Category Archives: escort service

  • 0
Une Proposition sensuelle et des Jeux Erotiques

Une Proposition sensuelle et des Jeux Erotiques

Category:Accompagnateur,escort boy,escort service Tags : 

Quand Madame contacte le gentleman pour dames, elle veut une proposition sensuelle et des jeux érotiques. Jean se présente à la porte de sa maison vers 20h pour lui faire vivre une expérience unique de plaisir pour femme adulte cherchant à se divertir.

Madame et son escort boy discutent pendant un long moment, Jean ne parle pas énormément mais l’écoute, et elle a besoin de quelqu’un pour l’écouter en ce moment. Madame lui raconte le stress de maintenir sa vie de famille et sa vie professionnelle, son ex-mari qui ne prend pas en charge les enfants et ne l’aide pas, ses autres petits soucis …

Le gentleman lui adresse ses compliments sur son physique. Madame reste bouche bée, cela fait longtemps qu’on ne m’a pas parlé comme ça et déjà que sa présence la troublait, ses paroles lui font perdre la tête. Elle balbutie quelques remerciements d’un air gêné et elle rougit.

Jean voit bien qu’elle n’est pas insensible, pose son verre à côté de lui, l’escort boy se rapproche, pose sa main sur sa joue et l’embrasse. Madame sent une bouffée de chaleur et d’excitation parcourir son corps, cet homme si beau, avec elle au coin du feu, qui le désire. C’est une proposition sensuelle et des jeux érotiques pour toute la nuit.

l'escort boy se rapproche, pose sa main sur sa joue et l'embrasse

L’escort boy se rapproche, pose sa main sur sa joue et l’embrasse

Le gigolo continue de l’embrasser et passe son bras autour de sa taille pour se rapprocher un peu plus d’elle, elle sent son corps contre le sien. Madame pose ses bras autour de son cou et l’embrasse en retour.Son escort boy l’enserre de ses bras et elle décide de déboutonner sa chemise, elle retire chaque bouton délicatement, ouvre sa chemise et la lui enlève.

En effet, Jean est plutôt bel homme, elle le regarde en se mordillant les lèvres,elle a envie de lui.Son escort boy la saisit d’une main par la taille et la serre contre lui, ses doigts viennent caresser son visage et il l’embrasse, et elle l’enlace avec ses bras. Le sentir contre elle, si proche, la rend folle.Son escort boy ne parle pas beaucoup mais sait comprendre ce dont il a envie.

Madame descend ses mains pour dézipper son pantalon, au niveau de la braguette elle sent son érection, si dure. Madame veut la voir, elle commence à descendre son pantalon et il se charge de finir de le retirer.

Effectivement, elle voit sa queue durcie et contenue par le tissu de son caleçon d’un coton gris délicat aux coutures blanches, mais qu’il ne retire pas tout de suite.

L’accompagnateur se penche vers elle pour l’embrasser et lui retire sa chemise, sa chemise en soie noire qui glisse sur sa peau. Ses poils se hérissent, sa peau frissonne sous le contact de la chemise qu’il retire et de sa peau qui l’effleure.

Son soutien-gorge est rouge, fait d’une dentelle fine dont les bretelles viennent se croiser élégamment dans son dos.

Jean fait glisser ses doigts le long de ses bretelles et dégrafe son soutien-gorge, libérant sa poitrine dont les tétons se durcissent d’excitation.

L’escort boy semble également excité par leur vue et fait rouler ses tétons entre ses doigts avant de venir les embrasser, les mordiller et les titiller avec sa langue.

Madame s’allonge sur le tapis moelleux, très épais et tellement confortable, et il lui retire sa jupe qui glisse doucement le long de ses jambes. Heureusement elle avait assorti sa culotte à son soutien-gorge, une culotte rouge en dentelle qu’il lui enlève aussitôt qu’il a fini de retirer sa jupe, ses yeux pétillent d’excitation. Son escort boy caresse ses jambes. 

Son escort boy caresse ses jambes

Son escort boy caresse ses jambes

Madame est maintenant allongée nue et totalement offerte à lui, et Jean se penche entre ses jambes, il parcourt son ventre de baisers, ses hanches, puis descend doucement vers son entre-jambe.Son escort boy écarte doucement ses cuisses et vient embrasser d’abord le haut de son pubis, et descend jusqu’à son clitoris qu’il encercle avec sa langue.

Ses coups de langues sur sa chatte sont délicieux, il passe et repasse sur son clitoris et ses jambes se contractent sous les ondes de plaisir qu’il lui procure.

Sa respiration s’accélère et son souffle est haletant. Ses mains maintiennent fermement ses cuisses et il lèche sa chatte de façon toujours plus insistante, langoureuse, ses hanches roulent sous ses coups de langue et elle sent une chaleur monter doucement en elle. Madame gémit d’excitation, il me fait tellement de bien.

Ses coups de langue s’intensifient toujours plus sur son clitoris afin de la faire jouir et elle vient, elle pousse un cri dans un ultime souffle et son corps alourdi et tellement léger à la fois retombe et s’enfonce dans le tapis moelleux. Ses muscles se décontractent et Madame se sent tellement détendue par le cunnilingus de son escort boy. Elle lui sourit et il s’allonge contre elle pour venir l’embrasser tout en lui caressant les seins.

Madame se sent tellement détendue par le cunnilingus de son escort boy

Madame se sent tellement détendue par le cunni de son escort boy

Quand elle reprend ses esprits, elle décide de s’occuper de lui et dirige ses mains vers son érection, encore plus grosse que tout à l’heure, ce cunni l’a excité lui aussi.

Elle baisse son boxer, libérant son érection, et saisit son membre, si gros et si dur, que ses mains encerclent. Son sexe est chaud et doux, elle le branle d’une main et lui caresse les testicules de l’autre.

Son souffle s’accélère et à mesure qu’elle l’astique, de plus en plus fermement, des grognements de plaisir lui échappent. L’escort boy pose une de ses mains sur sa cuisse et l’autre derrière sa tête, il la laisse entièrement s’occuper de lui et semble adorer cela.

Ça l’excite aussi de l’avoir entièrement pour elle et de lui faire plaisir en le branlant. Au bout d’un moment, il pose sa main sur la sienne pour lui demander d’arrêter et lui demande d’aller chercher une capote dans sa veste.

Lorsqu’elle revient il  regarde intensément. Madame lui sourit malicieusement et vient le rejoindre.Son escort boy s’est assis en tailleur, se maintenant avec ses bras derrière lui, ses mains posées sur le tapis. 

Dans cette position sa queue ressort triomphalement. Elle le rejoint, pose la boîte à côté d’eux, s’agenouille devant lui, se penche et saisit sa queue dans sa bouche. Elle entend un souffle de soulagement et d’excitation de sa part, et elle le suce avec hardeur. Ses lèvres vont-et-viennent le long de sa grosse queue et sa langue vient lécher son gland, très excité sous sa langue.

Ses lèvres vont-et-viennent le long de la grosse queue de l'escort boy

Ses lèvres vont-et-viennent le long de la grosse queue de l’escort boy

Ses hanches se mettent à bouger pour enfoncer sa queue dans sa bouche, elle le suce plus profondément. Madame le suce et malaxe en même temps ses testicules, et des gouttes de son élixir lubrifiant perlent de son gland, il est excité.

Madame a envie de sentir sa queue dure en elle. Elle se relève doucement et lui, toujours assis, prend une capote dans la boîte et l’enfile, puis lui prend la main pour la faire venir sur lui. Elle pose ses jambes de chaque côté de ses hanches et elle vient enfoncer sa queue lentement en elle.

Madame soulève ses hanches et s’enfonce de nouveau en lui, de plus en plus vite, d’un de ses bras, il lui encercle la taille pour la rapprocher de lui et l’embrasse. Elle pose ses bras autour de son cou. 

L’escort boy soulève ses hanches et la pilonne de ses coups de reins, de plus en plus intensément, et Madame s’accroche à lui, savourant sa queue qui la pénètre.

Le gentleman pour dames est si dur, elle sent sa queue aller et venir en elle de plus en plus profondément.

Jean s’enfonce de plus en plus fort et dirige sa main doucement vers son entre-jambe pour caresser son clitoris en même temps qu’il la prend. Cette sensation est délicieuse.

Madame sent la chaleur de la cheminée dans son dos qui réchauffe sa peau, c’est si agréable. Elle resterait contre lui pendant des heures.

L’escort boy la pilonne toujours plus fort et elle lui propose de la prendre à quatre-pattes, elle veut le sentir encore plus profondément en elle. Madame sent qu’il en a envie. Son escort boy acquiesce en souriant, l’embrasse, puis elle se retire.

