Tag Archives: amour

  • 0
Ivresse du lâcher-prise

L’ivresse de la jouissance du lâcher-prise

Category:escort boy,Experience,lâcher-prise Tags : 

Mon escort boy me rend complètement folle. En sa présence, je perds toute logique, toute mesure et me laisse aller à l’ivresse de la jouissance du lâcher-prise. Je ne sais plus qui je suis et encore moins ce que je fais. Moi, qui suis un modèle de retenue, de contrôle et de maîtrise, je me découvre soudain des envies irrépressibles de douces folies.

Nous descendons enfin de l’ascenseur au troisième étage. Les portes se sont à peine refermées que mon gigolo me colle contre le mur pour m’embrasser. Sa langue et son haleine m’envahissent et me font perdre totalement les pédales. J’essaie de reprendre le contrôle du jeu mais mon escort boy tient mes poignets dans mains.

Je grogne et préfère me frotter outrageusement à son érection impressionnante plutôt que de répondre. Ce gentleman rit de mon audace. Une porte claque, nous faisant sursauter : nous partons alors vers le fond du couloir.

Jean ouvre sa chambre, me pousse à l’intérieur et referme le battant d’un coup de pied tout en s’avançant vers moi. Je recule, plus par défi que par peur de ce qu’il s’apprête à me faire.

Sa posture vient de changer brusquement. C’est comme s’il était devenu plus grand, plus massif. J’ai devant moi l’homme habitué aux caprices des femmes.

Je défais le premier bouton du corsage de ma robe en plantant mon regard dans le sien. Le noir de ses yeux est chargé de désir. La bosse dans son pantalon m’en dit long sur sa situation.

Je défais un deuxième bouton. Mon escort boy fait un pas. Le troisième bouton saute et le haut de mon soutien-gorge saumon apparaît. Jean fait un autre pas en avant. J’inspire doucement.

Le dernier bouton cède sous la pression de mes doigts. Je dégage doucement une épaule. Jean arrive enfin jusqu’à moi. Il saisit ma taille et me plaque contre son ventre chaud et dur. Il pose ses lèvres sur l’arrondi de mon épaule. Son souffle est brûlant.

Je halète sous l’assaut de sa bouche qui monte doucement dans mon cou avant de redescendre vers ma poitrine. Je laisse courir ma main sous sa chemise.

Mon escort boy fait sauter d’un geste expert l’attache de mon soutien-gorge, qui disparaît dans un froufrou sur le sol. Ma poitrine ainsi libérée jaillit pour mieux se retrouver prisonnière des mains de Jean. Ses mains m’électrisent et me brutalisent, en même temps qu’elles m’excitent. Mon sang bouillonne.

Mon gigolo fait rouler mes tétons entre ses doigts et lèche d’un coup de langue habile le lobe de mon oreille. Je gémis.

Mais je suis incapable de lui répondre, car il a descendu sa main bien plus au sud. Ses doigts se sont glissés sous ma robe et se sont insinués sous mon string minimaliste à la recherche de mon jardin secret.

Ils ont trouvé mes chairs gonflées et mouillées et jouent avec d’une façon insupportable.

Et alors qu’il me propulse lentement mais sûrement vers un plaisir phénoménal, il s’arrête, me soulève comme si je ne pesais rien et me pose sur le meuble de l’entrée.

Mon escort boy remonte brutalement ma robe sur mes cuisses, écarte d’autorité mes jambes, fait claquer mon string d’un geste sûr et plonge dans la moiteur de mon sexe.

Je crie, je tremble et je supplie. Je supplie un homme de continuer. Je suis devenue un pantin entre ses mains. Il suce, tète, lèche et joue avec mon clitoris comme aucun autre homme n’a su le faire avant lui et me fait connaître l’ivresse de la jouissance du lâcher-prise.

Découvrez ce que cache le puzzle de la sucette et contactez moi si vous voulez vivre ce moment avec moi.

 

Et chaque fois que j’approche de la délivrance, mon escort boy s’arrête un court instant avant de recommencer plus intensément encore. Il insère deux doigts au fond de mon intimité, explorant des recoins que je ne me connaissais pas.

L’orgasme qui se forme est comme un tsunami devient l’ivresse de la jouissance du lâcher-prise. La houle reflue loin, longtemps, et la vague monte, monte, monte.

Je suis en train de me consumer, et ça me fait presque mal tellement mon désir de sentir cet homme en moi est puissant.

Et puis ce mâle en rut se redresse. Il plante dans mes yeux son regard assombri d’un désir au moins aussi ombrageux que le mien. Mon escort boy ouvre rapidement sa braguette, délivrant sa monumentale érection.

Je suis au paradis. Non, je suis en enfer. Cet escort boy m’emmène dans les deux à la fois. Il est le mélange parfait d’autorité et de bienveillance.

De force et de douceur. D’épices et d’amertume. Il est l’équilibre quand je suis l’extrême.

J’attrape d’une main sûre son sexe et commence un langoureux va-et-vient. Il est au bord de l’explosion et son gland goutte déjà d’un plaisir trop longtemps retenu.

Mon escort boy s’écarte, sort un petit carré d’argent de sa poche, le déchire d’un coup de dents et le déroule sur lui. Il ne revient pas vers moi et se masturbe sous mes yeux.

Ses mots ont pour effet immédiat d’envoyer une nouvelle boule de feu directement dans le brasier qui alimente ma jouissance future.

J’écarte un peu plus les jambes et caresse mes cuisses du bout des doigts dans un geste délibérément provocateur.

Et là, c’est une apothéose de sensations. J’ai l’impression qu’il m’écartèle. Mais la brûlure fait bientôt place à quelque chose d’encore plus. Tout.

Est-ce que c’est parce que je ne sais pas qui il est ? Est-ce que c’est parce que j’ai l’impression que mon corps, lui, l’a reconnu comme celui que j’attendais ?

Je ne sais pas. Je ne sais plus. Je n’arrive plus à penser. Je me suis déconnectée de la réalité pour ne faire plus qu’un avec lui.

Je hoquète sous ses coups de boutoir toujours plus puissants. Je hurle en explosant. Littéralement, c’est l’ivresse de la jouissance du lâcher-prise.

Je me réveille doucement. Je n’ai jamais été aussi détendue de toute ma vie. Je plane.

Je suis nue et à plat ventre dans un lit dont les draps sentent le parfum de cet homme et le sexe que nous avons consommé ensemble. Un gentleman et une femme exigeante comme moi.

🎩🎩🎩

Avez-vous envie de vivre l’ivresse de la jouissance du lâcher-prise ? Voulez-vous le faire en toute sécurité ? Réservez une séance en ma compagnie et découvrez des sensations nouvelles de pure plaisir dans les bras d’un homme et sentez vous jolie, séduisante dans mes bras.

Je ne vous jugerai pas d’avoir envie de calins, de tendresse et de plaisir sans lendemain. Je sais ce dont vous avez besoin car je connaîs les femmes et je les aime. Vous avez des limites, je les respecterai. A vous de décider jusqu’où vous souhaitez aller.

Je vous transporterai dans la magie d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Vous oublierez tous vos soucis et pourrez lâcher prise lors d’une expérience unique dans un respect mutuel avec protection.

Offrez vous un service d’accompagnement premium pour profiter de la vie que l’on vit qu’une fois.

Au plaisir de vous faire plaisir, de vous faire rire, de vous divertir. Mais avant tout faisons connaissance autour d’un drink sans engagement et je vous dirai tout ce que vous brûlez de savoir.

Au plaisir de faire votre connaissance. Jean

Tel: +33755186013
Mail: man.jean@yahoo.fr
Website: https://escortboy.org/fr/rendez-vous/

 


  • 0
interview avec un escort boy copie

Interview avec un gentleman escort boy

Category:escort boy,gentleman,gigolo Tags : 

Prendre rendez-vous avec un escort boy ?

Interview avec un gentleman escort boy. Jamais vous n’êtes passée par cette case-là, même si vous avez toujours pensé qu’on a parfaitement le droit de s’offrir un gentleman pour la soirée, exactement comme on s’offre un grand hôtel ou un opéra.

Disons que cette configuration personnelle ne vous a jamais menée vers cette option jusqu’à ce jour. Cependant, dans le cadre de cette interview imaginaire, je répondrais à aux questions que vous vous posez surement sur moi. Il ne faisait aucun doute que mon expérience me permet de savoir beaucoup de chose sur la question du plaisir féminin. Alors laissez moi vous en dire plus sur le métier de faire monter les femmes au ciel.

Et surtout si vous ne trouvez pas la réponse à votre question, n’hésitez pas à m’écrire ou à m’appeler  pour que je vous réponde personnellement.

Vous vous présentez comme gigolo ou comme escort-boy ?

« J’hésite entre les deux. Escort-boy est une dénomination plus soft qui peut couvrir des activités de simple accompagnement et qui peut faire moins peur. Mais c’est souvent un leurre ou une excuse pour camoufler une demande d’intimité. Je trouve que gigolo est plus clair, même si le mot est péjoratif. Il en faudrait un autre. »

Qui sont les femmes qui font appel à vos services ?

« Je vois des femmes de tous les âges, de tous profils, de tous physiques, de toutes le couleurs parfois bleues comment la schtroumpfette, je plaisante mais je veux dire par la que chaque femme est un monde à découvrir.  Elle me contacte aussi pour toutes sortes de motifs différents. La seule constante, c’est qu’il leur manque quelque chose et qu’elles ont décidé d’agir. Elles ne savent pas toujours exactement pourquoi, mais elles se sentent poussées à le faire. La plupart me trouvent sur mon site Internet à partir d’une recherche sur Google.

Mon site reçoit énormément de visites par jour. Si on enlève les visites de pure curiosité (des hommes ou des femmes sans intention), il reste une bonne moitié de femmes qui sont intéressées, mais très peu oseront passer à l’acte et me laisser un message. Quand elles le font, c’est souvent un message très court, une simple bouteille à la mer. À partir de là, j’engage avec elles une conversation pour comprendre qui elles sont, ce qui les pousse, ce qu’elles espèrent, et comment je pourrais leur apporter ce qu’elles désirent sans parfois oser le formuler. »

Vous procédez toujours par messages écrits ?

« Ce n’est qu’un premier pas. Après, on peut se téléphoner, et je propose toujours un rendez-vous pour faire connaissance sans engagement et voir si nous avons un feeling mutuel avant de poursuivre de façon plus intime lors d’un simple massage. En se voyant, il y a beaucoup de questions et de réticences qui tombent tout de suite. Elles comprennent que je suis quelqu’un qui va les respecter et les écouter. De mon côté, je peux percevoir qui j’ai en face de moi et quelle est la nature de leur démarche. Je peux analyser la personne, capter des signaux non sensoriels avant de passer à la communication par la peau, où je comprendrai très bien tout ce qui est à faire ou ne pas faire. »

Est-ce que toutes celles que vous rencontrez pour une entrevue décident d’aller plus loin ?

« Certaines mettent un frein sur ce qui peut se passer, disant qu’elles ont envie d’attention et d’écoute, mais de rien de sexuel. Je comprends très bien ces réserves et je les respecte toujours. Mais quand nous avons bavardé pendant une heure, il est très rare qu’elles n’aient pas envie d’un rapprochement physique. Le pas le plus difficile, c’est de faire la démarche de me contacter.

Elles sont inquiètes, hésitantes, ne savent pas exprimer exactement ce qu’elles veulent, me disent qu’elles ne connaissent rien aux usages du milieu. Il n’y a pas de milieu. Nous sommes simplement un homme et une femme. Quand elles me voient, elles sont rassurées et apprécient que je prenne en main le déroulement des choses. C’est parfois moi qui m’occupe de réserver l’hôtel, ou alors je leur propose d’aller chez elle, si cela leur convient mieux. »

Que demandent-elles le plus souvent ?

« La plupart ont une demande d’intimité physique, mais qui ne s’exprime pas ouvertement, et pas prioritairement. Elles diront d’abord qu’elles ont besoin de se sentir désirées, appréciées, regardées. Ce sont souvent des femmes qui ont attendu des années avant d’aller chercher quelque chose ailleurs. Ce qui manque à beaucoup de femmes, c’est d’exister en tant que femme aux yeux de quelqu’un.

Elles ont vécu tout le temps pour les autres, le mari, les enfants, le bureau, et à 40, 45, 50, 60, 70, … ans elles se disent qu’elles ont mérité de s’occuper d’elles-mêmes et de s’offrir un peu de plaisir. Elles disent qu’elles aiment leur mari, qu’elles ne le quitteraient jamais, mais qu’il ne s’occupe pas assez d’elles qu’il est fainéant.

Mon sentiment, c’est que beaucoup d’hommes n’ont vraiment rien compris. Ils voudraient que leur femme leur donne plus de plaisir, mais c’est à eux de leur en donner d’abord, et surtout de l’attention, pour recevoir beaucoup plus ensuite. »

Donc, elles ne viennent pas pour le sexe ?

« Elles ne viennent pas chercher d’abord du sexe, mais plutôt l’attitude qui va leur donner envie de passer au sexe. C’est-à-dire qu’on s’intéresse vraiment à elles. Je ne comprends pas pourquoi tellement d’hommes se privent de cet immense plaisir de voir la femme s’ouvrir comme une fleur.

Le désir des femmes ne fonctionne pas comme celui des hommes. Un homme qui va chez une prostituée cherche à jouir. La femme qui vient chez moi cherche du plaisir, mais cela va passer par l’attention, la tendresse, le fait de se sentir importante aux yeux de quelqu’un, la sincérité de ma présence avec elle. Cela peut paraître paradoxal de venir chercher de la sincérité auprès de quelqu’un qu’elles paient. Pourtant c’est la vérité. Elles sentent que je suis sincère.

Je leur donne toute mon attention et ma tendresse. Quand je leur dis que j’ai passé un magnifique moment avec elle, elles rougissent de plaisir tout en pensant : c’est tellement sincère qu’on dirait que c’est vrai. Mais c’est vrai ! Je suis toujours complètement avec elles. Je me donne émotionnellement autant que physiquement. »

Et vous pouvez le faire autant de fois que vous voulez ?

« Non, je ne peux pas voir plus d’une femme tous les deux jours afin de pouvoir garantir la qualité des mes services. Elle doit être le centre de mon attention. Je veux me réjouir de la rencontrer, ne penser qu’à elle. »

Est-ce que vous pouvez vous montrer performant en toutes circonstances ?

« Cela peut paraître incroyable, mais cela tient à tout ce qui s’est déroulé pendant la prise de contact et pendant le premier rendez-vous. Autant cet entretien est nécessaire pour la femme qui a besoin d’être rassurée sur mon compte, autant il l’est aussi pour moi qui ai besoin d’apprendre à la connaître pour être en mesure de la désirer.

Je ne désire pas sur commande n’importe quelle femme qui passe devant moi. Je désire quelqu’un qui est venu vers moi et qui m’a laissé voir un peu de sa vie et de sa personne. Que ce soit psychologiquement ou physiquement, il y a toujours quelque chose de séduisant et d’attirant chez une femme. Je n’ai pas de type de femme, même dans la vie privée, j’ai eu des copines très minces ou très grosses, petites ou grandes, brunes ou blondes, de toutes les races peu importe.

Ce qui compte, c’est qu’il y ait quelque chose qui me plaît, et je me focalise là-dessus. D’ailleurs, je trouve qu’une femme qui éprouve du désir, c’est déjà magnifique et irrésistible. C’est un terrible aphrodisiaque pour moi. »

Vous voyez souvent des femmes mariées ?

« Je ne saurai le dire, je ne compte pas mais certaines femmes ont un conjoint, d’autres sont seules par choix mais elles ont parfois de tendresse quand même. Elles viennent vers moi en disant qu’il y a longtemps qu’elles n’ont plus fait l’amour, même si elles ont eu un rapport sexuel la veille. Il a duré dix minutes, quinze minutes, et l’homme n’a pensé qu’à son plaisir à lui.

Elles ne reçoivent plus de compliments, ne se sentent pas désirées, pas écoutées. Ce sont des femmes magnifiques, de vraies perles, et leur mari les néglige. Quand elles viennent chez moi, je leur donne toute mon attention, et elles s’épanouissent comme des fleurs qui ont besoin d’eau pour s’ouvrir. Elles ont le sentiment de renaître, et bien souvent, le couple va s’en porter mieux. Elles vont consacrer de l’énergie à réveiller l’étincelle chez lui. Tout le monde y gagne, même si le mari n’est pas toujours conscient du déclencheur… »

Les femmes mariées viennent toujours à l’insu de leur mari ?

« Pas toujours. Certaines le disent. Cela peut même être un jeu entre eux. Elles ont du plaisir avec moi, et eux en ont lorsqu’elles racontent ce qu’elles ont fait avec moi. Il y a une femme que j’ai vue chaque semaine pendant un an et demi. C’était son mari qui payait nos séances. Il travaillait à l’étranger, ils ne se voyaient pas très souvent. Il avait compris qu’elle risquait d’être en manque et il préférait contrôler ses escapades tout en minimisant les risques d’attachement. J’ai été très fier quand elle lui a demandé comme cadeau de Noël de passer une nuit entière avec moi. »

Quelle est l’importance de l’orgasme pour les femmes qui viennent vous voir ?

« Je vois pas mal de femmes qui viennent vers moi parce qu’elles en ont marre de ne pas jouir avec leur partenaire ou leur mari. Beaucoup me disent : “Avec mon mari, ça dure dix minutes. Je n’ai même pas le temps de monter en température que c’est déjà fini. Et je dois me satisfaire toute seule après, pendant qu’il dort.” Certaines n’ont jamais eu d’orgasme en dehors de la masturbation.

Elles viennent me voir en disant : “Vous êtes ma dernière chance. Si ça ne marche pas avec vous, je laisse tomber.” Et ça marche souvent la première fois, parfois la deuxième. Elles peuvent avoir 30, ou 40, ou 50 ans ou plus, parfois elles sont veuves ou grand-mère ; je prends simplement mon temps, je me consacre à elles totalement. Quand je commence à stimuler leur point G, elles découvrent des sensations, elles me demandent : “Mais qu’est-ce que tu es en train de me faire ?”, preuve que cela ne leur était jamais arrivé. Ce n’est pas très difficile de faire jouir une femme.

