Category Archives: candaulisme

  • -
osez le triolisme avec escort boy paris

Osez le triolisme escort boy paris

Category:candaulisme,escort boy,triolisme Tags : 

Osez le triolisme escort boy paris. L’escort boy de Paris s’installa face à eux, il était vraiment élégant, il avait un regard charmeur, Madame était certaine que son mari et lui étaient complémentaires. Jean était escort boy à paris depuis plusieurs années et les histoires érotiques de triolisme qu’il publiait sur son site avait fait sa célébrité.

Jean parla de tout et de rien avec Madame, sa conversation était agréable et toujours teintée d’une pointe d’humour. La soirée s’enfonçait doucement dans la nuit, son conjoint avait ouvert une deuxième bouteille de vin.

Les esprits s’échauffaient et les corps se réchauffaient. L’appartement était enveloppée par l’obscurité, seul le bruit d’une musique chillout venait troubler la quiétude des lieux. À quel moment la soirée avait dérapé, Madame était bien incapable de le dire. Sans doute après avoir terminé la dernière bouteille de vin.

Son conjoint avait commencé par caresser sa cuisse puis avait remonté jusqu’à la naissance de son cou sous le regard fiévreux de l’escort boy de Paris. Il avait lentement déboutonné la chemise de Madame libérant ses seins.

Il avait commencé par les embrasser l’un après l’autre et puis ses lèvres étaient venues effleurer les siennes. l’escort boy de Paris dégustait son verre à petite gorgée sans les quitter des yeux.

Madame ne portait qu’un tout petit string dont son conjoint se débarrassa bien vite. Il l’entraina vers la méridienne, en réalité, il s’agissait plutôt d’un lit recouvert de coussins.

Son conjoint s’assit tandis que Madame se tenait debout devant lui, il embrassa doucement son ventre avant de faire courir sa langue sur son pubis. Madame était consciente que l’escort boy de Paris les regardait, mais au lieu d’éprouver de la gêne, elle était excitée.

Accompagnement dans le Triolisme

Accompagnement dans le Triolisme

Son conjoint commença par la branler doucement avec un doigt, elle était trempée ce qui fît sourire son mari. Il recula sur le lit et se mit à genoux et l’invita à venir le rejoindre, elle avança à son tour à genoux face à lui.

— Tu aimerais que Jean se joigne à nous ? il l’avait murmuré si bas qu’elle n’était pas certaine d’avoir bien entendu, mais elle fît signe que oui. Son conjoint se contenta de regarder le gentleman.

Elle entendit le raclement de la chaise sur le sol et le bruit de pas, une main chaude se posa sur son dos, et des lèvres lui effleurèrent le cou. Et puis doucement l’escort boy de Paris fit glisser sa chemise le long de ses épaules.

— Tu es très belle, murmura Jean, très excitante, tellement désirable.
— C’est vrai que tu es belle, tu inspires l’amour et le sexe. Tu veux bien te mettre debout, on va commencer par bien s’occuper de toi.

Les deux hommes restèrent à genoux, son conjoint commençait par lécher doucement son clitoris tandis que l’escort boy s’occupait de son anus.

Deux langues viriles s’occupaient d’elle avec une habileté affolante. Il la fouillait sans ménagement, lui arrachant des cris de jouissance, lui vrillant le ventre de mille tourments.

Elle se mordit la lèvre pour ne pas hurler de plaisir, même si elle savait que personne ne pourrait l’entendre. Les hommes avaient maintenant ajouté leurs doigts, elle s’agrippa aux épaules de son conjoint, mais ses jambes ne la tenaient pratiquement plus.

Les deux hommes ne lui laissèrent aucun répit continuant sans relâche de la dévorer avec délice, échangeant leur place. Elle n’était plus qu’un objet de plaisir entre leurs mains. Elle avait la sensation que son sexe pulsait et était prêt à exploser.

Madame s’allongea le temps que les hommes ôtent leurs vêtements, admirant au passage leur corps. Ils s’étendirent chacun d’un côté, caressant du dos de la main le corps de la femme.

Elle embrassa son conjoint ensuite l’escort boy de Paris. Les deux hommes embrassaient tout aussi bien, mais de manière différente. Son conjoint jouait beaucoup avec sa langue, tandis que Jean préférait s’amuser avec ses lèvres. Chacun emprisonna un téton dans sa bouche. L’un mordillant, l’autre léchant chacun observant un rythme différent.

Madame attrapa une verge dans chaque main et commença un doux va et vient ce qui arracha un soupir à chacun des hommes qui continuaient inlassablement de jouer avec la pointe de ses seins qui maintenant luisait de leur salive. Madame accéléra le mouvement de ses mains, et fût prise d’une furieuse envie de les goûter.

epanouissement féminin

epanouissement féminin

Elle se redressa pour leur faire face, les deux hommes s’installèrent sur le dos, elle prit en premier la verge de son conjoint dans sa bouche avant de continuer de branler l’escort boy de Paris et puis de changer. Sa langue courait le long de la peau soyeuse de chacun des hommes, ils devenaient fébriles, gémissants, soupirants sous ses habiles coups de langue. Elle leur prodiguait à chacun, beaucoup d’attention.

Elle les suçait tour à tour avec volupté et délectation. C’était très troublant ces corps qui s’offraient sans aucune pudeur à un plaisir coupable, mais tout semblait tellement naturel.

Voir Madame s’activer sur la queue de l’escort boy décupla l’excitation de son conjoint. Elle continuait de sucer leur complice tandis que son amant passait derrière elle, après avoir enfilé un préservatif elle le sentit glisser en elle.

Elle était tellement trempée, qu’il n’eut aucun mal à la pénétrer. Elle laissa échapper un gémissement tout en continuant de prodiguer ses caresses buccales sur l’escort boy de Paris. Elle ouvrit les yeux et rencontra le regard de l’homme légèrement voilé.

— C’est tellement bon, lâcha-t-il dans un souffle.

Son conjoint la pilonna un peu plus vite, tout en massant son anus. Elle savait qu’il aimait la prendre comme ça. L’escort boy de Paris attrapa un préservatif. Son conjoint lui caressa le dos et l’embrassa tendrement dans le cou.

— Va sur lui.

Madame s’installa à califourchon sur la hampe du gentleman au service des couples hétéros, Son conjoint s’éloigna un instant pour chercher du lubrifiant. Il massa ensuite délicatement l’endroit le plus étroit de son corps, le rythme cardiaque de la jeune femme s’accéléra. Madame a décidé de réalisé le fantasme de son mari tout en réalisant le sien.

Jean lui prit la tête entre ses mains et l’attira vers lui pour l’embrasser, sa langue força délicatement le barrage de ses lèvres. Son conjoint lui caressa le dos.

— J’ai envie de de te prendre par derrière, mais si tu ne veux pas…
— Si j’en ai envie, j’ai envie de vous sentir tous les deux en moi.

Madame se trouva délicieusement écartelé, Son conjoint progressa doucement, laissant le temps à la dame de s’habituer à sa présence.

Il se cala ensuite sur le rythme de l’escort boy. Madame était au bord de l’évanouissement. Les deux hommes étaient très doux, lui susurrant des mots d’amour.

La jeune femme sentit son corps se contracter avant de se relâcher, elle poussa un dernier cri avant de jouir, elle avait la sensation que des vannes s’étaient ouverte à l’intérieur de son corps, une larme roula le long de sa joue. Les hommes la suivirent de près. Ils s’écroulèrent tous les trois essoufflés, abasourdis parce qu’il venait de se passer.

❤️❤️❤️

Osez le triolisme escort boy paris, un plaisir pour couples recherchant un moment de plaisir à trois. Beaucoup d’hommes ont envie de partager leur épouse par amour à un autre homme pour pouvoir la regarder prendre du plaisir devant leurs yeux ébahis .

Vous avez toutes le droit de vivre un moment de plaisir avec un homme inconnu qui s’occupera de vous et ne vous jugera pas d’avoir envie de vous donner pour votre plaisir et celui de votre mari. Demandez moi tout ce que vous voulez ou laissez moi vous surprendre dans des plaisirs que vous ne connaissez pas encore.

Respirez le voyage du candaulisme et l’ère du jeu érotique sans fin   . Entrez dans mon monde et osez offrir votre épouse à un autre homme, une expérience unique de plaisir sans conséquences avec un escort boy gentleman respectueux et délicat .

Profitez de ce voyage plaisir avec votre escort boy. Noyez vos sens dans la séduction, Une expérience exceptionnelle avec un gentleman. Vous n’oublierez jamais ce jour ou vous Osez le triolisme escort boy paris.

Le marriage devrait etre le début de vos fantasmes avec un escort boy

Le marriage devrait etre le début de vos fantasmes avec un escort boy

Quelque soit votre âge, votre origine, votre couleur de peau, votre physique, je suis là pour combler votre envie de découverte. Partenaire secret pour couples pour vous transporter dans la magie d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Osez offrir votre épouse à un autre homme dans un respect mutuel avec protection .

2 heures – 3 heures – 4 heures et jusqu’au bout de la nuit . Quelque soit la durée, je mets un point d’honneur à vous faire plaisir grâce mon expérience des couples (candaulisme ou triolisme) . Veuillez vous renseigner en me contactant simplement par appel ou message. Osez le triolisme escort boy paris pour couples.

Au plaisir de faire votre connaissance pour vivre ce moment comme un cadeau pour couples.
Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org/fr/rendez-vous/


  • -
Accompagnement dans le Triolisme

Etre accompagné dans sa pratique trioliste

Category:candaulisme,triolisme Tags : 

Monsieur voulait Etre accompagné dans sa pratique trioliste. Nous étions tous les trois dans le salon, assis sur les deux canapés se faisant face à face. Monsieur et Madame occupaient l’un, moi l’autre. Personne ne disait mot. Il y avait un peu de gêne. Pas un malaise, plutôt de la timidité. Les sourires et les regards échangés étaient à la fois complices et embarrassés.

Finalement, c’est Madame qui se montra la plus courageuse ou la plus motivée. Elle se tourna vers Monsieur et approcha ses lèvres de son oreille, lui murmurant quelque chose que je n’entendis pas. Sans doute une incantation secrète de couple interdite pour moi.

Sous l’effet des formules magiques de la shamane la tension perceptible quelques instants plus tôt s’était dissoute. Il ne restait plus que deux complices en train de rire bas en s’échangeant des secrets dont j’étais exclu.

C’était un bon départ. Très bon. Tellement bon même que j’en arrivai à me demander si c’était vraiment la première fois pour Madame. Elle continuait de murmurer à l’oreille de Monsieur, provoquant de petits rires.

Ces lèvres se rapprochant du visage de Monsieur, effleurant imperceptiblement son oreille, déposant un baiser furtif sur sa joue, un autre un peu plus appuyé dans son cou. Monsieur semblait ne s’apercevoir de rien.

Elle avait fermé les yeux et écoutait, laissant s’échapper de temps à autre un éclat de rire. Mais petit à petit, une nouvelle tension prenait forme, sans rien de commun avec celle initiale. C’était une tension électrique, érotique ; un courant circulait entre les deux corps, renforcé par chaque baiser de Madame.

deux hommes pour le plaisir d'une femme

deux hommes pour le plaisir d’une femme

Monsieur gardait les yeux clos. Ses bras le long du corps ne bougeaient plus. La respiration un peu plus rapide que d’habitude, il se laissait faire. Madame s’était tue. Ses baisers se faisaient aventureux, se rapprochant lentement de la bouche. Un premier aboutit sur le coin des lèvres, un autre pile dessus.

Madame répétait ses baisers sur des lèvres un peu crispées. Patiente, elle ne voulait pas forcer les choses et attendait une réponse à son appel. Quelques secondes de plus et elle arrivait à ses fins. Monsieur ouvrit ses lèvres, offrant un passage à la langue audacieuse.

C’en était fini de la passivité de Monsieur. En répondant aux baisers de Madame, tout son corps s’était animé. Sa main s’était détachée du canapé et glissée dans les cheveux blonds, collant un peu plus leurs visages l’un contre l’autre. Dans un assaut retenu jusqu’à présent, sa langue était partie à la rencontre de celle de Madame.

Des deux gorges montèrent des gémissements simultanés. Les deux corps allaient maintenant l’un vers l’autre, s’appelant au travers des vêtements. Monsieur caressait les cheveux de Madame tout en l’embrassant et en l’attirant un peu plus près de lui. Madame répondait avec autant de vigueur et d’enthousiasme. Les langues se touchaient, se mêlaient, se mélangeaient.

Madame changea de position afin de libérer une de ses mains qu’elle posa sur le ventre de Monsieur. Ses doigts se glissèrent entre deux boutons de sa chemise afin de caresser la peau nue dessous.

Son souffle devint un peu plus rapide. Mettant fin au baiser, il bascula la tête en arrière et l’appuya sur le rebord du canapé, le visage tourné vers un ciel imaginaire. Les lèvres de Madame entamèrent alors une lente descente, suivant le dessin de la joue de Monsieur en remontant jusqu’à l’oreille.

Elles longèrent la ligne de la mâchoire avant de parcourir le cou. Elles s’attardèrent là pour embrasser chaque morceau de peau accessible, dessinant des arabesques du bout de la langue. Libérant ses deux mains, Madame entreprit de retirer sa chemise.

Monsieur poussa un soupir de plaisir. La respiration de Monsieur se faisait plus rapide.

Madame dégrafa son soutien-gorge et libéra ses seins pour offrir son téton à la bouche de Monsieur qui s’empressa de le sucer. Le bassin de la belle amorça de lents allers-retours.

Ses cuisses s’étaient écartées, faisant remonter sa jupe. Quand Monsieur glissa sa main entre les cuisses ouvertes pour les remonter et se glisser sous le collant puis sous la culotte, la queue de Monsieur et la mienne se tendirent simultanément.

Au moment où la main de Monsieur s’était aventurée contre le sexe de Madame, elle s’était une nouvelle fois figée, le bassin collé contre Monsieur, le souffle bloqué, la bouche entrouverte. Ses yeux étaient clos mais plissés dans une expression de plaisir intense. Ce visage, c’était celui d’une jouissance imminente.

Sous la jupe, je devinais les doigts de Monsieur qui s’étaient arrêtés de bouger dans la fente humide afin de retarder l’orgasme et prolonger le plaisir. Madame reprit lentement sa respiration tandis que Monsieur lui mordillait le bout des seins et que sa main recommençait à la caresser.

Faisant une pause dans ses caresses, Monsieur s’agenouilla au pied du canapé, entre les cuisses de Madame, le visage tourné vers elle. Des deux mains il remonta sur les hanches la jupe, puis attrapa collant et culotte ensemble pour les faire glisser le long des jambes et les jeter à l’autre bout de la pièce. Le sexe humide surmonté d’un triangle de poils noirs apparut.

Monsieur saisit les deux cuisses et attira Madame à lui, l’installant dans une position plus confortable pour elle. Vautrée dans le canapé, le cul juste à la bordure, les genoux remontés au niveau de ses épaules, Madame exhibait sa chatte et son cul, sans retenue, dans une position d’attente. Sa respiration n’était plus qu’un long soupir de plaisir et d’impatience.

Monsieur contempla le sexe offert quelques secondes, puis sans hésiter en approcha ses lèvres, glissant sa langue aussi profond qu’il le pouvait.

A deux mains, Madame s’était emparée de la tête de Monsieur et la collait contre son sexe. De longs râles vibrants sortaient de sa bouche. Puis Monsieur se recula et retourna Madame pour la mettre à quatre pattes pour plus de confort. Il me fit signe de passer à l’action alors qu’il se plaçait devant Madame pour qu’elle puisse prendre sa queue en bouche.

Abandonnant mon canapé, je m’agenouillais derrière Madame. Saisissant le bord de son chemisier, je le fis remonter le long de son dos afin de dévoiler ses reins. J’y déposais des baisers appuyés.

Je glissai mes mains sous son ventre et remontais sous son chemisier jusqu’à sa poitrine. Elle ne portait pas de soutien-gorge, ses seins vinrent tout naturellement se poser dans mes mains.

La forme de ses seins, leur douceur, les tétons qui venaient gonfler et frotter contre mes paumes était un appel à la luxure et au plaisir.

Elle était toujours à quatre pattes, j’en profitais pour me coller derrière, frottant mon sexe contre son cul. Je ne lâchais pas ses seins pour autant, et continuai à embrasser son dos. Madame commençait à pousser de petits gémissements.

Avec précaution, je déposai un baiser sur chacune des fesses tendues. Je les répétais, insistant un peu, les appuyant davantage. Ma langue amorça une balade nonchalante, guidant son trajet sur l’étoile centrale.

Madame se cambrait un peu plus, m’offrant ainsi un meilleur accès. Du bout de la langue, j’effleurai le petit trou.

Un frisson parcourut Madame et elle laissa s’échapper un gémissement plus fort.

Autre coup de langue, même frisson, nouveau gémissement. Je m’enhardissais. De la pointe de la langue, je caressais les abords du petit trou, formant des cercles concentriques qui doucement me rapprochaient du centre. Les gémissements de Madame se faisaient plus fréquents, plus longs, plus profonds.

Pimenter son couple avec un trio avec un escort boy

Pimenter son couple avec un trio avec un escort boy

Ma langue devenait plus audacieuse. J’en enfonçai la pointe dans son cul jusqu’à sentir les muscles se contracter autour, la retirai légèrement, puis revenait à la charge pour m’enfoncer un peu plus loin.

Madame gémissait mais n’arrêtait pas de sucer la queue de Monsieur. Son corps tendu était cambré au maximum et son cul venait à la rencontre de ma langue dans l’espoir d’être pénétré plus profondément.

La situation devenait intolérable. Il fallait non pas que je la « sodomise », mais que je l’encule. La sodomie, c’était la froideur d’un acte médical, l’enculage c’était la libération des pulsions animales. Mais quel que soit le point de vue, il aurait été maladroit de la prendre aussi sèchement.

Tout en la baisant du bout de la langue, je tâtonnais sous le canapé à la recherche de mes jouets. Je trouvais ceux qui m’intéressaient, un tube de gel et un petit gode anal rose en latex accessoire indispensable aux explorations du côté osbcure des femmes.

Je l’enduisis d’une couche de gel et, après avoir retiré ma langue, l’approchai du cul de Madame. A son contact, elle arrêta de bouger une seconde, puis entama des mouvements de bassin, afin d’aider le god à se faire une place. le plug anal y réussissait d’ailleurs plutôt bien, aidé par les mouvements de Madame et par moi.

Je répétais le va et vient en insistant à chaque pression pour qu’il s’enfonce un peu plus. Après quelques instants, le cul de Madame l’avala jusqu’à sa base. Je le retenais d’une main tandis que Madame continuait d’aller et venir à sa rencontre, le faisant ressortir puis entrer un peu plus loin.
De mon autre main, j’avais enfin libéré le prisonnier de mon caleçon. Pour le féliciter de sa patience, je l’avais massé et enduit de gel. Si Monsieur ou Madame m’avaient effleuré à cet instant, j’aurais explosé. Mais je voulais me retenir, j’étais trop prêt du but pour me laisser aller maintenant.

Je retirai le plug anal. Le trou du cul de Madame était un peu ouvert, détendu, prêt à me recevoir. Saisissant la base de ma queue, j’en pressais contre l’orifice, forçant doucement le passage. Madame poussa un râle à mi chemin entre douleur et plaisir. Je prêtais plus d’attention à la partie plaisir.

J’allais et venais lentement, m’enfonçant un peu plus à chaque mouvement. C’était chaud, c’était étroit, c’était aussi bon que je l’avais espéré.

Quelque chose venait de cogner contre mes couilles : la main de Madame. Elle avait commencé à se caresser et les mouvements de ses doigts se faisaient de plus en plus rapides sur sa chatte.

En plus, elle jouait avec son anus, tour à tour le décontractant, puis le contractant le plus fort possible autour de ma queue, provoquant des sursauts de plaisir dans tout son corps. Elle n’allait pas résister longtemps dans ces conditions.

Elle allait jouir, je le savais. Tout son corps se crispa, elle se mit à sucer Monsieur comme un animal en rut. Tandis que de sa bouche avalait sa queue au fond de sa gorge, le cul de Madame se contractait autour de ma queue.

Elle ne bougeait plus à l’exception peut être de sa langue sur le sexe de Monsieur et de sa main qui allait incroyablement vite sur le sien. Un tremblement se mit à l’agiter et un long cri sortit de sa bouche.

Toutes deux jouissaient en même temps sous mes yeux. C’en était trop, tout simplement. Je me collai contre Madame et sentis le plaisir m’envahir alors que mon élixir jaillissait provoquant ma jouissance.

❤️ ❤️ ❤️

Etre accompagné dans sa pratique trioliste est un service d’accompagnement pour couples recherchant un moment de plaisir à trois. Beaucoup de femmes ont envie de faire l’amour avec deux hommes .

Vous avez toutes le droit de vivre un moment de plaisir avec deux hommes inconnus qui s’occuperont de vous et ne vous jugeront pas d’avoir envie de vous donner pour votre plaisir. Demandez nous tout ce que vous voulez ou laissez moi vous surprendre dans des plaisirs que vous ne connaissez pas encore. Etre accompagné dans sa pratique trioliste.

le candaulisme est le plaisir du mari voyeur

le candaulisme est le plaisir du mari voyeur

Respirez le voyage du triolisme et l’ère du jeu érotique sans fin . Entrez dans un monde de double plaisir avec deux gentlemen expérimentés, une expérience unique de plaisir sans conséquences avec deux hommes respectueux et délicats.

Profitez de ce voyage plaisir dans le triolisme. Noyez vos sens dans la séduction, Une expérience exceptionnelle avec deux gentlemen. Quelque soit votre âge, votre origine, votre couleur de peau, votre physique, je suis là pour combler votre envie Envie de Partager Sa Femme. Partenaires secrets pour femme pour vous transporter dans la magie d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Osez avoir Etre accompagné dans sa pratique trioliste.

2 heures – 3 heures – 4 heures et jusqu’au bout de la nuit . Quelque soit la durée, nous mettons un point d’honneur à vous faire plaisir grâce notre expérience des femmes . Veuillez vous renseigner en me contactant simplement par appel ou message. Vivez l’Expérience d’Etre accompagné dans sa pratique trioliste.

Au plaisir de faire votre connaissance pour vivre ce moment et Etre accompagné dans sa pratique trioliste.
Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org/fr/rendez-vous


  • -
Une Femme et Deux escort boys

Deux Hommes Pour Une Femme

Category:candaulisme,ménage à trois,triolisme Tags : 

Un service d’accompagnement pour la femme

Deux Hommes Pour Une Femme est un service d’accompagnement pour la femme qui recherche un double plaisir avec deux escort boys galants. Maintenant. L’heure était venue. Madame allait connaître deux escort boys dans une partie de sexe, autre chose que le plaisir qu’elle prenait avec son mari, et ce entre les mains de deux des plus beaux gentlemen qu’elle ait jamais vus. Avec l’ardeur dont bouillonnait désormais son corps, elle ne pensait pas qu’accepter un plan à trois la dérangerait le moins du monde.

Moins de trente secondes plus tard, Madame était allongée sur le dos, recouverte par le grand corps de Jean, dont les genoux s’immisçaient entre ses jambes pour les écarter.
Sa bouche s’écrasait déjà sur la sienne que le lit n’avait pas encore fini de rebondir sous l’effet de leur arrivée. Deux Hommes Pour Une Femme.

une femme deux hommes escort boys

une femme deux hommes escort boys

Il s’insinua entre ses lèvres et y plongea dans un profond baiser, dans lequel il l’invita, l’embrasa. Elle lui noua les bras autour du cou et se perdit dans sa saveur. Le désir les emportait ; elle le sentait sur ses papilles. L’ardeur de Jean la submergeait à chaque coup brûlant de sa langue sur la sienne, à chaque crispation de ses épaules dures sous ses doigts.

Il l’obligea à ouvrir plus largement les jambes et posa son sexe directement contre elle. Oh, que c’était bon ! Non, plus que bon. Sauvagement excitant. Il se calait aussi bien contre elle que s’il avait été taillé pour occuper le creux de ses cuisses. Et quand il se plaqua à elle, heurtant son clitoris, elle haleta au milieu de leur baiser, sidéré qu’il parvienne à éveiller pareil chaos en une poignée de battements de cœur. Il avala sa réaction, et avec un nouveau frottement en réclama davantage.

Sur sa droite, le collègue de Jean sentit le matelas s’enfoncer. Une nouvelle vague de chaleur déferla sur elle, qui se rapprocha jusqu’à ce qu’un autre corps d’homme vienne se coller à son flanc. Torse nu, comme elle le découvrit en tendant la main vers lui. Ses doigts rencontrèrent une peau douce comme du daim sur des muscles durs comme l’acier.

Une série de doux baisers

Il vint lui planter une série de doux baisers sur la joue, avant de descendre vers son cou tout en glissant une main entre Jean et elle. Il trouva aussitôt la pointe dure de son téton à travers son chemisier et la caressa. Une tendre douleur se concentra juste là, en d’insistants picotements. Et entre ses jambes, la moiteur s’intensifia.

Jean s’arracha de sa bouche assez longtemps pour goûter la peau de son cou et lui mordiller la clavicule. Elle laissa échapper un soupir saccadé. Rouvrant les yeux, elle croisa ceux de l’autre gentleman. Elle passa les doigts dans ses cheveux. Il ressemblait à un gentleman italien à peine apprivoisé, sensuel, promettant le plaisir, prêt à prendre tout ce qui lui faisait envie. Elle retint son souffle tandis qu’il s’approchait encore.

Puis Jean détourna son attention quand il ôta les boutons de son chemisier, écartant les deux pans du léger vêtement avant de remonter son soutien-gorge, révélant ses seins à son regard affamé. D’une paume immense, il lui en recouvrit un. Elle inspira brusquement à son contact électrisant, mais il ne lui laissa pas le temps de se remettre. Il soupesa son sein dans sa main, passa le pouce sur sa pointe rigide. Nouvel assaut de picotements.

double désir pour la femme

double désir pour la femme

Les caresses de Jean n’eurent pas le temps de la submerger que déjà la bouche de l’autre escort boy s’installait sur la sienne. Tel un maestro, il se joua d’elle avec ses baisers. Légères pressions d’abord, délicat effleurement, un coup de langue coquin sur sa lèvre inférieure, un soupir sexy tandis qu’il la pressait d’ouvrir la bouche, la taquinant en lui faisant croire qu’il pouvait approfondir ce baiser addictif. Sans pour autant le faire. Deux Hommes Pour Une Femme.

Gémissante, agitée, elle tendit les lèvres vers l’autre gentleman. Il se contenta de sourire, puis lui donna un coup de dent joueur sur celle du bas. Il était délicat, excitant, savait faire monter l’impatience en l’emplissant d’un tendre tourbillon de désir.

Toujours occupé avec ses seins, Jean ne se souciait guère de délicatesse, lui, et annonçait clairement qu’il n’avait pas l’intention d’être mis de côté ou éclipsé. Il aspira la pointe d’un téton dans sa bouche, fort, attirant tout le désir contenu par son corps à l’intérieur de ce bouton rigide et douloureux, qui durcit instantanément sous sa langue.

Alors il mordit dans sa chair, assez pour provoquer un pincement. Assez pour envoyer une flamme torride à travers sa poitrine, qui roula dans son ventre, pour s’écraser entre ses jambes. Dans un geignement, elle se cambra vers lui, offerte.

— Elle est magnifique, Jean, chuchota l’autre gentleman contre sa bouche. Merci de m’avoir invité.

Le compliment la réchauffa, pourtant elle se surprit à retenir son souffle dans l’attente de la réponse de Jean. Était-il d’accord ?

— Oui, grogna-t-il contre ses seins.

Son souffle balaya le mamelon humide, le refroidit, le durcissant encore plus.