La belle dame se place à quatre-pattes devant le cheminée et il vient derrière elle, lui met une petite fessée ce qui la surprend et lui fait échapper un petit cri d’excitation.

L’escort boy pose une des mains sur ses fesses et saisit sa queue de l’autre pour l’enfoncer dans sa chatte brûlante gorgée de mouille.

Le sentir en elle est divin, ses coups de reins viennent lui enfoncer sa grosse queue encore et encore.

Elle se cambre, il saisit ses fesses de ses mains et intensifie encore ses mouvements. C’est si bon.

Encore quelques coups et ils jouissent ensemble, bruyamment, dans un râle qui les emporte tous les deux. Son escort boy est enfoncé en elle, il vient de jouir en elle et l’a fait jouir au même instant. Cela faisait longtemps qu’un homme ne l’avait pas fait jouir comme lui.

Son corps est totalement détendu. L’escort boy se retire et enlève la capote. Madame s’allonge au coin du feu, toute hébétée par leur coït sauvage, et il vient s’allonger contre elle.

L’escort boy la prend dans ses bras et l’embrasse langoureusement, son érection s’était un peu calmée mais elle repart de plus belle, et elle la sent contre mon bas-ventre.

Madame fait descendre sa main jusqu'à sa queue et la caresse

Madame fait descendre sa main jusqu’à sa queue et la caresse

Madame fait descendre sa main jusqu’à sa queue et la caresse, doucement d’abord, puis elle la saisit et le masturbe fermement. Ça l’excite, il dirige sa main vers son entre-jambe et caresse sa chatte. Elle mouille encore pour lui.

Sa queue est si grosse et il sait s’en servir. Sa queue se dresse à sa vue et elle se penche sur elle pour la sucer. Elle se durcit encore plus au contact de sa langue et elle le suce fort.

L’escort boy se dégage et se retourne pour se mettre en 69. Elle reprend sa queue dans sa bouche et le suce de plus en plus fort. Lui se place entre ses jambes et agrippe ses fesses avec ses mains, il commence par lui lécher le clitoris. Sa langue va et vient sur cet endroit si sensible et le mordille, ce qui excite Madame au plus haut point.

Puis sa langue remonte vers sa chatte, lèche doucement ses lèvres et vient s’enfoncer dans sa chatte. L’escort boy continue ensuite son parcours jusqu’à son côté obscur qu’il vient lécher. Une proposition sensuelle et des jeux érotiques que Madame explorer avec un homme qui sait comment faire pour rendre ce jeu inoubliable et jouissif.

Une de ses mains se dirige également vers son petit trou pour le titiller tandis que sa langue revient sur son clitoris, l’encerclant et le léchant sans pitié. Elle gémit de plaisir et d’excitation sous sa langue. Cet escort boy sait comment faire plaisir à une femme et la rendre folle.

Cet escort boy sait comment faire plaisir à une femme et la rendre folle.

Cet escort boy sait comment faire plaisir à une femme et la rendre folle.

Son doigt tourne lentement autour de son anus pour ensuite venir s’y insérer. L’escort boy récupère le lubrifiant à côté de lui et en verse une noisette pour lubrifier son côté obscur. La sensation froide du lubrifiant la surprend mais elle est très vite contrastée par la chaleur de ses doigts qui s’insèrent en elle.

Jean insère doucement un doigt, puis deux, et les fait tourner lentement autour de son petit trou pour le détendre. Elle se détend et savoure cette sensation, le sentir l’explorer ainsi.

Madame a envie de se faire explorer et elle se relève et se met à quatre pattes pour qu’il se place derrière elle et puisse accéder sans problèmes à mon côté obscur.Son escort boy a une vue imprenable sur ses fesses qu’il admire et caresse, sa main alterne entre son petit trou et sa petite chatte qu’il caresse également.

L’escort boy verse de nouveau une noisette de lubrifiant, enfile une capote et place sa queue à l’entrée de Madame.

L’homme fait glisser sa virilité doucement en faisant de légers cercles, il le titille, puis commence à s’enfoncer en elle. Son escort boy la pénètre lentement et elle le sent qui la pénètre, la sensation est délicieuse.

Le gentleman caresse ses fesses en même temps qu’il s’insère en elle, et une fois qu’il est au bout, commence de légers coups de reins. L’escort boy amplifie par la suite ses mouvements et la prend de plus en plus fort.

Jean s’enfonce de plus en plus rapidement en moi et ses coups de hanches deviennent plus violents. L’escort boy augmente la cadence et l’amplitude de ses mouvements, et la pénètre de plus en plus loin.

L’escort boy la sodomise de plus en plus profondément et son bassin claque d’un bruit régulier contre ses fesses. L’homme la prend si fort, il la rend folle.

Madame a envie de continuer à le sentir ainsi en elle, lui qui la baise avec sa queue si dure. L’escort boy saisit sa taille et la pénètre bien profondément et très vite. Elle gémit de plaisir et sens l’orgasme monter en elle.

L’escort boy grogne également de plaisir et lui donne des derniers coups encore plus fort avant de se répandre en elle tandis qu’elle jouit en même temps que lui.

Son corps semble se contracter tout entier au moment de jouir avant de se détendre subitement et de se reposer sur elle. L’escort boy embrasse doucement sa nuque et se retire.

Ils tombent tous les deux à terre, épuisés et tellement bien après avoir fait l’amour si intensément. Après être restés allongés un moment l’un contre l’autre, ils se dirigent ensuite vers la chambre de Madame pour continuer les festivités. Une proposition sensuelle et des jeux érotiques sans fin.

😎😎😎

Avez vous envie d’une proposition sensuelle et des jeux érotiques ? Voyagez dans un monde euphorique de plaisir érotique et ouvrez la porte au bienfait de l’hédonisme. Goûtez à la fantaisie exotiques et sensuels de jeux érotiques nouveaux en toute sécurité.

Une soirée unique pour jouer avec l’imaginaire de vos fantasmes les plus fous. Du désir au plaisir, du premier spasme à l’orgasme, de la pudeur à la fureur… Une excitation sexuelle pour la femme qui est en vous, corporelle et sensorielle à partager dans un cadre agréable et convivial. Cela vous tente ?

Une proposition sensuelle et des jeux érotiques ? Je suis là, gentilhomme épicurien pour vous transporter dans la magie d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Vous oublierez tous vos soucis et pourrez lâcher prise lors d’une expérience de divertissement unique dans un respect mutuel avec protection.

Avez vous besoin d’une proposition sensuelle et des jeux érotiques pour renaitre ? Osez un voyage érotique ou une invitation à l’amour avec un gentleman qui répondra à vos besoins de divertissement pour femme adulte, selon vos conditions et rendra votre voyage agréable inoubliable, une expérience visuelle et sensuelle pour vous faire plaisir.

Veuillez vous renseigner en contactant simplement par appel ou message.

Au plaisir de faire votre connaissance. Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org/fr/rendez-vous/


  • 0
joursdeconfinementsansplaisir

49 jours de confinement sans plaisir

Category:escort boy,escort service,Experience Tags : 

Madame n’était pas obsédée sexuelle ; mais après 49 jours de confinement sans plaisir, Elle n’avait pas envie de faire l’amour, elle avait envie de se faire baiser. La perspective de chercher un homme ne l’emballait pas et elle savait qu’un escort boy serait à la hauteur de ses espérance en terme de sexe sauvage. 

Jean était un homme séduisant, et elle une femme libre. Tant qu’elle avait vécu avec son mari, elle s’était montrée fidèle, en dépit de nombreuses sollicitations, mais son compagnon étant parti, elle n’avait plus de comptes à rendre. Et la meilleur solution pour prendre du plaisir, vu la conjoncture délicate, c’était sans conteste Jean, l’escort boy pour femmes exigeantes.

Cela lui donna le courage de prendre rendez-vous pour le 11 mai 2020, le premier jour de la fin du confinement en France. Madame se prépara pour cet évènement, un bain moussant, elle prit le temps de soigner son maquillage, de soigner sa coiffure, de se parfumer aux endroits stratégiques. 

Elle voulait que cet évènement soit le meilleur de toute sa vie, et pour cela, elle avait décidé de polir ses armes féminines. Elle pensa ôter son soutien-gorge, mais choisit de le garder, à tout hasard : si l’occasion se présentait, le mâle devrait concrétiser sa victoire sur la femelle. 