’abord il faut qu’elle le désire – ce qui est le cas pour toutes celles qui viennent vers moi. Ensuite il faut prendre son temps et chercher ses points sensibles. Pour les femmes qui ont rarement atteint l’orgasme en couple, c’est souvent leur priorité. Pour les autres, c’est plutôt de se sentir désirée, et cela va les conduire au désir, puis à l’orgasme. »

Est-ce que vous avez des pratiques différentes d’un homme « normal » ?

« Disons que je me contrôle très bien. Je me suis entraîné à retarder mon éjaculation, grâce à deux bonnes techniques. Et puis je connais bien les différents moyens de donner du plaisir à une femme. Ils sont bien plus diversifiés que la simple pénétration. Personnellement, j’adore les femmes fontaines mais ce n’est pas un obsession pour moi et cela ne doit pas l’être pour elle.

Dans les statistiques, on dit que 10 % des femmes sont fontaines, mais ce sont seulement celles qui sont déjà révélées. Avec moi, c’est plutôt huit sur dix, dont sept ne le savaient pas. Avant de tenter ce qui le déclenche, je demande d’abord si elles veulent essayer. Presque toutes sont demandeuses, et celles qui ne le sont pas reviennent plus tard en demandant d’essayer (elles se sont renseignées entre-temps). Parfois, elles me disent d’arrêter parce que ça leur donne envie d’uriner.

J’arrête et je leur dis d’aller aux toilettes. La vessie est tout à fait vide. Ensuite, je recommence, et la même impression réapparaît tout de suite. Et si elles arrivent à se laisser aller, ça va jaillir. J’ai deux ou trois phénomènes dans mes clientes. Avec l’une d’elles, j’ai une vraie symbiose physique et on travaille la chose ensemble parce que ça l’intéresse beaucoup. Plus on travaille, plus la quantité augmente.

Elle sait aussi le provoquer toute seule, et ça l’amuse beaucoup de rendre le jet très visible en écartant le sex-toy au bon moment (tandis que quand ma main ou mon sexe sont à l’intérieur, l’eau sort en ruisselant). Elle est toujours fontaine avec moi, mais quand elle fait l’amour avec d’autres partenaires, elle ne peut pas toujours se laisser aller, et trouve que c’est beaucoup moins bon. Je précise qu’elle a 65 ans et qu’elle est ménopausée.

Pour que ça marche, c’est important de le désirer, mais parfois il faut simplement faire venir ce désir à la conscience. Toutes les femmes à qui j’en parle aiment l’idée, et toutes celles avec qui ça marche sont étonnées et flattées de l’être. C’est évidemment un grand plaisir pour moi d’être celui avec qui c’est arrivé. Certaines me demandent d’apprendre la technique à leur mari, mais je refuse. Je préfère qu’elles ne sachent pas ce que je fais exactement, car cela leur permet de profiter d’un déferlement de sensations qui a quelque chose de magique.

J’obtiens des éjaculations en stimulant le point G avec les doigts, mais aussi par la pénétration. Quand je suis à l’intérieur d’une femme et qu’elle se met à couler, je suis pris dans cette chaleur et c’est très difficile de résister. Je dois mobiliser mes techniques de retardement à 110 %. Je pourrais me laisser aller, mais il vaut mieux que je résiste car, dans cinq minutes, elle en voudra encore, et dans dix minutes encore. »

Vous voyez beaucoup de femmes multi-orgasmiques ?

« Oui, en tout cas bien plus que dans mon expérience privée, et je ne me l’explique pas vraiment. Quand j’avais des copines, la plupart étaient mono-orgasmiques. Maintenant que j’ai des clientes, la plupart sont multi-orgasmiques. Est-ce que cela tient à la différence dans la relation, à l’absence d’enjeu à long terme ? Mystère. Une minorité, disons 20 %, est multi-orgasmique illimitée, c’est-à-dire que ça peut venir coup sur coup, en rafale, puis on se repose et on recommence une nouvelle série, ainsi tant qu’on veut. Avec une majorité, disons 60 %, on peut continuer la stimulation après l’orgasme, et au bout d’une dizaine de minutes elles vont remonter à coup sûr vers un nouvel orgasme. Avec les autres, on peut continuer aussi, mais ça ne revient pas toujours. »

La fontaine se produit toujours au moment de l’orgasme ?

« Non, elle peut survenir indépendamment. Dans mon expérience, la fontaine n’est pas très souvent associée à l’orgasme, mais elle apporte du plaisir. Plaisir de se lâcher, plaisir de l’avoir eue, envie de recommencer. Je n’ai pas connu de femme qui n’ait pas trouvé ça très agréable, excitant, jouissif. J’ai des clientes qui peuvent couler plusieurs fois avant d’atteindre l’orgasme.

Certaines ne se rendent pas du tout compte du volume qu’elles expulsent. Elles sentent une chaleur et c’est tout. Mais si je prends leur main juste avant et que je continue de stimuler, elles sentent le jet et trouvent ça vraiment impressionnant. Le nombre de fontaines est très variable d’une femme à l’autre.

Mais en principe il n’y a pas de limite. Sauf qu’au bout d’un temps, il y a une fatigue ou une irritation des tissus qui fait que ça devient moins agréable. Si on reste dans l’agréable, ça peut aller entre six et dix fois dans la même séance. »

Est-ce que vous prenez du plaisir pour vous dans une séance ?

« Je vais jusqu’à l’orgasme environ huit fois sur dix, car les femmes aiment beaucoup me voir prendre mon plaisir. Pour les femmes, le plaisir de l’homme compte beaucoup, alors que les hommes se soucient beaucoup moins du plaisir de la femme.

Une ou deux fois sur dix, je ne vais pas jusqu’à l’orgasme parce que je vois qu’elle est satisfaite et qu’elle ne tient pas à poursuivre. Dans ce cas, il ne faut pas en rajouter. Ce serait goujat de faire sentir que je veux me satisfaire. C’est son plaisir à elle qui compte. Si elle me demande pourquoi je n’ai pas joui, alors on peut aviser. Souvent, je me retiens depuis une heure.

L’orgasme masculin, c’est quelque chose qui fonctionne assez bien chez tout le monde, mais on ne se doute pas assez à quel point on peut le développer et le travailler. Tout est dans la gestion du temps. Depuis que je fais l’amour “en professionnel”, il ne m’est arrivé qu’une fois ou deux de craquer trop tôt.

Cela a été pris pour un compliment, parce qu’elles étaient flattées d’avoir été irrésistibles. Mais pour moi c’est vraiment quelque chose à éviter, d’abord parce que la femme doit être comblée en premier, et ensuite parce que même pour moi c’est loin d’être aussi bon. Jouir en ayant retardé le moment et en choisissant exactement quand, c’est beaucoup plus fort que de se laisser aller comme un petit garçon. »

Est-ce que certaines vous demandent de réaliser des fantasmes ?

« Oui, cela arrive généralement après deux ou trois entrevues. Quand elles se sentent à l’aise et déshinibées, elles disent : “Tiens, la prochaine fois, j’aimerais qu’on fasse ça ou ça.” Je peux vous dire ce qu’on me demande le plus souvent. D’abord, c’est les yeux bandés ou le corps entravé légèrement, de sorte qu’elles se sentent livrées sans défense.

Ensuite, ce sont des contraintes plus fortes, comme de maintenir la tête dans l’oreiller, de serrer la gorge ou de mimer un viol. Elles aiment résister pendant un moment, puis s’abandonner progressivement. Il y a un simulacre de violence, mais elles l’acceptent parce qu’elles ont totalement confiance et savent que pour rien au monde je ne leur ferais mal.

Il y a des demandes de scénarios érotiques, comme de faire l’amour à l’extérieur, dans la voiture, etc. Certaines me demandent d’éjaculer dans leur bouche parce qu’elles ne l’ont jamais fait et pensent qu’elles n’aiment pas, mais ont envie d’essayer pour voir. Une fois sur deux, elles aiment ça. Puis la sodomie. Là aussi, elles manquent d’expérience et se méfient, mais ont envie d’essayer. »

Pourquoi essaient-elles avec vous et pas avec leur partenaire ?

« Parce qu’elles savent qu’elles sont en de bonnes mains. Elles ont confiance dans ma façon de faire, dans mon expérience, dans mon intention. Je suis doux, je prends tout mon temps, je ne les brusque jamais. Parfois, je fais exprès d’être si lent qu’elles me supplient de passer à l’étape suivante. C’est leur désir à elles qui doit mener le rythme des découvertes.

Et puis aussi, elles viennent chez moi parce que cela ne crée pas de précédent avec le mari. Si elles acceptent ou proposent une pratique avec lui, elles ont peur de devoir le faire tout le temps. Avec moi, c’est juste un essai. Ça n’engage à rien. Elles sont comme dans un laboratoire, un banc d’essai. Elles ont le droit de ne plus me revoir. »

Et elles transposent ce qu’elles ont appris dans leur vie de couple ?

« Oui, dans beaucoup de cas, ce qu’elles font avec moi va leur servir directement dans leur couple. Beaucoup me disent que leur mari les trouve plus rayonnantes, plus épanouies et que grâce à ça ils font des choses qu’ils n’avaient jamais faites. L’une m’a dit qu’elle avait été voir un concert avec son mari, et qu’au retour ils se sont arrêtés en route pour faire l’amour dans les bois. C’est fabuleux quand on sent qu’on a fait du bien à une vie de couple, que quelque chose de positif s’est mis en route entre eux.

Évidemment, il y a aussi des cas moins heureux où le mari ne souffre plus la comparaison après. Elles ont ouvert la porte sur une autre réalité et n’acceptent plus de “se contenter de si peu”. Ce sont des couples qui se séparent peu après, mais je pense qu’ils l’auraient fait de toute façon.

Ils n’avaient aucune symbiose sexuelle. Typiquement, ce sont des femmes qui disent que leur plaisir à elle n’intéresse pas du tout leur mari. C’est fatigant et à quoi ça sert ? Si elle jouit pendant qu’ils font l’amour, tant mieux pour elle, et sinon tant pis. Il ne va pas modifier son scénario. Il fait ce qu’il faut pour lui, et qu’elle prenne ce qu’elle veut. Mais ça ne marche pas ainsi.

Le corps des femmes n’a pas la même temporalité que celui de l’homme. Si la femme jouissait en moyenne après cinq minutes de pénétration, il y aurait infiniment plus d’orgasmes féminins, mais ce n’est pas le cas. Il faut travailler plus longtemps. Du coup, elles restent sur le quai et le mari s’est déjà endormi. »

Vous voyez beaucoup de femmes qui n’ont jamais d’orgasmes pendant les rapports en couple ?

« Oui, ou qui en ont très rarement. Certaines n’ont jamais eu d’orgasmes avec aucun homme, alors que seule elles en ont. Avec moi, ça vient presque toujours la première fois, ou alors la deuxième. Je ne crois pas que l’explication est seulement technique.

C’est surtout le sentiment que je leur donne d’être séduisantes et désirables, et la façon d’amener le rapport sexuel par des préliminaires. Et puis je suis un grand adepte du point G, que je stimule longtemps avec mes doigts. Après cette caresse, il y a un pas immense qui est franchi dans la lubrification, dans l’excitation, dans la confiance et l’abandon. Elles sont prêtes. »

Vous dites qu’une motivation, c’est de se sentir désirée. C’est tellement important ?

« C’est capital. Beaucoup de femmes ont des complexes sur leur physique. Elles se trouvent moches ou grosses, alors que souvent ce n’est pas le cas du tout. Mais elles ont un mari qui les rabaisse, qui ne leur fait jamais un compliment, qui s’occupe continuellement d’autre chose, alors elles se sentent de moins en moins attirantes. Dans ce cas-là, elles viennent me voir parce qu’elles ont envie d’être désirées et, en même temps, elles n’arrivent pas à y croire, tellement elles ont perdu l’habitude.

Je ne le fais jamais, car je veux jouer précisément avec mon désir et pas sur un mode mécanique. Quand cette hypothèse est écartée, elles sont sûres de connaître la solution : c’est que je pense à quelqu’un d’autre. Leur manque de confiance en elles est tel qu’elles ne pensent pas pouvoir être désirées.

« Mais une fois que ce doute est passé, elles se sentent transformées. Elles me disent souvent : “Depuis que je t’ai rencontré, je reçois beaucoup de compliments. Les gens me trouvent épanouie, rayonnante.” L’effet que je leur fais va bien au-delà de ce qu’elles espéraient. Elles pensaient s’offrir un moment de bien-être, et elles ressortent en se sentant une autre femme. »

Est-ce qu’elles n’obtiendraient pas la même chose en prenant un amant ?

« C’est possible – si c’est un homme qui est vraiment attentif à elles, et pas centré sur lui-même comme l’est déjà leur mari. Passé les premiers rendez-vous, il risque vite de tomber dans des conversations assommantes sur son boulot et ses problèmes avec sa femme. Moi, je ne suis là que pour m’occuper d’elles. Et puis, sur le plan sexuel, un amant peut être plus ou moins doué, c’est tout à fait aléatoire… » L’amant est aussi un risque pour la femme mariée qui souhaite rester avec son mari sans contrainte extérieure.

Et elles ne tombent jamais amoureuses ?

« Si, bien sûr, cela arrive. Et c’est là que l’argent me sauve. Avant de faire ce métier, j’étais plutôt dragueur, j’adorais séduire des femmes, et puis j’avais tout le mal du monde à gérer les problèmes d’attachement. Maintenant, c’est clair dès le début. Je ne suis pas là pour avoir des projets de couple. Elles le savent, et d’ailleurs la majorité vient aussi pour ça, parce qu’elles cherchent autre chose.

Je suis comme un chef dans un restaurant, qui met tout son art et sa sincérité dans ses plats, car il a envie de satisfaire ses clients, et d’entendre qu’ils ont apprécié sa cuisine. Pour autant, il ne va pas cuisiner gratuitement. Il tient un restaurant, et c’est ainsi qu’il gagne sa vie. Je suis un cuisinier du plaisir qui adore recevoir de vrais gourmets et qui se coupe en quatre pour qu’ils s’extasient sur sa cuisine. »

Et vous ne tombez jamais amoureux ?

« En générale Non, en fait c’est arrivé un fois et j’ai souffert. Pourtant, je m’attache à chacune de mes clientes. Elles sont merveilleuses. Elles m’attirent. J’aime les revoir. Parfois elles me manquent. Mais j’ai besoin de garder ma liberté. Avant d’en faire un métier, j’ai souvent accepté un semblant de relation pour obtenir la relation sexuelle. Et après, bonjour les dégâts. J’ai fait beaucoup souffrir. Mais je savais que sur le plan sexuel je récoltais des commentaires élogieux. Elles n’avaient jamais connu un homme qui aimait les femmes de cette façon-là. »

Mais il faut avoir une passion pour les femmes ?

« C’est vrai. Je prends un plaisir fou à leur donner du plaisir. Le spectacle de leur extase et de leur reconnaissance est infiniment gratifiant pour moi. Je prends un pied formidable à goûter et caresser leur sexe. L’intérieur est d’une diversité inouïe, à la fois dans la taille, la texture, la tonicité. C’est toute une biodiversité. Et encore plus pour les vulves, c’est infiniment différent d’une femme à l’autre. Il y en a de toutes sortes, et c’est toujours beau. Il y a tellement à contempler que je ne peux pas m’en lasser. »

Est-ce un métier qui va se développer ?

« Je l’espère, parce que les femmes ont le droit de prendre leur sexualité en main. Mais il y a toujours un gros problème d’acceptabilité sociale. Les femmes ne viennent pas chez moi par le bouche-à-oreille, parce qu’en général elles n’en parlent à personne. Celles qui le disent à leur meilleure amie le regrettent souvent, parce qu’elles sont jugées immédiatement. Ou bien, si l’amie est tolérante, elle s’inquiète au bout d’un moment. “Tu ne peux pas continuer avec lui. Ce n’est pas quelqu’un pour toi. Tu vas t’attacher à lui.”

***

Avez vous envie de réaliser vous-même une Interview avec un gentleman escort boy. Avez-vous envie vous aussi d’en savoir plus sur comment vous sentir femme ? Voulez-vous vivre le repas romantique au restaurant ? Réservez une séance en ma compagnie et découvrez des sensations nouvelles de pure plaisir dans les bras d’un homme et sentez vous jolie, séduisante dans mes bras.

Je ne vous jugerai pas d’avoir envie de câlins, de tendresse et de plaisir sans lendemain. Je sais ce dont vous avez besoin car je connais les femmes et je les aime. Vous avez des limites, je les respecterai. A vous de décider jusqu’où vous souhaitez aller.

Je vous transporterai dans la magie d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Vous oublierez tous vos soucis et pourrez lâcher prise lors d’une expérience unique dans un respect mutuel avec protection.

Offrez vous un service d’accompagnement premium pour profiter de la vie. Laissez moi vous séduire lors d’un repas romantique au restaurant avant de vous emporter au delà de vos fantasmes les plus fous.

Au plaisir de vous faire plaisir, de vous faire rire, de vous divertir. Mais avant tout faisons connaissance autour d’un drink sans engagement et je vous dirai tout ce que vous brûlez de savoir.

Au plaisir de faire votre connaissance. Jean

Tel: +33755186013
Mail: man.jean@yahoo.fr
Website: https://escortboy.org/fr/rendez-vous/


  • 0
au lit avec mon escort boy

La magie érotique d’une soirée

Category:escort boy,escort service,gentleman Tags : 

La magie érotique d’une soirée. A 19h30 précise, l’interphone retentit dans votre appartement. Vous êtes un peu stressée mais vous essayez de camoufler votre intimidation derrière un sourire accueillant. Vous m’ouvrez la porte d’entrée.

Mes yeux d’escort boy se posent avec attention sur vous. Je vous regarde droit dans les yeux, tout sourire, une bouteille de vin à la main, que je vous tends.

Nous nous observons longuement avant de nous faire la bise. Jamais telle salutation ne vous avait chamboulé autant. Le premier contact de mes joues contre les vôtres est tout bonnement électrisant. Mon parfum masculin, léger, paisible, vous détend immédiatement.

De mon côté, je suis toujours émerveillé par une femme que je rencontre pour la première fois. Je vous fais un petit compliment sur votre robe.

Toujours sur le seuil de la porte d’entrée, je sens monter en moi un désir charnel incomparable, je voudrais vous faire l’amour là, ici, sur le paillasson, puis dans la cuisine et enfin sur le canapé du salon.

