Avez-vous le plaisir que vous méritez ?

  • 0
Avez vousleplaisirquevousméritez?

Avez-vous le plaisir que vous méritez ?

Category:escort boy,escort homme,escort service,Experience,Homme Tags : 

Avez-vous le plaisir que vous méritez ? Ma chérie m’entraîna vers la porte de derrière. En gentleman, je la suivis en haut de l’escalier qui menait à son appartement. Une fois chez elle, je la pressai contre la porte, et ma langue envahit sa bouche. Je tripotai les boutons de son chemisier, puis saisis les deux pans et tirai.

Les boutons sautèrent en émettant un petit bruit satisfaisant lorsqu’ils rebondirent sur le sol. Sous le joli chemisier bleu je découvrais un soutien-gorge noir ultra sexy.

Les mains de Ma chérie se posèrent sur les miennes. J’empoignais toujours son chemisier, les yeux fixés sur sa poitrine. Je la regardai.

Ma chérie baissa les mains et attendit passivement. Je lui retirai son chemisier et le jetai sur le sol en m’efforçant d’être moins agressif. Mes mains se déplacèrent sur ses flancs et je me laissai tomber à genoux.

J'aime enlever votre soutien gorge

J’aime enlever votre soutien gorge

Heureusement pour elle, Ma chérie portait des leggings. Une petite culotte satinée rouge et noir apparut dès que je les fis descendre sur ses cuisses. Les deux petits nœuds sur ses hanches faillirent avoir raison de mon sang-froid.

Ma chérie prit appui sur mes épaules quand je lui enlevai ses leggings ; la petite culotte suivrait très bientôt le même chemin. Je passai les mains sur ses mollets nus, sur l’extérieur de ses cuisses, puis remontai jusqu’à la cicatrice sur sa hanche.

Elle se tourna vers la porte, mes yeux étant juste en face de ses fesses, je n’avais pas vraiment envie de changer de place.

Avez-vous le plaisir que vous méritez ? Ma chérie s’appuya sur une jambe, ce qui fit ressortir ses hanches. Le joli satin couvrait environ trois quarts de ses fesses, laissant juste paraître un peu de chair.

Il y avait un autre petit nœud rouge juste dans le creux de son dos. Je touchai sa peau douce et serrai sa chair dans mes mains. Les mains posées sur ses hanches, je me penchai et mordis l’endroit où sa cuisse rejoignait sa fesse. Ma chérie retint son souffle, et je recommençai. Plus fort cette fois.

Je me relevai et glissai une main entre ses jambes pour prendre son sexe dans ma main. Puis je l’attirai à moi et écrasai mon érection contre ses fesses. Ma chérie se pressa contre moi en prenant appui sur la porte. Lorsqu’elle dégrafa son soutien-gorge, un tatouage apparut devant mes yeux dans sa totalité.

Les bretelles glissèrent sur ses bras et s’arrêtèrent dans le creux de ses coudes. Quand je lui frôlai le téton, elle laissa tomber le soutien-gorge sur le sol.

Ma chérie pencha la tête en avant. Je la fis pivoter et la guidai en l’embrassant vers le plan de travail.

Ses mains se glissèrent sous mon tee-shirt et elle le fit passer par-dessus ma tête. Son regard planté dans le mien, elle pencha la tête et embrassa mon téton. Je gémis. Du feu jaillit dans mes veines et atterrit tout droit dans ma queue.

Elle guida mes mains vers son corps et les posa sous la courbe de ses seins. Sa cage thoracique si fragile bougeait sous sa peau lisse chaque fois qu’elle respirait. Elle renversa la tête, et je me penchai pour poser mes lèvres sur les siennes. Je glissai une main dans ses cheveux et la retins fermement.

Toute la douceur de notre baiser se dissipa quand je lui renversai la tête et envahis sa bouche. Ma chérie gémit, et ce son résonna dans mon corps. Je voulais entrer en elle et lui donner du plaisir.

Aimeriez vous faire l'amour avec un escort boy

Aimeriez vous faire l’amour avec un escort boy

Je soulevai Ma chérie et la déposai sur le plan de travail. Ses jambes s’écartèrent automatiquement pour me faire de la place. Je pris ses seins dans mes mains. Ma chérie laissa échapper un son rauque et s’arqua sous mes doigts.

Je déplaçai une main vers le centre de son dos et me penchai pour embrasser sa peau frissonnante. Je fus récompensé par un doux gémissement. Je léchai un téton et attendis qu’elle confirme pour poursuivre.

