Category Archives: Escorting

  • 0
Les frontières du plaisir érotique

Les frontières du plaisir érotique

Category:divertissement,escort boy,Escorting,Experience Tags : 

L’escort boy s’est penché en avant et a caressé le bas de son chemisier avec son doigt avant de le saisir et de l’enlever pour emmener sa maîtresse vers les frontières du plaisir érotique. Madame s’est tendue lorsque l’homme inconnu a découvert la base de ses seins ronds et lourds, alors il s’est arrêté pendant un instant. Puis a continué et a levé le tissu plus haut, assez pour dévoiler ses seins sans l’enlever entièrement. 

« Tu es magnifique » lui dit-il, elle n’a pas répondu, il a pris un sein ferme dans le creux de sa main, le soutenant et sentant tout son poids, puis il a passé son pouce sur le téton. Il était dressé, mais s’est encore durci davantage instantanément. Elle a ravalé un petit halètement, alors il a de nouveau caressé le téton, un peu plus fermement, le frottant avec son pouce. Madame a essayé de ne pas sembler gênée par ce qu’il faisait mais son trouble se voyait et elle ne pouvait s’empêcher de se tortiller légèrement.

Madame a essayé de ne pas sembler gênée

L’escort boy a pris l’autre sein de la même façon, et a également joué avec le téton. Jean a frotté les deux avec ses pouces, puis les a légèrement pincés entre ses pouces et ses doigts. Elle s’est tortillée encore plus.

–    Viens-là. Chevauche mes genoux. Il s’était assis dans un fauteuil et a tapoté ses cuisses pour lui indiquer ou s’assoir. Garde tes bras derrière ton dos.

Dès qu’elle a été en position, il a léché un des seins et malaxé l’autre avant de la regarder droit dans les yeux. Elle avait un peu rougie, peut-être à cause de l’embarras, ou l’excitation, ou les deux se dit-il. Il a sucé un téton dans sa bouche et l’a fait tournoyer avec sa langue, tout en pinçant légèrement l’autre. 

Elle a haleté, et malgré elle son corps s’est tendu alors qu’elle essayait de ne pas montrer de réaction, cela a excité l’escort boy encore davantage qui a continué à caresser le téton pendant plus longtemps avant de se mettre à le téter littéralement comme un bébé affamé de lait. Il passait d’un sein à l’autre, suçant, tétant, caressant les seins avec vigueur et douceur en même temps, ses doigts jouaient alternativement avec l’un puis avec l’autre, les faisant durcir, frémir, sa langue ne cessait de lécher la poitrine de Madame qui luisait maintenant de la salive visqueuse de L’escort boy. Elle fermait les yeux, la sensation était délicieuse, elle était à sa merci, possédée, soumise, il allait la prendre et elle ne pourrait pas se soustraire à la pression sexuelle de ce mâle en rut dont elle sentait l’érection à travers l’étoffe de son pantalon.

Libérant une main, L’escort boy descendit vers l’entrejambe protégé uniquement du petit triangle d’étoffe du string noir, Jean glissa un doigt sous le fin morceau de tissu pour s’insérer entre les lèvres et toucher les frontières du plaisir érotique. Sa chatte était chaude, gonflée, trempée, visqueuse de mouille, au premier contact Madame ne put retenir un petit cri et un tressaillement qui parcouru tout son corps.

L’escort boy retira son doigt et le lui mis devant le visage, l’index humide de son excitation pointait sous son nez et elle pouvait sentir l’odeur de son intimité et voir le liquide luisant. « Vraiment ? Parce que ta chatte semble impatiente de commencer. »

Sans se préoccuper de ses faibles protestations L’escort boy a de nouveau glissé son doigt sous le mince tissus de son string et parcouru la fente trempée avant de titiller son clitoris. La bouche de Madame s’est crispée, en se mordant les lèvres elle a réussi à contenir un nouveau gémissement mais par à réfréner le frisson qui lui parcouru le corps laissant deviner à L’escort boy qu’elle appréciait la caresse qu’il lui prodiguait.

L’escort boy a continué à caresser son clitoris, décrivant des mouvements circulaires autour du petit organe érectile. Madame a dégluti avec difficulté, elle avait du mal à rester concentrée à ne pas se mettre à crier, à ne pas laisser le plaisir l’envahir et se répandre dans ses veines.

L’escort boy a continué à caresser son clitoris

L’escort boy a continué à caresser son clitoris

L’escort boy a continué de la caresser. Son halètement s’accentuait, elle s’en voulait de ne pas pouvoir se contrôler davantage, elle aurait voulu paraitre plus froide, plus distante, mais cela lui était impossible tant l’excitation était forte. Elle n’avait pour ainsi dire jamais ressenti ça auparavant, les deux amants avec qui elle avait eu des relations sexuelles n’avaient pas consacré beaucoup de temps aux préliminaires et la situation de domination augmentait encore son désir malgré elle.

L’escort boy a accentué sa caresse avec douceur en guise de récompense. Madame a pris une inspiration tremblotante et s’est détendue pour qu’il puisse rentrer ses doigts profondément à l’intérieur de son vagin. Elle était si humide et si étroite que les deux doigts en pénétrant lentement ont provoqué un nouveau gémissement. Alors L’escort boy s’est enfoncé profondément tout en continuant à caresser son clitoris avec son pouce, puis il s’est penché en avant et a saisi à nouveau un téton abandonné en le suçant goulument. Cette fois Madame n’a pu retenir son cri et lâché un  « Oh ! » de plaisir langoureux alors qu’elle touchait les frontières du plaisir.

L’escort boy a continué à la pénétrer comme ça avec ses doigts, caressant et tapotant son clitoris de son pouce tout en lui suçant et massant un téton, puis l’autre. Elle était supposée être son esclave sexuelle, il aurait donc dû lui demander de lui sucer la bite ou de se mettre à quatre pattes pour qu’il la baise, au lieu de cela c’est lui qui lui donnait du plaisir à elle, et il adorait ça. Sa nature profonde reprenait le dessus, il n’était pas un sadique pervers, et se disait qu’au fond peut-être que ça aiderait Madame à passer le cap en douceur et à lui donner en retour davantage que ce qu’il espérait obtenir sous la contrainte.

De nouveau il suçait intensément ses tétons, en utilisant ses dents, et en malaxant et tordant un peu les deux gros seins entre ses doigts. Son autre main était occupée à doigter Madame et à jouer avec sur son clitoris. Chaque mouvement de sa main et de son bras frottait contre sa bite en érection piégée dans son pantalon et l’escort boy devait contenir la tentation de jeter la belle sur le sol et de la prendre sans plus attendre. Mais elle était magnifique comme ça, complètement à sa merci et il était impatient de la sentir et de la voir jouir sous ses yeux.

elle était magnifique comme ça, complètement à sa merci

elle était magnifique comme ça, complètement à sa merci

Madame a poussé un cri long et sourd, son corps s’est brusquement penché en avant alors que sa tête s’est jetée en arrière, à tel point que sans la main de L’escort boy derrière elle, elle serait probablement tombée à la renverse. Les muscles de sa chatte se sont resserrés autour de ses doigts, faisant durcir sa sucette encore plus. Elle s’est affaissée si fort contre sa main que son poignet a protesté par un petit craquement. Sa chatte a continué de se presser autour des doigts, son orgasme n’en finissant plus et se prolongeant en une succession de spasmes qui transperçaient son corps de part en part.