— Belle comme un rêve érotique.

Ses paroles résonnèrent en elle, jusqu’à ses replis gonflés. Dieu comme elle le voulait ! Elle palpitait. Soudain les mains de Jean étaient sur sa jupe, poussant, soulevant, faisant glisser le tissu doux sur sa peau.

Des sensations enivrantes

Des sensations enivrantes, mais qui ne suscitèrent pas la moitié du plaisir provoqué par l’idée que les paumes suivraient ses mollets, ses genoux, ses cuisses et ses hanches.

Comme prévu, le contact de ses mains sur sa peau sensible ne fit que l’enflammer davantage. La boule de désir enfla et s’installa entre ses jambes, juste sous son clitoris. Le collègue de Jean dégrafa l’attache frontale de son soutien-gorge et se délecta d’un sein, pendant que Jean enlevait sa chemise. Assis sur ses talons, il observait la scène. Deux Hommes Pour Une Femme.

— Il faut lui retirer ça.

Il posait un regard noir sur le string couleur chair qu’elle avait acheté le matin même afin d’avoir un sous-vêtement sexy à porter.
Avant qu’elle ait pu mettre la main sur l’élastique afin de l’enlever, Jean en saisit un côté. Avec une expression brûlante qui indiquait clairement le désir fou qui l’animait, il enroula le tissu autour de son poing et tira.

Un halètement surpris et un léger craquement plus tard, elle se retrouva quasi nue. Et le partenaire de Jean acheva le travail en lui passant son chemisier et son soutien-gorge derrière les épaules, avant de faire glisser sa jupe par-dessus ses hanches. Le tout finit au sol.

Les yeux résolument rivés sur son entrejambe et les quelques boucles roux sombre qui protégeaient son intimité, Jean lâcha un brusque soupir. Un coup d’œil sur sa droite lui confirma que le regard de son acolyte prenait le même chemin, quoique plus lentement, il voyagea sur ses creux et ses courbes, commençant par ses seins pour descendre vers sa taille, via la plaine de son ventre. Et plus bas.

double baisers pour femme

double baisers pour femme

Il semblait prêt à la savourer d’un instant à l’autre. Quant à Jean… La lueur dans ses pupilles en disait long sur son envie de se repaître d’elle. Et maintenant !
Le collègue de Jean sentit son souffle s’accélérer. Son cœur battait à tout rompre, pulsant à travers son corps, faisant follement palpiter son clitoris. Deux Hommes Pour Une Femme.

L’index de Jean se rapprocha de son ouverture ruisselante, et elle ressentit intensément sa vacuité. Elle n’avait qu’une envie : qu’il emplisse son sexe vide de toute la longueur de son érection.

Et quelle envie ! A chaque nouveau contact, son corps tombait sous le charme de Jean. Comme pour le lui prouver, ses hanches se soulevèrent à la rencontre de Jean dans une supplique muette.

Paupières mi-closes, elle leur lança à tous les deux un regard langoureux, avant de se concentrer sur le pénis de Jean, qui tendait son pantalon. Dur, épais et encore en train de grossir au moment même où elle l’observait…

Une dernière œillade enjouée et, avant de réfléchir aux conséquences, elle cambra les reins à la rencontre de Jean à nouveau. Deux Hommes Pour Une Femme.

Jean glissa un doigt dans ses replis moites, tout en frottant son clitoris de la pulpe du pouce. Des étincelles vinrent lui effleurer la peau d’un désir fou, enflammer ses sangs comme jamais. De la magie pure. Elle s’entendit miauler. Quand il répéta son geste et qu’en plus l’autre homme se pencha pour lui prendre la bouche dans un baiser aussi sauvage que sensuel, ses miaulements se changèrent en gémissements sourds.

Deux Hommes Pour Une Femme

Le collègue de Jean avala ses cris et leva la main pour lui empaumer un sein, jouant avec son mamelon, le pinçant délicatement, tournant, éveillant les sensations. Il envoyait ainsi de nouvelles ondes électriques jusque dans son bas-ventre, tout en bas, décharges qui se joignirent aux fortes pulsations que son corps recevait déjà à chaque passage du pouce de Jean sur son clitoris.

Les jambes crispées, le dos cambré, le collègue de Jean sentait l’orgasme de la dame approcher.

Et pourtant, ils ne la caressaient que depuis, quoi, deux minutes ? Elle se noyait, elle s’envolait, elle voulait jouir. Désespérément. Et elle était très contente de sa situation.
Jean introduisit un deuxième doigt en elle, malgré l’étroitesse de son ouverture. La douleur se transforma en besoin au fur et à mesure qu’il se frayait un chemin. En force. Enfin, ses chairs l’avalèrent pour mieux se resserrer autour de lui. Il lâcha un juron.

— Elle me brûle vif.

Haletant dans son cou, l’autre gentleman hocha la tête tandis qu’il saisissait le lobe de son oreille entre les dents. Deux Hommes Pour Une Femme.

— Raconte-moi comment c’est, en elle.

Son colègue hédoniste encourageait Jean, essayait de la faire basculer par ses mots coquins, agaçant dangereusement le self-control bien malmené de son collègue.

— Hyper serré. Bouillant. Sa petite chatte m’agrippe les doigts. S’y accroche. Elle ondule dessus. Quelle cochonne.
— Bouge-les, suggéra son ami.

Le souffle court, Jean entama un mouvement lent dans son passage étroit : dehors, dedans…

— Je ne peux pas m’arrêter. C’est trop bon, admit-il.
— Jouis pour nous, ma belle, murmura l’ami de Jean à l’oreille de la dame, sans cesser de caresser ses tétons ultra sensibles.

Elle se sentait gonflée de partout. Tendue à l’extrême. À l’étroit à l’intérieur de sa propre peau. Moite de transpiration, trempée de désir, le sang pulsait à travers ses veines.

double pénétration pour femmes

double pénétration pour femmes

Son cœur pompait furieusement. Sa peau la picotait. Et Jean poursuivait toujours ses va-et-vient incessants, pendant que son pouce impitoyable lui frottait le clitoris. En entrant et sortant, ses doigts excitaient un point sensible à l’intérieur de son sexe qu’elle n’avait jamais découvert toute seule.

— Tu es magnifique, chuchota l’autre escort boy contre ses lèvres. J’ai hâte de te voir hurler.

Et puis il reprit son travail insistant sur son téton douloureusement contracté.
Trop. C’était trop pour résister. Impossible de se retenir plus longtemps…

La chaleur montait. Le sang grondait. Elle retint son souffle, gémit, geignit… et soudain le plaisir convergea entre ses jambes en un concentré d’énergie qui explosa telle une supernova, l’envoyant tourbillonner loin, dans un royaume d’extase qu’elle n’avait jamais visité.

— Oui !

Les doigts de Jean restèrent fichés au fond, et elle sentit son sexe les agripper, serrant, relâchant, les caressant à nouveau.

— Oui. Encore, exigea-t-il. Jouis encore.

Elle lâcha un grognement.

— Je ne pense pas pouvoir.

L’autre homme éclata d’un rire rauque et amusé, palpitant de promesses sensuelles. Deux Hommes Pour Une Femme.

— On va s’occuper de toi.
— Mais en général, après un orgasme je suis… vidée.

Jean secoua la tête avec une précision toute militaire – à moins que ça ne soit de la colère, ou un peu des deux.

— Pas avec deux hommes. Tu jouis à répétition, jusqu’à ce que tu sois complètement épuisée, au bord de l’évanouissement.

Sursauts et palpitations

De l’évanouissement ? Elle ouvrit la bouche pour protester, mais à la vérité elle n’en avait pas l’énergie. Elle ne parvenait plus très bien à se concentrer, avec le pouce de Jean qui continuait à jouer sur son clitoris, provoquant sursauts et palpitations qui prolongeaient son plaisir à lui en faire tourner la tête. Jusqu’à ce que lentement il se reconstruise. Jusqu’à ce qu’à nouveau elle perde la tête à force d’envie.

— C’est ça, murmura Jean.

Puis il se pencha sur elle. Sans préliminaires. Sans attendre. Sans avertissement. Sa langue lapa son bouton sensible, entamant les mêmes mouvements électriques que son pouce.
Les sensations rappelaient celles qu’il avait suscitées juste avant, mais en plus intenses.

Le collègue de Jean fut à nouveau envahie par un désir aussi puissant que si elle n’avait pas encore joui. Sauf que cette fois, le plaisir était plus fort. Son corps était prêt, la bouche de Jean déterminée et sa volonté de fer. Oui, elle jouirait à nouveau pour lui. Il n’accepterait pas de refus. Deux Hommes Pour Une Femme.

Elle le regardait, et la vue de cet homme se délectant d’elle l’excitait presque autant que ses caresses. Très vite, la question de savoir si elle allait à nouveau atteindre l’orgasme cessa de se poser ; il ne s’agissait plus que de savoir quand. Elle devinait, à la façon dont son corps se crispait, dont le plaisir se densifiait, dont ses jambes s’écartaient plus largement de leur propre chef, pour inviter Jean à s’enfoncer plus loin en elle, que ce « quand » ne tarderait pas à arriver.

— Quel goût elle a ? s’enquit l’autre gentleman.

La bouche collée contre son sein, il reprit son téton entre ses lèvres et suça longuement, avec une extraordinaire sensualité.

Double virilité pour femmes exigeantes

Double virilité pour femmes exigeantes

La respiration de le collègue de Jean s’accéléra. Encore.

— Super sucré, marmonna Jean en reprenant une lapée d’elle, comme il l’aurait fait avec un succulent dessert.

Dans ses mots transparaissait un intense plaisir. Il approuvait. Non, il appréciait. Sa voix virile et ses coups de langue dévorants, désinhibés, l’indiquaient sans l’ombre d’un doute. Il ne s’arrêterait pas tant qu’il n’aurait pas tiré d’elle toute la jouissance possible. Deux Hommes Pour Une Femme.

À ce moment-là, l’autre mâle se souleva au-dessus d’elle, la pénétrant de son regard. Le désir durcissait ses traits. Dangereux. Prédateur. Regarder ne lui suffisait plus. Il réclamait sa part.

Chaque coup de langue accroissant son euphorie

Son excitation grimpa encore d’un cran, telle une fusée au décollage, chaque coup de langue accroissant son euphorie, jusqu’à ce que la tension soit si forte, que son clitoris semble si gorgé de sang, pulsant follement, qu’elle n’était plus qu’à quelques secondes de l’orgasme…

— Regarde-moi quand tu jouis, exigea-t-il.

Ce qu’elle fit, le regard irrésistiblement planté dans ses yeux noirs. Agrippant le drap, elle se cambra tandis que l’extase commençait à la submerger.

— Bientôt, je te lécherai. Te sucerai. Je te ferai jouir.
— Oui, haleta-t-elle.

Puis la langue de Jean détruisit les derniers vestiges de son contrôle.

— Oh, bon Dieu. Oh… Jean !

Son orgasme lui arracha ce cri quand un mélange de lumière, de couleurs, de sensations et de chaleur se déversa en elle, explosant en chaque terminaison nerveuse de son corps. Elle sursauta sous la force de l’impact, trembla, moite de transpiration, les muscles rendus aussi liquides que de l’eau.

Quand enfin elle se rallongea en essayant de retrouver son souffle et ses esprits, Jean leva les yeux depuis son entrejambe. Sa bouche rouge et humide affichait une ligne déterminée.

Et il se remit à la lécher. Elle ne voulait pas dire « non ». D’ailleurs, en était-elle capable ? Elle en doutait. Mais elle était trop fatiguée, chamboulée et vidée après deux orgasmes dévastateurs. Et le collègue n’avait toujours pas pris son tour pour l’envoyer voler en éclats. Or il réclamait son tour. À la façon dont il l’observait en cet instant, il était évident qu’il avait assez attendu. Deux Hommes Pour Une Femme.

— À moi, affirma-t-il justement.

Madame n’arrivait plus à obliger son corps épuisé à soutenir ses pensées léthargiques afin de réfléchir à ce que pouvaient être ces « choses ».

Exploration de nouveaux plaisirs

Exploration de nouveaux plaisirs

Mais Jean semblait d’accord même s’il glissa à contrecœur hors du lit pour disparaître à l’autre bout de la pièce. Elle renversa la tête en arrière et le suivit du regard, mais l’autre homme l’obligea à reporter son attention vers lui en passant deux doigts élégants sur sa fente gonflée et crémeuse. Puis, lentement, très lentement, il les inséra profondément en elle.

— Détends-toi et profite, murmura-t-il.

Les picotements revinrent, la sidérant par leur insistance, l’enflammant de nouveau comme pour la rendre à la vie. Elle ne s’était jamais considérée comme particulièrement intéressée par le sexe. Certes, elle se masturbait, mais il était rare qu’elle jouisse plus d’une fois. Qui eût cru qu’elle était capable de deux orgasmes d’affilée ? Et vu ce qu’elle ressentait maintenant, un troisième ne paraissait pas exclu.

Elle laissa ses paupières se fermer et lâcha un soupir saccadé. Le plaisir la torturait déjà. Détends-toi et profite. Cela dit, elle n’était pas vraiment enclin à lui refuser quoi que ce soit, en l’occurrence.

Trouver votre point sensible

Il trouva et taquina le point sensible que Jean avait découvert un peu plus tôt, et s’acharna dessus avec douceur, oui, mais sans merci. Le besoin refit surface tel un tourbillon, plus rapide, plus chaud encore. Les parois de son sexe se contractèrent, frissonnèrent à lui en faire mal.

— Ta vulve enfle et rosit quand tu es excitée. C’est fascinant.

Ses paroles provoquèrent une nouvelle crispation de désir. Puis il entreprit de stimuler son clitoris d’une longue caresse de la langue. Dans un cri, elle agrippa le drap de plus belle.

— Ton odeur… (Il inspira profondément.) Incroyable. Épicée, chaude, addictive. Ça me donne encore plus envie de te goûter.

Le collègue de Jean ignorait si elle disait « oui » ou « non ». Tout ce qu’elle savait, c’était que Jean et lui avaient réussi à l’emmener en un lieu où toute pensée rationnelle disparaissait, où seule régnait la sensation pour la rendre complètement dingue de plaisir. Deux Hommes Pour Une Femme.

— Reste en place, que je puisse te savourer. Prends le plaisir que je te donne.

Elle se prépara à une autre explosion, à quelque chose d’encore plus grand, d’encore plus puissant. L’amplitude de cette déflagration risquait de l’anéantir, mais soudain elle était certaine que ça en vaudrait la peine.

À cet instant, Jean marmonna à l’oreille de son collègue quelques paroles tout bas. Incompréhensibles. Elle ouvrit brusquement les yeux, juste à temps pour voir l’autre homme hocher la tête ; puis les mains de Jean disparurent entre ses jambes.

Elle rencontra son regard. Le sien était brûlant, son expression torride et exigeante. Il voulait la voir jouir à nouveau, sous la langue de son partenaire. C’était écrit dans ses prunelles dures. Et il allait aider son collègue à la faire basculer.

Non qu’il ait réellement besoin d’aide, lui qui aspirait son clitoris gonflé dans sa bouche. Elle serra les dents face à l’afflux de sensations, car elles s’amplifiaient les unes les autres.

L’orgasme arriva avec une puissance jamais connu. Les deux hommes lui donnaient un double plaisir qui l’entraina dans une nuit de plaisir sans fin. Deux Hommes Pour Une Femme.

❤️ ❤️ ❤️

Deux Hommes Pour Une Femme est un service d’accompagnement pour couples recherchant un moment de plaisir à trois. Beaucoup de femmes ont envie de faire l’amour avec deux hommes .

Vous avez toutes le droit de vivre un moment de plaisir avec deux hommes inconnus qui s’occuperont de vous et ne vous jugeront pas d’avoir envie de vous donner pour votre plaisir. Demandez nous tout ce que vous voulez ou laissez moi vous surprendre dans des plaisirs que vous ne connaissez pas encore.

Respirez le voyage du candaulisme et l’ère du jeu érotique sans fin . Entrez dans un monde de double plaisir avec deux gentlemen expérimentés, une expérience unique de plaisir sans conséquences avec deux hommes respectueux et délicats.

Profitez de ce voyage plaisir dans le triolisme. Noyez vos sens dans la séduction, Une expérience exceptionnelle avec deux gentlemen. Vous n’oublierez jamais le jour où vous vivrez l’expérience de baiser avec deux hommes.

Voyage plaisir dans le triolisme

Quelque soit votre âge, votre origine, votre couleur de peau, votre physique, nous sommes là pour combler votre envie de jouir avec deux hommes. Partenaires secrets pour femme pour vous transporter dans la magie d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Osez vous offrir l’expérience de faire l’amour avec deux hommes.

2 heures – 3 heures – 4 heures et jusqu’au bout de la nuit . Quelque soit la durée, nous mettons un point d’honneur à vous faire plaisir grâce notre expérience des femmes . Veuillez vous renseigner en me contactant simplement par appel ou message. Vivez l’Expérience de Deux Hommes Pour Une Femme.

Au plaisir de faire votre connaissance pour vivre ce moment ave Deux Hommes Pour Une Femme.
Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org/fr/rendez-vous/


  • -
un anniversaire avec deux hommes dont un escort boy

Rencontre pour Triolisme de Plaisir à Paris

Category:candaulisme,Escorting,triolisme Tags : 

Monsieur rêvait d’une Rencontre pour Triolisme de Plaisir à Paris. Alors que Madame et son mari avait dîné dans leur restaurant préféré pour fêter son anniversaire, son mari semblait être sur des charbons ardents, s’agitant tout le temps et incapable de s’installer.

Finalement, légèrement exaspérée, Madame lui a dit de lui dire ce qui se passait ou d’arrêter de se trémousser comme un adolescent à son premier rendez-vous.
L’air à la fois excité et nerveux, son mari a avoué que la raison pour laquelle il ne pouvait pas rester tranquille était qu’il avait organisé une surprise pour son anniversaire, un cadeau spécial qui l’attendait chez eux.

Madame fut intriguée par ce petit extrait excitant et passa les vingt minutes suivantes à essayer de lui faire donner un indice ou divulguer juste un petit indice sur ce que c’était.
De manière exaspérante pour Madame, son mari a même refusé de faire allusion, lui disant simplement qu’il était assez confiant qu’elle l’aimerait.

Madame a décidé que, pour la première fois depuis longtemps, elle voulait sauter le dessert et le café après le dîner, payer l’addition et rentrer chez elle. Son mari lui a assuré qu’elle pouvait prendre son temps, son cadeau n’irait nulle part sans elle, elle n’avait pas besoin de se dépêcher.

Une demi-heure plus tard, son mari ouvrit leur porte d’entrée et laissa Madame passer, avant de la refermer derrière eux et d’allumer les lumières du couloir. Ils avaient tous les deux suffisamment bu pour être simplement heureux et détendus, rien de plus.

Madame a attendu patiemment que son mari lui apporte le cadeau surprise, mais il s’est dirigé vers le plateau des boissons à la place, lui demandant si elle voulait un gin tonic.
“Eh bien, où est-il?” demanda-t-elle, perdant patience.

“Tu le veux tout de suite ?” a demandé son mari, souriant d’un air taquin, “tu ne veux peut-être pas attendre un peu d’abord, pour créer de la tension et de l’anticipation?”
“Non,” cria Madame, près à taper du pied, “je le veux maintenant s’il te plaît.”
Son mari se dirigea vers elle, lui prenant la main et la menant aux escaliers, commençant à grimper jusqu’à la chambre.

“Allez,” dit-il, “viens chercher ton cadeau.”

anniversaire trioliste avec un escort boy

anniversaire trioliste avec un escort boy

Madame s’est sentie un peu déçue au début, mais alors qu’ils arrivaient en haut des escaliers, son mari guida Madame dans la chambre d’amis, et pas dans leur propre chambre.

« Pourquoi sommes-nous ici ? » demanda Madame légèrement perplexe.
« À cause de cela », répondit son mari en prenant un cadeau carré et emballé sur le lit et en le tendant à Madame.

Avec un sourire et un baiser sur ses joues, elle déchira le papier, le jeta précipitamment sur le sol et ouvrit la boîte à l’intérieur. Elle en sortit quatre paires de menottes, deux ceintures en cuir et un pli de tissu noir et soyeux.

Souriante mais confuse, Madame regarda son mari, les sourcils levés en signe d’interrogation.

Son mari désigna les menottes, puis le lit. Madame finit par comprendre et elle eut un petit rire.

“Je vois. Tu ne peux pas très bien me menotter au lit dans notre chambre, nous n’avons pas la bonne tête de lit, n’est-ce pas ! »

“Bingo”, a confirmé son mari, tapotant la tête de lit en métal, parfaite pour fixer des menottes et une multitude d’autres choses.

Madame était soulagée et, s’avoua, un peu excitée à l’idée même d’être soumise. Alors qu’elle allait commencer à se déshabiller, son mari l’arrêta, plaçant ses mains derrière son dos et lui disant de rester immobile. Il entreprit ensuite de la déshabiller lui-même, prenant grand soin de s’attarder à tous les points et endroits qu’il savait qu’elle aimait être caressée, embrassée ou léchée. Il lui a fallu quinze minutes pour la mettre presque nue, ne lui laissant que des bas et des talons.

À présent, Madame était mouillée, un filet de son élixir recouvrant déjà ses lèvres extérieures, la pièce était déjà lourde du parfum de son excitation.

Quand il l’eut mise nue comme il le voulait, son mari la tourna vers le lit, l’aidant à s’allonger sur le dos avant d’enchaîner ses mains à la tête de lit. Prenant les ceintures en cuir, il les passa à travers le pied du lit, puis glissa une menotte sur chaque boucle, étendant ainsi la distance qu’elles pouvaient atteindre. En les accrochant à ses chevilles, son mari recula et admira la vue de sa femme ; nue, retenue, les jambes ouvertes pour montrer son sexe gonflé, les seins toujours dressés fièrement sur sa poitrine, les tétons réagissant à la situation, durcis et gorgés de sang.

Alors que Madame soupirait de contentement et se tortillait dans une position plus confortable, son mari ramassa le tissu noir soyeux et, le dépliant, le retournant et le repliant, couvrit ses yeux avec la bande noire maintenant triplée, lui bandant complètement les yeux.

Heureux qu’elle ne puisse plus voir ce qui se passait, son mari commença à masser ses seins, les serrant et glissant ses mains vers eux, les prenant en coupe au point de pincer les tétons entre l’index et le pouce pour les étirer doucement. Madame gémit bruyamment, savourant les sensations que son mari lui procurait, des vagues chaudes déferlant sur son corps.

Pendant les quelques minutes qui suivirent, elle se délecta de son contact, ses mains parcourant son corps nu et lié. Au fur et à mesure que sa respiration devenait plus profonde et plus lourde, ses doigts semblaient changer d’intention. Maintenant, ils glissaient le long des vallées de son intimité, poussant et écartant ses lèvres, ses lèvres glissant facilement sous son toucher, lubrifiées qu’elles étaient par sa cyprine.

expérience trioliste avec un escort boy

expérience trioliste avec un escort boy

Alors qu’un doigt trouva et taquina son clitoris gonflé, elle sentit un autre sous ses fesses, trouvant son petit trou où il commença à caresser doucement la peau froissée et tendue, provoquant des secousses de plaisir sur son ventre.

« Es-tu prête pour quelque chose de plus ? » murmura son mari à son oreille.
“Oh oui, mon chéri, oui”, s’écria Madame.
“On y va alors, ma chérie.”

Quelques secondes plus tard, Madame sentit le lit se comprimer sous son poids alors qu’il montait dessus, se traînant pour s’agenouiller entre ses jambes écartées. Elle pouvait imaginer la vue qu’il avait et l’imaginait agenouillé, la regardant, branlant sa bite dure alors qu’il reluquait sa chatte tendue par le plaisir.

Ses doigts caressant ses lèvres extérieures avant de les écarter et de tourner davantage vers sa petite chatte. Madame fléchit et secoua ses lèvres, essayant de pousser ses doigts en elle, mais il réussit à garder sa place juste à l’extérieur. Sa frustration grandit à mesure que son besoin d’être comblé restait sans réponse.

“Arrête de me taquiner”, a-t-elle plaisanté, “baise-moi, je t’en supplie.”

Elle le sentit remuer vers le haut, sa queue battant contre son jardin secret. La saisissant dans son poing, il la fit glisser de haut en bas, la taquinant tout en mouillant sa virilité dans son jus. Puis il pressa son membre tendu contre sa fente, ses mains tenant le haut de ses cuisses, l’empêchant de glisser plus bas sur lui.

“Oh mon Dieu”, cria Madame, tout son corps tendu par le besoin de le sentir au plus profond d’elle, “Mets la moi. Baise-moi, Baise-moi”.

Madame a entendu son mari dire “D’accord chérie, ça vient” une fraction de seconde avant que sa bite lancinante ne pénètre profondément dans sa chatte humide. Ses nerfs s’enflammèrent tous en même temps, ses pupilles se dilatant sous l’énorme flot de plaisir qui l’envahit, une fraction de seconde avant qu’elle ne se rende compte que quelque chose n’allait pas tout à fait.

Alors qu’il continuait à s’enfoncer en elle, elle réussit à exprimer sa question.
“Chérie, c’est toi ?”
“Oui, je suis là bébé”, a répondu son mari.
“Où es-tu, pourquoi as-tu l’air d’être sur le côté et pas de près?”
“Parce que je suis assis sur la chaise dans le coin ma chérie, à te regarder te faire baiser.”
“Quoi ?” hurla Madame, essayant désespérément d’ignorer les incroyables sensations qu’elle ressentait d’avoir la chatte transpercée par cette étrange bite d’homme.

“Allez-y en mode lent, Jean”, ordonna son mari en se levant et en marchant pour se percher sur le côté du lit à côté de Madame. « J’ai besoin de discuter un peu avec ma femme. Continuez à faire ce que vous faites, allez-y doucement comme nous en avons discuté, d’accord ? »

Madame essaya de fléchir ses hanches et de s’éloigner mais ses liens, comme il se doit, la maintenaient assez bien en place. Alors que son mari lui caressait le bras et le visage, prenant sa joue avec un “c’est moi ma chérie” rassurant, elle haleta et toussa alors que la bite en elle commençait à glisser très lentement en elle, si lentement qu’elle jura après qu’elle pouvait sentir chaque veine bombée alors qu’elle poussait à l’intérieur d’elle.
“Que se passe-t-il?” murmura-t-elle en tremblant.

“C’est ta surprise chérie, ta surprise d’anniversaire, une Rencontre pour Triolisme de Plaisir à Paris. Tu avais raison, notre vie sexuelle s’est dégradée récemment. Je n’avais pas remarqué, pour être honnête, avec tout le stress et le travail.

Nous avons donc beaucoup de retard à combler. Je réfléchissais à la façon de m’y prendre et je me suis souvenu que tu m’avais dit à plusieurs reprises que tu avais toujours imaginé l’idée d’être attachée pour ne pas pouvoir t’enfuir ou te défendre et qu’un autre homme te baise. Pas de conversation, pas de baiser, juste utiliser ta chatte pour son propre plaisir et le tien.

Madame balança ses hanches, le son de la voix de son mari apaisant les petits soucis qu’elle avait complètement évacués, sa chatte impatiente de sentir la queue rigide l’envahir à nouveau.

Pimenter son couple avec un trio avec un escort boy

Pimenter son couple avec un trio avec un escort boy

“Alors,” continua son mari, caressant sa poitrine avant de la gifler fort, la faisant haleter de surprise et de douleur, “J’ai décidé de te faire rencontrer Jean. Évidemment, tu ne peux pas le voir, ou même l’entendre parce qu’il a pour instruction stricte de ne pas parler.

Pendant que son mari parlait, Jean avait accéléré son rythme et sa poussée, sa grosse queue glissant maintenant doucement dans sa chatte, les seins de Madame se balançant doucement alors que son corps rebondissait sur le lit.