Lorsque  l’escort boy se présenta chez elle. Elle se leva, déboutonna fébrilement son corsage. Son cœur battait la chamade, sa respiration s’oppressait. Jean, ne la quitta pas des yeux. Elle ôta son corsage en le faisant glisser le long de ses bras. Elle passa ses mains dans son dos pour dégrafer son soutien-gorge, qu’elle laissa choir, dévoilant des seins d’une beauté arrogante. Puis s’attaquant à la fermeture de sa jupe, elle se tourna sur le côté ce qui offrit à son escort boy une vue de sa poitrine sous un angle différent et se débarrassa du vêtement. Elle se redressa en string.

Elle ôta son corsage en le faisant glisser le long de ses bras

Elle ôta son corsage en le faisant glisser le long de ses bras

— Vous voulez que j’enlève tout, monsieur l’escort boy ?

— Evidemment !

Son visage était en feu, une chaleur envahissait son ventre ; ses mains tremblaient en abaissant le dernier paravent de sa pudeur. Nue, vaincue, elle se figea au garde-à-vous, le corps droit, les bras le long du corps, la poitrine haute.

— Ecartez les cuisses…

Elle les desserra ; Jean avait le regard braqué sur la fine toison du pubis, l’amorce de la fente soyeuse.

— Vous mouillez, Madame, n’est-ce pas ?

Horriblement gênée, elle fit oui du menton, puis baissa la tête afin de cacher sa honte. Jean s’approcha pour venir près d’elle. Madame ne recula pas quand il lui posa les mains sur les seins, les palpa, les soupesa, mais elle frissonnait ; ses tétons durcissaient au contact des doigts qui les effleuraient. Il les tordit, les étira en comprimant ses seins pour en apprécier la fermeté ; il les pinça jusqu’à la faire grimacer, puis geindre.

— Croisez vos mains sur la tête !

Elle obéit ; dans le mouvement, sa somptueuse poitrine se souleva. Jean la caressa en épousant ses rondeurs, empaumant ses volumes. Son regard allait des seins fermes, doux au toucher, aux yeux dans lesquels il lisait de l’émotion et de la docilité.

— Vous avez de beaux seins, Madame. Vous aimez que je vous caresse ?

— Oui, monsieur…

— Vous voulez que je continue…

— Oui, monsieur…

— Ecartez davantage les jambes !

Elle s’exécuta, définitivement domptée.

Jean fit glisser ses mains le long des flancs de sa partenaire, les ramena sur son petit ventre rond. Il passa ses doigts dans les poils frisés de la toison, puis entre les cuisses moites, effleurant la fente, le petit bourgeon du clitoris, le rebord des lèvres jardin secretales. Il titilla les reliefs trempés des nymphes. Madame se tendit, laissa échapper un soupir, assura son équilibre en écartant davantage les pieds au sol.

Elle n’y tenait plus, se fatiguait, s’agaçait de devoir garder les mains croisées sur le crâne. Elle aurait voulu enlacer l’homme qui la jaugeait sans vergogne, se jeter dans ses bras, se donner à lui sans plus attendre.

— Calmez-vous, madame, fit-il doucement, nous avons tout notre temps…

— Pardon, monsieur l’escort boy, mais ce que vous me faites… ça m’excite… trop !

— Je le vois bien, mais je vous veux très… docile, Madame !

Elle attendait avec impatience qu’il introduise ses doigts dans son jardin secret brûlant. Elle crut qu’il allait le faire, quand il ordonna sans élever la voix :

— Retournez-vous…

Elle fit volte-face en lâchant un soupir de frustration. Il ausculta son dos, sa colonne vertébrale, ses omoplates, de nouveau ses flancs, puis s’attarda longuement sur ses larges fesses musclées. Elle cambrait les reins, la croupe, tendait les fesses vers lui. Elle frétilla quand il introduisit ses doigts dans le creux de sa raie, tâtant les abords de la rosette anale…

Alors, le professionnel du plaisir féminin prit dans sa main un sein palpitant, puis pointa le majeur de l’autre main après l’avoir enduit de ce gel lubrifiant sur le côté obscur de sa partenaire.

— Oh ! gémit-elle en se tortillant.

— Ne bougez pas ! Ne vous crispez pas !

— Pardon monsieur l’escort boy…

Avec une lenteur calculée, forçant l’étroitesse des sphincters, il lui enfonça le doigt dans l’orifice. Comme Madame serrait les fesses, il lui administra une claque retentissante. Surprise, elle s’ouvrit de nouveau, accepta en geignant faiblement l’intromission qui caressait son intimité rectale.

— Vous ne goûtez pas la sodomie ? se moqua-t-il en la limant.

— Je n’y suis pas habituée, mais après 49 jours de confinement sans plaisir, je veux tout essayer. avoua-t-elle.

— J’ai l’intention de vous faire goûter au joie du côté obscur du plaisir malgré vos réticences, Madame la libertine. Quand on est une belle libertine, on doit tout essayer.

— Oh monsieur l’escort boy, je ne voulais pas vous provoquer…

— Je me suis trompé alors,dit-il, vous voulez que je m’en aille ?

Il avait son doigt fiché dans son anus, et il ne le retirait pas.

— Non monsieur l’escort boy…

— Baissez les bras, penchez-vous en avant. Posez les mains sur vos genoux !

— Appelez moi Monsieur Jean, maintenant que nous sommes plus intimes.

— Oui monsieur Jean…

Il la tenait toujours par un sein, qu’il ne cessait de peloter. Retirant son majeur, il lui enfonça son pouce dans le côté obscur : le petit trou s’ouvrait, se dilatait. En même temps, le professionnel du plaisir féminin fouillait le jardin secret détrempé.

— Aahh ! fit-elle en s’agitant, oh monsieur Jean, monsieur Jean !

Il accéléra les mouvements de ses doigts, pressa sa main contre la vulve. Pliant son pouce comme un crochet dans son rectum, il la pénétrait délicatement.

— Oh, monsieur Jean, vous allez me faire… jouir, c’est trop bon !

Elle gémissait sans pouvoir se contrôler, son corps tremblait, ses sens s’emballaient, la tête lui tournait. Elle poussa un cri rauque, explosa en se convulsant.

— Oh ! haleta-t-elle, la respiration affolée, c’est fou ! Ah oui, encore !

Elle se trémoussait frénétiquement dans sa posture indécente. son escort boy la tenait fermement, pinçant plus sévèrement le téton du sein qu’il malaxait, faisant coulisser ses doigts dans ses orifices en fusion. Il la lâcha d’un coup ; elle s’effondra sur les genoux, le corps plié en deux, secouée de tremblement extatiques.

Elle demeurait prostrée au sol, hébétée. Son délire charnel avait été d’une intensité inouïe. Elle continua à râler faiblement, jusqu’à ce qu’elle recouvre son souffle et ses esprits. Elle se redressa sur les genoux, le regard vitreux, les lèvres entrouvertes, le visage marqué par la violence de l’orgasme. Portant la main à son mamelon, celui qu’il avait pincé très fort, elle le massa.

La toisant de toute sa hauteur, Jean esquissa un sourire narquois.

— Tu ne sais même pas remercier, petite libertine ? dit-il.

— Si, pardon… Je vous remercie, monsieur Jean…

Elle voulut se relever, mais il l’arrêta d’un geste de la main.

— Non, tu es bien comme cela, à genoux à mes pieds. C’est dans cette posture de soumission que je te veux quand tu es devant moi, compris ?

— Oui monsieur Jean… Bien, monsieur Jean.

Elle aurait dû se rebiffer, mais elle ne protesta même pas mollement. Ce gentleman, qui venait de la faire jouir de façon démentielle, la subjuguait surtout après 49 jours de confinement sans plaisir. Elle était sous sa coupe comme elle ne l’avait jamais été avec aucun autre. Elle découvrait avec effarement qu’elle était troublée par sa manière autoritaire de la traiter.

— Maintenant, tu vas me sucer. Je suis curieux de voir ce que tu es capable de faire avec ta bouche.

Elle ne savait comment lui résister. Alors, elle avança sur les genoux pour se rapprocher de la braguette qu’il abaissait tranquillement, extirpant de son pantalon et de son slip une longue verge à moitié tendue, qu’il agita sous son nez. Madame la saisit délicatement, la prit dans sa bouche, en l’aspirant très fort. Serrant les lèvres autour du gland, elle entama ses mouvements de succion.