Mon assurance ne fait qu’attiser votre désir. Vous m’offrez un verre de vin pour faire connaissance. Et le vin aidant, le contact est passé instantanément. Vous me posez beaucoup de questions sur mes activités car vous êtes aussi curieuse que charmante ; puis vous me racontez votre vie, votre solitude et comment vous avez découvert mon site et les histoires érotiques qui vous plaisent et celle que vous aimez moins.

Nos yeux se battent en duel. Un combat visuel qui dégouline de désir. Nous nous mangeons avec les yeux, Je semble lire dans vos yeux « J’ai envie de toi, comme une folle. Enlève moi ma robe, parcours mon corps de tes mains ; embrasse moi. Prends-moi, je suis à toi.

Je vous hypnotise… Depuis tout à l’heure je vous parle, vous ne m’écoutez que d’une oreille. Mes lèvres qui bougent vous déconcentrent, vous aimeriez qu’elles soient sur vous, dans votre cou, dans vos seins, dans votre chatte. Je dégage un de ces trucs qui vous rend folle.

Vous avez envie de tendresse

Vous avez envie de tendresse

Vous n’avez pas eu envie de quelqu’un comme ça depuis des années, vous mouillez rien qu’à vous imaginer dans mes bras. Et puis mes mains, dessinées, gracieuses, vous avez envie de me lécher les doigts, et puis ma queue aussi.

La magie érotique d’une soirée. Nous nous installons sur le canapé, l’un à côté de l’autre. Je prends une de vos jambes, la caresse du bout de mes doigts de la cheville au haut de votre cuisse, puis redescends et enlève votre chaussure. Le même sort attend l’autre jambe. Vous fermez les yeux et profitez des sensations, que vous recevez qui sont décuplées.

Et puis j’enlève votre robe, descends la fermeture éclair : nous nous levons pour finir de l’enlever et vous vous collez à moi. Mes mains viennent parcourir sensuellement vos seins, votre ventre, vos épaules. Vous êtes nue et mon sexe à travers mon pantalon est collé contre vos fesses.

Vous vous retournez et me faites asseoir dans le canapé. En passant votre main dans mes cheveux, vous rapprochez ma tête de votre jardin secret. Ma langue est chaude et douce. Doucement au début… Je vous fouille un peu partout. J’ai une langue dans votre vulve qui vous fait un bien fou.

Vous entourez votre jambe droite autour de mon cou et d’une main, prenez la mienne et la posez sur vos tétons. Mes doigts d’escort boy jouent avec. Vous êtes au septième ciel, votre souffle accélère dangereusement, vous gémissez de plaisir, vous vous sentez venir.

Vous écartez, avec regret, ma bouche masculine de votre féminité, me poussez contre le dossier du canapé pour monter à califourchon sur moi.

La magie érotique d’une soirée. Vous êtes follement excitée, vous avez besoin que je vous remplisse. Un petit coup de langue par-ci, une petite morsure par là. Vous voulez me mettre nu, me sucer la queue. Premier bouton, deuxième, troisième, quatrième il y a vraiment trop de boutons sur ma chemise.

Vous adorez vous faire sucer les seins, je malaxe vos fesses et vous touche le clito, vous n’en pouvez plus, vous voulez que je vous pénètre franchement, vous êtes sur le point de jouir.

Le plaisir de l'amour avec un gentleman

Le plaisir de l’amour avec un gentleman

Tout en se faisant allègrement lécher les seins par ma langue friande de reliefs variés, vous défaites ma ceinture, ôtez le bouton puis la braguette du pantalon qui vous sépare de votre objectif. Vous enlevez mon pantalon et ensuite mon caleçon.

Vous avez toujours rêvé de faire une bonne pipe à un escort boy pour le faire jouir, lui donner du plaisir grâce à votre bouche. Vous faites ça super bien, vous vous cambrez pour me faire voir vos fesses.

Vous enfoncez ma grande queue dans votre bouche, effectuez des va-et-vient comme une professionnelle, léchez, sucez, aspirez, caressez l’ensemble du sexe, des testicules au gland. Tout d’un coup, vous vous retrouvez allongée sur le canapé. Mes bras vous ont attrapé et vous ont relevé en une fraction de seconde. Je suis à présent au dessus de vous.

La magie érotique d’une soirée. Folle de plaisir et d’excitation, vous attrapez ma queue et la frottée contre votre clitoris. Vous adorez ce plaisir, nous nous embrassons passionnément et après m’avoir enfilé un préservatif vous faites, enfin, glisser mon dard turgescent dans votre grotte magique.

Explosion de sensations dans votre bas ventre. A intervalles réguliers, J’enfonce mon instrument en vous comme un musicien de l’amour. Je tape franchement, et exactement à l’endroit qui vous fait jouir. En vous prenant par les cheveux et en vous gémissant dans l’oreille comme ça, je vous donne l’impression de vous prendre sans scrupule. Vous aimez ça. Sur le point de jouir, vous décidez toutefois de ne pas en rester là. Vous vous écartez et me faites allonger. Je ne me laisse pas faire, attrape vos hanches rebondies de femme enfiévrée de plaisir et vous soulève et vous emmène dans votre chambre.

Agrippée à moi, vous m’embrassez goulûment pendant que je vous transporte virilement à l’autre bout de l’appartement. Je vous plaque contre le mur, je fais rebondir vos fesses contre mon sexe. Nos deux corps se frottent l’un contre l’autre. Moites, chauds, nous nous agitons avec vigueur et passion. Vous allez bientôt jouir, Vous le sentez, Vous êtes au bord de l’implosion. Je vous dépose sur le lit : vous me grimpez dessus sans hésiter pour vous empaler sur ma virilité triomphante, Une cadence parfaite, votre cerise, elle, s’excite copieusement sur mon pubis.

Ce moment ou vos yeux se ferment pour jouir

Ce moment ou vos yeux se ferment pour jouir

Ca faisait si longtemps que vous ne vous êtes pas déhanchée comme ça sur un homme. Vous allez venir. Entre deux hurlements de plaisir et malgré ma main sur votre bouche, vous arrivez à articuler :

« Viens avec moi. Viens avec moi je vais jouir. Vas-y lâche tout.»

Même les voisins d’à côté ont entendu nos orgasmes simultanés. Alors que vous vous étendez sur mon torse, Je finis par jouir aussi. Nous restons comme ça un long moment, l’un dans l’autre, en sueur mais heureux, essoufflés mais satisfaits. Mes mains se baladent tranquillement sur votre corps puis je vous serre très fort dans mes bras.

🎩🎩🎩

Comment prendre du plaisir sans risque avec un homme qui sait faire l’amour ? Dans un moment de pure sensualité, dans les bras d’un vrai gentleman. Pourquoi vous privez vous de prendre du plaisir en compagnie d’un homme du monde qui vous traitera avec tout le respect que vous méritez et ne vous jugera pas d’avoir envie de tendresse et de plaisir après une rupture ou si vous êtes délaissée par les hommes. Je vous aidera à vous tourner vers l’avenir pour renaître, une nouvelle femme décomplexée.

Laissez moi vous donner ce que vous voulez dans la magie érotique d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Vous voulez explorer tous les secrets de votre sensualité et lâcher prise pour évacuer votre stress lors d’une expérience de divertissement pour adulte unique dans un respect mutuel avec protection. Ne passez pas à côté de cette expérience, découvrez comment prendre du plaisir comme personne.

Au plaisir de vous connaître, de vous séduire, de vous faire rire, de vous divertir. Mais avant tout faisons connaissance autour d’un drink sans engagement et je vous dirai tout ce que vous brulez de savoir. Mais n’oubliez jamais que l’on ne vit qu’une fois…

Au plaisir de faire de cette rencontre. Jean

TEL/SMS/WHATSAPP: +33755186013
Mail: man.jean@yahoo.fr
website: http://www.escortboy.org


  • 0
Baiser torride avec mon escort boy

Amour à la carte avec escort boy pour femme exigeante

Category:escort boy,escort masculin,escort service Tags : 

L’amour à la carte avec escort boy pour femme exigeante

Mise en bouche

Pendant que vous choisirez votre formule de plaisir et vous désaltèrerez de quelques bulles, ma langue de fin connaisseur saura vous déguster dans de savants préliminaires qui vous feront mouiller.

Entrée

Mes mains sauront vous caresser lors d’un massage assaisonné d’un zeste citronné afin de relever votre douce saveur iodée.

Plat de Poisson

Votre désir renaîtra de ses cendres car prise dans mes filets vous aller vous consumer par une irrésistible envie de sentir mes doigts vous pénétrer.

et/ou

Plat de Viande

Madame,  votre chair salée et poivrée par ma virilité, vous rêvez d’être emportée dans un orgasme qui vous fera griller d’un plaisir inavoué.

Fromage

Qu’il soit doux ou fort, ce moment sera un intermède pour vous embrasser et vous faire sentir combien il est bon de se faire aimer par un gentleman passionné.

Dessert

Et pour finir, un câlin de fruits défendus en sorbet suivi par un café arrangé pour parfaire ce dîner, et un dernier bonbon, que ma bouche saura embrasser pour me laisser de vous une petite note sucrée… salée !

Bien entendu, le tout sera accompagné des vins les plus fins pour vous enivrer et d’un peu d’eau de votre fontaine pour me désaltérer.

L’amour à la carte avec escort boy pour femme exigeante. Au plaisir de vous servir un menu ou à la carte. N’oubliez pas de réserver.

Jean, Escort boy hétéro pour femmes exigeantes ou couples
Tel: +33755186013
Mail: man.jean@yahoo.fr
Website: http://escortboy.org


  • 0
Le rêve américain avec un escort boy parisien

Le rêve américain avec un escort boy parisien

Category:escort boy,escort service,gigolo Tags : 

Le rêve américain avec un escort boy parisien. Cela faisait une semaine que cette américaine vivait à Paris, et elle avait demandé à un escort boy de lui faire visiter la forêt de Fontainebleau. Grande et menue, elle avait de longs cheveux blonds et des yeux bleus. Ses seins étaient particulièrement gros et ronds par rapport à sa petite taille, et le gentleman ne pouvait s’empêcher de les regarder à l’occasion. La belle avait l’habitude de porter des décolletés particulièrement sexy.

Ils étendirent les serviettes près d’un tronc d’arbre au milieu de la clairière. La femme lui souriait timidement. Jean avait apporté un panier de victuailles avec du champagne. La femme retira ses chaussures pour se détendre. L’escort boy remarqua qu’elle avait mis un vernis à ongles rouge sur ses doigts de pied assorti à son rouge à lèvres. Il ne put s’empêcher d’admirer ses jolies jambes et ses cuisses d’opale sous son short blanc. La femme s’étendit de tout son long sur sa serviette, puis tourna son visage vers le ciel en fermant les yeux.

Il faisait chaud au mois d’aout et la femme écarta doucement les bords du décolleté de son débardeur, révélant ainsi la douce chair de ses seins. Puis soudain, elle rouvrit les yeux, prenant l’escort boy sur le fait alors qu’il matait sa poitrine.

Lentement, la belle posa sa main sur sa poitrine, et écarta un peu plus les bords de son décolleté afin de dévoiler plus encore ses seins sur lesquels tombaient ses cheveux blonds. Puis elle se mit à les caresser doucement tout en fixant Le gentleman droit dans les yeux.

L’escort boy avala sa salive sans cesser de fixer la paire de seins affriolante de la femme. Et puis soudain, la blonde déboutonna le haut de son débardeur. Maintenant, Le gentleman pouvait apercevoir une partie des mamelons roses des seins de la femme, qui continuait à caresser sa poitrine de façon ingénue tout en lui souriant.

Toute son attention se portait sur ses gros seins. Il sentait sa virilité en érection buter contre son pantalon, et le désir foudroyant qu’il ressentait pour la femme l’empêchait de penser clairement.

N’y tenant plus, le gentleman se leva pour s’asseoir près d’elle. L’escort boy darda sa langue chaude et humide dans la bouche de La femme, puis l’escort boy saisit ses gros seins à pleines mains et se mit à les malaxer. Ils étaient si doux, et si moelleux.

l'escort boy saisit ses gros seins à pleines mains et se mit à les malaxer

l’escort boy saisit ses gros seins à pleines mains et se mit à les malaxer

Le rêve américain avec un escort boy parisien. La dame se mit à gémir. Le gentleman l’allongea sur l’herbe tendre et continua à embrasser ses lèvres roses, enroulant sa langue autour de la sienne. Elle pouvait sentir sa queue dure contre son short maintenant, et elle mouillait comme jamais.

L’escort boy abaissa le short de la femme, découvrant ainsi son string en dentelle blanche. Il saisit son joli petit cul et malaxa ses fesses avidement tandis que la femme déboutonnait la ceinture du gentleman avant de baisser son pantalon. Ensuite, L’escort boy goûta aux seins merveilleux de l’américaine, léchant leur chair tendre et suçant ses tétons roses durcis par le désir. La dame haletait de plus en plus vite.

N’y tenant plus, Jean baissa le string de la dame, découvrant ainsi sa chatte rasée et offerte à ses désirs les plus salaces. Il jeta un dernier coup d’œil derrière lui, à la fois inquiet d’être pris sur le fait et excité par l’interdit, puis il se pencha pour goûter à cette chatte, passant sa langue avide sur les lèvres roses et douces de sa vulve délicate.

Le rêve américain avec un escort boy parisien. Elle poussa un petit cri tout en malaxant ses gros seins. Il suçota chacune des petites lèvres de son jardin secret, puis fit glisser sa langue sur son clitoris en feu. La femme poussa un nouveau cri, et elle leva la tête pour le regarder faire en plissant ses jolis yeux bleus.

L’escort boy s’agenouilla, écarta les cuisses de l’américaine et enfila un bout de latex, puis enfonça lentement sa barre de fer dans la grotte secrète étroite et mouillée de la femme. L’intimité de la femme formait le plus doux des fourreaux autour de son pénis turgescent, et l’escort boy dû se retenir pour ne pas exploser immédiatement en elle. Il décida d’aller et venir lentement dans son intimité afin de faire durer le plaisir, et ce, malgré le risque qu’ils couraient au milieu de la forêt.

L'escort boy continuait son va et vient dans sa chatte tout en léchant goulument ses gros seins

L’escort boy continuait son va et vient dans sa chatte tout en léchant goulument ses gros seins

Elle adorait la sensation d’être remplie par la grosse queue de cet homme inconnu. Jean continuait son va et vient dans sa chatte tout en léchant goulument ses gros seins. Il accéléra le rythme. l’américaine criait maintenant en anglais « Oh yeah ! Fuck me ! Fuck me good ! »

L’escort boy la baisait comme une vraie salope, serrant son joli cul rebondi entre ses grosses mains et suçant ses jolis tétons sans se soucier des conséquences. La femme ne voulait pas que l’escort boy cesse de lui faire l’amour. Le plaisir que lui procurait cette énorme queue était plus important que tout à cet instant. Elle était au bord de l’orgasme, et elle tenait absolument à jouir sur sa queue.

L’escort boy accéléra la cadence, bourrant sa chatte rasée sans aucune retenue. Jean explosa dans le doux vagin de la femme. Sentant les contractions de la queue du gentleman en elle, l’américaine laissa le plus beau des orgasmes secouer son corps en sueur sans quitter ses yeux. Il y avait quelque chose de triomphal dans son regard. L’homme n’avait pas pu lui résister.

Vidé, épuisé et haletant, l’escort boy laissa son corps retomber sur l’américaine désormais satisfaite, elle se mit à lui lécher les lèvres. Elle était vraiment heureuse d’avoir pu visiter une forêt française en compagnie d’un vrai gentleman pour femmes exigeantes.

❤️❤️❤️

Avez-vous des envies secrètes à explorer ? Beaucoup de femmes ont envie d’aventure passionnel. Vous êtes toutes en droit de profiter d’une aventure sexuellement satisfaisante avec un gentleman qui vous aimera sans lendemain et ne vous jugera pas d’avoir envie de prendre du plaisir passionnel.

Un gentleman qui vous transportera dans la magie d’une moment hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Vous oublierez tous vos soucis et pourrez lâcher prise lors d’une expérience de divertissement unique dans un respect mutuel avec protection.

Au plaisir de vous séduire, de vous divertir, de vous apprendre à prendre vraiment jouir, de vous donner du plaisir lors de rendez-vous discret ou vous pourrez vous épanouir dans le plaisir. Mais avant tout faisons connaissance autour d’un drink sans engagement ou vous me direz tout sur votre fantasme afin que je le réalise dans les moindres détails en toute sécurité.

Au plaisir de faire votre connaissance. Jean – Amant professionnel pour femmes exigeantes en quête de rencontre passionnel.

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
🌐 http://escortboy.org


  • 0

Avez-vous envie de vous donner à un gentleman inconnu

Category:Accompagnateur,escort boy,escort service,Experience,gentleman,gigolo,Homme,masseur Tags : 

Avez-vous envie de vous donner à un gentleman inconnu. L’escort boy ouvrit la porte de la chambre d’hôtel alors que son rendez-vous de 20h venait de sonner, un beau sourire se dessina sur son visage et, sans rien dire, il s’écarta de la porte et fit un geste invitant la dame à entrer.

La dame avait pris de rendez-vous depuis plus d’un mois afin de passer une soirée en charmante compagnie avec Jean le gentleman escort boy de Paris.

Elle regardait Jean dans les yeux, mais elle se triturait les mains : car son stress n’avait pas encore disparu. Comme elle lui avait dit sur WhatsApp, elle répéta qu’elle voulait s’offrir à lui, elle souhaitait le laisser lui faire ce que bon lui semblerait.

La soirée allait vraiment dépasser toutes ses attentes. Jean se mit à la regarder avec des yeux brillants d’envie, tout en se passant la main sur les lèvres. Sa partenaire commençait enfin à se sentir à l’aise, son stress n’était plus qu’un souvenir et alors elle se leva et se mit à se déshabiller doucement, toujours sous l’œil attentif de l’escort boy.

Elle enleva d’abord ses chaussures, puis elle porta ses mains au col de son chemisier et se mit à défaire ses boutons un par un, le regard rivé sur l’escort boy qui se passait la langue sur la lèvre inférieure désormais.

Elle fit tomber son chemisier le long de ses épaules, dévoilant son soutien-gorge et sa poitrine. Lorsque Madame fut en sous-vêtements, elle s’approcha doucement de l’escort boy.

Quand elle fut en face de lui, elle le regarda dans les yeux, tout en caressant la bosse qui s’était formée dans son pantalon. Il avait posé ses mains sur la taille et sa partenaire.