Lorsqu’elle a eu terminé, elle s’est penchée en avant, le corps tremblant un peu. Les doigts de L’escort boy toujours dans sa chatte dégoulinaient de cyprine jusqu’à son poignet, Madame, le regard trouble, reprenait sa respiration peu à peu et redescendait sur terre après un orgasme comme elle n’en avait jamais connu. Elle avait atteint les frontières du plaisir érotique.

L’escort boy a souri, il était ravi du spectacle qu’il venait de provoquer, la voir jouir sous ses doigts avec une telle vigueur aurait presque déclenché son propre plaisir s’il ne s’était pas retenu. L’envie de la pénétrer envahissait maintenant son esprit, il n’avait plus qu’une seule idée en tête, prendre cette femme bien profond et la sentir jouir encore pendant qu’il la pilonnerait.

❤️❤️❤️

Avez-vous envie de toucher les frontières du plaisir érotique avec un gentleman ? Beaucoup de femmes ont envie de prendre du plaisir avec un gentleman sans les complications. Vous avez le droit de profiter de la compagnie d’un homme qui s’occupera de vous et ne vous jugera pas d’avoir envie d’un moment coquin sans lendemain .

Respirez le voyage du plaisir intemporel et l’ère du jeu érotique sans fin. Entrez dans mon monde et ouvrez vos cuisses et sentez l’humidité envahir votre entrejambe grace à la fantaisie d’une expérience de plaisir sans conséquences avec un homme respectueux mais viril.

Profitez de votre voyage de plaisir comme aucun autre. Noyez vos sens dans la séduction, même pour une courte période; soyez dans le moment aussi longtemps que vous le souhaitez, en souhaitant que cela ne se termine pas. Vous pouvez réaliser vos fantasmes avec la séance de massage érotique sensuel anti-âge pendant que vous laissez votre stress à l’extérieur.

Quelque soit votre âge, votre origine, votre couleur de peau, votre physique, je suis là pour toutes les femmes, Amant secret pour femmes seules pour vous transporter dans la magie d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Vous oublierez tous vos soucis et pourrez lâcher prise lors d’une expérience de divertissement unique dans un respect mutuel avec protection.

Divertissement unique dans un respect mutuel avec protection

Divertissement unique dans un respect mutuel avec protection

Toucher Les frontières du plaisir érotique à Paris répondra à votre furieuse envie de compagnie masculine afin de combler votre solitude dans des moments libertins en toute sécurité. Juste pour le plaisir de se faire plaisir.

2 heures – 3 heures – 4 heures et jusqu’au bout de la nuit. Quelque soit la durée, je mets un point d’honneur à vous donner du plaisir grâce mes compétences de gentleman professionnel et grâce à mes performances hors du commun. Veuillez vous renseigner en me contactant simplement par appel ou message.

Je suis là pour vous Mesdames quand vous avez besoin de quelqu’un de bien pour vous faire du bien et vous faire vivre des expériences passionnelles pour vous satisfaire vos envies de plaisir pour toucher les frontières du plaisir érotique avec un gentleman pour femmes adultes.

Au plaisir de faire votre connaissance.
Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org/fr/rendez-vous/


  • 0
Interditauxfemmesdemoinsdeans

Interdit aux femmes de moins de 18 ans

Category:escort boy,Escorting,gentleman,lâcher-prise Tags : 

Madame avait envie d’un rendez-vous interdit aux femmes de moins de 18 ans. Une main dans le dos, Madame fait glisser la fermeture éclair de sa jupe devant son escort boy, qu’elle agrippe des deux mains, obligée de se tortiller pour la faire choir. Puis elle se penche légèrement en avant, saisit délicatement de chaque main la lisière de sa culotte entre le pouce et l’index, et la fait glisser lentement sur ses cuisses.

Madame fait glisser la fermeture éclair de sa jupe devant son escort boy

Madame fait glisser la fermeture éclair de sa jupe devant son escort boy

C’est au moment où elle fait passer sa culotte à travers ses escarpins, une jambe après l’autre, avec ce déhanchement unique, que son escort boy devient fortement troublé. Rien qui ressemble à ce qu’il a pu ressentir auparavant. Des femmes qui se sont dénudées, il en vu tant d’autres, plus belles qu’elle, et dans quelles conditions ! Son émoi n’est pas seulement sexuel, il y a autre chose. 

Surtout garder la tête froide et cacher son émoi, rester l’escort boy placide. Il lui demande de pivoter. Elle y consent, passant d’une jambe sur l’autre. Elle est vraiment splendide, gorgée de toute la nature féminine. 

Madame n’est pas fine certes, mais son corps est incroyablement moulé. Il n’est que courbes généreuses : une taille étroite qui forme un contraste saisissant avec des hanches larges et rebondies, des cuisses épaisses mais fermes, des grosses fesses d’une rondeur idéale, une peau blanche, presque laiteuse, une cambrure à la jennifer Lopez et le minois d’une bourgeoise qui s’apprête à ouvrir les portes de l’enfer de la luxure lors d’un rendez-vous interdit aux femmes de moins de 18 ans. 

Avec son collier de perles qui auréole sa poitrine, elle ressemble à une vénus bon chic bon genre, ses talons aiguilles qui donnent au tableau une touche moins académique. D’emblée, il a envie de se noyer en elle et il ressent à ce moment-là, un attrait charnel dans sa virilité qui se tend.

Elle se rassoit très vite, sans mot dire, croise aussi vite ses jambes, Madame humecte ses lèvres de champagne pour exciter son escort boy et lui jette un regard coquin. Elle essaie de garder une contenance mais elle a le souffle court. 

Madame humecte ses lèvres de champagne pour exciter son escort boy

Madame humecte ses lèvres de champagne pour exciter son escort boy

Puis elle se lève. Il observe son déhanchement, gracieux et infiniment provoquant à la fois, ce cul stupéfiant qui roule sur lui-même, qui prend tout l’espace. Cette exhibition intime, sa façon de chalouper dans le plus simple appareil, dans sa demeure, n’en finissent pas d’attiser son émoi.

Comme beaucoup d’hommes, il a toujours été fasciné par l’ondoiement d’une femme qui marche, par cette synchronisation parfaite, à chaque pas, entre la rotation des hanches, le mouvement de balancier lancinant des fesses, et les jambes qu’elle lancent devant elles à petits jets, le mollet tendu. 

Chez les femmes fortement galbées, cette alchimie est proprement divine, a fortiori lorsqu’elles sont montées sur des talons aiguilles. La belle se déplace nue de cette façon dans cette chambre d’hôtel. 

Madame se détend complètement, désormais convaincue de sa compréhension et surtout de sa complicité. Il a réagi comme elle l’espérait, ni hypocrite ni sarcastique, de façon franche et directe. 

Son embarras s’est estompé et elle ressent maintenant un certain plaisir à être nue, qu’elle tente d’ailleurs de dissimuler. Il faut dire que la conversation ajoutée à sa posture dans ce salon, ça la fait franchement mouiller et c’est pour ça qu’elle ne cesse de croiser et décroiser ses jambes.