Elle sentait le sexe durcir, gonfler dans sa bouche

Elle sentait le sexe durcir, gonfler dans sa bouche

Les effets de sa fellation administrée avec conviction furent rapides. Elle sentait le sexe durcir, gonfler dans sa bouche, appréciant sa saveur, sa consistance prometteuse, son volume aussi. La virilité du gentleman la remplissait bien, et sa longueur qui dépassait la moyenne de ce qu’elle avait déjà connu. Dès que la verge fut dressée au maximum, elle sortit sa langue, lécha copieusement toute la surface, du gland aux couilles, qu’elle lapa comme une gourmande.

— Tu suces vraiment bien, commenta-t-il en la saisissant par les cheveux comme pour la contraindre davantage.

Madame avait toujours aimé sucer les belles sucettes ; elle trouvait celle de son escort boy tout particulièrement à son goût. Il était rare qu’elle se refuse à gâter un partenaire, même de passage, de cette manière. Elle ne se forçait donc pas, bien qu’il s’agît de la première pipe qu’elle taillait sur ordre. Mais elle avait un excuse: 49 jours de confinement sans plaisir.

Elle découvrait que son escort boy avait du répondant : il se laissait honorer plus longtemps que la plupart des autres, sans pour autant perdre sa maîtrise de soi. Et elle jugeait plus prudent de ne prendre aucune initiative. C’est lui qui la releva en tirant sur ses cheveux ; il la fit grimper à quatre pattes sur son bureau. Soumise dans sa posture bestiale, Madame écarta ses cuisses, tendit sa croupe resplendissante. Elle offrait sa grosse chatte luisante de mouille, dont les lèvres palpitaient encore.

Le gentleman enfila un préservatif et l’embrocha en levrette avec une lenteur qui raviva les sens exaltés de la femme. Elle se cabra en vidant l’air de ses poumons. Jean la tenait toujours d’une main ferme par les cheveux, et de l’autre il lui caressait les fesses, en propriétaire. Madame, gémissant de contentement, accompagnait ses va-et-vient en elle d’ondulations voluptueuses du bassin. Son impatience était enfin récompensée, sa frustration initiale comblée. Il la baisait bien, la remplissait entièrement, chaque mouvement de sa part faisait naître dans ses entrailles des ondes de jouissance.

— Oh oui, monsieur, soupirait-elle, vous me possédez… merveilleusement !

Une sévère claque sur la fesse lui arracha un cri de surprise.

— Je ne t’ai pas demandé de commenter. Je te baise comme je veux !

— Pardon, monsieur Jean…

Il tira sur ses cheveux, lui renversa la nuque en arrière, l’obligeant à cambrer davantage le dos et les reins. La douleur lui faisait monter les larmes aux yeux. Elle poussait des gémissements de souffrance de plus en plus sonores, mais elle était bien obligée de s’avouer que les manières brutales de son escort boy la ravissaient. Comment résister à un amant qui vous baisait si bien et vous faisait jouir si fort ?

Ainsi qu’elle s’y attendait, Jean se montrait d’une endurance peu commune : il savait la mener au bord d’un nouvel orgasme, puis changer de rythme pour le retarder, ou même le contrarier. Cela allait du retrait brutal de son jardin secret à des pincements très vifs des tétons, ou à une amorce de fessée. La jeune femme subissait un tourbillon de sensations contradictoires. Elle râlait, soufflait, gémissait, se convulsait, coincée au bas-ventre par la queue puissante et à la nuque par la main refermée dans ses cheveux.

Elle râlait, soufflait, gémissait, se convulsait, coincée au bas-ventre par la queue puissante et à la nuque par la main refermée dans ses cheveux

Elle râlait, soufflait, gémissait, se convulsait, coincée au bas-ventre par la queue puissante et à la nuque par la main refermée dans ses cheveux

Jean faisait d’elle ce qu’il voulait : il l’embrasait ou la refroidissait, et il la maintenait sous pression en la besognant en levrette. De temps à autre, tout en continuant à la limer à sa guise, il tâtait son orifice anal, y fourrait son doigt, lui faisant craindre qu’il allait l’enculer de force. Madame n’avait jamais été véritablement sodomisée ; elle le lui avait avoué au cours de l’examen humiliant qu’il lui avait fait subir. Le calibre de la queue lui paraissait trop important pour qu’elle puisse le supporter sans d’affreuses souffrances.

Il la fit jouir au moment où il le décida. Sous l’effet de la pression sans cesse maintenue aux limites de l’explosion et de la durée exceptionnelle du coït, Madame connut l’orgasme le plus démentiel qu’elle ait jamais eu. Sa jouissance extatique se prolongea de longues minutes, durant lesquelles elle cria en s’ébrouant sur la queue profondément fichée dans son jardin secret devenu fontaine.

Le professionnel du plaisir féminin se retira lentement, la virilité toujours aussi raide, il enlava sa capote. Il claqua dans ses doigts en la tirant une nouvelle fois par les cheveux. Madame comprit, se remit à genoux, reprit la verge dans sa bouche, la suça avec toute la ferveur de la reconnaissance. Son regard était flou de plaisir, tout embué de larmes de bonheur et de douleur. Elle avait les fesses rougies, très chaudes, les bouts de sein tuméfiés, mais son extase ne s’apaisait toujours pas. Devoir sucer son escort boy dans la posture de soumise qu’il lui imposait intensifiait son excitation.

— Avale tout, petite libertine ! exigea-t-il en se répandant dans sa bouche.

Elle l’avait déjà fait, mais découvrait que c’était encore plus jouissif sur ordre et sans discussion. Elle se régala de son élixir épais, très abondant, qu’elle avala aussi lentement qu’elle put. Puis elle le lécha consciencieusement, lui fit sa petite toilette intime et lui rendit une verge rendue propre par sa salive de femme comblée après 49 jours de confinement sans plaisir.

🤗 🤗 🤗

Avez-vous besoin de divertissement érotique pour femmes adultes après 49 jours de confinement sans plaisir ? Toutes les femmes méritent de me contacter pour faire un voyage érotique dans mes bras. Vous avez le droit de profiter de la compagnie d’un gentleman qui vous câlinera et saura s’occuper de vous pour vous donner les sensations de bien-être et de plaisir dont vous avez tant besoin.

Voyagez dans un monde euphorique de plaisir érotique et ouvrez la porte au bienfait de l’hédonisme. Goûtez à la fantaisie exotiques et sensuels de jeux érotiques nouveaux en toute sécurité.

Une soirée de divertissement érotique pour femmes adultes pour jouer avec l’imaginaire de vos fantasmes les plus fous. Du désir au plaisir, du premier spasme à l’orgasme, de la pudeur à la fureur… Une expérience pour la femme libertine qui est en vous, corporelle et sensorielle à partager dans un cadre agréable et convivial. Cela vous tente ?

Un gentleman au service des femmes

Un gentleman au service des femmes

Que Faire Quand On A Vraiment Envie de Sexe après 49 jours de confinement sans plaisir ? Je suis là, gentilhomme épicurien pour vous transporter dans la magie d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Vous oublierez tous vos soucis et pourrez lâcher prise lors d’une expérience de divertissement unique dans un respect mutuel avec protection.

Osez ce divertissement érotique pour femmes adultes qui est une invitation à l’amour avec un gentleman qui répondra à vos besoins de divertissement pour femme adulte, selon vos conditions et rendra votre voyage agréable inoubliable, une expérience visuelle et sensuelle pour vous faire plaisir.

Veuillez vous renseigner en contactant simplement par appel ou message.

Au plaisir de faire votre connaissance. Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org/fr/rendez-vous/


  • 0
vivez vos fantasmes les plus fous

Vivez vos fantasmes les plus fous

Category:escort boy,escort service,fantasmes Tags : 

Vivez vos fantasmes les plus fous avec un escort boy passionné. Madame écarta délibérément ses jambes et fit semblant de lire. Elle crut entendre le gentleman avaler sa salive. Elle sentait son regard fouiller son entrejambe, écarter ses lèvres, se fixer sur son intimité et s’enfoncer à l’intérieur de son ventre. Elle ferma les yeux, sa bouche s’entrouvrit, ses seins tendus lui firent délicieusement mal, elle avait une envie folle de faire l’amour. Elle rouvrit les yeux et ses jambes. 

Jean mit sa main sur sa cuisse

Jean mit sa main sur sa cuisse

L’escort boy s’approcha et s’assit auprès de la dame. Jean mit sa main sur sa cuisse et elle le guida sous sa jupe. Ensemble, leurs deux mains atteignirent la peau douce au-dessus du bas. Les doigts du gentleman progressèrent et s’arrêtèrent à la toison humide.

