Category Archives: escort boy

  • -
osez le triolisme avec escort boy paris

Osez le triolisme escort boy paris

Category:candaulisme,escort boy,triolisme Tags : 

Osez le triolisme escort boy paris. L’escort boy de Paris s’installa face à eux, il était vraiment élégant, il avait un regard charmeur, Madame était certaine que son mari et lui étaient complémentaires. Jean était escort boy à paris depuis plusieurs années et les histoires érotiques de triolisme qu’il publiait sur son site avait fait sa célébrité.

Jean parla de tout et de rien avec Madame, sa conversation était agréable et toujours teintée d’une pointe d’humour. La soirée s’enfonçait doucement dans la nuit, son conjoint avait ouvert une deuxième bouteille de vin.

Les esprits s’échauffaient et les corps se réchauffaient. L’appartement était enveloppée par l’obscurité, seul le bruit d’une musique chillout venait troubler la quiétude des lieux. À quel moment la soirée avait dérapé, Madame était bien incapable de le dire. Sans doute après avoir terminé la dernière bouteille de vin.

Son conjoint avait commencé par caresser sa cuisse puis avait remonté jusqu’à la naissance de son cou sous le regard fiévreux de l’escort boy de Paris. Il avait lentement déboutonné la chemise de Madame libérant ses seins.

Il avait commencé par les embrasser l’un après l’autre et puis ses lèvres étaient venues effleurer les siennes. l’escort boy de Paris dégustait son verre à petite gorgée sans les quitter des yeux.

Madame ne portait qu’un tout petit string dont son conjoint se débarrassa bien vite. Il l’entraina vers la méridienne, en réalité, il s’agissait plutôt d’un lit recouvert de coussins.

Son conjoint s’assit tandis que Madame se tenait debout devant lui, il embrassa doucement son ventre avant de faire courir sa langue sur son pubis. Madame était consciente que l’escort boy de Paris les regardait, mais au lieu d’éprouver de la gêne, elle était excitée.

Accompagnement dans le Triolisme

Accompagnement dans le Triolisme

Son conjoint commença par la branler doucement avec un doigt, elle était trempée ce qui fît sourire son mari. Il recula sur le lit et se mit à genoux et l’invita à venir le rejoindre, elle avança à son tour à genoux face à lui.

— Tu aimerais que Jean se joigne à nous ? il l’avait murmuré si bas qu’elle n’était pas certaine d’avoir bien entendu, mais elle fît signe que oui. Son conjoint se contenta de regarder le gentleman.

Elle entendit le raclement de la chaise sur le sol et le bruit de pas, une main chaude se posa sur son dos, et des lèvres lui effleurèrent le cou. Et puis doucement l’escort boy de Paris fit glisser sa chemise le long de ses épaules.

— Tu es très belle, murmura Jean, très excitante, tellement désirable.
— C’est vrai que tu es belle, tu inspires l’amour et le sexe. Tu veux bien te mettre debout, on va commencer par bien s’occuper de toi.

Les deux hommes restèrent à genoux, son conjoint commençait par lécher doucement son clitoris tandis que l’escort boy s’occupait de son anus.

Deux langues viriles s’occupaient d’elle avec une habileté affolante. Il la fouillait sans ménagement, lui arrachant des cris de jouissance, lui vrillant le ventre de mille tourments.

Elle se mordit la lèvre pour ne pas hurler de plaisir, même si elle savait que personne ne pourrait l’entendre. Les hommes avaient maintenant ajouté leurs doigts, elle s’agrippa aux épaules de son conjoint, mais ses jambes ne la tenaient pratiquement plus.

Les deux hommes ne lui laissèrent aucun répit continuant sans relâche de la dévorer avec délice, échangeant leur place. Elle n’était plus qu’un objet de plaisir entre leurs mains. Elle avait la sensation que son sexe pulsait et était prêt à exploser.

Madame s’allongea le temps que les hommes ôtent leurs vêtements, admirant au passage leur corps. Ils s’étendirent chacun d’un côté, caressant du dos de la main le corps de la femme.

Elle embrassa son conjoint ensuite l’escort boy de Paris. Les deux hommes embrassaient tout aussi bien, mais de manière différente. Son conjoint jouait beaucoup avec sa langue, tandis que Jean préférait s’amuser avec ses lèvres. Chacun emprisonna un téton dans sa bouche. L’un mordillant, l’autre léchant chacun observant un rythme différent.

Madame attrapa une verge dans chaque main et commença un doux va et vient ce qui arracha un soupir à chacun des hommes qui continuaient inlassablement de jouer avec la pointe de ses seins qui maintenant luisait de leur salive. Madame accéléra le mouvement de ses mains, et fût prise d’une furieuse envie de les goûter.

epanouissement féminin

epanouissement féminin

Elle se redressa pour leur faire face, les deux hommes s’installèrent sur le dos, elle prit en premier la verge de son conjoint dans sa bouche avant de continuer de branler l’escort boy de Paris et puis de changer. Sa langue courait le long de la peau soyeuse de chacun des hommes, ils devenaient fébriles, gémissants, soupirants sous ses habiles coups de langue. Elle leur prodiguait à chacun, beaucoup d’attention.

Elle les suçait tour à tour avec volupté et délectation. C’était très troublant ces corps qui s’offraient sans aucune pudeur à un plaisir coupable, mais tout semblait tellement naturel.

Voir Madame s’activer sur la queue de l’escort boy décupla l’excitation de son conjoint. Elle continuait de sucer leur complice tandis que son amant passait derrière elle, après avoir enfilé un préservatif elle le sentit glisser en elle.

Elle était tellement trempée, qu’il n’eut aucun mal à la pénétrer. Elle laissa échapper un gémissement tout en continuant de prodiguer ses caresses buccales sur l’escort boy de Paris. Elle ouvrit les yeux et rencontra le regard de l’homme légèrement voilé.

— C’est tellement bon, lâcha-t-il dans un souffle.

Son conjoint la pilonna un peu plus vite, tout en massant son anus. Elle savait qu’il aimait la prendre comme ça. L’escort boy de Paris attrapa un préservatif. Son conjoint lui caressa le dos et l’embrassa tendrement dans le cou.

— Va sur lui.

Madame s’installa à califourchon sur la hampe du gentleman au service des couples hétéros, Son conjoint s’éloigna un instant pour chercher du lubrifiant. Il massa ensuite délicatement l’endroit le plus étroit de son corps, le rythme cardiaque de la jeune femme s’accéléra. Madame a décidé de réalisé le fantasme de son mari tout en réalisant le sien.

Jean lui prit la tête entre ses mains et l’attira vers lui pour l’embrasser, sa langue força délicatement le barrage de ses lèvres. Son conjoint lui caressa le dos.

— J’ai envie de de te prendre par derrière, mais si tu ne veux pas…
— Si j’en ai envie, j’ai envie de vous sentir tous les deux en moi.

Madame se trouva délicieusement écartelé, Son conjoint progressa doucement, laissant le temps à la dame de s’habituer à sa présence.

Il se cala ensuite sur le rythme de l’escort boy. Madame était au bord de l’évanouissement. Les deux hommes étaient très doux, lui susurrant des mots d’amour.

La jeune femme sentit son corps se contracter avant de se relâcher, elle poussa un dernier cri avant de jouir, elle avait la sensation que des vannes s’étaient ouverte à l’intérieur de son corps, une larme roula le long de sa joue. Les hommes la suivirent de près. Ils s’écroulèrent tous les trois essoufflés, abasourdis parce qu’il venait de se passer.

❤️❤️❤️

Osez le triolisme escort boy paris, un plaisir pour couples recherchant un moment de plaisir à trois. Beaucoup d’hommes ont envie de partager leur épouse par amour à un autre homme pour pouvoir la regarder prendre du plaisir devant leurs yeux ébahis .

Vous avez toutes le droit de vivre un moment de plaisir avec un homme inconnu qui s’occupera de vous et ne vous jugera pas d’avoir envie de vous donner pour votre plaisir et celui de votre mari. Demandez moi tout ce que vous voulez ou laissez moi vous surprendre dans des plaisirs que vous ne connaissez pas encore.

Respirez le voyage du candaulisme et l’ère du jeu érotique sans fin   . Entrez dans mon monde et osez offrir votre épouse à un autre homme, une expérience unique de plaisir sans conséquences avec un escort boy gentleman respectueux et délicat .

Profitez de ce voyage plaisir avec votre escort boy. Noyez vos sens dans la séduction, Une expérience exceptionnelle avec un gentleman. Vous n’oublierez jamais ce jour ou vous Osez le triolisme escort boy paris.

Le marriage devrait etre le début de vos fantasmes avec un escort boy

Le marriage devrait etre le début de vos fantasmes avec un escort boy

Quelque soit votre âge, votre origine, votre couleur de peau, votre physique, je suis là pour combler votre envie de découverte. Partenaire secret pour couples pour vous transporter dans la magie d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Osez offrir votre épouse à un autre homme dans un respect mutuel avec protection .

2 heures – 3 heures – 4 heures et jusqu’au bout de la nuit . Quelque soit la durée, je mets un point d’honneur à vous faire plaisir grâce mon expérience des couples (candaulisme ou triolisme) . Veuillez vous renseigner en me contactant simplement par appel ou message. Osez le triolisme escort boy paris pour couples.

Au plaisir de faire votre connaissance pour vivre ce moment comme un cadeau pour couples.
Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org/fr/rendez-vous/


  • -
epanouissement féminin

Spécialiste de l’accompagnement féminin

Category:Accompagnateur,escort boy Tags : 

Madame voulait avoir une aventure avec un Spécialiste de l’accompagnement féminin. Madame colle un peu plus ses seins encore emprisonnés dans leur corset contre mon torse. Madame s’avance un peu plus afin que son sexe soit directement en contact avec mon entrejambe, et sans plus attendre, je presse ses hanches à travers sa chemise de nuit légère qui lui sert de sous-vêtements.

La sentir déjà quasiment nue contre moi alors que je suis encore habillé me fait presque vriller d’envie.

Elle enroule ses jambes derrière mon dos tandis que j’avance, ses mains resserrent leur prise sur mes épaules, et j’attends un instant pour la plaquer contre le bois et poser mes lèvres dans son cou.

Madame s’allonge sur le lit, écartant les jambes pour s’offrir à ma vue après avoir délassé son corset, et mon érection devient presque douloureuse. Je m’empresse d’aller récupérer un préservatif dans ma veste, ce que Madame ne manque pas de remarquer :

Elle se redresse légèrement sur les coudes pour me regarder, ses pupilles parcourent lascivement mon corps, et, incapable d’attendre davantage tant l’excitation s’empare de la moindre de mes cellules. Je vois ses tétons pointer à travers le tissu qui la recouvre, et je me perds dans la contemplation de son corps.

désir et passion avec un escort boy

désir et passion avec un escort boy

Sa chemise remontée au niveau de ses hanches me laisse entrevoir la fine toison sur son sexe, et l’envie de le lécher me vient, me forçant à accentuer le mouvement contre ma verge pour me soulager un minimum. Elle était tout aussi désirable la première fois, mais c’est comme si je n’en avais pas profité assez, comme si je n’avais pas suffisamment étudié chaque ligne de son corps, pas suffisamment observé la naissance de ses seins ou contemplé ses cuisses qui n’appellent que la caresse de mes doigts.

Je désigne son seul vêtement restant d’un geste du menton, et me sens durcir davantage entre mes doigts alors qu’elle acquiesce en avalant sa salive, l’air toujours ensorcelée par ma présence. Elle retire lentement sa chemise, me laissant tout le loisir d’admirer ses petits seins fermes alors qu’elle la passe par-dessus sa tête. Puis elle attrape un oreiller, et je m’attends à ce qu’elle s’allonge à nouveau face à moi, mais elle le garde en main, se lève du lit et le pose à mes pieds. Au moment où je comprends ce qu’elle compte faire, elle est déjà sur le coussin, agenouillée devant moi, les lèvres à quelques centimètres de mon membre dressé.

Plaisir qui atteint presque son summum quand la langue de Madame dessine une ligne de salive le long de mon sexe. Celui-ci tressaute à son contact, et elle en attrape la base d’une main douce avant de m’enfiler le préservatif et de commencer un mouvement de va-et-vient.

Alors que sa bouche vient désormais enserrer mon gland et coulisse sur ma verge en suivant le rythme de son poignet, je me retiens de ne pas exploser entre ses lèvres.

D’une main, je l’aide à se relever et l’entraîne sur le matelas, avant de la recouvrir de mon corps. Pendant quelques secondes, je savoure juste la sensation de sa peau sous la mienne, l’esprit encore embrumé d’images de sa bouche sur moi. Je glisse doucement ma main derrière sa nuque et la presse légèrement quand ses lèvres viennent à la rencontre des miennes.

Et alors que je l’embrasse avidement et que je sens ma verge gonfler contre sa cuisse, je me dis que ce baiser n’a pas du tout l’effet escompté : je voulais calmer un peu le jeu, temporiser le temps de reprendre mes esprits, mais il faut croire que les lèvres de Madame ont autant de pouvoir quand elles sont pressées contre ma bouche que quand elles sont autour de mon sexe.

diner plaisir avec un escort boy à paris

diner plaisir avec un escort boy à paris

Et si la fellation était divine, le fait de pouvoir la toucher est tellement excitant que j’ai du mal à me refréner de malaxer le moindre centimètre de sa peau. Ma paume passe sur ses cuisses, serre légèrement ses fesses, remonte contre ses seins, le tout pendant que Madame me garde collé contre elle, emboîtant nos bassins de manière terriblement tentante.

Ses mains se pressent contre mes reins, et c’est comme si elle me criait « Pénètre-moi »…

Je continue voracement à l’embrasser, ma langue rencontrant désormais la sienne avec fermeté, et elle gémit presque contre ma bouche. Ce son totalement bandant me fait rouvrir les yeux, et le désir que je lis dans son regard à cet instant ne fait que décupler mon envie de m’enfoncer entre ses petites lèvres sur-le-champ.

Je la retourne sur le côté, pour avoir un meilleur accès à son sexe qui palpite contre ma paume, et je masse celui-ci légèrement, sans introduire encore de doigt en elle alors qu’elle se cambre et que ses fesses viennent à la rencontre de mon pubis.

De mon bras droit, j’entoure son ventre et la ramène d’un petit geste sec contre moi, afin que nos corps s’emboîtent davantage. Ma virilité à la frontière de ses fesses est quasi en feu quand ma paume retrouve sa place entre ses jambes, et mon majeur glisse à l’intérieur d’elle sans rencontrer la moindre résistance.

Je laisse presque échapper un râle en sentant sur mon doigt son excitation manifeste, et quand mon index vient rejoindre mon majeur, c’est elle qui gémit. Son corps tremble légèrement contre moi, et ses fesses qui viennent taper contre mon membre au rythme de ses petits mouvements me rendent fou. Toujours allongé en cuillère derrière elle, je passe ma main gauche sous son buste pour venir empoigner son sein, et de ma main droite, j’approfondis mon exploration, faisant des mouvements plus amples.

escort boy aphrodisiaque

escort boy aphrodisiaque

J’écarte un peu plus ses cuisses pour faciliter mon accès, délaisse un instant son sexe pour empoigner le mien pour enfiler un préservatif, et la pénètre enfin, centimètre par centimètre, pour lui laisser le temps de m’accueillir.

Elle halète quand je finis par être totalement en elle, et halète plus fort quand je viens pincer son téton entre mon pouce et mon index gauche, avant de caresser lentement son ventre. Je ressors légèrement d’elle pour entamer une nouvelle poussée, et je m’enfonce cette fois avec tellement de facilité qu’un éclair de plaisir me traverse aussitôt, me surprenant par son intensité. Mes doigts encore humides viennent caresser son clitoris pendant que je la pénètre encore et encore, et sa façon de venir à la rencontre de mon pénis en cambrant son bassin dès que je me retire à peine d’elle pour mieux la pénétrer à nouveau me fait bander encore plus.

Je suis tellement excité que je dois lutter pour rester concentré sur les mouvements circulaires contre son clitoris, qui semblent particulièrement lui faire de l’effet.

Ses gémissements se font plus rapprochés alors que ma respiration devient erratique, Madame est proche de l’orgasme. Elle se cambre et je sens son jardin secret se contracter. Elle va jouir dans un instant, alors que le plaisir se diffuse de l’extrémité de mon gland à l’intégralité de mon corps en transe. Et quand il devient insurmontable, qu’il prend toute la place dans mon esprit et que je ne peux plus rien contrôler, je me déverse en elle dans un râle libérateur. Elle crit en sentant que je la remplis et que mon élixir brulant se déverse dans le bout de latex entre nous.

❤️ ❤️ ❤️

Les femmes modernes qui cherchent un Spécialiste de l’accompagnement féminin trouveront en moi un homme de compagnie expérimenté. Beaucoup de femmes ont envie de la compagnie d’un gentleman sans aucune arrière pensée.

Respirez le voyage du plaisir et l’ère du jeu érotique lors d’une soirée privée libertine avec un Spécialiste de l’accompagnement féminin. Entrez dans mon monde et sentez l’humidité envahir votre entrejambe grâce à la fantaisie d’une expérience de plaisir sans conséquences avec un Spécialiste de l’accompagnement féminin respectueux et délicat. Un Spécialiste de l’accompagnement féminin à paris pour le plaisir de la femme romantique qui est en vous.

Le Spécialiste de l’accompagnement féminin vous propose une expérience exceptionnelle de divertissement avec un gentleman viril mais tendre. Vous n’oublierez jamais ce jour là. Vous pourrez enfin prendre du plaisir passionnel et vous abandonner à vos pulsions de femmes que je ferais exulter sous mes caresses de mâle viril. Profitez d’accouplement sans fin avec votre Spécialiste de l’accompagnement féminin.

Cours pratiques avec un gentleman

Spécialiste de l’accompagnement féminin

Quelque soit votre âge, votre origine, votre couleur de peau, votre physique, je suis là pour combler votre envie de sexe. Le Spécialiste de l’accompagnement féminin va vous transporter dans la magie jouissive d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité . Le Spécialiste de l’accompagnement féminin à paris pour les femmes adultes célibataires, infidèles ou en couples hétéros.

2 heures – 3 heures – 4 heures et jusqu’au bout de la nuit . Quelque soit la durée, je mets un point d’honneur à vous donner du plaisir grâce mon expérience des femmes. Veuillez vous renseigner en me contactant simplement par appel ou message.

Au plaisir de faire votre connaissance. Le Spécialiste de l’accompagnement féminin à paris saura vous épanouir en tant que femme et vous  faire oublier vos petits soucis dans de grands moments de plaisir.
Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org/fr/rendez-vous/


  • -
cours privés pour femmes exigeantes

Cours privés pour femmes à paris

Category:Accompagnateur,escort boy Tags : 

Madame recherchait des cours privés pour femmes à Paris à domicile. L’escort boy posa doucement les mains sur les épaules de sa partenaire pour la stabiliser et regarder ses magnifiques yeux brillants. Quand Jean pressa ses lèvres contre les siennes, il les écarta, et quand elle fit pareil, elle laissa sa langue envahir sa bouche, comme elle l’avait si désespérément voulu dès l’instant où il était entrée dans son appartement.

C’était le genre de baiser qui lui donna envie de plus. Elle savait qu’elle ne pouvait pas lui résister, et elle ne parvenait pas à cesser de penser à sa peau pressée contre son corps.

Elle le regarda avec les yeux vides et un sourire s’esquissa sur ses lèvres. Il caressa son menton et effleura son visage de ses doigts. Ses doigts se mêlèrent à ses cheveux, et il sut qu’il devait faire le premier pas.

D’un mouvement agile, il serra son corps contre le sien et savoura le goût de ses lèvres sur les siennes. Il envahit encore une fois son adorable bouche avec sa langue, l’entrelaçant avec la sienne.

Ses tétons durcirent tandis qu’il les effleurait des doigts, explorant chaque centimètre d’elle.
« Partout où je pose les doigts, je t’embrasserai et je te lécherai jusqu’à ce que tu ne puisses plus le supporter, » l’avertit-il, et elle réagit en gémissant. Il tirailla ses tétons, érigés sous le tissu de sa robe.

« Je veux embrasser tes seins magnifiques et quand ça te fera mouiller, alors je lécherai ta jolie chatte jusqu’à ce que tu jouisses, » lui dit-il quand elle gémit à nouveau.

Elle le repoussa, se retourna et lui présenta son dos en remontant ses cheveux. Le regardant par-dessus son épaule, elle patienta avant de demander. « Tu veux bien m’aider à enlever ma robe ? »

Des mains chaudes agrippèrent la fermeture de sa robe et la descendirent lentement, ses doigts lui brûlant la peau en descendant. Il la regarda se débarrasser de sa robe et la laisser tomber au sol.

Saisissant ses épaules, il la retourna et vit son pouls accélérer dans sa gorge tandis qu’il la menait à reculons vers la table à manger. Il la souleva facilement et la posa sur le bord de la table tandis que ses doigts retiraient agilement son soutien-gorge tout en libérant ses seins.

education sensuelle pour femmes etudiantes

education sensuelle pour femmes etudiantes

Il les prit presque dans ses mains et frotta ses pouces contre ses tétons pour la faire gémir. Ses gémissements firent tourbillonner son esprit, passant en revue tous les plaisirs qu’il voulait lui faire connaître.

Il s’interrompit en la sentant se figer sous ses mains capables.
« Quelque chose ne va pas ? »
« Non, c’est juste que je n’ai couché qu’avec un seul homme, » répliqua-t-elle, tremblant tandis que ses doigts se déplaçaient sur ses tétons, les roulant entre son pouce et son index. Ce mouvement la fit pointer, et il sentit sa nervosité presque surpasser son enthousiasme.
« Je serai doux, Madame, ne vous inquiètez pas, » lui dit-il en massant sa poitrine. « Je ne veux qu’une chose, c’est vous donner du plaisir. Je veux vous sentir, vous toucher, et lécher chaque centimètre de votre corps. » Son rougissement et son acquiescement suffirent à l’encourager à déboutonner sa chemise.

Levant de grands yeux vers lui, elle cligna des yeux avant de se lécher les lèvres. Il résista l’envie de gémir quand ses doigts débouclèrent sa ceinture avant de descendre la fermeture de son pantalon. Redescendant son pantalon, il ôta ses chaussures avant de s’en débarrasser complètement.

Avançant la main, elle la posa sur son érection, protégée par son boxer, et Jean sentit le sang quitter les parties moins importantes de son corps et s’accumuler autour de sa main. Il avait peine à croire que quelque chose de si doux puisse être si bon. Il grogna quand elle déplaça timidement sa main de bas en haut, semblant surprise quand sa virilité rebondit.

L’escort boy écarta ses jambes et se positionna entre elles. Agrippant ses hanches, il l’attira plus près du bord de la table et elle passa instinctivement les jambes autour de lui. La sensation de son corps enfiévré si proche du sien le fit gémir et fantasmer de la voir assise nue, se tortillant de plaisir tandis qu’il la touchait.

Jean glissa les doigts dans sa culotte et la trouva complètement mouillée. « Tu es si prête pour moi, » murmura-t-il tandis qu’elle frottait les jambes contre ses hanches.

Glissant une main sur sa chute de rein, il la repoussa gentiment contre la table et sourit avec appréciation quand elle cambra le dos, remontant la poitrine tandis qu’elle retombait lentement sur la table.

Incapable de résister, il se pencha en avant pour verrouiller les lèvres autour d’un de ses tétons, et le sucer tandis que sa paume de main était pressée contre sa motte, massant son clitoris alors que ses doigts pompaient lentement entre ses lèvres trempées. Passant à son autre téton, il l’entendit gémir et emmêler ses doigts dans ses cheveux pour presser sa tête contre elle.

Il la taquina sans relâche, passant ensuite à son ventre, ses doigts alternant entre la pomper et chatouiller sa fente. C’était encore mieux que ses fantasmes, tandis qu’elle se tortillait sous lui en se cambrant en réaction à ses préliminaires.