Madame ne pouvait pour l’instant utiliser que ses sens du toucher et de l’ouïe. Elle comprenait qu’elle était baisée par un parfait inconnu alors que son mari se tenait debout et la regardait. Cela a renforcé le plaisir qu’elle ressentait au toucher de sa bite et de ses mains.

Sa respiration était haletante, une rougeur se propageant sur sa poitrine et son estomac alors que son sang coulait dans ses veines.

Elle a commencé à gémir alors que son plaisir montait, inclinant ses hanches pour sentir plus de pression sur son clitoris, son orgasme se rapprochant de plus en plus.

“Oh non, ralentis Jean,” cria son mari, “ne viens pas encore chérie, tu n’as pas encore eu le cadeau complet.”

Madame grogna bruyamment de frustration, faisant rire Jean et son mari.

“Ce n’est pas drôle”, gémit Madame, luttant contre ses liens, son corps se tordant.
“Oui, c’est vrai”, répondit joyeusement son mari. “Ne t’inquiète pas, tu vas vraiment apprécier ce qui va suivre.”
Madame sentit des mains sur ses chevilles et avec un léger clic, les menottes s’ouvrirent et furent délicatement retirées. Ensuite, le processus fut répété pour ses mains.

Dès qu’elle se libéra, elle sentit des mains la tenir, la retourner sur le ventre avant, une fois de plus, de tirer ses bras devant elle et de la menotter à la tête de lit.

“Je veux que tu t’agenouilles ma chérie”, lui dit son mari, l’aidant à avancer jusqu’à ce qu’elle soit à genoux, la tête enfouie dans un oreiller. “C’est ça, maintenant tu écartes les jambes aussi loin que tu le peux.”

Dès qu’elle fut installée, elle sentit son mystérieux amant grimper sur le lit et se glisser sous elle. Elle haleta alors que sa queue touchait ses lèvres et elle les ouvrit instinctivement, permettant à sa queue de glisser dans sa bouche.

Elle a commencé à lécher et à sucer son gland, le glissant au fond de sa gorge. Elle sentit ses mains sur ses hanches, la tirant légèrement vers le bas avant de sentir une langue, sa langue chaude pénétrant directement dans sa chatte, léchant ses parois avant de glisser et de lécher autour de sa chatte, effleurant son clitoris avant de l’aspirer dans sa bouche.

Elle gémit, bruyamment, respirant par le nez alors qu’elle engloutissait sa bite, rendue folle par la sensation de sentir sa langue lécher sa chatte. La sensation familière de son orgasme recommença à se développer.

Puis elle sentit des mains sur ses épaules nues et le lit s’affaisser à nouveau alors que son mari grimpait derrière elle. “J’ai toujours voulu te faire ça”, a déclaré son mari, “et je sais que tu as toujours voulu l’essayer, alors voilà. Joyeux anniversaire chérie.”

Avec ses mains la gardant pliée presque en deux, la bite de son homme mystérieux dans sa bouche, sa langue massant sa chatte, elle sentit le doigt de son mari s’introduire dans son petit trou le plus serré. Il était en train de la lubrifier avec un gel anal pour la préparer à ce nouveau plaisir qu’elle ne connaissait pas encore.

“Oh mon dieu,” dit-t-elle, “non, pas là,” dit-elle faiblement, se préparant tout en essayant de détendre suffisamment les muscles de son côté obscur.

Puis il approcha sa queue de son anus et doucement enfonça sa queue entre ses fesses, millimètre par millimètre pour qu’elle ressente le plaisir et qu’elle puisse se dilater progressivement. Finalement, il s’arrêta, sa virilité était au fond de son cul.

Lentement, il recula et poussa vers l’avant, accélérant lentement le rythme alors que Madame roulait ses hanches et ses fesses, essayant d’obtenir un contact maximal de son amant inconnu tout en forçant autant de son mari à une bite dure et épaisse que possible dans son cul.

« oui…vas-y, baise-moi, » marmonna-t-elle, « baise-moi mon cul et viens… jouis en moi.
Accélérant la vitesse, son mari a claqué sa bite dans et hors de son trou défloré, tout en en pinçant ses mamelons. Jean a raidi sa langue et a commencé à lui baiser la chatte par en dessous alors que ses cris devenaient de plus en plus forts.

Avec un cri final et en écartant ses cuisses, Madame a joui très fort. Ecrasant sa chatte contre le visage de Jean, elle serra les fesses aussi fort qu’elle le pouvait, serrant la bite de son mari. Avec un halètement étranglé, son mari a explosé, giclée après giclée de sperme épais remplissant son petit trou doux et velouté.

Alors que les ondulations de l’orgasme s’éloignaient lentement et que son corps cessait de trembler, Jean s’extirpa soigneusement et bascula en avant pour s’allonger à plat sur le lit.
Elle essaya d’atteindre son bandeau et de l’enlever, mais son mari tendit une main derrière elle et l’arrêta doucement.

“Je veux voir Jean,” se plaignit-elle, “je veux le remercier.”
“Tu peux le remercier en disant” merci Jean “mais tu ne peux pas enlever le bandeau avant son départ. Tu ne sauras jamais à quoi il ressemble car cela fait partie de de l’expérience que j’ai voulu te faire vivre.

Madame sentit sa main être prise dans celle de l’inconnu et, une fraction de seconde plus tard, un souffle d’air chaud sur le dos de sa main alors que Jean l’embrassait doucement. Le bruit de pas traversant la chambre, étouffé par la moquette, son mari remerciant Jean et le bruit de la porte de la chambre qui se ferme et les pas qui s’éloignent en bas.

Une minute plus tard, la porte d’entrée s’est refermée et Jean était parti. Son mari se pencha en avant, après avoir d’abord enlevé ses liens et déroulé le bandeau des yeux de sa femme. Elle cligna des yeux alors que la lumière l’aveuglait avant de lever les yeux vers son mari.

“Joyeux anniversaire ma chérie,” répéta-t-il en lui caressant la joue.

❤️  ❤️  ❤️

Rencontre pour Triolisme de Plaisir à Paris est un service de plaisir pour couples recherchant un moment de plaisir à trois. Beaucoup d’hommes ont envie d’offrir leur épouse par amour à  d’autres hommes pour pouvoir la regarder prendre du plaisir devant leurs yeux ébahis .

Vous avez toutes le droit de vivre un moment de plaisir avec un homme inconnu qui s’occupera de vous et ne vous jugera pas d’avoir envie de vous donner pour votre plaisir et celui de votre mari. Demandez moi tout ce que vous voulez ou laissez moi vous surprendre dans des plaisirs que vous ne connaissez pas encore.

Respirez le voyage du candaulisme et l’ère du jeu érotique sans fin . Entrez dans mon monde et osez offrir votre épouse Rencontre pour Triolisme de Plaisir à Paris, une expérience unique de plaisir sans conséquences avec un escort boy gentleman respectueux et délicat .

Profitez de Deux hommes pour le plaisir d’une seule femme avec un gentleman escort boy. Noyez vos sens dans la séduction, Une expérience exceptionnelle avec un gentleman qui aime la Rencontre pour Triolisme de Plaisir à Paris.. Vous n’oublierez jamais le jour où vous vivrez l’expérience de la Rencontre pour Triolisme de Plaisir à Paris.

Quelque soit votre âge, votre origine, votre couleur de peau, votre physique, je suis là pour combler votre envie de découverte des Jeux érotiques et pervers pour couples. Partenaire secret pour couples pour vous transporter dans la magie d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Osez offrir votre épouse à un autre homme dans un respect mutuel avec protection.

2 heures – 3 heures – 4 heures et jusqu’au bout de la nuit . Quelque soit la durée, je mets un point d’honneur à vous faire plaisir grâce mon expérience des couples (candaulisme ou triolisme) . Veuillez vous renseigner en me contactant simplement par appel ou message. Vivez l’Expérience de Rencontre pour Triolisme de Plaisir à Paris.

Au plaisir de faire votre connaissance pour vivre ce moment comme un cadeau pour couples. Rencontre pour Triolisme de Plaisir à Paris.
Jean (Rencontre pour Triolisme de Plaisir à Paris.)

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org/fr/rendez-vous/


  • -
L'excitation de se donner devant son mari consentant

Surprise de Madame pour Mari Candauliste

Category:Accompagnateur,candaulisme,fantasmes Tags : 

Le soir, il y aura une Surprise de Madame pour Mari Candauliste. Quand Madame rentre, elle prévient son mari que ce soir, il y aurait une surprise. Elle ne lui dit pas de quoi il s’agit, préférant qu’il le découvre par lui-même. Ce serait une première dans leur vie sexuelle. Si Madame avait déjà regardé son mari se faire malmener par une autre, jamais son mari n’avait assisté à quelque chose comme cela et il n’imaginait pas que la surprise en question consisterait en voir sa femme se faire prendre par un autre.

D’ailleurs, sa femme est fébrile. Elle tremble et semble surexcitée. Elle veut que tout soit parfait. Elle s’affaire dans la cave pour laver et mettre sa collection en évidence. À chaque objet qu’elle touche, elle se fait un scénario où elle imagine Steve utiliser chacun d’eux sur ou en elle. Elle arrive à entendre et à sentir cravache, fouet et ceinturon claquer sur sa coupe. Elle ne peut qu’imaginer la douleur qu’elle ressentira. Toutes ces mises en scène l’émoustillent. Elle se sent toute chose. Elle est impatiente.

Le mari candauliste Imagine Madame qui mouille pour un autre

Imaginer qu’elle mouille pour un autre

Madame conduit son mari à la cave, le fait s’asseoir sur une chaise et l’y attache fermement avec des liens en cuir. Et elle le plante là pour aller attendre l’arrivée de l’escort boy qu’elle a commandé.

La sonnette retentit enfin. Madame remonte de la cave et se précipite vers la porte, telle une adolescente dont c’est le premier rendez-vous. Avant d’ouvrir, elle souffle longuement, époussette sa jupe et ouvre. Il se tient là, sur le seuil de la porte.

Il est là. L’escort boy qu’elle a commandé. Madame l’invite à entrer et se pousse sur le côté, et elle lui montre le chemin de la cave. Il y descend et elle va se changer dans sa chambre. Elle choisit une magnifique robe noire, au dos nue.

Dans la cave, le complice trouve son mari candauliste sur une chaise, attaché.

Il regarde tout autour de lui avant de s’avancer vers les armoires et étagères où sont posés les « jouets » du couple. Il ne parle ni ne regarde le mari qui lui, ne le lâche pas des yeux.

Il se demande ce qu’est la surprise promise par sa femme. Aurait-elle décidé de louer les services d’un gigolo le temps d’une soirée ? Si oui, pourquoi était-il attaché sur cette chaise plutôt que sur sa planche ? Et pourquoi sa femme ne lui avait-elle pas demandé de se déshabiller ? son mari fronce les sourcils, ne sachant pas vraiment à quoi s’attendre. Cette situation est étrange et sa femme met un temps fou à revenir.

Au-dessus, dans la chambre, Madame enfile sa robe, ses boucles d’oreilles et choisit méticuleusement les escarpins qui seront parfaits pour sa tenue. Elle veut éviter de faire une faute de goût.

Et elle veut être sexy pour son escort boy et pour son homme. Après avoir choisi les chaussures, elle se maquille. Elle opte pour un maquillage sobre. De même pour sa coiffure. Elle se parfume et rejoint ces messieurs qu’elle a déjà trop fait attendre.

Lorsqu’elle fait son apparition en haut des marches, deux regards ébahis se tournent vers elle. Même s’ils ne disent rien, ils la trouvent belle à ravir, elle le sait. Elle passe à côté de son mari, et son parfum, celui qu’il lui a offert à la Saint Valentin, lui chatouille agréablement les narines. Il commence à comprendre que ce soir, il ne sera que spectateur des ébats de sa femme et d’un homme dont il ignorait jusqu’alors l’existence.

L’homme en question se présente à son mari et tend la main à Madame pour l’attirer contre lui. Il caresse ses hanches et la courbe de ses fesses. Il la retourne, son torse collé à son dos, et effleure sa poitrine.

La jeune femme soupire longuement d’aise, fermant les yeux. Elle ne pense plus à son mari, forcé de regarder son épouse se donner à un autre. Il n’est pas jaloux, mais simplement surpris. Il est surpris parce que Madame a toujours refusé douceur et tendresse. Il est surpris parce qu’il ne la reconnaît plus. Il regarde, passif, la scène qui se déroule devant lui.

L’escort boy baise langoureusement le cou de Madame, mêlant sa langue aux jeux de ses lèvres. La jeune femme relève les bras pour glisser ses mains dans ses cheveux, penchant la tête sur le côté pour laisser à son amant plus de latitude. Il s’attarde sur son cou, parcourant le grain de sa peau.

Le plaisir du mari candauliste est de regarder son épouse prendre du plaisir

Le plaisir du candaulisme pour le couple

Ses bras entourent ses hanches, la maintenant fermement contre lui. Les baisers se font plus intenses, plus passionnés, plus sauvages. Il happe sa peau pour la suçoter, y laissant une énorme marque violette. Et puis il s’arrête, tout en douceur. Ses lèvres quittent à regret le creux de son cou. Il lui souffle à l’oreille d’enlever la robe, et seulement la robe. Elle s’exécute, sans attendre.

Les poils de ses avant-bras sont hérissés, elle a la chair de poule. Elle tremble légèrement, fébrile comme jamais elle ne l’a été. Elle se surprend à apprécier ce petit excès de douceur et de tendresse dont l’escort boy a fait preuve jusqu’à maintenant. Cependant, elle n’attend qu’une chose : qu’il se fasse dominant et qu’il la soumette.

Le gentleman la mène jusqu’à la chaise où se trouve son mari. Il veut qu’il voie sa femme prendre du plaisir avec lui, sans pouvoir y participer. La jeune femme se penche en avant, posant ses mains sur les bras de son mari.

Son visage est proche du sien. Il peut sentir son souffle caresser son visage. Il hume son parfum en la regardant. L’escort boy, lui, relève la robe de Madame.

Mais il ne la fesse pas pour la punir. Non, il la fesse pour jouer pour la récompenser d’être une bonne épouse. En recevant la fessée, un léger gémissement s’échappe d’entre ses lèvres. Ses mains se resserrent sur la peau de son mari. L’intensité des fessées monte peu à peu et les gémissements se font de plus en plus forts.

La peau de son mari rougit à mesure qu’elle l’enserre entre ses doigts. L’escort boy attrape une cravache qu’il fait toujours claquer sur sa croupe. Il remarque son nectar couler entre ses cuisses et submerger son intimité.

Une bosse se forme dans son pantalon.

Tout est terriblement excitant pour l’un comme pour l’autre. Il n’y a que le mari qui ne réagit pas et qui regarde toujours sans rien dire. Sa femme ne le quitte pas des yeux, elle voit dans les siens une lueur étrange qu’elle n’aurait su décrire.

Mais elle ne fait pas attention, elle se concentre sur cette douleur libératrice, celle que son mari endurait depuis des années et qu’elle avait toujours refusé. Jusqu’à aujourd’hui, elle n’avait jamais voulu qu’on meurtrisse son corps. Elle prenait plaisir à dominer et il était impensable de se soumettre aux caprices et aux envies de quelqu’un d’autre. Mais il était différent de tous ceux qu’elle avait rencontrés. Il dégageait quelque chose qui donnait envie.

l’escort boy en a fini avec les fessées et les coups de cravache. Cette fois, il écarte ses fesses et glisse en elle un doigt, puis deux, et enfin trois. Il fait des va-et-vient, la préparant à une pénétration anale.

La sensation est étrange. C’est une nouvelle expérience qu’elle commence à apprécier. Et il se retire. Madame entend sa braguette se baisser. Il enlève son pantalon et le jette négligemment dans la pièce. Il se dévêtit entièrement et la pénètre. Les coups de reins sont d’abord lents, avant de s’intensifier.

Douleur et plaisir se mêlent l’un à l’autre. Elle a l’impression qu’on lui arrache les entrailles, mais en même temps, elle sent un poids écrasant la quitter. Encore une fois, elle sent une certaine libération dans ces va-et-vient bestiaux.

Ses ongles se plantent dans la chair de son mari. Un semblant de plaisir l’envahit, mais lorsqu’il voit celui de sa femme, il n’y a plus rien. Son chibre redevient mou. A chaque coup de reins, le visage de Madame effleure le sien.

le candauliste est le mari voyeur

le candaulisme est le plaisir du mari voyeur

Elle n’arrête pas de geindre, de la même façon qu’il geint quand elle le pénètre avec un plug anal. Le souffle de la jeune femme s’accélère et le sang martèle ses tempes. Elle hurle ses envies d’encore.

Elle en demande toujours plus : « Plus fort » ; « Plus vite ». Mais il lui ordonne de se taire. Sa voix tonne. Elle doit se soumettre et ne rien demander au risque de s’attirer les foudres de son escort boy. Il retire son chibre et elle l’entend craquer une allumette. Elle se mordille la lèvre.

Elle devine la suite : il va renverser la cire bouillante sur sa peau, comme elle l’a si souvent fait à son mari. Les bougies allumées, il les laisse fondre et, pour patienter, il choisit un nouveau jouet parmi l’attirail du couple. Il opte pour un fouet qu’il s’amuse à faire claquer sur son dos. Elle se cambre et geint.

Ce supplice, elle l’attendait. Elle vient mordre la lèvre inférieure de son mari, jusqu’au sang. Une goutte perle le long de son menton, laissant derrière elle une traînée vermeille. Elle vient cueillir le sang du bout de la langue, alors que l’escort boy continue de la fouetter à intervalle régulier.

Il y va assez fort pour légèrement lacérer son dos, mais pas assez pour la mettre en lambeau. Le but n’est pas de la torturer impitoyablement. Il n’a jamais fait preuve de cruauté et il sait avoir de la compassion, contrairement à Madame qui allait parfois trop loin. Il aime tout simplement satisfaire une femme qui aime avoir mal.

Les bougies ont suffisamment fondu devant le mari candauliste.

Il les pose non loin de lui, à portée de main. Avant de les renverser sur Madame, il reprend sa pénétration anale. Mais cette fois-ci, il y va plus franchement. Le gémissement de la jeune femme est déchirant.

Et elle n’est pas au bout de ses peines… Il prend l’une des bougies, tout en continuant ses va-et-vient. Il fait attention de ne pas se brûler et, une fois au-dessus du dos de Madame, il renverse la cire le long de son échine.

Il prend soin de ne pas en mettre sur ses plaies. Il brûle ainsi toute la colonne de la jeune femme. Les brûlures ne durent pas longtemps, la cire se durcissant très vite. Alors il recommence, s’attaquant cette fois-ci à ses épaules. Il trace une ligne irrégulière en raison de ses violents coups de rein.

Madame couine ; elle souffre. Les châtiments infligés la comblent. Et il n’y a rien de telle qu’une femme qui prend son pied pour l’escort boy. Il est fier de lui et de ses performances. Il sent Madame se cambrer à chaque fois que la cire s’écrase sur son épiderme. Elle halète. l’escort boy, lui, sent qu’il est au bord de l’implosion.

Il ralentit la cadence et finit par retirer son chibre. Madame a envie de le supplier de ne pas s’arrêter, mais elle ne peut rien dire, il le lui a interdit. Il la fesse et va choisir un plug anal qu’il lui enfonce sans attendre. Il glisse son membre dans son intimité trempée, prenant plaisir à l’entendre gémir sous cette double pénétration.

Partager Madame en toute confiance avec un escort boy

Partager Madame en toute confiance avec un escort boy

Il ne la ménage pas, bien au contraire. La jeune femme subit, souhaitant qu’il ne s’arrête jamais et qu’il l’épuise jusqu’à ce que mort s’ensuive. Elle ne regarde plus son mari. Elle ferme les yeux et se plonge dans un monde de sensations dont elle n’aurait pas soupçonné l’existence. Les deux amants sont essoufflés. Ils sont couverts de transpiration. Les jambes de Madame manquent de défaillir.

Elle n’en peut plus. Son corps s’épuise, celui de l’escort boy aussi. Le paroxysme de leur plaisir est proche. Ils le sentent. L’homme somme la jeune femme de défaire les liens de son mari et lui ordonne, à lui, de titiller son clitoris. Il hésite à obéir à l’ordre. Il ne doit obéir qu’à son épouse.

Et elle le sait, alors elle hoche la tête pour lui faire comprendre qu’il doit le faire. Elle le détache et son index se glisse sur son bouton qu’il caresse au rythme des pénétrations de l’escort boy.

Finalement, il ne fut pas qu’un spectateur passif. Il participe, un peu, sur la fin. Il voit à ses expressions faciales qu’elle n’en a plus pour très longtemps. Et effectivement, quelques secondes plus tard, elle lâche un râle de plaisir tellement puissant qu’il perce les murs.

Cet orgasme candauliste dure plus longtemps qu’aucun autre.

L’escort boy la suit de près, éjaculant dans son intimité. Les derniers coups de reins sont intenses. Ils s’effondrent tous les deux au sol, à genoux. De puissants frissons parcourent le corps tout entier de Madame. Elle ne supporte aucun contact physique.

Elle est toute électrique. Elle essaye de se calmer pour retrouver une respiration normale parce qu’elle a l’impression de suffoquer.

Personne ne serait jamais à la hauteur de l’escort boy, pas même son mari avec qui elle aurait du mal à retrouver une vie sexuelle épanouie. Mais pour s’épanouir sexuellement, elle comptait sur son escort boy qui remettait déjà ses vêtements pour repartir. Il ne dit absolument rien. Il regagne la sortie, et s’en va.

Le gentleman laissa le couple se retrouver après cette expérience qu’ils n’étaient pas près d’oublier et qu’ils utiliseraient pour pimenter leurs jeux érotiques.

❤️ ❤️ ❤️

Surprise de Madame pour Mari Candauliste est un service pour couples modernes voulant vivre une aventure avec un gentleman expérimenté. Beaucoup de couples ont envie de la compagnie d’un gentleman sans aucune arrière pensée.

Respirez le voyage du plaisir et l’ère du jeu érotique lors d’une soirée privée BDSM avec un gentleman. Entrez dans mon monde et sentez l’humidité envahir votre entrejambe grâce à la fantaisie d’une expérience de plaisir sans conséquences avec un maître escort boy respectueux et délicat. Surprise de Madame pour Mari Candauliste pour le plaisir des couples candaulistes comme vous.

Surprise de Madame pour Mari Candauliste est une expérience exceptionnelle avec un gentleman viril. Vous n’oublierez jamais ce jour là. Vous pourrez enfin prendre du plaisir passionnel et vous abandonner à vos fantasmes de couples que je ferais exulter sous mes caresses de mâle viril. Profitez d’accouplement sans fin avec votre maître escort boy en étant une bonne soumise.

La suprise pour le candauliste est de la voir se donner à un autre homme

La voir se donner à un autre homme

Quelque soit votre âge, votre origine, votre couleur de peau, votre physique, je suis là pour combler votre envie de BDSM. Soirée de plaisir romantique avec un gentleman va vous transporter dans la magie jouissive d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Surprise de Madame pour Mari Candauliste pour couples adultes aimant se faire dominer par le plaisir d’un homme dominant.

2 heures – 3 heures – 4 heures et jusqu’au bout de la nuit . Quelque soit la durée, je mets un point d’honneur à vous donner du plaisir grâce mon expérience des couples. Veuillez vous renseigner en me contactant simplement par appel ou message.

Au plaisir de faire votre connaissance. Surprise de Madame pour Mari Candauliste saura vous faire oublier vos soucis dans de grands moments de plaisir.
Jean Complice Escort Boy pour couples à la recherche d’une expérience de candaulisme.

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org/fr/rendez-vous/

0

  • -
vivre le candaulisme avec un escort boy

Femme offerte par son mari voyeur

Category:Accompagnateur,candaulisme,escort boy Tags : 

Monsieur le mari rêvait depuis des mois de vivre l’expérience de la f​emme offerte par son mari voyeur. Lorsque cette femme mariée ouvrit la porte de son appartement, elle trouva que son mari, avait l’air particulièrement excité. Il l’embrassa passionnément alors qu’elle avait à peine franchi le seuil, puis il prit sa veste et lui demanda de s’installer sur le canapé en cuir beige de leur salon.

-Tu veux une coupe de Champagne ? demanda-t-il.

Cette femme mariée lui sourit.

-Du Champagne ? Tu veux fêter quelque chose ?

Il lui rendit son sourire tout en lui faisant un clin d’œil. Cette femme mariée regarda attentivement son mari. Avec sa chemise blanche et sa cravate bleue, il avait tout de l’employé de bureau parfait. Il était de taille moyenne et était plutôt mince.

partager sa femme avec un escort boy

partager sa femme avec un escort boy

Malheureusement, il perdait ses cheveux châtain, mais ses yeux bleus perçants lui donnaient beaucoup de charme, et c’est ce qui avait plu à cette femme depuis le début.

-Trinquons au futur, dit-il en lui apportant sa coupe de Champagne.

Il la regardait d’un air mystérieux tout en sirotant le précieux nectar. Cette femme mariée se demandait vraiment ce qu’il pouvait bien mijoter.

-Qu’est-ce qu’il se passe, son mari ? demanda-t-elle.

Le sourire de son mari s’élargit encore.

-Je t’ai fait une petite surprise, ma chérie.

-Une surprise ? Ca ne te ressemble pas.

Et c’était la vérité. Son mari ne faisait jamais preuve de spontanéité. Tout était parfaitement réglé chez lui, et son emploi du temps était toujours le même chaque jour de la semaine.

Métro, boulot, dodo.

-Je sais que je suis parfois un peu ennuyeux, continua-t-il. C’est pourquoi j’ai décidé de pimenter notre routine.

Cette femme mariée l’écoutait avec un petit sourire en coin. Il était en train d’aiguiser sa curiosité, mais elle avait peu d’espoir qu’il réussisse à rendre leur train-train un peu plus excitant.

Elle sentait également que le Champagne lui faisait tourner la tête…

-Alors, son mari, quelle est cette idée merveilleuse que tu as eu ? demanda-t-elle sur un ton ironique.

-Suis-moi dans la chambre.

-La chambre ?

-Oui.

Ils montèrent au deuxième étage du duplex. Cette femme mariée ne savait pas à quoi s’attendre, mais elle sentait des papillons voltiger dans son estomac, à présent. Elle se sentait à la fois nerveuse, et excitée… son mari lui avait-il offert un cadeau qu’elle trouverait posé sur le lit ? Peut-être s’agissait-il d’accessoires excitants pour des jeux sexuels plus osés que d’ordinaire ?

Lorsque son mari ouvrit la porte, elle vit que leur chambre était plongée dans une douce pénombre. Son mari avait baissé à moitié les stores de la baie vitrée qui donnait sur la tour Eiffel. La jeune femme tourna alors la tête vers la gauche, et elle sursauta. Un homme était assis sur le lit. Un homme que cette femme mariée ne connaissait pas.

-Je te présente Jean. dit son mari avec son éternel sourire.

-Enchantée, bredouilla-t-elle.

-Bonsoir Madame, dit l’homme en costume-cravate tout en se levant pour venir serrer sa main.

Sa main était chaude et douce. C’était le genre d’homme dont le regard brûlant pouvait faire fondre n’importe quelle femme, et elle n’aurait jamais imaginé rencontrer un tel homme dans sa chambre.

-Je… j’avoue être un peu surprise, ajouta Madame.

Elle se rendit compte que sa respiration s’était accélérée, et que son cœur battait très fort dans sa poitrine. Elle vit également les beaux yeux se promener sur le décolleté de son chemisier blanc, puis sur ses jolies jambes fuselées sous son tailleur noir.

-Votre mari a eu la gentillesse de m’inviter, répondit l’escort boy.