Plaisir de la bouche

Plaisir de la bouche

Elle n’avait plus peur, elle était guidée par son désir pour lui, désir qui était de plus en plus fort. Son corps était empli de chaleur, chacune des parties de son corps avait envie de lui.

Avez-vous envie de vous donner à un gentleman inconnu. L’escort boy reprit les rênes, il prit ses poignets et les attacha dans son dos grâce à une corde. Il fit descendre ses mains le long des courbes de sa partenaire, le long de sa taille, de ses hanches, jusqu’à passer ses mains sous sa culotte, qu’il fit descendre lentement le long de ses jambes, jusqu’à l’enlever complètement.

Cette femme ressentait du désir pour lui dans chaque partie de son corps, démultiplié par le fait qu’elle n’avait plus le contrôle. Il était debout dos au lit et il sortit ensuite de son sac deux autres cordes pour attacher chacune de ses jambes aux pieds du lit pour obliger sa partenaire à garder les jambes écartées.

Il se plaça devant elle et l’embrassa, faisant tourner sa langue autour de la sienne, tout en s’agrippant à ses fesses, où il enfonçait ses doigts. Puis, il se mit à frapper sa fesse gauche, d’abord doucement, puis plus fort, ce qui l’obligea à stopper son baiser.

Madame rouvrit les yeux et poussa un petit cri de surprise face à la douleur de la claque sur son derrière. La douleur était vive, mais elle passait très vite, laissant la place au plaisir. Elle voulait qu’il lui donne encore une fessée et une autre après ça, sans plus jamais s’arrêter. Il lui donna une dernière fessée, plus forte et plus bruyante que les précédentes, puis il caressa son sexe et son anus, avant de lui enlever son soutien-gorge.

Envie de virilité

Envie de virilité

Jean mit l’un de ses seins dans sa bouche, suçant et léchant son téton, tout en massant son autre sein. Après quelques instants, il se mit à caresser son clitoris et sa partenaire ne put dissimuler son plaisir. Mais alors que l’escort boy intensifiait les gestes de sa main sur son entre-jambe, il se mit à tirer son téton entre ses dents, si bien que son sein était déformé.

Les sensations de douleur et de plaisir intenses se mélangèrent dans le corps de sa partenaire, elle ne savait plus si elle avait envie qu’il continue ou bien si elle voulait qu’il arrête. Non, définitivement, elle avait envie qu’il continue et c’est exactement pour cela qu’il arrêta. Il la contrôlait, il contrôlait son corps, son plaisir et elle adorait ça.

Jean continua en approchant sa bouche de don jardin secret afin de lécher vigoureusement son clitoris. Alors qu’il embrassait son sexe, il pouvait déjà boire un peu du liquide qui s’échappait de la belle, qui mouillait abondamment.

Elle sentait qu’elle n’était pas loin d’atteindre l’orgasme, s’il continuait à la lécher, elle ne pourrait pas s’en empêcher, ainsi elle fut soulagée quand il arrêta.

Elle reprenait sa respiration et ses esprits, tout en l’observant et Jean lui adressa un large sourire complice. Elle voyait ses yeux pétiller d’excitation. L’escort boy sortit de son sac un gode de taille respectable et un foulard. Il se servit du foulard pour bâillonner sa partenaire, ce qui augmenta sa sensation de danger, de risque et donc son degré d’excitation.

Ce n’était pas confortable, mais elle n’avait aucun mal à respirer. Après avoir noué le foulard, l’escort boy se saisit du gode et commença à la pénétrer avec, après avoir passé son doigt sur son clitoris. Il entra doucement une première fois et ensuite il la pénétra vite et fort, sans ménagement.

Sa partenaire poussait des cris d’extase étouffés par le tissu. Elle fermait les yeux et gigotait tant les vagues de plaisir étaient intenses. Elle n’avait aucun contrôle sur son sort, il la possédait toute entière. Tout en accélérant ses mouvements avec le gode, L’escort boy stimula son clitoris avec sa langue. Il enfonçait le gode jusqu’au bout désormais et sa partenaire approchait dangereusement de l’orgasme.

L’escort boy décolla son visage du sexe de sa partenaire, planta son regard dans le sien et lui ordonna de jouir, ce qu’elle fit avec joie.

Il détacha alors Madame, sans pour autant lui ôter le bâillon, elle était toujours attachée les mains dans le dos. Il la mit à genoux près du mur, lui ordonna de ne pas bouger. Elle était heureuse de lui obéir.

L’escort boy se plaça derrière elle et prit un gode légèrement plus petit que celui qu’il avait utilisé précédemment. Toujours derrière elle et après avoir lubrifié de gel l’engin, il fit entrer l’instrument dans son anus jusqu’au fond et fit quelques aller-retour lents ; puis il augmenta la cadence d’un coup, ce qui la surprit et elle poussa un énorme gémissement. Alors qu’il continuait à agiter le gode, il passa sa main libre sur son sein, puis remonta jusqu’à la gorge.

Sa main puissante se mit à resserrer son étreinte sur le cou de cette femme, juste assez pour qu’elle ressente une gêne sans l’empêcher d’aspirer l’air. A nouveau, ce mélange de plaisir sexuel et de douleur lui provoqua une vague dans tout le corps. Le danger de la main de l’escort boy sur sa gorge ne faisait qu’amplifier les effets du gode. Elle allait atteindre l’orgasme très bientôt.

Soudainement, il arrêta son mouvement avec le gode et sa main monta vers la bouche et le nez de Madame. Il plaqua sa main sur tout le bas de son visage, ce qui l’empêchait de respirer. Tout en faisait cela, il reprit son mouvement de pénétration dans son anus, lui ordonna de jouir, ce qu’elle fit et exactement au même moment, l’escort boy retira sa main de ses voies respiratoires. Ainsi, à l’extase sexuelle, s’ajoutait l’extase de retrouver une respiration normale.

Elle n’avait jamais rien connu de tel, jamais elle n’avait ressenti un orgasme aussi intensément que celui-là ni d’ailleurs de côté obscur de son corps. Elle avait un souffle rapide, les yeux écarquillés, elle tremblait encore à certains endroits. Elle avait l’impression de sentir chaque nerf qui se trouvait dans son corps.

L’escort boy la regarda en souriant un instant, puis il se tourna vers sa partenaire. Il retira son caleçon, révélant une virilité bien plus massive que les godes qu’il avait utilisé. Si elle n’avait pas été bâillonnée, sa partenaire se serait mordu la langue d’envie.

Envie d'une main d'homme

Envie d’une main d’homme

Justement, l’escort boy lui enleva le foulard mais lui laissa les mains attachées. Il approcha sa queue en érection de son visage et sa partenaire comprit qu’il voulait maintenant pénétrer son troisième orifice. Elle se lécha les lèvres et rougit légèrement : il voulait qu’elle le fasse jouir, elle ! Elle commença alors à humidifier la belle verge avec sa langue, puis fit entrer son membre autant qu’elle le pouvait dans sa bouche.

Elle fit quelques va et viens, puis l’escort boy empoigna ses cheveux derrière sa tête et poussa son membre plus profondément dans sa bouche, dans sa gorge. Il poussa plusieurs grognements de plaisir, ce qui fit oublier l’inconfort de cette situation à sa partenaire. Il commença à faire des mouvements de bassin, afin de s’enfoncer toujours plus profondément en elle.

Elle le sentit se raidir, il se retira alors de sa bouche et éjacula sur ses seins. Elle se sentit gratifiée par le liquide chaud, il passa son doigt dedans et le lui fit lécher. Ce qu’elle fit avec gourmandise tout en regardant son amant droit dans les yeux.

L’escort boy se nettoya et nettoya Madame avec douceur et attention. Puis il la détacha, l’embrassa tendrement et chacun se rhabilla. Ils restèrent encore un petit moment ensemble, dans les bras l’uns de l’autre sur le canapé de la chambre.

Sa partenaire se remémorait ce qu’ils venaient de vivre, ce qu’elle venait de vivre et souriait en y repensant. Elle se sentait simplement heureuse et profitait de ce moment privilégié avec Jean, espérant revivre cet expérience et d’autres à la prochaine occasion.

***

Avez-vous des fantasmes à explorer ? Beaucoup de femmes rêvent de certaines situations érotiques sans pouvoir les vivre. Vous êtes toutes en droit de profiter des services d’un gentleman qui vous aidera à vivre vos envies et ne jugera pas votre envie de plaisir.

Un gentleman qui vous transportera dans la magie d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Vous oublierez tous vos soucis et pourrez lâcher prise lors d’une expérience de divertissement unique dans un respect mutuel avec protection.

Au plaisir de vous séduire, de vous divertir, de vous donner du plaisir lors d’une séance de plaisir ou vous laissez aller à toutes les folies dont vous rêvez toute seule au fond de votre lit. Mais avant tout faisons connaissance autour d’un drink sans engagement ou vous me direz tout sur votre fantasme afin que je le réalise dans les moindres détails en toute sécurité.

Au plaisir de faire votre connaissance. Jean mâle pour femmes exigeantes.

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
🌐 http://escortboy.org


  • 0
Embrasser son escort boy

Osez réserver un homme escort boy

Category:escort boy,escort homme,escort masculin,escort service,fantasmes,gentleman,gigolo Tags : 

Osez réserver un homme escort boy. Après avoir détaillé la suite de l’hôtel qu’elle avait fait réserver à son gentleman, Sarah sourit, pendant qu’il se dirigeait vers le mini-frigo. Jean ouvrit une bouteille de champagne pour lui proposer un verre. Elle cligna les yeux en signe d’acceptation mais ne prononça aucun mot.

Le désir qu’il éveillait en elle lui vrillait la tête, enflammait son échine et incendiait son intimité. Quelques secondes plus tard, Sarah était tout excitée. Jean déclencha alors un incendie en elle. Sarah ne songea pas un instant à le repousser. Jean la séduisait le plus naturellement du monde et le désir qu’elle éprouvait pour lui acheva de balayer les quelques bribes de pensée rationnelle qui lui restaient.

L’autre main, celle qui ne lui tenait pas le menton rejoignit sa jumelle, préparant sa bouche à l’assaut prochain de son baiser. Sa langue s’immisça entre ses dents sans aucune forme de préambule.

Osez réserver un homme escort boy

Osez réserver un homme escort boy

Osez réserver un homme escort boy. Le gentleman la sonda profondément, explorant chaque recoin de sa bouche, affirmant sa domination sur chacun de ses sens l’un après l’autre. Elle tentait vainement de s’accrocher à son dos pendant qu’il pénétrait sa bouche avec sa langue. Sarah gémit en sentant son goût en elle. Elle fit passer la pulpe de ses doigts sur sa peau. Sarah se pressa davantage contre sa chaleur. Elle voulait qu’il la dégèle, qu’il la brûle, même.

Elle commença à parcourir son corps avec plus d’avidité. Jean grogna et détacha sauvagement sa bouche de la sienne. Pendant un long moment, ils se regardèrent, puis il la souleva dans ses bras. Sarah s’accrocha à ses épaules. Elle vit la suite de l’hôtel et sa décoration d’intérieur défiler devant ses yeux comme un kaléidoscope tandis qu’il la menait à sa chambre, ce qui accentua le chaos émotionnel qui l’habitait déjà.

Jean arracha le châle qu’elle portait autour du cou puis la déposa sur le lit, avant de faire descendre la fermeture Éclair de sa petite robe de soirée noire. Sarah obéit ôta le vêtement en une fraction de seconde. Elle gigota sur elle-même, incapable de se tenir face à l’excitation qui envahissait son intimité de seconde en seconde en le voyant la dévorer des yeux. Elle portait un ensemble de lingerie noir ainsi qu’une paire de bas assortis. Et son collier de perles. Mais ça ne compte pas, ça, se dit-elle, en pleine hystérie.

L’expression de Jean n’avait pas trop changé, mais son regard était si avide en la détaillant qu’elle se sentait brûlée au troisième degré. L’escort boy lui ordonna d’enlèver sa culotte et d’aller sur le lit.

Elle s’exécuta et se sentit comme dans un rêve. Un rêve érotique torride face auquel elle n’avait aucune intention de lutter. Elle posa sa tête sur les oreillers et Jean la recouvrit de son corps, écartant ses cuisses pour s’immiscer tout contre elle avant de reprendre possession de sa bouche. Leurs deux langues s’affairèrent sauvagement, accolées l’une à l’autre. Jean pressa une de ses mains contre ses seins et, de l’autre, saisit l’une de ses hanches.

Osez réserver un homme escort boy. D’un geste, il la plaqua au plus près lui, la forçant à ressentir toute l’intensité de son désir. Sarah gémit à l’orée de sa bouche. Elle semblait littéralement vibrer à son contact. Pour une femme réduite à l’état de mort-vivant depuis trois ans, cette sensation avait tout d’un électrochoc sexuel.

L’escort boy palpa son mamelon, doucement, puis plus rudement mais toujours avec assurance. Elle se cambra, désormais assoiffée d’encore plus de sensations de ce genre. Elle fit glisser ses mains sur ses épaules, puis sur son dos, le massant et se consumant à son toucher.

À la perception de ce corps contre le sien, Jean râla de plaisir. La peau de Sarah était aussi douce que de la soie. Sentir ses tétons, pointés telles des fléchettes, au creux de sa paume le rendait fou. Ses caresses timides sur son dos l’aveuglaient d’envie.

L’escort boy roula brusquement sur le côté et défit d’un geste précis l’ouverture de son jean avant de le faire baisser rapidement le long de ses jambes. Son membre raidi se tendit vers elle, dur et gonflé. Il dévora des yeux son teint de miel. Comme si elle s’était cachée en vain du soleil. Son goût était un délice. Sa peau, sa bouche, sa sueur.

Osez réserver une expérience de plaisir

Osez réserver une expérience de plaisir

Osez réserver un homme escort boy. Jean avait hâte de glisser sa langue entre ses jambes. Lorsque son sexe frôla la surface satinée de sa cuisse, lui et Sarah gémirent de concert. Elle voulut se redresser mais Jean l’en empêcha et la prit par les poignets, les saisissant au creux d’une seule main.

Le contact de ses petites paumes froides sur lui l’avait rendu fiévreux. Il n’arriverait jamais à garder son sang-froid. Tout en relevant les bras de Sarah au-dessus de sa tête, il s’immisça encore davantage entre ses cuisses.

L’escort boy ne la lâcha pas des yeux tandis qu’il faisait glisser ses doigts dans la moiteur de sa soyeuse toison pubienne, creusant les fluides abondants de son intimité avant de les répandre partout sur ses lèvres et contre son jardin secret.

Sarah se cambra sur le lit, luttant contre l’emprise de Jean sur ses mains captives. Ce qui le fit raffermir son étreinte, tout en soutenant un rythme effréné avec ses doigts, besognant sans pitié sa chair nerveuse jusqu’à ce qu’elle hurle et cède à l’extase. Son index et son majeur se glissèrent dans son antre étroit, le ravissant de la voir se contracter et convulser sous ses assauts.

Elle était déjà prête à l’accueillir, visiblement aussi excitée que lui. Jean s’étira et prit un préservatif dans le tiroir de sa table de nuit. L’envie d’être en elle était si forte qu’il l’enfila en un temps record.

Osez réserver un homme escort boy. Sans plus attendre, il lui écarta les cuisses et s’enfonça vivement. Le corps de Sarah se crispa mais Jean était chauffé à blanc par l’exiguïté de son sexe qui l’enveloppait. Jean lui dit d’une voix rauque qu’elle était étroite avant de pratiquer des mouvements de va-et-vient contre la féminité de Sarah tout en conservant un appui insistant. Encore sous le coup de son orgasme, la femme gémit de plaisir. Le contact de son corps svelte contre le sien lui fit perdre toute contenance. L’escort boy la pénétra profondément.

Jean était littéralement ébloui par son désir, mais il stoppa net en entendant Sarah crier, son sexe seulement à moitié introduit en elle. L’escort boy fit une pause pour admirer le collier de perles qu’elle portait, puis il les lécha une à une patiemment avant de mordiller sa peau. Lorsqu’il atteignit enfin ses lèvres, elles étaient grandes ouvertes, et leur goût aussi doux qu’addictif. Son sexe et sa langue pénétraient avidement ces deux orifices chauds et humides. Des perles et du miel.

Elle le menait au bord du gouffre. Son intimité le maintenait captif. Jean se recula légèrement, ouvrant le corps de Sarah à une autre demande. De son pouce, il lui caressa le clitoris, le titilla, formant des cercles appuyés. Elle gémit contre la bouche de son partenaire et se cambra, se frottant davantage contre ses doigts, plongeant sa queue dure comme une barre de fer encore plus profondément en elle.

Elle cria de désir lorsque Jean la saisit par les hanches. Son sexe semblait trop épais et il l’envahissait, forçant un passage en elle… Ce qu’il était doué ! Sans parler de son pouce dont les caresses manquèrent lui faire perdre la raison. Sarah ressentit quelque chose qu’elle n’avait encore jamais connu. Elle se cambra, tourna, gigota contre la pression du sexe de Jean, nourrissant ce feu qui la consumait de l’intérieur. Elle vit à son regard et à sa lèvre retroussée qu’il appréciait. Elle en gémit de plaisir et prolongea ses mouvements de va-et-vient.

Elle haletait, gémissait sous ses assauts, le suppliant de la prendre encore. Une prière silencieuse qu’il comprit et honora. L’escort boy s’enfonça encore davantage, pressant ses attributs de mâle contre son antre humide, grognant tel un animal. Lorsqu’elle poussa un cri et arqua son bassin à nouveau, Jean lui serra davantage les poignets et la plaqua plus fort contre le matelas.

L’escort boy la besogna alors plus intensément. Elle avait vraiment une belle petite chatte étroite. Pas question de retarder cette montée de plaisir. L’orgasme était tout proche. La bite turgescente de Jean la stimulait encore plus qu’elle ne l’avait jamais été.

Plaisir des corps

Plaisir des corps

Osez réserver un homme escort boy. Il suppliait son corps de l’accueillir, de lui faire de la place, et chaque fois qu’il se retirait, elle voulait qu’il s’enfonce de nouveau, obnubilée par la présence entre ses cuisses du membre épais qui la pilonnait, la massait, réclamant d’elle quelque chose dont elle ignorait jusque-là l’existence.