Madame se demande s’il bande, en ce moment. En fait, elle doit bien s’avouer qu’elle commence à avoir envie de lui.

L’atmosphère vient de changer radicalement, comme si l’air s’était chargé de particules électriques. Ils se regardent fixement, et cette fois leur yeux se parlent sans détours. Pendant quelques secondes qui valent une éternité, elle lui envoie la flamme de son désir. Ses yeux à lui répondent en écho que tout est possible avec un escort boy interdit aux femmes de moins de 18 ans.

Madame le veut, mais elle ne va quand même pas lui sauter dessus. Elle se laisse d’abord glisser doucement de sa chaise, presque comme si de rien n’était, et se reçoit sur les genoux, les talons dans les fesses. Il l’invite du regard à poursuivre. Elle se penche en avant, les bras tendus, les mains à plat sur le tapis, la tête baissée comme si elle réfléchissait à son audace, puis elle la relève avec des yeux fiévreux. 

Madame s’approche très lentement, à quatre pattes, comme une louve un peu apeurée. Sa croupe cambrée est encore plus belle. Abondante, galbée, ronde. La croupe originelle de la femme gironde qui n’a pas changé depuis la nuit des temps.

Madame s’approche très lentement, à quatre pattes

Madame s’approche très lentement, à quatre pattes

L’escort boy ferme les yeux, sachant que ce qui se trame restera gravé à jamais dans sa mémoire, sans comparaison aucune avec ses turpitudes passées. Elle aussi, pour d’autres raisons, sait que le cours de son existence est en train de basculer.  

Elle passe d’abord sa tête sous ses jambes, ses cheveux caressant ses cuisses. Elle veut d’abord s’imprégner de l’odeur de son vêtement. Ça n’est que du tissu et pourtant elle aime déjà. Est-ce à cause du champagne ? Elle sait bien que non. Elle le déboutonne, lui reste dans son fauteuil, sans la toucher. Elle sait qu’elle va tomber amoureuse de sa queue, comme jamais ça ne lui est arrivé. Elle oublie son mari, non parce que ça la culpabiliserait d’y penser mais tout simplement parce qu’il a disparu de son esprit. 

Cette virilité d’escort boy, elle l’attendait comme un fruit défendu depuis bien trop longtemps. Et elle sent que toute cette frustration passée se mue en un geyser de désir buccal. À cet instant précis, au moment où elle va sortir l’objet de convoitise, elle se sent presque heureuse, et elle le devient lorsqu’il jaillit devant son nez. 

Il est beau, bien rose, épais, et tendu à bloc ! Il est tendu à mort, c’est donc qu’elle lui plaît. Il est tendre aussi. Ses doigts le disent, ses joues aussi. Ses lèvres, si sensibles, confirment. C’est merveilleux, une sucette en érection, se dit-elle. On peut la mettre partout. Dans la main, dans la bouche, dans son jardin secret, entre les seins, pourquoi pas ailleurs. Mais pour l’instant ce sera dans la bouche. Elle ferme les yeux à son tour, se freinant pour ne pas l’avaler comme une goulue. 

Et ses parties intimes, rondes et fermes, qu’elle flatte d’abord, puis qu’elle parcourt de la langue, elles aussi sont appétissantes ! Tout ça est conforme à l’idée qu’elle se faisait de l’animal. Elle ne peut s’empêcher de sourire à cette pensée. Elle risque un œil vers son visage, qu’elle ne parvient pas à distinguer. Il a la tête renversée en arrière. Elle veut avoir le champ libre, alors elle force sur le caleçon et le pantalon pour les faire descendre car c’est interdit aux femmes de moins de 18 ans. 

Il se laisse faire. Ça y est, le pantalon est sur les chevilles, il suffit d’enlever les chaussures, les chaussettes et de se débarrasser du tout. Elle déboutonne sa chemise, caresse son torse. Ça ne lui déplaît pas, il a la peau étonnamment douce. Elle peut entrer dans le vif du sujet. Elle a passé une main derrière ses fesses, l’autre est posée sur sa cuisse. Il est bien agrippé. Une dernière fois, elle se repaît du regard et ouvre la bouche. Une bouche affamée.

Une bouche affamée

Une bouche de femme affamée de plaisir

Quand on a les yeux fermés, les perceptions sont plus précises, décuplées. Tout prend du relief. En ce moment, il ressent une sensation tactile incroyable. Le seul effleurement de sa main et de ses joues sur son sexe a suffi à lui provoquer une onde électrique du bas du dos jusqu’à la nuque.  

Sa bouche mutine l’encercle maintenant doucement. Elle le caresse des lèvres et des mains. Elle s’amuse avec cette texture changeante, cette peau coulissante, la douceur et la délicatesse de la peau de la verge faisant contraste avec le buisson dru et un peu rêche d’où elle émerge. Elle s’attarde maintenant sur le gland, elle le prend alternativement dans la bouche et dans la main et s’amuse à le faire disparaître dans son col roulé, elle lui donne un coup de langue à chaque apparition.

Voilà une queue qui est faite pour sa bouche, pense-t-elle. Ou peut-être sa bouche est-elle faite pour sa queue. Elle se glisse merveilleusement entre ses lèvres, son contact sur son palais et sur sa langue est velouté, ferme et souple à la fois. Maintenant, elle le suce comme si elle n’aurait jamais dû faire que ça, consciente que le retard qu’elle a pris ne fait qu’accentuer son plaisir interdit aux femmes de moins de 18 ans. 

L’escort boy se rend compte qu’elle se tortille, qu’elle bouge les fesses en cadence, qu’elle pivote de façon à amener son cul sous sa main. Jean parcourt de la main les vallons et les sillons qu’il avait apprécié de l’œil. Rien à voir avec les formes calibrées et siliconées que l’on voit dans les magazines et dans certains clubs. Un cul généreux, onctueux, mobile, brodé de légères traces de bronzage, pas un cul d’adolescente. Quelques vergetures et un peu de cellulite complètent le tableau. Les culs de toutes les femmes qui ont connu Jean ont une histoire à raconter.

Les culs de toutes les femmes qui ont connu Jean ont une histoire à raconter.

Les culs de toutes les femmes qui ont connu Jean ont une histoire à raconter.

Il s’aventure d’un doigt interrogateur dans sa vulve. Mon Dieu, ce qu’elle mouille ! Inutile de lécher, il y a là de quoi lubrifier plusieurs queues d’affilée. Il a envie de jouir mais il se retient. Il trouve qu’il y a trop de connivence, trop d’intimité entre eux, qui risqueraient de contrarier leurs projets. Il la regarde, lui caresse doucement les cheveux. Elle frémit, lui rend sa caresse en déposant des petits baisers mouillés sur son nombril. 

Brusquement il la force à se relever, enfile son pantalon, la prend fermement par le poignet et l’entraîne. Elle se laisse faire, un doigt dans la bouche, comme une petite fille qui va être punie. 

Le gentleman lui flanque une bonne claque sur la croupe qui la fait se cabrer comme une jument. L’espace d’un instant elle lui jette un regard effarouché, consciente de la perspective extraordinaire qu’elle offre à son hôte. Son cul plantureux est décidément un monument dédié à la gloire de la femme callipyge. Il a une envie irrésistible de lui dévorer les fesses ! Elle se cabre à nouveau, essaie de lui échapper mais il la tient fermement, l’obligeant à rester immobile.