-Ca ne vous dérange pas, j’espère, chère Madame ?

-Non… Pas le moins du monde.

-J’ai beaucoup parlé de toi à Jean, expliqua son mari. Il m’a dit qu’il te trouvait magnifique, et qu’il aimerait te connaître.

Cette femme mariée regarda son mari comme s’il était un extraterrestre. Elle sentait que ses joues étaient devenues toutes rouges. Mais surtout, elle se demandait pourquoi son époux avait invité cet homme inconnu dans leur chambre. Se pouvait-il que son mari est finalement organisé son fantasme de Femme offerte par son mari voyeur.

triolisme avec un escort boy

triolisme avec un escort boy

Non, ça n’était pas possible…

L’escort boy retira soudain sa veste de costume bleu marine, puis il retroussa les manches de sa belle chemise blanche et retira sa cravate.

-Assieds-toi donc sur le lit, dit son mari à sa femme. J’aimerais que tu fasses plus ample connaissance avec Jean.

Cette femme mariée regarda son mari d’un air hébété, et puis finalement, elle fit ce qu’il lui avait demandé. Elle ne se trouvait plus qu’à quelques centimètres de l’escort boy, à présent, et elle pouvait sentir son eau de Cologne enivrante. Mais surtout, elle sentait la façon qu’avaient ses yeux de caresser son corps aux formes si féminines. Ses yeux s’attardaient sur ses lèvres rouges, ses seins, ses fesses et ses jambes. La jeune femme se sentait particulièrement intimidée, et puis le Champagne lui faisait toujours tourner la tête…

Elle commençait à mouiller.

L’escort boy jeta alors un coup d’œil à son mari.

-Je peux ? demanda-t-il.

-Oui Jean, il n’y a pas de problème. C’est ma Femme offerte par son mari voyeur.

Son mari prit place sur une chaise tandis que l’escort boy s’approchait lentement de cette femme mariée. Il saisit alors sa main et la serra doucement.

La dame se mit à trembler de tous ses membres.

-Que… Qu’est-ce que vous faites ? demanda-t-elle.

-J’ai très envie de vous, vous êtes si belle et si attirante.

Il plongea ses yeux dans les siens, et cette femme mariée eu l’impression d’être hypnotisée par son regard intense. L’expression de son visage était à la fois douce et autoritaire. Madame n’arrivait pas à regarder ailleurs.

-Laisse-toi aller, dit son mari en se servant un verre de whisky. J’ai dit à L’escort boy qu’il pourrait passer un moment agréable avec toi, tandis que je regarderai. J’ai toujours eu pour fantasme de te voir avec un autre homme.

Madame connaissait le fantasme de son mari et dans l’intimité il jouait souvant ce jeu du mari qui regarde sa femme simulant un rapport avec un autre homme. Elle n’avait rien contre prendre du plaisir avec un autre homme si son mari était d’accord.

Cette femme mariée écoutait son mari, mais elle avait l’impression qu’il se trouvait loin, très loin de la chambre. Les yeux de l’escort boy évoquaient une forêt dans laquelle elle était en train de se perdre.
Il avança son visage près du sien, et soudain, il déposa un tendre baiser sur ses lèvres frémissantes. Cette femme mariée ferma les yeux, et elle sentit des décharges électriques gagner tout son corps. Puis lorsque la bouche de l’escort boy se sépara de la sienne, elle regarda soudain son mari de l’autre côté de la chambre en écarquillant les yeux.

-chéri ! Je… je… Je ne sais pas ce qu’il m’a pris !

-Ne t’inquiète pas, répondit son mari avec un grand sourire. Je t’ai dit que c’est ce que je voulais. Si tu veux me faire plaisir, laisse faire Jean. tu es ma Femme offerte par son mari voyeur.

trio avec madame monsieur et escort boy

trio avec madame monsieur et escort boy

Cette femme mariée n’arrivait pas à en croire ses oreilles. Elle n’aurait jamais imaginé que son mari puisse vouloir qu’elle le trompe.

Mais soudain, l’escort boy interrompit le flux incessant de ses pensées.

Il avait posé sa main sur son sein droit.

La dame sursauta et repoussa maladroitement la main de l’escort boy téméraire.

-Non, je… fit-elle en rougissant toujours plus. Je ne peux pas faire ça…

Au lieu de répondre, l’escort boy continua à la fixer de son regard brûlant, puis il porta une nouvelle fois sa main sur son sein. En sentant le contact chaud de cette main ferme sur son corps, une vague d’excitation intense naquit au creux du jardin secret de la jeune femme, et elle mouilla encore plus.

-Laissez-moi faire, s’il vous plait Madame, murmura-t-il dans son oreille.

La femme mariée se raidit, et elle regarda son mari pendant que l’escort boy caressait son sein. Son mari souriait toujours tout en sirotant son whisky. Il semblait aimer voir un autre homme toucher sa femme…

L’escort boy commença à déboutonner le chemisier de cette femme mariée, qui sursauta légèrement sur le lit.

-N’ayez pas peur, dit-il. Je suis un gentleman.

Il se pencha vers elle et déposa des baisers sensuels dans son cou. Elle ferma les yeux en tremblant… Ces baisers volés étaient absolument délicieux… Il continua à ouvrir les boutons de son chemisier, dévoilant progressivement la chair blanche de ses seins seulement protégés par son soutien-gorge en dentelle noire…

C’était la première fois qu’un autre homme la touchait depuis qu’elle avait épousé son mari. Des émotions contradictoires étaient en train de s’emparer d’elle. Elle aurait du repousser la main de cet inconnu. Elle aurait du lui dire qu’elle n’était pas ce genre de femme, et qu’il ne pouvait pas la toucher impunément. Mais d’un autre côté, ce qu’il était en train de lui faire, et l’interdit de la chose, l’excitaient terriblement…

Il finit d’ouvrir le chemisier de cette femme mariée, puis il le retira doucement. La dame frissonna ; elle avait la chair de poule… Elle se sentait nue et vulnérable devant ces deux hommes… l’escort boy caressa alors la chair blanche et douce du creux de ses seins. Cette femme mariée regardait d’un air hébété la main de l’inconnu qui se baladait sur sa poitrine, puis elle jeta un nouveau coup d’œil à son mari.

-J’aime voir ça, ma chérie, dit son mari en desserrant sa cravate. Tu ne peux pas savoir à quel point ça m’excite. Tu es tellement magnifique. N’est-ce pas, Jean ?

Jean répondit au mari sans quitter cette femme mariée des yeux.

-Votre épouse est la plus belle femme que j’ai jamais vue.

Soudain, il fit glisser la bretelle droite du soutien-gorge de cette femme mariée sur son épaule. La jeune femme frémit, mais elle ne dit rien. Elle continuait à regarder son mari tandis que l’escort boy la dénudait peu à peu…

-Je… je ne sais pas si je peux aller plus loin… finit-elle par murmurer.

-S’il vous plaît, répondit l’escort boy en l’embrassant sur les lèvres.

Madame ferma les yeux. A chaque fois qu’il l’embrassait, elle avait l’impression qu’elle allait s’évanouir tant ses lèvres chaudes et sensuelles lui donnaient du plaisir…

Il baissa son autre bretelle en dentelle, et cette fois, il fit jaillir la pointe rose des tétons de cette femme mariée hors de son soutien-gorge. Elle poussa un petit cri… Ses tétons durcis par l’excitation étaient une invitation à la luxure…

Il continua à baisser le soutien-gorge de la jeune femme, révélant ainsi ses seins lourds et splendides.

-Je n’ai jamais vu d’aussi beaux seins, commenta l’escort boy.

-J’ai de la chance, n’est-ce pas ? répondit son mari. Tu devrais y goûter à ma Femme offerte par son mari voyeur.

Le beau brun se pencha vers la poitrine de cette femme mariée, et il saisit les seins souples et moelleux de la dame. Il les embrassa alors, promenant ses lèvres charnues et sensuelles sur sa chair offerte à ses désirs.

Cette femme mariée ne pu s’empêcher de gémir… Elle se sentait coupable d’aimer ce que l’escort boy faisait, devant son mari… Elle était tellement émoustillée, qu’elle avait l’impression qu’elle allait jouir à l’instant…

L’escort boy promena sa langue gourmande sur ses seins, les goûtant comme un dessert fabuleux. Puis il suça ses tétons, se régalant d’eux comme de fruits juteux.

mari voyeur avec Madame et son escort boy

mari voyeur avec Madame et son escort boy

-Délicieuse, murmura-t-il. Votre femme est délicieuse, cher monsieur. Merci de m’avoir invité.

-Je sais. Et j’adore la regarder offrir son corps à un autre que moi.

L’escort boy se redressa, et il embrassa à nouveau cette femme mariée sur les lèvres. Cette fois, il darda sa langue dans sa bouche et l’entoura autour de la sienne en une danse ultra sensuelle. Il dégrafa alors le soutien-gorge de la jolie femme mariée afin de le retirer, puis il la poussa doucement sur le lit pour qu’elle s’allonge. Lorsqu’il ouvrit la fermeture éclair sur le côté de son tailleur noir, elle le laissa faire sans rien dire. Ses seins gonflés par le désir ne demandaient qu’à être léchés, et elle avait une terrible envie de faire l’amour avec cet inconnu, devant son mari. Elle avait l’impression de vivre une sorte de transe taboue…

L’escort boy commença à déboutonner sa chemise blanche, et elle se redressa sur le coude pour l’aider. Il la retira enfin, offrant ainsi au regard de cette femme mariée son torse viril. Elle n’avait jamais vu un corps d’homme aussi magnifique de toute sa vie…

La dame fut alors prise d’une impulsion folle. Elle avança son visage près du torse de l’escort boy, et elle déposa des baisers sensuels sur ses pectoraux tout en regardant son mari d’un air coquin.

-C’est ça que tu veux, chéri ? lui demanda-t-elle.

-Oui, ma chérie. Fais-toi plaisir.

La dame continua à embrasser les pectoraux de l’escort boy, puis elle balada sa langue rose sur la chair du gentleman. Ses muscles étaient tellement fermes, et sa peau si douce… Elle lécha ses tétons bruns l’un après l’autre, se régalant de son corps sous les yeux de son mari. Et puis elle se redressa encore un peu plus et elle embrassa l’escort boy, suçant sa lèvre inférieure et dardant sa langue dans la bouche de Jean.

Son mari ne manquait pas une miette du spectacle. Il ouvrit soudain la braguette de son pantalon, et il commença à se masturber doucement tandis que son épouse continuait à embrasser l’escort boy.

Jean saisit alors la culotte en dentelle noire de cette femme mariée et la retira doucement. A présent, la jolie chatte à la douce toison blonde de cette femme mariée était exhibée au regard des deux hommes.

-J’ai très envie de vous lécher, chère madame, murmura-t-il dans son oreille.

Elle frémit tandis qu’il glissait entre ses cuisses. Lorsqu’il commença à déposer des baisers ardents sur sa vulve, son corps se raidit et ses yeux roulèrent sous ses orbites. C’était incroyablement bon… Il la lécha lentement, merveilleusement, faisant glisser sa langue chaude et douce sur les lèvres de son sexe et sur son clitoris en feu. Elle dû poser sa main sur sa bouche pour ne pas hurler et se faire entendre par les voisins… A quelques mètres d’eux, elle voyait que son mari était toujours en train de se masturber, et cela décupla le plaisir de la jeune femme…

L’escort boy enfonça son index dans son vagin afin de la doigter tout en léchant son clitoris. Son mari ne lui avait jamais fait ça… Au bout de quelques secondes, elle sentit un orgasme monstrueux monter en elle.

-Je vais jouir, chéri, dit-elle à son mari tout en gémissant.

-Oui, ma salope, jouit sur sa langue.

-Oui chéri, je suis une salope, je suis ta salope et j’aime ça, dit-elle

Le vagin de Cette femme mariée se contracta en des spasmes de plaisir intenses, et elle s’abandonna à un orgasme fabuleux, un orgasme tel qu’elle n’en avait jamais connu. L’escort boy se régala de ses jus féminins, la léchant jusqu’à la dernière goutte et finissant de l’amener au septième ciel…

Lorsque son corps se calma enfin, cette femme mariée jeta un coup d’œil à son mari tout en haletant. Il lui fallut quelques minutes pour reprendre son souffle…

securité et respect avec un escort boy

securité et respect avec un escort boy

-Est-ce que tu veux que je suce le monsieur pour le remercier comme une bonne salope d’épouse reconnaissante, mon chéri ? demanda la dame d’un air coquin.

-C’est une très bonne idée.

L’escort boy se redressa, et il retira son pantalon ainsi que son caleçon. Madame regarda avec gourmandise son énorme queue en érection. Elle la désirait tellement… elle approcha sa bouche de la virilité de Jean.

-Tu es tellement sexy à cet instant, dit-il en saisissant son sein gauche afin de le masser.

Elle ouvrit les lèvres, et elle donna des petits coups de langue sur le gland violacé de l’escort boy. Il tremblait de tous ses membres…

-Votre épouse est douée, dit-il à son mari.

-Je suis ravi que vous l’appréciez à ce point, cher Jean. Elle me montre ici des talents que je ne lui connaissais pas et j’en suis ravi.

Madame sourit en entendant leurs paroles. A présent, elle aimait qu’ils parlent d’elle comme d’un objet sexuel. Cela l’excitait au plus haut point… Elle ouvrit un peu plus grand la bouche et enfonça le pénis en érection de l’escort boy entre ses lèvres tandis qu’il continuait à masser ses seins.

Elle titilla alors son gland avec sa langue tout en caressant ses testicules. Puis elle fit aller et venir sa tête afin de le sucer franchement. Elle aimait son goût, et son odeur… Elle aimait aussi se comporter comme une salope devant son mari, qui les matait tout en se masturbant.

Elle ne s’était jamais comportée de façon aussi obscène et excitante de toute sa vie…

Au bout de deux minutes, l’escort boy repoussa doucement la tête de la dame.

-Attendez, fit-il. Je ne veux pas jouir tout de suite. Je veux d’abord faire l’amour avec vous.

Cette femme mariée frémit de bonheur en l’entendant dire cela. Elle mourrait d’envie de le sentir en elle, depuis le début. Mais elle n’avait pas osé le demander.

ressentir son plaisir avec un autre homme

ressentir son plaisir avec un autre homme

L’escort boy la poussa afin qu’elle s’allonge sur le lit, puis son corps chaud recouvrit le sien. Elle adorait le sentir contre elle…

-Comment trouves-tu Jean ? demanda son mari.

-Il est très beau, et très attirant, répondit-elle tandis que sa respiration s’accélérait.

Jean enfila un préservatif. Le sexe en érection de l’escort boy se frottait contre sa fente humide, cherchant à la pénétrer… C’était tellement bon… Cette femme mariée saisit les belles fesses de l’escort boy tandis qu’il continuait à bouger son bassin afin d’entrer en elle. Soudain, elle sentit son gland s’enfoncer dans son vagin, lentement, doucement.

-Owwww, fit la dame.

Il la pénétra, enfonçant sa belle queue dans son petit trou humide devant les yeux de son mari…

-Et comment tu trouves sa queue ? insista son mari.

-Elle est très grosse…

-Plus grosse que la mienne ?

-Oui chéri, la queue de Jean est bien plus grosse que la tienne. Je suis tellement heureuse en voyant cette queue, d’être aujourd’hui une femme offerte par son mari voyeur

L’escort boy continua à enfoncer son sexe en elle, écartant délicieusement les parois de son doux fourreau… Elle était en train de faire l’amour avec un autre homme que son mari… C’était en principe totalement interdit, mais elle adorait cet instant de luxure.

L’escort boy lécha ses seins tout en commençant à aller et venir en elle. Il était en train de la baiser selon son bon vouloir, comme si elle était sa chose, son objet…

-Quelle bonne petite chatte… susurra l’escort boy.

Il suça le lobe d’oreille de cette femme mariée, puis il plaça ses mains sous ses fesses afin de la baiser plus profondément. Il accéléra alors le rythme, enfonçant plus rapidement sa queue en elle. Cette femme mariée regarda son mari droit dans les yeux tandis qu’un autre la baisait. Ses yeux étaient emplis de défi, et elle se léchait les lèvres sensuellement pour mieux l’exciter.

-Tu aimes me voir baiser un inconnu, chéri ? demanda-t-elle en haletant.

-Oui, ma salope, répondit-il sans cesser de se masturber. Tu es tellement belle quand tu te donnes à un autre. J’aime te partager en te faisant prendre du plaisir.

Cette femme mariée approcha sa bouche des lèvres de l’escort boy, et elle suça sa langue de façon incroyablement osée. Elle voulait que son mari atteigne le summum de l’excitation et du plaisir…

-Défonce-moi, ordonna-t-elle à l’escort boy.

-A vos ordres, Madame, plaisanta-t-il.

Il mordit doucement son cou, comme un animal en rut mordrait sa femelle, et puis il la baisa de plus en plus fort. Le lit grinçait à présent, et quelques-unes de ses planches en bois se brisèrent… Il était en train de la mettre à fond, comme elle le lui avait demandé…

-Est-ce que Jean peut jouir en moi ? demanda-t-elle de façon faussement innocente à son mari.

-Non, répondit son mari. Je veux qu’il gicle son sperme sur tes seins et sur ton ventre de putain au service de son mari.

L’escort boy mordit encore plus fort le cou de cette femme mariée, et soudain, la jeune femme sentit son pénis devenir encore plus gros dans son vagin. Jean se retira d’un coup puis il explosa alors, et son sperme chaud et épais se déversa sur ses seins et sur son ventre comme un torrent tumultueux.

Cela précipita l’orgasme de la jeune femme, qui jouit en criant son bonheur… Elle vécut un véritable feu d’artifice de jouissance tandis que son vagin se contractait au rythme de son extase… Elle jeta un coup d’œil à son mari, et elle vit qu’il était en train de jouir, lui aussi…

Finalement, l’escort boy arrêta d’aller et venir, et il s’allongea sur elle. Leurs corps en sueur ne faisaient plus qu’un, à présent. Ils s’embrassèrent passionnément, puis madame le regarda avec bienveillance.

-Merci Jean, dit-elle.

-C’est moi qui vous remercie, madame et monsieur, répondit l’escort boy en caressant les cheveux de la dame.

Madame tourna alors la tête vers son mari, et elle éclata de rire.

-Ca, pour une surprise, c’est une bonne surprise ! lui dit-elle.

-Tu as été extraordinaire, ma chérie. Tu ne peux pas savoir à quel point tu m’as excité.

-Moi aussi, j’ai adoré, dit-elle.

-Ca te dirait qu’on remette ça la semaine prochaine, chérie ?

-Oui, mon amour. Mais cette fois, j’aimerais qu’on fasse cela ensemble tous les trois.

❤️  ❤️  ❤️

Femme offerte par son mari voyeur est un service pour couples qui cherchent à être accompagnés dans la pratique du triolisme. Beaucoup d’hommes ont envie d’offrir leur épouse par amour à un autre homme pour pouvoir la regarder prendre du plaisir devant leurs yeux ébahis .

Vous avez toutes le droit de vivre un moment de plaisir avec un homme inconnu qui s’occupera de vous et ne vous jugera pas d’avoir envie de vous donner pour votre plaisir et celui de votre mari. Demandez moi tout ce que vous voulez ou laissez moi vous surprendre dans des plaisirs que vous ne connaissez pas encore comme un mari attaché devant sa femme jouissant devant lui. Mais d’autres scénarios s’offrent à vous. Femme offerte par son mari voyeur vous permettra de prendre encore plus de plaisir.

Respirez le voyage d’un mari attaché devant sa femme jouissant devant lui et l’ère du jeu érotique sans fin . Entrez dans mon monde et Vivre une rencontre érotique à trois personnages, une expérience unique de plaisir sans conséquences avec un escort boy gentleman respectueux et délicat .

Profitez de ce voyage plaisir avec votre escort boy. Noyez vos sens dans la séduction, Une expérience exceptionnelle avec un gentleman. Vous n’oublierez jamais l’expérience de la Femme offerte par son mari voyeur.

Caresser le torse votre escort boy

Caresser le torse votre escort boy

Quelque soit votre âge, votre origine, votre couleur de peau, votre physique, je suis là pour combler l’idée d’une expérience de sexe à trois. Partenaire secret pour couples pour vous transporter dans la magie d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Osez Tenir la main de son mari et de son amant d’un soir. Le rêve de Femme offerte par son mari voyeur est un moment extraordinaire de partage.

2 heures – 3 heures – 4 heures et jusqu’au bout de la nuit . Quelque soit la durée, je mets un point d’honneur à vous faire plaisir grâce mon expérience des couples (candaulisme ou triolisme) . Veuillez vous renseigner en me contactant simplement par appel ou message. Femme offerte par son mari voyeur est une expérience de sexe à trois.

Au plaisir de faire votre connaissance pour ce Femme offerte par son mari voyeur comme un cadeau avec un amant d’un soir.
Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org/fr/rendez-vous/


  • -
EscortBoyEscapadeàHdeParis.

Regarder votre femme se faire baiser par un gentleman

Category:candaulisme,escort boy,triolisme Tags : 

Voulez vous regarder votre femme se faire baiser par un gentleman ? Madame et le gentleman d’un soir s’assirent sur le canapé et commencèrent à regarder un film érotique . Madame était légèrement éméchée après deux verres de vin. Elle mit sa tête sur le torse de son escort boy et massa ses bras et son ventre. Elle le sentit se raidir. Il la tira vers lui et l’assit sur ses genoux, puis l’embrassa profondément. Il descendit ensuit le long de son cou, vers ses seins. Il fit glisser la bretelle de sa robe le long de son bras et lui embrassa l’épaule, puis remonta pour mordiller son oreille.

Jean massait ses fesses et ses cuisses. Puis il la souleva et l’allongea sur le canapé tout en continuant à l’embrasser passionnément, ses bras puissants autour d’elle et descendant doucement vers son ventre. Il souleva sa robe et aperçut ses dessous rouges, elle vit le feu du désir bruler dans ses yeux.

Il l’embrassa sur le ventre et se dirigea vers le bas en retirant habilement sa culotte et son soutien-gorge. Les tétons durs de Madame s’échappèrent enfin de leur prison de soie et son escort boy les embrassa et les massa avec soin. Madame était tellement excitée après sa course et avec le vin coulant dans ses veines qu’elle en voulait plus. Elle sentait sa virilité durci à travers son jean et elle le débarrassa de son pantalon et de son boxer pour libérer son membre.

Triolisme avec escortboy.org

Triolisme avec escortboy.org

Il remarqua qu’elle était déjà humide et retira doucement sa culotte. Puis il embrassa sa petite chatte et elle cria de plaisir. Sa langue suçait et taquinait son clito encore et encore.

Elle l’embrassa, puis couvrit son torse de baisers et glissa sur ses genoux. Elle retira sa ceinture, ouvrit son jean et baissa son boxer. Son membre se jeta sur elle et elle le regarda affamée. Elle se mit à l’embrasser et le sucer doucement. Elle entendit son escort boy gémir ce qui l’encouragea à le prendre entièrement dans sa bouche, jusqu’au fond de sa gorge. Il la saisit par les cheveux et elle continuait à le sucer et à enrouler sa langue autour de sa grosse virilité.

Il se pencha vers elle et l’embrassa, elle sentait la langue de Jean explorer sa bouche et son cœur s’accéléra. son escort boy tira sur la fermeture-éclair dans son dos et en l’espace d’une seconde elle se retrouva uniquement vêtue de son soutien-gorge et de sa culotte.

Il était énorme, au moins une vingtaine de centimètres. Elle prit sa virilité dans ses petites mains et se mit à la masser de haut en bas, à sucer son gland et à lécher ses bourses encore et encore. Il la souleva et la mit sur lui en un « 69 » parfait. Il se mit sucer son clito et à lécher sa chatte pendant qu’elle tentait d’enfoncer son monstre dans sa bouche.

Elle sentait sa langue faire le tour de son clito et le sucer encore et encore alors que ses mains massaient ses seins et pinçaient ses tétons pointus. Il était vraiment doué de sa langue et bientôt elle n’en put plus. Elle l’agrippa par les cheveux et hurla son nom. Elle se sentit faible et resta simplement allongée, nue, sur le canapé à côté de Jean. Il regardait son entrejambe et elle aperçut le désir dans ses yeux.

« Maintenant, je vais te baiser », dit-il simplement.

A ces mots, elle eut un frisson d’excitation à l’idée que cet homme allait la prendre juste comme ça, sans questions et sans hésitation. Toutes ses réticences passèrent par la fenêtre et elle répondit : « Baise-moi. »

Il l’allongea, ses jambes reposant sur ses épaules. Il plaça son gland emballé dans le préservatif à l’entrée de sa chatte humide et la pénétra doucement, ses yeux brûlant de désir.

Elle sentit cette virilité étrangère stimuler des endroits de son corps qu’elle n’avait jamais sentis. Elle inspira profondément et essaya de se détendre. Il lui demanda si elle allait bien. Elle se contenta de hocher la tête et se concentra sur cette sensation de plénitude entre ses jambes. Il se mit à la pénétrer doucement et à aller d’avant en arrière.

Et doucement, il s’enfonçait de plus en plus profondément en elle. Elle sentait sa virilité frôler l’extrémité de son col de l’utérus et sa chatte dégoulinait maintenant d’excitation. Il continua ses mouvements, la baisant de plus en plus fort. Elle était en extase, le pouce de Jean massant son clito en même temps. Elle sentait le plaisir la déborder et jouit, ses muscles s’agrippant à la virilité de Jean et provoquant l’éjaculation. Ils gémirent bruyamment tous les deux et s’effondrèrent haletants.

Elle ne pouvait pas se relever et resta allongée à côté de Jean. Elle prit quelques gorgées de vin rouge et se remémora la sensation des hanches de Jean poussant contre les siennes. Elle frissonna en repensant à l’orgasme avec la virilité de Jean tout au fond d’elle.

Elle jeta un coup d’œil à l’écran. C’était un plan à trois. Deux hommes et une fille. La fille chevauchait l’un des hommes tout en suçant l’autre. Ils continuèrent ainsi un moment, puis changèrent de position. Elle était désormais agenouillée face à l’un des hommes et le prenait dans sa bouche pendant que l’autre la pénétrait par derrière.

Madame regardait avec intérêt lorsqu’ils changèrent encore de position et qu’en troisième homme les rejoint, léchant et doigtant l’anus de la fille. Puis, doucement et lentement, l’un des hommes la sodomisa.

Etes vous prête pour un trio de plaisir

Etes vous prête pour un trio de plaisir

La fille à l’écran semblait apprécier le moment. Puis un autre homme massa son clito et pénétra sa chatte. Ils la baisaient désormais tous les deux.

Madame s’assoupit et s’éveilla en sursaut lorsqu’elle sentit un bras s’enrouler autour d’elle.

« Alors, c’est ça que tu veux essayer ? », dit une voix rauque. c’était son mari.
« J’espère que Jean t’a bien préparé à cette expérience en regardant ce film avec lui ? »

Son mari la serrait fort contre lui et elle se rendit compte qu’elle ne pouvait pas bouger. Il se mit à l’embrasser dans le cou et à lécher ses épaules. Elle sentit son érection contre ses fesses alors qu’il se mit à masser ses seins et ses tétons.

« Je ne savais pas que tu avais ça en toi », dit son mari, « je t’avais toujours pris pour une coincée. »
L’esprit de Madame s’insurgea : « Non, non ! J’ai envie d’être une vraie salope avec vous deux », disait-elle.

Elle se délectait de ses baisers et vit son escort boy se réveiller et s’étirer. Son mari s’occupait déjà de son clito en la massant, la main passée sous l’entrejambe. Madame gémissait et sentait son intimité devenir trempée au toucher de son mari. Il pouvait voir son excitation alors qu’elle se mit à caresser son clito.