Avez-vous le plaisir que vous méritez ? Ma chérie passa une main dans mes cheveux et posa sa paume sur ma nuque pour m’encourager à continuer. J’enveloppai son téton avec mes lèvres.

Je le suçai plus fort. Elle projeta sa poitrine en avant, ses doigts fermement agrippés à mes cheveux, ses ongles enfoncés dans mon cuir chevelu. Je relâchai son téton avec un bruit de succion et soufflai sur l’extrémité.

Je consacrai la même attention à l’autre téton, le léchai, le mordis et tirai sur le bout avec mes dents. Les jambes de Ma chérie remontèrent le long de mes cuisses et essayèrent de s’enrouler autour de ma taille. Mais je ne voulais pas la laisser faire, parce que, dès l’instant où elle toucherait ma queue très versatile, je perdrais ce qu’il me restait de mon pathétique sang-froid.

Je suçai fort son téton une dernière fois et savourai son doux gémissement avant de l’étendre sur le comptoir. J’aurais sans doute dû l’emmener dans la chambre, même si elle m’avait assuré que c’était l’endroit parfait. C’était trop tard, cependant. Je ne pouvais plus m’arrêter et je n’en avais aucune envie.
Ma chérie était étalée devant moi. Elle ne portait plus que sa petite culotte sexy, et ses cheveux tombaient du plan de travail comme une cascade noire.

Elle essaya de refermer les cuisses, peut-être pour les frotter l’une contre l’autre et provoquer une agréable friction, mais elles furent aussitôt bloquées par mes hanches. Ma chérie s’appuya sur un coude et saisit la boucle de ma ceinture. Je reculai et posai les mains sur ses cuisses.

Je lui caressai l’arrière des genoux, trouvai le point sensible et le massai en cercles lents et fermes.

Voilà quelque chose qui ne me posait aucun problème. Mais je n’aurais pas la patience de la regarder très longtemps.

Je passai mes paumes sur l’intérieur de ses cuisses, mais mes doigts restèrent loin de l’endroit où ils pouvaient être le plus utiles. J’attendais de voir ce qu’elle allait faire.
Sa tête retomba en arrière ; sa poitrine se souleva et s’abaissa plus vite, car je continuais à la tourmenter et passais mes doigts dans le pli de son aine.

Avez-vous le plaisir que vous méritez ? Ses hanches se soulevèrent, cherchant à obtenir le contact que je refusais de lui offrir. Ma chérie gémit et fit remonter ses mains sur son ventre, puis le long de ses côtes jusqu’à la courbe de ses seins. Ses doigts glissèrent timidement sur le renflement pour tracer des cercles autour des tétons.

Elle avait les yeux fermés, les joues rouges, et des gémissements doux et parfaits s’échappaient de sa bouche entrouverte.

Je glissai le petit doigt sous le tissu de sa petite culotte et elle poussa un cri. J’aimais avoir ce pouvoir sur elle, la capacité de lui offrir de telles sensations, de la maintenir au bord de l’orgasme jusqu’à ce qu’elle ne puisse plus le supporter. Et quand elle jouirait, ce serait grâce à mes mains, mon corps et mes caresses.

Je fis glisser sa petite culotte le long de ses jambes. Ma chérie abandonna l’un de ses seins et fit glisser une main sur son ventre. Je lui attrapai le poignet alors qu’elle atteignait l’os de son bassin et je plaquai son bras sur le plan de travail.
Ses yeux s’ouvrirent brusquement. La confusion troublait son regard.

Je posai les avant-bras entre ses cuisses et les écartai plus largement. Sans lui lâcher le poignet, je baissai la tête et l’embrassai d’une hanche à l’autre, puis descendis vers son cupcake. Ma chérie utilisa sa main libre pour me guider plus bas, et je bloquai son deuxième poignet sur le comptoir.

Quand je posai enfin la bouche sur elle, elle frissonna et s’accrocha à mes mains. C’était une vision incroyable. Ma chérie nue, le dos arqué, les jambes écartées, vulnérable et magnifique.

Avez-vous le plaisir que vous méritez ? Je la caressai de ma langue, et la fit gémir. Son corps tout entier se mit à convulser. Lorsque les tremblements cessèrent, je la laissai relever les cuisses et lui libérai les poignets. Ma chérie grogna et retomba mollement, le souffle rauque.

Prenon davantage notre temps, sachons ralentir la cadence

Prenons davantage notre temps, sachons ralentir la cadence

Ma chérie émit un petit bruit pour confirmer tandis que je l’aidais à s’asseoir. Quand elle me parut assez stable, je la soulevai du plan de travail et la retournai. Elle se pencha en avant, et je passai mes mains sur son dos.