L’humidité abondante sur sa main le pousse à s’abreuver à cette source. Le gentleman porta à ses narines ses doigts imprégnés de l’odeur de la femme. Elle sentait bon le sexe. Glissant sa tête entre les jambes de la femme, Jean découvre sa fente rose et brillante.

Passant les jambes de Madame sur ses épaules, il écarte délicatement les lèvres de son jardin secret ainsi offert et de la langue, il vient caresser le petit bouton. Madame se cambre de plaisir tandis que ses gémissements gagnent en puissance.

La langue gourmande s’enroule autour puis plonge à l’intérieur lui arrachant un cri de surprise. Jean est partout, sur elle, en elle et lui fait perdre toute cohérence. Ses mains l’écartent bien pour faciliter le passage de sa langue, chaude et râpeuse, elle la sent dans chaque repli de son intimité. Elle exprime de plus en plus bruyamment son plaisir. Cambrée au maximum elle le veut en elle. Encore plus loin, plus fort. Elle se sent ruisseler dans sa bouche et son avidité à la boire la bouleverse davantage.

Vivez vos fantasmes les plus fous avec Jean. L’escort boy la fouille maintenant, consciencieusement, l’inconnu entre et sort, replonge et s’enfonce le plus loin possible. Et tandis qu’elle ne se contrôle plus du tout et qu’elle laisse exploser le premier orgasme, Jean glisse un doigt entre ses fesses et vient se planter dans cette voie inviolée.

Le doigt d'un gentleman entre ses fesses

Le doigt d’un gentleman entre ses fesses

Madame découvre alors de nouvelles sensations, puissantes, enivrantes, troublantes. L’impression d’enfreindre davantage la morale l’excite au-delà de ce qu’elle aurait pu imaginer.

Jean déchaîné la retourne maintenant et s’arrête une seconde pour contempler sa croupe ainsi offerte. Une première claque s’abat. Madame sursaute. Une seconde et Madame tente de se rebeller.

Le gigolo glisse alors deux doigts en elle et tandis qu’il poursuit sa fessée, il fait aller et venir ses doigts dans ce gouffre maintenant ruisselant. Un troisième doigt, puis un quatrième… Madame sent la pression s’intensifier tandis que le mâle tente de la pénétrer de sa main.

Puis soudain, le gentleman se redresse. Jean déboutonne son pantalon et une virilité de belle taille s’offre à la bouche de sa maîtresse.

Elle l’avait fantasmé son sexe, et de le voir déployé, arrogant devant elle, elle sent l’excitation continuer de monter au creux de son ventre. Du bout de la langue, elle le goûte. Madame lèche le bout du gland, puis un long coup de langue sur la longueur de sa verge, puis un autre et encore un pour bien mouiller cet énorme phallus.

Madame se l’approprie, elle le prend, le caresse, crache dessus et le laisse glisser entre ses lèvres. L’escort boy, caressant la tête de la dame, cadence ses mouvements de reins, baisant sa bouche sans brutalité.

Vivez vos fantasmes les plus fous avec un homme respectueux des femmes qu’il honore. Madame découvre avec bonheur la douceur de sa sucette, le nez plein de l’odeur forte et sensuelle de son plaisir et qui accroît encore le sien. Elle le suce avec avidité jouissant du bonheur qu’elle lui donne, et dont les pulsations sur sa langue sont la preuve éclatante.

Attentive à la moindre de ses réactions, elle joue de son sexe comme d’un instrument de musique. La mélodie : ses gémissements qui en s’intensifiant, lui prouvent qu’elle est sur la bonne voie. Pour lui, elle se fait inventive, elle alterne succion et coups de langue. 

Elle vient jouer sur son gland, en creusant de sa langue le dessus puis en redessinant les contours et enfin en venant appuyer sur le frein, elle fait tout pour démultiplier ses sensations qu’elle souhaite extrêmes. Sa queue bat sur sa langue marquant le rythme de ses caresses. Elle la sent qui prend encore de l’ampleur.

Sentir le plaisir monter dans sa virilité

Sentir le plaisir monter dans sa virilité

Puis, se sentant prêt d’exploser Jean se place derrière elle. Elle attend la pénétration, mais son amant joueur se contente de l’effleurer. Puis Jean enfile son préservatif et Madame gémit en tendant ses fesses. Puis il la saisit aux hanches et la fait basculer sur son sexe. 

Ses mains attrapent ses seins qu’elles libèrent de leur carcan. Il tire et étire ses tétons. Elle se cambre de plaisir, puis la main de Jean se pose sur sa nuque.

Elle le sent glisser jusqu’au fond de son ventre, écrasant ses fesses brûlantes, avant de se retirer complètement. Encore une fois l’escort boy la plaque sur lui, s’enfonçant en elle. Puis l’attrapant aux épaules, il va et vient, puissamment, lui arrachant des râles de plaisir jusqu’à ce que son propre plaisir le submerge.

Comblée, elle crie son plaisir et son excitation. Elle n’avait jamais connu cela. Cette sensation d’être totalement emplie. Ce sexe massif qui la caressent de l’intérieur. L’orgasme qui la saisit est d’une violence inouïe.

Soudain Jean se retire, arrachant sa queue de sa chatte, pour inonder son corps et ses seins de élixir brûlant qui se répand en longue trainée de miel, témoignage flagrant de son plaisir.

🍒🍒🍒

Vivez vos fantasmes les plus fous. Beaucoup de femmes souffrent parfois de moments de solitude. Vous avez le droit de profiter de la compagnie d’un gentleman qui s’occupera de vous et ne vous jugera pas d’avoir envie d’un moment de jouissance  sans lendemain.

Entrez dans mon monde d’érotisme et ouvrez la porte au plaisir et à la fantaisie exotiques et sensuels de jeux érotiques nouveaux.

Vivez vos fantasmes les plus fous

Vivez vos fantasmes les plus fous

Voulez-vous être séduite, même pour une courte période; soyez dans le moment aussi longtemps que vous le souhaitez, en souhaitant que cela ne se termine pas. Vous pouvez réaliser vos fantasmes avec une expérience sensuel pendant que vous laissez votre stress à l’extérieur.

Je suis là, Gentilhomme Escorte Masculin hétérosexuel pour vous transporter dans la magie d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Vous oublierez tous vos soucis et pourrez lâcher prise lors d’une expérience de divertissement unique dans un respect mutuel avec protection.

La sexualité à fleur de peau avec un gentleman avec un gentleman répondra à vos besoins, selon vos conditions et rendra votre voyage agréable inoubliable, une expérience visuelle et sensuelle pour vous faire plaisir.

Veuillez vous renseigner en contactant simplement par appel ou message.

Au plaisir de faire votre connaissance. Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org/fr/rendez-vous/


  • 0
Histoires d'amour avec un escort boy

Des envies d’amour et de tendresse

Category:escort boy,escort service,Experience Tags : 
« Bonjour Jean,

Je viens aujourd’hui vers vous juste pour vous confier mes états d’âme car je sais que seul un gentleman tel que vous peut comprendre. Je suis convaincu que vous pouvez m’aider à reprendre goût à la vie.

Je suis célibataire depuis toujours et j’ai 33 ans aujourd’hui. Il y a peu j’ai fait la connaissance d’un homme très sympathique et là j’ai ressenti ce que je n’avais jamais ressenti avant. Une envie d’être aimée, une envie de tendresse, qu’un homme me prenne dans ses bras, m’appelle avec tendresse.

Avant je n’étais pas spécialement intéressé par ce genre de chose je vivais bien mon célibat je n’avais besoin de personne. mais par la faute de ce homme j’ai compris qu’il me manquait quelques choses, compter pour quelqu’un sentir des bras vous envelopper de douceur.

Je ne sais pas si je me refusais de l’admettre mais aujourd’hui je crois que j’en ai besoin. Juste pour savoir ce que cela fait d’être aimée d’être l’objet d’une douce attention.

je regrette que ce homme soit venu m’ébranler comme ca parce qu’aujourd’hui je souffre qu’il m’ait quitté.

J’espère pouvoir vous rencontrer au plus vite.
 
Madame. »
♥️♥️♥️

Madame avait des envies d’amour et de tendresse. Lorsque Madame sortit enfin de la douche, dans une minuscule et fine sortie de bain, son gentleman vint vers elle et la prit dans ses bras, tout contre lui. Elle était dégoulinante et fraiche, et Jean adorait la tenir collée à lui. Elle n’essaya pas de se dégager de son emprise, ce qui encouragea le gigolo pour femmes exigeantes.

