèrement possible. La garde dans le creux de mes bras d’escort boy et reste dans la chaleur de son corps chaud.

❤️❤️❤️

Avez vous envie d’un enterrement de vie de jeune fille avec un gentleman ? Beaucoup de femmes  ont envie de prendre du plaisir avec un gentleman sans les complications. Vous avez le droit de profiter de la compagnie d’un homme qui s’occupera de vous et ne vous jugera pas d’avoir envie d’un moment coquin sans lendemain .

Respirez le voyage du plaisir intemporel et l’ère du jeu érotique sans fin. Entrez dans mon monde et ouvrez vos cuisses et sentez l’humidité envahir votre entrejambe grace à la fantaisie d’une expérience de plaisir sans conséquences avec un homme respectueux mais viril.

Profitez de votre voyage de plaisir comme aucun autre. Noyez vos sens dans la séduction, Une expérience exceptionnelle pour votre enterrement de vie de jeune fille avec un gentleman. Vous n’oublierez jamais ce jour là. Devenez une bonne épouse en apprenant tous les secrets du devoir conjugal. Vous pourrez réaliser tous vos fantasmes.

Quelque soit votre âge, votre origine, votre couleur de peau, votre physique, je suis là pour toutes les femmes, Amant secret pour femmes seules pour vous transporter dans la magie d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Vous oublierez tous vos soucis et pourrez lâcher prise lors d’une expérience de divertissement unique dans un respect mutuel avec protection.

Un enterrement de vie de jeune fille avec un gentleman à Paris répondra à votre furieuse envie de compagnie masculine afin de combler votre solitude dans des moments libertins en toute sécurité . Juste pour le plaisir de se faire plaisir.

Plaisir, désir, passion, extase au programme. Un voyage de plaisirs érotiques sans fin. Fantaisie de divertissements érotiques pour femmes adultes.

2 heures – 3 heures – 4 heures et jusqu’au bout de la nuit. Quelque soit la durée, je mets un point d’honneur à vous donner du plaisir grâce mes compétences de gentleman professionnel et grâce à mes performances hors du commun. Veuillez vous renseigner en me contactant simplement par appel ou message.

Je suis là pour vous Mesdemoiselles quand vous avez besoin de quelqu’un de bien pour un divertissement unique, je vais vous faire vivre une expérience exceptionnelle pour votre enterrement de vie de jeune fille avec un gentleman.

Au plaisir de faire votre connaissance.
Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org/fr/rendez-vous/


  • -
sexualité sans engagement avec un escort boy

Un désir d’expérimentation sexuelle

Category:amant,coach,escort boy Tags : 

Madame avait un désir d’expérimentation sexuelle. Elle fixa intensément son escort boy qui venait d’arriver pendant de longues secondes, au point que le gentleman ne sut plus quoi faire ou que dire. Elle regarda les lèvres de cet homme, puis ses yeux. Elle se pencha en avant lentement par-dessus la table.

Il comprit le signal et l’imita. Leurs lèvres se rencontrèrent, timidement d’abord, en un petit smack. Leurs yeux communiquèrent, puis ce fut une déferlante d’hormones dans leurs organismes. Ils s’embrassèrent voluptueusement, leurs langues fusionnèrent.

Son escort boy se leva et contourna la table pour se rapprocher de Madame. Il l’attrapa doucement par les épaules pour l’aider à se redresser. Ils s’embrassèrent de nouveau en collant leurs corps l’un à l’autre. Madame soupira de plaisir lorsqu’il la serra délicatement dans ses bras.

Les mains de son escort boy se baladèrent sur son dos, descendirent jusqu’au creux de ses reins, tandis qu’elle passait déjà les siennes sous la chemise de l’homme, sentant son torse. Elle souleva davantage le vêtement pour l’aider à le retirer, puis ils s’embrassèrent une nouvelle fois. Il la souleva par la taille, telle une plume.

Madame croisa ses jambes autour du bassin de son escort boy. Il la porta ainsi jusqu’au canapé, sur lequel il l’allongea tout en douceur. Elle retira son haut, laissant apparaître une poitrine généreuse maintenue pas un soutien-gorge bleu marine aux bordures en dentelle.

l'escortboy lécha sa chatte avec volupté tout en doigtant son vagin de son index

l’escortboy lécha sa chatte avec volupté tout en doigtant son vagin de son index

Son escort boy s’allongea sur elle délicatement et commença à l’embrasser dans le cou pendant que ses mains à elles se dirigeaient déjà vers la fermeture éclair du jean du gentleman.

Elle plongea une main par l’ouverture et se saisit de son sexe turgescent. Il gémit de plaisir. Il déboutonna rapidement le pantalon de Madame et le fit glisser jusqu’à ses chevilles.

Elle le repoussa : il se retrouva assis et elle enleva son jean et son caleçon afin de libérer son sexe. Elle le fixa dans les yeux en souriant avant d’engloutir le symbole de sa virilité en bouche.

Son escort boy pencha la tête en arrière, ferma les yeux et entrouvrit la bouche, se délectant de ce moment divin. Les lèvres de Madame et sa langue parcouraient sa verge dressée.

Ce moment dura quelques minutes, puis il lui releva la tête et la repoussa à son tour délicatement. Il fit glisser son string et partit à la découverte de son intimité imberbe avec sa langue. Le corps de Madame se contorsionna sous les coups de langue : il jouait avec son clitoris et sa vulve.

Tremblante de plaisir, ne pouvant plus se retenir, elle le refoula une ultime fois et vint se placer à califourchon sur son sexe emballé dans le latex, lui offrant tout son corps. Elle gémit lorsqu’il la pénétra lentement, puis elle commença à bouger son bassin tandis qu’il l’embrassait dans le cou, voluptueusement.

Il défit les agrafes de son soutien-gorge, libérant sa poitrine qu’il attrapa dans ses mains, massant ses seins. Il joua de ses doigts sur ses tétons, provoquant des spasmes dans le corps de sa partenaire qui accéléra ses coups de bassin.

Ils étaient fusionnels et ne faisaient plus qu’un. Jamais Madame n’avait connu tel plaisir avec un autre homme et elle s’abandonna à son orgasme. Il dut le sentir, car il vint en même temps qu’elle et ce fut dans un mélange de râles de plaisir qu’ils jouirent ensemble.

Ils restèrent un moment ainsi, profitant de cet instant magique. Puis elle se dégagea lentement avant de retomber en arrière sur le canapé.

❤️ ❤️ ❤️

Un désir d’expérimentation sexuelle est service pour les femmes qui souhaitent s’amuser avec un gentleman. Pour fêter un évènement comme un anniversaire, une fête ou toute autre raison.

Vous avez toutes le droit de vivre un moment de plaisir avec un homme inconnu qui s’occupera de vous et ne vous jugera pas d’avoir envie de prendre du plaisir sans lendemain. Demandez moi tout ce que vous voulez ou laissez moi vous surprendre dans des plaisirs que vous ne connaissez pas encore .

Femmes Modernes cherchent Escort Boy sur mesure pour faire du bien aux dames et l’ère du jeu érotique sans fin. Entrez dans mon monde pour une expérience unique de plaisir sans conséquences avec un escort boy gentleman respectueux et délicat .

Profitez de ce voyage plaisir avec votre escort boy. Noyez vos sens dans la séduction, Une expérience exceptionnelle avec un gentleman. Vous n’oublierez jamais l’expérience d’un désir d’expérimentation sexuelle.

Laissez le frisson de l’interdit vous parcourir l’échine avec un escort boy

Laissez le frisson de l’interdit vous parcourir l’échine avec un escort boy

Quelque soit votre âge, votre origine, votre couleur de peau, votre physique, je suis là pour vous. Femmes Modernes cherchent Escort Boy sur mesure pour vous transporter dans la magie d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Osez vous faire câliner.

2 heures – 3 heures – 4 heures et jusqu’au bout de la nuit . Quelque soit la durée, je mets un point d’honneur à vous faire plaisir grâce mon expérience de gentleman pour dames. Veuillez vous renseigner en me contactant simplement par appel ou message. Profitez du service d’un désir d’expérimentation sexuelle.

Au plaisir de faire votre connaissance pour vivre ce moment d’Epanouissement de la femme avec un gentleman en toute sécurité.
Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org/fr/rendez-vous/


  • -
Lecandaulisme Uneautreidéeducoupleavecunescortboy

Se donner à deux hommes en même temps

Category:Accompagnateur,escort boy,escort masculin Tags : 

Madame était tellement excitée à l’idée de se donner à deux hommes en même temps. Elle dût se crisper car son mari se plaça sous elle et caressa ses seins tandis que Jean, l’escort boy lui massait le cul. Leurs gestes tendres contribuèrent à l’apaiser.

Son mari se pencha près de son oreille.

—Jean va te donner une fessée jusqu’à ce que ta chatte dégouline. J’aimerais que tu me suces pendant ce temps-là.

Elle n’hésita pas.

—Oh, oui.

Elle vit son mari se reculer, le temps d’enlever ses chaussures et de baisser son pantalon. Il ne portait pas de sous-vêtements.

Découvrez le libertinage avec un escort boy

Découvrez le libertinage avec un escort boy

— Quelle grosse queue !

Celle de Jean était énorme, mais voir la queue de son mari à la lumière et en gros plan c’était différent. Elle ne savait pas si Jean avait été vexé par son commentaire, mais le coup qu’elle reçut fût beaucoup plus dur que ceux de son mari.

—Aïe.

L’escort boy se pencha sur elle et embrassa ses épaules, puis fit glisser ses lèvres jusqu’à ses fesses.

—J’aime ton cul.

Elle serra les dents.

—Ça ne va pas du tout ça, dit Jean.

Trois autres gifles se succédèrent rapidement. L’intensité de la fessée se propagea entre ses jambes, et elle faillit jouir.

—Oh, oh, oh.
—Je pense qu’elle aime ça.

Son mari se rapprocha.

—Tu penses qu’elle est prête ?
—C’est certain.

Elle se crispa. Ils parlaient d’elle comme si elle n’était pas là.

—Prête pour quoi ?

Elle reçut une autre gifle sur les fesses.

—A partir de maintenant, tu ne parles plus que si on te le demande.

Son mari pressa sa queue contre ses lèvres et elle ouvrit sa bouche pour le prendre. Quand elle tendit la main et attrapa ses bourses lourdes, il eut le souffle coupé. C’était bon de savoir qu’il n’était pas si maitre de ses sentiments. Ne voulant pas qu’il jouisse trop tôt, elle lécha sa queue sur la longueur, aimant la façon dont sa veine bleue palpitait.

—Suce-moi comme une vraie salope.

Sa demande était ferme et directe, mais elle savait qu’il jouait avec elle. Elle enroula légèrement son gland avec sa langue et fut récompensée par un autre soupir. Elle s’immobilisa sentant un doux parfum dans l’air. Jean revint derrière elle.

—J’adorerais agrandir ton côté obscur.

Elle hésita, ne sachant pas si elle pourrait prendre une queue aussi grande.

Profiter des deux langues de vos partenaires

Profiter des deux langues de vos partenaires

—Je n’ai jamais eu quelque chose dans mon cul avant.
—Ne t’inquiète pas, chérie. J’ai quelque chose de plus à ta taille. C’est un tout petit gode qui t’habituera à avoir une queue dans le cul.
Présenté ainsi, elle se dit qu’elle devait essayer. Les deux hommes avaient été merveilleux avec elle jusqu’à présent.
—Je suis prête à tout essayer au moins une fois.
—Tu es géniale, ma chérie.

Son mari appuya doucement sur sa tête pour qu’elle continue à le sucer.

—Dépêche-toi, Jean. Je ne vais pas tenir longtemps.

Elle sourit et commença à reprendre son mari dans sa bouche. Au moment où elle baissait les lèvres, un jet de gel froid se pressa contre son petit trou. Même si elle savait très bien à quoi servait le lubrifiant, elle releva quand même le dos sous l’effet de la surprise.

—Chérie ! Qu’est-ce qu’on a dit sur le fait de bouger et d’être distraite ?

Son mari appuya légèrement sur son dos pour qu’elle se remette à le sucer.
Elle sourit et recommença à le rendre fou. Avec détermination, elle l’attira dans sa bouche tout en malaxant ses couilles. Au moment où L’escort boy glissa un doigt dans son cul, sa bouche serra la queue de son mari si fort que le liquide pré-éjaculatoire suinta dans sa bouche. Encouragée par l’effet qu’elle produisait sur lui, elle utilisa son autre main pour en saisir la base tout en faisant monter et descendre sa bouche.

—C’est ça, ma chérie.

Son mari passa ses doigts dans ses cheveux et les tira.

—Tu te débrouilles très bien.

Jean remua son doigt dans son cul, et un plaisir inattendu humidifia sa fente. Quand il ajouta un autre doigt, son souffle s’arrêta, mais la tension se relâcha quand il appuya sur son clitoris. Le triple choc de la surcharge sensorielle la fit presque jouir. Elle garda ses lèvres serrées et suça son mari avec force, voulant qu’il perde tout contrôle.
En un éclair, les doigts de Jean disparurent pour être remplacés par son minuscule gode. Le lubrifiant parfumé à la fraise embauma l’air. Il pressa ensuite la fausse queue dure contre son petit trou. La tête du gode seule semblait être plus grande que n’importe quelle queue, y compris la sienne. Il se pencha et embrassa le milieu de son dos.