Sarah haleta lorsque Jean s’écroula sur elle, dévorant de la bouche ses seins durcis, l’aspirant si furieusement qu’il attisa davantage le feu ardent en elle. Tandis qu’il mordait sa chair et la pénétrait plus brutalement, leurs peaux humides en contact, elle jouit de nouveau.

Aimez vous la levrette avec votre escort boy ?

Aimez vous la levrette avec votre escort boy ?

Jean râla sauvagement en sentant les spasmes de sa partenaire. Elle était si chaude… et elle avait les yeux grands ouverts. L’escort boy la releva et, d’un geste, arracha les deux derniers bouts de tissu qui recouvraient ses seins. Il saisit l’un des deux monts et le lécha avidement, le mordilla. Il raffolait de son goût fruité, crémeux et féminin. Il n’en ferait qu’une bouchée… En la redressant, il fut subjugué par la vision imprenable de sa poitrine blanche et généreuse.

Jean la contempla. Elle était trempée de sueur, ses cheveux blonds qu’elle avait à hauteur d’épaules étaient étalés sur l’oreiller. Elle lui rendit son regard, pantelante et pleine de désir pour lui. La paroi étroite de sa petite chatte le tourmentait et, à chaque recul, elle le rappelait à l’ordre, le poussant davantage en elle sans crier gare.

L’escort boy souleva ses cuisses et les appuya contre elle avant de la posséder plus violemment encore. Elle poussa un cri, choquée. De peur ou d’excitation, Jean n’aurait su le dire. Mais ce dont il était sûr, c’est qu’il n’avait jamais autant apprécié faire l’amour à une femme.

Jean ralentit la cadence, toujours profondément ancré en elle, et de ses doigts habiles, écarta les lèvres béantes de sa partenaire afin de frotter légèrement son membre contre son clitoris, ce qui provoqua en elle de nouveaux frissons. Elle trembla au contact des poils qui allaient du nombril de Jean jusqu’à la naissance de son sexe tout près de sa chair la plus sensible.

À l’entendre gémir, Jean comprit qu’elle était à mi-chemin entre deux orgasmes. Les paupières à moitié closes, il la contempla de nouveau. Elle était prête à jouir encore. Une telle évidence le fit sourire. Avec l’aide de son avant-bras, il maintint les genoux de sa partenaire plaqués contre ses épaules.

Osez réserver un homme escort boy. Sarah poussa un petit cri en sentant le plaisir l’envahir tandis que Jean la pénétrait différemment. Elle fut encore plus surprise lorsqu’il saisit ses fesses à pleines mains et y déposa un baiser fougueux.

Elle trembla plus intensément à son ordre. En sentant sa chaleur, Jean se mit à rire franchement, ravi. Elle était frémissante, en plein orgasme, et ne pouvait réagir. Un voile carmin se posa sur les yeux de Jean. Miel et perles à part, Sarah avait semblé adorer la petite fessée qu’il venait d’assener sur son beau petit postérieur.

L’escort boy faisait vibrer leurs deux corps à présent, cherchant à se libérer du plaisir qui l’habitait en s’introduisant plus profondément encore. Leurs chairs s’entrechoquaient et Sarah s’immobilisa, posée contre la tête de lit, son fourreau toujours étroitement resserré autour de sa virilité en action.

jouissance avec un escort boy

jouissance avec un escort boy

Quelle merveilleuse partenaire ! songea Jean, quelques instants avant d’être submergé par son propre orgasme. L’escort boy bascula la tête en arrière et refréna son hurlement entre ses dents serrées, sans jamais cesser de la besogner.

En le sentant aller et venir tout en jouissant, Sarah ferma les yeux, laissant libre court à ses larmes. Sentir cet homme venir si puissamment en elle constituait l’une des deux plus merveilleuses expériences de sa vie.

Ce qui venait d’advenir était la chose la plus folle que Sarah ait jamais faite de sa vie. Elle ne connaissait même pas son nom de famille ! Mais elle n’avait pas l’ombre d’un regret. Et elle n’en aurait jamais. Son sang continuait de battre dans ses tempes, chaud comme la braise. Elle se sentait revivre. Elle était tremblante et confuse, mais vivante comme jamais.

Osez réserver un homme escort boy. Venez vivre des instants de plaisir en compagnie du gentleman parisien qui aime les femmes. Ecrivez à man.jean@yahoo.fr pour en savoir plus.

❤️❤️❤️

Osez réserver un homme escort boy pour le plaisir. Accordez-vous un voyage sensoriel singulier avec un gentleman pour femmes exigeantes afin de vous relaxer et de vous ressourcer en tout plénitude. Vivez une expérience unique de détente inoubliable et un moment d’exception.

Ce moment anti-stress commence par un massage tantrique, puis se poursuit par un enveloppement sensuel de votre corps. Le voyage se complète selon votre désir dans un transport extatique de votre corps et de votre esprit. man.jean@yahoo.fr

Osez réserver un homme escort boy pour le plaisir. Il s’agit d’un service de location, vous réservez un homme élégant sexy pour quelques heures ou plus mais aussi à la journée, pour la nuit, pour le weekend. A vous de décider ce que vous voulez faire de lui.

Un cavalier pour aller danser, un compagnon pour aller dîner, un protecteur pour une soirée où vous avez peur d’être importunée, un masseur pour vous détendre, un amant pour vous aimer. Tout est possible, je suis capable de m’adapter à toutes les situations en suivant à la lettre vos demandes et vos souhaits. Satisfaction garantie par toutes les femmes et les couples satisfaits de m’avoir réservés.

Votre accompagnateur vous offre des fleurs

Votre accompagnateur vous offre des fleurs

Au plaisir de vous séduire, de vous faire rire, de vous divertir, de vous faire jouir dans un respect mutuel avec protection. Mais avant tout faisons connaissance autour d’un drink sans engagement et je vous dirai tout ce que vous brûlez de savoir. Mais n’oubliez jamais que l’on ne vit qu’une fois…

Au plaisir de faire de cette rencontre. Jean

TEL/SMS/WHATSAPP: +33755186013 (Appelez moi pour entendre ma voix)
Mail: man.jean@yahoo.fr
website: http://escortboy.org


  • 0
Avez-vous le plaisir que vous méritez ?

Avez-vous le plaisir que vous méritez ?

Category:escort boy,escort homme,escort service,Experience,Homme Tags : 

Avez-vous le plaisir que vous méritez ? Ma chérie m’entraîna vers la porte de derrière. En gentleman, je la suivis en haut de l’escalier qui menait à son appartement. Une fois chez elle, je la pressai contre la porte, et ma langue envahit sa bouche. Je tripotai les boutons de son chemisier, puis saisis les deux pans et tirai.

Les boutons sautèrent en émettant un petit bruit satisfaisant lorsqu’ils rebondirent sur le sol. Sous le joli chemisier bleu je découvrais un soutien-gorge noir ultra sexy.

Les mains de Ma chérie se posèrent sur les miennes. J’empoignais toujours son chemisier, les yeux fixés sur sa poitrine. Je la regardai.

Ma chérie baissa les mains et attendit passivement. Je lui retirai son chemisier et le jetai sur le sol en m’efforçant d’être moins agressif. Mes mains se déplacèrent sur ses flancs et je me laissai tomber à genoux.

J'aime enlever votre soutien gorge

J’aime enlever votre soutien gorge

Heureusement pour elle, Ma chérie portait des leggings. Une petite culotte satinée rouge et noir apparut dès que je les fis descendre sur ses cuisses. Les deux petits nœuds sur ses hanches faillirent avoir raison de mon sang-froid.

Ma chérie prit appui sur mes épaules quand je lui enlevai ses leggings ; la petite culotte suivrait très bientôt le même chemin. Je passai les mains sur ses mollets nus, sur l’extérieur de ses cuisses, puis remontai jusqu’à la cicatrice sur sa hanche.

Elle se tourna vers la porte, mes yeux étant juste en face de ses fesses, je n’avais pas vraiment envie de changer de place.

Avez-vous le plaisir que vous méritez ? Ma chérie s’appuya sur une jambe, ce qui fit ressortir ses hanches. Le joli satin couvrait environ trois quarts de ses fesses, laissant juste paraître un peu de chair.

Il y avait un autre petit nœud rouge juste dans le creux de son dos. Je touchai sa peau douce et serrai sa chair dans mes mains. Les mains posées sur ses hanches, je me penchai et mordis l’endroit où sa cuisse rejoignait sa fesse. Ma chérie retint son souffle, et je recommençai. Plus fort cette fois.

Je me relevai et glissai une main entre ses jambes pour prendre son sexe dans ma main. Puis je l’attirai à moi et écrasai mon érection contre ses fesses. Ma chérie se pressa contre moi en prenant appui sur la porte. Lorsqu’elle dégrafa son soutien-gorge, un tatouage apparut devant mes yeux dans sa totalité.

Les bretelles glissèrent sur ses bras et s’arrêtèrent dans le creux de ses coudes. Quand je lui frôlai le téton, elle laissa tomber le soutien-gorge sur le sol.

Ma chérie pencha la tête en avant. Je la fis pivoter et la guidai en l’embrassant vers le plan de travail.

Ses mains se glissèrent sous mon tee-shirt et elle le fit passer par-dessus ma tête. Son regard planté dans le mien, elle pencha la tête et embrassa mon téton. Je gémis. Du feu jaillit dans mes veines et atterrit tout droit dans ma queue.

Elle guida mes mains vers son corps et les posa sous la courbe de ses seins. Sa cage thoracique si fragile bougeait sous sa peau lisse chaque fois qu’elle respirait. Elle renversa la tête, et je me penchai pour poser mes lèvres sur les siennes. Je glissai une main dans ses cheveux et la retins fermement.

Toute la douceur de notre baiser se dissipa quand je lui renversai la tête et envahis sa bouche. Ma chérie gémit, et ce son résonna dans mon corps. Je voulais entrer en elle et lui donner du plaisir.

Aimeriez vous faire l'amour avec un escort boy

Aimeriez vous faire l’amour avec un escort boy

Je soulevai Ma chérie et la déposai sur le plan de travail. Ses jambes s’écartèrent automatiquement pour me faire de la place. Je pris ses seins dans mes mains. Ma chérie laissa échapper un son rauque et s’arqua sous mes doigts.

Je déplaçai une main vers le centre de son dos et me penchai pour embrasser sa peau frissonnante. Je fus récompensé par un doux gémissement. Je léchai un téton et attendis qu’elle confirme pour poursuivre.

Avez-vous le plaisir que vous méritez ? Ma chérie passa une main dans mes cheveux et posa sa paume sur ma nuque pour m’encourager à continuer. J’enveloppai son téton avec mes lèvres.

Je le suçai plus fort. Elle projeta sa poitrine en avant, ses doigts fermement agrippés à mes cheveux, ses ongles enfoncés dans mon cuir chevelu. Je relâchai son téton avec un bruit de succion et soufflai sur l’extrémité.

Je consacrai la même attention à l’autre téton, le léchai, le mordis et tirai sur le bout avec mes dents. Les jambes de Ma chérie remontèrent le long de mes cuisses et essayèrent de s’enrouler autour de ma taille. Mais je ne voulais pas la laisser faire, parce que, dès l’instant où elle toucherait ma queue très versatile, je perdrais ce qu’il me restait de mon pathétique sang-froid.

Je suçai fort son téton une dernière fois et savourai son doux gémissement avant de l’étendre sur le comptoir. J’aurais sans doute dû l’emmener dans la chambre, même si elle m’avait assuré que c’était l’endroit parfait. C’était trop tard, cependant. Je ne pouvais plus m’arrêter et je n’en avais aucune envie.
Ma chérie était étalée devant moi. Elle ne portait plus que sa petite culotte sexy, et ses cheveux tombaient du plan de travail comme une cascade noire.

Elle essaya de refermer les cuisses, peut-être pour les frotter l’une contre l’autre et provoquer une agréable friction, mais elles furent aussitôt bloquées par mes hanches. Ma chérie s’appuya sur un coude et saisit la boucle de ma ceinture. Je reculai et posai les mains sur ses cuisses.

Je lui caressai l’arrière des genoux, trouvai le point sensible et le massai en cercles lents et fermes.

Voilà quelque chose qui ne me posait aucun problème. Mais je n’aurais pas la patience de la regarder très longtemps.

Je passai mes paumes sur l’intérieur de ses cuisses, mais mes doigts restèrent loin de l’endroit où ils pouvaient être le plus utiles. J’attendais de voir ce qu’elle allait faire.
Sa tête retomba en arrière ; sa poitrine se souleva et s’abaissa plus vite, car je continuais à la tourmenter et passais mes doigts dans le pli de son aine.

Avez-vous le plaisir que vous méritez ? Ses hanches se soulevèrent, cherchant à obtenir le contact que je refusais de lui offrir. Ma chérie gémit et fit remonter ses mains sur son ventre, puis le long de ses côtes jusqu’à la courbe de ses seins. Ses doigts glissèrent timidement sur le renflement pour tracer des cercles autour des tétons.

Elle avait les yeux fermés, les joues rouges, et des gémissements doux et parfaits s’échappaient de sa bouche entrouverte.

Je glissai le petit doigt sous le tissu de sa petite culotte et elle poussa un cri. J’aimais avoir ce pouvoir sur elle, la capacité de lui offrir de telles sensations, de la maintenir au bord de l’orgasme jusqu’à ce qu’elle ne puisse plus le supporter. Et quand elle jouirait, ce serait grâce à mes mains, mon corps et mes caresses.

Je fis glisser sa petite culotte le long de ses jambes. Ma chérie abandonna l’un de ses seins et fit glisser une main sur son ventre. Je lui attrapai le poignet alors qu’elle atteignait l’os de son bassin et je plaquai son bras sur le plan de travail.
Ses yeux s’ouvrirent brusquement. La confusion troublait son regard.

Je posai les avant-bras entre ses cuisses et les écartai plus largement. Sans lui lâcher le poignet, je baissai la tête et l’embrassai d’une hanche à l’autre, puis descendis vers son cupcake. Ma chérie utilisa sa main libre pour me guider plus bas, et je bloquai son deuxième poignet sur le comptoir.

Quand je posai enfin la bouche sur elle, elle frissonna et s’accrocha à mes mains. C’était une vision incroyable. Ma chérie nue, le dos arqué, les jambes écartées, vulnérable et magnifique.

Avez-vous le plaisir que vous méritez ? Je la caressai de ma langue, et la fit gémir. Son corps tout entier se mit à convulser. Lorsque les tremblements cessèrent, je la laissai relever les cuisses et lui libérai les poignets. Ma chérie grogna et retomba mollement, le souffle rauque.

Prenon davantage notre temps, sachons ralentir la cadence

Prenons davantage notre temps, sachons ralentir la cadence

Ma chérie émit un petit bruit pour confirmer tandis que je l’aidais à s’asseoir. Quand elle me parut assez stable, je la soulevai du plan de travail et la retournai. Elle se pencha en avant, et je passai mes mains sur son dos.

Mes pouces lissèrent les deux côtés de sa colonne vertébrale, puis toute l’étendue de son dos jusqu’à la raie de ses fesses.
Ma chérie se tendit. Je m’étais plutôt bien comporté jusque-là dans mes relations sexuelles avec elle, et je ne lui avais rien proposé d’autre que des positions faciles.

Ce soir, c’était la première fois que je la prenais en levrette et il allait me falloir un sang-froid surhumain pour ne pas tenter des choses dépravées.

Je le ferais sans doute un jour, mais ce soir, j’étais trop excité pour céder à ces impulsions.

Prêt à la pénétrer, je défis ma ceinture, fis sauter mon bouton et baissai ma braguette. Ma queue était à l’air libre. Je l’empoignai et la caressai un peu puis j’enfilai un préservatif. Ma chérie s’appuya sur ses coudes et me regarda par-dessus son épaule.

Avez-vous le plaisir que vous méritez ? Mon regard rivé aux siens, je fis entrer ma queue dans son jardin secret. Envolée, toute ma belle maîtrise. Ma chérie ouvrit la bouche et laissa échapper un petit cri choqué.

Elle eut l’air de vouloir dire quelque chose, mais je redescendis plus bas et caressai son jardin secret. Elle écarta les jambes pour me donner un meilleur accès à l’endroit que je voulais atteindre.

M’alignant à l’entrée de son jardin secret, je caressai le seuil de mon gland avant d’entrer en elle. La tête de Ma chérie tomba en avant, si bien que je ne voyais plus son visage, mais elle poussa ses fesses vers moi. Je m’accrochai à ses hanches en la pénétrant avec des coups de reins doux et lents.

Je m’immobilisai en croisant son regard excité. Ma chérie me regardait avec une incroyable sincérité, comme si elle savait combien je luttais contre l’envie de faire ce que je voulais, de lui donner ce que je voulais.

Le peu de retenue qu’il me restait se désintégra. Je pressai ma paume sur le centre de son dos et me retirai puis m’enfonçai à nouveau. Ma chérie retint brusquement son souffle, mais elle sembla savourer l’élan de chacun de mes coups de reins.

Je rassemblai ses cheveux sur sa nuque, les enroulai autour de ma main et tirai dessus pour pouvoir voir son visage. Je ne parvenais pas à me rapprocher assez cependant, je ne pouvais pas la pénétrer assez profondément, je ne pouvais pas poser ma bouche sur la sienne.

Être plus spontanée et imprévisible

Être plus spontanée et imprévisible

Les muscles tremblants, je tentai d’éviter l’inévitable. Je ne voulais pas m’arrêter. je voulais que Ma chérie reste à tout jamais dans mon monde. Je posai mon corps sur le sien et lui donnai de violents coups de reins.

Avez-vous le plaisir que vous méritez ? Ma chérie s’accrochait de toutes ses forces au bord du plan de travail, tandis que je continuais à la pilonner, lui murmurant à l’oreille combien elle était délicieuse, combien j’adorais être en elle, combien j’avais toujours envie d’elle.

Ma chérie allongea le cou et m’attrapa par les cheveux. Je l’embrassai fougueusement quand elle jouit, tremblant et gémissant dans ma bouche.

Laissez-vous emporter par la magie d’un moment d’exception avec un gentleman escort boy pour femmes exigeantes car vous le valez bien. Laissez-moi vous guider pour vivre vos fantasmes les plus secrets et donner à votre corps le plaisir qu’il vous demande pour vous sentir bien en tant que femme. man.jean@yahoo.fr

❤️❤️❤️

Avez-vous le plaisir que vous méritez ? Beaucoup de femmes souffrent parfois de moments de solitude. Vous avez le droit de profiter de la compagnie d’un gentleman qui s’occupera de vous et ne vous jugera pas d’avoir envie de tendresse et de plaisir sans lendemain.