Jean glisse un doigt dans sa fente mouillée. Elle écarte les fesses, heureuse de lui livrer la partie la plus secrète de son anatomie et terriblement excitée de pouvoir s’abandonner ainsi. Il lui lèche abondamment la rondelle, y introduit la pointe de sa langue. Il aime sa chaleur, son odeur de tourbe. De son côté elle ressent une sensation curieuse et exquise, qui augure des découvertes plus approfondies et un moment interdit aux femmes de moins de 18 ans.

L’escort boy lui remet un doigt dans sa petite chatte  humide et c’est ainsi qu’il continue. Être dirigée par ce doigt planté dans sa fleur, lui procure un sentiment de jouissance inédite. Elle se dit qu’elle acceptera d’être soumise au bon vouloir de ce gentleman dès lors qu’elle y trouvera elle-même la seule chose qui compte désormais : le plaisir brut.

❤️❤️❤️

Avez-vous envie d’un rendez-vous interdit aux femmes de moins de 18 ans ? Beaucoup de femmes ont envie de prendre du plaisir avec un gentleman. Vous avez le droit de profiter de la compagnie d’un homme qui s’occupera de vous et ne vous jugera pas d’avoir envie d’un moment coquin sans lendemain.

Respirez le voyage du plaisir intemporel et l’ère du jeu érotique sans fin. Entrez dans mon monde et ouvrez votre porte à la fantaisie d’une expérience de plaisir sans conséquences lors d’une escale érotique à Paris.

Profitez de votre voyage de plaisir comme aucun autre. Noyez vos sens dans la séduction, même pour une courte période; soyez dans le moment aussi longtemps que vous le souhaitez, en souhaitant que cela ne se termine pas. Vous pouvez réaliser vos fantasmes avec la séance de massage érotique sensuel anti-âge pendant que vous laissez votre stress à l’extérieur.

Quelque soit votre âge, votre origine, votre couleur de peau, votre physique, je suis là pour toutes les femmes, Amant secret pour femmes seules pour vous transporter dans la magie d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Vous oublierez tous vos soucis et pourrez lâcher prise lors d’une expérience de divertissement unique dans un respect mutuel avec protection.

Vous oublierez tous vos soucis et pourrez lâcher prise

Vous oublierez tous vos soucis et pourrez lâcher prise

Le rendez-vous interdit aux femmes de moins de 18 ans à Paris répondra à votre furieuse envie de compagnie masculine afin de combler votre solitude dans des moments libertins en toute sécurité. Juste pour le plaisir de se faire plaisir.

2 heures – 3 heures – 4 heures et jusqu’au bout de la nuit. Quelque soit la durée, je mets un point d’honneur à vous donner du plaisir grâce mes compétences de gentleman professionnel et grâce à mes performances hors du commun. Veuillez vous renseigner en me contactant simplement par appel ou message.

Je suis là pour vous Mesdames quand vous avez besoin de quelqu’un de bien pour vous faire du bien et vous faire vivre des expériences passionnelles pour vous satisfaire vos envies de plaisir interdit aux femmes de moins de 18 ans.

Au plaisir de faire votre connaissance.
Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org/fr/rendez-vous/


  • 0
Escale erotique à Paris

Escale érotique à Paris

Category:divertissement,escort boy,Escorting,Experience Tags : 

Cela faisait quelques semaines déjà que Madame voulait faire une escale érotique à Paris, copilote sur Airbus A330 d’une grande compagnie aérienne canadienne, échangeait déjà des messages avec cet escort boy parisien qui propose, sur un site internet inédit, des massages, des promenades romantiques dans Paris, des sorties à l’opéra ou au théâtre. Et Jean, c’est son prénom, se proposait aussi de partager quelques heures d’intimité avec les femmes exigeantes qui surfent, pas tout à fait par hasard, sur son site, s’y attardent, y reviennent à plusieurs reprises pour lire les témoignages des expériences vécues par d’autres femmes plus ou moins libertines.

Escort boy parisien pour femmes exigeantes

Escort boy parisien pour femmes exigeantes

Cet gentleman est très singulier, et une sorte de précurseur dans l’univers de ceux et celles qu’on appelle aujourd’hui « escort ». Singulier, car si on est familier de ce terme pour décrire l’activité et les services offerts par certaines femmes, on ne l’est pas du tout, ou pas encore, pour des hommes offrant leur temps disponible à des femmes effectivement exigeantes. Précurseur, car il ne se présente pas sur son site comme un « beau camion », un bellâtre musclé, body buildé, auto-centré sur un pénis hypertrophié. Point de photo publique de lui, juste son prénom et du texte explicitant ses services.

Madame venait de mettre fin à une assez longue liaison avec l’un de ses collègues pilote et commandant de bord dans la même compagnie. Leur relation était, à force de durer, devenue très routinière, presque celle d’un couple marié installé dans l’habitude. Sauf que ce compagnon et collègue n’était pas un très bon amant. À 46 ans, Madame avait besoin d’air et s’est un peu aventurée au cours des derniers mois précédant le confinement dans des sites de rencontre internet. Elle voulait organiser une escale érotique à Paris.

Elle a ainsi croisé quelques hommes de Montréal et d’autres villes canadiennes au gré des escales. Des hommes souvent mariés, parfois sympathiques pour un dîner, rarement disponibles pour un week-end. Des hommes un peu frustrés par une vie sentimentale terne passée en famille et qui recherchaient une liaison plus ou moins régulière avec une autre femme que la leur, une maîtresse donc, un « second bureau » comme le disent les Africains, une femme qui leur assurerait un dérivatif sexuel sans vraiment les engager. Très classique en somme, mais évidemment pas passionnant aux yeux de Madame.

Madame a passé, comme tout le monde, deux mois en confinement à Montréal et les vols commerciaux de la compagnie allaient enfin bientôt reprendre entre le Canada et le reste du monde. Heureusement, elle avait été réquisitionnée pour des vols cargo entre Montréal et la Chine durant le confinement pour acheminer masques et respirateur qui manquaient aussi au Canada. Quelques vols de fret vers l’Europe aussi, sur Paris notamment, une escale devenue un peu morne, passée dans le seul hôtel de Roissy resté ouvert pour les équipages en pause. Pas de sortie en ville, pas d’accès à la piscine de l’hôtel, service hôtelier minimaliste pour cette escale érotique à Paris.

Madame voyageait avec un ou deux livres et sa tablette pour garder contact avec son bureau et ses amis de Montréal, naviguant aussi sur ses sites internet favoris, et parfois sur d’autres qu’elle découvrait ainsi en trompant son ennui. Ces navigations l’ont donc amenée à découvrir et s’attarder un peu sur le site de cet escort boy français qui éveillait sa curiosité.

cet escort boy français qui éveillait sa curiosité

Cet escort boy français qui éveillait sa curiosité

Elle rêvait un peu autour des histoires qu’elle lisait sur le site, imaginant être le personnage féminin de telle ou telle héroïne d’histoires en relation avec ce fameux Jean…. Elle se rêvait dans le rôle de cette femme attendant Jean dans un hôtel, se laissant déshabiller, puis se mettant à caresser cet inconnu, à découvrir son corps.