—J’espère que tu es prête pour la surprise.
—Mmm.

Avec la queue de son mari dans sa bouche, c’est tout ce qu’elle pouvait dire, mais elle hocha la tête.

triolisme et candaulisme pour couple hétéros

triolisme et candaulisme pour couple hétéros

L’escort boy enfonça le gros gode dans son cul en même temps que ses deux doigts dans sa chatte. Comme la fessée avait rendu ses joues souples, il ne fallut que quelques tentatives pour qu’il passe l’anneau serré. Il n’avait probablement pas dépassé les 2,5 centimètres quand elle réalisa que Jean ne rentrerait jamais, jamais.
Son mari attrapa alors son poignet et branla de haut en bas sa queue avec sa main, soit pour la distraire, soit pour l’aider à jouir. Elle avait été tellement impliquée dans ce que le gode faisait à son cul qu’elle l’avait presque oublié. Déterminée à le faire jouir, elle fit tournoyer sa langue autour de sa queue et bougea sa tête de haut en bas.
En se concentrant sur lui, son cul se relâcha et Jean put enfoncer complètement le gode. Alors qu’elle pompait son mari, Jean faisait entrer et sortir le gode en elle. Il toucha nerf après nerf, menant son plaisir vers de nouveaux sommets. Quand il ajouta un troisième doigt dans sa chatte, elle perdit la tête.
Son mari avait beau lui dire de ne pas jouir, rien ne pouvait empêcher l’extase de l’envahir. Elle serra la queue de son mari alors qu’il tirait avec force ses cheveux. Elle gémit si fort que l’on aurait presque cru à un cri.

—Je jouis, ma chérie.

Un énorme jet de sperme chaud gicla au fond de sa gorge.
S’il ne s’était pas retiré au moment où il l’avait fait, elle aurait pu s’étouffer. Elle avala son breuvage acidulé et inhala pour reprendre son souffle.
Jean s’arrêta et sortit le gode, mais pressa son clito plusieurs fois après avoir retiré ses doigts. Son mari recula et elle resta suspendue sur le banc à fessée. Les deux hommes s’approchèrent et frottèrent son dos et son cul.

—Tu vas bien, chérie ? C’était trop ?

Elle secoua la tête. L’escort boy la redressa et la prit dans ses bras tandis que son mari sortit de la pièce en courant. Elle aurait bien demandé où il allait, mais elle était trop fatiguée. En fait, ses paupières se fermèrent et elle appuya sa tête contre la poitrine de Jean. La prochaine chose dont elle se souvenait, c’est qu’il l’avait placée dans son lit sur des draps frais et propres.
Il ouvrit ses jambes et nettoya sa chatte et son cul afin de ne pas salir les draps. Il se déshabilla ensuite et la rejoignit dans le lit.

—Pourquoi ne pas prendre de douche plutôt demain matin ? Tu as l’air crevé.
—OK.

Un bruit résonna dans la salle de bain. Cela devait être son mari. Une seconde plus tard, son mari s’était glissé derrière elle et la serra contre sa poitrine. L’adrénaline coula dans ses veines et elle se souleva sur ses coudes. Elle jeta un coup d’œil à chacun d’entre eux.

—Vous allez dormir tous les deux ici ?

Elle n’avait jamais été avec deux hommes en même temps. Jean lui caressait le cou tandis que son mari s’occupait de ses tétons déjà tendus.

—Tu aimes, bébé ? son mari demanda.

L’idée d’être dans un cocon entre eux lui plaisait. Madame savait que ce n’était que le début de la nuit et que les deux allaient se relayer toute la nuit pour la faire jouir jusqu’au petit matin.

❤️  ❤️  ❤️

Se donner à deux hommes en même temps est un service pour couples qui cherchent à Etre accompagné dans la pratique du triolisme. Beaucoup d’hommes ont envie d’offrir leur épouse par amour à un autre homme pour pouvoir la regarder prendre du plaisir devant leurs yeux ébahis .

Vous avez toutes le droit de vivre un moment de plaisir avec un homme inconnu qui s’occupera de vous et ne vous jugera pas d’avoir envie de vous donner pour votre plaisir et celui de votre mari. Demandez moi tout ce que vous voulez ou laissez moi vous surprendre dans des plaisirs que vous ne connaissez pas encore comme un mari attaché devant sa femme jouissant devant lui. Mais d’autres scénarios s’offrent à vous. Se donner à deux hommes en même temps vous permettra de prendre encore plus de plaisir.

Respirez le voyage d’un mari attaché devant sa femme jouissant devant lui et l’ère du jeu érotique sans fin . Se donner à deux hommes en même temps est une expérience unique de plaisir sans conséquences avec un escort boy gentleman respectueux et délicat .

Les femmes ont envie d'un autre homme

Les femmes ont envie d’un autre homme

Profitez de ce voyage plaisir avec votre escort boy. Noyez vos sens dans la séduction, Une expérience exceptionnelle avec un gentleman. Vous n’oublierez jamais l’expérience de Découvrir le candaulisme dans votre couple.

Quelque soit votre âge, votre origine, votre couleur de peau, votre physique, je suis là pour combler l’idée d’une expérience de sexe à trois. Partenaire secret pour couples pour vous transporter dans la magie d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Osez Tenir la main de son mari et de son amant d’un soir. Le rêve de Se donner à deux hommes en même temps est un moment extraordinaire de partage.

2 heures – 3 heures – 4 heures et jusqu’au bout de la nuit . Quelque soit la durée, je mets un point d’honneur à vous faire plaisir grâce mon expérience des couples (candaulisme ou triolisme) . Veuillez vous renseigner en me contactant simplement par appel ou message. Se donner à deux hommes en même temps est une expérience de sexe à trois.

Au plaisir de faire votre connaissance pour découvrir le candaulisme dans votre couple comme un cadeau avec un amant d’un soir.
Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org/fr/rendez-vous/


  • -
Une très forte envie de jouir avec un gentleman escort boy

Une très forte envie de jouir avec un gentleman

Category:Accompagnateur,amant,escort boy Tags : 

Madame avait Une très forte envie de jouir avec un gentleman. En fin de matinée, seule dans son appartement, elle prit son godemiché, s’allongea sur le lit, se masturba. Son corps réclamait une attention particulière qu’elle ne pouvait pas différer. Elle se fit jouir, le doigt posé sur son clitoris, le gode enfoncé dans son jardin secret.

Quand elle se releva, elle laissa l’objet mouillé sur le lit. Il était un peu plus de treize heures, elle n’avait pas envie de sortir, elle avait envie de téléphoner à Jean, son escort boy préféré.

Son escort boy préféré

Son escort boy préféré

Madame désirait un gentleman, et sentir sa virilité en elle. C’était bien meilleur que son gode.

Jean était le seul homme à qui elle faisait confiance. Avoir des aventures avec ce gentleman, lui convenait.

Elle était irrésolue. Les heures passaient, elle retardait sans cesse l’échéance. Pourtant, elle avait une très forte envie de baiser. Elle avait utilisé son gode pour se faire jouir, mais ça ne suffisait pas à la calmer. Ce jour-là, comme tant d’autres fois, son mari rentrerait tard, elle pouvait donc donner rendez-vous à son escort boy en fin d’après-midi. Elle disposait d’un temps suffisant pour s’envoyer en l’air.

Madame décrocha le téléphone, forma le numéro. Elle avait préparé ce qu’elle allait dire. Elle lui donna rendez-vous de chez elle et il confirma le rendez-vous.

Décidément, cette rencontre était une agréable diversion à l’ennui qui pesait sur son existence. La recherche du plaisir dirigeait désormais sa vie, et les rencontres avec son escort boy lui plaisait car elle découvrait avec lui à chaque fois de nouvelles facettes de la sexualité et du plaisir.

Madame le fit entrer et elle prit place sur le canapé en cuir noir du salon. Son gentleman était assis en face, dans un profond fauteuil ; tous deux bavardaient comme des amis de longue date.

Elle sentait dans son ventre l’attente du plaisir. Madame prit l’initiative : elle quitta ses chaussures, effectua un numéro de strip-tease. Tout en dansant pieds nus au milieu de salon, elle se débarrassa de sa robe, lança le soutien-gorge en broderie anglaise sur les genoux de Jean ; puis il reçut la culotte de coton dont le fond était taché.

Jean était maintenant assis sur le canapé, il avait repoussé la table basse sur le côté pour la regarder évoluer. Quand elle fut nue, à portée de sa main, il l’attira près de lui pour la caresser. ses doigts filaient en direction de son entrecuisse. Elle se laissait faire, une torpeur envahissait son corps, annihilant toute idée de résistance.

L’escort boy glissa un doigt dans son vagin, le ressortit gluant de mouille, puis le porta à sa bouche.

— C’est bon ! dit-il en la fixant.

Profitez du service d'un escort boy

Profitez du service d’un escort boy

Son compagnon lui tripota le clitoris. Madame ondulait des hanches ; des picotements parcouraient son bas-ventre agité de spasmes. Madame lisait maintenant dans ses yeux un appel autoritaire au plaisir. Il avait ouvert sa braguette. Madame baissa les yeux sur le membre gonflé, l’effleura de ses doigts. Elle l’entraîna dans la chambre où les rideaux furent tirés. Elle s’étendit sur le lit, cuisses écartées, pendant que son gentleman se déshabillait.

Jean se mit à genoux au-dessus de son visage. Elle prit dans sa bouche le membre dur, fit tourner sa langue sur le gland, puis lécha la queue sur toute sa longueur. Jean lui effleurait le sexe, écartait les petites lèvres crénelées, introduisait son doigt dans la fente d’où s’écoulait une mouille claire. Il la lima, lui titilla le bouton.

Jean, qui avait enfoncé toute sa virilité dans la bouche de Madame, faisait en rythme des mouvements de va-et-vient. Elle le suçait avidement en se triturant les tétons.

Elle lui abandonna ses seins, glissa sa main sous les fesses de Jean pour lui branler les couilles. Jean fit mettre Madame en levrette. Il commença par lui titiller le clitoris, puis s’enfonça en elle à grands coups de reins. Elle gémissait, son ventre se contractait ; l’orgasme la submergea.

Jean lui enduisit l’anus de vaseline. Madame frottait son clitoris entre ses doigts, le pinçait, se masturbait.

Le gentleman se colla contre son dos, lui cala sa bite dans la raie des fesses. Il lui caressait l’anus ; il approchait son gland du petit trou. Elle accepta de se faire sodomiser. Les doigts délicats de Jean lui avait dilaté l’anus, la vaseline assouplissait les tissus. C’était une sensation encore inconnue pour elle… qu’elle allait découvrir.

— Branle-moi, dit Jean en lui prenant la main.

L’escort boy avait introduit dans l’anus de Madame l’extrémité de sa bite. Il forçait doucement. Elle avait peur, se contractait malgré elle en se mordant les lèvres.

— Détends-toi, lui dit-il, pousse comme si tu avais envie… tu n’auras pas mal.

Il pressait ses mains sur ses épaules. Elle cria quand il s’enfonça en elle d’un seul coup, lui mordit le doigt qu’il avait mis dans sa bouche. Puis le plaisir doubla ; elle chavira, gémit. Jean lâcha son jus dans le préservatif; Madame jouit en tremblant de tout son corps.

❤️  ❤️  ❤️

Une très forte envie de jouir avec un gentleman est service pour les femmes qui souhaitent s’évader avec un gentleman. Pour fêter un évènement comme un anniversaire, une fête ou toute autre raison que vous n’avez pas besoin de justifier à quiconque.

Vous avez toutes le droit de vivre un moment de plaisir avec un homme inconnu qui s’occupera de vous et ne vous jugera pas d’avoir envie de prendre du plaisir sans lendemain. Demandez moi tout ce que vous voulez ou laissez moi vous surprendre dans des plaisirs que vous ne connaissez pas encore .

Une très forte envie de jouir avec un gentleman est fait pour faire du bien aux dames et les faire entrer dans l’ère du jeu érotique sans fin. Entrez dans mon monde pour une expérience unique de plaisir sans conséquences avec un escort boy gentleman respectueux et délicat .

Donner rendez-vous à son escort boy

Donner rendez-vous à son escort boy

Profitez de ce voyage plaisir avec votre escort boy. Noyez vos sens dans la séduction, Une expérience exceptionnelle avec un gentleman. Vous n’oublierez jamais cette expérience quand vous avez une très forte envie de jouir avec un gentleman.

Quelque soit votre âge, votre origine, votre couleur de peau, votre physique, je suis là pour vous. Une très forte envie de jouir avec un gentleman avec un gentleman pour vous transporter dans la magie d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Osez vous faire câliner.

2 heures – 3 heures – 4 heures et jusqu’au bout de la nuit . Quelque soit la durée, je mets un point d’honneur à vous faire plaisir grâce mon expérience de gentleman pour dames. Veuillez vous renseigner en me contactant simplement par appel ou message. Profitez du service de Jean quand vous avez une très forte envie de jouir avec un gentleman.