Je suis là Homme Escorte Masculin hétérosexuel pour vous transporter dans la magie d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Vous oublierez tous vos soucis et pourrez lâcher prise lors d’une expérience de divertissement unique dans un respect mutuel avec protection.

Au plaisir de vous séduire, de vous faire rire, de vous divertir. Mais avant tout faisons connaissance autour d’un drink sans engagement et je vous dirai tout ce que vous brûlez de savoir.

Au plaisir de faire votre connaissance. Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org/fr/rendez-vous/


  • 0
Dans les bras de son gentleman accompagnateur

Escort Accompagnateur Hétéro Masseur Qualifié

Category:Accompagnateur,escort boy,escort homme,escort masculin,escort service,escorte,masseur Tags : 

Escort Accompagnateur Hétéro Masseur Qualifié pour femmes exigeantes. Une baignoire remplie d’eau chaude avaient des vertus magiques. Madame sentait ses courbatures s’effacer, sa libido se réchauffer. Rien d’autre n’existait en cet instant que cette sensation de flotter sur un nuage, et elle voulait en savourer chaque seconde.

Madame sentit la présence de son gentleman derrière elle avant même qu’il ne la touche. Sa voix s’insinua dans sa douce torpeur. Elle s’enfonça dans l’eau de son bain. Quand elle émergea, elle sentit une serviette sèche effleurer son visage. Son Escort Accompagnateur Hétéro Masseur Qualifié pensait vraiment à tout.

Un calin érotique avec son escort hétéro.jpg

Un câlin érotique avec son escort hétéro

Elle la pressa sur ses yeux et une odeur douceâtre lui parvint, mêlée à celle de la lavande. S’adossant à la baignoire, elle s’abandonna. Elle ne voulait penser à rien, seulement profiter du moment présent.

Les gestes de son gentleman ressemblaient à une caresse et les mouvements circulaires de ses doigts dénouaient une à une toutes ses tensions. Elle soupira de bien-être quand il lui massa les tempes. Comment un homme pouvait-il se montrer aussi doux ?

Puis, un torrent d’eau chaude ruissela sur sa tête et ses épaules. Une cascade de volupté après une journée de stresse à son travail. Son gentleman lui glissa de nouveau un linge sec dans les mains. Comme elle s’essuyait son visage, son Escort Accompagnateur Hétéro Masseur Qualifié rassembla ses cheveux en arrière pour les essorer.

Jean était torse nu. Son Escort Accompagnateur Hétéro Masseur Qualifié avait enlevé sa chemise pour ne pas être mouillé pendant qu’il lui lavait les cheveux. Elle sentit de nouveau les mains expertes de son gentleman dans ses cheveux, malaxant les nœuds, s’enfouissant plus profondément pour lui masser le crâne, trouvant tous ces petits points sensibles qui la faisaient fondre de bonheur.

Elle aimait qu’il soit torse nu. Le bien-être qu’il lui procurait était précieux. D’une pression sur les épaules, il l’invita à s’adosser à la baignoire.

Jean glissa ses doigts vers les creux derrière ses oreilles, répandant un frisson exquis dans tout son corps. Elle se laissa aller dans l’eau. Ses jambes repliées ne pouvaient pas flotter mais ses genoux se relâchèrent et s’ouvrirent.

Elle était prête à faire tout ce qu’il demanderait pour qu’il n’interrompe pas ce moment de pur délice. Elle s’abandonna avec un soupir. Aux petits mouvements dans ses cheveux, elle devina qu’il travaillait à démêler les nœuds. Jean procédait lentement sans que ses gestes paisibles trahissent la moindre impatience.

Elle sentit les dents du peigne glisser près de son cuir chevelu. Son gentleman glissa une dernière fois le peigne dans ses cheveux, puis entreprit de lui masser les épaules.

Jean continua à la masser, ses gestes devenant peu à peu plus lents, plus amples. Sa présence masculine la rassurait. Etre massé à un Escort Accompagnateur Hétéro Masseur Qualifié avait ses avantages, finalement.

Son Escort Accompagnateur Hétéro Masseur Qualifié abandonna ses épaules pour lui masser le cou, appuyant doucement sa tête contre son torse pour faire glisser ses doigts de chaque côté de son menton puis de nouveau vers ses épaules. Jean ouvrit les mains en éventail pour atteindre le renflement de ses seins avant de remonter vers son cou. C’était si bon qu’elle ne protesta pas quand il prolongea le mouvement un peu plus loin, effleurant l’aréole de ses seins.

Elle ouvrit les yeux, choquée de s’entendre gémir. Ses mains effleurèrent la pointe durcie de ses seins. Une sensation aiguë la traversa comme une aiguille.

Jean l’immobilisa en pressant ses avant-bras sur ses épaules et se pencha pour lui murmurer quelques mots à l’oreille. Sa voix chaude glissa sur ses nerfs tendus avec la même sensualité que ses doigts sur ses mamelons. Une onde de chaleur se répandit dans ses membres, trouvant un étrange écho au creux de son ventre.

Elle devait se laisser guider vers le plaisir. Avait-elle le choix ? Jean était son gentleman et il possédait de vrais dons de sorcier : elle n’avait plus aucune volonté. Son Escort Accompagnateur Hétéro Masseur Qualifié répéta la même caresse, encore et encore, glissant de ses épaules à sa poitrine, décrivant un cercle autour de la pointe sensible de ses seins avant de remonter vers ses épaules. A chaque passage, la sensation se faisait plus intense et son plaisir se mêlait de frustration. Elle en voulait plus.

L’eau clapota quand elle souleva ses hanches, les vaguelettes déclenchant une myriade de sensations entre ses cuisses. Ses genoux s’ouvrirent et d’autres petits frissons liquides se faufilèrent dans ses replis les plus intimes.

Comme s’il avait deviné son attente, son gentleman referma la main sur son sein droit et frotta sa paume sur sa pointe dressée. Son cri étouffé se doubla d’un petit sursaut quand il fit descendre sa main le long de son ventre. Jean hésita une seconde, puis prolongea sa caresse sous l’eau, jusqu’à son triangle de boucles dorées.

Sa voix se perdit car au même moment il posa son autre main sur son sein gauche et le pressa doucement. Une sensation brûlante, presque douloureuse, enflamma son entrejambe. Avant qu’elle ait pu reprendre son souffle, il saisit son mamelon entre ses doigts tout en effleurant d’un doigt son jardin secret.

Sans doute était-ce la fatigue qui l’empêchait de bouger. Elle était la victime consentante de son escort magicien du plaisir féminin. Au bout de quelques minutes, le charme qui la pétrifiait commença à se dissiper et elle se souleva pour aller au-devant de ses caresses.

Un murmure salua son initiative. Le plaisir monta. Elle n’avait jamais rien ressenti de comparable à cet éclair de volupté qui la fit trembler de la tête aux pieds quand il accentua la pression de ses doigts sur son intimité.

Madame se tortilla quand il pinça son mamelon, interrompant le contact sur son jardin secret. D’une pression sur les épaules, il la fit doucement basculer en arrière.

Tout son corps aspirait à onduler, à aller au-devant de ses caresses. Elle essaya de ne pas bouger mais comment ne pas réagir alors qu’il pinçait la pointe de son sein puis son jardin secret en alternance, la projetant d’une sensation exquise à une autre ?
Elle poussa un petit cri quand il s’interrompit.

Elle n’avait jamais ressenti une telle volupté. Elle ne savait même pas que cela existait. Ses doigts enserrèrent son jardin secret, de la même façon qu’ils enserraient son mamelon. Leur douceur était plus perceptible ici, plus excitante encore. Puis il effectua une petite traction sur sa chair brûlante et elle dut se mordre les lèvres pour ne pas crier.

Jean pressa sa bouche sur la sienne, insinua sa langue entre ses lèvres pour la forcer à les ouvrir. Son Escort Accompagnateur Hétéro Masseur Qualifié lui butina la joue tout en pinçant son mamelon plus fort. La douleur fugitive la fit geindre. La sensation de chaleur qui suivit lui fit avancer les hanches pour aller au-devant du plaisir en écho qui allait suivre.

Jean pinça doucement son jardin secret. Elle gémit, incapable d’analyser ce qu’elle ressentait. Etait-ce de la douleur ? Du plaisir ? Son Escort Accompagnateur Hétéro Masseur Qualifié recommença et ses pensées s’éparpillèrent. Peu lui importait de savoir si c’était bien ou mal. Tout ce qu’elle voulait c’était qu’il continue, encore, plus fort.

Dans les bras de son accompagnateur

Dans les bras de son accompagnateur

Son Escort Accompagnateur Hétéro Masseur Qualifié continua à la caresser au même rythme et au bout de quelques instants elle n’y tint plus et souleva les hanches. L’eau clapota. Elle essayait de contrôler cette réaction qui lui faisait honte.

Il y eut une pause, puis le frottement de son ongle sur son jardin secret. Un nouveau cri s’échappa entre ses lèvres. Le plaisir la submergea mais cela ne suffit pas à éteindre son désir. Jean répondit à son attente en caressant simultanément son mamelon et son jardin secret, accueillant ses gémissements par des murmures d’approbation, immobilisant son buste avec ses bras mais laissant ses hanches se cambrer sous ses caresses, riant de la sentir se tortiller sous lui.

Tournant la tête, elle éprouva un plaisir presque animal en entendant son cri étouffé. Le choc de sentir son grand corps se glisser derrière elle dans la baignoire la ramena brutalement sur terre. Son Escort Accompagnateur Hétéro Masseur Qualifié n’était pas torse nu, comme elle le croyait. Jean était totalement nu.

Sans lui laisser le temps de protester, il la lâcha pour lui enserrer la taille, et l’air froid contracta ses mamelons brûlants. L’eau déborda tandis qu’il passait ses jambes entre les siennes.

Jean la plaça à cheval sur lui. En s’appuyant sur ses cuisses pour se soulever pendant qu’elle plaçait ses genoux entre la paroi de la baignoire et ses hanches. Son poignet effleura son jardin secret tandis qu’il présentait son sexe bandé dans un préservatif.

Elle sentit son sexe se presser sur ses replis brûlants. Elle retint son souffle en prenant conscience de sa taille. Son Escort Accompagnateur Hétéro Masseur Qualifié écarta ses replis avec ses doigts et caressa son jardin secret comme s’il cherchait à l’apprivoiser par une caresse familière.

Son autre main se referma sur son sein et se remit à la caresser, à la titiller et à la tourmenter jusqu’à ce qu’elle n’en puisse plus de désir. Comme elle se tortillait en gémissant, il la fit basculer doucement en avant pour que son jardin secret soit au contact de son sexe dur comme le roc.

Elle retint son souffle quand il posa sa main libre sur ses fesses. Son pouce s’insinua dans la fente, osant une caresse là où personne ne l’avait jamais touchée depuis si longtemps.

Toute son attention était focalisée sur ce pouce. Elle allait et venait le long de son sexe. Son pouce épousa le mouvement, appuyant, dessinant des petits cercles, la distrayant du plaisir qu’elle éprouvait à se frotter contre lui.

Le frémissement fiévreux de son jardin secret lui intimait de bouger, de lui procurer cette caresse délicieuse qu’il attendait. Une pression sur son mamelon décida pour elle : elle sursauta, et une étincelle de désir la traversa pendant que la pression de son doigt entre ses reins ajoutait à son plaisir en lui donnant une note plus sombre. Il n’y avait ni douleur ni intrusion, juste ce contact qui la tentait et l’excitait à la fois.

Fermant les yeux, elle continua à se laisser glisser le long de son sexe. Son Escort Accompagnateur Hétéro Masseur Qualifié n’essaya pas de la pénétrer, il la laissa aller et venir contre son sexe bandé, frémissant sous son langoureux va-et-vient. C’était bon, quelque chose qu’elle n’imaginait même pas.

Et plus elle ondulait contre lui, plus elle sentait son pouce glisser entre ses reins. Mais ce n’était pas invasif, comme elle l’avait d’abord redouté. Juste une sensation de plaisir accru. Lâchant son sein, il releva ses cheveux pour dégager son épaule. Elle sentit son regard la brûler et son sexe tressauter contre elle pendant qu’il soupirait de plaisir.

Elle était à deux doigts de jouir, elle sentait son corps vibrer sous le sien. Elle se frotta contre lui, savourant la sensation et la réalité de ce qu’elle s’apprêtait à vivre.

Son Escort Accompagnateur Hétéro Masseur Qualifié était si différent de ce qu’elle avait connu jusqu’ici. Il lui obéissait. Après tout, il était son escort boy et, il était là pour la contenter, mais elle voulait elle aussi le satisfaire.

L’extrémité gonflée de son jardin secret frotta le bout de son sexe et elle sursauta. Son gentleman la stabilisa, la poussant jusqu’aux limites du plaisir sans jamais l’autoriser à franchir la ligne inconnue l’appelait.

Elle sentit sa main se faufiler dans son triangle de boucles et son pouce chercher son jardin secret gonflé puis le presser contre son sexe brûlant. La tension qui s’était emmagasinée en elle explosa d’un seul coup.

Un calin érotique avec son escort

Un calin érotique avec son escort

Tout son corps se désintégra sous l’intensité de son orgasme. Le sexe de son gentleman tressautait contre elle, créant des ondes de plaisir qui l’emportaient toujours plus loin. Elle se mordit la lèvre pour ne pas crier tandis que son jardin secret se contractait au même rythme saccadé que les battements de son cœur.

Un instant plus tard, tout en lui murmurant des mots doux, il referma ses grandes mains sur ses hanches et la fit doucement basculer vers l’avant, à genoux. Et elle sentit alors son souffle lui caresser les fesses.

Elle sursauta quand il pressa son visage sur ses fesses. Son Escort Accompagnateur Hétéro Masseur Qualifié caressa son passage étroit avec sa langue, le léchant tendrement. Madame tâtonna derrière elle et lui donna une tape sur la tête avec ce qui lui restait de forces, stupéfiée par l’incroyable faiblesse de ses muscles.

Son rire vibra contre elle. Son sexe se contracta en sentant cette caresse interdite. Puis il la souleva plus haut, ses coudes écartant ses cuisses. Même si elle savait ce qui allait venir, rien ne l’avait préparée au plaisir ineffable de sa langue sur sa chair frémissante.

Avec un soupir de satisfaction, il la lécha, la titilla. Ignorant ses protestations et ses efforts pour se dégager alors que sa chair trop sensible refusait ces caresses proches de la souffrance. Puis un nouvel orgasme la traversa et elle laissa échapper des petits gémissements pendant qu’il la faisait tourner vers lui.

Son Escort Accompagnateur Hétéro Masseur Qualifié referma sa bouche sur son mamelon gonflé et la plaça au-dessus de son sexe tendu de désir avant qu’elle ait pu reprendre ses esprits. Incapable de lutter davantage, elle appuya sa tête contre son épaule et se laissa glisser sur lui. Ses muscles tremblants s’ouvrirent.

Elle voulait lui donner ce qu’il lui avait donné. Elle accentua la pression et il tressauta, ses dents titillant son mamelon, puis une fois encore il la stoppa avec ses mains.

Elle voulait sentir la chaleur de son elixir se répandre sur elle comme un baume. Les spasmes de l’orgasme palpitaient encore en elle comme des vagues.

Elle les laissa étreindre son sexe comme des baisers intimes, lui faisant partager le plaisir qu’il lui avait fait découvrir, ondulant jusqu’à ce qu’il renverse la tête en arrière et que ses mains se referment sur ses hanches comme un étau, la scellant à lui tandis qu’il gémissait son prénom, gravant la réalité de la scène dans son esprit.

Jean était son Escort Accompagnateur Hétéro Masseur Qualifié, et il lui avait donné du plaisir. Cet homme ouvrit les yeux, comme s’il entendait ses pensées. Son étreinte se resserra, ses hanches se soulevèrent. Une angoisse s’insinua dans son plaisir tandis qu’il entrait légèrement en elle, près de jouir.

Madame était épuisée, écartelée. Elle avait besoin d’un répit. Mais il ne le lui accorda pas. Son pouce chercha son jardin secret et le caressa. Alors, parce qu’elle avait envie de le sentir venir en elle, tout simplement, elle se laissa glisser le long de son sexe irradiée par son plaisir de femmes exigeantes, elle fut de nouveau secoué par un ultime spasme.

***

Toutes les femmes ont des fantasmes. En tant que Escort Accompagnateur Hétéro Masseur Qualifié pour femmes exigeantes, je vous offre la sécurité de mon professionnalisme et mon expérience qui vous permettra d’être sure que votre fantasme sera réussi et vous permettra de vous lâcher complètement.

Tout ce que je ferais sera pour votre plaisir uniquement… Cette expérience vous permettra de connaître le lâcher prise ce qui vous procurera une libération totale.  Vivre un fantasme avec moi est réservée aux femmes adultes, un fantasme vécu dans un respect mutuel avec protection.

Contactez moi pour prendre rendez-vous et définir une date où nous pourrons ensemble explorer votre fantasme et trouver la meilleure façon de le vivre.

Au plaisir de faire votre connaissance. Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org


  • 0
Des mains expertes

Des mains expertes

Category:escort boy,escort service,Experience,Femmes,gentleman,gigolo Tags : 

Des mains expertes pour explorer son corps m’avait-elle dit. Ma mission était claire et je l’acceptais avec joie car rien n’est plus beau qu’une femme qui lâche prise dans mes bras.

***

Mon gentleman a du trouvé que j’étais affamée, il n’a aucune idée à quel point. Le moment que j’ai passé avec lui a ouvert la brèche d’où mon désir et mon appétit s’échappent à torrents, et j’ai bien l’intention de les satisfaire. Y arriverai-je jamais ? Je n’en sais rien, je me sens totalement insatiable.

Malgré l’étrange sentiment qui m’a envahie, après coup, j’en veux davantage. Ce n’est probablement, après tout, qu’un moment de confusion passagère découlant d’une séance d’exercice physique vigoureuse. J’aime cette vague puissante qui me pousse vers des aventures qui, auparavant, ne suscitaient mon intérêt que marginalement.

Aujourd’hui, tout me semble possible. J’ai envie de jouer à la libertine, de voir et de goûter la belle virilité de mon gentleman dans toutes les positions possibles.

