Tag Archives: amour

  • 0
Ivressedulâcher prise

L’ivresse de la jouissance du lâcher-prise

Category:escort boy,Experience,lâcher-prise Tags : 

Mon escort boy me rend complètement folle. En sa présence, je perds toute logique, toute mesure et me laisse aller à l’ivresse de la jouissance du lâcher-prise. Je ne sais plus qui je suis et encore moins ce que je fais. Moi, qui suis un modèle de retenue, de contrôle et de maîtrise, je me découvre soudain des envies irrépressibles de douces folies.

Nous descendons enfin de l’ascenseur au troisième étage. Les portes se sont à peine refermées que mon gigolo me colle contre le mur pour m’embrasser. Sa langue et son haleine m’envahissent et me font perdre totalement les pédales. J’essaie de reprendre le contrôle du jeu mais mon escort boy tient mes poignets dans mains.

Je grogne et préfère me frotter outrageusement à son érection impressionnante plutôt que de répondre. Ce gentleman rit de mon audace. Une porte claque, nous faisant sursauter : nous partons alors vers le fond du couloir.

Jean ouvre sa chambre, me pousse à l’intérieur et referme le battant d’un coup de pied tout en s’avançant vers moi. Je recule, plus par défi que par peur de ce qu’il s’apprête à me faire.

Sa posture vient de changer brusquement. C’est comme s’il était devenu plus grand, plus massif. J’ai devant moi l’homme habitué aux caprices des femmes.

Je défais le premier bouton du corsage de ma robe en plantant mon regard dans le sien. Le noir de ses yeux est chargé de désir. La bosse dans son pantalon m’en dit long sur sa situation.

Je défais un deuxième bouton. Mon escort boy fait un pas. Le troisième bouton saute et le haut de mon soutien-gorge saumon apparaît. Jean fait un autre pas en avant. J’inspire doucement.

Le dernier bouton cède sous la pression de mes doigts. Je dégage doucement une épaule. Jean arrive enfin jusqu’à moi. Il saisit ma taille et me plaque contre son ventre chaud et dur. Il pose ses lèvres sur l’arrondi de mon épaule. Son souffle est brûlant.

Je halète sous l’assaut de sa bouche qui monte doucement dans mon cou avant de redescendre vers ma poitrine. Je laisse courir ma main sous sa chemise.

Mon escort boy fait sauter d’un geste expert l’attache de mon soutien-gorge, qui disparaît dans un froufrou sur le sol. Ma poitrine ainsi libérée jaillit pour mieux se retrouver prisonnière des mains de Jean. Ses mains m’électrisent et me brutalisent, en même temps qu’elles m’excitent. Mon sang bouillonne.

Mon gigolo fait rouler mes tétons entre ses doigts et lèche d’un coup de langue habile le lobe de mon oreille. Je gémis.

Mais je suis incapable de lui répondre, car il a descendu sa main bien plus au sud. Ses doigts se sont glissés sous ma robe et se sont insinués sous mon string minimaliste à la recherche de mon jardin secret.

Ils ont trouvé mes chairs gonflées et mouillées et jouent avec d’une façon insupportable.

Et alors qu’il me propulse lentement mais sûrement vers un plaisir phénoménal, il s’arrête, me soulève comme si je ne pesais rien et me pose sur le meuble de l’entrée.

Mon escort boy remonte brutalement ma robe sur mes cuisses, écarte d’autorité mes jambes, fait claquer mon string d’un geste sûr et plonge dans la moiteur de mon sexe.

Je crie, je tremble et je supplie. Je supplie un homme de continuer. Je suis devenue un pantin entre ses mains. Il suce, tète, lèche et joue avec mon clitoris comme aucun autre homme n’a su le faire avant lui et me fait connaître l’ivresse de la jouissance du lâcher-prise.

Découvrez ce que cache le puzzle de la sucette et contactez moi si vous voulez vivre ce moment avec moi.

 

Et chaque fois que j’approche de la délivrance, mon escort boy s’arrête un court instant avant de recommencer plus intensément encore. Il insère deux doigts au fond de mon intimité, explorant des recoins que je ne me connaissais pas.

L’orgasme qui se forme est comme un tsunami devient l’ivresse de la jouissance du lâcher-prise. La houle reflue loin, longtemps, et la vague monte, monte, monte.

Je suis en train de me consumer, et ça me fait presque mal tellement mon désir de sentir cet homme en moi est puissant.

Et puis ce mâle en rut se redresse. Il plante dans mes yeux son regard assombri d’un désir au moins aussi ombrageux que le mien. Mon escort boy ouvre rapidement sa braguette, délivrant sa monumentale érection.

Je suis au paradis. Non, je suis en enfer. Cet escort boy m’emmène dans les deux à la fois. Il est le mélange parfait d’autorité et de bienveillance.

De force et de douceur. D’épices et d’amertume. Il est l’équilibre quand je suis l’extrême.

J’attrape d’une main sûre son sexe et commence un langoureux va-et-vient. Il est au bord de l’explosion et son gland goutte déjà d’un plaisir trop longtemps retenu.

Mon escort boy s’écarte, sort un petit carré d’argent de sa poche, le déchire d’un coup de dents et le déroule sur lui. Il ne revient pas vers moi et se masturbe sous mes yeux.

Ses mots ont pour effet immédiat d’envoyer une nouvelle boule de feu directement dans le brasier qui alimente ma jouissance future.

J’écarte un peu plus les jambes et caresse mes cuisses du bout des doigts dans un geste délibérément provocateur.

Et là, c’est une apothéose de sensations. J’ai l’impression qu’il m’écartèle. Mais la brûlure fait bientôt place à quelque chose d’encore plus. Tout.

Est-ce que c’est parce que je ne sais pas qui il est ? Est-ce que c’est parce que j’ai l’impression que mon corps, lui, l’a reconnu comme celui que j’attendais ?

Je ne sais pas. Je ne sais plus. Je n’arrive plus à penser. Je me suis déconnectée de la réalité pour ne faire plus qu’un avec lui.

Je hoquète sous ses coups de boutoir toujours plus puissants. Je hurle en explosant. Littéralement, c’est l’ivresse de la jouissance du lâcher-prise.

Je me réveille doucement. Je n’ai jamais été aussi détendue de toute ma vie. Je plane.

Je suis nue et à plat ventre dans un lit dont les draps sentent le parfum de cet homme et le sexe que nous avons consommé ensemble. Un gentleman et une femme exigeante comme moi.

🎩🎩🎩

Avez-vous envie de vivre l’ivresse de la jouissance du lâcher-prise ? Voulez-vous le faire en toute sécurité ? Réservez une séance en ma compagnie et découvrez des sensations nouvelles de pure plaisir dans les bras d’un homme et sentez vous jolie, séduisante dans mes bras.

Je ne vous jugerai pas d’avoir envie de calins, de tendresse et de plaisir sans lendemain. Je sais ce dont vous avez besoin car je connaîs les femmes et je les aime. Vous avez des limites, je les respecterai. A vous de décider jusqu’où vous souhaitez aller.

Je vous transporterai dans la magie d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Vous oublierez tous vos soucis et pourrez lâcher prise lors d’une expérience unique dans un respect mutuel avec protection.

Offrez vous un service d’accompagnement premium pour profiter de la vie que l’on vit qu’une fois.

Au plaisir de vous faire plaisir, de vous faire rire, de vous divertir. Mais avant tout faisons connaissance autour d’un drink sans engagement et je vous dirai tout ce que vous brûlez de savoir.

Au plaisir de faire votre connaissance. Jean

Tel: +33755186013
Mail: man.jean@yahoo.fr
Website: https://escortboy.org/fr/rendez-vous/

 


  • 0
interview avec un escort boy copie

Interview avec un gentleman escort boy

Category:escort boy,gentleman,gigolo Tags : 

Prendre rendez-vous avec un escort boy ?

Interview avec un gentleman escort boy. Jamais vous n’êtes passée par cette case-là, même si vous avez toujours pensé qu’on a parfaitement le droit de s’offrir un gentleman pour la soirée, exactement comme on s’offre un grand hôtel ou un opéra.