Il baladait ses doigts autour de ses lèvres, s’enfonçant doucement dans sa chatte humide et elle sentait déjà l’orgasme approcher alors que son abdomen se tendait sous les vagues répétées de plaisir. Il semblait l’avoir remarqué et en pressant son énorme érection contre ses fesses, accéléra la cadence. Madame sentit une nouvelle explosion dans son utérus et cria de plaisir.

Elle ne s’était pas rendu compte que Jean les observait depuis un moment. Il s’approcha et l’allongea sur le canapé. Son escort boy écarta ses jambes et les maintint en place en appuyant fort avec ses bras. Son mari s’agenouilla devant son entrejambe exposé et se mit à lécher son clito, sa chatte rouge d’excitation et son petit anus rose. Madame eut un léger sentiment de peur. Ils allaient la prendre tous les deux.

« Tu sais que tu le veux », dit son mari en enfonçant un doigt dans son cul et en léchant autour pour lubrifier la zone. Ses doigts glissaient d’avant en arrière dans son petit anus lisse.

En même temps, son escort boy caressait continument son clito et ses fluides coulaient à flot. Elle vit que son mari n’en pouvait plus. Il se leva et se mit à pénétrer son anus vierge. Ca ne faisait pas mal mais Madame ne pouvait pas bouger, son escort boy la maintenant fermement en place tout en la caressant et la doigtant.

Ses fluides coulaient sur son cul ce qui facilita la tâche de son mari qui se mit à la pilonner en gémissant du plaisir que lui procurait ce petit trou étroit. Il accéléra et Madame sentit son escort boy titiller furieusement son clito tout en la doigtant en même temps. Elle sentit sa chatte se resserrer à nouveau et laissa échapper un cri en atteignant un orgasme désormais familier.

Elle tremblait et était un peu fatiguée de toute cette stimulation mais son escort boy commençait à peine à retrouver son érection. Son membre la fixait à nouveau alors que son mari la mit sur lui et pénétra sa chatte.

« Mon Dieu, t’es si serrée », dit-il en continuant à la baiser.

Son escort boy attrapa son menton et mit sa virilité dans sa bouche. Alors qu’ils se mirent tous deux à lui donner des coups de hanche, elle se sentit comme une déesse du sexe, servant deux étalons à la fois. Son escort boy se retira et vint derrière elle, puis, doucement glissa un doigt dans son anus, avant d’y enfoncer sa virilité.

« Oh Mon Dieu !», cria-t-elle dans sa tête. C’était trop mais c’était si bon. Les deux hommes la pénétraient et ses fluides débordaient, et coulaient sur le canapé. Avec un tout nouveau sentiment de plénitude, Madame sentit sa chatte se tendre à nouveau.

Elle hurla : « Je vais jouir, je vais jouir ! Ne vous arrêtez pas ! » Les hommes accélérèrent la cadence et elle sentit sa chatte exploser en spasmes autour de la virilité de son mari. Ils crièrent tous les trois à l’unisson, Jean se retira pour enlever sa capote et le sperme chaud de Jean baptisa son petit trou rose. Ils s’effondrèrent tous les trois sur le canapé, entremêlés dans une douce étreinte.

❤️  ❤️  ❤️

Regarder votre femme se faire baiser par un gentleman est un service d’accompagnement pour couples recherchant un moment de plaisir à trois. Beaucoup d’hommes ont envie d’offrir leur épouse par amour à un autre homme pour pouvoir la regarder prendre du plaisir devant leurs yeux ébahis .

Vous avez toutes le droit de vivre un moment de plaisir avec un homme inconnu qui s’occupera de vous et ne vous jugera pas d’avoir envie de vous donner pour votre plaisir et celui de votre mari. Demandez moi tout ce que vous voulez ou laissez moi vous surprendre dans des plaisirs que vous ne connaissez pas encore.

Respirez le voyage du candaulisme et l’ère du jeu érotique sans fin . Entrez dans mon monde et osez regarder votre femme se faire baiser par un gentleman, une expérience unique de plaisir sans conséquences avec un escort boy gentleman respectueux et délicat .

Profitez de ce voyage plaisir avec votre escort boy. Noyez vos sens dans la séduction, Une expérience exceptionnelle avec un gentleman. Vous n’oublierez jamais le jour où vous vivrez l’expérience de regarder votre femme se faire baiser par un gentleman.

Quelque soit votre âge, votre origine, votre couleur de peau, votre physique, je suis là pour combler votre envie de regarder votre femme se faire baiser par un gentleman. Partenaire secret pour couples pour vous transporter dans la magie d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Osez offrir l’expérience de regarder votre femme se faire baiser par un gentleman.

2 heures – 3 heures – 4 heures et jusqu’au bout de la nuit . Quelque soit la durée, je mets un point d’honneur à vous faire plaisir grâce mon expérience des couples (candaulisme ou triolisme) . Veuillez vous renseigner en me contactant simplement par appel ou message. Vivez l’Expérience de regarder votre femme se faire baiser par un gentleman.

Au plaisir de faire votre connaissance pour vivre ce moment comme un cadeau pour couples.
Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org/fr/rendez-vous/


  • -
rencontre avec son mari et son escort boy

[TUTO] Triolisme : comment réussir son plan à 3

Category:Accompagnateur,candaulisme,Couple,triolisme Tags : 

[TUTO] Triolisme : comment réussir son plan à 3. Madame se tourna vers la gauche pour faire entièrement face à ce gentleman que son mari avait invité, et elle croisa les jambes. Elle savait que ses jambes allaient automatiquement être le centre d’attention. Elles étaient très visibles et légèrement mises en valeur alors qu’elle portait une jupe de travail noire, qui était progressivement montée de plus en plus haut sur ses cuisses. Elle observa les yeux de cet inconnu qui l’observait attentivement en passant de ses jambes nues à son décolleté.

Les boutons défaits de sa chemise leur permettait de voir facilement la chair crémeuse de sa poitrine et le soutien-gorge en dentelle blanche qui la retenait. Elle sentit une main de chaque homme glisser sur sa jambe et remonter de plus en plus haut sur sa cuisse. Madame n’avait jamais été avec deux hommes en même temps, mais cela ne la dérangeait pas du tout. Au contraire, l’idée l’excitait d’avantage.

Les deux hommes lui adressèrent un sourire satisfait et continuèrent de glisser leurs mains de plus en plus haut. Juste avant qu’ils aient atteint la partie de son corps qu’elle voulait qu’ils touchent et caressent le plus possible.

Madame prit une minute puis elle commença à poser ses mains sur leurs jambes. Elle glissa tout doucement sa main le long de leur pantalon jusqu’à atteindre leur sexe.

deux hommes et une femme

deux hommes et une femme

Quand elle posa ses mains sur leurs érections, il n’y avait plus aucun doutes. Ils étaient tout autant excités par la situation. Ils étaient durs comme de la pierre et à chaque caresse où ils la laissait faire, elle devenait de plus en plus mouillée. Elle commença à les branler par-dessus le tissu et elle savait qu’ils luttaient pour rester silencieux.

C’est à ce moment que son mari et Jean ont décidé de renverser la situation. Les deux hommes ont posé une main sur la cuisse de Madame et ont commencé à faire courir leurs mains jusqu’à sa chatte.

Jean a commencé à la doigter pendant que son mari passait ses mains sur sa blouse pour commencer à jouer avec ses mamelons.

L’escort boy la regarda avec des yeux affamés, elle sut qu’il avait envie d’elle. Il fit un pas en avant et l’attrapa, une main allant à sa gorge et l’autre à sa hanche. Il ne lui faisait pas mal mais le geste affirmait sa domination sur elle et lui envoyait un frisson de plaisir. Il montrait qui allait avoir le pouvoir avant d’aller plus loin. Elle était complètement d’accord avec ça.

En utilisant sa main qui était encore sur sa gorge pour la guider, et en faisant un pas en avant, Jean poussa le dos de Madame contre le mur. Il la regarda droit dans les yeux, affirmant encore plus son pouvoir sur elle, avant de se pencher vers elle et de poser ses lèvres contre les siennes. Jean commença à amadouer et à taquiner les lèvres de Madame en une danse qu’elle ne voulait jamais arrêter. Il ne mit pas longtemps à transformer ce baiser et à l’intensifier.

Finalement, avec un dernier coup de langue, il s’éloigna du baiser, se redressa avant de la prendre dans ses bras. Jean donna à Madame quelques baisers plus affamés et ouvrit sa chemise. Il était très probable que quelques boutons aient sauté. Madame s’en moquait bien. Puis Jean dégrafa son soutien-gorge par-dessus. Il accorda un peu d’attention à ses mamelons avant de se diriger plus au sud. D’une main, Jean releva sa jupe et de l’autre, il ôta sa culotte de dentelle rouge. Il la leva et la fit tourner sur un doigt devant son visage avec un sourire coquin.

“Elle est mignonne, ta culotte.” Lui dit-il doucement.
“Tais-toi et pose-la là-bas”, murmura-t-elle en riant.

Jean grogna en se penchant pour faire ce qu’elle lui avait dit. En quelques mouvements, il lécha et embrassa tous les endroits agréables qu’elle pouvait imaginer, et elle laissa échapper un léger halètement.

Au bout de quelques minutes, Madame savait qu’elle allait déjà jouir et elle se sentait déjà tellement bien qu’elle savait qu’elle allait crier de plaisir. Ses gémissements ont commencé à devenir plus fréquents et plus aigu. Madame pouvait se sentir au bord du gouffre et elle ne pouvait plus retenir son orgasme.

libertinage-trio-hhf-escort-boy

libertinage-trio-hhf-escort-boy

Rien qu’à son visage et à ses halètements, son mari savait qu’elle était sur le point de jouir et probablement sur le point de faire beaucoup de bruit.

Son mari commença à embrasser Madame à pleine bouche et à jouer avec ses tétons au bon moment. Une seconde après qu’il ait commencé à l’embrasser, elle explosa. Madame gémit dans la bouche de son mari, des vagues de plaisir traversant tout son corps, encore et encore jusqu’à ce que son corps se détende sous l’attention de ces deux hommes.

Jean se leva et fit un pas en arrière pour laisser sa place à son mari, qui se plaça entre les jambes de Madame et commença à glisser un doigt doucement sur sa fente humide.
“Bien, tu es toute mouillée pour moi maintenant. Jean t’a bien excité ma salope” Lui dit son mari.

Madame lui répondit avec un gémissement.
Jean sourit à Madame: “Eh bien, qu’est-ce que tu attends Madame? Mets-toi à quatre pattes entre nous.”

Se mettre à genoux par terre n’était pas forcément idéal mais Madame a décidé que cela valait la peine pour la partie de jambes en l’air qu’elle était sur le point d’avoir. Elle obéit à Jean et se mit en position.

Le son des fermetures à glissière des pantalons des deux hommes remplissaient l’air. Madame pouvait voir Jean marcher devant elle et se mettre à genoux tandis que son mari se mettait à genoux derrière elle tout en caressant ses fesses qui étaient à l’air libre. Elle savait qu’il avait également une vue parfaite sur sa chatte de chienne en rut dégoulinante.

Elle s’est cambrée davantage pour les taquiner, le visage vers la virilité de Jean pour pouvoir le sucer et le cul en l’air pour accueillir enfin son mari en elle. Elle espérait seulement qu’il n’allait pas mettre trop longtemps avant de la baiser car elle en avait tellement besoin. Après avoir été léchée par la magnifique et talentueuse langue de Jean, Madame avait hâte de voir ce qu’il pouvait faire avec le gros paquet qu’il possédait sous son pantalon.

Jean retira sa grosse queue raide de son boxer. Il était déjà dur comme de la pierre. La vue donnait à cette femme mariée l’eau à la bouche et quand il s’est enfin approché de ses lèvres, Madame ne se fit pas prier. Elle a commencé à sucer la virilité de Jean avec plus d’ardeur qu’elle ne l’avait jamais fait.

formation au plaisir du ménage à trois avec escort boy

formation au plaisir du ménage à trois avec escort boy

Madame agissait comme une petite salope en chaleur, mais elle pouvait dire que Jean aimait ça à la façon dont il gémissait doucement. Elle le léchait, le suçait de part en part et ne laissait rien au hasard. Elle caressait même ses testicules tout en avalant chaque centimètre de lui dans sa bouche et sa gorge.

Soudain, elle pouvait sentir son mari entrer par derrière. Madame gémit autour de la virilité de Jean, ce qui le fit également gémir. Elle commença à le sucer de plus en plus vite, encore et encore sans jamais s’arrêter.

Son mari enfonça sa queue dans sa petite chatte serrée avec toute la puissance qu’il possédait et elle ne put s’empêcher de gémir autour de la virilité de Jean, lui envoyant des vibrations dans tout son corps. Il grogna au-dessus d’elle et fit des va-et-viens pour augmenter le rythme. Madame, elle aussi, pouvait sentir un deuxième orgasme monter en elle à chaque fois que son mari la pénétrait et se retirait d’elle. Madame ne savait pas combien de temps elle allait durer cette fois-ci.

Jean commençait à devenir de plus en plus brusque dans ses mouvements et Madame tentait de suivre le rythme infernal qu’il instaurait. Elle le poussait de plus en plus à bout avec ses coups de langues et il était clair qu’il n’allait pas pouvoir tenir bien plus longtemps.

Quelques instants plus tard, Jean attrapa Madame par les cheveux à l’arrière de sa tête et commença à lui baiser la bouche. Elle prenait tout ce qu’il pouvait lui donner comme la bonne petite salope en chaleur qu’elle était avec des gémissements à couper le souffle.

“Tu es une vraie petite pute. Tu vas me faire jouir.” Grogna-t-il au dessus d’elle.

Madame commença à faire tourner sa langue un peu plus, puis une minute plus tard, il vint dans sa bouche avec un grognement. Elle l’avala rapidement et Jean se retira, essayant de se rétablir un instant.

Quand Jean est venu, son mari s’est retiré et a ordonné à Madame de se lever. Elle obéit sans parler et une fois qu’elle fut levée, il la prit et la positionna contre la porte.

“J’espère que tu es flexible,” murmura-t-il à son oreille.

Soudain, son mari attrapa sa jambe droite et la souleva lentement pour la placer sur sa poitrine.

Elle lui sourit. “Tu peux aussi lever l’autre jambe si tu me tiens par le cul. Je suis encore plus flexible que tu ne le penses. ”

En retour, son mari releva l’autre jambe et posa ses mains sur son cul pour la stabiliser. Madame a utilisé l’une de ses mains pour réinsérer rapidement sa virilité en elle.

Il la pénétra d’un seul coup, et l’embrassa langoureusement pour étouffer ses gémissements. Il la baisa doucement. Il devenait de plus en plus rapide et après quelques minutes jusqu’à ce qu’ils soient tous deux prêts à jouir.

Son mari grognait contre elle, le son et l’odeur de sexe se répandait dans la pièce. Quand Madame a ouvert les yeux, elle pouvait voir Jean en train de les regarder et savoir qu’elle n’était pas seule avec son mari l’excitait encore plus.

Formation au Triolisme avec escort boy

Formation au Triolisme avec escort boy

Jean s’est approché d’elle et comme s’il avait lu dans ses pensées, il l’attrapa de nouveau à la gorge et la serra doucement. La bouche ouverte, elle continua de le regarder droit dans les yeux pendant que son ami la baisait sans jamais s’arrêter.

“Maintenant je te donne l’ordre de jouir.” Murmura Jean à l’oreille de Madame. Et c’est à ce moment qu’elle est venue. La vague la traversa entièrement comme Jean le lui avait ordonné en hurlant de plaisir.

Les sensations étaient particulièrement intenses étant donné que son mari continuait de la baiser avec vigueur pendant ce temps-là. Il allait de plus en plus fort et de plus en plus vite, et l’orgasme de Madame était prolongé grâce au va-et-vient de cet homme dans sa chatte. Son mari mit un moment de plus avant de jouir et d’éjaculer en elle. Il restèrent ainsi contre la porte pendant quelques secondes supplémentaires.

Son mari prit un moment pour reprendre son souffle, puis il aida Madame à redescendre. Elle avait mal à tenir debout mais ils étaient là pour elle. Ils ont tous les trois prit quelques minutes pour ajuster leurs vêtements et leurs cheveux. Madame avait également raison sur le fait que Jean avait fait sauté quelques boutons de sa chemise.

Ils laissèrent Madame partir en premier et elle retourna s’assoir discrètement à son siège. Une fois assise, Madame ferma les yeux, espérant pouvoir dormir au moins deux heures même si elle savait que son esprit allait sans cesse se rappeler la scène pendant bien des années.

Juste avant de s’endormir paisiblement, elle pouvait entendre l’un des hommes venir s’asseoir à côté d’elle.

“J’espère qu’on va remettre ça ce week-end, non?” Murmura son mari à son oreille. Sans ouvrir les yeux, Madame hocha la tête et lui donna un petit “Mmm” d’affirmation.

“Et cette fois, ce sera à mon tour de te goûter.” Chuchota Jean de l’autre côté. Elle ne pouvait s’empêcher de sourire. Elle aussi, elle avait hâte de savoir ce qu’ils lui réservait pour ce week-end. Ce qui était sûr et certain, c’était qu’elle n’allait pas beaucoup dormir.

❤️  ❤️  ❤️

[TUTO] Triolisme : comment réussir son plan à 3 est un service pour couples qui cherchent à Etre accompagné dans la pratique du triolisme. Beaucoup d’hommes ont envie d’offrir leur épouse par amour à un autre homme pour pouvoir la regarder prendre du plaisir devant leurs yeux ébahis .

Vous avez toutes le droit de vivre un moment de plaisir avec un homme inconnu qui s’occupera de vous et ne vous jugera pas d’avoir envie de vous donner pour votre plaisir et celui de votre mari. Demandez moi tout ce que vous voulez ou laissez moi vous surprendre dans des plaisirs que vous ne connaissez pas encore comme un mari attaché devant sa femme jouissant devant lui. Mais d’autres scénarios s’offrent à vous. [TUTO] Triolisme : comment réussir son plan à 3 vous permettra de prendre encore plus de plaisir.

Respirez le voyage d’un mari attaché devant sa femme jouissant devant lui et l’ère du jeu érotique sans fin . Entrez dans mon monde et Vivre une rencontre érotique à trois personnages, une expérience unique de plaisir sans conséquences avec un escort boy gentleman respectueux et délicat .

Les femmes ont envie d'un autre homme

Les femmes ont envie d’un autre homme

Profitez de ce voyage plaisir avec votre escort boy. Noyez vos sens dans la séduction, Une expérience exceptionnelle avec un gentleman. Vous n’oublierez jamais l’expérience du [TUTO] Triolisme : comment réussir son plan à 3.

Quelque soit votre âge, votre origine, votre couleur de peau, votre physique, je suis là pour combler l’idée d’une expérience de sexe à trois. Partenaire secret pour couples pour vous transporter dans la magie d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Osez Tenir la main de son mari et de son amant d’un soir. Le rêve ddu [TUTO] Triolisme : comment réussir son plan à 3 est un moment extraordinaire de partage.

2 heures – 3 heures – 4 heures et jusqu’au bout de la nuit . Quelque soit la durée, je mets un point d’honneur à vous faire plaisir grâce mon expérience des couples (candaulisme ou triolisme) . Veuillez vous renseigner en me contactant simplement par appel ou message. [TUTO] Triolisme : comment réussir son plan à 3 est une expérience de sexe à trois.

Au plaisir de faire votre connaissance pour ce [TUTO] Triolisme : comment réussir son plan à 3 comme un cadeau avec un amant d’un soir.
Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org/fr/rendez-vous/


  • -
gangbang experience escort boy paris

Expérience de Gangbang avec trois hommes

Category:candaulisme,divertissement,gangbang Tags : 

Monsieur avait envie de voir sa femme vivre une expérience de gangbang avec trois hommes. Un plan à quatre était une chose nouvelle dont Madame rêvait régulièrement. Elle avait demandé à son mari d’organiser ce moment de partage ou elle se donnerait. Madame voulait voir jusqu’où elle pourrait aller pour satisfaire trois hommes. Son mari contacta Jean, le célèbre escort boy parisien et il avait proposé de venir avec quelques collègues à lui triés sur le volet.

Avant qu’elle puisse dire quoi que ce soit d’autre, Le plus grand la souleva et la prit dans ses bras comme si elle ne pesait rien. Elle poussa un petit cri de surprise qui se transforma en rire lorsque ses talons hauts tombèrent sur le sol. La petite robe noire moulante qu’elle avait choisie de porter monta plus haut sur ses cuisses.

« Nous sommes des gentlemen, chère Madame. Maintenant, montrez-nous le chemin. » Dit Jean quant il vit la surprise sur son visage.

Le plus grand était un homme intense et elle commençait à se rendre compte qu’elle était attirée par cette intensité. Quant à Jean, il était décontracté et charmant. David était extrêmement jovial, faisant toujours une blague ou deux pour briser la glace. Trois types avec trois personnalités différentes dont elle espérait qu’ils se refléteraient dans leurs façons de baiser au lit. Un frisson parcourut son corps rien qu’en y pensant.

Vous n’oublierez jamais l’expérience du Gangbang dans votre couple

Vous n’oublierez jamais l’expérience du Gangbang dans votre couple

Le plus grand suivit ses instructions jusqu’à ce qu’ils arrivent dans la chambre principale, David et Jean traînant derrière eux. Quand ils sont finalement arrivés, Le plus grand la déposa sur le sol et fit quelques pas en arrière pour laisser la place à ses collègues. Jean s’est positionné à sa gauche tandis que David était sur sa droite. Avec le lit derrière elle, Madame était complètement encerclée.

«Déshabille-toi», commanda son mari qui était là pour diriger les opérations tel un maître de cérémonie de cette Expérience de Gangbang avec trois hommes.

Elle remua les sourcils, un sourire aux lèvres. « Oh? Et vous vous déshabillerez après moi? » Elle mourait d’envie de savoir à quoi ils ressemblaient sous leurs vêtements.
« Evidemment, » David haussa les épaules. « Mais les dames d’abord. »

Oh, elle l’avait vu venir. En rigolant, elle alla éteindre la lumière et la changea en une lumière tamisée, projetant une lueur douce dans la pièce. En se retournant vers eux, elle prit son temps pour se débarrasser de sa robe qu’elle avait choisi précisément pour ce moment.

Sans aucune réserve, elle enleva la robe, centimètre par centimètre. Lentement, elle leur révéla ses gros seins enveloppés de son soutien-gorge en dentelle, sa taille de guêpe et son ventre plat, ses hanches évasées, puis sa culotte et enfin sa jarretière noire. Lorsque le tissu finit par toucher le sol, elle fit un pas vers eux.

Elle était belle et elle le savait. Mais elle n’avait jamais eu à faire un show comme celui-ci. Pourtant, quand elle les entendit haleter alors que leurs yeux couraient sur son corps de bas en haut et inversement, elle ne s’était jamais sentit aussi confiante en son pouvoir de séduction.
Elle avait mis un peu de temps avant de se décider si elle voulait vraiment tenter un plan à quatre ou non.

Elle n’avait encore jamais couché avec trois hommes à la fois auparavant. Elle n’était pas certaine des choses à faire ou ne pas faire, mais elle ne voulait pas paraître naïve pour autant. Elle espérait simplement qu’ils lui montrerait le chemin.

Elle s’avança vers David. Elle voulait le goûter en premier. Les autres la regardèrent alors qu’elle prit David par le col de sa chemise et commençait à l’embrasser. C’était un baiser lent et doux pour commencer, puis il commença à devenir un peu plus passionné. Le désir était tangible entre leurs corps, une attirance sauvage et naturelle. Il l’embrassa en retour, maintenant le même rythme qu’elle. Puis, il lui caressa les lèvres et elle s’ouvrit à lui. Il y glissa langue et l’embrassa à pleine bouche. Le plaisir que cette action lui procurait lui allait droit à la chatte.

Monsieur avait envie de voir sa femme vivre une expérience de gangbang avec trois hommes

Monsieur avait envie de voir sa femme vivre une expérience de gangbang avec trois hommes

Elle lui rendit la pareille et quand il gémit, sa langue s’enfonça profondément dans sa bouche, découvrant à son tour tous les secrets qu’il gardait cachés. Alors que le baiser s’approfondissait, un gémissement s’échappa de sa gorge et elle l’attira plus près d’elle. Elle en voulait plus. Ses mains se posèrent sur ses fesses et elle reprit ses esprits quand elle sentit le contact peau contre peau. Madame s’est alors souvenue qu’elle était nue et qu’ils ne l’étaient pas du tout. Brusquement, elle le repoussa avec un sourire taquin.

« Déshabille-toi. »

Il se mit rapidement au travail, mais elle n’allait pas l’attendre. Elle se dirigea vers Jean qui semblait assez patient d’attendre son tour. Elle jeta un coup d’œil à son sourire en coin et inclina la tête sur le côté. Voulant le taquiner, elle glissa ses mains de son torse jusqu’à son entrejambe. Ses yeux s’écarquillèrent lorsqu’elle le sentit. Son renflement était dur, énorme et long. Ils ne rigolaient pas quand ils lui ont dit qu’ils n’étaient pas petits en dessous de la ceinture. Impatiente, sa chatte tressaillit et libéra de son jus. Elle se mordit les lèvres et serra les cuisses.

«Toi aussi», lui dit-elle, puis passa au plus grand.

Elle se mit à genoux devant ce dernier, gardant un contact visuel avec lui alors qu’elle commençait à retirer sa ceinture. Elle était par terre quelques secondes plus tard. Sa fermeture éclair a suivi tout comme son pantalon, puis son boxer. Finalement, elle vit le trésor qu’elle cherchait.

Il était encore plus gros que Jean, bien que, pas tout à fait aussi long. Sa queue était également courbée et percée. Ce dernier détail la prit par surprise. Elle n’en avait jamais eu, mais elle avait toujours entendu dire de très bonnes choses à ce sujet. Aujourd’hui était le jour où elle allait découvrir la vérité. Elle avait hâte…

Elle l’a de nouveau regardé fixement et pris sa queue dans sa main. Celle-ci palpitait et gonflait à son contact et ses doigts se fermaient autour de lui. Au moment où elle le mettait dans sa bouche, elle pouvait goûter le liquide salé qui s’était répandu sur son gland. Comme une femme affamée, elle a commencé à le prendre dans sa bouche, centimètre par centimètre jusqu’à l’avoir entièrement en elle. Elle pouvait le sentir au fond de sa gorge. Il grogna et elle gémit autour de lui, sa queue tressaillant sur sa langue. Elle le sentit se tendre au-dessus d’elle et ses mains se sont fermés en forme de poings à ses côtés. Il n’allait pas résister de la prendre par les cheveux, ça elle en était sûre.

Le rêve de l'Expérience de Gangbang avec trois hommes

Le rêve de l’Expérience de Gangbang avec trois hommes

Lentement, elle s’est retirée jusqu’à ce que son gland atteigne ses lèvres , elle commença à le lécher et le sucer tandis que ses doigts se concentraient sur son manche et ses testicules. Elle le suça jusqu’à ce qu’elle commence à l’entendre gémir, jusqu’à ce que ses cuisses commencent à trembler légèrement. Elle savait qu’il se retenait, il essayait si fort de garder le contrôle mais elle n’avait pas dit son dernier mot. Sans prévenir, elle le reconduisit entièrement en elle, jusqu’à ce qu’elle le sente une fois de plus au fond de sa gorge.

Elle avait du mal à tout prendre mais elle continua malgré les larmes qui menaçaient de tomber. Soudain, elle fit mine d’avaler, et la sensation était trop pour lui. Soudain, il glissa une main dans ses cheveux et lui imposa un rythme soutenu afin de lui baiser la bouche.