Au plaisir de faire votre connaissance pour vivre ce moment où vous avez une très forte envie de jouir avec un gentleman en toute sécurité.
Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org/fr/rendez-vous/

 


  • -
un gentleman plein dhumour

Laissez votre corps accueillir le plaisir

Category:Accompagnateur,amant,escort boy Tags : 

Laissez votre corps accueillir le plaisir, le gentleman prit les clés des mains de la dame, ouvrit la porte de son appartement parisien et la fit entrer à reculons dans la pièce. Ses bras s’enroulèrent autour de son cou, et ses seins se pressèrent contre sa poitrine.

Personne n’arrivait mieux que lui à garder son sang-froid, mais dès l’instant où sa future compagne l’enlaça, il ne fut plus maître de lui-même. Sans rompre leur baiser, il lui caressa le cou en défaisant le dos de sa robe.

Madame poussa son bassin contre lui. Elle voulait qu’il la prenne à fond comme un animal. Elle lui fit baisser sa tête vers ses lèvres, attendant un autre baiser. Il accepta. Cette fois-ci, il lui dévora la bouche, tout en prenant un plaisir intense lorsque leurs langues s’entremêlèrent entre elles.

C’était comme si elle était désespérée. Le gigolo fit glisser sa main le long de ses épaules et entraina de son geste son pantalon et sa chemise avec lui. Il s’éloigna puis se pencha en arrière afin que le tissu tombe au sol.

Jean laissa ses doigts glisser le long de son dos. Il posa son regard sur son soutien-gorge noir en dentelle. Il aimait la façon dont ses seins gonflaient au-dessus des bonnets.

Massage Plaisir pour toutes les femmes

Massage Plaisir pour toutes les femmes

Ses pouces caressèrent les motifs en relief de son balconnet. Alors qu’il abaissait lentement le bonnet de son soutien-gorge, sa virilité se pressait douloureusement contre sa braguette.

L’escort boy se pencha pour lécher la partie visible de sa poitrine et respira son parfum enivrant. Elle arqua son dos et gémit, elle n’en pouvait plus. Il dégrafa son soutien-gorge à l’arrière et fit glisser les bretelles le long de ses bras. Il sentit sous ses doigts sa peau douce, et ses mamelons durcirent sous son regard alors qu’il suçait l’un de ses tétons rose devenu comme une pointe.

Madame était encore très sensible et réceptive à ce niveau-là. Son gémissement montrait combien elle n’en pouvait plus.

L’escort boy passa à l’autre sein, tout en malmenant celui qu’il venait tout juste de sucer. Son gémissement lui donna envie de la baiser de suite, mais son excitation le poussa à explorer davantage son corps.

Ne voulant pas qu’elle ait mal aux genoux, il se leva et la remit debout. Il ne restait plus qu’une petite culotte noire sexy qui épousait ses courbes pulpeuses. Le gigolo se lécha les lèvres, la guida vers le lit. Ayant besoin de se déshabiller, il enleva ses bottes, son jean puis sa chemise. Il était presque nu lorsqu’elle se mit à genoux devant lui.

Son érection turgescente sortit, et les yeux de la dame s’agrandirent devant la dimension de l’organe de plaisir qui s’offrait devant elle. Vu son regard, elle semblait ravie, ce qui promettait de passer un bon moment ensemble.

L’escort boy ne put s’empêcher de grogner. Quand elle se pencha et lui lécha le bout, il dut serrer les poings pour ne pas jouir. Elle fit le tour de sa queue avec un lenteur perverse.
Le gigolo dut serrer les dents quand sa langue glissa sur sa queue, créant une douleur si forte que sa poitrine lui faisait mal. Au moment où elle l’attira dans sa bouche, du liquide pré-éjaculatoire gicla. Il souleva ses épaules.

Le gigolo arracha son slip et la fit tomber sur le lit. Il la rejoignit puis se mit sur le ventre pour se régaler d’elle.

Voulant qu’il la lèche, elle écarta ses jambes. L’escort boy sourit avant de passer sa langue sur ses lèvres.

Elle voulait caresser ses larges épaules et faire disparaitre toute la tension qu’il avait dans son corps, mais c’était comme si ses propres muscles ne lui répondaient plus.

Ses pouces firent des marques dans sa peau lorsqu’il lui ouvrit encore plus grand ses jambes. Au lieu de la sucer de suite, il fit des cercles érotiques avec ses pouces à l’intérieur de ses cuisses. Rien qu’à l’idée de ce qu’il lui ferait, elle mouilla encore plus.

les yeux de l'escort boy semblaient l'hypnotiser

les yeux de l’escort boy semblaient l’hypnotiser

Il ferma les yeux alors qu’il se rapprochait de son petit trou. Elle bougea des hanches afin de lui faire comprendre qu’elle avait un besoin urgent qu’il la touche.

Elle tendit la main et s’accrocha à ses épaules. Chaque ondulation et flexion de ses muscles l’emmenait plus haut, et dire qu’il n’avait même pas encore touché à son délicat clitoris. Il leva sa main droite et massa l’un de ses seins. Cela ne fit qu’accentuer l’absence de caresse sur son jardin secret.

Alors qu’elle essayait de s’imaginer ce que serait de faire l’amour avec un homme aussi viril, il passa enfin à l’action et lécha son ouverture. Tout son corps se contracta de plaisir et elle ressentit des contractions jusque dans sa chatte.

L’escort boy posa sa main droite sur son ventre et la caressa ce qui l’excita encore plus. Elle contracta ses fesses afin de soulever ses hanches, ce qui lui donnerait un meilleur accès.

Avec son index, le gentleman pour dames tourna autour de son clito, sans jamais aller droit au but, juste là où elle en avait le plus besoin.

Jean leva les yeux vers elle et sourit. Elle avait tellement besoin de jouir. Sous l’action combiné de sa main gauche qui pinçait son mamelon et de sa langue qui explorait ses plis, elle ressentit un plaisir intense parcourir tout son corps. Son souffle s’accéléra et elle ferma les yeux, savourant chaque pincement et chaque caresse.

Quand Jean glissa un doigt dans son antre humide, elle crut défaillir de plaisir. Cet homme était très doué pour donner du plaisir à une femme sans parler de son côté sensuel et sauvage.
Il souleva ses seins.

Comme s’il n’en pouvait plus, Jean se positionna contre son corps et captura ses lèvres. Sa virilité dure n’était plus qu’à quelques centimètres de là où elle le voulait plus que tout, les genoux relevés afin de faciliter son accès.

L’escort boy l’enlaça tout en lui dévorant la bouche. Elle rompit leur baiser afin d’aspirer de l’air avant de recommencer à l’embrasser. Ils ouvrirent tous deux la bouche en même temps et s’explorèrent mutuellement avec leurs langues.

Avec ses genoux, Jean lui écarta ses cuisses, commença à la doigter habilement. Elle pencha ses hanches vers l’arrière afin qu’il continue sur sa lancée. Il continua en allant plus profond avec son doigt tout en lui caressant le clitoris et le téton. Après de longues minutes de ce traitement, elle ressentit une chaleur intense, et un orgasme si puissant qu’elle fut un instant à bout de souffle.

Ce premier orgasme n’avait fait qu’attiser un peu plus son désir d’en avoir d’autres. Elle arqua son dos afin de sentir la caresse de sa peau sur ses seins tendres.

des calins comme vous les rêvez avec un homme

des calins comme vous les rêvez avec un homme

L’escort boy fit tourner lentement ses bouts sensibles entre son pouce et son index, comme s’il voulait tester leur élasticité. Il ne l’avait toujours pas pénétré.

Combien de temps comptait-il encore attendre avant de la prendre ? Il mit ses deux mains sur ses hanches et l’ouvrit doucement. Ce n’est qu’alors qu’elle comprit pourquoi il prenait son temps. Elle avait besoin de s’adapter à son énorme diamètre. Lorsqu’il la pénétra de quelques centimètres, ses parois vaginales serrèrent fortement sa virilité.

Jean se pencha vers elle, dégagea ses cheveux, puis déposa des baisers le long de ses épaules. Elle adorait son geste tendre et dut se mordre la lèvre pour ne pas crier son nom.

Après avoir caressé ses hanches, il se retira d’un centimètre, pour la pénétrer à nouveau avec plus de force. Elle ressentit de nouveau son besoin de jouir. A chaque coup de virilité, elle ressentait un plaisir intense dans tout son corps.

Vu la façon dont il prenait son temps, il devait penser qu’elle était sur le point de jouir. Ses mains saisirent ses seins. En pressant son torse contre son dos, il réussit enfin à enfoncer sa virilité jusqu’à la garde. Cette sensation de plénitude lui coupa non seulement le souffle mais fit également qu’elle n’arrivait plus à penser. En pleine extase, elle leva sa tête et s’humecta les lèvres.

Il tira plus fort sur ses tétons, posa sa bouche sur son épaule et la pilonna de sa virilité. Son rythme accéléré fit monter crescendo son plaisir au point d’atteindre le nirvana. Vu la façon dont il la pénétrait violement, la baiser était une vraie libération pour lui aussi. Elle voulait tout de lui et pencha ses hanches aussi loin que possible en arrière.

L’escort boy enfonça sa virilité si profondément qu’elle avait l’impression de pouvoir le sentir dans tout son corps. Alors qu’un autre orgasme la submergeait, il lâcha prise à son tour, criant son nom sur un ton qu’elle n’avait jamais entendu auparavant.

La sueur perlait sur son front et sa respiration saccadée lui faisait plus penser à celle d’un animal qu’à celle d’un humain. Alors qu’il la maintenant toujours fermement contre lui, elle ressentit sa semence chaude remplir le préservatif. Sa queue grandit encore et s’étira en largeur. Elle avait l’impression qu’il s’était écoulé un certain temps avant tout ne redevienne comme avant. Épuisée, elle replia ses coudes et se laissa tomber sur le matelas, satisfaite de ce moment de plaisir intense avec son gentleman escort boy.

❤️❤️❤️

Laissez votre corps accueillir le plaisir est un service pour femmes modernes à la recherche d’un moment de douceur avec un gentleman. Beaucoup de femmes ont envie de prendre du plaisir avec un gentleman sans les complications.

Vous avez toutes le droit de vous divertir en compagnie d’un homme qui s’occupera de vous et ne vous jugera pas d’avoir envie d’apprendre le plaisir sans engagement. Demandez moi tout ce que vous voulez ou laissez votre corps accueillir le plaisir.

Respirez le voyage du plaisir intemporel et l’ère du jeu érotique sans fin. Entrez dans mon monde et sentez l’humidité envahir votre entrejambe grace à la fantaisie d’une expérience de plaisir sans conséquences avec un escort boy respectueux et délicat.

Profitez de votre voyage de plaisir comme aucun autre. Noyez vos sens dans la séduction, Une expérience exceptionnelle avec un gentleman. Vous n’oublierez jamais ce jour là. Vous pourrez enfin prendre goût au plaisir avec un gentleman.

Un gentleman qui aime toutes les femmes

Un gentleman qui aime toutes les femmes

Quelque soit votre âge, votre origine, votre couleur de peau, votre physique, je suis là pour combler votre envie de découverte. Amant secret pour femmes novices pour vous transporter dans la magie d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Laissez votre corps accueillir le plaisir dans un respect mutuel avec protection.

2 heures – 3 heures – 4 heures et jusqu’au bout de la nuit . Quelque soit la durée, je mets un point d’honneur à vous apprendre à prendre du plaisir grâce mon expérience des femmes. Veuillez vous renseigner en me contactant simplement par appel ou message.

Au plaisir de faire votre connaissance lors de ce rendez-vous et laissez votre corps accueillir le plaisir avec un sex coach.
Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org/fr/rendez-vous/


  • -
des calins comme vous les rêvez avec un homme

Gémir sous les caresses expertes de sa langue

Category:Accompagnateur,escort boy,fantasmes Tags : 

Madame voulait un escort boy pour gémir sous les caresses expertes de sa langue. Le pouls s’emballant sous l’effet d’un mélange de désir et d’excitation Madame s’allongea sur le lit, attendant en retenant son souffle que son escort boy s’allonge à côté d’elle.

Le regard qu’il lui lançait était la chose la plus sensuelle qu’elle ait jamais vue. Son gentleman s’installa sur le matelas à côté d’elle.

« Tu es belle », dit-il, sa paume effleurant son ventre pour prendre sa poitrine dans sa main avec révérence. « Je t’ai déjà dit à quel point tu es belle ? »

« Oui. Je crois que sublime était un autre mot que tu as utilisé », dit-elle, sachant que c’était exactement le mot qu’il avait utilisé. Elle n’oublierait jamais un seul mot qu’il lui aurait dit, cet homme qui avait capturé son imagination.