Disons que cette configuration personnelle ne vous a jamais menée vers cette option jusqu’à ce jour. Cependant, dans le cadre de cette interview imaginaire, je répondrais à aux questions que vous vous posez surement sur moi. Il ne faisait aucun doute que mon expérience me permet de savoir beaucoup de chose sur la question du plaisir féminin. Alors laissez moi vous en dire plus sur le métier de faire monter les femmes au ciel.

Et surtout si vous ne trouvez pas la réponse à votre question, n’hésitez pas à m’écrire ou à m’appeler  pour que je vous réponde personnellement.

Vous vous présentez comme gigolo ou comme escort-boy ?

« J’hésite entre les deux. Escort-boy est une dénomination plus soft qui peut couvrir des activités de simple accompagnement et qui peut faire moins peur. Mais c’est souvent un leurre ou une excuse pour camoufler une demande d’intimité. Je trouve que gigolo est plus clair, même si le mot est péjoratif. Il en faudrait un autre. »

Qui sont les femmes qui font appel à vos services ?

« Je vois des femmes de tous les âges, de tous profils, de tous physiques, de toutes le couleurs parfois bleues comment la schtroumpfette, je plaisante mais je veux dire par la que chaque femme est un monde à découvrir.  Elle me contacte aussi pour toutes sortes de motifs différents. La seule constante, c’est qu’il leur manque quelque chose et qu’elles ont décidé d’agir. Elles ne savent pas toujours exactement pourquoi, mais elles se sentent poussées à le faire. La plupart me trouvent sur mon site Internet à partir d’une recherche sur Google.

Mon site reçoit énormément de visites par jour. Si on enlève les visites de pure curiosité (des hommes ou des femmes sans intention), il reste une bonne moitié de femmes qui sont intéressées, mais très peu oseront passer à l’acte et me laisser un message. Quand elles le font, c’est souvent un message très court, une simple bouteille à la mer. À partir de là, j’engage avec elles une conversation pour comprendre qui elles sont, ce qui les pousse, ce qu’elles espèrent, et comment je pourrais leur apporter ce qu’elles désirent sans parfois oser le formuler. »

Vous procédez toujours par messages écrits ?

« Ce n’est qu’un premier pas. Après, on peut se téléphoner, et je propose toujours un rendez-vous pour faire connaissance sans engagement et voir si nous avons un feeling mutuel avant de poursuivre de façon plus intime lors d’un simple massage. En se voyant, il y a beaucoup de questions et de réticences qui tombent tout de suite. Elles comprennent que je suis quelqu’un qui va les respecter et les écouter. De mon côté, je peux percevoir qui j’ai en face de moi et quelle est la nature de leur démarche. Je peux analyser la personne, capter des signaux non sensoriels avant de passer à la communication par la peau, où je comprendrai très bien tout ce qui est à faire ou ne pas faire. »

Est-ce que toutes celles que vous rencontrez pour une entrevue décident d’aller plus loin ?

« Certaines mettent un frein sur ce qui peut se passer, disant qu’elles ont envie d’attention et d’écoute, mais de rien de sexuel. Je comprends très bien ces réserves et je les respecte toujours. Mais quand nous avons bavardé pendant une heure, il est très rare qu’elles n’aient pas envie d’un rapprochement physique. Le pas le plus difficile, c’est de faire la démarche de me contacter.

Elles sont inquiètes, hésitantes, ne savent pas exprimer exactement ce qu’elles veulent, me disent qu’elles ne connaissent rien aux usages du milieu. Il n’y a pas de milieu. Nous sommes simplement un homme et une femme. Quand elles me voient, elles sont rassurées et apprécient que je prenne en main le déroulement des choses. C’est parfois moi qui m’occupe de réserver l’hôtel, ou alors je leur propose d’aller chez elle, si cela leur convient mieux. »

Que demandent-elles le plus souvent ?

« La plupart ont une demande d’intimité physique, mais qui ne s’exprime pas ouvertement, et pas prioritairement. Elles diront d’abord qu’elles ont besoin de se sentir désirées, appréciées, regardées. Ce sont souvent des femmes qui ont attendu des années avant d’aller chercher quelque chose ailleurs. Ce qui manque à beaucoup de femmes, c’est d’exister en tant que femme aux yeux de quelqu’un.

Elles ont vécu tout le temps pour les autres, le mari, les enfants, le bureau, et à 40, 45, 50, 60, 70, … ans elles se disent qu’elles ont mérité de s’occuper d’elles-mêmes et de s’offrir un peu de plaisir. Elles disent qu’elles aiment leur mari, qu’elles ne le quitteraient jamais, mais qu’il ne s’occupe pas assez d’elles qu’il est fainéant.

Mon sentiment, c’est que beaucoup d’hommes n’ont vraiment rien compris. Ils voudraient que leur femme leur donne plus de plaisir, mais c’est à eux de leur en donner d’abord, et surtout de l’attention, pour recevoir beaucoup plus ensuite. »

Donc, elles ne viennent pas pour le sexe ?

« Elles ne viennent pas chercher d’abord du sexe, mais plutôt l’attitude qui va leur donner envie de passer au sexe. C’est-à-dire qu’on s’intéresse vraiment à elles. Je ne comprends pas pourquoi tellement d’hommes se privent de cet immense plaisir de voir la femme s’ouvrir comme une fleur.

Le désir des femmes ne fonctionne pas comme celui des hommes. Un homme qui va chez une prostituée cherche à jouir. La femme qui vient chez moi cherche du plaisir, mais cela va passer par l’attention, la tendresse, le fait de se sentir importante aux yeux de quelqu’un, la sincérité de ma présence avec elle. Cela peut paraître paradoxal de venir chercher de la sincérité auprès de quelqu’un qu’elles paient. Pourtant c’est la vérité. Elles sentent que je suis sincère.

Je leur donne toute mon attention et ma tendresse. Quand je leur dis que j’ai passé un magnifique moment avec elle, elles rougissent de plaisir tout en pensant : c’est tellement sincère qu’on dirait que c’est vrai. Mais c’est vrai ! Je suis toujours complètement avec elles. Je me donne émotionnellement autant que physiquement. »

Et vous pouvez le faire autant de fois que vous voulez ?

« Non, je ne peux pas voir plus d’une femme tous les deux jours afin de pouvoir garantir la qualité des mes services. Elle doit être le centre de mon attention. Je veux me réjouir de la rencontrer, ne penser qu’à elle. »

Est-ce que vous pouvez vous montrer performant en toutes circonstances ?

« Cela peut paraître incroyable, mais cela tient à tout ce qui s’est déroulé pendant la prise de contact et pendant le premier rendez-vous. Autant cet entretien est nécessaire pour la femme qui a besoin d’être rassurée sur mon compte, autant il l’est aussi pour moi qui ai besoin d’apprendre à la connaître pour être en mesure de la désirer.

Je ne désire pas sur commande n’importe quelle femme qui passe devant moi. Je désire quelqu’un qui est venu vers moi et qui m’a laissé voir un peu de sa vie et de sa personne. Que ce soit psychologiquement ou physiquement, il y a toujours quelque chose de séduisant et d’attirant chez une femme. Je n’ai pas de type de femme, même dans la vie privée, j’ai eu des copines très minces ou très grosses, petites ou grandes, brunes ou blondes, de toutes les races peu importe.

Ce qui compte, c’est qu’il y ait quelque chose qui me plaît, et je me focalise là-dessus. D’ailleurs, je trouve qu’une femme qui éprouve du désir, c’est déjà magnifique et irrésistible. C’est un terrible aphrodisiaque pour moi. »

Vous voyez souvent des femmes mariées ?

« Je ne saurai le dire, je ne compte pas mais certaines femmes ont un conjoint, d’autres sont seules par choix mais elles ont parfois de tendresse quand même. Elles viennent vers moi en disant qu’il y a longtemps qu’elles n’ont plus fait l’amour, même si elles ont eu un rapport sexuel la veille. Il a duré dix minutes, quinze minutes, et l’homme n’a pensé qu’à son plaisir à lui.