C’était un sentiment glorieux que de se soumettre à lui de cette façon. Elle voulait le faire jouir avec sa bouche, mais Le plus grand avait d’autres projets. Il s’éloigna et la souleva du sol avant de la jeter doucement sur le lit et de lui écarter les jambes. Avant qu’elle puisse s’y opposer, il se débarrassa de sa jarretière et déchira sa culotte en lambeaux. Elle était nue, glorieusement nue devant eux. David et Jean se sont approchés du lit avant de se mettre de chaque côté d’elle.

« Tu as aimé ça, ma salope? » C’était son mari qui parlait. Il était tellement excité de la voir dans cette Expérience de Gangbang avec trois hommes.
« Oui, beaucoup, mon chérie. Tu n’imagines même pas, mais j’en veux encore»

Sans prévenir, le grand la tira jusqu’au bord du lit, jeta ses jambes sur ses épaules et prit sa chatte dans sa bouche. Surprise, elle ne pouvait empêcher le cri qui s’échappa d’entre ses lèvres. Le plus grand n’attendit pas qu’elle s’habitue à la sensation quand il commença à la lécher de part en part. Un tourbillon de plaisir s’empara alors de son corps.

Elle ferma les yeux tandis que sa langue chatouillait son clitoris en faisant des cercles tout autour, sans jamais s’arrêter. Elle n’arrêtait pas de gémir alors que son corps était en feu. Il n’avait aucune pitié pour elle et continuait de la lécher de plus en plus vite et chaque va-et-vient sur son clitoris ne faisait qu’augmenter le plaisir qu’elle ressentait…

Tout à coup, Madame sentit un doigt la pénétrer, puis deux tandis qu’il continuait son assaut avec sa langue.

« Ohhh oui! » Cria-t-elle, mais ce cri fut bientôt avalé par Jean qui apparut à ses côtés. Il lui prit les lèvres dans un baiser violent et sauvage et son corps fut envahit par le plaisir et déchiré en deux moitiés provoquée par l’assaut de ces deux hommes.

Puis, elle sentit des mains sur ses seins. Elle n’avait besoin de personne pour lui dire qu’il s’agissait de David. Son soutien-gorge s’en est allé comme sa culotte, et elle se demandait où ces hommes avaient appris à enlever des sous-vêtements aussi efficacement. Cette traînée de pensées fut perdue lorsqu’elle sentit les lèvres se fermer sur un de ses mamelon, tandis que ses mains caressait l’autre.
Jean l’embrassa comme elle ne l’avait jamais été, le plus grand léchait tout son jus et David donnait plus d’attention à ses seins que n’importe quel homme avec qui elle était sorti auparavant. Elle n’avait jamais ressenti un plaisir aussi intense. C’était fou. Une minute, son orgasme montait en elle et la suivante, elle planait, envahie par le plaisir alors que son apogée la prenait tout entière.

Elle ferma les yeux, frissonna alors qu’elle sautait du bord de la falaise, tout son être tremblait sous la force de son orgasme. Elle commençait tout juste à se rétablir quand elle sentit les doigts de Le plus grand commencer à la pénétrer à nouveau. Un doigt de plus se joint, puis un autre, jusqu’à trois.

Jean rompit le baiser et enfonça rapidement sa queue dans sa bouche et commença à faire des va-et-vient, la tenant en place, de manière à pouvoir atteindre sa gorge à chaque poussée. C’en était trop pour elle et elle était encore affaiblie par le plus fort orgasme qu’elle ait jamais eu, mais ça ne faisait que commencer, et il était impossible pour elle de se dégonfler.

« Oui, c’est ça, avale ma grosse queue, comme un putain. Étouffe-toi dessus, » murmura Jean.
Son mari lui avait dit qu’elle aimait qu’on lui parle de façon perverse pendant le sexe. Elle adorait ça, c’était tellement sexy. David accordait une grande attention à ses seins et le plus grand la doigtait à la perfection. Elle avait trois hommes baraqués, tous déterminés à lui apporter un deuxième orgasme.

Soudain, elle sentit le retrait des doigts du plus grand. Ils ont été immédiatement remplacés par sa virilité emballée dans le latex, entrant en elle sans avertissement, étirant sa petite chatte et la remplissant complètement. Elle a abandonné la queue de Jean pour pousser un grand cri.

« Ohhh! Putain, c’est trop bon. »

Le plus grand leva ses jambes en l’air, se retira lentement et la frappa avec la force d’un taureau. Il l’a fait cinq fois de plus et à chaque fois, elle frissonnait de plaisir. Puis, il commença à la prendre de plus en plus vite et le lit commençait à claquer contre le mur. Dieu merci, ils habitaient seuls et n’avaient pas de voisins. Idéal pour une Expérience de Gangbang avec trois hommes et son mari.

En un rien de temps, elle a recommencé à sentir un orgasme. Cette fois, elle rejeta la tête en arrière et ferma les yeux pour mieux ressentir toutes les sensations qu’ils lui procuraient. Un feu d’artifice explosa en elle. Le plus grand continuait de la marteler, prolongeant son plaisir au maximum jusqu’à ce qu’il éjacule en elle dans un grognement.

Quand il s’est retiré, les jambes de Madame tremblaient, son corps était complètement vidé de son énergie, mais elles n’en avait pas fini avec son trio de policiers et eux non plus. Jean ne perdit pas de temps et s’est installé à la position de Le plus grand puis David prit sa place au niveau de sa bouche.

service pour couples qui cherchent à être accompagné dans la pratique du Gangbang

service pour couples qui cherchent à être accompagné dans la pratique du Gangbang

Seulement, cette fois, Jean la retourna sur le ventre. Il voulait voir son cul en la baisant et elle cambra le dos pour l’accueillir. Comme le plus grand, il est entré lentement, sa longue queue emballée dans le préservatif la pénétrant lentement. Ses va-et-vient étaient lents mais forts. C’était une torture pour Madame. Tout ce qu’elle voulait, c’était d’être baisée à toute vitesse pendant qu’elle suçait avec avidité la queue de David.

« Plus vite, » plaida-t-elle, mais sa seule réponse fut un gloussement. Il lui a aussi donné une fessée. L’excitation dans son bas-ventre réapparut et elle sut qu’elle allait venir à tout moment. Lentement et fermement, et pour la dernière fois, Jean l’a emmenée à son troisième point culminant, augmentant seulement le rythme à mesure que les vagues lui traversait le corps.

La dernière série de poussées était plus rapide et plus hard, encore plus que celle de Le plus grand. Ses grognements remplissaient la pièce alors que son propre orgasme prenait possession de son être. Il se vida en elle, son grognement engloutissant toute la pièce.

Alors qu’elle se remettait de ses émotions, il est allé chercher une serviette chaude et humide et l’a soigneusement nettoyée. Elle commençait à sentir les effets d’avoir été baisée par deux mecs dominants. Pourtant, elle en voulait plus. C’était comme si elle devenait insatiable en leur présence. Le geste doux de Jean lui donna cependant un instant pour se reposer et quand il s’éloigna, elle remarqua son clin d’œil.

C’était enfin le tour de David. Sa queue la remplit à ras bord. Bien qu’il ne soit pas aussi large que les autres, il compensait en longueur. Ses poussées étaient tout de suite rapides et puissantes, comme s’il avait attendu bien trop longtemps à son goût et qu’il ne pouvait plus se retenir une fois sa queue serrée à l’intérieur de sa chatte.

Il lui caressa le clitoris en même temps qu’il la pilonnait pour l’emmener à son quatrième orgasme. seulement, contrairement aux autres, il n’est pas venu avec elle. Il lui fallut qu’elle le taquine et le caresse les couilles avant qu’il ne finisse par perdre la tête et jouir en elle à son tour.

Alors qu’il se retirait, elle s’est effondrée sur le lit. Elle n’avait jamais été autant épuisée et satisfaite de sa vie par cette Expérience de Gangbang avec trois hommes.

Les hommes sont restés la nuit et quand ils se sont réveillés, ils ont commencé à la réveiller en l’embrassant.

Peu de temps après, les trois hommes l’ont prise tous en même temps pendant que son mari la fessait pour la punir de le tromper. Ce jeu de rôle l’excitait au plus au point.

Le plus grand dans sa chatte, Jean dans son cul et David dans sa bouche. C’était divin et elle ne s’était jamais sentie aussi remplie qu’à cet instant. Elle est venue plusieurs fois avant qu’ils n’aient terminés avec elle. Son mari se délectant de la voir dans un gangbang à la maison devant lui.

Quand ils se sont tous les trois retirés, l’air de sa chambre respirait le parfum de la sueur et du sexe, et son sol était jonché de préservatifs.

Après une douche collective, Madame les embrassa une dernière fois puis les regarda partir. Elle savait sans aucun doute que son corps allait demander un certain temps de rétablissement mais le plaisir d’être comblé devant son mari par des mâles aussi virils en valait la chandelle. Elle embrassa son mari reconnaissante de ce partage qu’ils avaient aimé tous les deux.

❤️  ❤️  ❤️

Expérience de Gangbang avec plusieurs hommes est service pour couples qui cherchent à être accompagné dans la pratique du Gangbang. Beaucoup d’hommes ont envie d’offrir leur épouse par amour à un plusieurs homme pour pouvoir la regarder prendre du plaisir devant leurs yeux ébahis .

Mesdames, osez être prise par plusieurs hommes à la chaine ou ensemble dans de multiples positions. Laissez aller vos fantasmes de luxure les plus fous dans cette Expérience de Gangbang avec trois hommes.

Vous avez toutes le droit de vivre un moment de plaisir avec des hommes inconnus qui s’occuperont de votre femme et ne vous jugeront pas d’avoir envie de vous donner pour votre plaisir et celui de votre mari. Demandez leur tout ce que vous voulez ou laissez les vous surprendre dans des plaisirs que vous ne connaissez pas encore comme recevoir leurs elixirs après qu’ils vous aient fait jouir de multiples fois. Mais d’autres scénarios s’offrent à vous. Découvrir le Gangbang dans votre couple vous permettra de prendre encore plus de plaisir.

Entrez dans mon monde et découvrez cette Expérience de Gangbang avec trois hommes, une expérience unique de plaisir sans conséquences avec des gentlemen respectueux et délicats .

des hommes inconnus qui s’occuperont de votre femme

des hommes inconnus qui s’occuperont de votre femme

Profitez de ce voyage plaisir avec votre escort boy. Noyez vos sens dans la séduction, Une expérience exceptionnelle à plusieurs. Vous n’oublierez jamais l’expérience du Gangbang dans votre couple.

Quelque soit votre âge, votre origine, votre couleur de peau, votre physique, je suis là pour combler l’idée d’une expérience de sexe à quatre. Partenaire secret pour couples pour vous transporter dans la magie d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Le rêve de l’Expérience de Gangbang avec trois hommes.

2 heures – 3 heures – 4 heures et jusqu’au bout de la nuit . Quelque soit la durée, je mets un point d’honneur à vous faire plaisir grâce à notre expérience des couples . Veuillez vous renseigner en me contactant simplement par appel ou message. Découvrir le gangbang dans votre couple est une expérience de sexe à plusieurs.

Au plaisir de faire votre connaissance pour découvrir le gangbang dans votre couple comme un cadeau avec des amants d’un soir. Expérience de Gangbang avec trois hommes.
Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org/fr/rendez-vous/


  • -
Rencontre avec un escort boy sous haute protection

Une après-midi de libertinage pour femmes mariées

Category:Accompagnateur,candaulisme,triolisme Tags : 

Une après-midi de libertinage pour femmes mariées. Madame arriva la première, fuma plusieurs cigarettes avant que son mari entre dans le bar. Il était en retard, elle ne lui en voulait pas, c’était bien qu’il soit venu, elle avait toujours eu confiance en lui et il partageait tout de leurs aventures.

Son mari arriva essoufflé, l’embrassa ; elle était attablée devant un café. Ils commencèrent à discuter. Cette fois, pourtant, son mari savait que c’était différent.

Madame mit un certain temps à se confier, elle tournait autour du pot. Enfin, elle avoua qu’elle l’avait, la veille, pour la première fois, trompée.

— En plus, j’y ai pris du plaisir !
— Tant mieux ! répondit son mari. J’adore que tu te donnes à un autre homme

Madame raconta à son mari, dans les moindres détails, sa « première fois ».

— Hier après-midi, je marchais dans la rue, j’ai senti qu’on me suivait. A plusieurs reprises, je me suis retournée. Il y avait un homme, il m’a souri. Je n’ai pas répondu, je ne me suis pas arrêtée.
— Continue !
— Il est arrivé à ma hauteur, je me suis arrêtée, il m’a proposé d’aller prendre un verre. J’ai hésité, puis j’ai accepté, ensuite il m’a draguée.
— Comme ça, dans la rue ?
— Non, dans le bar !
— C’est un rapide !
— Au bout de quelques minutes, il m’a proposé de l’accompagner dans un hôtel proche, j’ai dit non. J’étais stupéfaite par une telle demande, pourtant mon corps disait oui. L’homme était plutôt pas mal et me plaisait.
— Pour un rapide, c’est un rapide !
— Finalement, il a su me convaincre. J’avais quelques heures devant moi, lui aussi ; alors, je l’ai suivi. C’est lui qui a choisi l’hôtel, il avait l’air de connaître !
— Tu m’étonnes !

Madame expliqua à son mari qu’arrivés à l’hôtel, il y avait un homme au comptoir du hall d’entrée ; elle en fut gênée, certaine que la honte se lisait sur son visage. Pourtant l’employé avait à peine levé la tête quand elle était passée devant lui.
L’inconnu paya la chambre en liquide.

— Normal, observa son mari, c’est lui qui t’avait invitée. Et quel est son prénom ?
— Je ne sais même pas !
— Tu ne lui as pas demandé ?
— Je n’ai pas osé, j’étais tellement mal à l’aise !
— Alors, quand vous êtes arrivés dans cette chambre ?
— Je tremblais, lui, il avait l’air très à l’aise. Il m’a prise dans ses bras, j’ai fermé les yeux, il m’a embrassée puis il a commencé par me déshabiller. Entièrement. Nous étions debout près du lit ; il a pris ma culotte, l’a reniflée. Tu te rends compte !
— Oui, très bien !
— C’était excitant. J’étais nue, il était encore habillé, en train de respirer ma culotte… troublant, non ?
— Peut-être un fétichiste des culottes !

Madame n’en finissait plus, à la fois émerveillée et honteuse, de raconter à son mari ce qu’elle avait vécu dans la chambre d’hôtel.

— Il a pris ma main, l’a posée sur son sexe par-dessus son pantalon… il bandait.
— Tu étais comment à ce moment-là ?
— Toujours debout, nue… de plus en plus fébrile !
— Normal !
— Il s’est déshabillé, je ne bougeais pas. J’ai vu son sexe, j’ai regardé, je suis tombée à genoux. Je mouillais comme une folle, j’ai pas eu besoin de glisser un doigt dans mon vagin pour vérifier.

Avez vous envie d'explorer de nouveaux univers avec un escort boy

Avez vous envie d’explorer de nouveaux univers avec un escort boy

Madame décrivit à son mari comment elle s’y était prise pour tailler une pipe à l’inconnu. Elle lui raconta ce qu’elle avait vu dans la glace de la chambre :

— Une femme à genoux avec le sexe d’un homme dans la bouche. J’ai trouvé cette femme bestiale… cette femme, c’était moi !
Curieux, son mari continuait à poser des questions, Madame répondait :
— Il m’a demandé de m’allonger sur le lit, s’est agenouillé entre mes cuisses, j’avais les jambes écartées.

Elle releva la tête, resta un instant sans rien dire.
— Et alors ?
— Il a plongé son visage et m’a léchée… jamais encore un homme ne m’avait aussi bien léchée !

Elle ne négligeait aucun détail :

— Il a relevé la tête, je n’avais pas encore joui, mais j’étais au bord de l’orgasme. Il ne parlait pas, il me fixait. J’étais allongée, lui à genoux. Il m’a regardée droit dans les yeux, l’air de me dire : « Tu vois, j’avais raison de te draguer, tu en crevais d’envie ! »
— Il n’avait pas tort !
— Puis il a rebaissé la tête, replongé son visage entre mes cuisses et reposé sa langue sur mon clitoris. J’ai senti une nouvelle dose d’adrénaline remonter dans tout mon corps. Alors, il m’a léchée encore plus violemment et plus intensément. Je ne savais plus où j’étais !
— Dans une chambre d’hôtel ! rétorqua son mari.
— Il m’a léchée encore un peu avant d’engouffrer un puis deux doigts dans mon vagin. Cette fois, je n’en pouvais plus, je me suis abandonnée… j’ai joui. Allongée sur le lit, je croyais en avoir fini, mais il en voulait plus !
— C’est un costaud !
— Oh oui, alors ! Il m’a soulevée puis retournée, il m’a agenouillée et sans même que j’aie eu le temps de dire quoi que ce soit, j’ai senti sa grosse queue raide qui glissait dans mes fesses… il avait mis un préservatif !
— C’est la moindre des choses !
Madame parlait de plus en plus fort, elle n’en avait pas conscience.
— Plus doucement, dit son mari, on pourrait t’entendre… au fait, il t’a trouvée ?
— Ouais, j’ai écarté mon sexe, j’ai posé mes mains de chaque côté, et je lui ai offert mon cul !
— Eh bien !
— Il m’a prise en levrette, par le vagin. J’avais honte, mais c’était bon, il m’a obligée à me caresser… même ça, je ne le fais pas devant toi ! Alors, il m’a baisée jusqu’à ce qu’il jouisse, j’ai senti que son sexe se contractait car il était si gros qu’il écartait les parois de ma chatte. Puis au moment de jouir il s’est retiré a enlevé le préservatif et à déversé son sperme chaud et gras sur mon cul ; en même temps, je me caressais.

Private Sex Lessons for All Ladies

Private Sex Lessons for All Ladies

Madame avait beau être une nature réservée, elle balançait tout à son mari :

— Il venait de jouir ; alors, j’ai joui pour la seconde fois, c’est incroyable, puis nous sommes retombés sur le lit, j’en pouvais plus !

Elle avait terminé de baiser sur le lit, c’est encore ce qu’elle croyait à cet instant précis. Son mari ne disait rien, il attendait qu’elle reprenne la parole.

— Ensuite, nous sommes allés prendre une douche, l’endroit était exigu, nous étions collés, l’eau coulait d’une pomme sur le mur. Il m’a caressée, a passé une main entre mes cuisses… il massait mon anus. Il a enfilé un nouveau préservatif. Quand il a enfilé sa queue dans mon petit trou, je n’ai pas été surprise, je n’ai pas eu mal, j’ai à peine sursauté.

— C’était la première fois que je me faisais sodomiser.
— En général, les femmes n’apprécient pas trop !
— Ça s’est bien passé. En plus, il a glissé une main, a trouvé mon clitoris… il branlait mon bouton en même temps qu’il m’enculait.
Madame utilisait des mots de plus en plus crus, sans s’en rendre compte.
— Il a largué son jus dans le préservatif alors que son sexe se contractait en écartant mon anus, il a terminé de masser mon clitoris, et j’ai joui… pour la troisième fois !
— Eh bien, dis-moi…
— Je suis restée seule un moment sous la douche. Quand je suis sortie, il s’était déjà rhabillé. Il est parti sans rien dire, m’a laissée là toute seule. J’avais le corps humide… j’aurais voulu rester encore un peu, discuter avec lui… mais non, il m’avait baisée, il s’en était allé !
— Les hommes, il ne faut pas trop leur en demander. Peut-être qu’il est marié, qu’il culpabilisait.

Elle termina de tout lui raconter : elle avait quitté l’hôtel, seule, encore plus honteuse que quand elle y était entrée. Sur le trottoir, elle s’était retrouvée titubante tant le soleil éblouissait. Surtout, elle se sentait ivre de ce qu’elle avait vécu, au point qu’une femme vint vers elle, lui demanda si elle se sentait bien.

« C’est bon, madame, je vais bien ! » avait-elle répondu.
Puis elle s’en était retournée chez elle, ahurie comme si elle était une autre femme. Elle ne pensait qu’à une seule chose : en parler à quelqu’un pour se décharger du poids trop lourd. C’est ainsi qu’elle avait téléphoné à son mari, ne voyant personne d’autre à qui raconter l’aventure.
Durant près de deux heures, dans leur bar habituel, elle venait de tout raconter. Elle se sentait mieux à présent. Déculpabilisée.

Son mari lui était heureux d’avoir organisé cette expérience avec un escort boy pour le plaisir de sa femme et aussi pour le sien.

Elle fuma quelques cigarettes, prit une nouvelle consommation, avant de lancer :
— Je dois m’en aller, je te remercie d’être venu !
— Normal, répondit son mari, c’est à ça que sert la confiance dans notre couple !
Il se leva, Madame le suivit. Sur le trottoir, devant le bar, ils se quittèrent pour se retrouver le soir même et vivre ensemble cette fois leur plaisir.

❤️  ❤️  ❤️

Une après-midi de libertinage pour femmes mariées est un service pour couples qui cherchent à Etre accompagné dans la pratique du candaulisme. Beaucoup d’hommes ont envie d’offrir leur épouse par amour à un autre homme pour pouvoir la regarder prendre du plaisir devant leurs yeux ébahis.

Vous avez toutes le droit de vivre un moment de plaisir avec un homme inconnu qui s’occupera de vous et ne vous jugera pas d’avoir envie de vous donner pour votre plaisir et celui de votre mari. Demandez moi tout ce que vous voulez ou laissez moi vous surprendre dans des plaisirs que vous ne connaissez pas encore comme une après-midi de libertinage pour femmes mariées. Mais d’autres scénarios s’offrent à vous. Une après-midi de libertinage pour femmes mariées vous permettra de prendre encore plus de plaisir.

Respirez le voyage d’un mari attaché devant sa femme jouissant devant lui et l’ère du jeu érotique sans fin . Osez vivre une après-midi de libertinage pour femmes mariées, une expérience unique de plaisir sans conséquences avec un escort boy gentleman respectueux et délicat .

Profitez de ce voyage plaisir avec votre escort boy. Noyez vos sens dans la séduction, Une expérience exceptionnelle avec un gentleman. Vous n’oublierez jamais l’expérience d’une après-midi de libertinage pour femmes mariées.

Quelque soit votre âge, votre origine, votre couleur de peau, votre physique, je suis là pour combler l’idée d’une expérience de sexe à trois. Partenaire secret pour couples pour vous transporter dans la magie d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Osez Tenir la main de son mari et de son amant d’un soir. Le rêve de Découvrir le candaulisme dans votre couple est un moment extraordinaire de partage.

2 heures – 3 heures – 4 heures et jusqu’au bout de la nuit . Quelque soit la durée, je mets un point d’honneur à vous faire plaisir grâce mon expérience des couples (candaulisme ou triolisme) . Veuillez vous renseigner en me contactant simplement par appel ou message. Une après-midi de libertinage pour femmes mariées est une expérience de sexe à trois.

Au plaisir de faire votre connaissance pour découvrir une après-midi de libertinage pour femmes mariées comme un cadeau avec un amant d’un soir.
Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org/fr/rendez-vous/


  • -
Vivre le triolisme avec un escort boy

Découvrir le candaulisme dans votre couple

Category:candaulisme,escort boy,triolisme Tags : 

Découvrir le candaulisme dans votre couple. Après dix ans de mariage, Monsieur est toujours très amoureux de sa femme, une belle brune sensuelle. Avec le temps, Monsieur a constaté que son amour pour Madame devenait vicieux. En effet, il désire tellement la belle plante qui s’épanouit à ses côtés qu’il trouve dommage d’être le seul à profiter de ses charmes. Et quels charmes ! Des yeux… des lèvres… des seins… des hanches… des cuisses… un cul… une chatte… que tout le monde envie.

Et justement, il voudrait ne plus être le seul à admirer son corps, à le toucher, le faire jouir. Il a envie que tous les désirs convergent vers elle pour le faire, lui, bander encore plus fort pour elle… lui enfiler jusqu’aux couilles sa queue plus dure que jamais.

Tel est le programme de candaulisme qui, peu à peu, s’est mis en place dans sa tête. Il en a, bien sûr (tout en baisant), parlé à Madame (Ils ne se cachent rien depuis qu’il se connaissent). Elle est restée sans voix, mais ses yeux se sont animés, ses lèvres ont esquissé un sourire coquin, et elle a davantage écarté les cuisses…

Un escort boy découvre votre femme

Un escort boy découvre votre femme

C’est une femme généreuse, qui mouille beaucoup ; d’ailleurs, elle a toujours sous son oreiller une serviette de toilette propre, qu’elle étale sur le drap, sous ses fesses rebondies, quand son mari est dans de bonnes dispositions. Ce qui n’arrive pas tous les jours, mais presque…

Madame s’installe dans le salon et dégrafe sa robe, la fait passer par-dessus sa tête, dévoilant les masses laiteuses de ses seins. Puis c’est au tour de son string de dentelle de glisser le long des jambes fuselées. Dans le mouvement qu’elle exécute, elle offre une vue tentante de sa chatte, fraîchement rasée, lisse comme une peau de bébé. La fine bande de poils qui a résisté au rasoir indique le chemin de sa partie la plus intime.

Monsieur a engagé un escort boy pour vivre son fantasme candauliste et il doit arriver dans un moment ; Monsieur entrouvre la porte afin qu’il puisse entrer directement, sans avoir à sonner.

Madame dort. Elle est étendue sur le dos, un bras passé sous la tête, la jambe repliée. Dans cette position, les lèvres de son sexe s’ouvrent ; la lumière solaire fait luire ses lèvres intimes.

Ses seins montent et descendent au rythme de sa respiration régulière. Monsieur ne peut se retenir de poser une main dessus. C’est doux. Le téton durcit à son contact. il le prend entre deux doigts.

Un bruit léger l’arrête dans sa tentative. L’escort boy vient d’arriver, et découvre le corps endormi. Les fins rayons de soleil qui parviennent à traverser la fenêtre dessinent des arabesques, mettent en valeur les courbes harmonieuses de Madame.

Son regard se braque vers la femme étendue. L’escort boy fait trois pas en avant et se place entre les cuisses de Madame. Il scrute le sexe offert. La position que Madame a adoptée est comme une offrande : il penche la tête pour trouver le meilleur angle de vue, comme un photographe. Il se redresse et passe délicatement son doigt à l’intérieur de la cuisse de Madame.

L’escort boy insiste, caresse doucement la peau, si délicate à cet endroit. En réponse, Madame écarte davantage la jambe, ramène son pied. Son sexe s’ouvre en grand.

L’escort boy voit tout : le clitoris sagement rangé dans son capuchon, les grandes lèvres écartées, les petites lèvres, qui ne protègent plus l’entrée du vagin. L’orifice s’ouvre comme une bouche gourmande.

Quatre mains pour explorer tous les secrets de votre corps - Escort Boy Paris

Quatre mains pour explorer tous les secrets de votre corps – Escort Boy Paris

L’escort boy qui s’est penché sur le sexe presque à le toucher, hume l’odeur qui se dégage des chairs intimes d’un rose éclatant. Il respire avec délectation les senteurs marines.

Le gentleman doit avoir le sang qui bouillonne dans la queue, exactement comme son mari qui, caché, ne perd rien de la scène.

Madame dort toujours à poings fermés. L’escort boy pose son doigt sur le bout d’un sein, en tâchant de ne pas la réveiller. Il guette une réaction qui ne se produit pas.

Alors, de l’ongle, il agace le téton, qui durcit, s’érige. La fraise brunâtre se fronce tout autour. Il prend le mamelon entre le pouce et l’index, effectue un mouvement de va-et-vient, en pétrissant doucement. Il fait de même avec l’autre téton qui durcit à son tour.

Son mari n’en peut plus. La scène l’excite au plus haut point. La main de l’escort boy est maintenant sur le mont de Vénus ; plus précisément, sur le reste de crinière qui descend presque au bouton.