« Tu es également sublime. »
« Content de savoir que je te plais », dit-il en faisant rouler son mamelon entre ses doigts, ce qui lui procurait une douce excitation.

facesitting avec votre escort boy

facesitting avec votre escort boy

Elle poussa doucement ses épaules jusqu’à ce qu’il roule sur le dos. « Tu me rends folle. » Elle se pencha, soutenant son regard et déposant un baiser au centre de sa poitrine. « Je n’ai jamais eu envie de quelqu’un comme j’ai envie de toi. »

Elle remonta plus haut, déposant des baisers dans son cou jusqu’à atteindre sa bouche, où elle laissa ses lèvres planer à peine au-dessus des siennes. « Est-ce que j’ai le droit de t’embrasser où je veux maintenant ? »

« Où tu veux, ma chérie »

Puis elle l’embrassa et il lui rendit son baiser, sa langue glissant dans sa bouche et ses bras se resserrant autour d’elle. Le baiser était aussi chaud que tous ceux qu’ils avaient partagés, mais il était aussi plus riche, plus profond, une exploration d’un nouveau territoire et une offre de quelque chose de plus que leurs corps physiques.

Il y avait plus que de la faim dans son toucher lorsqu’il prenait ses seins dans ses mains, pétrissant et caressant sa peau sensible jusqu’à ce qu’elle soit étourdie. Il y avait plus qu’un désir de libération dans la façon dont il écartait ses cuisses et pressait sa virilité contre la peau lisse entre ses jambes.

Elle pouvait sentir l’émotion qui couvait sous son contact et le désir d’union qui battait dans ses veines. C’était le même désir qui gonflait à l’intérieur d’elle, la remplissant de chaleur, chassant les dernières craintes.

« J’ai tellement de lâcher prise », dit-elle contre ses lèvres. « J’ai besoin de te sentir en moi. »

Il gémit doucement alors qu’elle se déhanchait, recouvrant sa queue d’une plus grande quantité de sa chaleur humide.

Elle passa la main entre eux, le plaçant à son entrée. Elle abaissa ses hanches, le prenant en elle, centimètre par centimètre. Elle n’avait jamais été au-dessus de lui avant et savourait la nouvelle façon dont il la remplissait.

Son érection engorgée prenait chaque centimètre d’espace jusqu’à ce qu’elle ressente une légère douleur en descendant le dernier centimètre, ajustant ses hanches aux siennes.

Mais c’était une douleur douce, le genre qui ne faisait qu’accroître son désir. Elle gémit en commençant à bouger, glissant de haut en bas de sa queue tandis qu’il baissait la tête, suçant son mamelon dans sa bouche.

Sentir le désir de votre escort boy

Sentir le désir de votre escort boy

Ses mains serraient ses hanches, envoyant de nouvelles vagues de désir dans son corps et une sensation de bourdonnement vibrant dans ses cellules. Elle avait l’impression d’être un diapason qui trouve le ton parfait.

« Attends. Je veux te voir. S’il te plaît. » Luttant contre le plaisir qui montait en elle, elle se tortilla jusqu’à ce qu’il lâche son téton et s’allonge, le souffle rapide

Madame prenait son rythme, le chevauchant avec de sensuels mouvements de hanches, alimentant le feu qui faisait déjà rage entre eux.

Sa prise sur ses hanches se resserra jusqu’à ce que le bout de ses doigts s’enfonce dans sa chair.

Il répondit par un baiser, gémissant dans sa bouche alors qu’il mettait une main dans ses cheveux et les faisait rouler tous les deux, inversant leurs positions. Dès qu’il prit le contrôle, il en profita au maximum, frottant contre son clitoris jusqu’à ce qu’elle tremble de partout et halète dans sa bouche.

« Oh, oui », haletait-elle, les yeux se fermant alors qu’il l’emmenait plus haut. De plus en plus haut jusqu’à ce qu’il n’y ait plus que la lumière.
« Viens, ma chérie », dit son escort boy, ses dents grattant contre sa gorge. « Viens pour moi, ma belle. »

Elle obéit avec un cri rauque, ses murs intérieurs pulsant autour de lui alors qu’il s’agrippait à ses hanches et poussait dans sa chaleur oppressante, l’enfonçant avec des élans profonds et langoureux qui menaçaient de la faire basculer une seconde fois.

Mais elle serra la mâchoire et s’accrocha à ses épaules, luttant contre la seconde vague, ne voulant pas recommencer sans sa permission. Ils ne jouaient pas ce soir, mais son plaisir lui appartenait toujours.

« Je suis à toi », haletait-elle en enfonçant ses doigts dans ses cheveux. « À toi. oui. Je t’en prie ! »

 

Le rythme de son escort boy s’accéléra jusqu’à ce qu’il s’enfonce en elle avec un abandon sauvage qui lui fit comprendre à quel point il était proche du bord. « Je vais jouir », dit-il, la voix tendue. « Viens avec moi. Viens avec moi. »

« Oui », répondit-elle, en serrant ses jambes autour de sa taille alors que son rythme faiblissait. « Je vais jouir. Main-Maintenant. »

Elle gémit lorsque sa virilité s’agita à l’intérieur d’elle, la sensation de sa chaleur qui brûlait ses parois internes l’envoyant dans une seconde spirale. Elle s’accrocha à lui alors que les vagues de plaisir balayaient sa peau encore et encore, arrachant les sensations de son corps jusqu’à ce que tout mouvement soit impossible et qu’elle et son escort boy s’allongent ensemble sur les draps humides de sueur, son corps plaquant le sien sur le matelas alors qu’ils se rappelaient comment respirer.

Il était lourd, mais elle aimait la sensation de son corps détendu sur elle comme ça. Dans les moments calmes après la libération de leur plaisir mutuel.

Lorsque son escort boy se retourna sur le dos et l’attira dans ses bras, elle avait clairement l’intention qu’il passe la nuit avec elle.

❤️ ❤️ ❤️

Gémir sous les caresses expertes de sa langue est un service pour femmes pour découvrir tous les secrets du plaisir avec un gentleman expérimenté. Beaucoup de femmes ont envie de faire l’amour avec un gentleman sans les complications.

Respirez le voyage du plaisir intemporel et l’ère du jeu érotique lors d’une soirée privée orgasmique avec un gentleman. Entrez dans mon monde et sentez l’humidité envahir votre entrejambe grâce à la fantaisie d’une expérience de plaisir sans conséquences avec un escort boy respectueux et délicat. Gémir sous les caresses expertes de sa langue pour le plaisir de la femme sensuelle qui est en vous.

Profitez de préliminaires sans fin avec votre escort boy . Noyez vos sens dans la séduction, Une expérience exceptionnelle pour gémir sous les caresses expertes de sa langue. Vous n’oublierez jamais ce jour là. Vous pourrez enfin prendre du plaisir et abandonnez-vous à vos pulsions de femmes que je ferais exulter sous mes caresses de mâle viril.

des caresses torrides avec un gentleman qui connait les femmes

des caresses torrides avec un gentleman qui connait les femmes

Quelque soit votre âge, votre origine, votre couleur de peau, votre physique, je suis là pour combler votre envie de découverte. Education sexuelle pour femme avec ou sans expérience va vous transporter dans la magie jouissive d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité . Gémir sous les caresses expertes de sa langue pour frissonner d’un baiser intime dans les bras d’un gentleman viril et tendre. Laissez moi goûter à votre intimité pour vous voir jouir sans limite.

2 heures – 3 heures – 4 heures et jusqu’au bout de la nuit . Quelque soit la durée, je mets un point d’honneur à vous donner du plaisir grâce mon expérience des femmes. Veuillez vous renseigner en me contactant simplement par appel ou message.

Au plaisir de faire votre connaissance. Gémir sous les caresses expertes de sa langue à Paris sur rendez-vous à votre domicile ou bien à l’hôtel. (ou ailleurs)
Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org/fr/rendez-vous/


  • -
Triolisme avec escortboy.org

Jeux érotiques et pervers pour couples

Category:Accompagnateur,bondage,escort boy Tags : 

Monsieur et Madame aimait les jeux érotiques et pervers pour couples. Confortablement installée sur son canapé, Madame regardait le journal de 20heures. Déjà une heure qu’elle attendait l’arrivée de son mari. Il lui avait passé un coup de fil avant 19h lui annonçant son retard. Pour une fois, ils avaient une soirée à eux seuls sans les enfants.

Pour l’occasion, elle avait préparé un souper fin, et s’était fait une beauté. Sobre, mais très sexy dans son tailleur sombre. Des dessous de dentelle noire paraient sa peau blanche et des bas fumés gainaient ses longues jambes. Elle se sentait séductrice jusqu’au bout des ongles.

Et il n’était pas là ! Tandis qu’elle était perdue dans ses pensées, le journaliste égrenait la longue liste des mauvaises nouvelles du jour : chômage, inflation, attentats… Et le dossier du jour, l’insécurité ! Rien de bien réjouissant, mais au moins, cela lui faisait une présence.

Elle décida de se servir un verre afin de calmer l’angoisse qui commençait à la ronger. Elle n’y pouvait rien, c’était dans son tempérament de trembler dès que quelque chose sortait de l’ordinaire.

Offrir sa femme à un autre homme

Offrir sa femme à un autre homme

Debout devant le bar, elle venait de reposer la bouteille de porto lorsqu’une main se plaqua sur ses yeux tandis qu’un bras musclé la ceinturait.

— Chut ! Tu es seule et bien aguichante ! dit une voix étouffée.
— Lâchez-moi tout de suite ou j’appelle mon mari !
— Ton mari ? Laisse-moi rire… Il n’est pas là, ton mari ! Je sais que tu es seule…
Puis, passant une main dans le décolleté, il ajouta :
— Laisser une femme comme toi toute seule, c’est criminel… Je sais bien ce que je te ferais, moi…
— Je vous en supplie, laissez-moi ! implora-t-elle, en essayant de se libérer de la main qui masquait sa vue.
Prestement, l’homme sortit un foulard de sa poche, et lui banda les yeux. Il avait désormais ses deux mains de libres pour la maintenir et effleurer son corps.
— Regardez-moi ça… Si ce n’est pas malheureux… Tiens-toi droite que je t’observe mieux que ça ! Écarte les jambes !
— Mon Dieu… Qu’allez-vous faire de moi ? Je vous en prie, ne me faites pas de mal… dit-elle en pleurant.
— Ne crains rien. Je ne te veux que du bien… Mais il faut m’obéir ! ÉCARTE, et plus vite que ça !

Au même moment, quelque chose cingla sa croupe, et Madame obtempéra, tremblante et apeurée. Elle le sentait proche d’elle, qui l’observait. Une main vint se poser sur un sein et en pinça le téton. Malgré elle, elle sentit un frisson parcourir son dos. Elle avait toujours été sensible à ce genre d’attouchement.

L’homme se régalait du spectacle que lui offrait cette superbe femme ainsi offerte dans son salon. Mais il manquait quelque chose… Il la voulait plus chienne… S’approchant, il empoigna la veste du tailleur et d’un coup sec, arracha les boutons, tandis que Madame poussait un cri.
— Tais-toi ou je me verrai dans l’obligation de te bâillonner… Hum, mais ça t’excite ! ricana-t-il en voyant les tétons érigés sous la dentelle noire. Je vois mal comme ça, c’est ennuyeux…

Sortant un couteau de sa poche, il en déplia la lame et la fit courir sur la peau blanche. Madame était tétanisée par la peur et l’angoisse. Remontant lentement, la lame froide glissa entre les deux seins et là, d’un mouvement sec, sectionna la pièce de lingerie. Comme elle était belle ainsi, scandaleusement impudique, les seins à l’air… Il se régalait vraiment…

— Voilà qui est mieux… Ne tremble pas… Alors comme ça, il paraît que madame à des fantasmes de viol ? Eh bien, c’est peut-être le moment de les réaliser, non ? Qu’en penses-tu ?

Madame était ahurie… Qui était cet homme ? Comment savait-il cela ? Elle n’en avait parlé qu’à son mari… et encore, cela lui avait été difficile à avouer. Cependant, elle ne pouvait nier qu’à ce moment précis, son ventre brûlait d’un feu nouveau. Elle était exhibée de manière honteuse devant un inconnu qui la molestait, et ça l’excitait prodigieusement… Quelle honte !

Comme s’il avait deviné ses pensées, l’homme s’approcha, très près. Elle sentit son souffle sur sa joue. Une main se posa sur sa cuisse, et remonta sous la jupe, jusqu’à la lisière du bas, puis sous la fine étoffe du string. Un doigt fureteur s’infiltra entre ses lèvres déjà bien moites…

— Mais c’est que tu mouilles, jolie salope… Ça t’excite, hein, petite bourgeoise ! Tu sais que tu vas te faire baiser comme une chienne… Tu vas être à moi comme tu ne l’as jamais imaginé, même dans tes rêves.

Elle perçut de nouveau le froid de la lame sur la cuisse et ne put réprimer un mouvement de recul. Lentement, l’homme entreprit de couper la ceinture de la jupe qui tomba sur la moquette, rejointe aussitôt par le string lui, aussi sacrifié.

— Voilà… Tu es parfaite…

Madame avait honte. Honte d’être dans cette situation. Honte surtout d’en ressentir autant d’excitation. Que dirait son mari s’il la voyait ainsi ? Rien que cette idée lui faisait monter le rouge aux joues et redoublait ses larmes.