Elles ne reçoivent plus de compliments, ne se sentent pas désirées, pas écoutées. Ce sont des femmes magnifiques, de vraies perles, et leur mari les néglige. Quand elles viennent chez moi, je leur donne toute mon attention, et elles s’épanouissent comme des fleurs qui ont besoin d’eau pour s’ouvrir. Elles ont le sentiment de renaître, et bien souvent, le couple va s’en porter mieux. Elles vont consacrer de l’énergie à réveiller l’étincelle chez lui. Tout le monde y gagne, même si le mari n’est pas toujours conscient du déclencheur… »

Les femmes mariées viennent toujours à l’insu de leur mari ?

« Pas toujours. Certaines le disent. Cela peut même être un jeu entre eux. Elles ont du plaisir avec moi, et eux en ont lorsqu’elles racontent ce qu’elles ont fait avec moi. Il y a une femme que j’ai vue chaque semaine pendant un an et demi. C’était son mari qui payait nos séances. Il travaillait à l’étranger, ils ne se voyaient pas très souvent. Il avait compris qu’elle risquait d’être en manque et il préférait contrôler ses escapades tout en minimisant les risques d’attachement. J’ai été très fier quand elle lui a demandé comme cadeau de Noël de passer une nuit entière avec moi. »

Quelle est l’importance de l’orgasme pour les femmes qui viennent vous voir ?

« Je vois pas mal de femmes qui viennent vers moi parce qu’elles en ont marre de ne pas jouir avec leur partenaire ou leur mari. Beaucoup me disent : “Avec mon mari, ça dure dix minutes. Je n’ai même pas le temps de monter en température que c’est déjà fini. Et je dois me satisfaire toute seule après, pendant qu’il dort.” Certaines n’ont jamais eu d’orgasme en dehors de la masturbation.

Elles viennent me voir en disant : “Vous êtes ma dernière chance. Si ça ne marche pas avec vous, je laisse tomber.” Et ça marche souvent la première fois, parfois la deuxième. Elles peuvent avoir 30, ou 40, ou 50 ans ou plus, parfois elles sont veuves ou grand-mère ; je prends simplement mon temps, je me consacre à elles totalement. Quand je commence à stimuler leur point G, elles découvrent des sensations, elles me demandent : “Mais qu’est-ce que tu es en train de me faire ?”, preuve que cela ne leur était jamais arrivé. Ce n’est pas très difficile de faire jouir une femme.

’abord il faut qu’elle le désire – ce qui est le cas pour toutes celles qui viennent vers moi. Ensuite il faut prendre son temps et chercher ses points sensibles. Pour les femmes qui ont rarement atteint l’orgasme en couple, c’est souvent leur priorité. Pour les autres, c’est plutôt de se sentir désirée, et cela va les conduire au désir, puis à l’orgasme. »

Est-ce que vous avez des pratiques différentes d’un homme « normal » ?

« Disons que je me contrôle très bien. Je me suis entraîné à retarder mon éjaculation, grâce à deux bonnes techniques. Et puis je connais bien les différents moyens de donner du plaisir à une femme. Ils sont bien plus diversifiés que la simple pénétration. Personnellement, j’adore les femmes fontaines mais ce n’est pas un obsession pour moi et cela ne doit pas l’être pour elle.

Dans les statistiques, on dit que 10 % des femmes sont fontaines, mais ce sont seulement celles qui sont déjà révélées. Avec moi, c’est plutôt huit sur dix, dont sept ne le savaient pas. Avant de tenter ce qui le déclenche, je demande d’abord si elles veulent essayer. Presque toutes sont demandeuses, et celles qui ne le sont pas reviennent plus tard en demandant d’essayer (elles se sont renseignées entre-temps). Parfois, elles me disent d’arrêter parce que ça leur donne envie d’uriner.

J’arrête et je leur dis d’aller aux toilettes. La vessie est tout à fait vide. Ensuite, je recommence, et la même impression réapparaît tout de suite. Et si elles arrivent à se laisser aller, ça va jaillir. J’ai deux ou trois phénomènes dans mes clientes. Avec l’une d’elles, j’ai une vraie symbiose physique et on travaille la chose ensemble parce que ça l’intéresse beaucoup. Plus on travaille, plus la quantité augmente.

Elle sait aussi le provoquer toute seule, et ça l’amuse beaucoup de rendre le jet très visible en écartant le sex-toy au bon moment (tandis que quand ma main ou mon sexe sont à l’intérieur, l’eau sort en ruisselant). Elle est toujours fontaine avec moi, mais quand elle fait l’amour avec d’autres partenaires, elle ne peut pas toujours se laisser aller, et trouve que c’est beaucoup moins bon. Je précise qu’elle a 65 ans et qu’elle est ménopausée.

Pour que ça marche, c’est important de le désirer, mais parfois il faut simplement faire venir ce désir à la conscience. Toutes les femmes à qui j’en parle aiment l’idée, et toutes celles avec qui ça marche sont étonnées et flattées de l’être. C’est évidemment un grand plaisir pour moi d’être celui avec qui c’est arrivé. Certaines me demandent d’apprendre la technique à leur mari, mais je refuse. Je préfère qu’elles ne sachent pas ce que je fais exactement, car cela leur permet de profiter d’un déferlement de sensations qui a quelque chose de magique.

J’obtiens des éjaculations en stimulant le point G avec les doigts, mais aussi par la pénétration. Quand je suis à l’intérieur d’une femme et qu’elle se met à couler, je suis pris dans cette chaleur et c’est très difficile de résister. Je dois mobiliser mes techniques de retardement à 110 %. Je pourrais me laisser aller, mais il vaut mieux que je résiste car, dans cinq minutes, elle en voudra encore, et dans dix minutes encore. »

Vous voyez beaucoup de femmes multi-orgasmiques ?

« Oui, en tout cas bien plus que dans mon expérience privée, et je ne me l’explique pas vraiment. Quand j’avais des copines, la plupart étaient mono-orgasmiques. Maintenant que j’ai des clientes, la plupart sont multi-orgasmiques. Est-ce que cela tient à la différence dans la relation, à l’absence d’enjeu à long terme ? Mystère. Une minorité, disons 20 %, est multi-orgasmique illimitée, c’est-à-dire que ça peut venir coup sur coup, en rafale, puis on se repose et on recommence une nouvelle série, ainsi tant qu’on veut. Avec une majorité, disons 60 %, on peut continuer la stimulation après l’orgasme, et au bout d’une dizaine de minutes elles vont remonter à coup sûr vers un nouvel orgasme. Avec les autres, on peut continuer aussi, mais ça ne revient pas toujours. »

La fontaine se produit toujours au moment de l’orgasme ?

« Non, elle peut survenir indépendamment. Dans mon expérience, la fontaine n’est pas très souvent associée à l’orgasme, mais elle apporte du plaisir. Plaisir de se lâcher, plaisir de l’avoir eue, envie de recommencer. Je n’ai pas connu de femme qui n’ait pas trouvé ça très agréable, excitant, jouissif. J’ai des clientes qui peuvent couler plusieurs fois avant d’atteindre l’orgasme.

Certaines ne se rendent pas du tout compte du volume qu’elles expulsent. Elles sentent une chaleur et c’est tout. Mais si je prends leur main juste avant et que je continue de stimuler, elles sentent le jet et trouvent ça vraiment impressionnant. Le nombre de fontaines est très variable d’une femme à l’autre.

Mais en principe il n’y a pas de limite. Sauf qu’au bout d’un temps, il y a une fatigue ou une irritation des tissus qui fait que ça devient moins agréable. Si on reste dans l’agréable, ça peut aller entre six et dix fois dans la même séance. »

Est-ce que vous prenez du plaisir pour vous dans une séance ?

« Je vais jusqu’à l’orgasme environ huit fois sur dix, car les femmes aiment beaucoup me voir prendre mon plaisir. Pour les femmes, le plaisir de l’homme compte beaucoup, alors que les hommes se soucient beaucoup moins du plaisir de la femme.

Une ou deux fois sur dix, je ne vais pas jusqu’à l’orgasme parce que je vois qu’elle est satisfaite et qu’elle ne tient pas à poursuivre. Dans ce cas, il ne faut pas en rajouter. Ce serait goujat de faire sentir que je veux me satisfaire. C’est son plaisir à elle qui compte. Si elle me demande pourquoi je n’ai pas joui, alors on peut aviser. Souvent, je me retiens depuis une heure.