Mes pouces lissèrent les deux côtés de sa colonne vertébrale, puis toute l’étendue de son dos jusqu’à la raie de ses fesses.
Ma chérie se tendit. Je m’étais plutôt bien comporté jusque-là dans mes relations sexuelles avec elle, et je ne lui avais rien proposé d’autre que des positions faciles.

Ce soir, c’était la première fois que je la prenais en levrette et il allait me falloir un sang-froid surhumain pour ne pas tenter des choses dépravées.

Je le ferais sans doute un jour, mais ce soir, j’étais trop excité pour céder à ces impulsions.

Prêt à la pénétrer, je défis ma ceinture, fis sauter mon bouton et baissai ma braguette. Ma queue était à l’air libre. Je l’empoignai et la caressai un peu puis j’enfilai un préservatif. Ma chérie s’appuya sur ses coudes et me regarda par-dessus son épaule.

Avez-vous le plaisir que vous méritez ? Mon regard rivé aux siens, je fis entrer ma queue dans son jardin secret. Envolée, toute ma belle maîtrise. Ma chérie ouvrit la bouche et laissa échapper un petit cri choqué.

Elle eut l’air de vouloir dire quelque chose, mais je redescendis plus bas et caressai son jardin secret. Elle écarta les jambes pour me donner un meilleur accès à l’endroit que je voulais atteindre.

M’alignant à l’entrée de son jardin secret, je caressai le seuil de mon gland avant d’entrer en elle. La tête de Ma chérie tomba en avant, si bien que je ne voyais plus son visage, mais elle poussa ses fesses vers moi. Je m’accrochai à ses hanches en la pénétrant avec des coups de reins doux et lents.

Je m’immobilisai en croisant son regard excité. Ma chérie me regardait avec une incroyable sincérité, comme si elle savait combien je luttais contre l’envie de faire ce que je voulais, de lui donner ce que je voulais.

Le peu de retenue qu’il me restait se désintégra. Je pressai ma paume sur le centre de son dos et me retirai puis m’enfonçai à nouveau. Ma chérie retint brusquement son souffle, mais elle sembla savourer l’élan de chacun de mes coups de reins.

Je rassemblai ses cheveux sur sa nuque, les enroulai autour de ma main et tirai dessus pour pouvoir voir son visage. Je ne parvenais pas à me rapprocher assez cependant, je ne pouvais pas la pénétrer assez profondément, je ne pouvais pas poser ma bouche sur la sienne.

Être plus spontanée et imprévisible

Être plus spontanée et imprévisible

Les muscles tremblants, je tentai d’éviter l’inévitable. Je ne voulais pas m’arrêter. je voulais que Ma chérie reste à tout jamais dans mon monde. Je posai mon corps sur le sien et lui donnai de violents coups de reins.

Avez-vous le plaisir que vous méritez ? Ma chérie s’accrochait de toutes ses forces au bord du plan de travail, tandis que je continuais à la pilonner, lui murmurant à l’oreille combien elle était délicieuse, combien j’adorais être en elle, combien j’avais toujours envie d’elle.

Ma chérie allongea le cou et m’attrapa par les cheveux. Je l’embrassai fougueusement quand elle jouit, tremblant et gémissant dans ma bouche.

Laissez-vous emporter par la magie d’un moment d’exception avec un gentleman escort boy pour femmes exigeantes car vous le valez bien. Laissez-moi vous guider pour vivre vos fantasmes les plus secrets et donner à votre corps le plaisir qu’il vous demande pour vous sentir bien en tant que femme. man.jean@yahoo.fr

❤️❤️❤️

Avez-vous le plaisir que vous méritez ? Beaucoup de femmes souffrent parfois de moments de solitude. Vous avez le droit de profiter de la compagnie d’un gentleman qui s’occupera de vous et ne vous jugera pas d’avoir envie de tendresse et de plaisir sans lendemain.

Je suis là Homme Escorte Masculin hétérosexuel pour vous transporter dans la magie d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Vous oublierez tous vos soucis et pourrez lâcher prise lors d’une expérience de divertissement unique dans un respect mutuel avec protection.

Au plaisir de vous séduire, de vous faire rire, de vous divertir. Mais avant tout faisons connaissance autour d’un drink sans engagement et je vous dirai tout ce que vous brûlez de savoir.

Au plaisir de faire votre connaissance. Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org/fr/rendez-vous/


Agenda

mars 2024
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Recherche

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com