Elle ne portait plus que ses chaussures, ses bas et son porte-jarretelles. L’homme lui attacha les poignets dans le dos avec une cordelette.

— Maintenant, nous allons nous installer ailleurs… Tu vas être bien obéissante, et tout se passera pour le mieux… OK ?

Ramassant ce qui avait été un string, il en huma le tissu humide.

— Ça sent la femelle en chaleur… Sens ! dit-il en lui pressant l’étoffe sur le nez.
Madame protesta, mais aussitôt l’homme lui enfouit le vêtement dans la bouche.
— Je t’avais prévenue… Soit tu te tais, soit je te bâillonne… Tu en as de la chance remarques… Tu peux ainsi déguster ton nectar.

De nouveau, les doigts vicieux reprirent l’exploration de son intimité. Elle ne pouvait plus cacher son émoi, sa vulve était un lac de lave incandescente.

— Allez ! Assez perdu de temps.

L’empoignant par le bras, il la conduisit au sous-sol. Son mari avait aménagé une pièce l’année dernière. Elle servait lorsqu’ils recevaient des amis. Confortablement meublée, elle possédait un bar, de gros fauteuils de cuir de type « club » ainsi qu’un large lit et un cabinet de toilette indépendant. Un homme était installé dans l’un des fauteuils, sirotant un verre.

— Eh bien, je vois qu’on ne s’ennuie pas en mon absence ! dit-il d’un ton cassant.
Madame sursauta, son visage s’empourpra et elle sentit ses jambes se dérober sous elle. Oh non ! Pourquoi fallait-il que son mari la voie dans une telle déchéance ? Il la rattrapa de justesse et l’aida à s’installer sur un siège. Elle comprit qu’elle allait vivre leur fantasme des Jeux érotiques et pervers pour couples.

— Écarte tes jambes, Madame… Au point où tu en es, tu n’as de toute façon plus grand-chose à cacher, me semble-t-il ! Voilà… c’est beaucoup mieux… Tu te souviens de l’autre jour, quand tu m’as parlé de tes fantasmes… Eh bien, nous y voilà ! Tu es là, complètement livrée à moi — et peut-être aussi à monsieur, si tel est mon bon plaisir — impuissante… Et je vais abuser de toi autant qu’il sera possible de le faire… Tu vas être ma chose, ma pute, ma chienne durant toute la nuit. Qu’en penses-tu ?
— …
— Tu pourrais articuler, ma chérie ! dit-il en riant.
Sortant une corde d’un placard, il lia les chevilles aux pieds du fauteuil, solidement.
— Superbe ! Tu sais que te voir ainsi est un appel au crime ? Ces seins… et je ne parle même pas de cette chatte ruisselante !

Une fois la honte passée, Madame avait vu accroître son excitation. Décidément, il ne cesserait de la surprendre par son esprit fou. Puisqu’il lui offrait de réaliser son fantasme, elle allait jouer le jeu. Elle ne savait pas quel rôle tiendrait l’inconnu, mais elle savait qu’elle ne risquait rien, son homme ne laisserait rien de fâcheux lui arriver. Elle entendit un bruit de fermeture éclair, et sentit la chaleur d’un sexe bien dur contre sa joue.

Gouter au plaisir de la double pénétration

Gouter au plaisir de la double pénétration

Doucement, il libéra la bouche de son épouse de son bâillon, et s’y enfonça voluptueusement jusqu’à la garde. Hoquetant, elle l’engloutit avec une facilité assez déconcertante.

— J’adore tes lèvres, ma belle salope. Mais je ne vais pas me contenter de me faire sucer… Je vais baiser ta bouche, comme si c’était une chatte ! Hum… Comme ça ! Oui… Encore… Tu aimes ça, la bite, hein… Tu vas être servie, la nuit va être chaude…

Il s’activa dans sa gorge pendant un long moment, lui laissant tout juste le temps de respirer, puis se libéra de sa semence en elle, bloquant sa tête contre son ventre à l’en étouffer. Elle n’avait d’autre choix que d’avaler le foutre qui lui tapissait le gosier. Non qu’elle ne l’ait jamais fait avant, mais seulement à sa propre initiative. Par contre, ce soir, elle ne maîtrisait plus rien, elle était le jouet lubrique de son mari, et ne savait pas du tout ce qu’il lui réservait. Elle était seulement sûre d’une chose, elle accéderait à toutes ses exigences.

Avec gourmandise, Madame passa la pointe de sa langue à la commissure de ses lèvres, y récupérant au passage une goutte égarée de sperme. Toujours aveuglée par son bandeau, elle sentait cependant le regard masculin la détailler. Et elle n’osait imaginer ce qu’était en train de faire l’inconnu qui était toujours là. La peur l’avait quittée pour laisser place à une excitation hors du commun. Le plaisir qu’elle avait ressenti à cette fellation forcée était sans commune mesure avec celui qu’elle connaissait déjà.

Elle entendit son mari parler à voix basse à l’inconnu. Que se disaient-ils ? L’incertitude dans laquelle elle se trouvait la troublait infiniment. Son mari allait-il la jeter en pâture à cet homme ? À moins qu’ils ne décident conjointement de se partager son corps… Tout ceci la perturbait, mais l’excitait aussi formidablement. Elle se souvenait des confidences qu’elle avait faites, un soir, à son époux. Peut-être en avait-elle trop dit, car après tout, il y a un fossé entre un fantasme et sa réalisation. Serait-elle capable de supporter tout ce qu’elle avait imaginé ? Elle n’en était pas sûre…

Une main fraîche se posa sur sa poitrine, caressant la peau douce, pinçant un téton au passage. Était-ce celle de son mari, celle de l’inconnu ? Elle décida de ne plus se poser de questions, puisque de toute façon, il serait là pour la protéger d’un éventuel dérapage. Elle s’abandonna à ce qu’elle ressentait avec bonheur.

— Maintenant, je vais détacher ton bandeau. Ton mari souhaite que tu voies désormais tout ce qu’il va t’arriver. Ne t’inquiète pas, il est là. Il ne voudrait rater pour rien au monde le spectacle et m’a chargée de te dire que si quelque chose ne te convenait pas, tu n’aurais qu’à prononcer le mot MAGIQUE.

Elle crut mourir de plaisir en sentant soudain quatre mains caresser son corps tendu, parcourir son ventre, ses seins avant de redescendre le long de ses jambes écartelées, évitant soigneusement son sexe palpitant.

Elle sentit les bouches chaudes et humides de deux hommes savourer chaque parcelle de sa peau, remontant sur ses hanches, pour enfin aller s’occuper de ses tétons durcis par le désir.

Ces deux hommes la rendaient folle, elle ne se reconnaissait plus. Elle n’était plus que spasmes et gémissements rauques, pantin de chair entre les mains expertes de ses amants.

C’est ce moment que son mari choisit pour s’approcher. Lentement, sa main vint caresser sa joue, un doigt parcourant délicatement les lèvres entrouvertes de Madame. Il l’embrassa tendrement, puis s’installa confortablement à l’écart pour profiter du spectacle.

Qu’elle était belle, dans l’animalité de son désir, de son plaisir ! Il riva son regard à ses yeux et ce fut comme s’il vivait en même temps qu’elle la montée des sensations qui l’envahissaient.

Les deux hommes la caressaient toujours, poussant un peu plus avant leurs explorations, faisant graduellement monter le plaisir sans pour autant passer à quelque chose de plus consistant. Et pourtant, ils bandaient comme des bêtes en rut.

Mais dans l’immédiat, c’était son plaisir à elle qui leur importait. On leur avait demandé de la rendre folle, d’exacerber ses sens, de l’amener aux extrêmes limites du désir et c’est ce à quoi ils s’employaient.

Les caresses étaient de plus en plus appuyées, des doigts de plus en plus fureteurs. Madame, le regard toujours fixé à celui de son époux, en était à supplier…

— Que c’est bon ! Je vous en prie… Encore… Oui… Prenez-moi ! Je coule, je fonds…

Ils l’allongèrent à même le sol sur la tapis. Un des deux inconnus s’allongea entre ses jambes écartées pour laper ses lèvres trempées. Délicatement d’abord, puis à pleine bouche, il dévora ma vulve, lui arrachant des cris d’une puissance terrible. Madame enchaîna les orgasmes grâce à ses partenaires improvisés devant les yeux de son mari.

Profiter de deux hommes en même temps

Profiter de deux hommes en même temps

Tandis que son corps s’embrasait sous l’action conjointe des deux hommes. Elle ne protesta pas lorsque l’un d’eux s’engagea dans un anulingus de folie. Elle sentit qu’elle s’ouvrait sous ses coups de langue, sous l’investigation de ses doigts qui dilataient patiemment son anus encore vierge, tandis que l’autre homme doigtait consciencieusement sa chatte dégoulinante.

Elle comprit où ils voulaient en venir et plutôt que d’en être épouvantée, elle n’en éprouvait qu’une seule peur : que cela ne s’arrête.

— Détends-toi, ouvre-toi, lui murmurait l’inconnu au creux de l’oreille. Laisse-toi aller… Voilà, tu vois, ça rentre tout seul.

En effet, elle pouvait voir que plusieurs de ses doigts étaient maintenant au fond d’elle. Un des deux replongea immédiatement les siens dans son vagin et les frottements conjoints la firent hurler tant c’était bon.

Elle avait l’impression d’être totalement transpercée, c’était une folie totale. Puis d’un coup, ils se retirèrent, faisant naître en elle le sentiment frustrant de vide absolu. « Non ! hurla-t-elle alors rageusement. » Le regard amusé que son mari lui lança ne la calma pas vraiment, bien au contraire.

Madame n’eut pas le temps de répliquer que déjà un de ses compagnons l’agrippait pour l’attirer sur lui. Il était allongé sur le dos et la plaça de façon qu’elle vienne le chevaucher. Elle me retrouvait empalée tandis qu’il passait ses mains derrière mon dos pour l’incliner sur son torse.

Elle sentit alors le gland humide de l’autre inconnu frotter contre ses fesses offertes, puis appuyer doucement, mais fermement contre l’anneau sombre de son anus. Elle sursauta brièvement, mais déjà une bouche courait sur mes seins, lui procurant de délicieuses sensations.

À peine eut-elle le temps de reprendre ses esprits qu’il était en elle lui aussi. Il s’immobilisa quelques instants, le temps qu’elle se fasse à cette pénétration inhabituelle puis lentement, donna la cadence à leur trio infernal.

Madame perdit totalement conscience de tout ce qui l’environnait. Elle n’était plus que vibrations de plaisir dans chaque cellule de sa peau. Chacun des mouvements de ses deux mâles lui tirait des cris d’un plaisir monstrueux et après quelques minutes, ils furent emportés par des orgasmes en série, les spasmes de l’un déclenchant inévitablement ceux des autres.

Madame retomba comme une poupée brisée sur le sol, tandis que les deux hommes l’enlaçaient tendrement. Quittant son poste d’observation, son mari s’approcha et s’assit près d’elle. D’une main délicate, il caressa mes cheveux en lui disant à quel point le spectacle qu’elle lui avait offert l’avait ému lors de ces Jeux érotiques et pervers pour couples.

❤️  ❤️  ❤️

Jeux érotiques et pervers pour couples est un service de plaisir pour couples recherchant un moment de plaisir à trois. Beaucoup d’hommes ont envie d’offrir leur épouse par amour à  d’autres hommes pour pouvoir la regarder prendre du plaisir devant leurs yeux ébahis .

Vous avez toutes le droit de vivre un moment de plaisir avec un homme inconnu qui s’occupera de vous et ne vous jugera pas d’avoir envie de vous donner pour votre plaisir et celui de votre mari. Demandez moi tout ce que vous voulez ou laissez moi vous surprendre dans des plaisirs que vous ne connaissez pas encore.

Respirez le voyage du candaulisme et l’ère du jeu érotique sans fin . Entrez dans mon monde et osez offrir votre épouse des Jeux érotiques et pervers pour couples, une expérience unique de plaisir sans conséquences avec un escort boy gentleman respectueux et délicat .

Profitez des Jeux érotiques et pervers pour couples avec votre escort boy. Noyez vos sens dans la séduction, Une expérience exceptionnelle avec un gentleman. Vous n’oublierez jamais le jour où vous vivrez l’expérience de des Jeux érotiques et pervers pour couples.

Deux hommes c'est mieux qu'un

Deux hommes c’est mieux qu’un

Quelque soit votre âge, votre origine, votre couleur de peau, votre physique, je suis là pour combler votre envie de découverte des Jeux érotiques et pervers pour couples. Partenaire secret pour couples pour vous transporter dans la magie d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Osez offrir votre épouse à un autre homme dans un respect mutuel avec protection.

2 heures – 3 heures – 4 heures et jusqu’au bout de la nuit . Quelque soit la durée, je mets un point d’honneur à vous faire plaisir grâce mon expérience des couples (candaulisme ou triolisme) . Veuillez vous renseigner en me contactant simplement par appel ou message. Vivez l’Expérience des Jeux érotiques et pervers pour couples.