L’orgasme masculin, c’est quelque chose qui fonctionne assez bien chez tout le monde, mais on ne se doute pas assez à quel point on peut le développer et le travailler. Tout est dans la gestion du temps. Depuis que je fais l’amour “en professionnel”, il ne m’est arrivé qu’une fois ou deux de craquer trop tôt.

Cela a été pris pour un compliment, parce qu’elles étaient flattées d’avoir été irrésistibles. Mais pour moi c’est vraiment quelque chose à éviter, d’abord parce que la femme doit être comblée en premier, et ensuite parce que même pour moi c’est loin d’être aussi bon. Jouir en ayant retardé le moment et en choisissant exactement quand, c’est beaucoup plus fort que de se laisser aller comme un petit garçon. »

Est-ce que certaines vous demandent de réaliser des fantasmes ?

« Oui, cela arrive généralement après deux ou trois entrevues. Quand elles se sentent à l’aise et déshinibées, elles disent : “Tiens, la prochaine fois, j’aimerais qu’on fasse ça ou ça.” Je peux vous dire ce qu’on me demande le plus souvent. D’abord, c’est les yeux bandés ou le corps entravé légèrement, de sorte qu’elles se sentent livrées sans défense.

Ensuite, ce sont des contraintes plus fortes, comme de maintenir la tête dans l’oreiller, de serrer la gorge ou de mimer un viol. Elles aiment résister pendant un moment, puis s’abandonner progressivement. Il y a un simulacre de violence, mais elles l’acceptent parce qu’elles ont totalement confiance et savent que pour rien au monde je ne leur ferais mal.

Il y a des demandes de scénarios érotiques, comme de faire l’amour à l’extérieur, dans la voiture, etc. Certaines me demandent d’éjaculer dans leur bouche parce qu’elles ne l’ont jamais fait et pensent qu’elles n’aiment pas, mais ont envie d’essayer pour voir. Une fois sur deux, elles aiment ça. Puis la sodomie. Là aussi, elles manquent d’expérience et se méfient, mais ont envie d’essayer. »

Pourquoi essaient-elles avec vous et pas avec leur partenaire ?

« Parce qu’elles savent qu’elles sont en de bonnes mains. Elles ont confiance dans ma façon de faire, dans mon expérience, dans mon intention. Je suis doux, je prends tout mon temps, je ne les brusque jamais. Parfois, je fais exprès d’être si lent qu’elles me supplient de passer à l’étape suivante. C’est leur désir à elles qui doit mener le rythme des découvertes.

Et puis aussi, elles viennent chez moi parce que cela ne crée pas de précédent avec le mari. Si elles acceptent ou proposent une pratique avec lui, elles ont peur de devoir le faire tout le temps. Avec moi, c’est juste un essai. Ça n’engage à rien. Elles sont comme dans un laboratoire, un banc d’essai. Elles ont le droit de ne plus me revoir. »

Et elles transposent ce qu’elles ont appris dans leur vie de couple ?

« Oui, dans beaucoup de cas, ce qu’elles font avec moi va leur servir directement dans leur couple. Beaucoup me disent que leur mari les trouve plus rayonnantes, plus épanouies et que grâce à ça ils font des choses qu’ils n’avaient jamais faites. L’une m’a dit qu’elle avait été voir un concert avec son mari, et qu’au retour ils se sont arrêtés en route pour faire l’amour dans les bois. C’est fabuleux quand on sent qu’on a fait du bien à une vie de couple, que quelque chose de positif s’est mis en route entre eux.

Évidemment, il y a aussi des cas moins heureux où le mari ne souffre plus la comparaison après. Elles ont ouvert la porte sur une autre réalité et n’acceptent plus de “se contenter de si peu”. Ce sont des couples qui se séparent peu après, mais je pense qu’ils l’auraient fait de toute façon.

Ils n’avaient aucune symbiose sexuelle. Typiquement, ce sont des femmes qui disent que leur plaisir à elle n’intéresse pas du tout leur mari. C’est fatigant et à quoi ça sert ? Si elle jouit pendant qu’ils font l’amour, tant mieux pour elle, et sinon tant pis. Il ne va pas modifier son scénario. Il fait ce qu’il faut pour lui, et qu’elle prenne ce qu’elle veut. Mais ça ne marche pas ainsi.

Le corps des femmes n’a pas la même temporalité que celui de l’homme. Si la femme jouissait en moyenne après cinq minutes de pénétration, il y aurait infiniment plus d’orgasmes féminins, mais ce n’est pas le cas. Il faut travailler plus longtemps. Du coup, elles restent sur le quai et le mari s’est déjà endormi. »

Vous voyez beaucoup de femmes qui n’ont jamais d’orgasmes pendant les rapports en couple ?

« Oui, ou qui en ont très rarement. Certaines n’ont jamais eu d’orgasmes avec aucun homme, alors que seule elles en ont. Avec moi, ça vient presque toujours la première fois, ou alors la deuxième. Je ne crois pas que l’explication est seulement technique.

C’est surtout le sentiment que je leur donne d’être séduisantes et désirables, et la façon d’amener le rapport sexuel par des préliminaires. Et puis je suis un grand adepte du point G, que je stimule longtemps avec mes doigts. Après cette caresse, il y a un pas immense qui est franchi dans la lubrification, dans l’excitation, dans la confiance et l’abandon. Elles sont prêtes. »

Vous dites qu’une motivation, c’est de se sentir désirée. C’est tellement important ?

« C’est capital. Beaucoup de femmes ont des complexes sur leur physique. Elles se trouvent moches ou grosses, alors que souvent ce n’est pas le cas du tout. Mais elles ont un mari qui les rabaisse, qui ne leur fait jamais un compliment, qui s’occupe continuellement d’autre chose, alors elles se sentent de moins en moins attirantes. Dans ce cas-là, elles viennent me voir parce qu’elles ont envie d’être désirées et, en même temps, elles n’arrivent pas à y croire, tellement elles ont perdu l’habitude.

Je ne le fais jamais, car je veux jouer précisément avec mon désir et pas sur un mode mécanique. Quand cette hypothèse est écartée, elles sont sûres de connaître la solution : c’est que je pense à quelqu’un d’autre. Leur manque de confiance en elles est tel qu’elles ne pensent pas pouvoir être désirées.

« Mais une fois que ce doute est passé, elles se sentent transformées. Elles me disent souvent : “Depuis que je t’ai rencontré, je reçois beaucoup de compliments. Les gens me trouvent épanouie, rayonnante.” L’effet que je leur fais va bien au-delà de ce qu’elles espéraient. Elles pensaient s’offrir un moment de bien-être, et elles ressortent en se sentant une autre femme. »

Est-ce qu’elles n’obtiendraient pas la même chose en prenant un amant ?

« C’est possible – si c’est un homme qui est vraiment attentif à elles, et pas centré sur lui-même comme l’est déjà leur mari. Passé les premiers rendez-vous, il risque vite de tomber dans des conversations assommantes sur son boulot et ses problèmes avec sa femme. Moi, je ne suis là que pour m’occuper d’elles. Et puis, sur le plan sexuel, un amant peut être plus ou moins doué, c’est tout à fait aléatoire… » L’amant est aussi un risque pour la femme mariée qui souhaite rester avec son mari sans contrainte extérieure.

Et elles ne tombent jamais amoureuses ?

« Si, bien sûr, cela arrive. Et c’est là que l’argent me sauve. Avant de faire ce métier, j’étais plutôt dragueur, j’adorais séduire des femmes, et puis j’avais tout le mal du monde à gérer les problèmes d’attachement. Maintenant, c’est clair dès le début. Je ne suis pas là pour avoir des projets de couple. Elles le savent, et d’ailleurs la majorité vient aussi pour ça, parce qu’elles cherchent autre chose.