Embrassant son ventre, il se redressa et libéra ses jambes d’autour de sa taille. Il lui caressa les jambes tout en embrassant l’intérieur de ses cuisses et les souleva.

« Regardez-moi, Madame. Je veux voir la passion dans voss yeux quand je vous ferai crier mon nom. » sa partenaire tourna la tête et ouvrit les yeux pour le regarder, un sourire tremblant sur le visage, qui se transforma rapidement en passion tandis que ses doigts continuaient à explorer son corps.

Lorsqu’il frotta la main sur sa culotte en dentelle, il sourit en la voyant aussi trempée. Saisissant un couteau sur la table, il coupa chaque côté de sa culotte et l’amena à son visage pour inhaler son odeur. Sa partenaire cria de surprise en le regardant faire.
La déposant de côté, il saisit ses hanches et la mena plus près du bord. Il voulait continuer à la taquiner, mais n’était pas sûr de pouvoir tenir plus longtemps. Il voulait la posséder sur le champ.

Il saisit l’élastique de son slip et s’en débarrassa avant de le jeter de côté. Enveloppant sa main autour de son érection, il la banda de haut en bas tandis que son gland scintillait.

sex coaching pour femmes

sex coaching pour femmes

Il leva les jambes de sa partenaire, complètement ramollies, et les posa sur ses épaules. S’alignant devant sa chatte, il leva ses hanches et rua. Sa partenaire mouillait tellement qu’il glissa facilement en elle, s’ancrant complètement entre ses lèvres accueillantes. Il grogna en sentant son côté bestial chercher à s’échapper alors qu’il devait y aller doucement au début.

Exerçant tout le contrôle qu’il pouvait, il commença à lentement la pénétrer, et sa partenaire réagit en gémissant comme un petit animal. Son petit corps balançait d’avant en arrière à chaque coup de rein, tandis qu’elle rejetait la tête en arrière et serrait les poings en réponse aux sensations qu’elle éprouvait.

« Regardez-moi, » commanda-t-il à nouveau, et elle tourna un regard vide vers lui. Ses pieds commencèrent à se recourber tandis que son corps tremblait à l’accumulation du plaisir qui traversait son corps.

Ancrant les talons sur ses épaules, elle leva les hanches et commença à s’ancrer à lui à chaque coup de rein.

« C’est ça, Madame, montrez-moi ce que vous voulez, » dit-il tandis que ses couilles se serraient douloureusement en réaction à cette stimulation.

En poussant un cri, sa partenaire se cambra et ses muscles se contractèrent contre lui, rendant tout mouvement difficile. Jean lutta contre les sensations de plaisir et continua à la pénétrer, mais les spasmes de ses muscles prirent le dessus.

En rugissant, son propre orgasme le fracassa et il raccourcit ses coups de rein, claquant son bassin contre elle une, deux, trois fois de plus avant de l’attraper et de la remettre assise. La serrant contre lui, il captura ses lèvres, plongeant dans sa bouche de manière aussi possessive qu’il l’avait fait avec son corps.

Lorsqu’ils se calmèrent tous les deux, il la rassit sur la table et se retira lentement, ravi qu’elle émette des sons de protestation tandis que son corps s’affalait contre le sien.

« C’était… vraiment… incroyable, » parvint-elle enfin à dire, et il gloussa. Lui frottant le dos, il passa ses doigts dans ses cheveux et embrassa son front, montrant son accord.
« Je n’ai jamais ressenti quelque chose de pareil, » lui dit-elle.

« A la prochaine, Jean. Merci pour cette soirée merveilleuse.

❤️ ❤️ ❤️

Cours privés pour femmes à paris est un service pour femmes modernes voulant vivre une aventure avec un homme de compagnie expérimenté. Beaucoup de femmes ont envie de la compagnie d’un gentleman sans aucune arrière pensée.

Respirez le voyage du plaisir et l’ère du jeu érotique lors d’une soirée privée libertine avec un gentleman. Entrez dans mon monde et sentez l’humidité envahir votre entrejambe grâce à la fantaisie d’une expérience de plaisir sans conséquences avec un escort boy respectueux et délicat. Cours privés pour femmes à paris pour le plaisir de la femme romantique qui est en vous.

Cours privés pour femmes à paris est une expérience exceptionnelle avec un gentleman viril. Vous n’oublierez jamais ce jour là. Vous pourrez enfin prendre du plaisir passionnel et vous abandonner à vos pulsions de femmes que je ferais exulter sous mes caresses de mâle viril. Profitez d’accouplement sans fin avec votre escort boy.

Cours pratiques avec un gentleman

Cours pratiques avec un gentleman

Quelque soit votre âge, votre origine, votre couleur de peau, votre physique, je suis là pour combler votre envie de sexe. Diner plaisir avec un gentleman Escort Boy va vous transporter dans la magie jouissive d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité . Cours privés pour femmes à paris pour femmes adultes.

2 heures – 3 heures – 4 heures et jusqu’au bout de la nuit . Quelque soit la durée, je mets un point d’honneur à vous donner du plaisir grâce mon expérience des femmes. Veuillez vous renseigner en me contactant simplement par appel ou message.

Au plaisir de faire votre connaissance. Cours privés pour femmes à paris saura vous faire oublier vos petits soucis dans de grands moments de plaisir.
Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org/fr/rendez-vous/


  • -
sexualité pour femmes libres

Divertissement confidentiel pour femmes mariées

Category:escort boy,Femmes Tags : 

Madame voulait un Divertissement confidentiel pour femmes mariées. L’escort boy passa lentement derrière le fauteuil de le jeune femme. Se collant dans son dos. Et sans qu’elle ait le temps de réagir, Jean posa ses deux mains sur ses épaules.
La réaction ne se fit pas attendre… Le souvenir de leur corps en ébullition provoqua des tremblements dans tous ses membres, ses poils se hérissèrent et un léger gémissement sortit de sa bouche. Elle n’était pas au bout de ses peines.

Madame ne parlait pas, focalisée sur les mains qui descendaient le long de son cou, puis du décolleté de son débardeur, passant en dessous. Jean buta contre son soutien-gorge puis le franchit aussi. Et ne s’arrêta pas là.

Madame haleta quand les bouts de doigts atteignirent ses tétons déjà durcis d’excitation. Sentant son entrejambe devenir totalement humide, elle ferma les yeux, incapable de se concentrer sur autre chose que les doigts provoquant des merveilles. Elle posa ses deux bras sur les accoudoirs du fauteuil et croisa les jambes.

femmes désirées par un gentleman

femmes désirées par un gentleman

— Est-ce que vous voulez que j’arrête ? interrogea Jean.
—Non dit-elle.

Jean posa ses mains sur les hanches de sa partenaire et, tout doucement, remonta sa jupe. Doucement, il fit glisser le vêtement le long de ses cuisses, puis de ses hanches pour venir se loger directement sur sa taille.

— Qu’est-ce que vous faites ?
Jean souriait, il prenait le contrôle. Il baissa les yeux sous le silence de Madame. Et découvrit un string noir. Juste un petit triangle qui recouvrait ce qu’il désirait caresser.

Jean saisit les côtés du string de Madame puis, attrapant son regard, le fit glisser le long de son corps avant de le lâcher. Madame décroisa les jambes pour l’aider à l’ enlever.

Jean admira le sexe totalement exposé. Puis remonta ses yeux pour se retrouver plongée dans les siens.

Madame esquissa un sourire concupiscent.
— La vue vous plaît ?
— Maintenant, vous pouvez vous asseoir, dit Jean.
Bien sûr que la vue lui plaisait.

Madame s’assit. Et Jean se mit à genoux devant elle. Délicatement, le gentleman prit chacune des jambes et les posa sur les accoudoirs du fauteuil.
L’humidité visible fit sourire Jean.

Madame posa sa tête sur le dossier du fauteuil, puis ferma les yeux après avoir vu Jean se rapprocher de son sexe trempé. Le gigolo passa un premier coup de langue sur sa totalité. Respirant son odeur. Retrouvant la chaleur de chaque parcelle de peau. Et Madame soupira, passant sa main droite sur ses cheveux parfaitement coupés.

Jean lécha une autre fois. Puis une autre.
Le gentleman trouva l’entrée dela belle de la pointe de sa langue pour y plonger délicatement, jusqu’à ne plus pouvoir. Madame gémit. Alors, pour profiter pleinement de cette scène, il ouvrit les yeux. Et la contempla perdre pied.

Ce professionnel du plaisir féminin continua ses caresses. Tournant sa langue, lui donnant de la force et puis plus de douceur, il commença des va-et-vient dans l’antre chaud.

— Jean… se mit à soupirer la jeune femme.

Au bout de quelques secondes, la langue se posa sur le clitoris gonflé. Jean l’enferma entre ses lèvres et le titilla. Madame haletait.

Madame était Incapable de réfléchir, Jean léchait, Madame tremblait.

L’escort boy entreprit des mouvements de succion sur le clitoris qui grossissait de plus en plus. Mais elle en voulait plus. Bien plus.

Alors, pendant qu’il suçait la boule de chair en demande, il fit glisser son majeur en elle. Qui l’accepta avec une facilité déconcertante.

— Jean… susurra-t-elle encore.

L’entendre prononcer son prénom avec autant de délicatesse lui fit l’effet d’une bombe.
Il entama de douces pénétrations pendant que sa bouche s’activait.

plaisir feminin

plaisir feminin

Le souffle de Madame se saccada, elle ondula sur le doigt et la langue généreuse.
Quelques secondes encore, jusqu’à ce que son majeur se sente de plus en plus à l’étroit. Jusqu’à ce que Madame retienne sa respiration, gémisse de plus en plus fort, traversée par un orgasme, criant, ne retenant plus aucune pudeur. Elle serra ses cuisses autour du visage de son amant, l’empêchant de partir.

Jean la laissa traverser ce moment, tentant de le prolonger tant bien que mal en continuant de caresser son clitoris de sa langue. Encore un instant. Le temps pour Madame de reprendre sa respiration, que la tempête se calme un peu.

Madame desserra ses cuisses et Jean se recula. Il détailla sa partenaire, toujours la tête contre le dossier de la chaise, les yeux fermés. Jean la regardait encore quand elle sourit.

Madame se leva du fauteuil et rebaissa sa jupe. Mais sans remettre son sous-vêtement.
Elle se dirigea vers la porte de la chambre puis l’ouvrit.
— Suis-moi.
Jean acquiesça avant de la suivre. Quand elle passa le pas de la porte, Madame ne put s’empêcher de lui susurrer à l’oreille :
— Nous allons remonter et traverser le salon. Je vais t’emmener dans ma chambre pour que tu puisses me faire jouir encore. Et tu sais ce qui m’excite le plus dans tout ça ?
— Dis-moi, balbutia Jean.
— Savoir que tu dois déjà dure comme la pierre dans ton caleçon, mais aussi l’idée que tu saches que je n’ai rien sous ma jupe. On y va ?
Ils retraversèrent le couloir qui les emmenait vers les escaliers. Et avant d’arriver au rez-de-chaussée, dans l’escalier en colimaçon, Jean l’arrêta en lui prenant le bras.
— Pourquoi bouger ?
— Il y a plus d’espace dans une chambre, et un lit.

Les rideaux étaient fermés, seules des petites appliques accrochées aux murs éclairaient l’endroit.

Et en plein milieu, un lit.

Avant qu’elle ne dise quoi que ce soit, Jean se colla dans son dos. Il passa ses mains sur le devant de son corps et lui enleva son chemisier.

La nuit fut torride et Madame s’endormit dans les bras de son gentleman.

❤️ ❤️ ❤️

Divertissement confidentiel pour femmes mariées est un service pour femmes modernes voulant vivre une aventure avec un homme de compagnie expérimenté. Beaucoup de femmes ont envie de la compagnie d’un gentleman sans aucune arrière pensée.

Respirez le voyage du plaisir et l’ère du jeu érotique lors d’une soirée privée libertine avec un gentleman. Entrez dans mon monde et sentez l’humidité envahir votre entrejambe grâce à la fantaisie d’une expérience de plaisir sans conséquences avec un escort boy respectueux et délicat. Divertissement confidentiel pour femmes mariées pour le plaisir de la femme sexuelle qui est en vous.

Divertissement confidentiel pour femmes mariées est une expérience exceptionnelle avec un gentleman viril. Vous n’oublierez jamais ce jour là. Vous pourrez enfin prendre du plaisir passionnel et vous abandonner à vos pulsions de femmes que je ferais exulter sous mes caresses de mâle viril. Profitez d’accouplement sans fin avec votre escort boy.

Quelque soit votre âge, votre origine, votre couleur de peau, votre physique, je suis là pour combler votre envie de sexe. Divertissement confidentiel pour femmes mariées avec Jean, Escort Boy à Paris va vous transporter dans la magie jouissive d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Divertissement confidentiel pour femmes mariées adultes.

2 heures – 3 heures – 4 heures et jusqu’au bout de la nuit . Quelque soit la durée, je mets un point d’honneur à vous donner du plaisir grâce mon expérience des femmes. Veuillez vous renseigner en me contactant simplement par appel ou message.

Au plaisir de faire votre connaissance. Divertissement confidentiel pour femmes mariées  saura vous faire oublier vos petits soucis dans de grands moments de plaisir.
Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org/fr/rendez-vous/


  • -
soirée massage coquin

Soirée Coquine pour Femmes ou Couples

Category:escort boy,Massage Tags : 

Madame voulait passer une Soirée Coquine pour Femmes ou Couples avec un gentleman qui saurait la divertir et lui faire oublier sa vie monotone dans un moment hors du temps. Madame ôta sa robe blanche et la posa à côté d’elle, pendant que son masseur étendait un grand drap sur le lit. Le haut de son soutien-gorge rejoignit la robe. Elle hésita longuement sur le bas, puis décida de le conserver. C’était mieux de suggérer, et son string mettait en valeur ses fesses et cachait à peine son sexe.

Elle s’allongea sur le ventre, Jean posa le flacon d’huile de massage à côté d’elle. Puis elle écarta légèrement les jambes et le massage pouvait commencer.

Elle avait fermé les yeux pour s’abandonner aux seules caresses de son masseur tantrique, elle demanda d’une voix feutrée :

– Tu veux bien commencer le massage, s’il te plaît ?

Son masseur érotique s’approcha d’elle.

Le flacon d’huille émit un petit bruit, puis la main de Jean se posa sur son corps. Une sensation exquise et terriblement excitante. La douceur de sa paume, et ce lent massage de tout son dos devinrent vite enivrants. Ses gestes étaient d’une douceur incomparable.

Elle était déjà excitée et ce massage dorsal n’arrangea rien. Jean passa du temps sur ses longues jambes et n’en oublia pas un centimètre carré.
Elle le provoqua encore une fois :

– Pense à mes fesses, hein !

un massage qui va plus loin

un massage qui va plus loin

Quelques secondes passèrent, puis le bruit du flacon se répéta et la main de Jean se posa sur son postérieur. La douceur de son geste était encore plus sensible et, involontairement, elle gémit de plaisir. Il prit son temps et étala soigneusement l’huile. C’était divin !
Le moment était venu de porter la dernière attaque. Le prenant par surprise, elle se tourna rapidement.

– Côté pile, parfait. Côté face, maintenant, si tu veux bien…

l’escort boy ne répondit pas, mais reprit du produit et commença par son cou, le haut de son buste, et passa rapidement à son ventre. Madame lui prit doucement le poignet et fit remonter sa main jusqu’à ses seins.

– Partout…, dit-elle, d’une voix rauque.

Il hésita et leurs regards se croisèrent. Il soupira et lui massa les seins, l’un après l’autre, insistant bien autour des mamelons. Madame était folle de désir, le souffle court.
Il la surprit en se levant soudain, abandonnant le flacon.

Elle ouvrit les yeux et surprit son regard fixé sur ses seins, ce qui enflamma ses sens immédiatement. Madame attira son visage vers le sien. Il l’embrassa avec fougue. Elle tendit la main. Elle caressa l’entrejambe de Jean. Elle fut ravie de sentir qu’il bandait encore plus fort. Elle usa de ses deux mains pour défaire son boxer et libérer son sexe palpitant de sa prison.

Son érection jaillit sous ses yeux admiratifs, confirmant ce qu’elle avait senti au toucher.

– Oh ! qu’elle est grosse !

La nature avait pourvu Jean d’un sexe bien au dessus de la moyenne qui lui permettait de satisfaire les femmes les plus exigeantes. Madame contempla longuement ce sexe érigé devant ses yeux souligné de veines qui roulaient, remplies de vie et de désir, turgescent, gonflé, tout dur et si doux à la fois.

Elle le prit dans la main et dégagea son gland, le faisant jaillir de façon plus proéminente encore. Jean gémit et sa main glissa sur ses seins, puis sur son sexe qu’il branla gentiment. Sentir ses doigts dans sa fente était terriblement excitant et Madame mouilla instantanément.

Elle commença par le masturber lentement alors qu’il l’embrassait et lui massait les seins tour à tour, puis reprenait possession de son sexe inondé de désir. C’était une sensation sublime pour elle et elle en profita, fermant les yeux, sentant au creux de sa main ce membre qui glissait comme un être animé d’une vie propre.

Elle l’abaissa et osa l’embrasser, puis en lécher délicatement le gland qu’elle trouva très doux. Il avait bon goût et, plaisir suprême, elle sentait toutes les réactions de Jean. Il sursautait chaque fois qu’elle s’en emparait, même d’un simple effleurement de lèvres, sans cesser ses va-et-vient avec la main, alternant la pression plus ou moins appuyée sur sa hampe qui durcissait encore.

Elle ouvrit la bouche et s’empara de ce gland qui était vraiment gros. L’escort boy lui emplit la bouche, et elle le laissa glisser loin, très loin, surprise de ne pas être écœurée, alors que ce membre distendu venait frapper le fond de sa gorge. Bien au contraire, elle trouvait cela si excitant surtout que Jean en profitait pour la masturber de sa main libre. Avec son autre main il flattait son sein, profitant de la fellation qu’elle lui offrait.

C’était fabuleux de sucer un homme, et avoir la bouche remplie de son érection la rendait folle d’excitation, tant et si bien qu’elle râla de bonheur, commençant un va-et-vient qui lui faisait perdre la tête.

Le sexe de Jean était vivant et grossissait encore grâce à sa bouche ! Elle songea aux sucres d’orge de son enfance et se montra très gourmande. Jean gémit de plus belle, tendant son ventre vers elle et elle s’étonnait du plaisir intense qu’elle lui procurait.

Elle le lâcha enfin et sa langue parcourut toute la longueur de la hampe, très lentement, pour mieux l’engloutir, une fois revenue au bout. Serrer les lèvres, aspirer, téter ce magnifique objet la rendait folle de joie et diaboliquement efficace. Jean gémissait de bonheur et son ventre ondulait sous ses yeux. Les muscles de sa mâchoire se contractaient douloureusement et elle frisait la crampe à chaque seconde, pourtant, pour rien au monde, elle n’aurait cessé son hommage.

Monter et descendre sur ce membre tout raide était terriblement sensuel et la sensation qu’il lui procurait en remplissant sa bouche la comblait.

un massage pour toutes les femmes

un massage pour toutes les femmes

Emportée dans son délire, elle sentit son orgasme la terrasser, l’obligeant à lâcher prise quelques instants, le temps pour elle d’inspirer et d’exprimer son extase.
Les ondes du plaisir s’étaient à peine atténuées qu’elle le reprit en bouche, ajoutant sa main pour le masturber avec plus de force et d’amplitude.

Faisant fi des conseils de ses copines pour qui une fellation était une pratique répugnante, elle décida d’aller jusqu’au bout. Pour Madame, c’était grandiose, et elle voulait l’éprouver par elle-même. Elle voulait faire jouir Jean et pas ailleurs que dans sa bouche. Elle voulait l’emmener jusqu’au bout, et sentir son plaisir exploser entre ses lèvres. Elle voulait savoir.

Elle accéléra et aspira de plus belle. Elle manquait d’air, mais n’aurait lâché le sexe de Jean pour rien au monde. C’était trop bon et à voir ses contractions et les sursauts qui agitaient tout son corps, elle le sentait au bord de l’orgasme.

Pourtant, Jean ne céda pas, le gentleman la repoussa ensuite gentiment et l’installa sur le dos, avant de venir entre ses jambes.

Madame sentit son souffle d’abord, puis ses joues bien rasées sur l’intérieur de ses cuisses et soudain, sa langue prit possession de son sexe. Un petit coup très bref, à peine perceptible. Surprise, elle cria de plaisir, les sens bouleversés par ses caresses précédentes, qui l’avaient déjà propulsée au bord de l’extase.

Sa langue, enfin ! Sa langue qui se glissa en elle, petit bout de chair curieux et envahisseur. Elle avait l’impression de mouiller comme une folle, de lui inonder le visage, et de tremper tous les draps ! Jean posa les mains sur l’intérieur de ses cuisses, les écarta lentement avant de les relever et de les maintenir, s’offrant ainsi la meilleure des positions.
Instinctivement, elle creusa plus encore les reins, s’offrant avec indécence.

– Oh, mon Dieu ! Lèche-moi… Hmmm…

Sa bouche s’empara alors de son clitoris et le tortura longuement. Madame secouait la tête de droite à gauche, de plus en plus vite, le souffle saccadé. Elle sentait monter en elle un orgasme fabuleux et ses râles prirent de l’ampleur tandis qu’elle se caressait les seins. Soirée Coquine pour Femmes ou Couples.

Tout à coup, l’extase prit possession d’elle et elle vécut une jouissance inoubliable, très vite suivie d’une seconde, plus puissante, qui la fit crier très fort. Des éclairs explosaient sous ses paupières et elle cherchait de l’air, soumise aux caresses magistrales de Jean qui ne s’arrêtait pas. Infatigable, l’escort boy la léchait, jouait avec son clitoris et plus elle jouissait, plus elle avait envie de vivre l’extase suivante, chacune lui apportant un plaisir démultiplié.

Elle tenait des propos incohérents. Enfin, Jean lui répondit en l’embrassant. Elle ne l’avait pas senti venir sur elle ; son sexe n’était plus qu’un volcan en éruption permanente, dont la fournaise annihilait tous ses sens. Son amant était au-dessus d’elle et elle l’embrassa avec une passion folle. À bout de souffle, elle lui lécha les lèvres, le visage, perdant toute retenue, laissant libre cours à son plaisir.

– Je te veux… Prends-moi… Maintenant ! balbutia-t-elle dans un souffle.

Un dernier baiser et il s’assit entre ses jambes, la tirant vers lui par les hanches, comme si elle ne pesait rien. Il joua avec son sexe, promenant son membre raide et palpitant le long de sa fente, puis entreprit des mouvements circulaires sur son clitoris. Madame sentait son gland tout gonflé aller et venir, partir pour mieux revenir, et cela devint vite insoutenable. Elle tenait elle-même ses cuisses largement écartées et râlait de bonheur sous ses caresses.

– Hmmm… Que c’est bon ! Encore !

Jean se concentra alors sur son clitoris, le torturant de plus en plus vite. Madame en perdait toute raison et l’abreuvait de cris, de râles et de suppliques. Propulsée encore une fois au bord de l’orgasme, elle le supplia en pleurant.

– Maintenant… Je te veux…

Jean la pénétra alors très lentement. Elle sentit ce pieu d’une dureté incroyable glisser au cœur de sa chair brûlante et cria de plus belle. C’était sublime !

Il n’était pas encore au plus loin et Madame ouvrit les yeux pour le regarder, le corps tendu comme un arc. Sa bouche s’arrondit sur un cri silencieux qui s’acheva en gémissement de bonheur. Puis elle lui saisit les hanches et, dans un dernier effort, avec un feulement animal, s’empala elle-même, le recevant tout entier au fond de son corps comme de son esprit.

– OUI !
– Tu me remplis… Hmmm… Non ! Ne bouge plus, je veux te sentir…

Elle l’attira pour l’embrasser et l’envie devint impérieuse. Elle frotta son ventre contre le sien.