Au plaisir de faire votre connaissance pour vivre ce moment comme un cadeau pour couples.
Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org/fr/rendez-vous/


  • -
escort boy pour explorer ses tabous

Exploration des fantasmes de femme

Category:Accompagnateur,escort boy,escort masculin Tags : 

Madame était décidée à toutes les audaces pour une exploration des fantasmes de femme. Cet escort boy lui plaisait alors pourquoi douter, ce soir, elle était dans la peau d’une autre.

Madame sourit et le détailla un peu. Élégant gentleman, les cheveux bruns parfaitement peignés, un costume griffé et les mains manucurées. Il avait l’allure et l’aisance d’un homme d’affaires.

Ce soir, elle était juste une femme qui voulait séduire et être séduite.

— Je suis ravie de vous rencontrer.

— Jean, dit-il en prenant la main qu’elle lui tendait. Il la saisit et la retourna avant d’embrasser le creux de son poignée.

— Votre peau est douce à cet endroit, je suis curieux de savoir, si les autres parties de votre corps sont aussi douces.

Madame s’approcha tout près de lui et murmura à quelques centimètres de son visage.

— Douces et toutes disposées à être explorées !

La main de son gentleman se fit caressante, en remontant le long de son bras. Il tourna légèrement la tête et leurs souffles se mêlèrent.

— Magnifique tentatrice, dit-il avant de frôler ses lèvres.

— Madame ! en l’interpellant, son verre à la main. A cette soirée, qui ne fait que commencer !

— A une soirée pleine de promesses, dit-elle, avant de trinquer.

Son gentleman se rapprocha, à nouveau et se faufila entre ses cuisses, forçant l’ouverture jusqu’à ce qu’il remplisse l’espace.

Se sentir désirée par un amant inconnu

Se sentir désirée par un amant inconnu

— Hum, hum ! fit-elle sans articuler, gagnée par l’excitation. La bouche de son gentleman était à quelques centimètres de la sienne, et il avait glissé ses doigts dans ses cheveux.

De chaude, Madame passa carrément à brûlante. Elle allait passer une soirée, bien au delà de ses espérances.

Leurs lèvres se joignirent sans qu’elle ait donné sa réponse, mais elle ne voulait plus avoir à réfléchir, elle voulait seulement se laisser porter par les événements et cesser de penser.

Pour une fois, elle allait vivre des choses et ne plus se contenter de les regarder.

La bouche de son gentleman glissa dans son cou, et l’explora avec une lenteur calculée.

Quelques minutes plus tard, ils étaient enlacés. La bouche et les mains de son gentleman continuaient à l’explorer et faisaient monter la chaleur en elle.

Un frisson parcourut tout son corps et fit monter l’excitation d’un cran.

Ça dépassait en intensité, tout ce qu’elle avait pu imaginer. Les fragrances de parfum masculin italien sophistiqués se mêlaient à des odeurs plus virils, l’enivrant chaque seconde davantage.

Le corps du gentleman se frottait à elle en plusieurs points, mais celui qui l’affolait le plus, était sa virilité dure qu’elle sentait grossir à chaque seconde.

Elle se colla au corps de Jean, le nez dans son cou pendant que le sexe tendu de son gentleman venait s’appuyer contre son ventre.

Jean passa sa main sur ses cheveux, avant de descendre le long de son visage, caressant l’arête de son visage avant de se pencher sur elle.

Elle sentit son souffle chaud sur sa joue avant qu’elle ne puisse faire un mouvement, il avait posé sa main à l’arrière de son cou.

Il vint doucement recouvrir ses lèvres et Madame ne put retenir un gémissement. Comme si c’était le signe qu’il attendait, Jean passa son autre bras autour de sa taille et la plaqua contre lui, glissant une cuisse musclé entre ses jambes pendant il approfondissait son baiser.

Sa langue força l’entrée de sa bouche, et avec un soupir, elle lui ouvrit. Il ne perdit pas de temps, et l’explora en profondeur. Sa langue jouait avec la sienne une danse sauvage et érotique, attisant lentement, le feu en elle. Quand, enfin, il mit fin à leur échange, ils étaient tous les deux, haletants.

S’il ne devait rien se passer ensuite, ce baiser, le plus sensationnel qu’elle n’ait jamais reçu, allait donner lieu à des centaines d’heures de fantasmes.

Si un homme pouvait l’embrasser comme ça et faire naître autant de sensations, dans quel état serait-elle dans un moment, quand ils seraient à l’affoler et à la prendre.

Ses mains, naviguait sur elle et mettait, de plus en plus à mal sa tenue. Son caraco de dentelle était déboutonné et s’ouvrait pour laisser un libre accès à la bouche de Jean qui parcourait ses seins avec avidité, ne cessant de répéter qu’ils étaient magnifiques.

Jean avait ouvert la fermeture éclair de sa jupe moulante pour la faire remonter autour de sa taille et lui donner plus d’espace pour glisser ses doigts sur la dentelle de son string. Il pressait la dentelle humide, passant et repassant sur son jardin secret brulant de désir.

Des moments de joie avec votre escort boy

Des moments de joie avec votre escort boy

Elle était submergée par tout un tas de sensations. C’était merveilleux mais il lui en fallait davantage. Jean la guida sur le lit qui avait un matelas capitonné de velours. Le tissu doux s’enfonça moelleusement sous son poids.

Son gentleman la dégagea de sa jupe, et lui enleva son haut. Ses mains caressèrent ses seins, son ventre jusqu’à rencontrer la dentelle humide de son entrecuisse.

Son gentleman reprit à l’embrasser, et vint s’étendre sur elle. Son sexe dur appuyait de plus en plus douloureusement sur son pubis, elle le caressa à travers la toile du pantalon avant d’ouvrir sa braguette pour se saisir de l’engin. Elle l’entendit grogner de bien-être, contre son oreille, quand elle commença à le caresser doucement.

Son gentleman se redressa pour aller lui retirer son string, quelques secondes plus tard, elle gémissait au contact de sa bouche sur la chair brûlante de sa chatte déjà ruisselante.

Jean lui enleva son soutien-gorge, avant de s’abattre sur elle avec sa bouche chaude et affamée.

Elle gémissait, haletait, les sensations se répandaient en elle, intenses et étouffantes.

Elle explora, de ses mains, le corps dénudé près du sien, jusqu’à ce qu’il se rapproche et se redresse, près de sa bouche. Elle trouva, sans mal, le sexe dressé, près de son visage et le happa entre ses lèvres. Il était plus volumineux que celui de son mari.

Elle fit coulisser ses lèvres lentement, se concentrant comme elle le pouvait car la langue habile de son gentleman explorait sa fente et mettait son clitoris à rude épreuve.

Son corps sollicité de toute part, était en fusion. Jamais, elle n’avait connu pareilles sensations. Son ventre était, de plus en plus, tendu par le plaisir, elle ne résisterait plus bien longtemps à l’orgasme qui menaçait.

Elle n’arrivait plus à formuler la moindre pensée, emportée par le feu qui la consumait, pour la première fois de sa vie, la bouche d’un homme lui ouvrit les portes de l’extase.

La bouche pleine de la queue de son gentleman, elle gémit pendant que son corps était parcouru de délicieux frissons. Son sexe se crispait en une série de spasmes libérateurs.

Le désir ne l’avait pas quitté après son fulgurant orgasme, elle fut soulagée de sentir les mains de Jean écarter ses cuisses et venir s’appuyer sur sa chair impatiente. Il pressa son gland encapuchonné, avant de s’enfoncer en elle dans un râle de plaisir. Elle cramponna ses fesses pour le maintenir au fond d’elle, et l’ensevelir plus loin.

C’était la nuit la plus exaltante qu’elle n’avait jamais vécu. Un escort boy était là pour lui faire atteindre le plaisir. Elle ne serait pas crue capable d’atteindre ainsi l’orgasme à plusieurs reprises.

Ses mains avaient exploré son corps dans sa totalité, caressant régulièrement son petit trou, avant de s’y introduire peu à peu, de le détendre, de l’ouvrir.

Elle restait enlacée avec lui, couchée sur le flanc à récupérer. Jean, après lui avoir laissé quelques minutes, s’était collé dans son dos, sa bite toujours dure faisant pression contre sa raie des fesses.

Elle le sentit déterminé.

— Tu sais, je n’ai jamais… Je ne suis pas sûre d’aimer ça.

— Je vais y aller en douceur, jusqu’à ce que tu te détendes, dit-il en guidant sa queue.

N’était-elle pas venue pour vivre ses fantasmes ? Elle n’avait pas imaginé qu’elle les réaliserait presque tous, en un soir. Elle avait envie d’aller jusqu’au bout avec Jean et même si elle ne le connaissait pas, elle sentait qu’il était digne de confiance. Il savait lui parler, la décomplexer. Elle voulait se donner pleinement. Pour cette nuit, ses tabous étaient restés à la porte de la chambre.

Jean se fit si doux qu’elle oublia rapidement ses appréhensions et se laissa envoûter par sa voix sensuelle et ses mouvements lancinants, alors que son gentleman avait repris ses caresses et ses baisers sur sa peau échauffée.

Sans aucune douleur il glissa dans son côté obscur, puis après s’être habituée à son membre qui écartait son petit trou habilement. Elle l’encouragea par quelques mouvements de hanches, à plus de rythmes. Il répondit à sa demande par un lent va-et-vient de plus en plus profond.

Madame, une nouvelle fois exaltée, se cambrait pour qu’il s’enfonce en elle sans retenue. Il obtempéra et l’aida à dépasser toutes ses craintes. Soudain son corps se mit à vibrer à nouveau alors que l’escort boy la pénétrait au plus profond de son corps.

Elle était heureuse d’être dans les bras de Jean, elle se sentait vraiment spéciale dans ses bras. Madame venait de vivre la plus belle soirée de sa vie avec un gentleman pour femmes exigeantes à Paris.

❤️ ❤️ ❤️

Exploration des fantasmes de femme est un service pour femmes modernes voulant découvrir tous les secrets du plaisir avec un gentleman expérimenté. Beaucoup de femmes ont envie d’apprendre à faire l’amour avec un homme sans les complications.

Vous avez toutes le droit à ce service d’exploration des fantasmes de femme quelque soit votre âge avec un professeur patient qui s’occupera de vous et ne vous jugera pas d’avoir envie d’apprendre le plaisir sans engagement . Demandez moi tout ce que vous voulez pendant l’exploration des fantasmes de femme et laissez moi vous emporter dans des plaisirs que vous ne connaissez pas encore. Deux heures pour prendre du plaisir avec un gentleman et satisfaire vos désirs enfouis.

Respirez le voyage du plaisir intemporel et l’ère du jeu érotique lors d’une soirée privée orgasmique d’exploration des fantasmes de femme. Entrez dans mon monde et sentez l’humidité envahir votre entrejambe grâce à la fantaisie d’une expérience de plaisir sans conséquences avec un escort boy respectueux et délicat. Jouir d’une soirée de détente érotique de deux heures pour prendre du plaisir avec un gentleman.

Rencontre Aventure Erotique Extraordinaire - Escort boy Paris

Rencontre Aventure Erotique Extraordinaire – Escort boy Paris

Profitez de préliminaires sans fin avec votre escort boy . Noyez vos sens dans la séduction, Une expérience exceptionnelle avec un gentleman. Vous n’oublierez jamais ce jour là. Vous pourrez enfin prendre du plaisir et abandonnez-vous sous les caresses passionnées d’un gentleman.

Quelque soit votre âge, votre origine, votre couleur de peau, votre physique, je suis là pour combler votre envie de découverte. Education sexuelle pour femme avec ou sans expérience va vous transporter dans la magie jouissive d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité . Frissonner sous les caresses passionnées d’un gentleman.

2 heures – 3 heures – 4 heures et jusqu’au bout de la nuit . Quelque soit la durée, je mets un point d’honneur à vous donner du plaisir grâce mon expérience des femmes. Veuillez vous renseigner en me contactant simplement par appel ou message.

Au plaisir de faire votre connaissance et lachez-prise sous les caresses passionnées d’un gentleman.
Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org/fr/rendez-vous/


  • -
Un gentleman qui vous surprendra

Rencontre un gentleman dans la région de Paris

Category:Accompagnateur,escort boy,Femmes Tags : 

Rencontre un gentleman dans la région de Paris est une expérience qui convient aux femmes à la recherche d’instant de bonheur avec un gentleman bien élevé, éduqué, sensible quand elles se sentent  un peu seules et qu’elles ont besoin de câlins, d’attention, de chaleur sans engagement.

Son escort boy captura sa bouche tout en la couvrant de caresses. Son baiser était intense, profond et puissant. Sans aucune retenue.
Madame lâcha totalement prise. Elle plongea les doigts dans ses cheveux.

De l’index, le gentleman lui titilla le clitoris avec un tel doigté que son sexe convulsa ; elle roula les yeux en arrière. Bon sang, elle se consumait de l’intérieur. Elle était toute mouillée et le doigt de Jean se glissait aisément en elle.

Dans les bras de votre escort boy

Dans les bras de votre escort boy

C’était si bon, encore meilleur que quand elle se touchait ; plus direct, plus impérieux.
— C’est bien, murmura-t-il contre sa bouche. Laissez-vous aller.