Allumer ce gigolo pour dames, le faire baver de désir et devenir la déesse qui le fera jouir, rendez-vous après rendez-vous. Celle qu’il voudra revoir, posséder, qui le fera bander d’un simple regard. Il sera heureux de satisfaire mes moindres envies.

diner avec mon gentleman

diner avec mon gentleman

Nous nous étions donné rendez-vous dans un bar de luxe près de chez moi le dernier vendredi du mois de Novembre 2020. Les échanges avaient été fréquents, mais il ne partageait aucune photo pour des raisons de confidentialité car mon escort boy avait un métier public qu’il voulait préserver, et j’avais hâte de voir s’il était conforme à ce que j’attendais.

Des images plus osées les unes que les autres envahissaient ma tête et je leur laissais libre cours. Mon ventre palpitait d’anticipation et c’était tout ce qui comptait. J’allais effacer toute trace de mon ex sur mon corps, sinon sur mon âme, et il était temps. Le gentleman que j’aperçus était encore plus séduisant que ce que j’avais imaginé. Grand, mince, élégant dans son costume bleu marine avec sa chemise blanche.

Tout un spécimen. Je le détaillai de la tête aux pieds. Je jaugeais son corps vigoureux sans scrupules comme s’il n’était qu’un objet de convoitise ; j’étais libre de le « consommer » ou pas. Lui m’embrassa sur les joues, s’attardant pour sentir mes cheveux et humer mon parfum.

Je souris, sachant que la partie était gagnée. Une partie que je n’aurais jamais cru jouer mais qui, curieusement, ne m’intimidait pas le moins du monde. J’avais besoin d’un verre pour oublier à quel point cette situation était étrange, frôlant l’absurde.

Après avoir échangé des banalités et discuté joyeusement de nos vies respectives, je commandai un autre cocktail, question de noyer mes dernières inhibitions.

D’ici quelques minutes, je serais nue avec cet inconnu dans le seul but de faire l’amour. C’était surréel et excitant à la fois. Mon escort boy était charmant, rieur et passionné, en effet. En me parlant, il multipliait les petits gestes séducteurs.

Une main sur ma cuisse, dans mon cou. Des compliments qui me faisaient un bien énorme et flattaient mon ego autant que ma confiance. Jean était sympathique et séduisant. et il allait me donner du plaisir.

Promenade avec mon amant

Promenade avec mon amant

Un homme qui aimait donner du plaisir aux femmes, ce n’était pas si courant. Je trouvai rassurant de constater qu’il était mon genre d’homme. Je vivais dans un grand appartement. Il n’eut pas l’occasion de pousser sa visite des lieux puisque, dès notre arrivée, je l’entraînai dans ma chambre. L’urgence avec laquelle sa bouche posséda la mienne m’étonna.

J’étais curieuse, affamée, impatiente de découvrir son corps. Je le dévêtis hâtivement, dévoilant ses épaules, son torse et, enfin, ses fesses. Devant, c’était encore plus appétissant. Sa queue se dressait déjà, curieuse elle aussi, prête à prendre du service. J’eus une petite pensée pour mon ex qui n’était vraiment pas motivé.

Mon envie à moi était à la mesure des attributs de mon escort boy. Je m’agenouillai devant lui et pris cette merveille entre mes lèvres. Je l’agaçai, taquine, glissant ma langue tout autour et sur toute son impressionnante longueur. Elle trépignait dans ma bouche et il y avait trop longtemps que j’avais goûté une telle vigueur.

Caresser son sexe sous son boxer

Caresser son sexe sous son boxer

Puis, je l’engloutis autant que je pus, me réjouissant de son étonnement et de ses râles appréciateurs, jusqu’à ce qu’il m’interrompe. Il me déshabilla, caressant mon corps à mesure qu’il le découvrait. C’était fantastique. Sa bouche caressait la peau de mon cou et de mes seins tandis que sa main, déjà entre mes cuisses, me caressait avec talent.

Mon escort boy m’allongea et écarta mes jambes avant d’y enfouir son visage gourmand. Il me léchait, me suçait, me regardait avec un désir attendrissant. Un doigt glissa en moi, vite rejoint par un deuxième et un autre, encore, écartant ma chair, fouillant mon ventre d’où s’écoulait déjà une moiteur des plus agréables.

Du pouce de son autre main, il caressa mon jardin secret vigoureusement. Quelques minutes de ce manège suffirent à me flanquer mon premier orgasme en plein ventre. Je ne savais pas que c’était le premier d’une longue série, mais il était d’une telle intensité que je cessai de réfléchir.

Enfilant un bout de latex comme un gentleman bien élevé, Jean s’enfonça enfin en moi d’un seul coup, relevant mes jambes sur sa poitrine, pénétrant au plus profond de mon ventre. C’était un vrai magicien avec sa baguette.

Etre prise par un homme viril

Etre prise par un homme viril

Pendant ce qui me sembla des heures, différentes positions furent testées. Je le chevauchai avec enthousiasme, jusqu’à ce que mes jambes flanchent. Mon escort boy me retourna, m’empoigna les hanches et s’engouffra tant et si bien que mon ventre s’en trouvait pratiquement broyé.

C’était acrobatique, épuisant, merveilleux, éreintant, divin. Avec son bassin s’écrasant sur mes fesses relevées, sa main entre mes cuisses me caressant en un rythme effréné, il m’était impossible de conserver un registre de mes orgasmes.

Il y avait de la séduction, entre nous, grâce à une succession de caresses efficaces, prodiguées dans un but précis, comme un match durant lequel plusieurs buts auraient été comptés de part et d’autre.

Jean n’était pas très volubile et ça me plaisait. Mon escort boy livrait plus qu’une performance. Du plaisir avec un charme de gentleman, c’était évident, et c’est moi seule qui en profitais. Il m’appartenait, le temps de prendre du plaisir. Mon amant avait quelque chose à prouver et je n’allais certainement pas brimer ses beaux efforts.

Jamais je n’ai été aussi affamée. Mais maintenant, j’avais envie de glisser mes lèvres sur son corps entier, que ma langue laisse de douces traînées de désir sur sa peau. Mes yeux plongés dans les siens, je me glisse sur lui et l’attire en moi sans plus de préambule.

Nos baisers s’expriment, nos langues se cherchent, se faufilent. De petits lèchements traduisant l’impatience aux entortillements profonds, de légers mordillements de nos lèvres au souffle chaud de son haleine à mon oreille, je ruisselle tandis que, immobile, sa queue m’emplit de toute sa vigoureuse douceur.

Comment ai-je pu passer à côté de ça pendant tant d’années, J’ai du temps à rattraper, des heures de plaisir à récupérer et voici le gentleman qu’il me faut pour y arriver.

Bestialement mais avec respect

Bestialement mais avec respect

Je me redresse pour l’enfouir encore plus profondément en moi et mon escort boy gémit, un air de concentration intense crispant son beau visage. Je sais qu’il voudrait que je le transporte dans une chevauchée endiablée, mais je préfère le sentir là, tout simplement.

J’ondule, basculant les hanches en douceur pour m’approprier sa virilité tout entière et, après quelques minutes de ce manège, c’est moi qui n’y tiens plus.

Jean me fait basculer, m’assujettit sous la force de son assaut et pénètre en moi, symboliquement ou non. Jean est aussi profondément ancré dans mon corps.

Les mains de mon amant saisissent les miennes et son torse s’appuie contre le mien; Jean étire mes bras au-dessus de ma tête, me forçant à un abandon que je ne retiens pas le moins du monde.

sensualité et passion

sensualité et passion

Nos sueurs se mêlent et nous ondoyons de nouveau ensemble tandis que mes jambes l’emprisonnent solidement. Nous nous appartenons et aucune pensée troublante ne vient gâcher ce moment unique.

Mes halètements, et mon rythme cardiaque s’accélèrent annonçant l’arrivée d’un orgasme puissant. Je me laisse aller, je vais lâche prise et enfin je cris son nom alors que des étoiles illuminent mes yeux de plaisir. Lui se met à grogner comme une bête alors qu’il me donne des coups de rein vigoureux en jouissant violemment.

***

Toutes les femmes ont envie de prendre du plaisir. En tant que gentleman escort boy pour femmes exigeantes, je vous offre la sécurité de mon professionnalisme et mon expérience qui vous permettra d’être sure que votre soirée sera réussi et vous permettra de vous lâcher complètement.

Tout ce que je ferais sera pour votre plaisir uniquement… Cette expérience vous permettra de connaître le lâcher prise ce qui vous procurera une libération totale.  Vivre un rendez-vous avec moi est réservée aux femmes adultes, une soirée magique hors du temps vécu dans un respect mutuel avec protection.

Contactez moi pour prendre rendez-vous et définir une date où nous pourrons ensemble explorer votre sexualité et trouver la meilleure façon de vous satisfaire.

Au plaisir de faire votre aimer. Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org


  • 0
orgasme femme escort boy paris

Hotel de luxe

Category:escort boy,Experience,Femmes,orgasme,Uncategorized Tags : 

Hotel de luxe

Madame était ravie de l’accueil charmant qu’on lui avait réservé dans cet hôtel de luxe. Elle avait hésité avant d’y réserver une chambre, mais il ne restait plus aucune place dans les autres hôtels de ce quartier de Paris.

Quand son escort boy arriva, il découvrit une belle femme sexy de 39 ans aux cheveux bruns coupés au carré et aux yeux bleu. Elle avait des traits fins, un nez droit, une poitrine et des fesses pulpeuses qui attiraient le regard des hommes, et son visage exprimait à la fois de la douceur, et une grande force.

Divorcée, elle était célibataire depuis plusieurs années déjà et ne voulait pas dépendre d’un homme. Heureusement, elle avait trouvé l’homme idéal sur internet, un gentleman escort boy qu’elle pouvait appeler quand elle en avait envie sans devoir subir sa présence tout au long de l’année. Un prince charmant qui était là pour elle et qui aimait lui donner du plaisir.

Elle l’attendait au bar de l’hôtel dans sa petite robe noire, avec ses escarpins, elle avait mis un peu de rouge à lèvres car elle voulait le séduire.

Il était 19h30 heures, et le bar plongé dans une obscurité seulement illuminée par des spots était à moitié désert.

Madame s’approcha du comptoir et commanda deux coupes de champagne en soupirant. Jean était là auprès d’elle. Il lui glissa quelques mots d’amour au creux de l’oreille ce qui eut pour effet de réveiller sa féminité. Il savait comment faire pour séduire sans en faire trop.

Ils finirent leurs verres et rapidement prirent la direction des ascenseurs à l’entrée de l’hôtel.

A peine dans l’ascenseur, elle sentit sa main ferme se poser sur son épaule pendant que la bouche Jean prit la sienne dans un baiser torride où leurs langues se mêlèrent dans un ballet passionné. Jean lui adressa un sourire magnifique. Arrivée à l’étage de destination, la belle dame lui prit la main avec un sourire aux lèvres, puis elle le mena vers sa chambre.

Jean lui retira sa robe et le lit pour lui offrir ce massage dont elle avait tellement besoin. Le gentleman commença à la masser. Ses mains étaient douces et puissantes, et la façon qu’il avait de caresser ses muscles lui fit pousser un petit gémissement.

undress lady escort boy paris

Undress lady Escort Boy Paris

Cet homme savait faire aller et venir ses mains sur son dos et ses bras, maniant son corps de la plus agréable des façons. Madame avait fermé les yeux afin de mieux apprécier les sensations que lui procurait ce beau brun. Lorsqu’il se mit à masser le haut de ses fesses, elle ne put s’empêcher de sentir la rosée de sa féminité mouiller son entrejambe.

Ses muscles étaient très tendus, cette femme était stressée par son travail. Soudain, l’homme se pencha vers elle pour lui murmurer des mots doux dans l’oreille.

Jean saisit sa taille et déposa ses lèvres douces et charnues sur les siennes. Sur le coup, la belle se mit à trembler et elle crû défaillir.

Tout en la prenant dans ses bras, l’homme darda sa langue chaude et humide dans sa bouche et commença à l’enrouler autour de la sienne. Madame se sentit ruisseler de plus belle. Son jardin secret était en feu maintenant. Cela faisait longtemps qu’elle n’avait pas senti l’odeur d’un male. Elle aimait le contact de ses pectoraux contre ses seins ; elle aimait sentir la bosse de sa virilité en érection contre sa chatte en manque.

L’homme dégrafa son soutien gorge, révélant ainsi ses seins très fermes et pulpeux. Lentement, il déposa de tendres baisers sur ses tétons durcis tandis que Madame caressait ses pectoraux. Lorsqu’il se mit à sucer ses tétons durcis par le désir, elle commença à haleter.

Elle le regarda un instant sans rien dire, puis elle ôta son slip, révélant ainsi sa vulve à la douce toison brune. Lorsque son escort boy s’agenouilla et glissa sa tête entre ses cuisses, elle crû qu’elle allait jouir avant même de sentir sa bouche contre sa chatte.

Orgasm with Escort Boy Paris

Orgasm with Escort Boy Paris

Finalement, elle parvint à se retenir. Elle voulait savourer chaque seconde de ce cunnilingus si sensuel. La langue de cet homme, si chaude et humide, glissait sur le moindre recoin de sa vulve comme s’il s’agissait du meilleur des desserts. L’homme ne la léchait pas ; il la dégustait, et il semblait y prendre beaucoup de plaisir.

Elle enfonça le visage de son escort boy dans son intimité, et miaula son plaisir lorsqu’il enfonça sa langue dans sa grotte merveilleuse.

Madame s’assit sur lui de façon à s’empaler sur sa virilité gonflé et gorgé de désir. Sa queue était très grosse, mais elle glissa dans son jardin secret sans aucun problème, car elle mouillait intensément.

Son énorme membre écarta les lèvres de sa chatte. Elle posa ses mains sur ses épaules, puis commença à aller et venir sur sa queue. Le regardant droit dans les yeux, elle profitait de son corps de gigolo, se régalant de sa queue la remplissant si bien.

Elle avait envie de se comporter de façon scandaleuse. Elle avait envie d’être une vraie chienne, une vraie salope.

Elle aimait tellement chevaucher cet homme qui malaxait délicieusement ses seins de ses grandes mains puissantes.

Soudain, elle accéléra le rythme de son va et viens sur la virilité de sa monture. Elle le baisait littéralement, usant et abusant de son grand corps pour son propre plaisir.

Surexcitée par l’obscénité de ce qu’elle était en train de faire, Madame sentit le début d’un orgasme tel qu’elle n’en avait jamais connu. Elle se releva alors pour s’asseoir directement sur le visage du beau brun.

Kissing pleasure with escort boy paris

Kissing pleasure with Escort Boy Paris

Elle lui ordonna de lécher sa chatte pendant qu’elle jouissait. Il s’exécuta, faisant glisser sa langue habile sur sa chatte tandis que son vagin se contractait rapidement. Son corps fut ravagé par un orgasme foudroyant, irréel, inimaginable, et elle cria son bonheur, prenant son pied, inondant de son elixir intime, le visage et la bouche de son escort boy sans aucune honte.

Epuisée, vidée, elle se laissa retomber sur le torse musclé de son serviteur sexuel, Jean la serra dans ses bras, elle se sentit à cet instant tellement femme.

***

Voulez vous vous être séduite ? Dans un moment de pure sensualité, dans les bras d’un gentleman. Pourquoi ne pas briser votre solitude et prendre du plaisir sans aucune honte en compagnie d’un homme du monde qui vous traitera avec tout le respect que vous méritez et ne vous jugera pas d’avoir envie de tendresse et de plaisir sans lendemain.

Laissez moi vous transporter dans la magie érotique d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Vous oublierez tous vos soucis et pourrez vous lors d’une expérience de divertissement pour adulte unique dans un respect mutuel avec protection.

Certains soirs, la nuit est chaude et on a envie de se comporter de façon scandaleuse, on a envie d’un mâle dans son lit, d’un homme qui saura nous donner ce que l’on ose jamais demander et dont on rêve en fermant les yeux.

Au plaisir de vous séduire, de vous faire rire, de vous divertir. Mais avant tout faisons connaissance autour d’un drink sans engagement et je vous dirai tout ce que vous brulez de savoir. Mais n’oubliez jamais que l’on ne vit qu’une fois…

Hâtez-vous de prendre rendez-vous, vous ne le regretterez pas !

Au plaisir de faire de cette rencontre un moment unique avec vous. Jean, Escort boy pour femmes exigeantes.

TEL/SMS/WHATSAPP: +33755186013
Mail: man.jean@yahoo.fr
website: http://escortboy.org
website: https:/escortboy.org


  • 0

Romantique expérience

Category:escort boy,Experience,Femmes,gentleman,Uncategorized Tags : 

Romantique expérience comme remède incroyable contre la routine, le spleen, la déprime, la solitude et les semaines chargées : passer une nuit en amoureux dans un hôtel romantique avec un escort boy gentleman !

La bonne nouvelle : c’est accessible à toutes les femmes exigeantes, dès qu’elles en ont besoin. Jean s’occupe de tout et il vous organise une soirée romantique inoubliable de pure plaisir afin de satisfaire tous vos sens.

Madame nageait en pleine solitude. Sa vie sentimentale était dans une impasse depuis plusieurs mois, et comme elle n’avait jamais connu ce genre de situation auparavant, elle était désemparée. Elle avait besoin d’un homme comme dans le film Cliente de Josiane Balasko avec Nathalie Baye.

Elle le chercha sur internet et finit par trouver un site d’un homme qui se présentait comme un gentleman. Elle fantasmait sur cet inconnu et le contacter lui faisait un peu peur mais l’excitait aussi beaucoup.

Après quelques semaines au cours desquelles Madame l’admirait et le désirait de plus en plus, rêvant de lui les soirs de solitude et tentant déjà d’imaginer son visage. Elle finit par lui envoyer un mail pour en savoir plus sur ce genre de rencontre.

L’escort boy lui proposa un rendez-vous dans au café de la Paix près de l’Opera. Son style correspondait exactement à sa recherche, l’élégance et le charme, la douceur de sa voix. Elle le suivit jusque dans la chambre de l’hôtel qu’il avait réservé pour eux. Elle voulait juste être à ses côtés, dans un lit ou sur une surface confortable quelconque, avec le moins de vêtements possible.