– Fais-moi jouir…

Elle avait murmuré à son oreille. Tout en l’embrassant, il recula et revint, en douceur. Sensation folle de leurs chairs les plus intimes unies dans le paradoxe de la dureté et du plus tendre, lui allant et venant dans ce fluide qu’elle ne cessait de lui offrir.

des sensations uniques de plaisir

des sensations uniques de plaisir

– Oh, mon Dieu !

Elle hurlait de plaisir et perdit tout contact avec la réalité, tandis que Jean lui faisait l’amour, calquant son rythme sur celui de son bassin qui ne lui appartenait plus.

Dans son esprit, elle ne voyait que ce membre démesuré qui la clouait sur le lit, qui l’écartelait, la pourfendait, et son sexe, fente grande ouverte, rivière d’un désir qui coulait à flots pour recevoir ce pieu de bois, infatigable et dominateur.

– OUI ! Hmmm…

Jean accéléra et la pénétration devint plus forte, plus puissante. Elle fantasmait sur ce sexe qui grossissait en elle encore et encore.

Sa jouissance fut un cataclysme. Elle hurla plus qu’elle ne cria et se redressa pour mordre férocement l’épaule de Jean. Elle lui griffa le dos, les fesses, au bord de l’inconscience, et jouit une dernière fois, le corps tétanisé, avant de retomber en arrière, les bras en croix, à bout de souffle.

Il était encore en elle quand elle rouvrit les yeux. Elle lui caressa la joue et l’embrassa avec beaucoup de tendresse.

– Tu es un magicien du sexe, Jean…

Il l’embrassa à son tour, puis lui sourit.

– Et toi, une merveille…

Elle prit soudain conscience qu’il n’avait pas joui et l’admira d’autant plus. Quelle résistance ! Et combien de respect et de douceur venait-il de lui offrir… Souriante, elle le repoussa sur le dos et sentit avec regret son sexe quitter le sien. Elle vint s’agenouiller entre ses cuisses. En riant, elle attrapa son membre tout luisant.

– Tu ne vas pas t’en tirer comme ça !

L’escort boy sourit et reposa la tête sur l’oreiller. Assise sur les talons, elle se pencha et lécha longuement sa hampe. Il était couvert de son suc et elle reconnut les parfums de son désir. Ce sexe tendu lui appartenait, au moins pour cet instant. Gourmande, elle en téta le gland dont la couleur était d’un rouge sang, presque violacé. Comme il avait dû lutter pour se retenir !

Les yeux clos, elle le laissa glisser entre ses lèvres. Ravie de l’entendre gémir, elle posa les mains sur ses cuisses et entama un long va-et-vient, le laissant atteindre le fond de sa gorge avec joie. Ses muscles se tendaient sous ses mains et son ventre se contractait en rythme.
Elle rouvrit les yeux et vit qu’il s’était calé avec un oreiller pour mieux la regarder. Alors, sans baisser les yeux, elle le masturba avec la même lenteur qu’il lui avait fait l’amour.

Quand elle sentit son sexe durcir tout à coup, elle sut qu’elle avait vaincu sa résistance. Il s’arcbouta et jouit dans sa bouche. Elle l’accompagna et à chacun des jets, tira la peau en arrière, au même rythme que sa puissante jouissance.

Sa semence était sucrée, épaisse et très abondante. Elle s’en régala avec des soupirs et des râles de bonheur, ne laissant pas son sexe lui échapper. Quand il eut fini, elle le suça encore longuement, lui effleurant les testicules, lui griffant le ventre.

La nuit continua au rythme des corps à corps et des moments de tendresse dans les bras de son escort boy.

❤️ ❤️ ❤️

Soirée Coquine pour Femmes ou Couples est un service pour femmes ou couples modernes voulant vivre une aventure avec un homme de compagnie expérimenté. Beaucoup de femmes ont envie de la compagnie d’un gentleman sans aucune arrière pensée.

Respirez le voyage du plaisir et l’ère du jeu érotique lors d’une soirée privée libertine avec un gentleman. Entrez dans mon monde et sentez l’humidité envahir votre entrejambe grâce à la fantaisie d’une expérience de plaisir sans conséquences avec un escort boy respectueux et délicat. Soirée Coquine pour Femmes ou Couples pour le plaisir de la femme jouisseuse qui est en vous.

Soirée Coquine pour Femmes ou Couples est une expérience exceptionnelle avec un gentleman viril. Vous n’oublierez jamais ce jour là. Vous pourrez enfin prendre du plaisir passionnel et vous abandonner à vos pulsions de femmes que je ferais exulter sous mes caresses de mâle viril. Profitez d’accouplement sans fin avec votre escort boy.

un corps à corps intense

un corps à corps intense

Quelque soit votre âge, votre origine, votre couleur de peau, votre physique, je suis là pour combler votre envie de sexe. Soirée Coquine pour Femmes ou Couples va vous transporter dans la magie jouissive d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité .Annonce Escort Paris pour femmes adultes.

2 heures – 3 heures – 4 heures et jusqu’au bout de la nuit . Quelque soit la durée, je mets un point d’honneur à vous donner du plaisir grâce mon expérience des femmes. Veuillez vous renseigner en me contactant simplement par appel ou message.

Au plaisir de faire votre connaissance. Soirée Coquine pour Femmes ou Couples  saura vous faire oublier vos petits soucis dans de grands moments de plaisir.
Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org/fr/rendez-vous/

+1

  • -

Première fois pour devenir une femme

Category:escort boy,Escorting,virginité Tags : 

Pour sa première fois pour devenir une femme. Elle avait choisi un sex coach.  Elle n’avait aucune expérience et se disait qu’un professionnel saurait la guider pour lui faire vivre cette épreuve avec toute la douceur nécessaire et sans risques.

Jean prit la main de la jeune femme et la mena dans la chambre de cet hôtel parisien. Il referma la porte et elle le regarda le souffle altéré.

Il marcha vers elle tout en déboutonnant sa chemise. Il l’enleva doucement sans la quitter des yeux. La jeune femme déglutit en voyant son torse.

Il laissa tomber le vêtement, la prit dans ses bras et lui prit les lèvres de façon possessive. Elle répondit à son baiser, tandis qu’il la faisait reculer jusqu’à la chambre. Il referma d’un coup de pied la porte et fit descendre la fermeture éclair de sa robe.

Elle se retrouva en string et soutien-gorge. Il dégrafa ce dernier et s’interrompit pour la contempler un moment.

— Tes seins sont magnifiques, dit-il en les prenant à pleines mains.

Il les suça tour à tour, en les malaxant fiévreusement.

— J’adore leur rondeur.

Il s’agenouilla ensuite pour faire glisser sa culotte le long de ses jambes. Il se releva et la contempla de nouveau. Elle avait des formes affriolantes, un corps tout en courbes.

Apprendre le plaisir avec un sex coach

Apprendre le plaisir avec un sex coach

— Tu es absolument exquise, souffla-t-il.

La jeune femme observa la bosse sous son pantalon. Elle y posa la main et caressa son sexe. Son érection la fit mouiller.

Il ferma les yeux et gémit. À travers le tissu du vêtement, elle sentit que son sexe était long et épais. Elle voulut le voir et dégrafa vivement son pantalon et le sortit de son boxer. Elle eut une exclamation surprise et écarquilla les yeux.

— Il est énorme, lança-t-elle, soudainement angoissée.

Il perçut son anxiété.

— Pour une vierge, il est normal d’avoir de l’appréhension face à ça, dit-il.

La jeune femme déglutit et se pinça les lèvres.

— Je vais avoir très mal, n’est-ce pas ? souffla-t-elle, l’estomac noué.
Il ne démentit pas.

— Je suis désolé, je vais essayer de te préparer avec un massage tantrique pour que le plaisir surpasse la légère douleur que tu vas peut-être ressentir. Certaines femmes ne ressentent parfois aucune douleur si elles sont très excitées.

— Tu vas être doux avec moi ?
— Oui évidemment, dit-il tranquillement.

Le souffle de la jeune femme s’accéléra un peu plus.

— Je te fais confiance, répondit-elle, le cœur battant.
— Une fois que tu auras passé cette épreuve, tu n’auras plus mal par la suite.
— Je sais, murmura-t-elle, peu rassurée par ses dires.

Mais elle avait confiance et savait que Jean aimait trop les femmes pour les faire souffrir. Il garda un instant le silence, sondant ses jolies prunelles.

— Est-ce que tu veux arrêter ? J’ai besoin de ton consentement pour continuer.

Elle releva ses yeux remplis d’inquiétude sur lui.

— Non, reprit-elle en secouant la tête.
— Très bien. Allonge-toi sur le ventre, je vais te masser. Essaye de te détendre car plus tu seras tu seras, plus tu profiteras de ce moment et moins de douleur tu auras.

Son cœur se gonfla de joie en l’entendant.

Jean commença son massage en utilisant une huile spéciale massage intime. Il commença par ses jambes. Il la complimenta sur sa jolie beau et son corps ferme.

Devenir une femme en toute sécurité

Devenir une femme en toute sécurité

Il remonta ses cuisses avec cette lenteur qui faisait déjà mouiller la jeune femme. Elle aimait ce massage que Jean faisait avec amour.

Jean retira la serviette de bain qui cachait ses fesses. Elle frissonna et se sentait excitée par cet homme d’expérience qui s’occupait d’elle avec ses mains chaudes.

Il continua à masser son dos en passant ses doigts entre ses cuisses pour effleurer sa petite fente vierge de toute intrusion puis pour remonter sur son dos jusqu’à son cou. Elle repassait dans sa tête les fantasmes qu’elle avait la nuit en imaginant un homme avec elle.

Puis Jean lui demanda de se retourner pour masser son côté pile. Il recommença à masser ses jambes et ses cuisses en s’attardant sur son pubis. Elle sentit monter en elle une chaleur venant de son entre-jambe. Il continua en massant ses seins et en léchant ses tétons qui se mirent à durcir.

La chaleur envahit son visage. Elle aimait les caresses de cet homme. Elle avait envie de lui. Qu’il la prenne dans ses bras. Jean descendit avec sa langue qui léchait son corps jusqu’à son pubis. Puis il glissa son index entre ses lèvres intimes. Elle mouillait abondamment, c’était de bonne augure pour perdre sa virginité.

Il voulait qu’elle puisse jouir ou au moins sentir du plaisir jusqu’au moment où il la prendrait avec sa virilité.

La demoiselle ressentait une forme nouvelle de plaisir qu’elle n’avait jamais ressentit. Jean savait que son doigté allait lui faire du bien et il ajouta sa langue pour titiller son clitoris en même temps. Un nouveau sentiment de plaisir la parcourut et elle eut de nouvelles sécrétions qui coulaient entre ses cuisses.

Elle adorait qu’il explore ainsi son intimité. Excitée qu’un homme comme Jean la caresse. Il descendit une main entre ses jambes et les écarta largement. Elle mouillait déjà abondamment. Il glissa un doigt en elle.

Son index entra très lentement dans sa petite fente, à cet instant elle gémit, un peu effrayée de sentir un doigt dans un endroit encore inexploré. Mais Jean massait doucement l’intérieur de sa petite chatte de vierge.

— Détends-toi, ma belle, dit-il contre ses lèvres.

Il poussa un peu plus et elle gémit.

— Ça va aller, la rassura-t-il contre sa bouche.

Il réussit à enfoncer son doigt de moitié et ajouta son majeur. La jeune femme gémit plus fort.

— Laisse-toi aller, ma chérie, susurra-t-il en fermant les yeux, en sentant ses doigts glisser en elle.

La jeune femme ressentit comme une légère brûlure qu’elle ne trouva pas franchement agréable.

Les deux doigts rentrèrent entièrement et elle cria. Il les retira lentement.

— Regarde comme tu es mouillée, dit-il en lui montrant ses doigts.

Il suça la cyprine.

— Hum, tu as un goût de miel avec une pointe de caramel.

La jeune femme sentit une affolante excitation s’emparer d’elle. Il pouvait faire de son corps ce qu’il voulait. Elle ne lui interdirait rien.

Il lécha et aspira ses seins, puis descendit sur son ventre, ensuite beaucoup plus bas.
Sa langue continua sur son clitoris. Il le suçota doucement, plusieurs fois de suite. Le lécha délicatement, le tortura et joua avec ce petit bout de chair de mille façons différentes.
Elle était délicieuse. Absolument délicieuse.

Apprendre à faire l'amour pour la première fois

Apprendre à faire l’amour pour la première fois

La jeune femme crut qu’elle allait mourir. Sa langue avait un toucher absolument incroyable.
Il s’attaqua ensuite à ses petites lèvres, qu’il suça également avec délice, lui arrachant des petites plaintes et des cris de plaisir.

Les plus grandes y passèrent aussi.

Il posa ensuite sa bouche sur son vagin et aspira le tout avant de glisser sa langue à l’intérieur. Elle était tellement savoureuse. Il la dévorait sans état d’âme et elle adorait ça. L’abondance de sa cyprine le mettait au parfum.

La jeune femme adorait la sensation de sa langue chaude et douce sur et dans son vagin. Sa bouche faisait merveilleusement bien l’amour à son sexe. Elle n’arrêtait pas de gémir, plus fort parfois. Elle bougea son bassin et lui agrippa les cheveux.

— Oh ! Jean, tu es si merveilleux, souffla-t-elle.

Elle allait perdre la tête. Oui, elle était au bord du précipice. Elle sombra et lâcha un grand cri lorsqu’elle jouit.

— Bon sang, dit-elle d’une voix éteinte. C’était si bon.

Différent de ce qu’elle avait connu avec les doigts de Jean. C’était encore mieux.
Il s’allongea sur elle, sa verge contre sa cuisse et l’embrassa passionnément. Son goût sur sa langue l’excita.

— Je vais te prendre maintenant, détends toi au maximum. Ne contracte pas tes jambes, laisse toi aller.

Jean enfila un préservatif et se mit à l’entrée de son vagin, prit une profonde inspiration et s’y enfonça. La jeune femme sentit le gland quand il entra. Il sentit alors la barrière de sa virginité. Elle cria et ferma les yeux en le sentant progresser.

Seigneur, il était trop gros. Allait-elle pouvoir le supporter ?

— Laisse-toi aller.

Il s’introduit doucement et la jeune femme gémissait.

— Prends une grande inspiration.

Elle fit ce qu’il lui dit et respira à fond, à cet instant Jean poussa et il la sentit s’ouvrir. Elle gémit en serrant ses avant bras avec force.

Il s’enfonça centimètre par centimètre, prenant tout son temps pour l’empaler. Il l’entendait gémir.

Elle était si serrée. Il sentit qu’elle s’ouvrait petit à petit sur le passage de sa queue. Heureusement que sa petite chatte était bien lubrifiée.

La jeune femme cria encore. Mais elle ne voulait pourtant pas qu’il s’arrête.

Jean s’interrompit quelques secondes. Il tenait fermement les hanches de La jeune femme, en nage.

L’escort boy fit glisser les bretelles de la robe de ses épaules

L’escort boy fit glisser les bretelles de la robe de ses épaules

Il regarda sa queue. Elle n’était même pas rentrée de moitié. Il avait une queue très longue et large.

La jeune femme cria encore en le sentant écarter sa chair. Elle haletait bruyamment, excitant Jean.

— J’y suis, ma belle, dit-il en lui caressant le ventre.

La jeune femme sentait sa verge battre furieusement en elle. Jean agrippa plus violemment ses hanches et poussa encore profondément.

Il avait envie de jouir ! Il inspira plusieurs fois de suite pour tenter de faire baisser la tension dans ses testicules.

Jean s’enfonça plus loin par de vigoureux coups de reins. La jeune femme n’arrêtait pas de crier et de gémir.

Sa queue envahit complètement son ventre et elle l’entendit rugir encore quand il l’empala jusqu’au bout.

Oui, se dit-il en souriant, elle était profonde. Sa queue était complètement rentrée, jusqu’à la garde. Sa verge glissait plus aisément, lubrifiée par la cyprine abondante de la jeune femme.

Soudain, La jeune femme sentit son ventre s’échauffer. Son vagin enserrait longuement sa verge, la faisant mouiller encore et encore. Elle sentait le plaisir monter, primitif, animal.

— Jean, haleta-t-elle, je vais jouir.

Ses assauts répétés et ses gémissements rauques déclenchèrent le violent orgasme de La jeune femme qui hurla de plaisir.

Elle ne contrôlait plus son corps, soumis à de violents tremblements. Jean poussa un cri si puissant quand il jouit à son tour.

Il serra la jeune femme contre lui pendant que son élixir remplissait le préservatif par saccades. Elle sentait cela en elle.

Il desserra son étreinte après la dernière poussée. La jeune femme tomba en avant. Elle n’avait plus aucune force.

Il la ramena contre lui et la serra dans ses bras.

— Tu es une femme maintenant, dit-il en lui caressant la taille et les hanches. Il n’y a aucun doute, tu deviendras vite une vraie pro du sexe.

— C’était déjà très bien.
— Ce n’était qu’un début.

La jeune femme avait du mal à croire que l’orgasme qu’elle avait eu pourrait être encore meilleur. Elle était heureuse d’avoir passé cette étape de sa vie avec un homme qui savait s’y prendre. Elle n’oubliera jamais cette première fois avec Jean l’escort boy parisien pour femmes exigeantes.

❤️ ❤️ ❤️

Première fois pour devenir une femme est un service pour jeunes femmes vierges ou débutantes voulant s’épanouir avec un homme de compagnie expérimenté. Beaucoup de jeunes femmes ont envie de vivre leur première fois en toute sécurité avec un homme d’expérience et de savoir faire sans aucune arrière pensée.

Respirez le voyage du plaisir et l’ère du jeu érotique lors d’une soirée privée avec un gentleman. Entrez dans mon monde nouveau et sentez l’humidité envahir votre entrejambe grâce à la fantaisie d’une expérience de plaisir sans conséquences avec un escort boy respectueux et délicat. Première fois pour devenir une femme pour le plaisir de la femme qui sommeille en vous.

Première fois pour devenir une femme est une expérience exceptionnelle avec un gentleman tendre et viril. Vous n’oublierez jamais ce jour là. Vous pourrez enfin prendre du plaisir passionnel et vous abandonner à vos pulsions de femmes que je ferais exulter sous mes caresses de mâle. Profitez pour tout essayer avec votre escort boy. Posez moi toutes les questions. Touchez moi pour vous habitues au corps d’un homme. Venez apprendre tous les secrets qu’une femme doit connaître sur les hommes.

Quelque soit votre âge, votre origine, votre couleur de peau, votre physique, je suis là pour combler votre envie de sexe. Première fois pour devenir une femmes avec un Escort Boy va vous faire passer une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité.

2 heures – 3 heures – 4 heures et jusqu’au bout de la nuit . Quelque soit la durée, je mets un point d’honneur à vous donner du plaisir grâce mon expérience des femmes. Veuillez vous renseigner en me contactant simplement par appel ou message.

Au plaisir de faire votre connaissance. Première fois pour devenir une femmes saura vous faire oublier votre virginité dans les meilleures conditions.
Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org/fr/rendez-vous/


  • -
Annonce Escort Paris pour se donner

Annonce Escort Paris

Category:Accompagnateur,escort boy,gigolo Tags : 

Madame avait trouvé Jean sur une Annonce Escort Paris. L’escort boy enroula son bras autour de sa taille et l’attira vers lui, la traînant sur la surface lisse du lit. Madame couina puis retint son souffle lorsqu’elle se retrouva plaquée contre un corps très viril et surtout totalement nu. C’est à dire, un corps qui ne cachait pas son excitation.

Jean prononça quelques mots étouffés, probablement parce qu’il enfouit son nez contre ses cheveux à l’arrière de sa tête. Évidemment. Madame ne pouvait pas vraiment prétendre être surprise…

Son corps venait de se réchauffer, sa proximité enflammant encore plus son désir pour lui.

— Je vous perturbe, Madame ?

Ses mots, chauds, chatouillèrent sa nuque qui était exposée. Madame frissonna. Ses lèvres étaient pressées contre sa peau, une zone érogène sensible qui insufflait de la chaleur dans son corps.

Madame sentit quelque chose de dur pointant contre son dos. La chaleur du corps de cet homme réveillait toutes ses terminaisons nerveuses, et son souffle chaud qui la taquinait, son odeur.

Le gentleman l’embrassa. Elle l’embrassa en retour en sachant très bien ce qui allait se passer ensuite. Madame ne protesta pas quand sa bouche mordilla la sienne. Elle ne la repoussa pas lorsqu’il explora son épaule et la longueur de son bras avec ses mains.

Annonce escort paris rencontre plaisir

Annonce escort paris rencontre plaisir

Madame se laissa totalement faire lorsqu’il la poussa sur le dos et glissa pour la chevaucher, corps contre corps, ses jambes écartées pour permettre à sa queue raide de se redresser.

Son membre rigide se frotta contre sa culotte humide, et cette tentation-là fit crisper ses muscles.

En ce qui concernait sa vie sexuelle, Madame n’était pas du genre à jouer les fleurs fanées dont il fallait s’occuper. Elle n’avait pas toujours besoin qu’un homme la séduise. Et quoi de plus délicieux que de séduire un homme de pouvoir comme Jean ?

— Oh, vous êtes vraiment unique, souffla-t-il contre ses lèvres après avoir à nouveau attiré son visage vers le sien.

D’un geste rapide, il les fit rouler, la plaçant sous lui, le bout de son membre pressé contre son sexe encore vêtu.

Une Annonce Escort Paris rencontre pour femmes à la recherche du plaisir

Madame cessa de respirer et pourtant, son rythme cardiaque s’accéléra. Il se plaça sur ses avant-bras et laissa sa bouche explorer. De ses lèvres à la peau douce de son cou. Il mordilla. Lécha. Jean s’arrêta, là où il sentait son pouls qui pulsait et il se mit à sucer sa peau.

Chaque succion de sa bouche envoyait une légère décharge dans son sexe. Son corps entier se mit à chauffer. La moiteur de son excitation la rendit lisse, sa culotte était trempée.

L’escort boy laissa cet endroit qu’il avait marqué de sa bouche et descendit plus bas. Sa mâchoire frôla sa poitrine gonflée, traînant sur le tissu doux de son chemisier.

Madame détesta ce tissu qui les séparait. Elle aurait aimé qu’il disparaisse. Puis ne fut plus capable de penser lorsque sa bouche attrapa son téton qui pointait à travers le coton.
Chaud. Si chaud et agréable.

Le tissu devint rapidement trempé alors qu’il suçait le bout de son sein, parvenant à titiller son téton et à l’exciter davantage.

Madame gémit lorsqu’il abandonna cette zone érogène mais tressaillit, anticipant soudain ce qu’il allait faire lorsque sa destination devint plus claire.

Annonce Escort Paris pour être dans ses bras

Annonce Escort Paris pour être dans ses bras

En bas. Plus bas. Il descendit, le long de son corps, sa caresse laissant une trace jusqu’au bas de son chemisier, qui était remonté jusqu’à sa taille durant leurs galipettes.
Il déposa un doux baiser sur son ventre rond. Mais ne s’attarda pas.

L’escort boy descendit encore plus bas alors que son souffle était de plus en plus saccadé et que ses doigts s’agrippaient aux draps.

Il atteignit le bord de sa culotte et attrapa la bande élastique. Il la tira avec ses dents, sur un côté de sa hanche. Madame ne put s’empêcher de baisser les yeux vers lui pour le voir faire et aurait pu s’évanouir devant cette image.

Accroupi sur elle, ses yeux brillant de désir pour elle, ses dents agrippèrent le tissu de sa culotte.

Une Annonce pour un moment de plaisir pour femmes exigeantes

Il maintint son regard et tira un peu plus sur le tissu. La belle dame soupira. Tellement sexy. Mais sa culotte était en travers du chemin. Du moins, c’est ce qu’elle crut. Grognant et tirant soudain sauvagement, ce qui était d’ailleurs très sexy, Jean déchira sa culotte. Il la déchiqueta, réduisant à néant ce qui désormais ne l’empêchait plus de l’atteindre.