De l’index, il titille le minuscule éperon, très sensible chez Madame, son mari en sait quelque chose. Il joue avec, puis continue sa progression. Il caresse les lèvres, introduit son doigt dans l’orifice vaginal. Il le ressort presque aussitôt, couvert de mouille qu’il étale sur les babines. A nouveau, le doigt disparaît dans la fente, puis entame un va-et-vient régulier. Il lime.

La bouche de Madame s’entrouvre. Sa respiration s’accélère. Madame pose ses mains sur ses seins. Elle se caresse, sans pour autant ouvrir les yeux. Du coup, l’escort boy continue la masturbation délicate de cette chatte réactive. Son doigt explore les profondeur de la chatte béante, qui mouille.

Le corps de Madame bouge, ondule sur le coussin douillet du bain de soleil. La main de l’escort boy s’enfonce entre les cuisses ouvertes, à la recherche de l’anus qui palpite plus bas.

A cet instant, Madame gémit, le plaisir envahit son entre cuisse et remonte le long de ses reins. Elle sent maintenant l’orgasme la prendre alors que l’escort boy accélère son mouvement. Soudain la chatte de Madame laisse jaillir un jet de plaisir qui inonde la main de l’escort boy.

Son corps se relâche doucement. L’escort boy sort discrètement de la pièce et de l’appartement. Monsieur et Madame sont satisfaits de l’expérience qu’ils viennent de vivre en toute discrétion.

❤️  ❤️  ❤️

Découvrir le candaulisme dans votre couple est service pour couples qui cherchent à Etre accompagné dans la pratique du triolisme. Beaucoup d’hommes ont envie d’offrir leur épouse par amour à un autre homme pour pouvoir la regarder prendre du plaisir devant leurs yeux ébahis .

Vous avez toutes le droit de vivre un moment de plaisir avec un homme inconnu qui s’occupera de vous et ne vous jugera pas d’avoir envie de vous donner pour votre plaisir et celui de votre mari. Demandez moi tout ce que vous voulez ou laissez moi vous surprendre dans des plaisirs que vous ne connaissez pas encore comme un mari attaché devant sa femme jouissant devant lui. Mais d’autres scénarios s’offrent à vous. Découvrir le candaulisme dans votre couple vous permettra de prendre encore plus de plaisir.

Respirez le voyage d’un mari attaché devant sa femme jouissant devant lui et l’ère du jeu érotique sans fin . Entrez dans mon monde et découvrir le candaulisme dans votre couple, une expérience unique de plaisir sans conséquences avec un escort boy gentleman respectueux et délicat .

Profitez de ce voyage plaisir avec votre escort boy. Noyez vos sens dans la séduction, Une expérience exceptionnelle avec un gentleman. Vous n’oublierez jamais l’expérience de Découvrir le candaulisme dans votre couple.

Deux hommes donnent du plaisir à une femme

Deux hommes donnent du plaisir à une femme

Quelque soit votre âge, votre origine, votre couleur de peau, votre physique, je suis là pour combler l’idée d’une expérience de sexe à trois. Partenaire secret pour couples pour vous transporter dans la magie d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Osez Tenir la main de son mari et de son amant d’un soir. Le rêve de Découvrir le candaulisme dans votre couple est un moment extraordinaire de partage.

2 heures – 3 heures – 4 heures et jusqu’au bout de la nuit . Quelque soit la durée, je mets un point d’honneur à vous faire plaisir grâce mon expérience des couples (candaulisme ou triolisme) . Veuillez vous renseigner en me contactant simplement par appel ou message. Découvrir le candaulisme dans votre couple est une expérience de sexe à trois.

Au plaisir de faire votre connaissance pour découvrir le candaulisme dans votre couple comme un cadeau avec un amant d’un soir.
Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org/fr/rendez-vous/


  • -
Triolisme pour femmes exigeantes

Vivre une rencontre érotique à trois personnages

Category:Accompagnateur,candaulisme,triolisme Tags : 

A l’idée de vivre une rencontre érotique à trois personnages, la virilité de son mari se tendit dans son pantalon, et il serra les dents.

– Tu es juste là pour être sûr que tout se passe bien. Pas pour participer dit-elle.

Son mari se tourna vers l’escort boy.

– Vous l’avez entendue. Déshabillez-vous.

L’escort boy leva aussitôt les mains pour retirer sa chemise. Puis il déboutonna son jean qu’il fit glisser le long de ses jambes.

Son mari n’avait pas franchement envie de regarder la virilité d’un autre homme, mais il devait le faire s’il voulait savoir ce qui attendait Madame, l’escort boy était très bien monté.

Le gentleman se déshabilla sans un mot et se tint devant elle comme un étalon de compétition avant de s’approcher jusqu’au lit où Madame lui avait fait de la place.

Expérience torride avec deux hommes

Expérience torride avec deux hommes

Un rapide coup d’œil lui confirma que Jean avait une taille plus que raisonnable.

– Oh mon dieu, souffla Madame.

Elle regardait la queue de L’escort boy avec envie.

Son mari alla aussitôt la rejoindre.

– Allonge-toi, ma chérie. Il va y aller doucement, et il va te préparer. Si tu veux qu’il arrête, il te suffit de le dire.

Madame prit la main de son mari puis elle regarda le gentleman.

– Mais j’en ai envie.

Son mari déglutit bruyamment sans jamais quitter du regard sa femme allongée devant lui.

Puis il ordonna :

– Jean, va sur le lit. La tête entre les jambes de ma femme. Tu vas lui bouffer la chatte. .
– Retire-lui sa culotte.

Il se pencha et prit Madame par les hanches, enfouissant les doigts dans sa chair. L’escort boy se glissa entre ses jambes.

Il fit courir son nez le long de sa cuisse jusqu’à son entre-jambes et merde… le doux arôme de son excitation… Sa virilité se tendit tandis que les jambes de Madame se mettaient à trembler.

Il mordit le tissu de sa culotte et la fit glisser le long de ses jambes. Son odeur était presque entêtante à présent, alors que son nez effleurait ses boucles.

Ses mains vinrent remplacer ses dents et il termina de lui retirer sa culotte en ouvrant les yeux.

Son souffle se coupa lorsqu’il la jeta par terre et lui écarta les cuisses brutalement contre le lit.

Sa chatte était rose, et ses lèvres trempées par son désir. Son mari lui écarta les cuisses encore davantage, et il parvint enfin à apercevoir son bouton de plaisir gorgé de sang. L’antre cachée derrière ces lèvres mouillées.

Une envie de partager sa femme

Une envie de partager sa femme

Allez, vas-y. Lèche-moi tout ce miel, plonge tes doigts en elle pendant que tu lui lèches le clitoris pour l’amener jusqu’à l’extase.

– Jean, gémit Madame. Oui.

Jean tira la langue. Il la fit courir le long de ses lèvres, arrachant un frisson à Madame.

Visiblement encouragé par sa réaction, L’escort boy recommença. Il se mit à la lécher comme une sucette.

Son mari haletait encore, son odeur pénétrant ses narines à chaque inspiration. Et chaque fois, il devait se faire violence pour ne pas pousser le gentleman et se mettre à la lécher lui-même.

Il lui caressa les cheveux avant de dire :

– Maintenant suce lui le clito.

Il sourit en se penchant au-dessus de Madame pour lui taquiner le téton du bout de la langue. Elle gémit en se cambrant contre lui.

– Là.

La main de son mari tremblait de son envie réprimée alors qu’il la glissait entre les jambes ouvertes de Madame. Il ne put retenir un gémissement lorsqu’il effleura enfin sa peau.

Et il ne put pas non plus s’empêcher de faire courir son doigt autour du clitoris gonflé de son épouse.

Elle cria en réponse, agrippée à la nuque de Jean qu’elle pressait contre son sein.

Elle posa l’autre sur le bras de son mari, ses doigts enfouis dans sa chair pour partager son plaisir avec lui, et il ne put s’empêcher de la caresser de nouveau.

La voix à peine audible, Son mari murmura à l’escort boy :

– C’est son clitoris. Tu le suces et elle perdra la tête.

Puis, avant même qu’il ne puisse s’empêcher, Son mari s’humecta les lèvres et glissa les doigts entre les plis de son sexe trempé jusqu’à son petit trou.

– Et mets les doigts là-dedans.

La voix de son mari était rauque alors qu’il plongeait un doigt en Madame. Sa chair ardente se resserra autour de son doigt, l’aspirant à l’intérieur. L’escort boy se pencha de nouveau pour lui lécher le clitoris.

Deux hommes pour lui donner du plaisir

Deux hommes pour lui donner du plaisir

Son mari aurait dû retirer sa main. L’escort boy pouvait s’occuper d’elle.
Au lieu de ça, son mari enfonça son doigt plus loin encore, en se tournant pour observer le visage de Madame. Et il ne fut pas déçu.

Elle haletait en gémissant, les yeux écarquillés et les sourcils disparaissant presque dans ses cheveux. Elle baissa la tête pour regarder ce qu’on lui faisait, son regard alternant entre Jean qui lui suçait les seins et son mari qui torturaient sa chatte.

Mais ce ne fut que lorsque son regard croisa celui de son mari que ses gémissements se transformèrent en cris extatiques suraigus.

Elle y était presque. Elle était si réactive. Il fit aller et venir son doigt sans sa chatte et il pouvait lire la façon dont le moindre de ses mouvements l’affectait sur son visage. Et lorsqu’il glissa un autre doigt en elle pour l’étirer davantage ?

Soudain, ses gémissements essoufflés laissèrent place à un long cri et elle se cambra contre Jean tandis que ses jambes se mettaient à trembler.

Elle était en train de jouir, et l’escort boy continuait de lui bouffer le clitoris. Elle serra la main de son mari si fort qu’il craignit qu’elle lui coupe la circulation. Il était au bord de l’implosion lui-même sans même toucher sa queue.

Le simple fait de la regarder suffisait à faire monter sa tension. Elle était époustouflante. Il abandonna ses tétons tendus pour lui donner un long baiser passionné.

Son mari retira enfin ses doigts de ses profondeurs ardentes, mais il resta posté à côté d’elle sur le lit. Elle était encore agrippée à sa main, après tout. Son baissa la tête pour regarder Jean enfouir sa queue emballée dans un préservatif.

– J’ai envie de ton sexe, dit-elle. Mais tu veux bien m’embrasser, mon chéri ?
Il aurait fait n’importe quoi pour elle à cet instant. N’importe quoi pour faciliter cette expérience. Pour lui permettre de trouver du plaisir..

Il ferma les yeux en approfondissant le baiser. Il glissa la langue dans sa bouche, et il alla effleurer la sienne.
Le gémissement qu’il lui arracha l’emplit d’un sentiment de satisfaction qu’il aurait été incapable d’expliquer.

Puis elle hoqueta, et sa respiration s’affola. Son mari savait que ce n’était pas uniquement l’œuvre de son baiser.

Jean était en train de la pénétrer. Son mari s’allongea à côté d’elle et la prit dans ses bras comme il le put tandis qu’elle restait offerte à Jean.

Jean se mit à aller et venir alors que la respiration de Madame s’accélérait, mais ses mouvements étaient calmes. Lents et réguliers.

Son mari déposa un dernier baiser sur ses lèvres avant d’enfouir le nez dans son cou. Il lui mordilla l’oreille jusqu’à ce qu’elle tourne la tête pour le supplier de retrouver ses lèvres.

Et bientôt, ses petits gémissements de plaisir emplirent la pièce de nouveau. Sauf que cette fois, ils étaient accompagnés par le bruit de la tête de lit qui s’entrechoquait contre le mur à chaque coup de rein de Jean.

– Regarde ma chérie, souffla son mari. Regarde comme il te baise.

Son mari embrassa ses seins alors qu’elle baissait la tête pour voir la queue de Jean disparaître en elle. Ils partageaient ce moment ensemble.

Jean se pencha pour capturer ses lèvres tandis qu’il continuait à la baiser et son mari recula davantage, relié à elle uniquement par la main qu’elle tenait encore. Il ferma les yeux, incapable de regarder davantage.

Jean était son escort boy. L’homme qui pouvait lui donner tout ce dont son mari était incapable.

Parce qu’il y aurait toujours quelque chose qu’il ne pourrait partager avec elle. Madame avait enroulé les jambes autour de ses hanches, et elle le pressa contre lui alors qu’elle jouissait.

Son mari était sur le point d’arracher sa main à Madame lorsqu’elle dit :

– Bon Jean, maintenant, On devrait peut-être essayer une autre position.

Madame se mit à quatre pattes, agitant le cul dans les airs d’un air provocateur. L’escort boy approcha d’un air fasciné mais son mari le poussa pour l’éloigner avant de s’agripper aux hanches de Madame.

Jean massa l’une de ses fesses avant de la claquer. Elle poussa un petit cri, mais elle avait l’air d’adorer ça, à en juger la façon dont elle pressait le cul contre sa queue.

Abandonnez vous dans les bras de votre mari et de son complice

Abandonnez vous dans les bras de votre mari et de son complice

Cette femme était une coquine, qui en voulait toujours plus quand bien même elle venait d’être baisée.

Son mari prit sa queue et il la glissa entre ses cuisses pour la frotter entre ses lèvres trempées.
– C’est ça ma chérie, haleta son mari. Trempe ma queue dans ton jus.

Elle cria, quoi qu’il aurait été incapable de dire si elle réagissait à la sensation de sa bite contre sa chatte, ou à ses mots.

Sa queue pulsa en effleurant son intimité.

– C’est ça, ma chérie. Tu aimes sentir une autre bite entre tes cuisses, hein ? T’adores ça.

Il empoigna ses fesses et glissa sa queue entre elles, baisant sa chair sans vraiment la pénétrer.

Il la fessa de nouveau.

– Frotte-lui le clito Jean, ordonna Son mari.

Il ne quitta pas son cul tentateur du regard. Elle avait un cul à se damner. Il malaxa ses fesses sans ménagement tandis qu’il les baisait à toute vitesse.

– Jean, va t’asseoir en haut du lit. Chérie, je veux que tu lui suces la queue.
– Oui, souffla-t-elle.

Elle ondulait des hanches contre son mari furieusement à présent que Jean lui massait le clitoris. Son mari lui caressa le dos tandis que l’escort boy s’asseyait en haut du lit et glissait le bout de sa queue dans la bouche de Madame.

L’escort boy était gigantesque et Madame s’étouffa bientôt autour de sa bite.
Son mari la fessa de nouveau.

– C’est ça ma chérie. N’aie pas peur de t’étouffer. Si c’est trop, tu peux toujours arrêter.

Madame prit la queue de L’escort boy par la base avant de l’enfouir au fond de sa gorge.

– Parfait ma chérie, grogna son mari.

L’escort boy s’appuya contre la tête de lit, les yeux fermés, son extase évidente sur son visage.

– Suce-le fort, souffla son mari. Vas-y franchement. Je veux que tu baves sur ses couilles. Je veux que tu l’avales. Madame poussa un gémissement autour de la queue de l’escort boy, ondulant des hanches à toute vitesse. Elle était en train de s’abandonner à son plaisir tout en caressant son clitoris avec les doigts.

Il enfouit les doigts dans sa chair et lui baisa les fesses plus furieusement que jamais. Bon sang, ce qu’il aurait voulu pouvoir s’enfouir en elle. Il en crevait d’envie.

Vivre le triolisme avec un escort boy

Vivre le triolisme avec un escort boy

Il glissa la main entre ses jambes et enfouit un doigt dans sa chatte, ce doux refuge dans lequel il refusait de plonger la queue.

Elle était plus trempée que jamais. Il fessa son cul de sa main libre et il sortit le doigt de sa chatte pour le glisser vers son antre interdite. Il était temps de salir cette salope encore un peu plus.

Elle sursauta aussitôt que son doigt effleura sa rosette.
– C’est ça, ma chérie. Je suis certain que ma petite coquine veut qu’on joue avec son cul. Tu y as déjà mis le doigt pour te toucher ?

Madame secoua la tête sans lâcher la queue de l’escort boy et une vague d’excitation traversa son mari aussitôt, lui arrachant un frisson de satisfaction. Il trembla en glissant son index trempé de sa mouille dans son petit trou.

Elle était si serrée que son doigt ne parvint pas à entrer, d’abord. Il lui massa la fesse. Il lui caressa le dos à nouveau et mit du gel. Elle se détendit pour qu’il puisse mettre un premier doigt dans son côté obscur.

Il prit sa queue dans son autre main. Il avait besoin de plus à présent. Il enserra sa queue dans son poing et se mit à se branler si fort que c’en était presque douloureux. Il glissa doucement un deuxième doigt et Madame réussit à se détendre.

Son mari retira ses doigts et les remplaça par sa verge qu’il enfonça entre les fesses de sa femme alors que Madame continuait de s’astiquer sa fente humide.

– Ma chérie. Tu te débrouilles si bien. Tu suces comme si t’étais née pour ça et ton cul est un délice, Regarde Jean dans les yeux, ma chérie. Je crois qu’il ne va pas tenir encore très longtemps. Son mari devinait que l’escort boy était sur le point de gicler.

Jean hurla pendant son orgasme deux minutes plus tard à peine. Son mari lui baisa le cul furieusement maintenant et il leva la tête pour voir l’escort boy se déverser dans sa bouche.

Elle lécha son élixir goulûment alors que son corps se resserrait autour de son doigt sous le coup de son propre plaisir. Son mari resserra la main autour de son manche et il se mit à agiter les hanches furieusement.

Son mari se répandit à son tour dans le cul de Madame, se dispersant sur sa peau. A cet instant Madame ressentit elle aussi un orgasme puissant alors que son corps expulsait un jet sur ses doigts qui allaient et venaient dans sa chatte brûlante.

❤️  ❤️  ❤️

Vivre une rencontre érotique à trois personnages est service pour couples qui cherchent à Etre accompagné dans la pratique du triolisme. Beaucoup d’hommes ont envie d’offrir leur épouse par amour à un autre homme pour pouvoir la regarder prendre du plaisir devant leurs yeux ébahis .

Vous avez toutes le droit de vivre un moment de plaisir avec un homme inconnu qui s’occupera de vous et ne vous jugera pas d’avoir envie de vous donner pour votre plaisir et celui de votre mari. Demandez moi tout ce que vous voulez ou laissez moi vous surprendre dans des plaisirs que vous ne connaissez pas encore comme un mari attaché devant sa femme jouissant devant lui. Mais d’autres scénarios s’offrent à vous. Vivre une rencontre érotique à trois personnages vous permettra de prendre encore plus de plaisir.

Respirez le voyage d’un mari attaché devant sa femme jouissant devant lui et l’ère du jeu érotique sans fin . Entrez dans mon monde et Vivre une rencontre érotique à trois personnages, une expérience unique de plaisir sans conséquences avec un escort boy gentleman respectueux et délicat .

Des sensations inconnus de désir

Des sensations inconnus de désir

Profitez de ce voyage plaisir avec votre escort boy. Noyez vos sens dans la séduction, Une expérience exceptionnelle avec un gentleman. Vous n’oublierez jamais l’expérience de Vivre une rencontre érotique à trois personnages.

Quelque soit votre âge, votre origine, votre couleur de peau, votre physique, je suis là pour combler l’idée d’une expérience de sexe à trois. Partenaire secret pour couples pour vous transporter dans la magie d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Osez Tenir la main de son mari et de son amant d’un soir. Le rêve de Vivre une rencontre érotique à trois personnages est un moment extraordinaire de partage.

2 heures – 3 heures – 4 heures et jusqu’au bout de la nuit . Quelque soit la durée, je mets un point d’honneur à vous faire plaisir grâce mon expérience des couples (candaulisme ou triolisme) . Veuillez vous renseigner en me contactant simplement par appel ou message. Vivre une rencontre érotique à trois personnages est une expérience de sexe à trois.

Au plaisir de faire votre connaissance pour Vivre une rencontre érotique à trois personnages comme un cadeau avec un amant d’un soir.
Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org/fr/rendez-vous/


  • -
Osez le triolisme avec un escort boy

Tenir la main de son mari et de son amant d’un soir

Category:candaulisme,ménage à trois,triolisme Tags : 

Madame aimait tenir la main de son mari et de son amant d’un soir, savourant la manière dont ils l’encadraient en traversant la rue. Ils entrèrent dans le hall somptueux d’un appartement parisien. Madame leva vers son escort boy un regard interrogateur tandis qu’ils entraient dans un ascenseur.

triolisme avec un escort boy

Son escort boy se pencha et posa doucement ses lèvres sur les siennes. Lorsqu’il s’écarta, il lui mit une carte-clé en plastique dans la main. Elle regarda son mari, qui lui adressa un clin d’œil. Ils prirent l’ascenseur en silence pendant une minute, et avant même qu’elle ne s’en rende compte, ils se tenaient devant la porte de leur appartement.

Madame lança de nouveau un coup d’œil à son mari, reconnaissante pour son sourire d’encouragement. Tout en prenant une profonde inspiration, elle glissa la carte-clé dans la fente et ouvrit la porte, les précédant à l’intérieur. La chambre à coucher était splendide, entièrement décorée en rose tendre, ivoire et or, mais Madame remarqua à peine le décor. La seule chose qui attirait son regard était le lit immense à baldaquin, fraîchement garni d’impeccables draps de coton.

Son escort boy baissa les lumières tandis que son mari la conduisait jusqu’au lit, en la soulevant par la taille afin qu’elle pût s’asseoir au bord du lit surélevé et s’enfoncer dans l’édredon voluptueusement moelleux. son escort boy approcha et vint se tenir derrière son frère, l’air sombre tandis qu’il regardait son mari s’agenouiller pour retirer les talons aiguilles de Madame.

Son mari fit remonter le bout de ses doigts le long des tibias de Madame jusqu’à ses genoux tandis qu’il venait s’asseoir à côté d’elle. son escort boy s’assit de l’autre côté, entremêlant ses doigts aux siens. Madame baissa les yeux vers leurs mains entrelacées puis les leva vers les yeux lumineux de son escort boy, de la couleur de l’océan et frissonna lorsque les lèvres de son mari touchèrent son épaule à travers le coton fin de sa robe, puis effleurèrent la peau exposée de son cou.

Son escort boy vit la question dans ses yeux et lui sourit avec douceur, en saisissant son menton entre ses doigts puissants. Il souleva ses lèvres tandis que les siennes descendaient, sa bouche cherchant la sienne en un doux baiser hésitant.

Les lèvres de Madame s’entrouvrirent, sa langue sortant brièvement à la recherche de son escort boy. Il était chaud, à la fois doux et épicé, sa langue explorant celle de Madame par des caresses sûres, son audace croissant à chaque seconde jusqu’à ce que le baiser devînt torride et avide.

Son mari s’écarta au bout d’un moment et adressa un hochement de tête à son escort boy. Madame se tourna vers son mari et posa ses mains sur ses épaules tandis qu’elle cherchait sa bouche. Le baiser de son mari fut plus avide, plus féroce que celui de son escort boy.

Triolisme avec escortboy.org

Triolisme avec escortboy.org

La langue de son mari domina la sienne en un instant, d’effleurements en légères pressions, la faisant gémir dans sa bouche.

Les doigts de son escort boy trouvèrent la fermeture éclair dans le dos de sa robe, et l’air frais sur sa peau nue lui donna la chair de poule. Les mains de son mari vinrent tirer les manches de sa robe vers le bas pour en dégager ses bras, puis vinrent se poser sur ses seins à travers son soutien-gorge de dentelle rose. son escort boy baissa la robe, poussant légèrement Madame d’un côté ou de l’autre pour lui retirer complètement sa robe.

Les doigts de Madame trouvèrent les boutons de la chemise de son mari et la sortirent de sa ceinture, dévoilant son torse. Elle prit une brusque inspiration en le regardant, en regardant chaque pouce de cette perfection nue, hâlée et musclée. Il était élancé, puissant et ferme, son torse lisse sous ses doigts inquisiteurs.

Elle s’arracha au baiser avide de son mari et se tourna vers son escort boy, lui retirant en un clin d’œil sa cravate et sa chemise, et le dénudant, lui aussi. Les mains de son mari caressaient ses hanches, ses côtes, la courbe extérieure de ses seins.

son escort boy fit descendre les bretelles de son soutien-gorge le long de ses épaules, et défit l’agrafe sur le devant. son mari retira le morceau de tissu et le jeta de côté, ses mains agrippant sa taille tandis qu’il regardait par-dessus son épaule, admirant ses seins lourds.

Tandis que son mari effleurait de son nez son cou et son oreille, son escort boy malaxait ses seins, les saisissait à pleines mains et les soulevait. Madame haleta lorsqu’il lui pinça les mamelons, puis baissa la tête et donna de petits coups de sa langue chaude sur l’un d’eux.
« Oh oui » s’écria Madame en s’arquant contre son mari.

Son mari glissa une main de l’autre côté pour saisir et serrer son sein libre, la ramenant en arrière sur ses genoux afin que son cul appuie sur sa longue érection épaisse, ne laissant que son pantalon et la culotte fine de Madame entre eux.

Madame traça le contour des muscles fermes de l’épaule de son escort boy, descendit sur son torse et ses abdos tendus, jusqu’à ce qu’elle trouve la boucle de sa ceinture. Elle défit son bouton et sa fermeture éclair, repoussant son pantalon jusqu’à ce qu’il ait un petit rire et s’écarte un instant pour l’enlever.

Son escort boy se retrouva uniquement vêtu d’un caleçon blanc, dont le tissu moulait ses attributs et révélait son incroyable taille. son mari se rajusta sous elle, retirant son propre pantalon avant de ramener l’arrière de ses cuisses nues sur ses genoux.

« Penche-toi en arrière, ma chérie, » lui ronronna son mari à l’oreille en soulevant l’épaisse cascade de ses cheveux d’une main. Le bout de sa langue effleura le cartilage de son oreille, la faisant gémir. Une chaleur humide se mit à s’écouler au bas de son corps, et ses seins se contractèrent de désir tandis que son escort boy frottait son nez contre sa peau sensible et la léchait.

Son mari se laissa aller contre les oreillers du lit, attirant Madame en arrière avec lui. son escort boy déplaça ses jambes afin qu’elle fût étendue sur le lit, soutenue par son mari qui tenait ses seins généreux à pleines mains. son escort boy lui lança un coup d’œil interrogateur tandis que ses doigts tiraient sur l’élastique de sa culotte, descendant lentement pour effleurer le renflement humide de son sexe à travers la dentelle.

« Oui, murmura Madame en rougissant lorsque son escort boy lui retira sa culotte.
— Tu es belle… » dit son escort boy en se rapprochant et en l’embrassant à nouveau sur les lèvres. Il couvrit d’attentions ses épaules, ses clavicules et ses seins tandis que le bout des doigts de son mari explorait ses hanches, le haut de ses cuisses, son mont de Vénus…

Son escort boy lui écarta les genoux, exposant les boucles humides de son entrejambe nu et chaud. Madame poussa un cri lorsque les doigts de son mari effleurèrent le haut de sa fente, désormais si prête qu’elle en était glissante. Les bouts de deux larges doigts firent le tour de son clito douloureux tandis que son escort boy usait de ses dents sur son mamelon, lui administrant de rapides et douces morsures qui la faisaient gémir et se tortiller.

Experience de triolisme avec un escort boy

Experience de triolisme avec un escort boy

Madame s’abandonna à ces sensations, et ses yeux se fermèrent lentement tandis que son mari caressait doucement son clito en cercles. Les doigts de son escort boy trouvèrent son centre humide, et deux doigts épais la sondèrent avant de s’enfoncer profondément dans son passage étroit et humide. Le bassin de Madame tressaillit, son humidité inondant son bas-ventre et recouvrant les doigts de Jean.