Elle poussa un gémissement ; la fièvre montait en elle à mesure qu’il accentuait ses caresses. Il engouffra sa langue entre ses lèvres, capturant son soupir d’extase. Elle devint tellement excitée que la plante de ses pieds se mit à la chatouiller et ses tétons pointèrent douloureusement contre son soutien-gorge.

Comme s’il lisait en elle, il détacha ses lèvres des siennes et appliqua sa bouche sur la rondeur de son sein droit, lui arrachant un petit cri de surprise. Des lèvres, il retraça le renflement de chair.

— Oh, mon Dieu, gémit-elle lorsqu’il referma sa bouche sur son téton et l’aspira à travers le tissu de son chemisier et de son sous-vêtement.

Elle rehaussa le bassin pour s’offrir davantage à la main qui allait et venait entre ses cuisses. Il palpait son clitoris avec dextérité, mais elle brûlait qu’il la pénètre. L’emplisse.

Elle sentait la chaleur de son haleine sur sa poitrine, la moiteur de sa salive qui imprégnait son vêtement, la succion délicieuse. La stimulation simultanée de son téton et de son clitoris faillit la mener à la jouissance. Soudain, il remonta sa main le long de son ventre, laissant sur son passage une traînée de son nectar.
— Non, protesta-t-elle, troublée par l’arrêt brutal de ses caresses.
Il leva la tête.
— Chut, susurra-t-il.
Comme s’il disait : « Patience, votre plaisir viendra en temps voulu. » Elle se mordit la lèvre pour calmer son souffle et le contempla. Il souleva lentement son chemisier, comme pour ne pas précipiter les choses. Il passa le vêtement par-dessus sa poitrine, et posa dessus un regard si ardent que son clitoris se contracta. Il posa un doigt sur le décolleté de son soutien-gorge et le glissa à l’intérieur.
— Vous êtes magnifique, dit-il après avoir écarté le tissu et exposé son téton.

Un calin d'amour avec votre escort boy

Un calin d’amour avec votre escort boy

Elle émit un gémissement désemparé et il leva les yeux.
— Encore un peu de patience, ma belle, ne bougez pas, ordonna-t-il d’une voix rassurante.
Il s’attaqua ensuite à l’autre sein tout en soutenant son regard ; ses flatteries l’électrisaient. Il sortit ses seins de leurs bonnets et baissa son soutien-gorge, révélant sa poitrine. Elle s’efforça de rester tranquille mais elle mourait d’envie de se coller contre lui. Elle suivit son regard et posa les yeux sur ses seins. Elle poussa un gémissement d’agonie en découvrant le tableau que représentait sa poitrine, les deux pointes rose foncé tendues vers lui.
— Regardez-moi ça. On dirait des petits boutons de rose.

Une bouffée de chaleur la balaya. Les doigts de Jean flattaient et pinçaient ses tétons délicats. Elle ferma les yeux, troublée par l’érotisme de cette vision. Puis elle lâcha un cri étranglé.

Il marqua une pause et elle rouvrit timidement les paupières. Leurs yeux se rencontrèrent pendant une seconde et son cœur cessa de battre un instant.

Il captura une auréole dans sa bouche et ses doigts se faufilèrent à nouveau sous sa culotte. Une double décharge de plaisir la traversa. Elle se mit à trembler, submergée par une vague de volupté accablante.
— Jouissez. Je suis là, souffla-t-il près de son sein humide.

Apprendre à ressentir le plaisir avec un escort boy

Apprendre à ressentir le plaisir avec un escort boy

Il reprit son téton dans sa bouche chaude en l’aspirant de plus belle. Elle poussa un cri strident, atteignant des sommets. Des ondes de frissons la balayèrent successivement. Il plaça une main sur ses reins, la souleva légèrement de la banquette et elle cambra le dos contre sa bouche brûlante. Puis il la serra fort contre lui, appliquant ses lèvres sur son cou et sous son lobe, son doigt titillant son clitoris sans répit.

— Comme ça, chuchota-t-il au creux de son oreille tandis qu’elle se remettait à trembler. C’est ce que je voulais. Je suis impatient d’être en vous et de vous sentir palpiter autour de ma queue. (Un autre frisson la parcourut.) Madame…
Des tremblements incontrôlables s’emparèrent d’elle.

Un instant plus tard, elle s’avachit sur la banquette. Il enserra ses poignets et la força à lever les bras en la couvant d’un regard ardent. Une décharge lui parcourut le corps. Il captura son gémissement dans un baiser. Elle manquait cruellement d’air. Il lui transmit bientôt son appétit, réveillant son désir.

Leurs corps se tendirent, leurs langues se mêlèrent, leur souffle s’unit. La chaleur qu’ils généraient à eux deux la consumait. C’était le meilleur orgasme de toute sa vie en et elle en voulait plus toute la nuit.

❤️ ❤️ ❤️

Rencontre un gentleman dans la région de Paris est un service pour femmes modernes voulant découvrir tous les secrets du plaisir avec un gentleman expérimenté. Beaucoup de femmes ont envie d’apprendre à faire l’amour avec un gentleman sans les complications.

Respirez le voyage du plaisir intemporel et l’ère du jeu érotique lors d’une soirée privée orgasmique avec un gentleman. Entrez dans mon monde et sentez l’humidité envahir votre entrejambe grâce à la fantaisie d’une expérience de plaisir sans conséquences avec un escort boy respectueux et délicat. Offrez-vous un Escort Boy le service Rencontre un gentleman dans la région de Paris pour le plaisir de la femme sensuelle qui est en vous.

Un gentleman qui aime toutes les femmes

Un gentleman qui aime toutes les femmes

Profitez de préliminaires sans fin avec votre escort boy . Noyez vos sens dans la séduction, Une expérience exceptionnelle avec un gentleman. Vous n’oublierez jamais ce jour là. Vous pourrez enfin prendre du plaisir et abandonnez-vous à vos pulsions de femmes que je ferais exulter sous mes caresses de mâle viril.

Quelque soit votre âge, votre origine, votre couleur de peau, votre physique, je suis là pour combler votre envie de découverte. Education sexuelle pour femme avec ou sans expérience va vous transporter dans la magie jouissive d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité . Rencontre un gentleman dans la région de Paris pour frissonner d’un baiser dans le cou prise dans les bras d’un gentleman viril et tendre.

2 heures – 3 heures – 4 heures et jusqu’au bout de la nuit . Quelque soit la durée, je mets un point d’honneur à vous donner du plaisir grâce mon expérience des femmes. Veuillez vous renseigner en me contactant simplement par appel ou message.

Au plaisir de faire votre connaissance. Rencontre un gentleman dans la région de Paris.
Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org/fr/rendez-vous/


  • -
Envie de tendresse avec un amant attentif

Epanouissement de la femme avec un gentleman

Category:Accompagnateur,amant,escort boy Tags : 

Madame était à la recherche d’un Epanouissement de la femme avec un gentleman. Madame laissa courir ses lèvres sur l’arc du menton de son escort boy, rendu piquant par une barbe fraîchement rasée, sur la naissance de son cou, son lobe d’oreille, sa lèvre inférieure. Elle lui mangea le visage avec avidité. Son escort boy joua de ses doigts sur le bouton pression de sa veste, qu’il fit claquer avec satisfaction, puis le second, et le troisième, jusqu’au bas de la veste qui glissa bientôt sur le sol.

Madame donna un coup de pied dedans pour l’éloigner et elle s’attaqua à celle de son gentleman, qu’elle déboutonna d’un seul mouvement sec, et qu’elle envoya valser avec la sienne.

Son escort boy attrapa son pull, effleurant sa peau de ses mains froides au passage, et l’en débarrassa. Madame eut un frisson, la peau constellée d’une chair de poule avide et frémissante. Loin d’être désagréable, cet instant décuplait ses sensations.

Un calin d'amour avec votre escort boy

Un calin d’amour avec votre escort boy

Impatiente de faire goûter son escort boy à ce frisson, elle s’échina sur sa chemise aux minuscules boutons nacrés, décidément trop longs à enlever à son goût. Elle y parvint enfin, ouvrit le vêtement sur son torse, le caressa du bout des doigts puis, d’un geste empressé, fit glisser la chemise sur ses épaules rondes. Ils se pressèrent l’un contre l’autre.. La peau chaude de son escort boy contre la sienne était tellement plaisante.

Madame ôta son soutien-gorge d’un geste rapide. Elle voulait être complètement offerte aux yeux de son escort boy, complètement offerte à son corps, complètement offerte à cet inconnu qui allait lui donner tout le plaisir qu’elle voulait d’un homme.

Elle colla ses seins contre son torse. Son escort boy pressa ses fesses un instant à travers son jean, puis ramena ses mains dans son dos, l’embrassa fougueusement, se baissa lentement en laissant descendre ses lèvres dans son cou, sur son torse, son ventre.

Il s’agenouilla devant elle, laissa glisser sa langue sur sa peau frissonnante, défit sa ceinture. Elle se laissa dévêtir par l’homme qui lui ôta son pantalon. Elle eut la sensation d’être libérée d’un dernier carcan lorsqu’il lui ôta enfin sa culotte.

La sensation étrange de son sexe offert à un gentleman inconnu lui plaisait. Madame s’appuya contre le mur de la chambre. Elle cambra le dos, écarta les cuisses, laissa son escort boy aventurer le bout de ses doigts sur son jardin secret, le caresser. Ses mains allèrent courir le long de ses lèvres humides, sur son clitoris sensible. Puis il les déposa sur ses hanches et approcha son visage de son entrejambe. Madame réprima un frisson d’excitation, cette fois elle en était sûre qu’elle avait trouver l’homme qui saurait la faire jouir.

Son escort boy pressa sa langue chaude contre son sexe. Il s’insinua entre ses lèvres, remonta jusqu’à son clitoris qu’il stimula du bout de sa langue pointue. Il fit de petits mouvements désordonnés et appuyés sur cette zone sensible qui fit frissonner Madame. Elle se cambra davantage. La main de son escort boy quitta sa place sur sa hanche pour venir chercher adroitement son sein, un peu à tâtons, avant de le trouver enfin.

Partager des instants érotiques avec un escort boy

Partager des instants érotiques avec un escort boy

Il pinça son têton entre ses doigts et Madame réprima un souffle, les dents serrés sur sa lèvre inférieure. Il prit sa chair entre ses doigts, la pressa vivement, sans cesser d’aller et venir sur son sexe de sa langue brûlante. Son autre main pressait sa hanche, y enfonçait les doigts comme s’il s’y cramponnait. Madame ne savait plus où donner de la tête. Elle avait l’impression que son sexe allait exploser, que son cœur y avait migré une bonne fois pour toutes, tant le sang affluait et y battait sans discontinuer. L’excitation faisait pointer ses seins.

Alors qu’elle sentait le plaisir proche, Madame eut envie de sentir son escort boy en elle, d’être plus proche de son corps qu’elle ne l’était en cet instant. Elle serra les cuisses autour de son visage, plaça sa main sous son menton pour l’inviter à se relever. Leurs lèvres se rencontrèrent à nouveau, avides, impatientes.

Madame tâtonna vivement sur sa ceinture, l’ouvrit, glissa une main à l’intérieur de son pantalon, empoigna, non sans plaisir, son sexe déjà dur. Elle alla et vint autour de son sexe avec impatience, avide de le sentir se raidir encore entre ses doigts. Puis, une fois satisfaite, elle baissa son pantalon, ficha ses doigts dans la chair de ses fesses, tous ses muscles contractés.

Son escort boy l’enserra un instant, écrasant ses seins contre son torse, puis il fit cogner ses hanches contre les siennes, entra en elle après avoir pris soin d’enfiler un préservatif en quelques secondes. Madame eut l’impression d’être libérée d’une frustration immense. Le souffle court, les lèvres entrouvertes, elle passa ses bras autour des épaules de son escort boy et le serra contre elle.

Son escort boy passa un bras sous sa cuisse et l’amena à lui en angle droit contre sa hanche. Le corps de Madame suivait chaque mouvement, comme soulevé par des flots réguliers, des vagues parfois plus violentes. A chaque aller-retour, son dos cognait contre le mur, la hanche pointue de son escort boy cognait contre la sienne, ses seins frottaient la peau de son torse. Leurs corps s’entrechoquaient à chaque mouvement avec délice.

Une intimité avec un homme escort boy

Une intimité avec un homme escort boy

Madame expira en se cramponnant à lui. Elle avait l’impression que leurs corps ne faisaient qu’un, qu’elle n’était pas capable de supporter cette vague de sensations qui affluaient de toutes parts, qu’elle allait exploser. Elle ne maîtrisait plus rien, toute concentrée qu’elle était à son propre plaisir, à la chaleur du corps de son escort boy, à son sexe qui l’emplissait, à son odeur.

Elle ne lui résistait pas, submergée par cette myriade de sensations. Son escort boy lâcha un gémissement rauque et Madame planta son regard dans le sien, qu’il ne parvenait pas à fixer, au bord lui aussi de l’implosion. Elle le sentait jouir en elle et elle l’intima de ne pas arrêter le mouvement, elle qui était au bord du gouffre et que le gémissement de son escort boy et son visage chiffonné avaient poussée encore un peu plus proche.