Ce qui convenait parfaitement à Madame.

Le gigolo se positionna au-dessus de son entre-jambes, son souffle chaud et haletant vint caresser son sexe mis à nu. La dame trembla. Elle ne put s’en empêcher. Elle se tortilla aussi, ses hanches ondulaient, l’invitant à se rapprocher.

Ce qu’il fit. Sa bouche effleura ses lèvres intérieures, se frottant contre elles.
Madame tressaillit, le bas de son corps se contracta, rapprochant ses lèvres de sa bouche.

L’homme fut secoué d’un rire rauque.

— Tu es délicieusement impatiente.

Plutôt délicieusement excitée et pas d’humeur à attendre.

Heureusement, lui non plus. Le bout de sa langue se mit à laper son sexe. Puis à nouveau. Chaque caresse devint de plus en plus audacieuse, plus longue, plus satisfaisante.
Jean écarta ses lèvres sensibles et lui donna un coup de langue, taquinant la chair. C’était incroyable. Cela accentua son désir. Mais… celui-ci était bien pâle en comparaison lorsque sa langue trouva son clitoris gonflé.

Annonce Escort Paris pour Plaisir sans limite

Annonce Escort Paris pour Plaisir sans limite

Il n’était plus question de rester immobile et calme. Le plaisir électrique lorsqu’il lui donna à nouveau un coup de langue la fit presque tomber du lit. Il l’immobilisa, posant son avant-bras puissant contre ses hanches, la faisant prisonnière de ce cunni décadent.

Elle gémit de façon incohérente, haletante, mais encourageante puisqu’il ne s’arrêta pas. Au contraire, il semblait déterminé à la rendre folle de plaisir.
Il l’amena vers le sommet. Elle était au bord de l’orgasme.
Puis il s’arrêta.
Elle geignit :

— Non. Non. Ne t’arrête pas.
— Je ne m’arrête pas. J’ai envie de te sentir quand tu jouiras.

Annonce Escort Paris En toute sécurité et avec protection

L’escort boy enfila un préservatif. Le bout épais de son sexe trouva l’entrée du sien. Il poussa, épais et lisse grâce à sa moiteur. Ses cuisses s’ouvrirent en grand pour accueillir son corps. Il se glissa avec une lenteur décadente, prolongeant le plaisir alors qu’il étirait son vagin, la remplissant totalement.

Jean s’enfonça jusqu’à la moitié, puis s’arrêta, son membre rigide pulsant en elle. Et son sexe à elle pulsa en retour, le serrant fermement.

Il gémit et elle ouvrit ses lourdes paupières pour l’apercevoir, au-dessus d’elle, sa tête penchée en arrière, les tendons de son cou tendus. Comme il tenait son corps en équilibre au-dessus d’elle, elle put baisser les yeux vers le bas et voir où leurs corps se rejoignaient. Chair contre chair.

L’escort boy laissa échapper un bruit, une expression gutturale évoquant le désir et l’impatience. Elle observa son visage et remarqua qu’il la fixait du regard. Ses yeux brillaient et à cause de l’orientation de la lumière, ou aveuglée par la passion, comme un animal prêt à bondir sur sa proie.

Leurs regards restèrent bloqués lorsqu’il se mit à bouger, une cadence lente et régulière qui l’amena profondément en elle, tellement profond, puis il se retira jusqu’à ce que le bout de son sexe seulement la touche. Puis il la pénétra à nouveau avec une rapidité qui la fit haleter. Frissonner. Se crisper.

Il le fit, encore et encore. Retrait lent. Pénétration rapide. Pur plaisir. Avec un cri, elle jouit. Elle agrippa fermement ses épaules et planta ses ongles dans sa peau. Mais cela ne semblait pas le déranger alors qu’il martelait sa chair frissonnante.

Annonce Escort Paris pour toutes les positions

Annonce Escort Paris pour toutes les positions

Sa tête se baissa jusqu’à ce que ses lèvres reposent sur le creux de sa gorge. Il suça la peau alors que son corps allait d’avant en arrière, prolongeant son extase, lui arrachant alors un second orgasme qui la fit crier la bouche grande ouverte.

Lorsqu’il jouit, ce fut soudain. Son corps entier se raidit et l’escort boy la pénétra profondément une dernière fois. La bouche grande ouverte au-dessus de son épaule dénudée, ses dents pincèrent sa chair, assez fort pour qu’elle puisse crier si elle n’avait pas eu le souffle coupé.

Le plaisir fut intense. Madame était rassasiée la détendit de plaisir. Son accompagnateur la serra dans ses bras et elle ferma les yeux, heureuse de cette expérience et prête à recommencer lors d’un autre rendez-vous.

❤️ ❤️ ❤️

Annonce Escort Paris est un service pour femmes modernes voulant vivre une aventure avec un homme de compagnie expérimenté. Beaucoup de femmes ont envie de la compagnie d’un gentleman sans aucune arrière pensée.

Respirez le voyage du plaisir et l’ère du jeu érotique lors d’une soirée privée libertine avec un gentleman. Entrez dans mon monde et sentez l’humidité envahir votre entrejambe grâce à la fantaisie d’une expérience de plaisir sans conséquences avec un escort boy respectueux et délicat. Annonce Escort Paris pour le plaisir de la femme romantique qui est en vous.

Annonce Escort Paris est une expérience exceptionnelle avec un gentleman viril. Vous n’oublierez jamais ce jour là. Vous pourrez enfin prendre du plaisir passionnel et vous abandonner à vos pulsions de femmes que je ferais exulter sous mes caresses de mâle viril. Profitez d’accouplement sans fin avec votre escort boy.

Annonce Escort Paris pour avoir un homme

Annonce Escort Paris pour avoir un homme

Quelque soit votre âge, votre origine, votre couleur de peau, votre physique, je suis là pour combler votre envie de sexe. Soirée de plaisir romantique avec Paris Escort Boy va vous transporter dans la magie jouissive d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité .Annonce Escort Paris pour femmes adultes.

2 heures – 3 heures – 4 heures et jusqu’au bout de la nuit . Quelque soit la durée, je mets un point d’honneur à vous donner du plaisir grâce mon expérience des femmes. Veuillez vous renseigner en me contactant simplement par appel ou message.

Au plaisir de faire votre connaissance. Annonce Escort Paris  saura vous faire oublier vos petits soucis dans de grands moments de plaisir.
Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org/fr/rendez-vous/


  • -
sexualité sans engagement avec un escort boy

Paris Escort Boy

Category:Accompagnateur,escort boy,escort masculin Tags : 

Ses mains se posent sur les épaules de Jean son Paris Escort Boy pour femmes exigeantes, tirant sur la veste de son costume pour la faire tomber par terre. Je tiens son beau visage dans mes mains.

Je sens sa vulnérabilité et sa douce satisfaction de sentir ma bouche de gigolo contre la sienne, les lèvres tremblantes, la respiration profonde et lente.

Bien trop rapidement, je m’écarte d’elle et ses mains trouvent ma ceinture de gentleman. Je me penche vers ma princesse pour soulever lentement sa robe longue jusqu’à la taille.

Elle ouvre la braguette de mon pantalon de libertin et j’en ai le souffle coupé quand elle attrape ma queue turgescente d’escort boy dans mon boxer. Elle fait tomber mon boxer par terre et je la soulève à côté de la vasque, écartant ses cuisses voluptueuses de mes deux mains.

Je découvre qu’elle ne porte pas de culotte, la coquine. Elle a l’air nerveuse. Je bande comme un âne quand une femme sans culotte me caresse, ses deux petites mains me branlent chaudement.

Le dame gémit et, exitée, mouille quand je passe mes doigts de gigolo sur son clitoris tendu en érection. Elle grogne et sa tête part en arrière, se posant contre le miroir. Elle écarte encore plus les cuisses pour donner le maximum d’accès à son escort boy.

J’enfonce un doigt puis deux en elle et elle caresse ma langue de gentleman de la sienne. Elle a besoin de moi, besoin de sexe, besoin d’un homme viril pour la prendre et l’emporter vers le septième ciel. Je lui suce sa lèvre inférieure pendant que j’enfile un préservatif. Puis je saisis ma queue pour l’enfoncer en elle et je l’entends gémir à mesure que je remplis complètement sa petite grotte torride en fusion.

Paris Escort Boy

Soirée inoubliable avec un escort boy imaginatif

Madame me griffe le dos quand je me retire d’elle pour la pénétrer à nouveau, cette fois-ci jusqu’au bout. Elle s’étire pour m’accueillir, son corps me faisant de la place.

Ma princesse gémit dans mon cou. Je sens qu’elle me mord. Je mets une main dans son dos pour la rapprocher de moi et la soulève pour m’enfoncer plus profondément.

Mon autre main saisit sa poitrine à travers sa robe et je choisis de suçoter un petit coin de peau, puis j’aspire ses tétons si durs entre mes lèvres.

Elle halète mon nom, je caresse son jardin secret et replonge encore en elle. Son corps réclame le mien et me possède intégralement.

Je sens que le tsunami du plaisir approche par les vibrations de son corps et enfin je la sens jouir, tendue de se perdre avec moi, à cet instant, elle se donne toute entière, elle veut tout de moi. L’orgasme de ma princesse semble ne pas finir et elle adore ça. Son corps se ramollit, elle s’appuie contre moi et elle repose sa tête sur ma poitrine d’escort boy en reprenant son souffle.

J’embrasse son front en sueur et elle me fait un sourire délirant. Ma princesse lève ses yeux vers moi. Elle passe ses bras autour de ma taille de gigolo, je repousse ses cheveux de son front.

❤️ ❤️ ❤️

Paris Escort Boy est un service pour femmes modernes voulant vivre une aventure avec un gentleman expérimenté. Beaucoup de femmes ont envie de la compagnie d’un gentleman sans aucune arrière pensée.

Respirez le voyage du plaisir et l’ère du jeu érotique lors d’une soirée privée libertine avec un gentleman. Entrez dans mon monde et sentez l’humidité envahir votre entrejambe grâce à la fantaisie d’une expérience de plaisir sans conséquences avec un escort boy respectueux et délicat. Paris Escort Boy pour le plaisir de la femme romantique qui est en vous.

Paris Escort Boy est une expérience exceptionnelle avec un gentleman viril. Vous n’oublierez jamais ce jour là. Vous pourrez enfin prendre du plaisir passionnel et vous abandonner à vos pulsions de femmes que je ferais exulter sous mes caresses de mâle viril. Profitez d’accouplement sans fin avec votre escort boy.

Paris Escort Boy

Votre escort boy vous retire votre petite culotte

Quelque soit votre âge, votre origine, votre couleur de peau, votre physique, je suis là pour combler votre envie de sexe. Soirée de plaisir romantique avec Paris Escort Boy va vous transporter dans la magie jouissive d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité .Envie d’un Baiser passionné plein de désir pour femmes adultes.

2 heures – 3 heures – 4 heures et jusqu’au bout de la nuit . Quelque soit la durée, je mets un point d’honneur à vous donner du plaisir grâce mon expérience des femmes. Veuillez vous renseigner en me contactant simplement par appel ou message.

Au plaisir de faire votre connaissance. Paris Escort Boy  saura vous faire oublier vos petits soucis dans de grands moments de plaisir.
Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org/fr/rendez-vous/


  • -
Rencontreextra conjugalepourfemmesexigeantes

Rencontre extra-conjugale pour femmes exigeantes

Category:divertissement,escort boy,Femmes Tags : 

Madame voulait une Rencontre extra-conjugale pour femmes exigeantes. Une vague de soulagement envahit la jeune femme, qui sentit au même moment un courant d’air frais sur son dos nu. L’escort boy descendit la fermeture de sa robe jusqu’au bout puis fit délicatement passer les bretelles sur ses épaules et baissa lentement son bustier.

Jean déposa un baiser sur son épaule avant de faire descendre son bustier jusqu’à sa taille. Un instant plus tard, la robe de la jeune femme tomba à ses pieds.

Jean approcha ses lèvres de sa peau nue et l’effleura en lâchant un grognement qu’elle sentit résonner en elle comme une douce caresse. Instinctivement, elle poussa ses seins contre le visage de l’escort boy, comme pour lui demander d’apaiser le feu qui la consumait de l’intérieur.

Le gentleman captura alors ses seins avec ses mains et avança sa bouche vers un de ses tétons avant de le lécher. Jean replongea la tête dans sa poitrine et reprit son téton dans sa bouche pour le sucer. la jeune femme fut parcourue par une décharge de plaisir et chancela sur ses jambes. L’escort boy la soutint pour l’empêcher de tomber puis la souleva dans ses bras.

Un instant plus tard, la jeune femme sentit le tissu soyeux des draps sous sa peau et le corps de Jean sur le sien. Écartant ses cuisses, il s’agenouilla entre ses jambes sans cesser de lécher un de ses seins tout en palpant l’autre avec sa main. Ses mouvements étaient lents, comme s’il savait qu’il pouvait prendre tout son temps pendant cette rencontre extra-conjugale pour femmes exigeantes.

Chacune de ses caresses était différente. la jeune femme avait la sensation que ses lèvres et ses mains laissaient des coulées de lave en fusion partout où elles la touchaient. Jamais elle ne s’était sentie aussi vivante et aussi consciente de la moindre partie de son corps. C’était comme si Jean avait éveillé quelque chose en elle, comme s’il avait trouvé une clé pour déverrouiller la porte derrière laquelle la vraie la jeune femme se cachait.

Rencontre extra-conjugale pour femmes exigeantes

un amant escort boy

L’escort boy passa ses mains dans ses cheveux puis en les descendant dans sa nuque.Elle le sentit tressaillir à ce contact. Il baissa alors la tête et écarta ses cuisses davantage. Elle ne pouvait pas se tromper sur ce qu’il avait en tête.

Il lui retira sa culotte, la mettant à nue devant lui, puis se redressa. Après avoir défait et enlevé son nœud papillon, il se débarrassa de sa chemise et la lança par terre, sans cesser de dévisager la jeune femme avec intensité à la façon d’un chasseur qui savait que sa proie ne pouvait plus lui échapper.

Elle n’avait de toute façon aucune envie de partir. Elle baissa les yeux vers l’érection de Jean encore emprisonnée dans son boxer, mais il secoua la tête.

Il regarda son sexe avec attention et passa doucement ses doigts sur la toison qui le protégeait. Elle frémit sous son toucher.

Lorsqu’il approcha son visage tout près de son intimité et inspira, la jeune femme se retint de resserrer ses jambes et de le repousser. Cela faisait très longtemps qu’un homme ne lui avait pas accordé ce genre d’attentions. Et elle ne savait pas du tout comment elle allait réagir. Pouvait-elle prendre le risque de se rendre aussi vulnérable ?

Elle n’eut pas le temps de s’attarder sur cette question, car un instant plus tard, elle sentit la langue de Jean passer sur ses lèvres humides et lécher sa fente palpitante et mouillée. Elle ressentit une sensation de chaleur jusqu’au plus profond de son cœur.

Incapable de dissimuler le plaisir qui la submergeait, la jeune femme gémit bruyamment et entendit alors un grognement lui faire écho. Surprise, elle baissa la tête vers Jean au moment même où il levait ses yeux assombris de désir vers elle.

Jean plongea ses yeux dans ceux de la jeune femme et vit l’excitation qui y brillait. Il était tellement érotique de voir une femme dans cette position, les jambes écartées, nue et vulnérable devant lui, et pourtant avide de recevoir ce qu’il était sur le point de lui donner.

Arrachant son regard des yeux remplis de passion de la jeune femme, il retourna son attention sur ce qui représentait pour lui la récompense ultime : son intimité mouillée. Il ne l’avait même pas encore touchée, et elle était déjà tellement lubrifiée qu’il savait qu’il n’aurait aucun mal à enfoncer d’un coup de reins son érection dans son corps svelte. À cette seule pensée, un peu de liquide pré séminal s’échappa de son gland.

Mieux valait ne pas penser à ce qui se passerait ensuite, sinon il ne tiendrait pas le coup. Avec ses doigts, il écarta ses plis moites, approcha sa bouche de ses lèvres trempées et les lécha. la jeune femme avait la plus jolie vulve qu’il avait jamais vue, rose et fraîche. Et sa saveur était enivrante. Douce et acidulée, elle titillait ses sens, envoyant des ondes de plaisir dans tout son corps tandis que son arôme se propageait.

Il ne parvenait pas à retenir les gémissements qui montaient de sa gorge et s’échappaient de ses lèvres, vibrant contre la chair de la jeune femme. Mais il n’en avait pas envie. Il voulait lui faire savoir à quel point il aimait lui donner du plaisir de cette façon, autant qu’elle semblait l’apprécier à en juger par ses soupirs et ses gémissements et par la façon dont elle se tortillait sous ses caresses.

Rencontre extra-conjugale pour femmes exigeantes

Vivre ses fantasmes avec un escort boy

L’escort boy ne se lassait pas de son goût, de la texture tendre de sa chair et de la douceur veloutée de sa peau. Il ne se lassait pas non plus des sons de plaisir qu’elle laissait échapper et qui devenaient de plus en plus bruyants au fur et à mesure qu’il la léchait avec plus de pression. Le corps de la jeune femme se réchauffait sous ses doigts, sa respiration devenait irrégulière et son pouls palpitait avec force.

Incapable de résister plus longtemps, il passa un doigt sur sa fente tout en faisant remonter sa langue jusqu’à son clitoris. Quand elle leva le bassin pour le plaquer contre sa bouche, il la pénétra avec un doigt. Ses muscles se contractèrent autour de lui et la moiteur qui l’accueillit le submergea et faillit lui faire perdre ses moyens. Dans quelques minutes, la jeune femme étreindrait sa verge de la même façon que son doigt, et il ne pouvait imaginer un plaisir plus intense.

Jean colla sa bouche contre son intimité. Cette magnifique femme était en train de perdre le contrôle dans son lit, et c’était exactement ce qu’il voulait. Il lécha de nouveau son clitoris, savourant son goût, tout en continuant à faire aller et venir son doigt en elle avec ardeur. Le corps de la jeune femme se balançait au rythme de ses mouvements.

Chaque fois qu’il retirait son doigt, elle se contractait comme si elle ne voulait plus jamais le laisser partir. Il n’y voyait pas d’inconvénient. Il ne voulait pas la laisser, ne voulait pas penser à la voir partir. Pas maintenant. Pas alors qu’il désirait tellement de sa part.

Avec des mouvements frénétiques, il lécha le centre de son plaisir, son bourgeon de chair de plus en plus gonflé, presque érigé à présent. Il referma fermement ses lèvres autour puis tira. La jeune femme laissa échapper un gémissement incontrôlé.

Pendant une fraction de seconde, il recula sa bouche. Un tremblement agita le corps de la jeune femme. L’escort boy enfonça une nouvelle fois son doigt en elle et ressentit ses spasmes.

— Oh, Jean ! Jean ! Oui ! cria-t-elle d’une voix essoufflée en cambrant son dos contre le matelas.

En l’entendant scander ainsi son nom, il fut imprégné du son de sa voix et le sentit résonner en lui comme une source d’énergie se propageant dans toutes les cellules de son corps. Il ignorait pourquoi, mais il n’avait jamais désiré une femme autant qu’il désirait la jeune femme.

L’escort boy la connaissait à peine et pourtant en la tenant dans ses bras il éprouvait quelque chose de fort, qui lui donnait plus que jamais l’impression d’être un gentleman.

Jean se redressa, retira son boxer et l’envoya valser par terre. Jean attrapa un préservatif et ouvrit l’emballage avec ses dents. Il tourna la tête et la regarda. Elle avait les joues rouges, et une goutte de transpiration perlait entre ses seins. Il ressentit le besoin impérieux de la lécher.

Il avait une folle envie de la prendre par-derrière pour pouvoir exercer un contrôle total. Il s’arrêta un instant. Généralement, ses aventures d’un soir ne se passaient pas ainsi. Il n’exigeait pas qu’une femme se soumette à lui de la façon dont il le demandait à la jeune femme. Il se contentait de la position du missionnaire, ou si la femme voulait être au-dessus, il n’y voyait pas d’objection. Mais ce soir-là, il avait besoin de tout contrôler, et prendre la jeune femme par derrière lui permettrait cela.

Jean surprit le regard étonné de la jeune femme. Alors qu’il se demandait s’il était allé trop loin, elle se retourna et s’exécuta sans protester. Le regard de Jean tomba immédiatement sur ses fesses, puis remonta vers ses longs cheveux qui tombaient sur son dos et caressaient sa colonne vertébrale.

Brûlant de désir, il agrippa ses hanches et se plaça derrière ses jambes écartées. D’une main, Jean prit sa queue par la base et l’approcha de l’intimité humide de la jeune femme. Il s’avança d’un centimètre, écartant ses lèvres chaudes avec son gland. la jeune femme ne bougea pas, mais il la sentit retenir son souffle.

Rencontre extra-conjugale pour femmes exigeantes

Plaisir sous les baiser de son escort boy

Lentement, il s’enfonça dans son fourreau étroit. Il savait qu’il ne devait pas précipiter les choses, mais qu’elle profite de ce moment unique et sentir chaque centimètre de sa virilité lui remplir sa chatte affamée. Une fois qu’il serait enfoui en elle, sa queue prendrait le contrôle et irait et viendrait frénétiquement, tandis qu’il la chevaucherait comme un animal.

La jeune femme recula soudain ses hanches, le prenant presque entièrement en elle.
Un soupir entrecoupé s’échappa des lèvres de l’escort boy. Il s’accrocha plus fort à ses hanches pour l’empêcher de bouger. Sa poitrine se soulevait et s’abaissait violemment. Il allait perdre toute maîtrise encore plus vite qu’il ne s’y attendait ! Ce n’était plus le moment de jouer.

Jean la pénétra avec force, enfonçant si profondément son érection dans son intimité glissante que ses testicules claquèrent contre les fesses de la jeune femme et que le son se répercuta sur les murs de la chambre.

— Ohhh ! cria la jeune femme, qui s’affaissa sur l’oreiller sous l’impact.

Ses fesses étaient désormais pointées vers lui et lui semblaient encore plus attirantes qu’avant. La tenant par les hanches, il se retira puis s’enfonça à nouveau en elle. La jeune femme gémit contre l’oreiller.

Elle releva la tête et lâcha un autre son de plaisir bruyant, qui résonna clairement à ses oreilles. Il aimait tant l’entendre crier.

Sa verge prit le contrôle, et il allait et venait en elle avec férocité. Il faisait l’amour aux femmes avec une passion et ardeur. À chacun de ses coups de boutoir, il sentait qu’elle s’approchait davantage du point de non-retour. Elle allait perdre totalement le contrôle lors de cette rencontre extra-conjugale pour femmes exigeantes.

Il passa sa main autour de sa taille et la mit sur son sexe, trouvant son clitoris presque immédiatement. Jean commença à frotter son petit bourgeon de chair entre son pouce et son index, de plus en plus vite. Lorsqu’il entendit la respiration de la jeune femme changer, il comprit qu’elle approchait de l’extase.

Jean bougeait ses hanches et ses doigts au même rythme frénétique.

— Je vais continuer jusqu’à ce que tu jouisses, lui promit-il en serrant les dents
— Parle-moi, dit la jeune femme dans un gémissement essoufflé.
— Je n’ai jamais vu une chatte aussi sexy que la tienne.

la jeune femme gémit.

— Dis-moi ce que tu fais avec ta bite.

Jean lui assena un autre puissant coup de reins.

— J’enfonce ma grosse queue dure dans ta chatte brûlante jusqu’à ce que tu n’en puisses plus. Est-ce qu’elle est assez grosse pour toi ? Oui ? Tu aimes bien sentir ma bite en toi, hein ? Et tu as aimé me sucer.