Madame lui leva la tête et prit ses lèvres dans un tendre baiser, qui devint vite passionné. Leurs langues se cherchaient, se caressaient, se mêlaient. L’escort boy détacha d’une main la fine ceinture de son peignoir, et se faufila sur sa peau, caressant ses seins aux tétons déjà tendus de désir. Sa main était à la fois ferme et douce, provoquant des vagues de plaisir dans les reins de la belle.

L’escort boy jouait avec le bout de ses seins, les pinçait légèrement arrachant des gémissements à la belle. Elle se colla encore plus à lui et sentait sa queue rigide sous son pantalon. Elle le caressait à travers le tissu tout en l’embrassant passionnément.

Madame cédait à ses envies d’amour, sentait son entrejambe mouiller de désir. Elle se sentait comme une nymphomane, voulait être prise à cet instant, ne voulait plus penser, ni raisonner. Juste aimer, baiser, et jouir. Et elle avait sous la main, un bel étalon qui ne demandait que ça.

Elle lui glissa dans l’oreille: « Baise-moi très fort » en faisant glisser au sol son seul vêtement. L’escort boy ne se fit pas prier. En un instant, il la prit dans ses bras et l’emmena dans sa chambre. L’escort boy l’allongea sur le lit, la contempla quelques secondes, et engouffra son visage entre ses cuisses, sa langue goutant sa chatte trempée.

Jean lui écartait les cuisses pour mieux la sentir, la fouiller, la pénétrer. Elle gémissait d’être ainsi prise, ses mains dans les cheveux de ce mâle, elle tenait sa tête entre ses cuisses, ne désirant que se consumer en étant consommée.

Elle s’abandonnait à l’étreinte de cet homme, sentait le plaisir monter dans son ventre, se cambrait pour s’ouvrir plus encore. Elle voulait qu’il la prenne très fort et lui l’avait comprise.

Nos corps s'unissent pour le plaisir

Nos corps s’unissent pour le plaisir

Elle avait besoin de faire l’amour, des envies d’amour et de tendresse, un besoin inconditionnel, physique qu’elle assumait. Et elle avait le sentiment de se venger aussi de ce que lui avait fait son mari.

Elle voulait prendre du plaisir, et très bien d’ailleurs. La bouche du gentleman s’activait sur le clitoris de la fleur gémissante.

Ce petit bouton était très réactif, turgescent de désir, il la sentait prête à jouir dans sa bouche et aimait ça ! L’escort boy se redressa et se déshabilla rapidement. Son obélisque dressé apparût aux yeux de la dame, et elle entreprit de le prendre en bouche, assise au bord du lit, cuisses humides et écartées.

Son phallus était long, et volumineux, gonflé de désir, le gland déjà exhibé. Elle jouait avec, allant et venant de sa langue gourmande, descendant jusqu’aux bourses de ce mâle en rût pour elle.

Le gigolo gémissait aussi son plaisir en maintenant par les cheveux la tête de sa douceur sur son sexe, sa sève montant dans sa tige. Son orgasme était très proche et il devait se contrôler pour ne pas jouir dans sa bouche tropicale, chaude et humide.

Au bord de la jouissance, il allongea son amante suceuse sur le lit, enfila un préservatif et s’introduisit en elle lentement mais très profondément, en la regardant droit dans les yeux, comme un défi. Elle était à lui, juste à ce moment, il en prenait possession et elle se laissait faire, s’ouvrait, se livrait.

Madame en était folle et voulait jouir comme jamais. Son phallus puissant et gonflé était prêt à délivrer l’elixir de son plaisir mais il voulait un orgasme commun, et retenait son jus en la pilonnant fortement.

– Hummm je vais jouir… lâcha-t-elle dans un souffle, en s’agrippant au dos de son étalon amoureux, en lui entrant les ongles dans la peau. Elle serrait ses jambes autour de sa taille, leurs hanches s’incrustant les unes dans les autres.

Instants magiques

Instants magiques

Elle fermait les yeux, mais pas lui. L’escort boy ne voulait perdre aucune seconde de ce spectacle, de cette femme, à présent chevauchée par lui et au bord de l’orgasme. Soudain, elle céda au plaisir dans un long cri, submergée par une vague puissante, simultanément avec lui, qui gicla longuement en râlant et en la clouant au lit une dernière fois d’une dernière poussée.

Ils restèrent allongés l’un sur l’autre pendant de longues minutes, l’escort boy restait en elle, Madame respirait son odeur à s’en étourdir, elle caressait son dos et ses fesses avec douceur. Cette sensation unique qui vous comble quand vous avez des envies d’amour et de tendresse. Aucun d’eux n’avait envie de bouger et d’être rattrapé par la réalité, ils entendaient s’imprégner de ce plaisir qu’ils venaient de partager…

♥️♥️♥️

Avez-vous des envies d’amour et de tendresse dans les bras d’un gentleman ? Voulez-vous des câlins d’amour ? Réservez une séance en ma compagnie et découvrez des sensations que vous avez connues dans les bras d’un homme romantique et sentez vous jolie, séduisante dans ses bras.

Je ne vous jugerai pas d’avoir envie de câlins, de tendresse et de plaisir. Je sais ce dont vous avez besoin car je connais les femmes et je les aime. Vous avez des limites, je les respecterai. A vous de décider jusqu’où vous souhaitez aller. Je sais que la femme est un volcan d’amour et de tendresse.

Je vous transporterai dans la magie d’une soirée, d’une nuit ou d’un week-end hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Vous oublierez tous vos soucis et pourrez lâcher prise lors d’une expérience unique dans un respect mutuel avec protection.

Offrez vous un service d’accompagnement premium pour profiter de la vie que l’on vit qu’une fois.

Au plaisir de vous faire plaisir, de vous faire rire, de vous divertir. Mais avant tout faisons connaissance autour d’un drink sans engagement et laissez vous séduire.

Au plaisir de faire votre connaissance. Jean

Tel: +33755186013
Mail: man.jean@yahoo.fr
Website: https://escortboy.org


  • 0
un fantasme à vivre

Compagnon exclusif du fantasme

Category:escort boy,escort service,gentleman Tags : 

Compagnon exclusif du fantasme. Ce soir là, je partais pour le lieu du rendez-vous, comme convenu, vêtu d’un costume bleu marine et d’une chemise blanche. En sortant de l’ascenseur, j’aperçus la jeune femme, assise qui m’attendait. Le coude posé sur la table, elle me fit un signe de la main car elle m’avait reconnu.

Je la saluai en retour et marchai aussitôt vers elle. Elle portait le chemisier rose qu’elle m’avait décrit dans son message. J’étais fasciné par sa peau qui me semblait différente de celle des femmes que j’avais connues.

Il restait un peu de vin blanc, dans le verre posé devant elle. Je passai commande auprès du serveur qui venait d’accourir. Je choisis le même vin que celle que je venais de rejoindre. Je demandais qu’il nous apporte deux nouveaux verres. Nous parlâmes de la pluie et du beau temps et elle me posa quelques questions sur mon activité d’accompagnateur pour dames. Je répondis avec ma franchise habituelle.

La jeune femme me regardait intensément pour jauger son escort boy. Elle leva la main et appela le serveur pour régler l’addition. Puis , nous avons pris l’escalator étroit, l’un derrière l’autre, pour rejoindre le rez-de-chaussée.

Elle ne disait plus rien, je gardais également le silence. Arrivés à un angle mort où je savais que personne ne nous apercevrait, ni du hall, ni du sous-sol, je soulevai ses cheveux et, me tendant vers elle, déposai un petit baiser sur sa nuque. Je sentis un léger frisson courir sous son chemisier.

Une fois ressortis à la surface, nous nous dirigeâmes vers l’hotel. A l’abri des regards, la jeune femme posa la tête sur mon épaule. Elle avait des chaussures à talons hauts. Je sentis que ses pas étaient chancelants.

La jeune femme récupéra la clef à l’accueil, et me précéda vers l’ascenseur. Elle ferma les yeux et me désigna sa gorge blanche. Sa lèvre supérieure, sur laquelle du rouge avait été appliqué, se gonfla. Sa lèvre inférieure, un peu plus volumineuse, paraissait être sur le point d’exploser, si jamais je la touchais.

Je me gardai bien de l’embrasser directement sur la bouche. Je me penchai et apposai mes lèvres à la base de son cou, juste au milieu du col ouvert du chemisier. Sa peau était fine et douce, au point que j’eus peur de la blesser, rien qu’avec ma langue. Je continuai à la lécher et goûtai doucement à sa peau, en laissant courir ma langue sur sa clavicule.