Je suis comme un chef dans un restaurant, qui met tout son art et sa sincérité dans ses plats, car il a envie de satisfaire ses clients, et d’entendre qu’ils ont apprécié sa cuisine. Pour autant, il ne va pas cuisiner gratuitement. Il tient un restaurant, et c’est ainsi qu’il gagne sa vie. Je suis un cuisinier du plaisir qui adore recevoir de vrais gourmets et qui se coupe en quatre pour qu’ils s’extasient sur sa cuisine. »

Et vous ne tombez jamais amoureux ?

« En générale Non, en fait c’est arrivé un fois et j’ai souffert. Pourtant, je m’attache à chacune de mes clientes. Elles sont merveilleuses. Elles m’attirent. J’aime les revoir. Parfois elles me manquent. Mais j’ai besoin de garder ma liberté. Avant d’en faire un métier, j’ai souvent accepté un semblant de relation pour obtenir la relation sexuelle. Et après, bonjour les dégâts. J’ai fait beaucoup souffrir. Mais je savais que sur le plan sexuel je récoltais des commentaires élogieux. Elles n’avaient jamais connu un homme qui aimait les femmes de cette façon-là. »

Mais il faut avoir une passion pour les femmes ?

« C’est vrai. Je prends un plaisir fou à leur donner du plaisir. Le spectacle de leur extase et de leur reconnaissance est infiniment gratifiant pour moi. Je prends un pied formidable à goûter et caresser leur sexe. L’intérieur est d’une diversité inouïe, à la fois dans la taille, la texture, la tonicité. C’est toute une biodiversité. Et encore plus pour les vulves, c’est infiniment différent d’une femme à l’autre. Il y en a de toutes sortes, et c’est toujours beau. Il y a tellement à contempler que je ne peux pas m’en lasser. »

Est-ce un métier qui va se développer ?

« Je l’espère, parce que les femmes ont le droit de prendre leur sexualité en main. Mais il y a toujours un gros problème d’acceptabilité sociale. Les femmes ne viennent pas chez moi par le bouche-à-oreille, parce qu’en général elles n’en parlent à personne. Celles qui le disent à leur meilleure amie le regrettent souvent, parce qu’elles sont jugées immédiatement. Ou bien, si l’amie est tolérante, elle s’inquiète au bout d’un moment. “Tu ne peux pas continuer avec lui. Ce n’est pas quelqu’un pour toi. Tu vas t’attacher à lui.”

***

Avez vous envie de réaliser vous-même une Interview avec un gentleman escort boy. Avez-vous envie vous aussi d’en savoir plus sur comment vous sentir femme ? Voulez-vous vivre le repas romantique au restaurant ? Réservez une séance en ma compagnie et découvrez des sensations nouvelles de pure plaisir dans les bras d’un homme et sentez vous jolie, séduisante dans mes bras.

Je ne vous jugerai pas d’avoir envie de câlins, de tendresse et de plaisir sans lendemain. Je sais ce dont vous avez besoin car je connais les femmes et je les aime. Vous avez des limites, je les respecterai. A vous de décider jusqu’où vous souhaitez aller.

Je vous transporterai dans la magie d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Vous oublierez tous vos soucis et pourrez lâcher prise lors d’une expérience unique dans un respect mutuel avec protection.

Offrez vous un service d’accompagnement premium pour profiter de la vie. Laissez moi vous séduire lors d’un repas romantique au restaurant avant de vous emporter au delà de vos fantasmes les plus fous.

Au plaisir de vous faire plaisir, de vous faire rire, de vous divertir. Mais avant tout faisons connaissance autour d’un drink sans engagement et je vous dirai tout ce que vous brûlez de savoir.

Au plaisir de faire votre connaissance. Jean

Tel: +33755186013
Mail: man.jean@yahoo.fr
Website: https://escortboy.org/fr/rendez-vous/


  • 0
au lit avec mon escort boy

La magie érotique d’une soirée

Category:escort boy,escort service,gentleman Tags : 

La magie érotique d’une soirée. A 19h30 précise, l’interphone retentit dans votre appartement. Vous êtes un peu stressée mais vous essayez de camoufler votre intimidation derrière un sourire accueillant. Vous m’ouvrez la porte d’entrée.

Mes yeux d’escort boy se posent avec attention sur vous. Je vous regarde droit dans les yeux, tout sourire, une bouteille de vin à la main, que je vous tends.

Nous nous observons longuement avant de nous faire la bise. Jamais telle salutation ne vous avait chamboulé autant. Le premier contact de mes joues contre les vôtres est tout bonnement électrisant. Mon parfum masculin, léger, paisible, vous détend immédiatement.

De mon côté, je suis toujours émerveillé par une femme que je rencontre pour la première fois. Je vous fais un petit compliment sur votre robe.

Toujours sur le seuil de la porte d’entrée, je sens monter en moi un désir charnel incomparable, je voudrais vous faire l’amour là, ici, sur le paillasson, puis dans la cuisine et enfin sur le canapé du salon.

Mon assurance ne fait qu’attiser votre désir. Vous m’offrez un verre de vin pour faire connaissance. Et le vin aidant, le contact est passé instantanément. Vous me posez beaucoup de questions sur mes activités car vous êtes aussi curieuse que charmante ; puis vous me racontez votre vie, votre solitude et comment vous avez découvert mon site et les histoires érotiques qui vous plaisent et celle que vous aimez moins.

Nos yeux se battent en duel. Un combat visuel qui dégouline de désir. Nous nous mangeons avec les yeux, Je semble lire dans vos yeux « J’ai envie de toi, comme une folle. Enlève moi ma robe, parcours mon corps de tes mains ; embrasse moi. Prends-moi, je suis à toi.

Je vous hypnotise… Depuis tout à l’heure je vous parle, vous ne m’écoutez que d’une oreille. Mes lèvres qui bougent vous déconcentrent, vous aimeriez qu’elles soient sur vous, dans votre cou, dans vos seins, dans votre chatte. Je dégage un de ces trucs qui vous rend folle.

Vous avez envie de tendresse

Vous avez envie de tendresse

Vous n’avez pas eu envie de quelqu’un comme ça depuis des années, vous mouillez rien qu’à vous imaginer dans mes bras. Et puis mes mains, dessinées, gracieuses, vous avez envie de me lécher les doigts, et puis ma queue aussi.

La magie érotique d’une soirée. Nous nous installons sur le canapé, l’un à côté de l’autre. Je prends une de vos jambes, la caresse du bout de mes doigts de la cheville au haut de votre cuisse, puis redescends et enlève votre chaussure. Le même sort attend l’autre jambe. Vous fermez les yeux et profitez des sensations, que vous recevez qui sont décuplées.

Et puis j’enlève votre robe, descends la fermeture éclair : nous nous levons pour finir de l’enlever et vous vous collez à moi. Mes mains viennent parcourir sensuellement vos seins, votre ventre, vos épaules. Vous êtes nue et mon sexe à travers mon pantalon est collé contre vos fesses.

Vous vous retournez et me faites asseoir dans le canapé. En passant votre main dans mes cheveux, vous rapprochez ma tête de votre jardin secret. Ma langue est chaude et douce. Doucement au début… Je vous fouille un peu partout. J’ai une langue dans votre vulve qui vous fait un bien fou.

Vous entourez votre jambe droite autour de mon cou et d’une main, prenez la mienne et la posez sur vos tétons. Mes doigts d’escort boy jouent avec. Vous êtes au septième ciel, votre souffle accélère dangereusement, vous gémissez de plaisir, vous vous sentez venir.

Vous écartez, avec regret, ma bouche masculine de votre féminité, me poussez contre le dossier du canapé pour monter à califourchon sur moi.

La magie érotique d’une soirée. Vous êtes follement excitée, vous avez besoin que je vous remplisse. Un petit coup de langue par-ci, une petite morsure par là. Vous voulez me mettre nu, me sucer la queue. Premier bouton, deuxième, troisième, quatrième il y a vraiment trop de boutons sur ma chemise.

Vous adorez vous faire sucer les seins, je malaxe vos fesses et vous touche le clito, vous n’en pouvez plus, vous voulez que je vous pénètre franchement, vous êtes sur le point de jouir.