Et il y avait sûrement encore beaucoup d’autres choses qu’elle aimait faire.
Le corps de la jeune femme se raidit soudain et il pinça alors son clitoris. la jeune femme fut agitée par un frémissement.

Soulagé, Jean se laissa aller et fit ce que son corps voulait. Lorsqu’il s’enfonça en elle, il sentit sa semence traverser son membre puis jaillir. Et il continua à jouir à chaque spasme qui saisissait le corps de la jeune femme et enserrait sa verge.

La respiration lourde, il s’arrêta et s’effondra, se retournant avec elle au dernier moment pour ne pas l’écraser.

Ne se sentant pas encore prêt à quitter le corps de la jeune femme, il serra son dos contre son torse. Elle aimait qu’il reste comme cela en elle sentant sa queue se détendre lentement.

— Waouh, murmura-t-elle.

Jean captura ses lèvres et l’embrassa. Elle savait que c’était le début d’une nuit de sexe jusqu’à l’épuisement.

❤️ ❤️ ❤️

Rencontre extra-conjugale pour femmes exigeantes est un service pour femmes modernes voulant apprendre tous les secrets du plaisir avec un gentleman expérimenté. Beaucoup de femmes ont envie d’apprendre à faire l’amour avec un gentleman sans les complications.

Respirez le voyage du plaisir intemporel et l’ère du jeu érotique lors d’une soirée privée orgasmique avec un gentleman. Entrez dans mon monde et sentez l’humidité envahir votre entrejambe grâce à la fantaisie d’une expérience de plaisir sans conséquences avec un escort boy respectueux et délicat. Rencontre extra-conjugale pour femmes exigeantes pour le plaisir de la femme sensuelle qui est en vous.

Rencontre extra-conjugale pour femmes exigeantes

elle cria encore fort, emporté dans un orgasme qui lui fit perdre la vue pendant un instant

Profitez de préliminaires sans fin avec votre escort boy . Noyez vos sens dans la séduction, Gentleman pour femmes en manque d’affection est une expérience exceptionnelle avec un gentleman. Vous n’oublierez jamais ce jour là. Vous pourrez enfin prendre du plaisir et abandonnez-vous à vos pulsions de femmes que je ferais exulter sous mes caresses de mâle viril.

Quelque soit votre âge, votre origine, votre couleur de peau, votre physique, je suis là pour combler votre envie de découverte. Gentleman pour femmes en manque d’affection va vous transporter dans la magie jouissive d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité . Rencontre extra-conjugale pour femmes exigeantes pour frissonner d’un baiser dans le cou prise dans les bras d’un gentleman viril et tendre.

2 heures – 3 heures – 4 heures et jusqu’au bout de la nuit . Quelque soit la durée, je mets un point d’honneur à vous donner du plaisir grâce mon expérience des femmes. Veuillez vous renseigner en me contactant simplement par appel ou message.

Au plaisir de faire votre connaissance. Rencontre extra-conjugale pour femmes exigeantes avec un prince charmant viril et tendre qui saura vous faire oublier vos petits soucis dans de grands moments de plaisir.
Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org/fr/rendez-vous/


  • -
vivre le candaulisme avec un escort boy

Femme offerte par son mari voyeur

Category:Accompagnateur,candaulisme,escort boy Tags : 

Monsieur le mari rêvait depuis des mois de vivre l’expérience de la f​emme offerte par son mari voyeur. Lorsque cette femme mariée ouvrit la porte de son appartement, elle trouva que son mari, avait l’air particulièrement excité. Il l’embrassa passionnément alors qu’elle avait à peine franchi le seuil, puis il prit sa veste et lui demanda de s’installer sur le canapé en cuir beige de leur salon.

-Tu veux une coupe de Champagne ? demanda-t-il.

Cette femme mariée lui sourit.

-Du Champagne ? Tu veux fêter quelque chose ?

Il lui rendit son sourire tout en lui faisant un clin d’œil. Cette femme mariée regarda attentivement son mari. Avec sa chemise blanche et sa cravate bleue, il avait tout de l’employé de bureau parfait. Il était de taille moyenne et était plutôt mince.

partager sa femme avec un escort boy

partager sa femme avec un escort boy

Malheureusement, il perdait ses cheveux châtain, mais ses yeux bleus perçants lui donnaient beaucoup de charme, et c’est ce qui avait plu à cette femme depuis le début.

-Trinquons au futur, dit-il en lui apportant sa coupe de Champagne.

Il la regardait d’un air mystérieux tout en sirotant le précieux nectar. Cette femme mariée se demandait vraiment ce qu’il pouvait bien mijoter.

-Qu’est-ce qu’il se passe, son mari ? demanda-t-elle.

Le sourire de son mari s’élargit encore.

-Je t’ai fait une petite surprise, ma chérie.

-Une surprise ? Ca ne te ressemble pas.

Et c’était la vérité. Son mari ne faisait jamais preuve de spontanéité. Tout était parfaitement réglé chez lui, et son emploi du temps était toujours le même chaque jour de la semaine.

Métro, boulot, dodo.

-Je sais que je suis parfois un peu ennuyeux, continua-t-il. C’est pourquoi j’ai décidé de pimenter notre routine.

Cette femme mariée l’écoutait avec un petit sourire en coin. Il était en train d’aiguiser sa curiosité, mais elle avait peu d’espoir qu’il réussisse à rendre leur train-train un peu plus excitant.

Elle sentait également que le Champagne lui faisait tourner la tête…

-Alors, son mari, quelle est cette idée merveilleuse que tu as eu ? demanda-t-elle sur un ton ironique.

-Suis-moi dans la chambre.

-La chambre ?

-Oui.

Ils montèrent au deuxième étage du duplex. Cette femme mariée ne savait pas à quoi s’attendre, mais elle sentait des papillons voltiger dans son estomac, à présent. Elle se sentait à la fois nerveuse, et excitée… son mari lui avait-il offert un cadeau qu’elle trouverait posé sur le lit ? Peut-être s’agissait-il d’accessoires excitants pour des jeux sexuels plus osés que d’ordinaire ?

Lorsque son mari ouvrit la porte, elle vit que leur chambre était plongée dans une douce pénombre. Son mari avait baissé à moitié les stores de la baie vitrée qui donnait sur la tour Eiffel. La jeune femme tourna alors la tête vers la gauche, et elle sursauta. Un homme était assis sur le lit. Un homme que cette femme mariée ne connaissait pas.

-Je te présente Jean. dit son mari avec son éternel sourire.

-Enchantée, bredouilla-t-elle.

-Bonsoir Madame, dit l’homme en costume-cravate tout en se levant pour venir serrer sa main.

Sa main était chaude et douce. C’était le genre d’homme dont le regard brûlant pouvait faire fondre n’importe quelle femme, et elle n’aurait jamais imaginé rencontrer un tel homme dans sa chambre.

-Je… j’avoue être un peu surprise, ajouta Madame.

Elle se rendit compte que sa respiration s’était accélérée, et que son cœur battait très fort dans sa poitrine. Elle vit également les beaux yeux se promener sur le décolleté de son chemisier blanc, puis sur ses jolies jambes fuselées sous son tailleur noir.

-Votre mari a eu la gentillesse de m’inviter, répondit l’escort boy.

-Ca ne vous dérange pas, j’espère, chère Madame ?

-Non… Pas le moins du monde.

-J’ai beaucoup parlé de toi à Jean, expliqua son mari. Il m’a dit qu’il te trouvait magnifique, et qu’il aimerait te connaître.

Cette femme mariée regarda son mari comme s’il était un extraterrestre. Elle sentait que ses joues étaient devenues toutes rouges. Mais surtout, elle se demandait pourquoi son époux avait invité cet homme inconnu dans leur chambre. Se pouvait-il que son mari est finalement organisé son fantasme de Femme offerte par son mari voyeur.

triolisme avec un escort boy

triolisme avec un escort boy

Non, ça n’était pas possible…

L’escort boy retira soudain sa veste de costume bleu marine, puis il retroussa les manches de sa belle chemise blanche et retira sa cravate.

-Assieds-toi donc sur le lit, dit son mari à sa femme. J’aimerais que tu fasses plus ample connaissance avec Jean.

Cette femme mariée regarda son mari d’un air hébété, et puis finalement, elle fit ce qu’il lui avait demandé. Elle ne se trouvait plus qu’à quelques centimètres de l’escort boy, à présent, et elle pouvait sentir son eau de Cologne enivrante. Mais surtout, elle sentait la façon qu’avaient ses yeux de caresser son corps aux formes si féminines. Ses yeux s’attardaient sur ses lèvres rouges, ses seins, ses fesses et ses jambes. La jeune femme se sentait particulièrement intimidée, et puis le Champagne lui faisait toujours tourner la tête…

Elle commençait à mouiller.

L’escort boy jeta alors un coup d’œil à son mari.

-Je peux ? demanda-t-il.

-Oui Jean, il n’y a pas de problème. C’est ma Femme offerte par son mari voyeur.

Son mari prit place sur une chaise tandis que l’escort boy s’approchait lentement de cette femme mariée. Il saisit alors sa main et la serra doucement.

La dame se mit à trembler de tous ses membres.

-Que… Qu’est-ce que vous faites ? demanda-t-elle.

-J’ai très envie de vous, vous êtes si belle et si attirante.

Il plongea ses yeux dans les siens, et cette femme mariée eu l’impression d’être hypnotisée par son regard intense. L’expression de son visage était à la fois douce et autoritaire. Madame n’arrivait pas à regarder ailleurs.

-Laisse-toi aller, dit son mari en se servant un verre de whisky. J’ai dit à L’escort boy qu’il pourrait passer un moment agréable avec toi, tandis que je regarderai. J’ai toujours eu pour fantasme de te voir avec un autre homme.

Madame connaissait le fantasme de son mari et dans l’intimité il jouait souvant ce jeu du mari qui regarde sa femme simulant un rapport avec un autre homme. Elle n’avait rien contre prendre du plaisir avec un autre homme si son mari était d’accord.

Cette femme mariée écoutait son mari, mais elle avait l’impression qu’il se trouvait loin, très loin de la chambre. Les yeux de l’escort boy évoquaient une forêt dans laquelle elle était en train de se perdre.
Il avança son visage près du sien, et soudain, il déposa un tendre baiser sur ses lèvres frémissantes. Cette femme mariée ferma les yeux, et elle sentit des décharges électriques gagner tout son corps. Puis lorsque la bouche de l’escort boy se sépara de la sienne, elle regarda soudain son mari de l’autre côté de la chambre en écarquillant les yeux.

-chéri ! Je… je… Je ne sais pas ce qu’il m’a pris !

-Ne t’inquiète pas, répondit son mari avec un grand sourire. Je t’ai dit que c’est ce que je voulais. Si tu veux me faire plaisir, laisse faire Jean. tu es ma Femme offerte par son mari voyeur.

trio avec madame monsieur et escort boy

trio avec madame monsieur et escort boy

Cette femme mariée n’arrivait pas à en croire ses oreilles. Elle n’aurait jamais imaginé que son mari puisse vouloir qu’elle le trompe.

Mais soudain, l’escort boy interrompit le flux incessant de ses pensées.

Il avait posé sa main sur son sein droit.

La dame sursauta et repoussa maladroitement la main de l’escort boy téméraire.

-Non, je… fit-elle en rougissant toujours plus. Je ne peux pas faire ça…

Au lieu de répondre, l’escort boy continua à la fixer de son regard brûlant, puis il porta une nouvelle fois sa main sur son sein. En sentant le contact chaud de cette main ferme sur son corps, une vague d’excitation intense naquit au creux du jardin secret de la jeune femme, et elle mouilla encore plus.

-Laissez-moi faire, s’il vous plait Madame, murmura-t-il dans son oreille.

La femme mariée se raidit, et elle regarda son mari pendant que l’escort boy caressait son sein. Son mari souriait toujours tout en sirotant son whisky. Il semblait aimer voir un autre homme toucher sa femme…

L’escort boy commença à déboutonner le chemisier de cette femme mariée, qui sursauta légèrement sur le lit.

-N’ayez pas peur, dit-il. Je suis un gentleman.

Il se pencha vers elle et déposa des baisers sensuels dans son cou. Elle ferma les yeux en tremblant… Ces baisers volés étaient absolument délicieux… Il continua à ouvrir les boutons de son chemisier, dévoilant progressivement la chair blanche de ses seins seulement protégés par son soutien-gorge en dentelle noire…

C’était la première fois qu’un autre homme la touchait depuis qu’elle avait épousé son mari. Des émotions contradictoires étaient en train de s’emparer d’elle. Elle aurait du repousser la main de cet inconnu. Elle aurait du lui dire qu’elle n’était pas ce genre de femme, et qu’il ne pouvait pas la toucher impunément. Mais d’un autre côté, ce qu’il était en train de lui faire, et l’interdit de la chose, l’excitaient terriblement…

Il finit d’ouvrir le chemisier de cette femme mariée, puis il le retira doucement. La dame frissonna ; elle avait la chair de poule… Elle se sentait nue et vulnérable devant ces deux hommes… l’escort boy caressa alors la chair blanche et douce du creux de ses seins. Cette femme mariée regardait d’un air hébété la main de l’inconnu qui se baladait sur sa poitrine, puis elle jeta un nouveau coup d’œil à son mari.

-J’aime voir ça, ma chérie, dit son mari en desserrant sa cravate. Tu ne peux pas savoir à quel point ça m’excite. Tu es tellement magnifique. N’est-ce pas, Jean ?

Jean répondit au mari sans quitter cette femme mariée des yeux.

-Votre épouse est la plus belle femme que j’ai jamais vue.

Soudain, il fit glisser la bretelle droite du soutien-gorge de cette femme mariée sur son épaule. La jeune femme frémit, mais elle ne dit rien. Elle continuait à regarder son mari tandis que l’escort boy la dénudait peu à peu…

-Je… je ne sais pas si je peux aller plus loin… finit-elle par murmurer.

-S’il vous plaît, répondit l’escort boy en l’embrassant sur les lèvres.

Madame ferma les yeux. A chaque fois qu’il l’embrassait, elle avait l’impression qu’elle allait s’évanouir tant ses lèvres chaudes et sensuelles lui donnaient du plaisir…

Il baissa son autre bretelle en dentelle, et cette fois, il fit jaillir la pointe rose des tétons de cette femme mariée hors de son soutien-gorge. Elle poussa un petit cri… Ses tétons durcis par l’excitation étaient une invitation à la luxure…

Il continua à baisser le soutien-gorge de la jeune femme, révélant ainsi ses seins lourds et splendides.

-Je n’ai jamais vu d’aussi beaux seins, commenta l’escort boy.

-J’ai de la chance, n’est-ce pas ? répondit son mari. Tu devrais y goûter à ma Femme offerte par son mari voyeur.

Le beau brun se pencha vers la poitrine de cette femme mariée, et il saisit les seins souples et moelleux de la dame. Il les embrassa alors, promenant ses lèvres charnues et sensuelles sur sa chair offerte à ses désirs.

Cette femme mariée ne pu s’empêcher de gémir… Elle se sentait coupable d’aimer ce que l’escort boy faisait, devant son mari… Elle était tellement émoustillée, qu’elle avait l’impression qu’elle allait jouir à l’instant…

L’escort boy promena sa langue gourmande sur ses seins, les goûtant comme un dessert fabuleux. Puis il suça ses tétons, se régalant d’eux comme de fruits juteux.

mari voyeur avec Madame et son escort boy

mari voyeur avec Madame et son escort boy

-Délicieuse, murmura-t-il. Votre femme est délicieuse, cher monsieur. Merci de m’avoir invité.

-Je sais. Et j’adore la regarder offrir son corps à un autre que moi.

L’escort boy se redressa, et il embrassa à nouveau cette femme mariée sur les lèvres. Cette fois, il darda sa langue dans sa bouche et l’entoura autour de la sienne en une danse ultra sensuelle. Il dégrafa alors le soutien-gorge de la jolie femme mariée afin de le retirer, puis il la poussa doucement sur le lit pour qu’elle s’allonge. Lorsqu’il ouvrit la fermeture éclair sur le côté de son tailleur noir, elle le laissa faire sans rien dire. Ses seins gonflés par le désir ne demandaient qu’à être léchés, et elle avait une terrible envie de faire l’amour avec cet inconnu, devant son mari. Elle avait l’impression de vivre une sorte de transe taboue…

L’escort boy commença à déboutonner sa chemise blanche, et elle se redressa sur le coude pour l’aider. Il la retira enfin, offrant ainsi au regard de cette femme mariée son torse viril. Elle n’avait jamais vu un corps d’homme aussi magnifique de toute sa vie…

La dame fut alors prise d’une impulsion folle. Elle avança son visage près du torse de l’escort boy, et elle déposa des baisers sensuels sur ses pectoraux tout en regardant son mari d’un air coquin.

-C’est ça que tu veux, chéri ? lui demanda-t-elle.

-Oui, ma chérie. Fais-toi plaisir.

La dame continua à embrasser les pectoraux de l’escort boy, puis elle balada sa langue rose sur la chair du gentleman. Ses muscles étaient tellement fermes, et sa peau si douce… Elle lécha ses tétons bruns l’un après l’autre, se régalant de son corps sous les yeux de son mari. Et puis elle se redressa encore un peu plus et elle embrassa l’escort boy, suçant sa lèvre inférieure et dardant sa langue dans la bouche de Jean.

Son mari ne manquait pas une miette du spectacle. Il ouvrit soudain la braguette de son pantalon, et il commença à se masturber doucement tandis que son épouse continuait à embrasser l’escort boy.

Jean saisit alors la culotte en dentelle noire de cette femme mariée et la retira doucement. A présent, la jolie chatte à la douce toison blonde de cette femme mariée était exhibée au regard des deux hommes.

-J’ai très envie de vous lécher, chère madame, murmura-t-il dans son oreille.

Elle frémit tandis qu’il glissait entre ses cuisses. Lorsqu’il commença à déposer des baisers ardents sur sa vulve, son corps se raidit et ses yeux roulèrent sous ses orbites. C’était incroyablement bon… Il la lécha lentement, merveilleusement, faisant glisser sa langue chaude et douce sur les lèvres de son sexe et sur son clitoris en feu. Elle dû poser sa main sur sa bouche pour ne pas hurler et se faire entendre par les voisins… A quelques mètres d’eux, elle voyait que son mari était toujours en train de se masturber, et cela décupla le plaisir de la jeune femme…

L’escort boy enfonça son index dans son vagin afin de la doigter tout en léchant son clitoris. Son mari ne lui avait jamais fait ça… Au bout de quelques secondes, elle sentit un orgasme monstrueux monter en elle.

-Je vais jouir, chéri, dit-elle à son mari tout en gémissant.

-Oui, ma salope, jouit sur sa langue.

-Oui chéri, je suis une salope, je suis ta salope et j’aime ça, dit-elle

Le vagin de Cette femme mariée se contracta en des spasmes de plaisir intenses, et elle s’abandonna à un orgasme fabuleux, un orgasme tel qu’elle n’en avait jamais connu. L’escort boy se régala de ses jus féminins, la léchant jusqu’à la dernière goutte et finissant de l’amener au septième ciel…

Lorsque son corps se calma enfin, cette femme mariée jeta un coup d’œil à son mari tout en haletant. Il lui fallut quelques minutes pour reprendre son souffle…

securité et respect avec un escort boy

securité et respect avec un escort boy

-Est-ce que tu veux que je suce le monsieur pour le remercier comme une bonne salope d’épouse reconnaissante, mon chéri ? demanda la dame d’un air coquin.

-C’est une très bonne idée.

L’escort boy se redressa, et il retira son pantalon ainsi que son caleçon. Madame regarda avec gourmandise son énorme queue en érection. Elle la désirait tellement… elle approcha sa bouche de la virilité de Jean.

-Tu es tellement sexy à cet instant, dit-il en saisissant son sein gauche afin de le masser.

Elle ouvrit les lèvres, et elle donna des petits coups de langue sur le gland violacé de l’escort boy. Il tremblait de tous ses membres…

-Votre épouse est douée, dit-il à son mari.

-Je suis ravi que vous l’appréciez à ce point, cher Jean. Elle me montre ici des talents que je ne lui connaissais pas et j’en suis ravi.

Madame sourit en entendant leurs paroles. A présent, elle aimait qu’ils parlent d’elle comme d’un objet sexuel. Cela l’excitait au plus haut point… Elle ouvrit un peu plus grand la bouche et enfonça le pénis en érection de l’escort boy entre ses lèvres tandis qu’il continuait à masser ses seins.

Elle titilla alors son gland avec sa langue tout en caressant ses testicules. Puis elle fit aller et venir sa tête afin de le sucer franchement. Elle aimait son goût, et son odeur… Elle aimait aussi se comporter comme une salope devant son mari, qui les matait tout en se masturbant.

Elle ne s’était jamais comportée de façon aussi obscène et excitante de toute sa vie…

Au bout de deux minutes, l’escort boy repoussa doucement la tête de la dame.

-Attendez, fit-il. Je ne veux pas jouir tout de suite. Je veux d’abord faire l’amour avec vous.

Cette femme mariée frémit de bonheur en l’entendant dire cela. Elle mourrait d’envie de le sentir en elle, depuis le début. Mais elle n’avait pas osé le demander.

ressentir son plaisir avec un autre homme

ressentir son plaisir avec un autre homme

L’escort boy la poussa afin qu’elle s’allonge sur le lit, puis son corps chaud recouvrit le sien. Elle adorait le sentir contre elle…

-Comment trouves-tu Jean ? demanda son mari.

-Il est très beau, et très attirant, répondit-elle tandis que sa respiration s’accélérait.

Jean enfila un préservatif. Le sexe en érection de l’escort boy se frottait contre sa fente humide, cherchant à la pénétrer… C’était tellement bon… Cette femme mariée saisit les belles fesses de l’escort boy tandis qu’il continuait à bouger son bassin afin d’entrer en elle. Soudain, elle sentit son gland s’enfoncer dans son vagin, lentement, doucement.

-Owwww, fit la dame.

Il la pénétra, enfonçant sa belle queue dans son petit trou humide devant les yeux de son mari…

-Et comment tu trouves sa queue ? insista son mari.

-Elle est très grosse…

-Plus grosse que la mienne ?

-Oui chéri, la queue de Jean est bien plus grosse que la tienne. Je suis tellement heureuse en voyant cette queue, d’être aujourd’hui une femme offerte par son mari voyeur

L’escort boy continua à enfoncer son sexe en elle, écartant délicieusement les parois de son doux fourreau… Elle était en train de faire l’amour avec un autre homme que son mari… C’était en principe totalement interdit, mais elle adorait cet instant de luxure.

L’escort boy lécha ses seins tout en commençant à aller et venir en elle. Il était en train de la baiser selon son bon vouloir, comme si elle était sa chose, son objet…

-Quelle bonne petite chatte… susurra l’escort boy.

Il suça le lobe d’oreille de cette femme mariée, puis il plaça ses mains sous ses fesses afin de la baiser plus profondément. Il accéléra alors le rythme, enfonçant plus rapidement sa queue en elle. Cette femme mariée regarda son mari droit dans les yeux tandis qu’un autre la baisait. Ses yeux étaient emplis de défi, et elle se léchait les lèvres sensuellement pour mieux l’exciter.

-Tu aimes me voir baiser un inconnu, chéri ? demanda-t-elle en haletant.

-Oui, ma salope, répondit-il sans cesser de se masturber. Tu es tellement belle quand tu te donnes à un autre. J’aime te partager en te faisant prendre du plaisir.

Cette femme mariée approcha sa bouche des lèvres de l’escort boy, et elle suça sa langue de façon incroyablement osée. Elle voulait que son mari atteigne le summum de l’excitation et du plaisir…

-Défonce-moi, ordonna-t-elle à l’escort boy.

-A vos ordres, Madame, plaisanta-t-il.

Il mordit doucement son cou, comme un animal en rut mordrait sa femelle, et puis il la baisa de plus en plus fort. Le lit grinçait à présent, et quelques-unes de ses planches en bois se brisèrent… Il était en train de la mettre à fond, comme elle le lui avait demandé…

-Est-ce que Jean peut jouir en moi ? demanda-t-elle de façon faussement innocente à son mari.