Enfin, elle sentit l’orgasme arriver, puissant, rapide, incontrôlable ou presque. Elle le laissa la prendre, envahir son corps comme un frisson de chaleur indescriptible. Elle bascula la tête en arrière, instable sur ses pieds, expira longuement, le menton relâché, les paupières entrouvertes, les yeux perdus dans l’immensité du ciel de la chambre qu’elle ne voyait même pas.

Son escort boy lâcha sa jambe et se pressa contre elle doucement, le visage paisible. Madame eut un frisson, le corps désormais plus vulnérablet. Elle enserra ses bras autour de son cou, la tête posée sur son épaule. Ils restèrent silencieux un moment.

❤️  ❤️  ❤️

Epanouissement de la femme avec un gentleman est service pour les femmes qui souhaitent se baigner avec un gentleman. Pour fêter un évènement comme un anniversaire, une fête ou toute autre raison.

Vous avez toutes le droit de vivre un moment de plaisir avec un homme inconnu qui s’occupera de vous et ne vous jugera pas d’avoir envie de prendre du plaisir sans lendemain. Demandez moi tout ce que vous voulez ou laissez moi vous surprendre dans des plaisirs que vous ne connaissez pas encore .

Epanouissement de la femme avec un gentleman pour faire du bien aux dames et l’ère du jeu érotique sans fin. Entrez dans mon monde pour une expérience unique de plaisir sans conséquences avec un escort boy gentleman respectueux et délicat .

Profitez de ce voyage plaisir avec votre escort boy. Noyez vos sens dans la séduction, Une expérience exceptionnelle avec un gentleman. Vous n’oublierez jamais l’expérience du service d’Epanouissement de la femme avec un gentleman.

Un gentleman qui aime toutes les femmes

Un gentleman qui aime toutes les femmes

Quelque soit votre âge, votre origine, votre couleur de peau, votre physique, je suis là pour vous. Epanouissement de la femme avec un gentleman pour vous transporter dans la magie d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Osez vous faire câliner.

2 heures – 3 heures – 4 heures et jusqu’au bout de la nuit . Quelque soit la durée, je mets un point d’honneur à vous faire plaisir grâce mon expérience de gentleman pour dames. Veuillez vous renseigner en me contactant simplement par appel ou message. Profitez du service d’Epanouissement de la femme avec un gentleman.

Au plaisir de faire votre connaissance pour vivre ce moment d’Epanouissement de la femme avec un gentleman en toute sécurité.
Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org/fr/rendez-vous/

 


  • -
des instants de sensualité sans fin

Envies inavouables pour femmes ou couples

Category:Accompagnateur,divertissement,escort boy Tags : 

Madame avait des envies inavouables pour femmes ou couples. Après avoir pris un verre pour faire connaissance. Nous rentrons chez Madame à pied. On se frotte frénétiquement l’un contre l’autre tout en essayant de marcher.

J’ai une envie incontrôlable de l’embrasser toutes les quinze secondes, de l’attirer contre moi, ou de la plaquer contre le mur d’un immeuble pour mieux la tripoter. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que Madame n’est pas passive.

Madame plonge sa main dans mon pantalon pour empoigner mes fesses. On arrive enfin devant la porte de son appartement. Je me tiens derrière elle pendant qu’elle atteint à tâtons le double verrou, faisant des mouvements de bassin contre ses fesses, un sein dans chaque main, massant et titillant ses attributs magnifiques. Dès qu’on a franchi la porte, Madame se jette sur moi et, debout sur la pointe des pieds, m’offre un baiser intense, mouillé, et langoureux.

Ses mains sont partout dans mes cheveux, mettant sur pause leur expédition le temps que je lui arrache sa veste. Il me faut à peine deux secondes et deux mouvements experts pour lui enlever son short minuscule, lui laissant seulement son bustier et son string Implicite qui n’est guère plus qu’un petit triangle de dentelle.

Envie de plaisir dans les bras d'un gentleman

Envie de plaisir dans les bras d’un gentleman

Si je trouvais Madame magnifique habillée, nue, elle est à couper le souffle. Elle a des jambes longues et fines, des hanches étroites et un ventre plat dont la peau est douce comme une caresse.

Elle n’est pas trop sculptée, elle a le corps mince de quelqu’un qui fait du sport, dont on devine les muscles fermes juste sous la peau. Sur mes genoux, je déboutonne ma chemise. Madame se penche pour me l’enlever, ses mains griffant mon dos.

Sans m’arrêter, j’écarte suffisamment ses jambes pour pouvoir m’y insérer. Elle appuie sa poitrine contre le mur pour se stabiliser. Et, par-dessus son string, j’embrasse sa chatte.

Madame lève sa tête vers le plafond d’un geste incontrôlable et elle en demande encore. Son parfum est sucré, fruité avec un arrière-goût épicé ; comme une pomme bien mûre et une pincée de cannelle. J’ai un désir insatiable d’être pleinement en contact avec sa peau et je lui arrache son string avec mes dents. Ma langue chaude et mouillée trace les contours de sa toison blonde et soignée, puis elle descend pour lécher ses lèvres. Mais fini les échauffements, je plonge ma langue en elle, lapant et suçant tandis qu’elle gémit et se cambre.

Je ne plaisant pas quand je dis que je m’y connais en clitoris. La plupart des mecs pensent qu’il suffit de filer tout droit dessus, mais ils se trompent. Trop de pression, exercée trop vite, ce n’est pas agréable, ça peut même être déplaisant pour une femme. Il faut le titiller, le stimuler peu à peu, jusqu’à ce qu’il soit dur et dressé et qu’il supplie d’être caressé.

Lorsque Madame en est là, j’ouvre ses lèvres avec mes doigts et titille son clito avec ma langue. Elle pousse un cri de libération et de plaisir intense.

Je la lèche plus fort, de haut en bas et de bas en haut, sans jamais rompre le contact, puis je glisse deux doigts dans sa chatte mouillée et contractée. Ses hanches se plaquent contre mon visage et ses mains me tiennent en place tandis qu’elle jouit, gémissant la bouche ouverte.

Ne vous privez pas des plaisirs oraux

Ne vous privez pas des plaisirs oraux

Alors que la respiration haletante de Madame raisonne encore dans mes oreilles, je me relève et passe un bras autour de sa taille. Elle s’affaisse sur moi, encore tremblante de plaisir. Je décolle ses pieds du sol, mais elle ne semble pas avoir la force d’envelopper ses jambes autour de ma taille. Ses lèvres cherchent les miennes et ses bras agrippent mes épaules.

Mes jambes épuisées nous amènent à la chambre. Je ne remarque ni le style, ni la déco de ce qui nous entoure : tous mes sens sont en accord avec ceux de Madame et avec mon propre désir intense.

Légèrement remise de son coma post-orgasme, Madame s’assoit sur le bord du lit et son regard langoureux m’ordonne d’avancer. Sans lâcher mon regard, elle défait mon pantalon : seules ma braguette qu’elle défait et nos respirations essoufflées se font entendre. Elle finit de me déshabiller et je n’ai qu’à faire un pas pour être enfin nu. Son regard est impatient, comme celui d’un aventurier à la recherche d’un trésor.

Ma queue est en pleine forme. Longue, épaisse, douloureusement enthousiaste. Madame lèche la paume de sa main. Et c’est la chose la plus sexy que j’aie vue de toute ma vie. Audacieuse et effrontée.

Puis elle referme sa main lubrifiée et chaude sur ma virilité, la tenant fermement, branlant tendrement. Je m’approche d’elle sans vraiment réfléchir, et Madame interprète ça comme un signe que je veux qu’elle me prenne dans sa bouche. Je la regarde me lécher de la base au gland, sa langue tournant autour du prépuce, puis elle me prend dans sa bouche, tellement profond que je sens le fond de sa gorge.

Aller aux frontières de vos fantasmes

Aller aux frontières de vos fantasmes

Instantanément, mes yeux se ferment. Je grogne et je jure et l’implore de continuer. Madame ne me déçoit pas, me plongeant et me sortant de sa bouche paradisiaque une fois après l’autre sans s’arrêter. Mais lorsqu’elle prend mes boules dans sa main, qu’elle les frotte, les pétrit et tire de la meilleure façon qu’il soit, là je dois calmer le jeu. Sinon j’ai peur de jouir tout de suite, et j’ai bien trop d’idées en tête pour que ça arrive maintenant.

J’empoigne les cheveux de Madame et la fait doucement arrêter. Puis je me penche sur elle et l’embrasse, mon sang bourdonnant dans mes tympans. Elle s’allonge sur le dos, m’emmenant avec elle jusqu’à ce que l’on soit ventre contre ventre, cuisse contre cuisse. J’arrache ce qu’il reste de son bustier pour révéler deux gros seins, magnifiquement rebondis.

Ma queue durcit et m’implore d’agir. Je m’attaque à ses seins comme un animal vorace, suçant et mordillant, empoignant et tirant avec mes mains. Ma bouche couvre son téton percé, et je goûte à sa chair chaude.

Je tire dessus avec mes dents et le titille avec ma langue. Madame se tord et gémit sous moi, griffant mon dos, enfonçant ses ongles, laissant des marques brûlantes et sensuelles sur leur passage.
– Baise-moi Jean, implore-t-elle. Il faut que tu me baises, tout de suite.

Il me faut trois secondes pour attraper un préservatif et l’enfiler. La tenant par les chevilles, je la tire vers moi, pour que ses fesses soient au bord du lit. Je passe mon gland sur sa chatte implorante, en titillant l’ouverture.

Puis je la regarde dans les yeux et lui demande :
– Tu… tu veux ça comment ?
– Dur, gémit-elle. Dur, et profond. Je veux que chaque centimètre de toi soit en moi.

J’entre en elle avec force, aussi profond que je peux. Madame se cabre et crie :
– Oh oui ! S’il-te-plaît… oui ! »

Je me retire lentement, jusqu’à ce que seul mon gland soit en elle, puis je la pénètre à nouveau, mes hanches dessinent des cercles, je me frotte contre son clito quand je suis en elle jusqu’aux couilles.

Ne passez pas à côté des plaisirs défendus

Ne passez pas à côté des plaisirs défendus

Ça, c’est le désir sous sa plus belle forme : primitif, passionné, viscéral, affamé.
Je garde le rythme dont Madame a tant envie, lui coupant le souffle chaque fois que je rentre en elle. Jusqu’à ce qu’elle attrape mon bassin et me supplie d’aller plus vite. Je m’allonge sur elle et ses bras entourent mon cou, elle m’embrasse à pleine bouche et je la baise furieusement.

Sa joue est pressée contre la mienne quand elle vient : les yeux fermés, elle crie mon nom une dizaine de fois, un son incroyable que je n’oublierai jamais. Et quand elle jouit, quand sa chatte se resserre autour ma queue, je viens aussi. C’est délicieusement long et puissant ; je me demande même si je n’ai pas perdu connaissance.

C’est hallucinant. Du jamais vu. De loin le meilleur coup de toute ma vie. Et, alors que je suis encore en elle, avant que les battements de mon corps aient pu ralentir, je sais que Madame est maintenant devenue autre femme avec moi.

❤️ ❤️ ❤️

Envies inavouables pour femmes ou couples à Paris est un service pour femmes modernes voulant découvrir tous les secrets du plaisir avec un gentleman expérimenté. Beaucoup de femmes ont envie d’apprendre à faire l’amour avec un gentleman sans les complications.

Respirez le voyage du plaisir intemporel et l’ère du jeu érotique lors d’une soirée privée orgasmique avec un gentleman. Entrez dans mon monde et sentez l’humidité envahir votre entrejambe grâce à un Homme de joie : Envies inavouables pour femmes ou couples à Paris sans conséquences avec un escort boy respectueux et délicat. Amant professionnel du divertissement pour femmes avec un charmant gentleman pour le plaisir de la femme sensuelle qui est en vous.

Profitez de préliminaires sans fin avec votre escort boy . Noyez vos sens dans la séduction, Une expérience exceptionnelle avec un gentleman. Vous n’oublierez jamais ce jour là. Vous pourrez enfin prendre du plaisir et vous abandonner à vos pulsions de femmes avec un Homme de joie : Envies inavouables pour femmes ou couples .

Garder l'anonymat avec un gentleman

Garder l’anonymat avec un gentleman

Quelque soit votre âge, votre origine, votre couleur de peau, votre physique, je suis là pour combler votre envie de découverte. Education sexuelle pour femme avec ou sans expérience va vous transporter dans la magie jouissive d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité . Love thérapie pour femme seule à Paris est un divertissement pour femmes qui veulent frissonner d’un baiser dans le cou prise dans les bras d’un gentleman viril et tendre.

2 heures – 3 heures – 4 heures et jusqu’au bout de la nuit . Quelque soit la durée, je mets un point d’honneur à vous donner du plaisir grâce mon expérience des femmes. Veuillez vous renseigner en me contactant simplement par appel ou message.

Au plaisir de faire votre connaissance. Rendez-vous galant avec un Homme de joie : Envies inavouables pour femmes ou couples . Un charmant gentleman viril et tendre rien que pour vous.
Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org/fr/rendez-vous/