Le plaisir de l'amour avec un gentleman

Le plaisir de l’amour avec un gentleman

Tout en se faisant allègrement lécher les seins par ma langue friande de reliefs variés, vous défaites ma ceinture, ôtez le bouton puis la braguette du pantalon qui vous sépare de votre objectif. Vous enlevez mon pantalon et ensuite mon caleçon.

Vous avez toujours rêvé de faire une bonne pipe à un escort boy pour le faire jouir, lui donner du plaisir grâce à votre bouche. Vous faites ça super bien, vous vous cambrez pour me faire voir vos fesses.

Vous enfoncez ma grande queue dans votre bouche, effectuez des va-et-vient comme une professionnelle, léchez, sucez, aspirez, caressez l’ensemble du sexe, des testicules au gland. Tout d’un coup, vous vous retrouvez allongée sur le canapé. Mes bras vous ont attrapé et vous ont relevé en une fraction de seconde. Je suis à présent au dessus de vous.

La magie érotique d’une soirée. Folle de plaisir et d’excitation, vous attrapez ma queue et la frottée contre votre clitoris. Vous adorez ce plaisir, nous nous embrassons passionnément et après m’avoir enfilé un préservatif vous faites, enfin, glisser mon dard turgescent dans votre grotte magique.

Explosion de sensations dans votre bas ventre. A intervalles réguliers, J’enfonce mon instrument en vous comme un musicien de l’amour. Je tape franchement, et exactement à l’endroit qui vous fait jouir. En vous prenant par les cheveux et en vous gémissant dans l’oreille comme ça, je vous donne l’impression de vous prendre sans scrupule. Vous aimez ça. Sur le point de jouir, vous décidez toutefois de ne pas en rester là. Vous vous écartez et me faites allonger. Je ne me laisse pas faire, attrape vos hanches rebondies de femme enfiévrée de plaisir et vous soulève et vous emmène dans votre chambre.

Agrippée à moi, vous m’embrassez goulûment pendant que je vous transporte virilement à l’autre bout de l’appartement. Je vous plaque contre le mur, je fais rebondir vos fesses contre mon sexe. Nos deux corps se frottent l’un contre l’autre. Moites, chauds, nous nous agitons avec vigueur et passion. Vous allez bientôt jouir, Vous le sentez, Vous êtes au bord de l’implosion. Je vous dépose sur le lit : vous me grimpez dessus sans hésiter pour vous empaler sur ma virilité triomphante, Une cadence parfaite, votre cerise, elle, s’excite copieusement sur mon pubis.

Ce moment ou vos yeux se ferment pour jouir

Ce moment ou vos yeux se ferment pour jouir

Ca faisait si longtemps que vous ne vous êtes pas déhanchée comme ça sur un homme. Vous allez venir. Entre deux hurlements de plaisir et malgré ma main sur votre bouche, vous arrivez à articuler :

« Viens avec moi. Viens avec moi je vais jouir. Vas-y lâche tout.»

Même les voisins d’à côté ont entendu nos orgasmes simultanés. Alors que vous vous étendez sur mon torse, Je finis par jouir aussi. Nous restons comme ça un long moment, l’un dans l’autre, en sueur mais heureux, essoufflés mais satisfaits. Mes mains se baladent tranquillement sur votre corps puis je vous serre très fort dans mes bras.

🎩🎩🎩

Comment prendre du plaisir sans risque avec un homme qui sait faire l’amour ? Dans un moment de pure sensualité, dans les bras d’un vrai gentleman. Pourquoi vous privez vous de prendre du plaisir en compagnie d’un homme du monde qui vous traitera avec tout le respect que vous méritez et ne vous jugera pas d’avoir envie de tendresse et de plaisir après une rupture ou si vous êtes délaissée par les hommes. Je vous aidera à vous tourner vers l’avenir pour renaître, une nouvelle femme décomplexée.

Laissez moi vous donner ce que vous voulez dans la magie érotique d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Vous voulez explorer tous les secrets de votre sensualité et lâcher prise pour évacuer votre stress lors d’une expérience de divertissement pour adulte unique dans un respect mutuel avec protection. Ne passez pas à côté de cette expérience, découvrez comment prendre du plaisir comme personne.

Au plaisir de vous connaître, de vous séduire, de vous faire rire, de vous divertir. Mais avant tout faisons connaissance autour d’un drink sans engagement et je vous dirai tout ce que vous brulez de savoir. Mais n’oubliez jamais que l’on ne vit qu’une fois…

Au plaisir de faire de cette rencontre. Jean

TEL/SMS/WHATSAPP: +33755186013
Mail: man.jean@yahoo.fr
website: https://www.escortboy.org


  • 0
Baiser torride avec mon escort boy

Amour à la carte avec escort boy pour femme exigeante

Category:escort boy,escort masculin,escort service Tags : 

L’amour à la carte avec escort boy pour femme exigeante

Mise en bouche

Pendant que vous choisirez votre formule de plaisir et vous désaltèrerez de quelques bulles, ma langue de fin connaisseur saura vous déguster dans de savants préliminaires qui vous feront mouiller.

Entrée

Mes mains sauront vous caresser lors d’un massage assaisonné d’un zeste citronné afin de relever votre douce saveur iodée.

Plat de Poisson

Votre désir renaîtra de ses cendres car prise dans mes filets vous aller vous consumer par une irrésistible envie de sentir mes doigts vous pénétrer.

et/ou

Plat de Viande

Madame,  votre chair salée et poivrée par ma virilité, vous rêvez d’être emportée dans un orgasme qui vous fera griller d’un plaisir inavoué.

Fromage

Qu’il soit doux ou fort, ce moment sera un intermède pour vous embrasser et vous faire sentir combien il est bon de se faire aimer par un gentleman passionné.

Dessert

Et pour finir, un câlin de fruits défendus en sorbet suivi par un café arrangé pour parfaire ce dîner, et un dernier bonbon, que ma bouche saura embrasser pour me laisser de vous une petite note sucrée… salée !

Bien entendu, le tout sera accompagné des vins les plus fins pour vous enivrer et d’un peu d’eau de votre fontaine pour me désaltérer.

L’amour à la carte avec escort boy pour femme exigeante. Au plaisir de vous servir un menu ou à la carte. N’oubliez pas de réserver.

Jean, Escort boy hétéro pour femmes exigeantes ou couples
Tel: +33755186013
Mail: man.jean@yahoo.fr
Website: https://escortboy.org


  • 0
Le rêve américain avec un escort boy parisien

Le rêve américain avec un escort boy parisien

Category:escort boy,escort service,gigolo Tags : 

Le rêve américain avec un escort boy parisien. Cela faisait une semaine que cette américaine vivait à Paris, et elle avait demandé à un escort boy de lui faire visiter la forêt de Fontainebleau. Grande et menue, elle avait de longs cheveux blonds et des yeux bleus. Ses seins étaient particulièrement gros et ronds par rapport à sa petite taille, et le gentleman ne pouvait s’empêcher de les regarder à l’occasion. La belle avait l’habitude de porter des décolletés particulièrement sexy.

Ils étendirent les serviettes près d’un tronc d’arbre au milieu de la clairière. La femme lui souriait timidement. Jean avait apporté un panier de victuailles avec du champagne. La femme retira ses chaussures pour se détendre. L’escort boy remarqua qu’elle avait mis un vernis à ongles rouge sur ses doigts de pied assorti à son rouge à lèvres. Il ne put s’empêcher d’admirer ses jolies jambes et ses cuisses d’opale sous son short blanc. La femme s’étendit de tout son long sur sa serviette, puis tourna son visage vers le ciel en fermant les yeux.

Il faisait chaud au mois d’aout et la femme écarta doucement les bords du décolleté de son débardeur, révélant ainsi la douce chair de ses seins. Puis soudain, elle rouvrit les yeux, prenant l’escort boy sur le fait alors qu’il matait sa poitrine.

Lentement, la belle posa sa main sur sa poitrine, et écarta un peu plus les bords de son décolleté afin de dévoiler plus encore ses seins sur lesquels tombaient ses cheveux blonds. Puis elle se mit à les caresser doucement tout en fixant Le gentleman droit dans les yeux.