-Non, répondit son mari. Je veux qu’il gicle son sperme sur tes seins et sur ton ventre de putain au service de son mari.

L’escort boy mordit encore plus fort le cou de cette femme mariée, et soudain, la jeune femme sentit son pénis devenir encore plus gros dans son vagin. Jean se retira d’un coup puis il explosa alors, et son sperme chaud et épais se déversa sur ses seins et sur son ventre comme un torrent tumultueux.

Cela précipita l’orgasme de la jeune femme, qui jouit en criant son bonheur… Elle vécut un véritable feu d’artifice de jouissance tandis que son vagin se contractait au rythme de son extase… Elle jeta un coup d’œil à son mari, et elle vit qu’il était en train de jouir, lui aussi…

Finalement, l’escort boy arrêta d’aller et venir, et il s’allongea sur elle. Leurs corps en sueur ne faisaient plus qu’un, à présent. Ils s’embrassèrent passionnément, puis madame le regarda avec bienveillance.

-Merci Jean, dit-elle.

-C’est moi qui vous remercie, madame et monsieur, répondit l’escort boy en caressant les cheveux de la dame.

Madame tourna alors la tête vers son mari, et elle éclata de rire.

-Ca, pour une surprise, c’est une bonne surprise ! lui dit-elle.

-Tu as été extraordinaire, ma chérie. Tu ne peux pas savoir à quel point tu m’as excité.

-Moi aussi, j’ai adoré, dit-elle.

-Ca te dirait qu’on remette ça la semaine prochaine, chérie ?

-Oui, mon amour. Mais cette fois, j’aimerais qu’on fasse cela ensemble tous les trois.

❤️  ❤️  ❤️

Femme offerte par son mari voyeur est un service pour couples qui cherchent à être accompagnés dans la pratique du triolisme. Beaucoup d’hommes ont envie d’offrir leur épouse par amour à un autre homme pour pouvoir la regarder prendre du plaisir devant leurs yeux ébahis .

Vous avez toutes le droit de vivre un moment de plaisir avec un homme inconnu qui s’occupera de vous et ne vous jugera pas d’avoir envie de vous donner pour votre plaisir et celui de votre mari. Demandez moi tout ce que vous voulez ou laissez moi vous surprendre dans des plaisirs que vous ne connaissez pas encore comme un mari attaché devant sa femme jouissant devant lui. Mais d’autres scénarios s’offrent à vous. Femme offerte par son mari voyeur vous permettra de prendre encore plus de plaisir.

Respirez le voyage d’un mari attaché devant sa femme jouissant devant lui et l’ère du jeu érotique sans fin . Entrez dans mon monde et Vivre une rencontre érotique à trois personnages, une expérience unique de plaisir sans conséquences avec un escort boy gentleman respectueux et délicat .

Profitez de ce voyage plaisir avec votre escort boy. Noyez vos sens dans la séduction, Une expérience exceptionnelle avec un gentleman. Vous n’oublierez jamais l’expérience de la Femme offerte par son mari voyeur.

Caresser le torse votre escort boy

Caresser le torse votre escort boy

Quelque soit votre âge, votre origine, votre couleur de peau, votre physique, je suis là pour combler l’idée d’une expérience de sexe à trois. Partenaire secret pour couples pour vous transporter dans la magie d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Osez Tenir la main de son mari et de son amant d’un soir. Le rêve de Femme offerte par son mari voyeur est un moment extraordinaire de partage.

2 heures – 3 heures – 4 heures et jusqu’au bout de la nuit . Quelque soit la durée, je mets un point d’honneur à vous faire plaisir grâce mon expérience des couples (candaulisme ou triolisme) . Veuillez vous renseigner en me contactant simplement par appel ou message. Femme offerte par son mari voyeur est une expérience de sexe à trois.

Au plaisir de faire votre connaissance pour ce Femme offerte par son mari voyeur comme un cadeau avec un amant d’un soir.
Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org/fr/rendez-vous/


  • -
Vivre ses fantasmes avec un escort boy

Baiser passionné plein de désir

Category:Accompagnateur,escort boy,Experience Tags : 

Les lèvres de son escort boy étaient pressées contre les siennes dans un baiser passionné plein de désir, et elle n’arrivait pas à croire que c’était vraiment en train de lui arriver. Dans ce baiser, ses lèvres et sa langue avaient la saveur du plaisir, et il ne se séparait d’elle que pour reprendre son souffle, et redoubler ensuite de passion fiévreuse. Madame aurait pu se perdre dans ce baiser, et dans l’émotion incroyable qui la submergeait.

Elle ne parvenait pas à croire qu’elle était en train de l’embrasser, pas plus qu’elle ne pouvait concevoir que deux semaines avaient passé depuis qu’elle avait goûté à la chaleur de la bouche de son escort boy sur la sienne. Le toucher lui paraissait tellement naturel, c’était comme si une part d’elle-même lui avait manqué pendant tout ce temps, pour enfin, là, rejoindre son corps. Madame resserra son étreinte autour de son cou, pour se coller davantage contre lui, poitrine contre poitrine. Leurs cœurs battaient à l’unisson, surpris et avides de se rapprocher encore.

Baiser passionné plein de désir

Baiser passionné plein de désir

Les mains de son escort boy se posèrent sur ses hanches, et ses doigts impatients l’attirèrent contre lui. Une chaleur envahissante prit possession du corps de Madame depuis tous leurs points de contact, tant et si bien qu’ils durent interrompre leur baiser. Juste une seconde, juste assez longtemps pour respirer un grand coup, avant que Madame ne lève son menton pour revenir à lui, et se perdre dans le bonheur de ses lèvres.

Elle fit un pas en arrière, entraînant son escort boy à sa suite, et lui permit de la pousser contre le bois de la porte qui se referma derrière eux. Maintenant qu’ils étaient entrés, Madame s’autorisa à jouir plus pleinement du contact de ses mains.

Un frisson lui parcourut l’échine, et de petits chocs électriques émaillèrent les endroits où il l’avait touchée. Les bras toujours autour de son cou, et leurs lèvres confondues, elle poussa son escort boy en direction de sa chambre.

Madame étouffa un soupir au moment où la porte s’ouvrit pour leur permettre de s’engouffrer dans la pièce, les mains de son escort boy en coupe autour de sa croupe pour mieux la garder contre lui. Il la pinça, et elle rit contre sa bouche; il rit à son tour en faisant remonter ses mains le long de sa colonne, jusqu’aux épaules, pour tirer son chemisier par-dessus sa tête, et l’abandonner à leurs pieds.

Sa bouche quitta la sienne, le temps qu’il pose son regard sur sa poitrine presque nue, et sur son soutien-gorge, dernier obstacle entre ses seins et lui.

Les jambes de Madame heurtèrent le bord du lit quand il la poussa dessus, et ils tombèrent ensemble sur le matelas. Leurs lèvres se réunirent une seconde avant qu’il ne s’écarte pour dévorer son cou, sa gorge et sa poitrine de doux baisers. Elle frémissait avec chaque baiser, et des points de chaleur brûlante marquaient les endroits où ses lèvres avaient effleuré sa peau. Elle poussa un soupir involontaire quand il déposa un baiser sur ses seins sensibles.

C’était sur le point de se passer, et c’était ce qu’elle désirait. Elle voulait que son escort boy la possède jusqu’à l’évanouissement. Son escort boy la souleva doucement, et tendit le bras pour défaire son soutien-gorge d’une main experte. Madame tenta de ne pas se demander comment il avait appris à le faire avec tant d’aisance, et choisit de se concentrer sur ce moment qu’elle était en train de passer avec lui, sur cette envie brûlante qui envahissait son entrejambe et son ventre, provoquée par le contact de son corps contre le sien. L’air frais allié à son regard fixé sur ses seins nus la fit frissonner. Les mains de son escort boy effleuraient ses mamelons, et la bouche de Madame s’ouvrit dans un soupir qu’elle parvint à réprimer quand elle rencontra ses yeux, et remarqua son sourire coquin.

Il massait ses seins de ses mains, en dessinant des cercles lents de ses pouces autour de ses pointes dressées.

se cambrer de plaisir avec un escort boy

se cambrer de plaisir avec un escort boy

Madame haleta, et roula des hanches, en se frottant contre le genou qu’il avait calé entre ses jambes. Ses mains abandonnèrent sa poitrine et glissèrent le long de ses flancs, en la maintenant fermement tandis qu’il donnait un coup de langue sur chacun de ses tétons. Il l’obligea à le regarder en inclinant sa tête tout en entourant une pointe de ses lèvres, suçant rapidement, pour ensuite le relâcher avec un petit bruit.

– Jean… Je…, commença-t-elle, mais ses paroles se transformèrent en un gémissement quand il se mit à sucer son autre téton.

Finalement, il abandonna ses seins pour aligner des baisers le long de son ventre, jusqu’à atteindre le bord de son pantalon. Il glissa ses doigts entre le tissu et sa peau, et se débarrassa du vêtement d’un seul mouvement. À présent, elle était nue et vulnérable sous lui, sa culotte étant sa dernière protection face à son regard.

Peut-être qu’avec un autre homme, elle ne se serait pas souciée de son allure, n’aurait pas été nerveuse, et ne se serait pas inquiétée de savoir si le spectacle lui plaisait. Mais pour une raison qu’elle ne s’expliquait pas, avec son escort boy, c’était important. Elle voulait qu’il l’aime toute entière, qu’il vénère son corps.

Et c’était exactement ce qu’il était en train de faire, la bouche entrouverte, ses yeux attentifs à sa nudité. Madame se tendit sous son regard et repoussa cette idée. Elle s’assit sur le lit pour se dissimuler, tendit la main vers la ceinture de son escort boy, la défit, et s’escrima sur le bouton et la fermeture éclair de son pantalon. Son escort boy termina le travail, et retira son pantalon, qu’il jeta dans un coin de la pièce en compagnie de son boxer.

Il l’entoura d’un bras, et ses doigts lui firent l’effet de petits feux d’artifice le long de son dos quand il l’aida à se rallonger sur le lit. Ses lèvres retrouvèrent les siennes, avec une passion puissante qui envoyait des décharges dans tout son corps. Elle tremblait sous lui, oubliant tout ce qui dans ce monde n’était pas eux deux. Elle se cambra pour se presser contre lui, si dur, à travers sa culotte, avide de plus que le simple contact de ses mains sur sa peau.

Elle posa les siennes dans son dos, et laissa courir ses doigts sur son corps, le maintenant contre elle, tout en remuant ses hanches. Son escort boy gémit contre sa bouche, et lui mordit la lèvre en réponse.

Elle enroula sa langue autour de la sienne, dans une danse complexe à l’intérieur de leurs bouches, qui s’interrompait pour reprendre à chaque baiser. Il n’eut pas besoin de plus d’encouragement. Il n’y avait plus d’espace entre eux pendant ces préliminaires, et son escort boy dut se détacher d’elle pour glisser une main entre les jambes de Madame, et la caresser à travers sa culotte. Elle gémit et remua sous ses doigts, sentant une chaleur subtile l’envahir à chaque mouvement. son escort boy pinça son bouton à travers le tissu et se mit à le frotter entre deux doigts, doucement, lentement.

Madame sentit le souffle lui manquer. Son escort boy ne tarda pas à s’écarter, pour lui enlever ses dessous. Il les balança de côté aussi vite que le reste de leurs vêtements, pour s’assurer que leurs deux corps ne s’éloignent pas plus d’une seconde. Il enfila un préservatif.

Un gémissement monta dans sa gorge au moment où il se glissa en elle. Lentement d’abord, pour envahir avec précaution cet espace où elle avait le plus envie de lui. Cette chaleur en elle parcourut comme une flamme ses bras et ses jambes quand il la pénétra jusqu’à la garde.

Il remua les hanches, pour atteindre un point sensible au fond d’elle, et Madame gémit contre sa bouche. son escort boy accentua son mouvement, et poussa plus avant avec chacun de ses coups de boutoir.

Orgasme avec un escort boy à Paris

Orgasme avec un escort boy à Paris

– Mmmh, gémit Madame.

Un feu grandissait en elle, et elle planta ses doigts dans son dos pour assurer son équilibre tandis qu’elle atteignait ce nuage d’extase dans sa tête.

La chaleur qui l’habitait s’intensifia avant de s’étendre. Elle se cambra, rompant leur baiser, et son escort boy grogna dans son cou. C’était de ça qu’elle avait besoin.

– Jean, je…, commença-t-elle, mais elle s’interrompit, quand les tourbillons de chaleur qui l’avaient envahie se contractèrent avant de se libérer, dansant autour de son escort boy qui lui donnait des coups de reins.

Ses gémissements devinrent des grondements animaux, possessifs et sexy, quand il la serra fort contre sa poitrine. Il l’emplissait au point de la rendre incapable de bouger en dehors d’un subtil mouvement de hanches, et cette sensation qu’il la possédait toute entière la fit passer toutes ses limites. Elle jouissait maintenant sans retenue submergée par les vagues de plaisir. Il la rejoignit dans son plaisir.

Il y eut un moment où il grogna encore, avant de terminer par un gémissement plus calme au moment où Madame détendit les doigts qu’elle avait tenus enfoncés dans son dos, et ses hanches ralentirent contre elle. Ils restèrent immobiles un instant, et Madame prit conscience de la course effrénée de son cœur, des à-coups de sa respiration, et de la sueur qui unissait leurs corps.

❤️ ❤️ ❤️

Baiser passionné plein de désir est un service pour femmes modernes voulant vivre une aventure avec un gentleman expérimenté. Beaucoup de femmes ont envie de la compagnie d’un gentleman sans aucune arrière pensée.

Respirez le voyage du plaisir et l’ère du jeu érotique lors d’une soirée privée libertine avec un gentleman. Entrez dans mon monde et sentez l’humidité envahir votre entrejambe grâce à la fantaisie d’une expérience de plaisir sans conséquences avec un escort boy respectueux et délicat. Envie d’un Baiser passionné plein de désir pour le plaisir de la femme romantique qui est en vous.

Envie d’un Baiser passionné plein de désir est une expérience exceptionnelle avec un gentleman viril. Vous n’oublierez jamais ce jour là. Vous pourrez enfin prendre du plaisir passionnel et vous abandonner à vos pulsions de femmes que je ferais exulter sous mes caresses de mâle viril. Profitez d’accouplement sans fin avec votre escort boy.

Votre escort boy vous retire votre petite culotte

Votre escort boy vous retire votre petite culotte

Quelque soit votre âge, votre origine, votre couleur de peau, votre physique, je suis là pour combler votre envie de sexe. Soirée de plaisir romantique avec un gentleman va vous transporter dans la magie jouissive d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité .Envie d’un Baiser passionné plein de désir pour femmes adultes.

2 heures – 3 heures – 4 heures et jusqu’au bout de la nuit . Quelque soit la durée, je mets un point d’honneur à vous donner du plaisir grâce mon expérience des femmes. Veuillez vous renseigner en me contactant simplement par appel ou message.

Au plaisir de faire votre connaissance. Envie d’un Baiser passionné plein de désir  saura vous faire oublier vos petits soucis dans de grands moments de plaisir.
Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org/fr/rendez-vous/


  • -
professeur de sexe pour toutes les femmes

Cours d’éducation au plaisir pour femmes

Category:Accompagnateur,divertissement,escort boy Tags : 

Madame se réveilla lorsque les premiers rayons de soleil passèrent à travers les rideaux après avoir eu son premier cours d’éducation au plaisir pour femmes adultes. Elle était recroquevillée sur le côté, avec un bras masculin autour du ventre. Ils étaient restés l’un contre l’autre toute la nuit après leur dernier round d’ébats. Les nuits maintenant qu’elle passait avec son escort boy avaient été les heures les plus charnelles de sa vie.

Si elle ne faisait pas attention, elle risquait d’y devenir accro ou pire, de devenir accro à lui. Elle n’arrivait toujours pas à croire à quelle vitesse elle avait débranché son cerveau la nuit précédente.

Pourtant, il y avait une chaleur dans sa poitrine, due à ce qu’il s’était passé la nuit précédente. Elle se sentait différente, plus libre qu’elle l’avait été depuis des années, et tout ça grâce à Jean.

Le gentleman l’avait entrainé dans l’exploration de son corps et de son plaisir tout au long de la nuit. Madame s’était consumée dans ses bras. Il l’avait touchée, et elle était perdue. Ça la terrifiait, le genre de pouvoir qu’il exerçait sur elle. Rien que de penser à la nuit précédente, elle sentait ses murs internes trembler.

Comme dans une transe, elle avança à pas feutrés, le cœur battant rapidement dans sa poitrine. Lorsque leurs paumes entrèrent en contact, l’énergie kinétique qui semblait toujours présente entre eux pulsa et attisa les flammes. Le triomphe dans son regard était mêlé à une faim attentivement contrôlée. Madame sentit ses genoux trembler. Il allait la dévorer vivante, et elle avait hâte de vivre cette expérience érotique.

Son escort boy attacha des menottes en cuir lisse autour de ses poignets et des chevilles. La chaînette dorée de chaque menotte tintait avec ses mouvements. Elle se sentit trembler de l’intérieur lorsqu’il attacha chaque chaîne à un des quatre poteaux de bois du lit à baldaquin. Lorsqu’il eut fini de l’attacher, elle était étendue en étoile de mer sur le ventre. Puis, il alla récupérer quelques autres objets.

Il retourna à ses côtés et les posa sur le lit. Madame aperçut brièvement une série de sex-toys avant que son escort boy n’attache un foulard autour de ses yeux. Elle hoqueta en sentant l’impuissance parcourir ses veines. Elle lutta, et le cliquètement des chaînes fit écho à la panique qui montait. Sa respiration se bloqua dans ses poumons.

« Du calme, ma belle, » murmura son escort boy à son oreille en passant ses grandes mains sur les hanches de Madame.

Osez une rencontre de plaisir

Osez une rencontre de plaisir

« La première règle de cette session matinale, c’est que ton mot de sécurité est pomme. Si tu as mal ou que quelque chose est douloureux, utilise-le, surtout puisque c’est la première fois que j’utiliserai un martinet sur toi. Tu as bien réagi à ta fessée la nuit dernière, et j’ai l’impression que c’est quelque chose que tu apprécieras. La deuxième chose, c’est que tu dois m’appeler maître ou monsieur, rien d’autre. C’est compris ? »

« Oui, monsieur. » Sa voix oscillait d’anticipation et d’excitation. C’était ça, ce qu’elle pensait avoir vu. Un petit martinet noir qu’il avait l’intention d’utiliser sur elle.
« Bien. » Il massa les globes de ses fesses et en sépara les deux moitiés. Puis, il passa les mains sur ses lèvres et son trou noir, la faisant se contracter. Elle était déjà mouillée et ils venaient à peine de commencer.

« Est-ce que tu as déjà essayé ce côté là, ma belle ? » Il passa un doigt sur le trou serré et fermé.

« Non, monsieur. » Elle trembla, et il posa les mains sur ses seins. Il leur réserva le même traitement que pour ses fesses, les malaxant contre ses paumes calleuses avec lenteur. Il fit rouler les tétons entre ses pouces et ses index, envoyant des décharges de courant électrique directement à sa chatte.

« Est-ce que tu veux que je t’initie à ce plaisir, ma chérie ? »

« Oui, monsieur. Je le veux »

Il joua avec les pics jusqu’à ce qu’ils se durcissent en boutons pointus. Elle entendit un paquet s’ouvrir, et du métal froid entoura un de ses tétons. Elle miaula en le sentant se serrer tout autour, sur la ligne fine entre la douleur et le plaisir. Son sein pulsait, et elle sentait de l’humidité couler le long de ses cuisses. Son escort boy fit la même chose sur son sein gauche, fixant une pince en métal sur la pointe tendue et délicate.

Avec la perte de sa vue, Madame sentit ses autres sens entrer en action. Enfin, elle pensait que c’était le cas. Elle se sentie perdue lorsqu’elle ne le sentit plus à côté d’elle. Un sentiment d’impuissance la parcourut, et de perte. Elle ne voulait pas être seule. Au moment où elle allait l’appeler et utiliser le mot de sécurité parce que l’abandon était trop puissant et trop insupportable pour elle, elle sentit sa langue pénétrer sa chatte.

« Ah ! » Elle lutta contre les entraves et sa tête partit en arrière, tandis que son escort boy la baisait avec sa langue. Il attaqua tous les recoins de son sexe avec passion.

Madame sentit sa respiration s’échapper de ses poumons par saccade. La boule de besoin qui frappa son système avait la force d’une bombe atomique qui serait tombée sur son corps. Il était sans merci dans son assaut, mordillant les replis délicats, suçotant son clitoris dans sa bouche jusqu’à ce qu’il gonfle, plongeant sa langue en elle en imitant sa virilité.

Lorsqu’elle approcha du bord d’un orgasme aigu et dévastateur, il se concentra sur son clitoris pour en faire une pointe rigide. Du métal froid glissa contre le bouton distendu, et elle sentit tout son corps se tendre lorsque la petite pince se resserra contre la peau ultra-sensible.

Du plaisir-douleur éclata, et la pince poussa son corps comme une funambule sur une corde tendue. Elle le sentit s’éloigner de sa chatte et elle poussa un gémissement. Il la torturait. Le son d’un autre paquet qu’on ouvrait se fit entendre dans l’espace qui les séparait. Madame sentit sa respiration s’accélérer et elle attendit, impatiente et brûlante d’anticipation, toutes les terminaisons nerveuses au garde-à-vous.

Elle sursauta lorsque les mains de son escort boy touchèrent de nouveau ses fesses, caressant les globes doux et les écartant. Une main répandit du lubrifiant sur son anus, puis un long doigt appuya contre son canal arrière. Ses muscles se contractèrent, résistant contre l’intrusion.

« Détends-toi, ma belle. Prends de grandes inspirations, d’accord ? Je te prépare à ma virilité, c’est tout. »

Apprendre le plaisir avec un escort boy

Apprendre le plaisir avec un escort boy

En entendant ces mots séduisants, son corps se décontracta, s’ouvrit à son doigt imprégné de lubrifiant et lui permit d’entrer. Elle se rendit compte qu’elle voulait lui faire plaisir, et elle se concentra pour calmer sa respiration. Lorsqu’elle le fit, le doigt entra puis sortit. Ses muscles s’adaptèrent pour accueillir un, puis deux de ses doigts qui plongèrent en elle.

Tout son corps était en feu. Entre les sensations des pinces sur ses zones les plus sensibles et les doigts dans son cul, elle était sur le point de jouir, et chaque caresse de ses doigts faisait se contracter ses terminaisons nerveuses.

Elle pencha la tête en avant lorsqu’il retira ses doigts de son corps. Elle se raidit lorsqu’il plaça un plug lubrifié contre son trou serré.

« Du calme, ma belle. Tu t’en sors très bien, » murmura-t-il. Elle le sentit pousser le plug, un ensemble de billes en latex qui augmentaient en taille, par-delà l’anneau de muscles jusqu’à ce qu’il soit enfoncé profondément.

Le système de Madame semblait en feu ; peu à peu, les flammes montaient de plus en plus haut, de plus en plus fortes, plus intenses que tout ce qu’elle avait vécu. son escort boy fit glisser le martinet et ses lanières de cuir souple sur sa peau. Il titilla les aréoles avec les lanières, les caressant et les faisant se gonfler de besoin. Il frotta sa chatte avec l’embout qui se finissait en boule délicatement. Puis, il fit glisser les lanières sur sa nuque et le long de ses omoplates. Il se replaça et caressa ses mollets et l’intérieur de ses cuisses avec le cuir souple.