La jeune femme poussa un petit cri de surprise, comme si elle retrouvait quelque chose qu’elle avait oublié. Je la sentais frissonner de plaisir dans mes bras. Ce plaisir trahissait son intense excitation. Je me surprenais moi-même. Comme d’habitude je me montrais entreprenant et confiant avec cette femme.

Seule avec vous

Seule avec vous

Tout en caressant ses cheveux, je passai la main dans son dos. Me rapprochant de son visage, je l’embrassai de nouveau. Cette fois, je l’embrassai sur les lèvres. Le contact fut volontairement léger.

J’effleurai simplement ses lèvres avec les miennes. Puis, je me reculai, avant de m’avancer de nouveau et de l’embrasser encore. La seconde fois, je lui donnai un baiser profond. Profond comme si je voulais explorer tout le fond de sa gorge.

L’ascenseur s’ouvrit sur un long couloir. La jeune femme me tira par la main. Elle inséra la clef d’une main tremblante et ouvrit la porte. L’entrée était assez étroite. Un peu plus loin, une porte donnait sur la chambre. Nos silhouettes enlacées se découpaient sur les ombres de la chambre. J’aperçus dans la vitre la jeune femme tendre le bras pour appuyer sur l’interrupteur. Les lumières basses s’éteignirent et la pièce fut plongée dans le noir. Je levai la main au niveau de mon visage, mais je ne distinguais même pas mes doigts.

Nous avons commencé à nous déshabiller mutuellement, en continuant à nous embrasser. J’avais beau écarquiller les yeux, l’obscurité qui nous entourait était totale. Mes sens en devenaient plus sensibles. Je libérai ses seins de son soutien-gorge en les maintenant de mes mains. Je les léchai sans les voir. Compagnon exclusif du fantasme.

La jeune femme tendit la main et s’assura de l’ardeur de ma virilité. Je relevai sa jupe et fis courir mes ongles pardessus ses collants et sa culotte, pour aller effleurer son jardin secret. Je le sentis sous la double couche de ses sous-vêtements. Il se trouvait sous mes doigts. Tendre et chaud. Collé à la porte, je me rapprochai tout doucement d’elle, en faisant, non sans mal, tomber à mes pieds mon boxer qui me gênait. Elle me mordillait le bout de l’oreille de son gigolo.

Elle se courba et prit aussitôt ma barre de fer dans sa bouche. Sa gorge était chaude. Probablement à cause du verre de vin qu’elle avait bu juste avant. J’étendis ma main derrière elle. Je lui caressai le dos, puis je glissai ma main sur la couture humide de ses collants.

Mes mains pétrissent vos seins

Mes mains pétrissent vos seins

Mon doigt répétait le même mouvement. Avec le même rythme, les mêmes impulsions et la même précision. La jeune femme, tout en continuant à jouer de sa langue sur mon sexe d’escort boy, remua les hanches et ôta ses collants ainsi que sa culotte. Elle n’avait plus que sa jupe sur les hanches.

Elle fit courir sa bouche le long de mon sexe avant d’en sucer l’extrémité un peu plus fort, et de s’en éloigner. Le plaisir procuré était extrêmement agréable. Au point que je laissai échapper un râle. Elle avait parfaitement conscience du bien qu’elle me faisait.

Dans l’obscurité, je compris qu’elle venait d’apposer ses mains contre la porte. Elle avait collé ses fesses contre son escort boy. L’odeur particulière du sexe féminin me chatouillait les narines. Je soulevai délicatement ses fesses avec mes mains, et j’étais sur le point de la pénétrer. Compagnon exclusif du fantasme plaisir.

Je la pénétrai tout doucement. Ce fut assez étroit au début, mais je trouvai rapidement de la place. J’ai effectué quelques va-et-vient et j’ai pris mes repères. J’étais en train de la prendre en levrette.

La caresser en la pénétrant devait être facile dans cette position. Je glissai ma main autour de sa taille et fis coïncider les moments où mon doigt venait caresser son clitoris avec ceux où j’enfonçais plus profondément ma grosse queue en elle.

Je compris, au rythme avec lequel elle remuait, qu’elle venait de jouir. Elle s’affaissa. Je la suivis en me laissant tomber sur le sol. Seul le souffle de nos respirations résonnait dans le noire.

La jeune femme, tout en restant au sol, tendit la main vers le mur et alluma. La lumière m’aveugla d’abord. Elle tamisa alors cette lumière de façon à ce que nous puissions deviner les choses à leurs contours.

Elle fit glisser son soutien-gorge par le haut pour s’en débarrasser et, relevant sa jupe, s’assit avec les jambes sur le côté. Mon sexe de gigoloa luisant était toujours dressé. Ma respiration était revenue à un rythme normal. la jeune femme se courba et se mit à quatre pattes.

Elle en voulait encore, et elle se tourna vers moi. Elle fronçait les sourcils et arborait un air suppliant. Ce fut ce regard quémandeur qui m’excita, plus encore que ses jolies fesses rondes ou la vision de son sexe béant.

Je savais exactement, à ce moment-là, ce qu’elle ressentait et ce qu’elle pensait. J’ignorais pourtant tout d’elle. Je ne savais pas où elle était née, ce qu’elle faisait dans la vie, avec qui elle vivait. Pour tout dire, je ne savais même pas si elle m’avait donné son vrai nom ou un nom d’emprunt.

Elle m’avait demandé de l’escorter. Voilà tout. Rien de plus. Rien de moins. Pourtant, nous nous trouvions là. En parfaite symbiose. Nous avons continué. Je l’ai chevauchée de nouveau en la prenant par-derrière.

Elle avait aimé la première fois, car elle me l’avait dit et surtout, elle avait joui. La deuxième fois a été plus rapide, et pour elle, et pour moi. Il a suffi de quelques mouvements pour que nous atteignions le summum de la volupté.

C’était fou. C’était bon. Je laissais échapper moi aussi des râles de plaisir. Nous nous sommes reposés un moment avant de prendre une douche chacun à notre tour. Nous n’avons plus fait l’amour ce soir-là. Mais nous sommes restés enfouis sous les draps à bavarder dans le lit pendant une heure. Compagnon exclusif du fantasme de cette femme charmante.

En sortant de l’hôtel, c’était comme si nous étions devenus de vieux amis. J’avais l’impression de la connaître un peu mieux. Je la raccompagnai jusqu’à sa voiture comme un gentleman se doit de le faire.

♥️♥️♥️

Avez-vous besoin de l’affection d’un gentleman du plaisir féminin ? Voulez-vous des câlins d’amour ? Réservez une séance avec le Compagnon exclusif du fantasme féminin et découvrez des sensations que vous avez connues dans les bras d’un homme romantique et sentez vous jolie, séduisante dans ses bras.

Je ne vous jugerai pas d’avoir envie de câlins, de tendresse et de plaisir. Je sais ce dont vous avez besoin car je connais les femmes et je les aime. Vous avez des limites, je les respecterai. A vous de décider jusqu’où vous souhaitez aller.

Je vous transporterai dans la magie d’une soirée, d’une nuit ou d’un week-end hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Vous oublierez tous vos soucis et pourrez lâcher prise lors d’une expérience unique dans un respect mutuel avec protection.

Offrez vous un service d’accompagnement premium pour profiter de la vie que l’on vit qu’une fois.

Au plaisir de vous faire plaisir, de vous faire rire, de vous divertir. Mais avant tout faisons connaissance autour d’un drink sans engagement et laissez vous séduire.

Au plaisir de faire votre connaissance. Jean

Tel: +33755186013
Mail: man.jean@yahoo.fr
Website: https://escortboy.org


  • 0
Mes mains d'escort boy sur vos fesses

Faire l’amour avec un parfait inconnu

Category:escort boy,escort service,gentleman Tags : 

Faire l’amour avec un parfait inconnu. A 19h30 précise, l’interphone retentit dans votre appartement. Vous êtes un peu stressée mais vous essayez de camoufler votre intimidation derrière un sourire accueillant. Vous m’ouvrez la porte d’entrée.

Mes yeux d’escort boy se posent avec attention sur vous. Je vous regarde droit dans les yeux, tout sourire, une bouteille de vin à la main, que je vous tends.

Nous nous observons longuement avant de nous faire la bise. Jamais telle salutation ne vous avait chamboulé autant. Le premier contact de mes joues contre les vôtres est tout bonnement électrisant. Mon parfum masculin, léger, paisible, vous détend immédiatement.

De mon côté, je suis toujours émerveillé par une femme que je rencontre pour la première fois. Je vous fais un petit compliment sur votre robe.