Elle se rêvait lui ôtant sa chemise et déboutonnant sa braguette pour y glisser sa main et découvrir, toujours dans son imaginaire, un sexe d’abord souple, puis durcissant sous sa caresse de femme aimant les hommes. Madame, nue et seule dans sa chambre d’hôtel, se caressait distraitement, et parfois intensément, les seins et le bas-ventre….

Elle avait envie de sexe, n’était pas insensible à l’évocation de ces scénarios, et mouillait parfois abondamment, sa cyprine ruisselant un peu sur ses cuisses. Mais elle se resaisissait et reprenait la lecture de son livre ou regardait la télé pendant que son envie s’apaisait. Elle était tentée de laisser un message sur le site mais craignait de le regretter ensuite, se demandant s’il n’y avait pas une arnaque à redouter.

Après quelques hésitations, elle finit par laisser un message sur WhatsApp. Jean la rappela le lendemain sur la messagerie WhatsApp pour discuter avec elle et répondre à ses questions. Confiné lui-même, il réalisait évidemment que l’éloignement entre Paris et Montréal et l’absence de vols commerciaux avant l’ouverture des frontières laissaient peu d’occasions de se rencontrer. Mais Jean est un homme patient, s’intéressant aux femmes avec une curiosité sincère.

Madame aimait les rendez-vous téléphoniques

Madame aimait les rendez-vous téléphoniques

Madame aimait les rendez-vous téléphoniques qui suivirent après ce premier contact. Elle avait pris goût de bavarder avec cet homme à la voix chaleureuse et à l’écoute attentive. Petit à petit, Jean, plus gentleman que gigolo, apprenait à connaître Madame, ses centres d’intérêt, sa vie de pilote, et même, incidemment, quelques détails de sa vie intime.

Elle se surprit, un soir de pause dans un aéroport d’Asie, à lui révéler qu’elle avait envie de vivre elle même l’une des histoires qu’elle venait de lire sur le site. Jean l’écoutait et lui parlait avec une grande douceur et bienveillance. La sentant un peu désappointée, seule et loin de chez elle, il lui proposa de passer quelques minutes au téléphone avec lui, après s’être déshabillée et s’être allongée nue, et de l’écouter lire à haute voix un projet de texte sur lequel il travaillait.

Madame n’était pas préparée à cela, mais à des milliers de kilomètres l’un de l’autre, elle a trouvé que ce flirt téléphonique était une expérience agréable, sans risque, et la rapprochait de lui. Ils ne se voyaient pas mais, nue sur ce lit d’un hôtel d’aéroport, elle introduisit dans son jardin intime ses doigts commandés par la voix suave de Jean et finit par se masturber en l’écoutant jusqu’à produire un orgasme qu’elle lui avoua, portant à sa bouche ses doigts recouverts de sa mouille.

Jean, chuchotant, lui demandait d’imaginer les scènes décrites dans son projet. Rien n’y manquait…. Fellation, cunni, pénétration du paradis. Le projet de texte évoquait aussi le côté obscur, pratique inconnue de Madame.

Jamais Madame n’avait eu une conversation aussi intime par téléphone, mais ce soir là, elle a vraiment désiré cet homme au point de lui faire entendre, en activant le micro du téléphone, le mouvement de ses doigts dans son jardin secret.

Elle a décidé aussi ce soir là de s’offrir, dès que possible, une nuit intense et réelle avec cet homme qui avait su l’écouter, lui parler et la faire jouir par sa simple voix.

Elle a décidé aussi ce soir là de s'offrir, dès que possible, une nuit intense

Elle a décidé aussi ce soir là de s’offrir, dès que possible, une nuit intense

Elle l’imaginait nu devant elle, elle imaginait son sexe en érection offert devant sa bouche entrouverte, elle l’imaginait épais, lourd en main, doux en bouche, elle imaginait tout ce qu’elle ferait de ce sexe dans sa bouche et son jardin secret, elle pensait aux mains dans lesquelles cet homme serrera bientôt ses fesses, ses seins. Elle avait envie d’être à lui, soumise, dominée, obéissant à ses ordres Elle avait hâte d’atterrir à Paris. Ils echangèrent quelques photos plutôt sages. Rien de compromettant pour cette escale érotique à Paris.

Il fallut encore presque trois semaines pour qu’un plan de vol se concrétise vers Paris avec deux nuits de repos. Madame avait pu prévenir Jean pour qu’il réserve une chambre hors de la zone hôtelière de Roissy. Pas facile en ce temps de début de déconfinement sanitaire. Jean se proposa d’apporter un repas de traiteur à consommer dans cette chambre sympathique du bas de Montmartre avec un petit balcon donnant vue sur Paris. Madame avait choisi dans sa garde robe une tenue de circonstance de couleur rouge pour être à son avantage.

Elle avait eu tout le temps de l’après midi pour prendre un bain, se refaire les ongles, se frictionner les jambes, les bras et la poitrine d’une crème douce pour la peau et se parfumer. À 20 h, la réception l’avertit de l’arrivée de son invité qui était déjà dans l’ascenseur avec ses petits paquets.

Elle l’attendait et fut immédiatement charmée de le voir enfin en réel, grand, svelte, cheveux un peu fous, élégant sous un blazer chic en cashmere, une chemise bleue entrouverte, sans cravate, un jean chic, des chaussures impeccables. Elle remarque ses mains, de grandes mains, légèrement musclées, de longs doigts, une jolie montre avec un bracelet de cuir coloré tout simple.

L’homme la dévisageait d’un œil pénétrant et coquin, puis la regardait en entier en pensant à la séquence téléphonique. Il avait ses paquets dans une main et tenait une rose dans l’autre. Il entre, ferme la porte derrière lui, pose ses paquets et la rose, approche de Madame, prend son visage entre les mains et l’embrasse fougueusement.

Madame constate que l’homme embrasse bien, joue avec sa langue pendant que, d’une main, il la serre contre lui et, de l’autre, il lui caresse les cheveux et la nuque. Elle, de son côté, a les bras levés entourant le cou de Jean. Elle tient sa tête légèrement penchée, lèvres offertes au baiser de cet homme pendant son escale érotique à Paris.

Soudain, elle sent la main de Jean descendre vers l’un de ses seins qu’il caresse à travers le tissu sentant la pointe du téton de Madame se durcir. Elle porte sa main sur celle de Jean, la caresse, la serre un peu pour qu’il sente qu’elle apprécie son toucher du sein. Elle ne pensait pas qu’elle serait déjà aussi vite mouillée par son désir.

Elle ne pensait pas qu'elle serait déjà aussi vite mouillée

Elle ne pensait pas qu’elle serait déjà aussi vite mouillée

En continuant de l’embrasser, Madame se rapprochait à reculons du tapis entre le canapé et le lit. « Veux-tu qu’on ouvre le Champagne » lui dit Jean qui ne veut pas aller trop vite et la brusquer. »Non, après, on a le temps Je veux t’aimer d’abord, j’ai attendu ce moment depuis trois semaines, tu comprends ? J’ai envie de te regarder, de te comparer à mon imaginaire, de t’embrasser partout, de sentir ton odeur »

Elle se laissa aller sur le canapé tout en l’attirant vers elle en riant à gorge déployée, lui donnant un baiser sur le nez. Il retira son blazer et ses chaussures. Elle prit la main de Jean, celle qui était sur son chemisier, et la glissa à l’interieur, sous le tissu, sur le corsage en dentelle, sur le téton maintenant en érection, elle lui faisait titiller ce téton guidant le doigt de Jean. Puis, elle ouvrit totalement son chemisier laissant Jean contempler le joli corsage rouge sur sa poitrine de taille intermédiaire. La peau des seins de Madame était blanc pâle et les tétons de couleur rose léger.