Il caressa chaque parcelle de son corps avec le martinet, à part ses fesses. Madame sentit son empressement grandir à chaque caresse, tandis qu’il passait doucement sur sa peau, toujours en évitant ses fesses Puis, il retira le martinet. Treize lanières de cuir claquèrent contre ses fesses. La douleur brûlante lui fit monter les larmes aux yeux. Le coup suivant, sur l’autre fesse, alluma un feu dans son arrière-train. Il lui tanna méthodiquement les fesses avec le martinet, et chaque coup augmentait l’ardeur de Madame.

Des flammes léchaient ses muscles intérieurs, et à chaque impact, sa chatte tremblait et son côté obscur se resserrait autour du plug. Coup après coup, son escort boy savait ce qu’il faisait, savait exactement quand reculer, comment frapper pour que chaque contact ajoute à son plaisir.

À un moment, au milieu de tout ça, Madame sentit tout contrôle lui échapper, et elle se décomposa, haletante, suppliante, le souffle coupé à chaque claquement contre sa peau qui l’emmenait vers la chaleur brûlante d’un précipice de besoin déraisonné. Il y avait un abîme qui était presque à sa portée, et elle savait qu’il serait plus complet, plus bouleversant que tout ce qu’elle avait pu vivre jusqu’à présent. Elle n’avait plus aucun secret pour lui, aussi exposée qu’un nerf mis à vif, et au lieu d’en être terrifiée, elle se sentait plus libre que jamais.

Elle poussa un gémissement lorsqu’il s’arrêta, et la brûlure de son côté obscur domina tout son être. Il retira le plug de son canal arrière. Elle allait protester devant cette perte lorsqu’elle sentit la tête de sa virilité emballée dans le latex se placer à cette entrée. son escort boy grogna en poussant la tête de son pénis contre l’anneau serré. Il appuya doucement, enfonçant sa longueur épaisse jusqu’à ce qu’elle sente ses boules appuyées contre ses fesses, enfoncé jusqu’à la garde dans son petit trou.

education sexuelle pour femme avec un escort boy

education sexuelle pour femme avec un escort boy

Il s’immobilisa pour laisser à son corps le temps de s’ajuster à cette taille, les doigts enfoncés dans ses hanches.

Le plaisir se répandit lorsqu’elle sentit son corps se dilater autour de lui. Elle poussait des petits miaulements en haletant. Puis son escort boy bougea, faisant aller et venir sa longueur dans son petit canal avec lenteur et sensualité. Il grogna et ses hanches accélérèrent le mouvement jusqu’à ce qu’il ait établi un martèlement rapide et brutal, sa longueur épaisse claquant dans le canal arrière de Madame sans merci.

Le son de ses impulsions, ses boules qui claquaient contre elle, combinés à ses propres gémissements, l’envoyèrent dans la stratosphère. Elle n’était qu’une immense boule de besoin. Il lui défonçait le cul. Elle sentit de la sueur perler sur sa peau. Sa chatte tremblait. Ses seins lui faisaient mal. Son escort boy passa les mains sur sa poitrine sensible et frotta les petits pics de ses tétons emprisonnés dans les pinces.

« Jean » cria-t-elle lorsqu’il libéra ses deux tétons. De la lave pulsa dans ses veines et elle se brisa. Des flammes surgirent dans sa chatte, son côté obscur frissonna contre le martèlement furieux de sa virilité en elle. De ses mains, il massa les tétons douloureux et gonflés. Elle était sûre qu’elle aurait des marques de ce traitement, demain.

Il ne lui laissa pas l’occasion de redescendre de son orgasme ; il continua son rythme brutal, les hanches comme un piston qui s’abattait en elle, encore et encore. L’orgasme semblait ne jamais s’affaiblir, au contraire, il augmentait avec la baise furieuse qu’il prodiguait à son cul. Il la pénétrait là où personne n’était jamais allé, et elle sentit qu’il devenait plus rigide à mesure qu’il approchait de sa propre délivrance. Il fit passer une main autour de ses hanches pour atteindre sa chatte, frottant contre les lèvres trempées et contre le petit bouton, jouant avec la pince.

Des décharges d’électricité passèrent dans sa chatte, ses murs se contractèrent et ondulèrent, et son escort boy retira la pince de son clitoris en plongeant dans son cul. Elle hurla son orgasme. « Jean ! »

Des vagues et des vagues de sensations s’abattirent sur son système et le mirent en pièce, et elle fut emportée par le flot, tandis que son escort boy plongeait rapidement en elle, la semence chaude de sa délivrance répandant de longs jets chauds de sperme dans le préservatif.

Le monde s’éloigna lorsque les contractions et les spasmes diminuèrent. Il la tenait contre lui. Il avait posé la tête dans le creux de son cou, les bras autour d’elle, toujours enfoncé en elle. Elle sentait que ses propres membres étaient inertes, et elle se laissa aller contre lui. Elle venait de vivre son premier cours d’éducation au plaisir pour femmes adultes

❤️ ❤️ ❤️

Cours d’éducation au plaisir pour femmes adultes est un service pour femmes modernes voulant apprendre tous les secrets du plaisir avec un gentleman expérimenté. Beaucoup de femmes ont envie d’apprendre à faire l’amour avec un gentleman sans les complications.

Respirez le voyage du plaisir intemporel et l’ère du jeu érotique lors d’une soirée privée orgasmique avec un gentleman. Entrez dans mon monde et sentez l’humidité envahir votre entrejambe grâce à la fantaisie d’une expérience de plaisir sans conséquences avec un escort boy respectueux et délicat. Cours d’éducation au plaisir pour femmes adultes pour le plaisir de la femme sensuelle qui est en vous.

Profitez de préliminaires sans fin avec votre escort boy . Noyez vos sens dans la séduction, Gentleman pour femmes en manque d’affection est une expérience exceptionnelle avec un gentleman. Vous n’oublierez jamais ce jour là. Vous pourrez enfin prendre du plaisir et abandonnez-vous à vos pulsions de femmes que je ferais exulter sous mes caresses de mâle viril.

apprendre avec un educateur patient

apprendre avec un educateur patient

Quelque soit votre âge, votre origine, votre couleur de peau, votre physique, je suis là pour combler votre envie de découverte. Gentleman pour femmes en manque d’affection va vous transporter dans la magie jouissive d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité . Cours d’éducation au plaisir pour femmes adultes pour frissonner d’un baiser dans le cou prise dans les bras d’un gentleman viril et tendre.

2 heures – 3 heures – 4 heures et jusqu’au bout de la nuit . Quelque soit la durée, je mets un point d’honneur à vous donner du plaisir grâce mon expérience des femmes. Veuillez vous renseigner en me contactant simplement par appel ou message.

Au plaisir de faire votre connaissance. Cours d’éducation au plaisir pour femmes adultes avec un prince charmant viril et tendre qui saura vous faire oublier vos petits soucis dans de grands moments de plaisir.
Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org/fr/rendez-vous/


  • -
Envied'unaccompagnement%personnalisé

Envie d’un accompagnement 100% personnalisé

Category:Accompagnateur,divertissement,escort boy Tags : 

Madame avait besoin d’un Envie d’un accompagnement 100% personnalisé. A peine arrivé dans sa chambre d’hôtel, le gentleman prit la dame dans ses bras et ils s’assirent dans le lit. Il la fit se blottir contre son torse, sa chaleur réchauffant ses membres, et il la tint contre lui avec une galanterie délicate.

De la chaleur s’était insinuée en elle à chaque endroit où leurs corps se touchaient. Elle était recroquevillée comme un chat sur ses genoux, le visage posé contre son épaule ferme, tout contre les contours de son corps. Quelle sensation merveilleuse.

L’escort boy avait posé ses mains sur elle. L’une était autour de sa taille, l’autre était posée sur sa cuisse, près de la ligne de couture de sa robe. Pour la première fois, elle remarqua son odeur mélangée avec ce célèbre parfum italien qui fit réagir ses hormones.

Jean était un mâle alpha sans honte ni excuse qui exsudait la confiance, qui dominait le monde par sa présence. Elle avait son corps tout contre le sien, elle se sentait fondre contre lui, et elle percevait qu’elle tenait confortablement dans ses bras. Sa propre douceur rencontrait sa force qui ne reculait pas sous son poids.

être une femme avec un escort boy

être une femme avec un escort boy

Le gentleman était sexy, intriguant, et, en regardant de plus près ces cheveux, Madame ressentait le besoin distinct de passer ses mains dedans. Elle ressentait un désir puissant qui prenait feu dans son estomac. Elle aurait dû en avoir honte, mais la pensée de cette main qui glisserait sous sa robe pour la toucher en son centre lui coupait le souffle. Et ces lèvres étaient tellement proches, elles suppliaient qu’on les suçote.

Elle suivit son instinct et décida d’embrasser cet homme à pleine bouche. Elle aspira sa lèvre inférieure dans sa bouche et la mordilla pour en sentir la fermeté. Ses mains grimpèrent le long des muscles tendus de son cou pour essayer d’attirer son visage contre elle.

Madame attrapa la main qu’il avait placée sur sa cuisse, la souleva et la posa sur son sein, appuyant la paume sur sa peau pour qu’il n’y ait aucun malentendu sur ce qu’elle voulait de lui. Puis, elle déposa des baisers bouche ouverte sur son cou noueux, léchant et mordillant sa clavicule.

L’escort boy lui souleva le menton avec la main qui n’était pas posée sur son sein et écrasa ses lèvres sur les siennes. Il la possédait, c’était tout ce à quoi elle pouvait penser. Son baiser vibrait à travers tout son corps. Elle se redressa ; elle voulait, elle avait besoin de se rapprocher de lui, mais sans jamais rompre le contact de leurs lèvres. Jean l’aidait dans ses mouvements maladroits pour qu’elle chevauche ses cuisses, collée contre lui. Elle pouvait sentir la bosse de son érection contre la barrière fragile de sa culotte.

C’était ça dont elle avait besoin, ce pour quoi elle se réveillait parfois la nuit ; de la passion pure, totale, sans regret, à laquelle il fallait obéir immédiatement.

Elle poussa un gémissement à ce contact et frotta son pelvis contre son membre couvert. Avec sa langue et ses dents, il explorait les profondeurs de sa bouche sans discontinuer.

Des flammes surgirent en elle, comme une faim qui effaça toute arrière-pensée quant à son idée originale. Tout ce qu’elle voulait, c’était sentir cet homme en elle. Et elle en voulait plus, elle voulait tout ce qu’il pouvait lui donner et plus encore. Elle avait passé beaucoup trop d’années à lire ses textes érotique et maintenant, après avoir entraperçu un simple goût de la passion explosive qu’il proposait, elle voulait le boire tout entier et s’y noyer. Elle avait besoin de sentir sa peau sous ses mains. Elle se fichait des restrictions que posaient leurs vêtements, désormais. Elle passa les mains sur son torse magnifique, tira sur sa chemise, la souleva, et révéla son torse qu’elle voulait gouter avec sa langue.

Elle retira sa bouche de la sienne, à peine un instant, pour avoir le temps de murmurer, « Enlève ça, » haletante de besoin, la respiration courte.

L’escort boy fit glisser les bretelles de la robe de ses épaules

L’escort boy fit glisser les bretelles de la robe de ses épaules

Il poussa un grondement, et arracha presque sa chemise en la faisant passer par-dessus sa tête. De nouveau, sa bouche se posa sur celle de Madame, avant qu’elle ait pu bien voir son torse. Il s’occupa rapidement de sa robe, sans relâcher son emprise sur sa bouche, les mains trouvant rapidement la fermeture éclair du tissu bleu.

L’escort boy fit glisser les bretelles de la robe de ses épaules, puis repoussa le tissu jusqu’à sa taille. Il défit l’agrafe de son soutien-gorge et libéra ses seins avant de le lancer sur le lit. Ils gémirent à l’unisson lorsque les seins nus de Madame entrèrent en contact avec son torse.

Il changea de position, de sorte que Madame soit allongée, le dos contre le lit, et qu’il la surplombe. Il prit ses mains et les plaça au-dessus de sa tête.

« Garde tes mains ici, » ordonna-t-il. Puis, sa bouche déposa une traînée de baisers sur sa poitrine jusqu’à arriver à ses seins. Du bout des lèvres, il saisit une aréole et se mit à suçoter le petit bout durci. Chaque traction liquide sur son sein envoyait des courants électriques à travers tout son corps. Sa robe se redressa, le tissu autour de sa taille, lorsqu’elle ondula des hanches contre la longueur épaisse de sa virilité, toujours emprisonnée dans son pantalon.

Une des mains de l’homme se glissa entre ses jambes et jusque dans sa culotte. D’un seul doigt, il traça le contour de ses lèvres et de ses replis déjà mouillés et glissants de désir. Il glissa deux doigts dans son canal resserré, et les hanches de Madame ruèrent, tandis qu’il pénétrait dans ses profondeurs. Du pouce, il frotta et fit des cercles autour de son clitoris, trouvant l’endroit exact qui lui faisait perdre la tête. La combinaison de ses doigts à l’intérieur de sa chatte, les tractions insistantes de sa bouche sur ses tétons qui en faisaient des pics dressés, et les attentions de son pouce sur son point sensible, lui fit dire quelque chose qu’elle n’avait jamais dit à un autre homme de sa vie.

 

« Baise-moi, » supplia-t-elle, au-delà de toute pensée et de toute raison.

Il gémit autour de son sein et arracha sa culotte d’un coup sec. Il défit son propre pantalon, le baissa sur ses jambes, et sa glorieuse érection jaillit en avant. Il enfila un préservatif et plaça sa virilité à son entrée, et d’une seule impulsion rapide, plongea dans sa chatte jusqu’à la garde.

Lorsqu’elle voulut rabaisser ses mains, il plaça une des siennes pour les plaquer au-dessus de sa tête. Il lui fit passer ses jambes autour de ses reins et s’enfonça un peu plus en elle. Puis, sans autre forme de procès, il se mit à faire exactement ce qu’elle lui avait demandé. Il lui offrit la baise de sa vie. S’il y avait eu une catégorie olympique pour le sexe, cet escort boy aurait été médaille d’or, un dieu parmi les simples mortels au sport de lit. Il faisait rouler ses hanches en impulsions courtes et brutales pour la faire devenir dingue, et alternait avec des plongées lentes et puissantes, où elle avait l’impression que sa large virilité allait la briser en morceaux, et qui la faisait supplier qu’il lui en donne plus.

« Pitié, » gémit-elle. Elle avait besoin de jouir. Mais il ne lui permettait pas.

Elle fut incroyablement soulagée de son expertise en yoga lorsqu’il lui fit replier les genoux jusqu’à sa poitrine, faisant basculer son pelvis vers le haut pour la pénétrer à un angle différent, atteignant un niveau inédit de profondeur. Il frottait sa longueur d’avant en arrière, avec certains mouvements si longs et si profonds qu’il lui faisait mal lorsqu’ils atteignaient son utérus, suivis par des coups de reins plus modérés, qui la faisaient haleter et lui donnaient envie d’en avoir plus.

La sueur perlait sur sa peau. Une pellicule légère avait recouvert le torse de l’homme qui accéléra l’allure, son sexe disparaissant en une succession rapide dans sa chatte. Elle se sentait encore plus bouillante, de voir son membre entrer en elle. Il frottait ses doigts contre son bouton gonflé, et elle se sentait approcher de son orgasme. Elle frissonna, dans le besoin de cette libération étincelante qu’elle sentait s’accumuler.

« Non, » gémit-elle lorsqu’il se retira, simplement pour la repositionner pour qu’elle soit à genoux sur le lit, le cul en l’air, la tête posée sur ses mains.

Plaisir pour toutes les femmes

Plaisir pour toutes les femmes

Il écarta les globes de son cul, les doigts traçant les lèvres de sa chatte, et Madame poussa un grognement. Son mécontentement se changea en gémissement à pleine voix lorsqu’il se mit à marteler sa longueur en elle par derrière. Il imposa un rythme brutal. Et elle prit chaque coup de rein, profitant pleinement des sensations, perdue dans la béatitude du besoin. Elle avait régressé en un être charnel pour qui la seule chose qui importait, c’était qu’il continue à la baiser.

Elle sentit ses doigts s’enfoncer dans ses hanches tandis qu’il pompait en elle. Elle remarqua que les sons de miaulement qu’elle entendait venaient d’elle. Il accéléra, martelant sa virilité en elle au point qu’elle vit des étoiles exploser derrière ses paupières.
Elle le sentait gonfler en elle à chaque coup de rein, et elle savait qu’il basculerait bientôt. Il fit passer sa main autour de sa taille sans ralentir son rythme sans merci. Il caressa son clitoris du pouce, frottant la chair gonflée, et Madame éclata en un millier de morceaux.

« Ah ! » cria-t-elle, les hanches se rabattant en arrière d’extase. Elle le sentit se contracter et rugir sa délivrance en se déversant en elle. Il continua à plonger, prolongeant l’orgasme, envoyant des vagues de spasmes en elle. Elle sentait ses muscles intérieurs se contracter et frissonner autour de sa longueur épaisse.

Ils s’effondrèrent sur le lit, allongés sur le côté. Sa virilité était encore à moitié dure et plongée dans ses replis glissants. Madame ferma les yeux et se laissa glisser dans un sommeil post-coïtal bienvenu, se sentant plus en sécurité et plus protégée qu’elle ne l’avait jamais été.

❤️ ❤️ ❤️

Envie d’un accompagnement 100% personnalisé est un service pour femmes modernes voulant jouir de façon multiple avec un gentleman expérimenté. Beaucoup de femmes ont envie d’apprendre les orgasmes multiples avec un gentleman sans aucune arrière pensée.

Respirez le voyage du plaisir sauvage et l’ère du jeu érotique lors d’une soirée privée orgasmique avec un gentleman. Entrez dans mon monde et sentez l’humidité envahir votre entrejambe grâce à la fantaisie d’une expérience de plaisir sans conséquences avec un escort boy respectueux et délicat. Envie d’un accompagnement 100% personnalisé pour le plaisir de la femme sauvage qui est en vous.

Envie d’un accompagnement 100% personnalisé est une expérience exceptionnelle avec un gentleman vraiment viril. Vous n’oublierez jamais ce jour là. Vous pourrez enfin prendre du plaisir bestialement et vous abandonner à vos pulsions de femmes animales que je ferais exulter sous mes caresses de mâle viril. Profitez d’accouplement sans fin avec votre escort boy.

Envie d'un homme objet pour un soir

Envie d’un homme objet pour un soir

Quelque soit votre âge, votre origine, votre couleur de peau, votre physique, je suis là pour combler votre envie de découverte. Soirée de plaisir animale avec un gentleman va vous transporter dans la magie jouissive d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité .Envie d’un accompagnement 100% personnalisé pour femmes adultes pour exulter lors de corps à corps bestiaux.

2 heures – 3 heures – 4 heures et jusqu’au bout de la nuit . Quelque soit la durée, je mets un point d’honneur à vous donner du plaisir grâce mon expérience des femmes. Veuillez vous renseigner en me contactant simplement par appel ou message.

Au plaisir de faire votre connaissance. Envie d’un accompagnement 100% personnalisé  saura vous faire oublier vos petits soucis dans de grands moments de plaisir.
Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org/fr/rendez-vous/


  • -
Son masseur décida de reprendre le contrôle

La visite de son masseur tantrique

Category:escort boy,Experience,Massage Tags : 

En attendant la visite de son masseur tantrique Jean, Madame était légèrement nerveuse. Il était sur le point de faire son apparition et elle n’avait encore jamais été avec quelqu’un d’autre que son mari. Elle avait oublié à quel point cela pouvait être excitant de rencontrer quelqu’un et de l’inviter chez soi pour la première fois.

Cette sensation lui faisait penser aux adolescentes toutes excitées à chaque interaction avec celui pour qui elles sont tombées folles amoureuses, même si dans ma situation, c’était avant tout du désir qu’elle ressentait pour lui.

Soudain, il frappa à la porte. Elle prit une profonde inspiration avant de lui ouvrir. Il était debout et encore une fois Madame était frappée par son aspect. Il était le gentleman pour femmes exigeantes, sorti tout droit d’une de ses visions. Il lui sourit alors, connaissant très bien l’effet qu’il avait sur les femmes. Il leva un sourcil et elle s’est rendue compte que Madame était encore en train de le regarder. Elle a senti son visage chauffer avant de lui sourire à son tour et de l’accueillir à l’intérieur.

Bon sang. Reprends un peu tes esprits, Tu n’es plus vierge. Ce n’est pas ta première fois avec un homme alors ne reste pas là.

—Je t’en prie, entre.

Son masseur était derrière elle quand elle lui fit visiter la maison. Cela lui donnait d’ailleurs le temps de calmer les battements rapides de son cœur. Il ne s’agissait que d’un massage dans un premier temps, n’est-ce pas? Il n’y avait pas de quoi s’inquiéter.

massage tantrique avec huile

Massage tantrique avec huile

Il faut dire que cela faisait assez longtemps qu’elle n’avait pas ressenti le toucher d’un homme. Elle en avait presque oublié le sentiment d’excitation à chaque effleurement de peau. Mais une chose était sûre, c’est qu’avec son masseur escort boy, elle n’était pas prête d’oublier cette soirée s’il avait déjà autant d’effet sur elle rien qu’en étant proche de elle.

—Alors… où veux-tu que je te masse?

—Eh bien, mon lit serait l’endroit le plus pratique.

Il la suivit jusqu’à sa chambre et elle pouvait presque sentir ses yeux sur son corps et le chemin qu’ils parcouraient avec curiosité. Elle s’était mise sur son trente-et-un avec une belle robe mettant en valeur ses formes et elle avait choisi avec finesse sa lingerie préférée.

Par chance, elle avait déjà une huile de massage encore sous son emballage. Son mari n’avait jamais été du genre à lui proposer un massage, même après une dure journée. Tant pis pour lui. Maintenant, elle avait un homme à sa disposition.

En entrant dans la pièce qu’elle partageait avec son mari, elle ne pouvait s’empêcher de se demander comment il réagirait s’il la voyait avec un autre homme dans ce lit. Cette pensée s’envola presque aussitôt. Dorénavant, il ne se souciait guère d’elle et elle de lui. Cela faisait des années que cette situation durait et elle avait bien mérité un peu de répit. Madame était jeune et elle n’allait pas s’attarder sur un homme qui ne la désirait plus.

Soudain, elle sentit la main de son masseur se poser dans le creux de ses reins, lui effleurant le bas du dos et lui envoyant un frisson d’excitation le long de la colonne vertébrale. Aucune parole n’était nécessaire à présent. Ils savaient tous les deux où cela allait les mener. Elle s’est alors couchée sur le ventre sur le lit et son masseur commença à utiliser la magie de ses mains sur elle.

le masseur tantrique écarta finalement sa petite culotte

Le masseur tantrique écarta finalement sa petite culotte

Ses mains lui faisaient le plus grand bien en massant son corps endolori. Elle se mordillait les lèvres en fermant les yeux lorsqu’il lui fallait étouffer un gémissement. Elle essayait de ne pas trop montrer à quel point ses caresses lui faisaient plaisir même si elle pouvait déjà se sentir plus relaxée qu’il y a quelques minutes.

—Mmm… ça fait du bien.

—Tu aimes? C’est pourtant un peu difficile pour moi de te masser correctement alors que tu portes encore tes vêtements. Laisse-moi t’enlever ta robe pour me donner un meilleur accès.

La façon dont il prononça ses mots ne lui laissait guère le choix, non pas qu’elle allait refuser sa demande. Madame était plus que ravie de lui obéir si cela lui permettait de sentir ses mains chaudes sur sa peau.

Madame était à peine relevée que sa robe était déjà à ses pieds, la laissant seulement en sous-vêtements devant lui. Pendant une seconde, elle n’osait pas le regarder dans les yeux. Madame était étonnamment surprise de voir son expression. Ses yeux étaient brillants, ses pupilles dilatées, et il était évident qu’il essayait de lui cacher à la fois son sourire et sa réaction physique.

Une fois de plus allongée sur le lit, elle pouvait cette fois sentir l’air frais sur son dos. Le matelas s’affaissa de chaque côté d’elle lorsque son masseur est venu la chevaucher naturellement.