L’escort boy avala sa salive sans cesser de fixer la paire de seins affriolante de la femme. Et puis soudain, la blonde déboutonna le haut de son débardeur. Maintenant, Le gentleman pouvait apercevoir une partie des mamelons roses des seins de la femme, qui continuait à caresser sa poitrine de façon ingénue tout en lui souriant.

Toute son attention se portait sur ses gros seins. Il sentait sa virilité en érection buter contre son pantalon, et le désir foudroyant qu’il ressentait pour la femme l’empêchait de penser clairement.

N’y tenant plus, le gentleman se leva pour s’asseoir près d’elle. L’escort boy darda sa langue chaude et humide dans la bouche de La femme, puis l’escort boy saisit ses gros seins à pleines mains et se mit à les malaxer. Ils étaient si doux, et si moelleux.

Offrir du plaisir à son clitoris

Offrir du plaisir à son clitoris

Le rêve américain avec un escort boy parisien. La dame se mit à gémir. Le gentleman l’allongea sur l’herbe tendre et continua à embrasser ses lèvres roses, enroulant sa langue autour de la sienne. Elle pouvait sentir sa queue dure contre son short maintenant, et elle mouillait comme jamais.

L’escort boy abaissa le short de la femme, découvrant ainsi son string en dentelle blanche. Il saisit son joli petit cul et malaxa ses fesses avidement tandis que la femme déboutonnait la ceinture du gentleman avant de baisser son pantalon. Ensuite, L’escort boy goûta aux seins merveilleux de l’américaine, léchant leur chair tendre et suçant ses tétons roses durcis par le désir. La dame haletait de plus en plus vite.

N’y tenant plus, Jean baissa le string de la dame, découvrant ainsi sa chatte rasée et offerte à ses désirs les plus salaces. Il jeta un dernier coup d’œil derrière lui, à la fois inquiet d’être pris sur le fait et excité par l’interdit, puis il se pencha pour goûter à cette chatte, passant sa langue avide sur les lèvres roses et douces de sa vulve délicate.

Le rêve américain avec un escort boy parisien. Elle poussa un petit cri tout en malaxant ses gros seins. Il suçota chacune des petites lèvres de son jardin secret, puis fit glisser sa langue sur son clitoris en feu. La femme poussa un nouveau cri, et elle leva la tête pour le regarder faire en plissant ses jolis yeux bleus.

L’escort boy s’agenouilla, écarta les cuisses de l’américaine et enfila un bout de latex, puis enfonça lentement sa barre de fer dans la grotte secrète étroite et mouillée de la femme. L’intimité de la femme formait le plus doux des fourreaux autour de son pénis turgescent, et l’escort boy dû se retenir pour ne pas exploser immédiatement en elle. Il décida d’aller et venir lentement dans son intimité afin de faire durer le plaisir, et ce, malgré le risque qu’ils couraient au milieu de la forêt.

Elle adorait la sensation d’être remplie par la grosse queue de cet homme inconnu. Jean continuait son va et vient dans sa chatte tout en léchant goulument ses gros seins. Il accéléra le rythme. l’américaine criait maintenant en anglais « Oh yeah ! Fuck me ! Fuck me good ! »

L’escort boy la baisait comme une vraie salope, serrant son joli cul rebondi entre ses grosses mains et suçant ses jolis tétons sans se soucier des conséquences. La femme ne voulait pas que l’escort boy cesse de lui faire l’amour. Le plaisir que lui procurait cette énorme queue était plus important que tout à cet instant. Elle était au bord de l’orgasme, et elle tenait absolument à jouir sur sa queue.

L’escort boy accéléra la cadence, bourrant sa chatte rasée sans aucune retenue. Jean explosa dans le doux vagin de la femme. Sentant les contractions de la queue du gentleman en elle, l’américaine laissa le plus beau des orgasmes secouer son corps en sueur sans quitter ses yeux. Il y avait quelque chose de triomphal dans son regard. L’homme n’avait pas pu lui résister.

Vidé, épuisé et haletant, l’escort boy laissa son corps retomber sur l’américaine désormais satisfaite, elle se mit à lui lécher les lèvres. Elle était vraiment heureuse d’avoir pu visiter une forêt française en compagnie d’un vrai gentleman pour femmes exigeantes.

❤️❤️❤️

Avez-vous des envies secrètes à explorer ? Beaucoup de femmes ont envie d’aventure passionnel. Vous êtes toutes en droit de profiter d’une aventure sexuellement satisfaisante avec un gentleman qui vous aimera sans lendemain et ne vous jugera pas d’avoir envie de prendre du plaisir passionnel.

Un gentleman qui vous transportera dans la magie d’une moment hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Vous oublierez tous vos soucis et pourrez lâcher prise lors d’une expérience de divertissement unique dans un respect mutuel avec protection.

Au plaisir de vous séduire, de vous divertir, de vous apprendre à prendre vraiment jouir, de vous donner du plaisir lors de rendez-vous discret ou vous pourrez vous épanouir dans le plaisir. Mais avant tout faisons connaissance autour d’un drink sans engagement ou vous me direz tout sur votre fantasme afin que je le réalise dans les moindres détails en toute sécurité.

Au plaisir de faire votre connaissance. Jean – Amant professionnel pour femmes exigeantes en quête de rencontre passionnel.

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
🌐 https://escortboy.org


  • 0
Avez vousenviedevousdonneràungentlemaninconnu

Avez-vous envie de vous donner à un gentleman inconnu

Category:Accompagnateur,escort boy,escort service,Experience,gentleman,gigolo,masseur Tags : 

Avez-vous envie de vous donner à un gentleman inconnu. L’escort boy ouvrit la porte de la chambre d’hôtel alors que son rendez-vous de 20h venait de sonner, un beau sourire se dessina sur son visage et, sans rien dire, il s’écarta de la porte et fit un geste invitant la dame à entrer.

La dame avait pris de rendez-vous depuis plus d’un mois afin de passer une soirée en charmante compagnie avec Jean le gentleman escort boy de Paris.

Elle regardait Jean dans les yeux, mais elle se triturait les mains : car son stress n’avait pas encore disparu. Comme elle lui avait dit sur WhatsApp, elle répéta qu’elle voulait s’offrir à lui, elle souhaitait le laisser lui faire ce que bon lui semblerait.

La soirée allait vraiment dépasser toutes ses attentes. Jean se mit à la regarder avec des yeux brillants d’envie, tout en se passant la main sur les lèvres. Sa partenaire commençait enfin à se sentir à l’aise, son stress n’était plus qu’un souvenir et alors elle se leva et se mit à se déshabiller doucement, toujours sous l’œil attentif de l’escort boy.

Elle enleva d’abord ses chaussures, puis elle porta ses mains au col de son chemisier et se mit à défaire ses boutons un par un, le regard rivé sur l’escort boy qui se passait la langue sur la lèvre inférieure désormais.

Elle fit tomber son chemisier le long de ses épaules, dévoilant son soutien-gorge et sa poitrine. Lorsque Madame fut en sous-vêtements, elle s’approcha doucement de l’escort boy.

Quand elle fut en face de lui, elle le regarda dans les yeux, tout en caressant la bosse qui s’était formée dans son pantalon. Il avait posé ses mains sur la taille et sa partenaire.

Plaisir de la bouche

Plaisir de la bouche

Elle n’avait plus peur, elle était guidée par son désir pour lui, désir qui était de plus en plus fort. Son corps était empli de chaleur, chacune des parties de son corps avait envie de lui.

Avez-vous envie de vous donner à un gentleman inconnu. L’escort boy reprit les rênes, il prit ses poignets et les attacha dans son dos grâce à une corde. Il fit descendre ses mains le long des courbes de sa partenaire, le long de sa taille, de ses hanches, jusqu’à passer ses mains sous sa culotte, qu’il fit descendre lentement le long de ses jambes, jusqu’à l’enlever complètement.

Cette femme ressentait du désir pour lui dans chaque partie de son corps, démultiplié par le fait qu’elle n’avait plus le contrôle. Il était debout dos au lit et il sortit ensuite de son sac deux autres cordes pour attacher chacune de ses jambes aux pieds du lit pour obliger sa partenaire à garder les jambes écartées.