L’escort boy lui embrassait la chair du cou et avait sorti les deux seins de Madame des bonnets pour les malaxer de ses bonnes mains et les embrasser.

Quant à elle, après avoir un peu dégagé ses mains du haut de Jean, elle entreprenait la découverte du bas du gentleman. Elle avait remarqué que son pantalon était gonflé, dissimulant un sexe qui lui semblait d’une taille supérieure à la normale. Elle posa la main sur cette bosse du pantalon, tâta la raideur, caressa ce sexe à travers le tissu pour en jauger la longueur et l’épaisseur. « Je peux ? » demanda t’elle d’un air faussement timide alors qu’elle défaisait la boucle de ceinture et s’attaquait aux deux premiers boutons pour avoir un espace suffisant pour y insérer sa main.

Le gentleman gigolo laissait faire Madame alors qu’il mordillait ses tétons tout en les pinçant. Il sentait son sexe durcir de plus en plus fort et continuer de grandir dans le trop petit espace de son boxer short. Sans attendre de réponse, Madame avait entré sa main sous le pantalon et commençait à découvrir la taille et la consistance du sexe vraiment imposant de Jean.

Elle le dégagea complètement en baissant la fermeture éclair du pantalon et pouvait maintenant le branler, ce dont elle ne se privait pas.Jean avait aussi de jolies testicules que Madame se mit à caresser. Elle lui fit retirer sa chemise et son pantalon et lui enleva elle même les chaussettes, Jean étant maintenant offert intégralement nu à Madame qui en avait rêvé chaque jour depuis leur discussion téléphonique pour organiser son escale érotique à Paris.

Sans cesser de jouer avec la belle sucette de l’escort boy, la bouche de Madame quitta le cou de Jean et parcourut son torse et son ventre les couvrant de baisers et de coups de langue. Elle s’attarda sur ses mamelons les mordillant un peu avant de descendre plus bas, sur son ventre aux muscles saillants, puis vers le pubis et son monument.

Jouer avec la belle queue de l'escort boy

Jouer avec la belle queue de l’escort boy

« Mon Dieu, quelle belle queue » se disait Madame en approchant sa bouche du magnifique gland qu’elle y introduit pour le sucer et l’aspirer avec gourmandise comme une bonne glace de Berthillon en plein été…. « Mmmmmh, un délice » se dit elle encore en parcourant maintenant toute la hampe bien raide avant d’embrasser ce qu’on appelle les bijoux de famille que Madame gobe et lèche repartant ensuite vers l’autre extrémité, ce gland insolent qui bientôt lui sondera le ventre.

Jean, très excité par les caresses de Madame, se retourna sur le canapé pour mettre sa tête entre les cuisses de cette femme très sexy et, sans plus attendre, fit entrer sa langue dans la fente de Madame qui ruisselait depuis un moment d’une cyprine délicieusement goûteuse. La langue de Jean se mit à lécher intensément la cerise de Madame qui se dressait de plaisir.

Il glissa aussi deux doigts, puis trois, dans la vulve de Madame, la stimulant de plus en plus énergiquement et la faisant gémir de plaisir. Il ne cessait pas ces vas et viens de ces doigts doublés de la stimulation de sa cerise augmentant le plaisir intense de Madame et ses cris »Jean, baise moi maintenant, je veux te sentir en moi », mais le gentleman voulait explorer le côté obscur de la dame qui n’avait jamais connu cela.

Il lui demande de se mettre à genoux et acroupie sur le tapis fesses en l’air…. Elle comprend soudain ce qui va arriver, a peur d’avoir mal, hésite. Mais Le gentleman gigolo est un expert des premières fois et la rassure en la préparant doucement avec son pouce imbibé d’une goutte d’huile parfumée à la fleur de tiaré de Tahiti. Cette caresse de l’escort boy est douce et Madame se détend en même temps que son entrée secrète se dilate.

Jean, après s’être couvert d’un latex, y introduit alors modérément son membre, et fit une petite pause avant d’aller plus profondément en elle, et de commença les vas et viens avec son manche bien tendue. Madame gémit, souffre un peu, pleure un peu, puis se calme et se concentre pour donner du plaisir à ce partenaire décidément expert en jouissance féminine. »Quelle expérience » se dit elle, « Jean, que c’est bon ».

Madame est heureuse de découvrir cette pratique

Madame est heureuse de découvrir cette pratique

Madame est heureuse de découvrir cette pratique et s’étonne qu’aucun amant ne la lui ait offert jusqu’à présent. Elle gémit encore, de plaisir maintenant, poussant ses fesses et son bassin contre le ventre de son amant. Elle sent son sexe au fond d’elle. Jean la lime ainsi jusqu’à sentir sa propre jouissance venir, il sort alors d’elle, retire précipitamment son latex et libère sa semence chaude en plusieurs jets sur les reins de Madame.

Ils continuent de se caresser quelques minutes à même le sol de la chambre puis vont se doucher ensemble et se caresser encore. Madame observe que son gentleman réagit encore positivement à ses caresses et qu’il va pouvoir la pénétrer une nouvelle fois. Mais ils vont un peu se restaurer d’abord. Jean ouvre le Champagne et la boîte surprise qui contient un magnifique homard coupé en deux qu’ils vont déguster. Madame est heureuse d’avoir eu la curiosité de naviguer il y a quelques semaines sur le site de ce gentleman escort boy parisien véritable expert pour femmes exigeantes.

Madame et Jean se sont un peu assoupis après une heure et demie de sexe intense et ce petit repas de fête au Champagne lors de cette escale érotique à Paris.

Couchés maintenant dans le lit, nus, enlacés, leurs corps chauds apaisés, Madame entend vaguement la télévision branchée sur Arte diffuser un concert de musique symphoniq. Elle se bouge un peu et sent le sexe de Jean, au repos contre son dos. Elle se retourne et le caresse en douceur, surprise de le sentir durcir lentement….

Elle le caresse plus activement, puis en approche sa bouche pour le suçoter, passant juste sa langue sur ce gland qu’elle pouvait à présent regarder à loisir. Elle le trouvait beau et voulait donner du plaisir à Jean qui sortait aussi de son court sommeil…. Ses mains cherchaient les seins de Madame, puis ses tétons qu’il voulait caresser et pincer. Il adorait la sensation produite par la fellation de Madame, par sa langue leste, par son insistance autour du gland, du frein qu’elle léchait au risque de provoquer une éjaculation incontrôlée.

Elle se mit en position latérale de 69, laissant la virilité de Jean entrer plus profondément dans sa bouche et même quelques instants dans sa gorge.