Les mains de son mari vinrent se poser sur ses hanches, ajustant son corps une fois de plus. En ouvrant les yeux, Madame vit son gentleman se baisser sur ses coudes, en déposant un sillage de baisers torrides depuis son genou le long de l’intérieur de sa cuisse jusqu’à ce que son nez effleure ses lèvres inférieures glissantes.

« Oh mon Dieu… » murmura-t-elle en donnant un coup de reins à la rencontre du premier contact de ses lèvres contre son clito palpitant. Son mari lui pencha la tête en arrière, suçant et mordillant son cou avant de s’emparer de sa bouche en un baiser torride.

Les lèvres et la langue de son escort boy léchaient et tournoyaient autour de son clito, la menant à l’extrême limite tandis que la langue de son mari s’enfonçait dans sa bouche, lui volant son souffle. Les caresses de son mari sur ses seins, les pulsations régulières de la bouche chaude de son escort boy qui suçait et léchait son clito…

Madame explosa, ténèbres et lumières et toutes les couleurs imaginables éclatant en elle tandis qu’elle donnait des coups de reins contre ses deux escort boys, en poussant un cri guttural. Tandis que ses yeux se rouvraient en papillonnant, son cœur battant la chamade dans sa poitrine, elle gloussa faiblement.

« Jean… » dit-elle en le soulevant du lit. Elle donna à son escort boy un long et profond baiser, goûtant sur lui sa propre essence et trouvant cela très érotique. Madame prit une brusque inspiration en s’efforçant de ralentir les battements de son cœur, et remarqua à quel point son corps tout entier tremblait.

Son mari effleura son oreille de son nez, ses mains agrippant ses hanches.
« Tu en veux plus, Madame ? demanda-t-il.
— Je vous veux tous les deux, dit-elle, hésitante. Mais je ne sais pas comment… comment ça marche. »

Le petit rire entendu de son mari fit courir une explosion de chaleur le long de son échine.

« Alors tu nous auras tous les deux, dit-il.

A suivre…

❤️  ❤️  ❤️

Tenir la main de son mari et de son amant d’un soir est service pour couples qui cherchent à Etre accompagné dans la pratique du triolisme. Beaucoup d’hommes ont envie d’offrir leur épouse par amour à un autre homme pour pouvoir la regarder prendre du plaisir devant leurs yeux ébahis .

Vous avez toutes le droit de vivre un moment de plaisir avec un homme inconnu qui s’occupera de vous et ne vous jugera pas d’avoir envie de vous donner pour votre plaisir et celui de votre mari. Demandez moi tout ce que vous voulez ou laissez moi vous surprendre dans des plaisirs que vous ne connaissez pas encore comme un mari attaché devant sa femme jouissant devant lui. Mais d’autres scénarios s’offrent à vous. Tenir la main de son mari et de son amant d’un soir vous permettra de prendre encore plus de plaisir.

Respirez le voyage d’un mari attaché devant sa femme jouissant devant lui et l’ère du jeu érotique sans fin . Entrez dans mon monde et osez offrir votre épouse à un autre homme, une expérience unique de plaisir sans conséquences avec un escort boy gentleman respectueux et délicat .

Profitez de ce voyage plaisir avec votre escort boy. Noyez vos sens dans la séduction, Une expérience exceptionnelle avec un gentleman. Vous n’oublierez jamais l’expérience de Tenir la main de son mari et de son amant d’un soir.

Candaulisme et triolisme avec un escort boy

Candaulisme et triolisme avec un escort boy

Quelque soit votre âge, votre origine, votre couleur de peau, votre physique, je suis là pour combler l’idée d’une expérience de sexe à trois. Partenaire secret pour couples pour vous transporter dans la magie d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Osez Tenir la main de son mari et de son amant d’un soir. Le rêve de voir sa femme avec un autre homme est un moment extraordinaire de partage.

2 heures – 3 heures – 4 heures et jusqu’au bout de la nuit . Quelque soit la durée, je mets un point d’honneur à vous faire plaisir grâce mon expérience des couples (candaulisme ou triolisme) . Veuillez vous renseigner en me contactant simplement par appel ou message. Vivez l’idée d’une expérience de sexe à trois. Tenir la main de son mari et de son amant d’un soir.

Au plaisir de faire votre connaissance pour vivre ce moment comme un cadeau pour Madame qui veut Tenir la main de son mari et de son amant d’un soir.
Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org/fr/rendez-vous/


  • -
Partager sa femme avec une autre homme

Partager sa femme avec une autre homme

Category:candaulisme,ménage à trois,triolisme Tags : 

Monsieur rêvait depuis longtemps de partager sa femme avec une autre homme. Un beau matin, le mari de Madame lui dit avec une voix mielleuse :

Tu sais ma chérie, si on est tous les deux d’accord, je ne vois aucune objection avec le fait que tu couches avec un autre homme c’est d’ailleurs un de mes fantasmes à condition bien évidemment que tu me racontes tout dans les détails pour que je puisse t’imaginer correctement…

Elle avait décidé d’essayer mais à plusieurs conditions, si elle n’aimait pas, elle voulait pouvoir arrêter net (pour ce faire, elle voulait que son mari reste derrière la porte pour intervenir au cas où).

La deuxième condition était que l’homme devait porter un préservatif et ne lui faire l’amour qu’en position du missionnaire.

La troisième condition était que si elle acceptait à le faire, c’était au risque qu’elle quitte son mari à cause d’un cœur brisé. Son mari accepta les trois conditions au désespoir de Madame : elle espérait qu’il lui dise « non ma chérie, j’ai déconné hier, ça devait être l’alcool.

-Tu es ma petite femme et je ne veux pas prendre le risque de te perdre

Mais visiblement, il voulait bien prendre ce risque. L’expérience avait été convenue pour le soir même.

Le soir arriva plus vite que d’habitude ce jour-là et Madame attendait son nouveau compagnon dans sa propre chambre. Elle n’était vêtue que d’un simple kimono déshabillé en satin bleu marine. Elle n’avait pas mis de sous-vêtement : son mari avait insisté pour cette condition.

une expérience extraordinaire avec votre mari et un escort boy

une expérience extraordinaire avec votre mari et un escort boy

L’escort boy arriva, posa ses doigts sur le dos de Madame et entreprit de lui masser le haut des épaules. Il descendit bien vite le long de sa poitrine pour emprisonner ses beaux seins dans ses mains. Il pinça fort ses tétons ce qui arracha un petit cri à Madame.

L’escort boy retourna Madame pour qu’elle soit face à lui et descendit sa langue sur ses deux bouts bien dressés : il les aspirait, les suçait, les mordait. Malgré elle, Madame sentait son entrejambe s’humidifier.

Elle s’était interdit de ressentir le moindre plaisir, et cet homme avait réussi à faire la faire mouiller en si peu de gestes qu’elle se demandait ce qu’il se passerait par la suite.

L’escort boy arrêta et déboutonna son pantalon. Le langage sexuel était universel et Madame comprit qu’elle devait le sucer. Elle s’accroupit devant lui en ayant la larme à l’œil : elle n’avait plus envie de faire plaisir à son mari, elle voulait juste être avec lui.

Elle lécha son sexe comme une professionnel en faisant gonfler ses joues pour aspirer sa queue, en lui léchant les boules, en faisant monter la semence en lui.

L’escort boy faillit jouir dans la belle bouche de cette femme mais il souhaitait lui donner du plaisir comme convenu avec Monsieur.

Il la retourna sur le lit et la mit à quatre pattes mais elle lui fit signe que non, c’était seulement en missionnaire ou rien. Il le comprit très bien, et la força à rester allongé sur le dos en lui appuyant sur les mains.

Elle était prisonnière, elle ne pouvait plus bouger et son sexe continuait de mouiller dans cette situation si particulière.

L’escort boy entra sa queue avec délicatesse : Il entreprit de la prendre pour qu’elle sente monter le plaisir.

Il devenait rouge à force d’aller et venir dans le jardin secret de Madame. Elle ressentit un orgasme d’une intensité nouvelle et poussa un cri de jouissance. Son mari arriva dans la chambre en redoutant la réaction de Madame.

Elle était de dos et il ne savait pas ce qu’elle pensait. Il risqua un « Madame, tu vas bien ? ». Elle se retourna, les yeux dans la vague et se jeta littéralement sur sa braguette.

Elle sortit le sexe bandé de son mari. Il avait entendu toute la scène et il avait senti son sexe grossir en imaginant sa femme se faire baiser par un autre homme que lui et lui fit une gorge profonde. Elle le suçait avec avidité : son mascara coulait à force de rentrer le sexe de son mari aussi loin.

Elle le fit s’allonger et plongea le sexe de son mari dans son vagin. Elle le voulait, elle voulait jouir. Sur lui, elle se servit de son mari comme d’un gode : elle avait encore envie de prendre du plaisir mais cette fois avec son mari.

Elle n’en pouvait plus, elle voulait jouir. Elle balança son fessier de haut en bas et plaça une de ses mains sur son clitoris et l’autre sur son sein. Elle se caressait de partout en baisant : elle jouit en hurlant son plaisir.

Son mari aimait voir sa petite femme si fragile auparavant devenir une vraie chienne délurée. Il ne l’avait jamais vu comme ça, elle transpirait la sensualité, le désir et la féminité. Qu’elle était belle ! Le temps qu’elle redescende sur terre, il embrassa toutes les parties de son corps qu’il avait à porter de bouche.

Madame était reconnaissante à son mari de lui avoir fait découvert une partie de sa sexualité qu’elle ne soupçonnait pas un instant.

❤️  ❤️  ❤️

Partager sa femme avec une autre homme est service pour couples qui cherchent à Etre accompagné dans la pratique du triolisme. Beaucoup d’hommes ont envie d’offrir leur épouse par amour à un autre homme pour pouvoir la regarder prendre du plaisir devant leurs yeux ébahis .

Osez de nouvelles positions à trois

Osez de nouvelles positions à trois

Vous avez toutes le droit de vivre un moment de plaisir avec un homme inconnu qui s’occupera de vous et ne vous jugera pas d’avoir envie de vous donner pour votre plaisir et celui de votre mari. Demandez moi tout ce que vous voulez ou laissez moi vous surprendre dans des plaisirs que vous ne connaissez pas encore comme un mari attaché devant sa femme jouissant devant lui. Mais d’autres scénarios s’offrent à vous. Partager sa femme avec une autre homme vous permettra de prendre encore plus de plaisir.

triolisme avec un escort boy

triolisme avec un escort boy

Respirez le voyage d’un mari attaché devant sa femme jouissant devant lui et l’ère du jeu érotique sans fin . Entrez dans mon monde et osez offrir votre épouse à un autre homme, une expérience unique de plaisir sans conséquences avec un escort boy gentleman respectueux et délicat .

Profitez de ce voyage plaisir avec votre escort boy. Noyez vos sens dans la séduction, Une expérience exceptionnelle avec un gentleman. Vous n’oublierez jamais l’expérience de Partager sa femme avec une autre homme.

Tout est possible dans un respect mutuel

Tout est possible dans un respect mutuel

Quelque soit votre âge, votre origine, votre couleur de peau, votre physique, je suis là pour combler l’idée d’une expérience de sexe à trois. Partenaire secret pour couples pour vous transporter dans la magie d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Osez Partager sa femme avec une autre homme. Le rêve de voir sa femme avec un autre homme est un moment extraordinaire de partage.

2 heures – 3 heures – 4 heures et jusqu’au bout de la nuit . Quelque soit la durée, je mets un point d’honneur à vous faire plaisir grâce mon expérience des couples (candaulisme ou triolisme) . Veuillez vous renseigner en me contactant simplement par appel ou message. Vivez l’idée d’une expérience de sexe à trois. Etre accompagné dans la pratique du triolisme et le rêve de voir sa femme avec un autre homme.

Un échange sans tabous avec deux hommes

Un échange sans tabous avec deux hommes

Au plaisir de faire votre connaissance pour vivre ce moment comme un cadeau pour couples car Monsieur voulait Partager sa femme avec une autre homme.
Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org/fr/rendez-vous/


  • -
Aventure trioliste avec un escort boy

Aventure candauliste dans un hôtel parisien

Category:candaulisme,escort boy,soumission Tags : 

Madame ne savait pas à cet instant qu’elle allait vivre une aventure candauliste dans un hôtel parisien. Elle ne put s’empêcher de frémir en passant la porte de cet hôtel parisien, où elle se rendait tous les mois.

C’était le jour où elle rendait visite à Jean, son maître.

Le cœur battant, elle appuya sur le bouton du vaste ascenseur devant l’amener au dernier étage. Elle était nue sous sa veste en cuir, mis à part son soutien-gorge, son string et son porte-jarretelle, noirs comme la nuit.

Elle était prête pour son maître…

Deux maîtres pour une dame

Deux maîtres pour une dame

Lorsqu’elle entra dans la chambre avec vue sur la tour Eiffel, les volets du salon étaient presque entièrement baissés, comme d’habitude. Ils laissaient seulement filtrer de minces rayons de lumière dorée baignant le salon dans une mer d’or. C’était une belle lumière de début de soirée qui embellissait tout, même les actes les plus fous…

Au fond du salon vide et haut de plafond, Jean était installé sur son siège en cuir habituel. Plongé dans la pénombre, il tenait un verre de champagne en la regardant déboutonner sa longue veste. Les rayons du soleil éclairaient la jolie peau de Madame et lui donnaient la couleur du miel.

-Très jolie, dit le grand brun aux traits puissants et à la carrure d’athlète. Il portait un costume sombre et avait les yeux noirs, aussi noirs que la nuit.

Presque nue devant lui, la jolie brune aux longs cheveux frisés fit un effort pour ne pas cacher ses seins de ses deux mains. Elle était habituée à offrir son beau corps sensuel au regard de son gentleman ; mais à chaque fois, il lui fallait lutter contre un dernier élan de pudeur.

-Est-ce que tu mouilles ? lui demanda Jean de façon abrupte.

-Oui, maître.

Il se cala confortablement dans son siège, et Madame crû le voir sourire. Il bu alors une autre gorgée de champagne scintillant sous les rayons du soleil.

-J’ai invité quelqu’un ce soir, lança-t-il d’un ton péremptoire. Je lui ai parlé de toi, et il a voulu te voir.

-Bien, maître, répondit Madame.

Son cœur se mit à battre plus vite…

Une porte s’ouvrit soudain au fond du vaste salon, derrière Jean, et un grand homme mince vêtu d’un costume élégant fit son apparition. Il était plus jeune que Jean et portait des lunettes de soleil, bien que la pièce soit plongée dans un clair obscur.

L’inconnu s’approcha de Jean sans rien dire et s’assit sur un siège à côté de lui. Il se versa alors une flute de champagne, et ils trinquèrent. Puis Jean fit un signe à Madame.

-Touche-toi, maintenant, ordonna-t-il.

Touchez vous devant vos maîtres

Touchez vous devant vos maîtres

Madame resta immobile pendant deux secondes, puis doucement, sensuellement, elle passa ses doigts dans son string en dentelle noire et commença à se masturber devant les deux hommes.

Elle avait l’habitude de s’exhiber ainsi, mais à chaque fois, le même frisson de l’interdit parcourait son échine et la faisait trembler…

Lentement, elle ferma les yeux et commença à caresser sa vulve trempée et entièrement épilée. Tout en massant son clitoris et les lèvres de sa chatte, elle esquissait une petite danse, se déhanchant sensuellement pour le plus grand plaisir des deux hommes.

Au bout de deux minutes, elle entrouvrit les yeux et vit que l’inconnu se caressait discrètement l’entrejambe. Elle aimait savoir qu’elle l’excitait. Elle aimait se comporter comme une catin, alors qu’elle était si gentille et rangée dans sa vie de tous les jours.

Chaque fois, elle se transformait en quelqu’un d’autre, en une allumeuse laissant les hommes l’utiliser selon leur bon plaisir.

-C’est bon. Enlève tes sous-vêtements maintenant, et allonge-toi sur la table, commanda Jean de sa voix rauque.

-Bien, maître.

Madame cessa de se masturber à regret ; en effet, elle avait failli avoir son premier orgasme de la soirée… Elle dégrafa alors son soutien-gorge, libérant ainsi ses seins ronds et opulents. Le désir qu’elle ressentait avait fait durcir ses tétons, au point qu’ils soient douloureux.

Elle se dirigea lentement vers la table en bois sombre située près de la fenêtre. Elle était entièrement nue, mis à part ses talons aiguilles, et ces chaussures lui donnaient une démarche chaloupée qui mettait en valeur la rondeur de ses fesses appétissantes.

-Magnifique, dit soudain l’inconnu. Il avait une voix chaude et sensuelle qui plu immédiatement à Madame.

Finalement, elle atteignit la table et grimpa dessus. Puis elle avança sur sa surface à quatre pattes, bombant son cul comme la vraie petite salope qu’elle était.

-Allez, allonge-toi sur le dos, dit Jean en se levant.

Les deux hommes quittèrent leurs sièges pour s’approcher d’elle, et elle vit que Jean tirait un foulard et des menottes de la poche de sa veste. Une fois qu’ils furent arrivés à sa hauteur, il noua le foulard autour de ses yeux et passa les menottes sur ses poignets, avant de placer ses mains emprisonnées au-dessus de sa tête sur la table.

soumise à leurs plaisirs

soumise à leurs plaisirs

Elle était aveugle à présent, et ne pouvait plus se défendre. Emoustillée comme jamais, elle sentait l’odeur de l’eau de toilette des deux hommes, et leur respiration haletante sur sa peau douce.

Ils pouvaient faire ce qu’ils voulaient d’elle à présent. Elle était offerte à leur vice, comme sur un plateau.

-Ecarte les cuisses, dit Jean.

Joignant le geste à la parole, il écarta lui-même ses cuisses de sa main droite, puis sans prévenir, il fit glisser deux doigts sur sa vulve en chaleur avant de les lécher pour la goûter.

-Tu mouilles à fond, ma petite esclave, dit-il.

Madame poussa un long gémissement. Elle avait deviné qu’il souriait.

-Votre invité veut peut-être me goûter, maître? s’entendit-elle dire.

-Avec plaisir, répondit la voix chaude et sensuelle.

Soudain, elle sentit un mouvement entre ses cuisses, et une langue gourmande se posa sur sa vulve afin de la lécher.

Le corps de Madame se crispa tandis que la langue du bel inconnu lapait sa chatte humide. C’était une sensation absolument délicieuse…

-Délicieuse, dit-il tout en la léchant.

-J’étais sûr qu’elle te plairait, répondit Jean.

Le plaisir qu’il procurait à Madame était indescriptible. Elle aimait être désirée ainsi. Elle aimait être utilisée comme une poupée de sexe… Et puis, l’inconnu avait une langue particulièrement habile…

-Oui… fit-elle. C’est bon… haleta-t-elle.

Soudain, Jean gifla son sein droit, et Madame ressentit une douleur aiguë qui lui fit pousser un cri. Mais cette douleur était pour elle un plaisir intense…

-Qui t’as permis de parler ? dit-il avec autorité.

-Personne, maître.

Il lui asséna une gifle sur le sein droit, cette fois, puis mordit son téton. Madame serra les dents tout en ressentant une extase SM torride.

-Ne recommence pas, esclave, sinon je te mords l’autre téton.

-Bien, maître.

L’inconnu cessa de la lécher, au grand regret de la jeune femme. Elle entendit alors que Jean allait chercher un objet dans le tiroir à côté de la table. Puis elle le sentit revenir près d’elle, et soudain, quelque chose de doux chatouilla son ventre.

Il s’agissait d’une plume.

Jean l’avait torturée ainsi plus d’une fois. Mais à chaque fois, c’était comme la première fois, pour elle…

Il promena la plume sur son estomac, ses cuisses, ses seins, la chatouillant cruellement pour son bon plaisir. Madame gémit, miaulant de plus en plus fort sa jouissance et sa souffrance tandis qu’il s’amusait avec son corps.

-Tu aimes cette plume, esclave ? demanda-t-il en riant.

-Oooooh, c’est trop… répondit-elle.

Il fit glisser la plume sur sa chatte, et Madame se cambra, projetant ses hanches de haut en bas, comme pour mimer un coït.

-Baisez-moi, souffla-t-elle sensuellement… Je vous en supplie… Baisez-moi…

Alors qu’il continuait à la torturer avec sa plume, elle entendit Jean s’adresser à l’inconnu.

-Qu’en penses-tu ? lui demanda-t-il.

-Je vais m’occuper d’elle, répondit la voix chaude et sensuelle. Mais d’abord, je veux la punir un peu, moi aussi.

Soudain, elle sentit les mains puissantes de l’inconnu saisir ses chevilles et les lever vers le haut, plaçant ainsi son corps presqu’à la verticale. Il lui asséna alors plusieurs fessées retentissantes qui donnèrent une couleur écarlate à son joli cul rebondi.

Plus de plaisir à trois

Plus de plaisir à trois

-Aïe ! cria-t-elle.

-Tu aimes te faire baiser par des inconnus ? demanda l’invité de Jean.

-J’adore ça, maître…

-Tu n’es pas très sage. Tu mérites ces fessées.

Il continua à la fesser, une fois, deux fois, trois fois, quatre fois, jusqu’à ce que le cul de Madame soit en feu. Puis il laissa retomber ses jambes, et elle l’entendit ouvrir la braguette de son pantalon.

D’un seul coup, elle sentit la virilité entrer lentement dans son intimité, et elle se mit alors à miauler de plaisir. Son vagin se contracta autour du sexe turgescent de l’homme.

-Oooooow, fit-elle…

Puis, tournant la tête vers Jean :

-Puis-je vous sucer, maître ?

-Bien sûr, esclave. Tiens, mange, dit-il en sortant sa grosse queue de son pantalon afin de l’engouffrer dans sa bouche.

Elle se mit à le sucer comme une sucette. Il était plus gros que l’inconnu, et très épais, et son pénis écartela les mâchoires de Madame tandis qu’elle le gobait avec gourmandise.

A présent, elle était en train de servir ces deux hommes en même temps… Elle aimait se comporter comme une vraie chienne… Depuis que Jean l’avait initiée aux plaisirs du SM, c’était la chose qui lui donnait le plus de plaisir…

L’inconnu se mit à aller et venir en elle, bourrant sa petite chatte humide, de plus en plus vite, de plus en plus fort. Pendant ce temps, elle continuait à sucer et lécher Jean, abandonnant ainsi toute morale et tout orgueil…

-Quelle bonne petite salope, commenta l’inconnu. Je te remercie de m’avoir invité à la baiser, Jean.

-Pas de problème. Tu peux te la faire quand tu veux.

En entendant ces paroles, Madame mouilla comme une fontaine. Ils parlaient d’elle comme d’un objet, et cela l’excitait plus que tout…

-Je veux vous faire exploser, leur dit-elle. Je veux sentir votre sperme…

Elle entendit les deux hommes rirent en même temps, et leurs queues durcirent et enflèrent en elle…

Et puis soudain, Jean explosa dans sa bouche, et Madame sentit son élixir chaud se déverser sur sa langue et au fond de sa gorge. Elle avala son foutre, se régalant de son jus tandis que l’autre homme la baisait violemment.

Excité de la voir avaler le sperme de son ami, il se retira soudain et elle sentit son sperme chaud couler sur son ventre et son pubis. Elle se lécha alors les lèvres, tant elle prenait du plaisir à être leur esclave. L’inconnu frotta alors son pénis sur sa chatte endolorie, massant son sperme chaud sur son sexe frémissant. Et puis ensuite, il masturba son clitoris avec son gland, le frottant de plus en plus vite afin de la faire jouir elle aussi.

-Oui… murmura-t-elle… Oui…

Madame se cambra, et son corps fut pris de spasmes déments tandis qu’elle vivait lq’un des orgasmes les plus intenses de toute sa vie. C’était le genre d’orgasme que seul un acte interdit et obscène comme celui-là pouvait amener…

Elle fut prise de spasmes terribles qui ravagèrent son corps, et elle cria son plaisir à qui voulait l’entendre…

-C’est bien, ma petite pute, dit l’inconnu à la voix chaude. Prends ton pied…

L’orgasme majestueux de Madame sembla durer une éternité. Elle était si belle, dans son extase, et elle avait l’air si fragile… Utilisée par ces deux hommes, elle vivait enfin cette libération tant méritée…

Quand enfin son corps ne fut plus secoué par des soubresauts et qu’elle retomba sur la table, Jean retira les deux foulards qui l’avaient maintenue prisonnière.

Les deux hommes lui souriaient à présent, et elle put voir l’inconnu de plus près : elle reconnu alors son mari, avec ses cheveux châtains coiffés en arrière, sa peau halée et ses yeux gris aciers.

-C’est toi, mon chéri ? dit-elle avec un sourire coquin. Je ne pensais pas passer du bon temps avec toi et Jean, un jour…

-Moi non plus, ma chérie mais ce fut très agréable. Je remercie également Jean de m’avoir invité.

Madame les regarda avec un petit sourire faussement innocent.

-On remet ça quand tu voudras. Mais cette fois, c’est toi qui sera bâillonné, et c’est moi qui ferai de toi ce que je voudrai.

-J’ai hâte, répondit son mari avec enthousiasme.

❤️  ❤️  ❤️

Aventure candauliste dans un hôtel parisien avec un gentleman est service pour couples qui cherchent à Etre accompagné dans la pratique du triolisme. Beaucoup d’hommes ont envie d’offrir leur épouse par amour pour pouvoir la regarder prendre du plaisir devant leurs yeux ébahis. Pour fêter un évènement comme un anniversaire, une fête ou toute autre raison. Mesdames, vous rêvez aussi de vous faire désirer, conquérir et prendre par deux hommes en toute sécurité.

Vous avez toutes le droit de vivre un moment de plaisir avec deux hommes dont un inconnu qui s’occupera de vous et ne vous jugera pas d’avoir envie de vous donner pour votre plaisir et celui de votre mari. Demandez moi tout ce que vous voulez ou laissez moi vous surprendre dans des plaisirs que vous ne connaissez pas encore comme vous retrouver les yeux bandées dans les mains de deux inconnus. Mais d’autres scénarios s’offrent à vous. Aventure candauliste dans un hôtel parisien avec un gentleman vous permettra de prendre encore plus de plaisir.

Respirez le plaisir de Deux hommes pour faire du bien à Madame et l’ère du jeu érotique sans fin. Entrez dans mon monde et osez offrir votre épouse à un autre homme, une expérience unique de plaisir sans conséquences avec un escort boy gentleman respectueux et délicat .

Des caresses à quatre mains

Des caresses à quatre mains

Profitez de ce voyage plaisir avec votre escort boy. Noyez vos sens dans la séduction, Une expérience exceptionnelle avec un gentleman. Vous n’oublierez jamais l’expérience de cette aventure candauliste dans un hôtel parisien avec un gentleman pour faire du bien à Madame afin de vivre une expérience de triolisme. Pimentez votre sexualité de couple avec un complice comme moi.

Quelque soit votre âge, votre origine, votre couleur de peau, votre physique, je suis là pour combler l’idée d’une expérience de sexe à trois. Partenaire secret pour couples pour vous transporter dans la magie d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Mesdames, Osez Faire une aventure candauliste dans un hôtel parisien avec un gentleman pour vous faire du bien. Le rêve de voir sa femme avec un autre homme est un moment extraordinaire de partage.

2 heures – 3 heures – 4 heures et jusqu’au bout de la nuit . Quelque soit la durée, je mets un point d’honneur à vous faire plaisir grâce mon expérience des couples (candaulisme ou triolisme) . Veuillez vous renseigner en me contactant simplement par appel ou message. Vivez l’idée d’une expérience de sexe à trois. Etre accompagné dans la pratique du triolisme, venez faire une aventure candauliste dans un hôtel parisien avec un gentleman.

Au plaisir de faire votre connaissance pour vivre ce moment comme un cadeau à Madame, le jour de votre aventure candauliste dans un hôtel parisien avec un gentleman.
Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org/fr/rendez-vous/