Il se plaça devant elle et l’embrassa, faisant tourner sa langue autour de la sienne, tout en s’agrippant à ses fesses, où il enfonçait ses doigts. Puis, il se mit à frapper sa fesse gauche, d’abord doucement, puis plus fort, ce qui l’obligea à stopper son baiser.

Madame rouvrit les yeux et poussa un petit cri de surprise face à la douleur de la claque sur son derrière. La douleur était vive, mais elle passait très vite, laissant la place au plaisir. Elle voulait qu’il lui donne encore une fessée et une autre après ça, sans plus jamais s’arrêter. Il lui donna une dernière fessée, plus forte et plus bruyante que les précédentes, puis il caressa son sexe et son anus, avant de lui enlever son soutien-gorge.

Envie de virilité

Envie de virilité

Jean mit l’un de ses seins dans sa bouche, suçant et léchant son téton, tout en massant son autre sein. Après quelques instants, il se mit à caresser son clitoris et sa partenaire ne put dissimuler son plaisir. Mais alors que l’escort boy intensifiait les gestes de sa main sur son entre-jambe, il se mit à tirer son téton entre ses dents, si bien que son sein était déformé.

Les sensations de douleur et de plaisir intenses se mélangèrent dans le corps de sa partenaire, elle ne savait plus si elle avait envie qu’il continue ou bien si elle voulait qu’il arrête. Non, définitivement, elle avait envie qu’il continue et c’est exactement pour cela qu’il arrêta. Il la contrôlait, il contrôlait son corps, son plaisir et elle adorait ça.

Jean continua en approchant sa bouche de don jardin secret afin de lécher vigoureusement son clitoris. Alors qu’il embrassait son sexe, il pouvait déjà boire un peu du liquide qui s’échappait de la belle, qui mouillait abondamment.

Elle sentait qu’elle n’était pas loin d’atteindre l’orgasme, s’il continuait à la lécher, elle ne pourrait pas s’en empêcher, ainsi elle fut soulagée quand il arrêta.

Elle reprenait sa respiration et ses esprits, tout en l’observant et Jean lui adressa un large sourire complice. Elle voyait ses yeux pétiller d’excitation. L’escort boy sortit de son sac un gode de taille respectable et un foulard. Il se servit du foulard pour bâillonner sa partenaire, ce qui augmenta sa sensation de danger, de risque et donc son degré d’excitation.

Ce n’était pas confortable, mais elle n’avait aucun mal à respirer. Après avoir noué le foulard, l’escort boy se saisit du gode et commença à la pénétrer avec, après avoir passé son doigt sur son clitoris. Il entra doucement une première fois et ensuite il la pénétra vite et fort, sans ménagement.

Sa partenaire poussait des cris d’extase étouffés par le tissu. Elle fermait les yeux et gigotait tant les vagues de plaisir étaient intenses. Elle n’avait aucun contrôle sur son sort, il la possédait toute entière. Tout en accélérant ses mouvements avec le gode, L’escort boy stimula son clitoris avec sa langue. Il enfonçait le gode jusqu’au bout désormais et sa partenaire approchait dangereusement de l’orgasme.

L’escort boy décolla son visage du sexe de sa partenaire, planta son regard dans le sien et lui ordonna de jouir, ce qu’elle fit avec joie.

Il détacha alors Madame, sans pour autant lui ôter le bâillon, elle était toujours attachée les mains dans le dos. Il la mit à genoux près du mur, lui ordonna de ne pas bouger. Elle était heureuse de lui obéir.

L’escort boy se plaça derrière elle et prit un gode légèrement plus petit que celui qu’il avait utilisé précédemment. Toujours derrière elle et après avoir lubrifié de gel l’engin, il fit entrer l’instrument dans son anus jusqu’au fond et fit quelques aller-retour lents ; puis il augmenta la cadence d’un coup, ce qui la surprit et elle poussa un énorme gémissement. Alors qu’il continuait à agiter le gode, il passa sa main libre sur son sein, puis remonta jusqu’à la gorge.

Sa main puissante se mit à resserrer son étreinte sur le cou de cette femme, juste assez pour qu’elle ressente une gêne sans l’empêcher d’aspirer l’air. A nouveau, ce mélange de plaisir sexuel et de douleur lui provoqua une vague dans tout le corps. Le danger de la main de l’escort boy sur sa gorge ne faisait qu’amplifier les effets du gode. Elle allait atteindre l’orgasme très bientôt.

Soudainement, il arrêta son mouvement avec le gode et sa main monta vers la bouche et le nez de Madame. Il plaqua sa main sur tout le bas de son visage, ce qui l’empêchait de respirer. Tout en faisait cela, il reprit son mouvement de pénétration dans son anus, lui ordonna de jouir, ce qu’elle fit et exactement au même moment, l’escort boy retira sa main de ses voies respiratoires. Ainsi, à l’extase sexuelle, s’ajoutait l’extase de retrouver une respiration normale.

Elle n’avait jamais rien connu de tel, jamais elle n’avait ressenti un orgasme aussi intensément que celui-là ni d’ailleurs de côté obscur de son corps. Elle avait un souffle rapide, les yeux écarquillés, elle tremblait encore à certains endroits. Elle avait l’impression de sentir chaque nerf qui se trouvait dans son corps.

L’escort boy la regarda en souriant un instant, puis il se tourna vers sa partenaire. Il retira son caleçon, révélant une virilité bien plus massive que les godes qu’il avait utilisé. Si elle n’avait pas été bâillonnée, sa partenaire se serait mordu la langue d’envie.

Envie d'une main d'homme

Envie d’une main d’homme

Justement, l’escort boy lui enleva le foulard mais lui laissa les mains attachées. Il approcha sa queue en érection de son visage et sa partenaire comprit qu’il voulait maintenant pénétrer son troisième orifice. Elle se lécha les lèvres et rougit légèrement : il voulait qu’elle le fasse jouir, elle ! Elle commença alors à humidifier la belle verge avec sa langue, puis fit entrer son membre autant qu’elle le pouvait dans sa bouche.

Elle fit quelques va et viens, puis l’escort boy empoigna ses cheveux derrière sa tête et poussa son membre plus profondément dans sa bouche, dans sa gorge. Il poussa plusieurs grognements de plaisir, ce qui fit oublier l’inconfort de cette situation à sa partenaire. Il commença à faire des mouvements de bassin, afin de s’enfoncer toujours plus profondément en elle.

Elle le sentit se raidir, il se retira alors de sa bouche et éjacula sur ses seins. Elle se sentit gratifiée par le liquide chaud, il passa son doigt dedans et le lui fit lécher. Ce qu’elle fit avec gourmandise tout en regardant son amant droit dans les yeux.

L’escort boy se nettoya et nettoya Madame avec douceur et attention. Puis il la détacha, l’embrassa tendrement et chacun se rhabilla. Ils restèrent encore un petit moment ensemble, dans les bras l’uns de l’autre sur le canapé de la chambre.

Sa partenaire se remémorait ce qu’ils venaient de vivre, ce qu’elle venait de vivre et souriait en y repensant. Elle se sentait simplement heureuse et profitait de ce moment privilégié avec Jean, espérant revivre cet expérience et d’autres à la prochaine occasion.

***

Avez-vous des fantasmes à explorer ? Beaucoup de femmes rêvent de certaines situations érotiques sans pouvoir les vivre. Vous êtes toutes en droit de profiter des services d’un gentleman qui vous aidera à vivre vos envies et ne jugera pas votre envie de plaisir.

Un gentleman qui vous transportera dans la magie d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Vous oublierez tous vos soucis et pourrez lâcher prise lors d’une expérience de divertissement unique dans un respect mutuel avec protection.

Au plaisir de vous séduire, de vous divertir, de vous donner du plaisir lors d’une séance de plaisir ou vous laissez aller à toutes les folies dont vous rêvez toute seule au fond de votre lit. Mais avant tout faisons connaissance autour d’un drink sans engagement ou vous me direz tout sur votre fantasme afin que je le réalise dans les moindres détails en toute sécurité.

Au plaisir de faire votre connaissance. Jean mâle pour femmes exigeantes.

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
🌐 https://escortboy.org


Agenda

mars 2024
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Recherche

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com