Elle se mit en position latérale de 69

Elle se mit en position latérale de 69

Se mettant maintenant à genoux sur le lit, Jean leva les pieds de Madame pour tenir ensuite une jambe dans chaque main, les passant autour de son cou et contemplant son jardin des parfums entrouvert dans lequel il allait bientôt pénétrer. Mais Jean avait aussi une autre idée…. Il se mit à tapoter sa verge turgescente sur le sexe de Madame, d’abord lentement puis de plus en plus vite provoquant chez Madame un orgasme intense, et très vite un jet d’un nectar clair projeté sur la grosse queue de Jean et sur le lit, une véritable éjaculation extérieure féminine.

Madame hurlait maintenant son plaisir qui durait plusieurs minutes…. Jamais aucun amant ne lui avait fait cela…… Entre ses cuisses, Madame regardait à présent le pieu que Jean se préparait à enfoncer en elle après avoir déroulé un latex. Elle le voulait, ce beau sexe, et quand elle le sentit entrer d’une traite au fond de son vagin, elle gémit instantanément de plaisir et criait le prénom de cet amant escort boy qui la baisait si bien. « Jean, Jean, Baise moi, fort, ouiii »

Jean savait durer, se retenir, bien entraîné à ce contrôle, attentif surtout au plaisir qu’il donnait aux femmes durant de longues sessions amoureuses. Il se retira, lui ordonna de se retourner et la reprit cette fois en levrette, un véritable festival lui procurant plusieurs orgasmes avant de se libérer à son tour, cette fois sur le pubis de Madame en retirant d’abord son latex.

Madame l’embrassa fougueusement, puis lui embrassa une dernière fois le gland léchant même la dernière goutte de sa semence virile un peu salée. Après une dernière douche, Madame sortit nue sur le balcon pour regarder la ville illuminée se laissant photographier par son magnifique amant.

Le lendemain Jean amena Madame visiter le jardin de Monnet à Giverny qui venait de rouvrir après le confinement. Assis sur un banc prêt du célèbre bassin de nénuphars, Jean expliqua à Madame qu’elle avait subi un ruganga, une pratique des Tutsis du Rwanda provoquant l’effet de fontaine. Elle espère refaire prochainement une escale érotique à Paris.

❤️❤️❤️

Avez-vous envie d’une escale érotique à Paris ? Beaucoup de femmes ont envie de prendre du plaisir avec un gentleman. Vous avez le droit de profiter de la compagnie d’un homme qui s’occupera de vous et ne vous jugera pas d’avoir envie d’un moment coquin sans lendemain.

Respirez le voyage du plaisir intemporel et l’ère du jeu érotique sans fin. Entrez dans mon monde et ouvrez votre porte à la fantaisie d’une expérience de plaisir sans conséquences lors d’une escale érotique à Paris.

Profitez de votre voyage de plaisir comme aucun autre. Noyez vos sens dans la séduction, même pour une courte période; soyez dans le moment aussi longtemps que vous le souhaitez, en souhaitant que cela ne se termine pas. Vous pouvez réaliser vos fantasmes avec la séance de massage érotique sensuel anti-âge pendant que vous laissez votre stress à l’extérieur.

La séance de massage érotique sensuel anti-âge

La séance de massage érotique sensuel anti-âge

Quelque soit votre âge, votre origine, votre couleur de peau, votre physique, je suis là pour toutes les femmes, Amant secret pour femmes seules pour vous transporter dans la magie d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Vous oublierez tous vos soucis et pourrez lâcher prise lors d’une expérience de divertissement unique dans un respect mutuel avec protection.

Une escale érotique à Paris répondra à votre furieuse envie de compagnie masculine afin de combler votre solitude dans des moments libertins en toute sécurité. Juste pour le plaisir de se faire plaisir.

2 heures – 3 heures – 4 heures et jusqu’au bout de la nuit. Quelque soit la durée, je mets un point d’honneur à vous donner du plaisir grâce mes compétences de gentleman professionnel et grâce à mes performances hors du commun. Veuillez vous renseigner en me contactant simplement par appel ou message.

Je suis là pour vous Mesdames quand vous avez besoin de quelqu’un de bien pour vous faire du bien et vous faire vivre des expériences passionnelles pour vous satisfaire lors de votre escale érotique à Paris.

Au plaisir de faire votre connaissance.
Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org/fr/rendez-vous/


  • 0
Meilleur masseur érotique parisien

Meilleur masseur érotique parisien

Category:escort boy,Escorting,lâcher-prise,Massage

Madame s’éveilla peu à peu de son rêve et comprit qu’elle n’était pas allongée sur une plage, mais bien dans la salle de bains de sa chambre d’hôtel, en train de se faire dorloter par le meilleur masseur érotique parisien. Elle s’aperçut aussi que le drap dont l’avait recouverte son masseur avait disparu et qu’elle était entièrement nue sur la table de massage. Depuis combien de temps, elle l’ignorait.

— Jean ?… bafouilla-t-elle d’une voix endormie en essayant de lever la tête vers elle.

Elle n’obtint qu’un chuchotement pour réponse.

— Chut…

— Mais je…

— Chuuuut…

Madame reposa sa tête sur la planche, et se concentra sur les mains qui remontaient délicatement le long de ses cuisses.

Des mains très fermes. Des mains d’homme…

Des mains très fermes. Des mains d’homme…

Elle se redressa d’un bond.

— Du calme ! chuchota Jean. Détends-toi.

Il posa ses mains sur les siennes, puis remonta le long de ses bras, avant de lui masser les épaules et le dos. Petit à petit, il la rallongea, et continua à laisser courir ses mains vers ses reins, ses fesses, ses cuisses. Toutes les parcelles de son corps eurent droit au même traitement délicieux.

Le fait de sentir son escort boy la dorloter avec autant d’attention apaisa Madame et elle finit par se laisser faire. Se délectant de chaque geste de son masseur improvisé, elle devint de plus en plus réceptive au contact de ses mains et ne tarda pas à sentir la pointe de ses seins se durcir contre le drap. Son escort boy se mit à lui masser les fesses depuis le haut des cuisses jusqu’à la naissance des reins. Tout cela était en train de devenir incroyablement érotique.

Soudain, la main de son escort boy effleura l’intérieur de sa cuisse et Madame sortit aussitôt de son état de relaxation.

— Jean ! protesta-t-elle.

— Chut ! Laisse-toi faire, répéta-t-il à voix basse. J’ai envie de te faire plaisir. De toutes les façons possibles.

Il avait rapproché son visage pour lui parler, et son souffle tiède vint lui caresser l’oreille. Soudain, Madame sentit sa main effleurer son jardin secret, et elle poussa un petit gémissement alors qu’il enfouissait un doigt coquin en elle.

— Tu ne m’auras pas comme ça, Jean…, soupira-t-elle.

— Je sais. Mais tout ce que je souhaite pour l’instant, c’est que tu te laisses aller, susurra-t-il en lui mordillant le lobe de l’oreille sans relâcher sa caresse intime.

Madame sentit son sexe humide s’embraser au contact de son escort boy, et ne trouva pas le courage de résister.

— Ne bouge pas, je reviens tout de suite, chuchota-t-il en lui embrassant la nuque.

Même si elle l’avait voulu, Madame aurait de toute façon été incapable de faire le moindre geste. Elle était comme collée à la table de massage, tous ses sens réclamant encore plus d’attentions de la part de son masseur surprise.