Le masseur dégrafa son soutien-gorge et fit glisser les lanières de celui-ci pour pouvoir la masser comme il le voulait. Le masseur avait la bouteille d’huile de massage en main et elle savourait déjà l’odeur de celle-ci avant qu’il ne la touche.

Ses mains étaient à nouveau sur son dos étalant sensuellement un peu d’huile et elle savait qu’il allait être très difficile pour elle de cacher ses réactions. C’était beaucoup mieux maintenant qu’il la tenait en-dessous de lui portant seulement sa culotte en dentelle. Il commença par travailler ses épaules, avant de descendre de plus en plus bas. Il créait son chemin sur son corps et elle se sentait devenir un peu plus chaude à son contact.

Ses mains passaient sur ses côtés, frôlant délicieusement ses seins et elle espérait qu’il allait bientôt la toucher plus intimement. Car oui, elle en voulait plus. Elle en avait besoin. Quand ses mains étaient sur ses hanches, elle s’imaginait ce que cela ferait de la tenir de cette façon mais plus brutalement pendant qu’il s’enfonçait en elle avec force. Mmm… C’était vraiment.

Le sentiment d'excitation à chaque effleurement de peau

Le sentiment d’excitation à chaque effleurement de peau

Madame le sentait la toucher de manière plus osée lorsqu’il est arrivé à ses fesses. En effet, il hésita une seconde seulement avant de commencer à lui caresser le cul. La respiration de Madame se faisait de plus en plus difficile. Il était doux d’abord, presque comme s’il voulait la tester et vérifier si Madame était d’accord avec ce qu’il lui faisait. S’il attendait un quelconque refus de sa part, il pouvait attendre encore longtemps. Il pouvait tout lui demander à cet instant.

Madame gémit tandis qu’il commençait à écarter ses fesses tout en continuant son massage érotique. Avec déception, il retira ses mains mais Madame était ravie de savoir qu’il n’en avait pas terminé avec elle. Il continua à lui masser les cuisses avec douceur sans jamais aller plus haut.

Son masseur tantrique la touchait avec habileté et découvrait chaque zone érogène de son corps. Il avait pour le moment, évité la principale mais elle n’avait aucun doute sur le fait qu’il lui faisait attendre le meilleur pour la fin.

Ses doigts se glissèrent finalement de plus en plus haut à son plus grand bonheur. Il était à la fois si proche et si éloigné de l’endroit où je le voulais tant.

Il la taquinait et à chaque seconde, les sensations en étaient presque trop pour elle. Sa chatte palpitante de désir était de plus en plus humide pour lui au fur et à mesure de ce massage.

Soudain, le masseur tantrique écarta finalement sa petite culotte et seule barrière entre lui et son corps brûlant, pour la trouver mouillée sur ses doigts. Elle ne pouvait s’empêcher de gémir son approbation, la tête encore sur l’oreiller. Il enfonça alors un de ses doigts en elle, lui volant un gémissement de plus. elle a enfin levé la tête pour le regarder. Ses yeux étaient fixés sur sa chatte et sur ce qu’il lui faisait. Il avait l’air concentré et déterminé, mais surtout… affamé. elle a jeté un coup d’œil vers le bas pour vérifier et oh oui, elle ne s’était pas trompée! Cet homme la désirait et elle admira l’impressionnante bosse dans son pantalon.

—Tu veux quelque chose, dit-il.

—Je te veux… en moi.

Jean retira son boxer tendu et sa queue jaillit devant ses yeux. Madame se lécha les lèvres en observant sa taille. Elle n’avait encore jamais rencontré quelqu’un d’aussi énorme. Elle n’avait aucune idée si elle pouvait le prendre en elle, qu’il s’agisse de sa bouche ou de son sexe.

—Tu penses pouvoir me prendre entièrement? Je sais que je suis assez bien gâté dans ce département…

Il demanda en se caressant et elle rougit.

—Il n’y a qu’à essayer pour savoir.

—Bonne réponse, murmura-t-il, de sa voix chaude et basse.

A partir de là, il n’y avait plus besoin de continuer le prétexte du massage pour pouvoir se toucher avec liberté. Il se voulaient tous les deux et rien n’allait les empêcher d’agir en conséquences.

Ses seins étaient gonflés de désir

Ses seins étaient gonflés de désir

Madame s’est retournée sur le lit pour lui faire face, laissant ainsi tomber son soutien-gorge délaissé. Son masseur dévorait ses seins avec ses yeux. Mais pour le moment, elle voulait le remercier pour un si bon massage en faisant courir sa langue tout le long de son membre jusqu’à le rendre dingue de plaisir. Une goutte de son élixir était déjà apparue sur le bout de sa virilité, suppliant de venir la lécher.

—Merci pour le massage. C’était exquis. Je veux te remercier comme tu le mérites si tu es d’accord…

Elle le regarda droit dans les yeux avec un sourire au coin des lèvres.

—Comment refuser à une si belle femme quand elle te fait les yeux doux?

Sans plus attendre, elle est venue se pencher au dessus de lui, en se cambrant jusqu’à abaisser sa bouche sur son torse, déposant des baisers de plus en plus bas jusqu’à atteindre son sexe tendu. Madame voulait le taquiner légèrement pour lui rendre la monnaie de sa pièce. Alors en lui lançant un regard un peu espiègle, elle est venue embrasser tout le tour de son corps sans jamais toucher sa verge si fièrement présentée devant elle.

Il grogna en passant sa main dans ses cheveux. Il ne la forçait pas à aller plus vite mais ils savaient tous les deux qu’il était à deux doigts de craquer en la poussant à le prendre en bouche.

Décidant qu’il avait assez souffert comme ça, elle se dirigeait alors vers sa virilité tendue à l’extrême, laissant glisser sa langue tout le long en l’embrassant avec tendresse. Son masseur commença alors à la diriger légèrement vers le bout de sa queue. Elle ne savait pas vraiment lequel d’eux deux en avait le plus envie.

Elle n’était pas sûre de savoir comment le prendre entièrement dans sa bouche mais ce n’était pas par manque d’enthousiasme. Pour la première fois de sa vie, elle avait vraiment envie d’être possédée par tous les moyens par un homme.

Son masseur décida de reprendre le contrôle et se pencha pour l’embrasser follement. Son baiser devenait de plus en plus possessif. Il est venu prendre un de ses seins dans sa main et elle gémit doucement dans sa bouche.

Jean est venu faire courir son pouce sur son téton dur en y traçant des cercles autour. Ses seins étaient gonflés de désir. Son masseur les caressait doucement l’un après l’autre avant de venir l’embrasser le long de son cou pour venir en prendre un à pleine bouche. Surprise, elle gémit quand il se mit à sucer avec ardeur son téton. Une de ses mains est venue derrière sa tête pour l’encourager alors que ses coups de langues continuaient à se frayer un chemin sur sa poitrine. Ses dents sont venues la mordiller légèrement, lui laissant le souffle coupé. C’était presque trop à supporter.

Le gentleman ne mit pas longtemps avant de s’allonger sur le lit pour se positionner au-dessus d’elle. Madame écarte ses jambes sans même qu’il ne lui le demande, lui laissant libre accès à son corps. Il glissa alors un doigt le long de sa fente et commença à se glisser entre ses cuisses, jusqu’à avoir son visage à hauteur de sa chatte. Ses cuisses frémissaient en réponse.

La suite Dimanche lors de la visite de son masseur tantrique…

❤️ ❤️ ❤️

La visite de son masseur tantrique est un service pour femmes modernes voulant découvrir tous les secrets du plaisir avec un gentleman expérimenté. Beaucoup de femmes ont envie de faire l’amour avec leur masseur car une séance de massage tantrique peut déclencher des envies de sexe extrêmement forte.

Respirez le voyage du massage tantrique et l’ère du jeu érotique lors d’une soirée privée orgasmique avec un gentleman. Entrez dans mon monde et sentez l’humidité envahir votre entrejambe grâce à la fantaisie d’une expérience de plaisir sans conséquences avec un escort boy respectueux et délicat. La visite de son masseur tantrique pour le plaisir de la femme sensuelle qui est en vous.

Profitez de préliminaires sans fin avec votre escort boy . Noyez vos sens dans la séduction, La visite de son masseur tantrique est une expérience exceptionnelle avec un gentleman. Vous n’oublierez jamais ce jour là. Vous pourrez enfin prendre du plaisir et abandonnez-vous à vos pulsions de femmes que je ferais exulter sous mon massage de mâle viril.

Le masseur avait la bouteille d'huile de massage en main

Le masseur avait la bouteille d’huile de massage en main

Quelque soit votre âge, votre origine, votre couleur de peau, votre physique, je suis là pour combler votre envie de découverte. La visite de son masseur tantrique va vous transporter dans la magie jouissive d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité . Amant professionnel du divertissement pour femmes adultes pour frissonner d’un baiser dans le cou prise dans les bras d’un gentleman viril et tendre.

2 heures – 3 heures – 4 heures et jusqu’au bout de la nuit . Quelque soit la durée, je mets un point d’honneur à vous donner du plaisir grâce mon expérience des femmes. Veuillez vous renseigner en me contactant simplement par appel ou message.

Au plaisir de faire votre connaissance. La visite de son masseur tantrique avec un charmant gentleman viril et tendre qui saura vous faire oublier vos petits soucis dans de grands moments de plaisir.
Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org/fr/rendez-vous/

 


  • -
Soirée de plaisir animale avec un gentleman

Soirée de plaisir animale avec un gentleman

Category:Accompagnateur,escort boy,gentleman Tags : 

L’escort boy avait rendez-vous avec un femme pour une soirée de plaisir animale avec un gentleman. Il se présenta à la réception de l’hôtel quelques minutes avant vingt heures. Le concierge appela la dame pour annoncer Monsieur Jean. Il lui indiqua le numéro de la chambre et l’étage. Jean prit l’ascenseur déjà excité à l’idée de retrouver cette femme qui l’attendait prête pour un séance de plaisir avec un gentleman inconnu.

Cette femme était une lionne, et il allait la dompter. Aucune entrée en matière, aucun préliminaire, aucune préparation. Madame se tenait debout devant lui, déjà nue. Une main posée sur la poignée de la porte, l’autre posée contre un retour de mur, elle lui barrait le chemin.

Un jambe légèrement en avant masquait à peine son intimité, alors que ses seins nus, durcis par l’atmosphère fraîche de la pièce climatisée, se tendaient en avant vers lui. Il eut à peine le temps de voir son visage : elle s’était maquillée comme pour un soir de fête : ses yeux, qui lui donnaient un air malade et faiblard tout à l’heure, étaient désormais habillés par un eye-liner noir et un mascara assorti, qui faisaient ressortir l’animalité de son regard.

Ses lèvres étaient enduites d’un baume rouge sombre, qui contrastait élégamment avec la blancheur pure de son teint de peau. Ses cheveux, savamment coiffés en hauteur, laissaient s’échapper quelques mèches récalcitrantes qui tombaient dans son dos et devant son visage. Il eut à peine le temps de capturer cette image dans sa mémoire avant qu’elle ne disparaisse : déjà, elle s’agenouillait devant lui, et empoignait sa virilité.

séance de plaisir animal

séance de plaisir animal

En quelques secondes à peine, celui-ci se retrouva de nouveau tout entier dans sa bouche, et elle le suçait avec avidité, tout en le regardant droit dans les yeux. L’homme n’en croyait pas ses yeux. Il était vingt heures pile, elle le pompait déjà, et il était toujours debout dans le couloir.

Il profitait avec délectation de cet instant comme suspendu dans le temps. Certes, il se souvenait qu’il était venu avec l’idée de la démonter ; mais, Quel mal y avait-il à la laisser d’abord prendre les rennes, le temps de le chauffer un peu ? Si cela lui faisait plaisir.

Et a priori, elle semblait en effet prendre du plaisir : elle maniait son manche à la perfection, sans fausse note. Peut-on réellement réussir aussi bien ce que l’on entreprend si l’on aime pas un minimum ce que l’on fait ? Il ne se posait même pas la question, bien trop occupé à savourer les va-et-vient de cette petite langue tiède sur lui. Il bandait bien, si bien que son corps était dans le couloir, mais que son gland, lui, était dans la chambre.

Debout sous les lumières chaudes, sur la moquette pourpre, dans cette allée remplie de moulures et de tableaux somptueux, il lui semblait que la nuit tombait alors qu’il fermait ses paupières pour mieux se concentrer sur ses sensations.

Il ressentait les caresses, humait le parfum, écoutait les bruits de succion, lorsqu’il entendit un bruit métallique dans le lointain. Il eut un mouvement pour se dégager de l’emprise de Madame, qui le stoppa, en compressant son sexe entre ses mains. Il attendit.

Un second bruit, plus fort, et il tenta d’avancer dans la chambre ; mais encore une fois, il ne put bouger. Il fit un pas en avant, et s’empala dans la gorge de la jeune femme, qui restait agenouillée là, comme plantée dans le sol. S’il ne pouvait pas s’enfoncer plus profondément en elle, il ne pourrait pas avancer davantage.

Il attendit. Il entendit des bruits de pas étouffés sur la moquette. S’il les entendait, c’est qu’ils étaient tout près. Il tourna la tête, et vit un homme, à peine quelques mètres plus loin, qui s’avançait vers lui. Alors qu’il se figeait, son sexe se raidit, et Madame tentait de l’assouplir avec davantage de vigueur.

L’homme avançait toujours, et lorsqu’il ne fut plus qu’à un mètre ou deux, il hocha la tête, marmonnant un « bonsoir » courtois. Le gentleman lui rendit son hochement de tête, mais fut incapable de prononcer le moindre mot, alors que son gland tapait contre la luette de la jeune femme.

L’inconnu remarqua la mine figée du gentleman, et ralentit le pas pour voir ce qu’il se passait. Il vit la scène toute entière, une fraction de seconde, avant que son élan ne l’entraîne derrière l’homme. Il se retourna après l’avoir dépassé, sans s’arrêter, mais ralentissant encore le pas. Il observait cette jeune femme splendide, en train d’offrir une fellation à celui qu’il imaginait évidemment être son compagnon.

Sexe bestial avec votre escort boy

Sexe bestial avec votre escort boy

Il y en a qui ont de la chance, pensa-t-il, en jetant un dernier regard à l’homme, avant d’être forcé de se retourner pour continuer son chemin. Ses pas l’emmenaient au loin, mais son esprit resterait là pendant des heures, des jours. Pourquoi jamais personne ne m’a sucé dans ce couloir ? Je viens ici souvent, pourtant.

L’escort boy lui aussi mit un certain temps à se remettre de cette scène étrange. Quelle était cette femme qui se laissait voir en pleine action par des inconnus ? Il regardait Madame faire son office, et elle soutenait toujours son regard. Elle savait qu’un homme était passé. Elle savait qu’on l’avait vue. Elle s’en fichait. Peut-être même que ça lui plaisait.

Est-ce qu’elle espérait justement être vue, pour que d’autres hommes se joignent à eux ? Pensait-elle qu’il ne suffirait pas à la combler ? Ses pensées divaguaient alors que le regard de Madame, intraduisible, était toujours plongé dans le sien, et cela commençait à le rendre fou. Cela faisait plusieurs minutes qu’elle le suçait sans discontinuer, et il commençait à perdre patience. C’était bon, mais il lui en fallait davantage.

Il empoigna la jeune femme par les cheveux pour la faire se relever. Il tenait à se faire bien comprendre : s’il avait esquissé un mouvement peu sûr de lui tout à l’heure, là, il ne tolèrerait pas de se faire à nouveau repousser. Madame le comprit, et elle se laissa faire. Il la tira en arrière tout en avançant, et l’embrassa.

Il bandait comme un taureau, et il plongea sa langue entre ses lèvres sans se demander comment elle aimerait être embrassée. Il remplit sa bouche de sa langue épaisse, de sa salive fraîche, tout en la maintenant en arrière. Il se penchait sur elle pour mieux la dominer, et elle se courbait en arrière pour mieux se soumettre.

Il sentait son sexe frotter contre les cuisses nues de sa proie, battant de droite, de gauche, à mesure qu’il s’avançait. Leur progression fut finalement stoppée par les mollets de Madame qui butèrent contre le cadre du lit, et qui bascula immédiatement sur le matelas. Elle l’entraîna dans sa chute, et il tomba lourdement sur elle, incapable de se retenir.

Son sexe saillant s’écrasa entre leurs ventres. D’un côté, le gentleman contractait ses abdominaux, et la bite congestionnée était repoussée de l’autre, entre les hanches fines et sur la peau laiteuse et souple de la belle, qui épousait sa forme. Comme si elle était posée sur un oreiller confortable, la queue s’enfonçait pour se lover dans la chair tiède.

L’homme appréciait ce confort, et entamait déjà un mouvement de fornication. Il faisait glisser sa verge toujours humide de salive sur le corps mince, presque frêle. Il devait faire au moins deux fois son poids, et n’avait aucun mal à agir selon son désir. Il s’avança sur le lit, et son sexe remonta le long du corps de Madame, pour désormais se frotter entre ses seins. Il donnait les mêmes coups de reins que ceux qu’il donnerait plus tard en elle ; ainsi, il baisait sa poitrine, et Madame ne bougeait toujours pas.

Jean remonta encore, pour planter une nouvelle fois sa queue dans la bouche abandonnée ; mais cette fois-ci, Madame, la tête coincée entre le lit et les hanches musclées, étant prisonnière de ses mouvements, c’était lui seul qui déciderait du rythme. Et il lui baisa la gorge.

Ses testicules tapaient sur le menton qui rougissait, les poils de son pubis râpaient le nez qui s’écrasait, et son sexe écartait la mâchoire, bloquait la respiration, et faisait abondamment saliver la jeune femme qui, sur le dos, se noyait presque dans ses propres flux. À mesure que Madame toussotait, crachait, l’homme éructait, râlait.

Au bout de quelques minutes, il fallut de nouveau changer de position : si les sensations étaient agréables et variées, elles restaient limitées, et des centaines d’idées se bousculaient dans son esprit. Alors, il recula, et se leva, pour faire face à Madame.

elle cria encore fort, emporté dans un orgasme qui lui fit perdre la vue pendant un instant

elle cria encore fort, emporté dans un orgasme qui lui fit perdre la vue pendant un instant

Madame se retourna pour se mettre à quatre pattes sur le lit, dans une position des plus langoureuses. Ses fesses tendues vers le ciel masquaient ses jambes qu’elle tenait serrées pour mieux relever ses hanches. Son corps plongeait sur le matelas, de sorte que ses seins étaient enfoncés dans la literie, masqués par les draps enchevêtrés.

Son visage qui retrouvait peu à peu ses couleurs lui faisait face, et ses yeux criaient famine. Ses bras tendus en avant l’appelaient à elle, comme dans une position de prière adoptée pour plaire à un être tout puissant. Il ne réfléchit pas davantage.

Le gentleman posa son sexe sur le cul tendu. Il luisait encore, mais n’était plus vraiment humide : il espérait que la jeune femme mouillait. Il cracha sur elle, et d’une main, étala sa salive jusqu’entre ses lèvres. La précaution avait été inutile, et ce constat le fit vibrer de plaisir. Il enfila un préservatif.

Madame s’était mise en position, et était trempée rien qu’à l’idée de ce qui allait lui arriver, sans savoir ce que ce serait. Alors, il la pénétra. D’un geste sûr, il entra tout entier en elle, sans même toucher le reste de son corps pour se guider. Il s’enfonça droit dans sa vulve sans difficulté, et ils gémirent de concert. Leurs sexes étaient affolés par tant de plaisir : la petite chatte se contractait sur le manche qui drainait à lui seul tout le sang du corps de l’homme. Celui-ci donna quelques légers coups de reins pour s’acclimater à ce nouvel habit qu’il enfilait, et, puisqu’il semblait parfaitement ajusté, s’immobilisa pour mieux se complaire en lui.

Madame se dandinait pour qu’il poursuive ces efforts tant attendus. Elle entendit dans son dos un souffle masculin. Jean prévoyait d’utiliser un lubrifiant pour mieux la pénétrer. Elle se trémoussait donc, avançant et reculant, pour satisfaire la soif de son vagin d’être pénétré.

Il se pencha en avant, pénétrant Madame au plus profond. Celle-ci soupira de satisfaction alors qu’elle sentait son corps sur elle, et que ses mouvements reprenaient. Madame gigotait, lui massant délicieusement le sexe. Elle aimait le plaisir que lui procurait la peau de l’homme contre la sienne.

Un râle d’homme continu se saccadait à chaque fois que le pénis arrivait en butée. Elle releva la tête. Elle vit l’homme, agenouillé entre ses jambes. Elle vit le chibre solide toujours planté dans son anus. Elle vit un sextoy disparaître sous son clitoris, entre ses lèvres. Elle cligna des yeux pour mieux voir, puis laissa basculer sa tête en arrière. Elle sentait le sextoy, modeler sa petite vulve sur son passage.

Elle sentait le jouet sexuel entrer en elle, toujours plus profond. Cela ne s’arrêterait-il jamais ? Alors que l’homme l’enfonçait toujours en elle, elle tentait de concentrer son attention davantage sur la bite, inerte dans son rectum, qui paraissait désormais bien moins à l’étroit.

Cette sensation là prise à part était bien plus agréable. Mais lorsque le sextoy fut entièrement entré, l’escort boy alluma les vibrations du sextoy et reprit en même temps son mouvement de va-et-vient. Il bourrait son manche dans son cul comme s’il était seul en elle. Il s’allongea sur Madame de tout son poids, et elle ferma les yeux. Il posa ses lèvres sur les siennes, et l’embrassa avidement.

Madame prenait en cet instant tellement de plaisir, car la langue de l’homme dans sa bouche, son énorme queue dans son anus, et le sextoy vibrant dans sa chatte représentaient trop de stimulations à la fois, et elle hurla. Rugissant comme une lionne prise par son mâle en rut. L’homme enfonça sa langue et son sexe plus profondément, et appuya son ventre sur elle pour comprimer le sextoy, et elle cria encore fort, emporté dans un orgasme qui lui fit perdre la vue pendant un instant. A cet instant l’homme déversa lui aussi son élixir en jouissant bruyamment.

❤️ ❤️ ❤️

Soirée de plaisir animale avec un gentleman est un service pour femmes modernes voulant jouir de façon multiple avec un gentleman expérimenté. Beaucoup de femmes ont envie d’apprendre les orgasmes multiples avec un gentleman sans aucune arrière pensée.

Respirez le voyage du plaisir sauvage et l’ère du jeu érotique lors d’une soirée privée orgasmique avec un gentleman. Entrez dans mon monde et sentez l’humidité envahir votre entrejambe grâce à la fantaisie d’une expérience de plaisir sans conséquences avec un escort boy respectueux et délicat. Soirée de plaisir animale avec un gentleman pour le plaisir de la femme sauvage qui est en vous.

Profitez d’accouplement sans fin avec votre escort boy. Soirée de plaisir animale avec un gentleman est une expérience exceptionnelle avec un gentleman vraiment viril. Vous n’oublierez jamais ce jour là. Vous pourrez enfin prendre du plaisir bestialement et vous abandonner à vos pulsions de femmes animales que je ferais exulter sous mes caresses de mâle viril.

Quelque soit votre âge, votre origine, votre couleur de peau, votre physique, je suis là pour combler votre envie de découverte. Soirée de plaisir animale avec un gentleman va vous transporter dans la magie jouissive d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité . Soirée de plaisir animale avec un gentleman pour femmes adultes pour exulter lors de corps à corps bestiaux.

2 heures – 3 heures – 4 heures et jusqu’au bout de la nuit . Quelque soit la durée, je mets un point d’honneur à vous donner du plaisir grâce mon expérience des femmes. Veuillez vous renseigner en me contactant simplement par appel ou message.

Au plaisir de faire votre connaissance. Soirée de plaisir animale avec un gentleman saura vous faire oublier vos petits soucis dans de grands moments de plaisir.
Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org/fr/rendez-vous/