Toujours sur le seuil de la porte d’entrée, je sens monter en moi un désir charnel incomparable, je voudrais vous faire l’amour là, ici, sur le paillasson, puis dans la cuisine et enfin sur le canapé du salon.

Ma main tient votre gorge

Ma main tient votre gorge

Faire l’amour avec un parfait inconnu. Mon assurance ne fait qu’attiser votre désir. Vous m’offrez un verre de vin pour faire connaissance. Et le vin aidant, le contact est passé instantanément. Vous me posez beaucoup de questions sur mes activités car vous êtes aussi curieuse que charmante ; puis vous me racontez votre vie, votre solitude et comment vous avez découvert mon site et les histoires érotiques qui vous plaisent et celle que vous aimez moins.

Nos yeux se battent en duel. Un combat visuel qui dégouline de désir. Nous nous mangeons avec les yeux, Je semble lire dans vos yeux « J’ai envie de toi, comme une folle. Enlève moi ma robe, parcours mon corps de tes mains ; embrasse moi. Prends-moi, je suis à toi.

Je vous hypnotise… Depuis tout à l’heure je vous parle, vous ne m’écoutez que d’une oreille. Mes lèvres qui bougent vous déconcentrent, vous aimeriez qu’elles soient sur vous, dans votre cou, dans vos seins, dans votre chatte. Je dégage un de ces trucs qui vous rend folle.

Vous n’avez pas eu envie de quelqu’un comme ça depuis des années, vous mouillez rien qu’à vous imaginer dans mes bras. Et puis mes mains, dessinées, gracieuses, vous avez envie de me lécher les doigts, et puis ma queue aussi.

Nous nous installons sur le canapé, l’un à côté de l’autre. Je prends une de vos jambes, la caresse du bout de mes doigts de la cheville au haut de votre cuisse, puis redescends et enlève votre chaussure. Le même sort attend l’autre jambe. Vous fermez les yeux et profitez des sensations, que vous recevez qui sont décuplées.

Et puis j’enlève votre robe, descends la fermeture éclair : nous nous levons pour finir de l’enlever et vous vous collez à moi. Mes mains viennent parcourir sensuellement vos seins, votre ventre, vos épaules. Vous êtes nue et mon sexe à travers mon pantalon est collé contre vos fesses.

Vous vous retournez et me faites asseoir dans le canapé. En passant votre main dans mes cheveux, vous rapprochez ma tête de votre jardin secret. Ma langue est chaude et douce. Doucement au début… Je vous fouille un peu partout. J’ai une langue dans votre vulve qui vous fait un bien fou.

Vous entourez votre jambe droite autour de mon cou et d’une main, prenez la mienne et la posez sur vos tétons. Mes doigts d’escort boy jouent avec. Vous êtes au septième ciel, votre souffle accélère dangereusement, vous gémissez de plaisir, vous vous sentez venir.

Vous écartez, avec regret, ma bouche masculine de votre féminité, me poussez contre le dossier du canapé pour monter à califourchon sur moi.

Faire l’amour avec un parfait inconnu. Vous êtes follement excitée, vous avez besoin que je vous remplisse. Un petit coup de langue par-ci, une petite morsure par là. Vous voulez me mettre nu, me sucer la queue. Premier bouton, deuxième, troisième, quatrième il y a vraiment trop de boutons sur ma chemise.

Je embrasse les jambes

Je embrasse les jambes

Vous adorez vous faire sucer les seins, je malaxe vos fesses et vous touche le clito, vous n’en pouvez plus, vous voulez que je vous pénètre franchement, vous êtes sur le point de jouir.

Tout en se faisant allègrement lécher les seins par ma langue friande de reliefs variés, vous défaites ma ceinture, ôtez le bouton puis la braguette du pantalon qui vous sépare de votre objectif. Vous enlevez mon pantalon et ensuite mon caleçon.

Vous avez toujours rêvé de faire une bonne pipe à un escort boy pour le faire jouir, lui donner du plaisir grâce à votre bouche. Vous faites ça super bien, vous vous cambrez pour me faire voir vos fesses.

Vous enfoncez ma grande queue dans votre bouche, effectuez des va-et-vient comme une professionnelle, léchez, sucez, aspirez, caressez l’ensemble du sexe, des testicules au gland. Tout d’un coup, vous vous retrouvez allongée sur le canapé. Mes bras vous ont attrapé et vous ont relevé en une fraction de seconde. Je suis à présent au dessus de vous.

Faire l’amour avec un parfait inconnu. Folle de plaisir et d’excitation, vous attrapez ma queue et la frottée contre votre clitoris. Vous adorez ce plaisir, nous nous embrassons passionnément et après m’avoir enfilé un préservatif vous faites, enfin, glisser mon dard turgescent dans votre grotte magique.

Explosion de sensations dans votre bas ventre. A intervalles réguliers, J’enfonce mon instrument en vous comme un musicien de l’amour. Je tape franchement, et exactement à l’endroit qui vous fait jouir. En vous prenant par les cheveux et en vous gémissant dans l’oreille comme ça, je vous donne l’impression de vous prendre sans scrupule. Vous aimez ça. Sur le point de jouir, vous décidez toutefois de ne pas en rester là. Vous vous écartez et me faites allonger. Je ne me laisse pas faire, attrape vos hanches rebondies de femme enfiévrée de plaisir et vous soulève et vous emmène dans votre chambre.

Laissez moi vous faire vibrer

Laissez moi vous faire vibrer

Agrippée à moi, vous m’embrassez goulûment pendant que je vous transporte virilement à l’autre bout de l’appartement. Je vous plaque contre le mur, je fais rebondir vos fesses contre mon sexe. Nos deux corps se frottent l’un contre l’autre. Moites, chauds, nous nous agitons avec vigueur et passion. Vous allez bientôt jouir, Vous le sentez, Vous êtes au bord de l’implosion. Je vous dépose sur le lit : vous me grimpez dessus sans hésiter pour vous empaler sur ma virilité triomphante, Une cadence parfaite, votre cerise, elle, s’excite copieusement sur mon pubis.

Faire l’amour avec un parfait inconnu. Ca faisait si longtemps que vous ne vous êtes pas déhanchée comme ça sur un homme. Vous allez venir. Entre deux hurlements de plaisir et malgré ma main sur votre bouche, vous arrivez à articuler :

« Viens avec moi. Viens avec moi je vais jouir. Vas-y lâche tout.»

Même les voisins d’à côté ont entendu nos orgasmes simultanés. Alors que vous vous étendez sur mon torse, Je finis par jouir aussi. Nous restons comme ça un long moment, l’un dans l’autre, en sueur mais heureux, essoufflés mais satisfaits. Mes mains se baladent tranquillement sur votre corps puis je vous serre très fort dans mes bras.

🎩🎩🎩

Comment vivre votre fantasme de faire l’amour avec un parfait inconnu en toute sécurité ?

Une rencontre fortuite avec un inconnu aperçu, même en pleine journée. Attirées par le mystère, vivre une aventure de ce genre, même en étant en couple, fait partie des fantasmes des femmes. Ici encore, il ne faut pas avoir peur : je sui un gentleman à votre service et mon objectif est de vous donner du plaisir en vous permettant de vivre ce fantasme sans aucun risque.

Cette transgression s’explique par une certaine monotonie : un moment de liberté, l’excitation de vivre une petite parenthèse sans conséquences…Pour beaucoup de femmes, fantasmer sur un inconnu permet d’apporter un peu de piquant dans une relation de couple déjà bien installée.

Quelle femme n’a pas rêver de vouloir un jour réaliser l’un de ses plus grands fantasmes ? Vous y avez toutes déjà pensé ! Si certaines d’entre-vous préfèrent les garder secrets, d’autres n’hésitent pas à les vivre ouvertement avec un escort boy comme moi.

Laissez moi vous donner ce que vous voulez dans la magie érotique d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Vous voulez explorer tous les secrets de votre sensualité et lâcher prise pour évacuer votre stress lors d’une expérience de divertissement pour adulte unique dans un respect mutuel avec protection. Ne passez pas à côté de cette expérience, découvrez comment prendre du plaisir comme personne.

Au plaisir de vous connaître, de vous séduire, de vous faire rire, de vous divertir. Mais avant tout faisons connaissance autour d’un drink sans engagement et je vous dirai tout ce que vous brulez de savoir. Mais n’oubliez jamais que l’on ne vit qu’une fois…

Au plaisir de faire l’amour avec un parfait inconnu en toute sécurité. Jean

TEL/SMS/WHATSAPP: +33755186013
Mail: man.jean@yahoo.fr
website: https://www.escortboy.org


Agenda

mars 2024
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Recherche

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com