Son escort boy ne la fit pas attendre longtemps. Elle l’entendit rentrer dans la salle de bains, et sentit aussitôt le délicieux frôlement d’un objet en fourrure. son escort boy avait apporté son célèbre gant en fourrure dont les femmes raffolaient tant, et voilà qu’il se mettait à lui caresser tout le corps…

Elle ne put réprimer un gémissement de plaisir

Elle ne put réprimer un gémissement de plaisir

Soudain, la sensation de la fourrure s’arrêta, et l’instant d’après, Madame sentit les mains de son escort boy la soulever.

— Retourne-toi, dit-il d’une voix ensorceleuse.

Madame n’était pas certaine de vouloir se retrouver face à lui. Certes, il l’avait déjà vue nue, mais cette fois, elle se sentait vulnérable à son regard. Cependant, elle ne résista pas à son invitation, et obtempéra.

Elle découvrit alors que son escort boy était lui aussi entièrement nu et éprouva soudain du mal à respirer. Il était beau comme jamais, et le regard langoureux qu’il posa sur elle suffit presque à lui faire oublier ses soucis de travail.

Le gentleman pour dames exigeantes se pencha vers elle et l’embrassa, d’abord tendrement, puis avec une ardeur de plus en plus appuyée. Sa langue chercha la sienne et Madame s’abandonna à la fougue de ce baiser, avide de prolonger encore et encore cette exquise étreinte avec le meilleur masseur érotique parisien.

Mais son escort boy se dégagea au bout de quelques instants.

— Jean a dit: N’ouvre pas les yeux, dit-il d’une voix à peine audible.

Sans perdre plus de temps, il lui empoigna délicatement les mains et les releva au-dessus de sa tête. Cette fois, Madame reconnut les menottes. Son escort boy lui attacha les mains ensemble de façon à les lui immobiliser.

Son escort boy lui attacha les mains ensemble de façon à les lui immobiliser

Son escort boy lui attacha les mains ensemble de façon à les lui immobiliser

Il n’y avait rien d’inconfortable à cette position. Au contraire, Madame trouvait cela incroyablement excitant : elle pouvait encore se cambrer et se tortiller sous les caresses de son escort boy. Brûlant d’un désir irrépressible, elle poussa un petit soupir, implorant son escort boy de continuer son œuvre.

— Tu es si belle, chuchota-t-il. Je ne me lasserai jamais de te regarder..

— Continue, s’entendit-elle articuler d’une voix chaude.

Elle attendit la suite avec une impatience insoutenable, les yeux toujours fermés. Chaque cellule de son corps réclamait son contact, ses caresses. Au lieu de cela, elle sentit un long filet d’huile de massage tiède couler entre ses seins, et parcourir son ventre jusqu’à son mont de Vénus.

Son escort boy commença à l’étaler de haut en bas, s’arrêtant toutefois au sommet de son pubis. Elle aurait donné n’importe quoi pour qu’il poursuive sa caresse un peu plus bas… Incapable de ne pas réagir à une telle provocation, elle souleva les hanches, se cambra, et poussa un petit cri, comme pour implorer son escort boy de cesser de la tourmenter ainsi, et de la libérer de ce désir suffocant.

— Encore un peu de patience, ma belle…

— Oh, Jean, non… Je…

La table de massage fut légèrement secouée, et Madame crut d’abord que c’était à cause de ses propres tremblements. En fait, son escort boy venait de la rejoindre sur la table.

— Jean, je t’en prie, ne t’arrête pas…

— Patience ! répondit-il en riant.

A ces mots, il lui écarta les cuisses et glissa ses doigts jusqu’à son clitoris qu’il se mit à caresser d’un geste assuré. Son tempo était parfait, si parfait que… Madame sentit les muscles de son sexe se crisper une dernière fois, avant que de longs spasmes ne traversent son corps avec une intensité inouïe. Elle jouit comme jamais elle n’avait joui avec le meilleur masseur érotique parisien.

Elle jouit comme jamais elle n’avait joui avec le meilleur masseur érotique parisien

Elle jouit comme jamais elle n’avait joui avec le meilleur masseur érotique parisien

Et, avant même qu’elle ne puisse reprendre son souffle, son escort boy enfila un bout de latex et la pénétra. De toute sa vie, Madame n’avait jamais éprouvé de sensation aussi délicieuse que celle de son sexe dur comme le roc s’enfouissant au plus profond d’elle-même.

Le long râle de son escort boy lui indiqua qu’il appréciait au moins autant qu’elle ce divin contact. Haletante, elle voulu poser ses mains sur lui mais ses poignets étaient attachés par les menottes.

— S’il te plaît… Détache mes mains, implora-t-elle en rouvrant les yeux.

Sans se retirer d’elle, il allongea les bras et déverrouilla les menottes. Dès qu’elle retrouva les mains libres, Madame passa ses bras autour du cou de son escort boy, attira son visage près du sien et déposa sur ses lèvres le baiser dont elle rêvait depuis le début de cette incroyable séance de massage.

❤️❤️❤️

Avez-vous envie d’un massage naturiste tantrique et érotique avec le meilleur masseur érotique parisien ? Beaucoup de femmes ont envie de prendre du plaisir avec un gentleman. Vous avez le droit de profiter de la compagnie d’un homme qui s’occupera de vous et ne vous jugera pas d’avoir envie d’un moment coquin sans lendemain.

Respirez le voyage du plaisir intemporel et l’ère du jeu érotique sans fin. Entrez dans mon monde et ouvrez votre porte à la fantaisie d’une expérience de plaisir sans conséquences.

Profitez de votre voyage de plaisir comme aucun autre. Noyez vos sens dans la séduction, même pour une courte période; soyez dans le moment aussi longtemps que vous le souhaitez, en souhaitant que cela ne se termine pas. Vous pouvez réaliser vos fantasmes avec la séance de massage érotique sensuel anti-âge pendant que vous laissez votre stress à l’extérieur.

Quelque soit votre âge, votre origine, votre couleur de peau, votre physique, je suis là pour toutes les femmes, gentleman Escorte Masculin hétérosexuel pour vous transporter dans la magie d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Vous oublierez tous vos soucis et pourrez lâcher prise lors d’une expérience de divertissement unique dans un respect mutuel avec protection.

L’expérience du massage naturiste érotique avec le gentleman pour femmes exigeantes répondra à vos besoins afin de combler votre solitude dans des moments libertins en toute sécurité. Juste pour le plaisir de se faire plaisir.

2 heures – 3 heures – 4 heures et jusqu’au bout de la nuit. Quelque soit la durée, je mets un point d’honneur à vous donner du plaisir grâce mes compétences de gentleman professionnel et grâce à mes performances hors du commun. Veuillez vous renseigner en me contactant simplement par appel ou message.

Je suis là pour vous Mesdames quand vous avez besoin de quelqu’un de bien pour vous faire du bien et vous faire vivre une expérience avec moi, le gentleman meilleur masseur érotique parisien pour femmes exigeantes.

Au plaisir de faire votre connaissance. Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org/fr/rendez-vous/


  • 0
le massage interactif

  • 0
idée femme cadeau

Agenda

mars 2024
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Recherche

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com