L’escort boy avait refermé la porte derrière elle et s’était installé lascivement dans un fauteuil, la laissant venir à lui. Elle s’était approchée lentement, s’était agenouillée devant lui et avait déboutonné sa chemise. Puis, elle avait embrassé son ventre et son torse, chatouillé son cou de petits baisers et enfin goûté cette bouche qu’elle possédait en rêve depuis des semaines.

Ses lèvres étaient douces et pleines, d’une sensualité divine. L’escort boy embrassait tellement bien, glissant sa langue dans la bouche de Madame délicatement, presque timidement, avant de s’imposer davantage et de devenir gourmand. Il avait bientôt déboutonné la chemise de Madame et embrassé ses seins tendus, les effleurant de sa langue jusqu’à ce que leur pointe se dresse. Madame admirait les magnifiques cheveux de son amant. Elle les avait caressés, étonnée et ravie de leur douceur, de leur souplesse.

Elle avait subitement eu envie de voir si la pilosité de l’entrejambe de cet homme était de la même teinte que celle de son cuir chevelu. Elle avait donc défait les boutons de son pantalon et en avait dégagé son sexe, satisfaite de voir l’érection du mâle lui sauter en plein visage. Elle avait alors glissé le membre tendu dans sa bouche et s’en était régalée. Sa bouche l’avait agacé, tété, enduit abondamment de salive, avant de le lécher pour l’imprégner à nouveau, puis l’engloutir plus profondément.

Jean semblait apprécier ses gestes et lui cajolait la nuque de façon encourageante. Madame avait joint une main à sa bouche talentueuse, la faisant glisser le long du membre grossissant, le serrant doucement entre ses doigts agiles. Au bout d’un moment, comme Jean ne semblait pas vouloir l’interrompre, Madame s’était relevée et avait à son tour retiré ses vêtements. Puis, elle s’était allongée au-dessus de son amant, pressant le membre gonflé de l’inconnu contre son sexe humide.

Elle l’avait alors de nouveau embrassé et avait senti la main d’Jean s’insinuer entre ses cuisses. L’escort boy avait délicatement frotté sa peau frissonnante, jusqu’à ce qu’au comble de l’excitation, Madame le glissât finalement en elle, lentement, délicieusement. Son corps s’était ensuite soulevé progressivement, retombant avec davantage de force sur le membre bien dressé. Elle le chevauchait maintenant avec passion et espérait qu’il continue à la caresser.

Elle s’était alors retirée et avait attiré Jean sur le sol, où il s’était étendu sur le dos. Madame avait défait la ceinture de son pantalon et noué ses poignets au pied du divan. Voyant là, à sa merci, cet homme viril, Madame avait senti son ventre se nouer d’excitation. Elle s’était approchée de sa victime et avait placé ses jambes de chaque côté de sa tête. Elle s’était caressée ainsi, juste au-dessus du visage de son amant, glissant un doigt à l’entrée de son sexe moite et en chatouillant sa chair la plus tendre.

Madame avait alors mis tout son savoir-faire à l’œuvre. Elle avait lentement inséré la verge de Jean en elle, s’abaissant sur lui millimètre par millimètre pour que ses muscles l’enrobent délicieusement. Une fois bien ancrée, elle avait davantage appuyé ses gestes, sentant tout au fond de son ventre une merveilleuse pression l’envahir. Elle s’était ainsi doucement et délibérément balancée, guidant la main de Jean entre ses cuisses ouvertes.

L’escort boy l’avait docilement caressée, recueillant entre ses doigts une lotion onctueuse. Madame avait vraiment envie de jouir. Elle avait donc commencé à se mouvoir, accélérant lentement sa cadence pour atteindre un rythme effréné. Jean la caressait toujours, aussi savait-elle que sa jouissance serait imminente.

Après plusieurs longues minutes des plus agréables, Madame atteignit cette jouissance tant attendue. Jean pressant autant qu’il le pouvait son corps contre celui d’Madame, afin de s’enfoncer davantage en elle. Il s’était rué, les yeux plus brillants que jamais.

Elle avait rebondi contre le sexe si invitant de Jean, au point de le faire exploser, et tout à coup senti la jouissance de son gigolo. Puis elle s’était étendue près de lui sur la moquette, reprenant son souffle dans les bras du plus beau gentleman qu’elle ait jamais conquis.

Toutes les femmes ont besoin d’être séduite par un gentleman qui les respecte, laissez moi vous faire vivre des moments de bonheur et d’exception sans engagement. Madame, vous souhaitez rompre votre solitude et être transportée dans la magie d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Vous oublierez tous vos soucis et pourrez lâcher prise lors d’une expérience de divertissement unique dans un respect mutuel avec protection.

Au plaisir de vous séduire, de vous faire rire, de vous divertir, de vous faire crier de plaisir. Mais avant tout faisons connaissance autour d’un drink sans engagement et je vous dirai tout ce que vous brulez de savoir. Contactez moi: man.jean@yahoo.fr ou +33(0)755186013

https://escortboy.org


  • 0

Les lèvres de son amant

Category:escort boy,Femmes,gentleman,lâcher-prise Tags : 

Les lèvres de son amant se posèrent sur l’un de ses genoux de Madame, caresse inattendue. Son corps s’ouvrit de lui-même, avalant les trois doigts dans leur totalité, phalange après phalange.

Renversant la tête en arrière, elle laissa les doigts aller et venir à leur guise, l’élargir, la pénétrer de plus en plus loin, plus fort, plus vite, au point qu’elle perdit le souffle.

Le gigolo fit glisser sa robe de ses épaules et découvrit deux seins blancs, dressés par le désir de se faire cajoler. Ses mains commencent à les caresser, à en exciter les pointes roses, tandis qu’il prit sa bouche dans la sienne, la pénètre
d’une langue curieuse.

Madame se laisse aller, chaude comme une chatte en chaleur, prête à tout. Mais il la renverse sur le lit, remonte sa robe et ne s’étonne même pas de l’absence de sous-vêtements lorsqu’il enfouit son visage dans son intimité humide. Ses mains sur ses seins se font plus pressantes, plus fermes, tandis que sa langue s’enfonce dans sa fente dégoulinante de désir.

Elle se cambra et gémit sous la caresse. Ses mains fines agrippèrent ses cheveux. Elle crut diriger son baiser intime, mais elle fut submergée par une vague irrépressible. L’escort boy la lècha et l’excita jusqu’à la faire crier de plaisir. Puis soudain, un bref bruit de plastique déchiré, un préservatif déroulé.

Ses jambes s’insinuèrent entre ses cuisses, les écartèrent. Elle le sentit là où ses doigts étaient un instant plus tôt. Jean était dur, gros, vibrant.

D’un geste plus doux, elle fit courir ses mains le long de son dos, le palpa, enfonça ses ongles dans ses fesses si fermes, mémorisant tous les détails de son exploration. Et pendant tout ce temps, il appuyait son sexe contre le sien, l’ouvrant, l’ouvrant toujours plus.

Une caresse humide frôla ses joues. Ses lèvres. L’escort boy écarta les cheveux qui s’étaient échappés de son chignon. Puis il glissa la main droite entre leurs deux corps, appuya sur son ventre.

Le gigolo s’empara de sa bouche par surprise, y plongea la langue et, oh, il entrait en elle et, oui, il était imposant, bien plus que ses trois doigts réunis, plus long aussi. Et elle ne pouvait plus l’arrêter.

L’escort boy s’était immiscé dans l’ouverture qu’il avait agrandie. Jean se glissait en elle, de plus en plus loin, de plus en plus profond, la dilatant chaque fois un peu plus jusqu’à ce qu’il ne puisse avancer davantage. Et pourtant, il continua. Elle n’avait jamais rien imaginé de semblable.

Elle se cambra, soudain écrasée par le poids de son corps sur le sien. La main entre leurs corps glissa sous ses reins, là où ils s’étaient cambrés, comme pour la soutenir.

L’homme de joie effleura ses lèvres des siennes, doucement. Encore et encore. Soudain, ses jambes se nouèrent autour de ses hanches, comme mues par une force qui leur était propre. Ils ne formaient plus qu’un.

Elle le sentit sourire, la, contre son front. Un léger baiser se posa sur son nez. Sans prévenir, il s’arc-bouta en donnant un coup de reins qui la cloua sur le matelas.

Puis Jean se mit à aller et venir en elle, lentement, ne sortant que pour entrer de nouveau avec une lenteur insupportable, se retirant, revenant plus fort, encore et encore, suspendant le mouvement, se frottant contre le minuscule bourgeon charnu, la pénétrant de nouveau, plus fort, plus loin…

Elle se régala de sa queue la remplissant si bien. Elle avait envie de se comporter de façon scandaleuse. Elle avait envie  d’être une vraie chienne, une vraie bombe sexuelle avec lui. Jean était long et dur comme de la pierre. Tout en continuant à la baiser sauvagement, l’escort boy malaxait délicieusement ses seins de ses grandes mains puissantes.

Elle se déhancha sans retenue. Elle expira tout l’air de ses poumons quand il s’enfonça profondément, comme elle le lui avait demandé. Son fantasme était bien loin de la réalité, qui elle-même dépassait tout ce qu’elle avait pu imaginer.

Madame sentit le début d’un orgasme tel qu’elle n’en avait jamais connu. La tempête qui l’emportait se fondit dans la violence de leur corps à corps, et elle cria son nom quand il lui offrit la preuve qu’un escort boy pouvait vraiment donner autant de plaisir à une femme.

Son prénom s’envola dans la nuit avec eux. Alors qu’elle redescendait lentement du sommet où il l’avait propulsée, Jean colla son ventre contre le sien comme pour devenir une part d’elle-même.

Son corps venait d’être ravagé par un orgasme foudroyant, irréel, inimaginable, et elle cria son bonheur, prenant son pied aux yeux de son escort boy, sans aucune honte.

Epuisée, vidée, elle se laissa retomber sur le torse de son serviteur. Madame lui sourit. C’était le sourire d’une femme qui semblait avoir connu une renaissance.

Pourquoi pas vous ? Contactez moi sans attendre.

man.jean@yahoo.fr or +33(0)755186013 Tel/sms/Whatsapp


  • 0

Mon escort boy me suivit dans la chambre faiblement éclairée

Category:escort boy,gentleman,gigolo Tags : 

Mon escort boy me suivit dans la chambre faiblement éclairée. La lumière tamisée projetait sur son visage des ombres qui le rendaient encore plus désirable. Nous entrâmes dans la chambre que j’avais réservé pour notre rencontre. Jean avança vers moi et se pencha. Son nez effleura la veine palpitant dans mon cou.

Mon escort boy m’accula contre le mur, les mains de chaque côté de moi, et pressa son corps contre le mien. En dépit des couches de vêtements qui nous séparaient, je sentais sa chaleur. Au contact de son torse, les pointes de mes seins s’érigèrent. Je réprimai un gémissement en sentant sa virilité lourde et dure contre mon ventre. Ma respiration s’accéléra.

Jean se baissa, et ses mains puissantes vinrent cueillir l’arrière de mes cuisses. D’un mouvement fluide, Jean me souleva pour disposer mes jambes autour de ses hanches. La partie la plus sensible de mon corps se trouva collée contre son érection, et cette simple friction m’amena au bord de l’orgasme. Je poussai un soupir saccadé, incapable de masquer ma réaction, le sang aux joues et l’entrejambe inondé. Je repliai mes jambes autour de lui et empoignai ses épaules, lui arrachant un grognement.

Ma jupe était remontée sur ma taille. Jean se tourna et me posa au bord du lit. Quand il s’écarta, je dus réprimer un cri de frustration. J’étais en feu ; mes seins étaient lourds et sensibles. S’il ne m’embrassait pas tout de suite.

Mon escort boy retira les bottes de cuir noir que je portais. Puis ses doigts se mirent à courir sur la bande de peau nue entre ma jupe froissée et le bord de mon porte-jarretelles. Jean en défit les deux attaches d’un mouvement habile, sans une hésitation. Manifestement, il avait l’habitude.

Lorsqu’il plongea les doigts sous la lisière de mon bas, toutes ces considérations s’évanouirent. Il le fit descendre en frôlant l’intérieur de ma cuisse, taquinant la peau sensible derrière mon genou. En arrivant au niveau de mon mollet, il s’arrêta pour passer à l’autre jambe.

Ses doigts approchèrent de mon jardin secret, et je me mis à trembler. Mon excitation était évidente et je ne faisais rien pour la cacher. Jean s’agenouilla, la tête au niveau de ma chatte palpitante. Avec douceur, Jean acheva de me retirer mes bas qu’il laissa tomber par terre.

J’avais le souffle court, et mon cœur battait la chamade. Je m’immobilisai, terrifiée à l’idée de ce qu’il s’apprêtait sans doute à me faire, et tout aussi horrifiée à la pensée qu’il ne le fasse pas. Mon escort boy bascula en arrière sur ses talons et me prit le pied entre les mains.

Lentement, je déplaçai mes mains derrière moi pour venir m’appuyer sur mes bras tendus. Il était doué, je devais le reconnaître. En quelques secondes à peine, j’avais pratiquement fondu entre ses mains.

Cet homme était agenouillé par terre devant moi, et me massait les pieds. Je me détendais, la tête rejetée en arrière. L’instant d’après, en sentant sa langue caresser mon cou-de-pied, je me redressai vivement. Mon escort boy continua de malaxer ma cheville comme si de rien n’était, mais ses coups de langue m’envoyaient des décharges électriques le long de la jambe, jusqu’entre les cuisses. Mon sexe se mit à pulser douloureusement, avide d’être caressé à son tour.

Je baissai la tête pour croiser son regard, et je lus dans ses yeux qu’il avait l’intention de me prendre. Je me mis à trembler d’impatience et d’appréhension. J’avais besoin qu’il aille plus loin, qu’il me prenne maintenant avant que je perde définitivement la tête.

Cette sensation m’était inconnue jusque-là. Quand il s’agissait de sexe, je ne m’abandonnais jamais. Parfois, je faisais semblant, parfois je m’en approchais, mais jusqu’à cet instant, je n’avais jamais eu besoin de quelque chose au point d’abaisser complètement ma garde pour pouvoir l’obtenir.

Mon escort boy embrassa ma cheville, puis mon mollet. Sa langue traça un cercle lent à l’intérieur de mon genou. Jean me rapprocha du bord du lit, et mes hanches se mirent à onduler d’elles-mêmes. Je ne pouvais plus attendre.

Mon amant continua en effleurant mes jambes du bout des doigts, remontant peu à peu jusqu’à ma culotte, et semant de tendres baisers à l’intérieur de mes cuisses. Sous ses caresses, j’avais l’impression d’être désirée, adulée.

D’un mouvement vif, Jean m’écarta les jambes, et mon sexe se retrouva à quelques centimètres seulement de son visage. Toute appréhension déserta mon esprit. Mes jambes pendaient dans le vide, trop hautes pour toucher terre, comme des pantins à la merci de ses gestes. D’une main légère, il frôla l’arrière de mes mollets avant de tracer du bout de la langue une ligne droite à l’intérieur de ma cuisse, s’interrompant juste avant d’atteindre mon sexe. Là, il se mit à mordiller ma chair tendre et offerte.

Je gémis, empoignant à pleine main les draps irrémédiablement froissés, incapable de détourner le regard de la délicieuse torture qu’il me faisait subir. Il me mordit légèrement, et j’étouffai un cri.

Mes muscles étaient agités de spasmes. J’étais incapable de rester immobile. Enfin, son pouce se posa sur ma fente, et je me cambrai à son contact. J’étais toute humide. J’étais toute humide pour lui. J’avais trempé ma culotte sous les caresses de cet escort boy qui avait apparemment un don pour faire vibrer les femmes.

Mon escort boy accentua la pression de son pouce, m’arrachant un frisson. Jean tourna la tête pour lécher mon autre cuisse. Chaque fois qu’il approchait de mon sexe, il s’en éloignait aussitôt. Il leva de nouveau la tête, le regard plein de feu. Avec une lenteur stupéfiante, il posa les lèvres sur mon intimité pour l’embrasser à travers le satin. Mon sexe se contracta. C’était le summum de l’érotisme.

Jean pressa ses lèvres contre ma culotte. Le tressaillement de sa mâchoire contre mon pubis faillit me faire exploser. Je me mordis la lèvre pour réprimer un cri. Incapable de me retenir, j’avançai ma main vers mon jardin secret, mais il m’attrapa par le poignet et l’écarta.

Doucement, il mordit dans le satin à présent détrempé par mon désir, et le tira de côté pour l’éloigner de mon sexe. Un réflexe me fit refermer les genoux, mais il les bloqua de ses larges épaules. Ses doigts se glissèrent sous l’élastique et il les posa de chaque côté de ma fente sans y entrer. Puis il écarta le satin et souffla. L’air frais sur ma peau brûlante déclencha un nouveau spasme, et mon dos s’arqua.

Mon escort boy prenait son temps, me mettant au supplice. Il ouvrit mes lèvres et vint appuyer son pouce contre mon jardin secret, le massant de haut en bas. J’ignorais d’où il tenait sa dextérité, mais je dus me mordre l’intérieur des joues pour ne pas crier. Enfin, il introduisit un doigt en moi. Cela suffit à me pousser au bord de l’orgasme. Comme s’il l’avait senti, il le retira lentement.

Cette fois, Jean insinua deux doigts dans mon sexe et les fit pivoter tout en donnant avec son pouce une légère pression sur mon jardin secret. Pendant tout ce temps, il me dévisageait, m’observant attentivement tandis que je me laissais tomber sur les coudes et me contorsionnais. Il ne s’arrêta que pour faire glisser ma culotte le long de mes jambes, me laissant nue et ouverte sous son regard avide.

Mon escort boy baissa la tête pour prendre une de mes lèvres entre ses dents, puis l’autre, sa langue pénétrant ma fente juste assez longtemps pour me rendre folle. Si près… il était si près de mon jardin secret, mais chaque fois que je croyais qu’il allait le lécher, son pouce venait le recouvrir, comme pour en interdire l’accès à sa langue. Ses lèvres se posèrent contre mon pubis glabre.

Inclinant le visage, Jean remplaça son pouce par sa bouche. Il aspira mon jardin secret et j’explosai aussitôt, arc-boutée, portant les draps froissés à ma bouche pour étouffer mon hurlement de plaisir. Une chaleur intense se propagea dans mes veines, et ma jouissance vint se concentrer dans la pointe de mes seins et mon sexe. Je voyais des étoiles. Mes genoux se refermèrent d’un coup de chaque côté de sa tête, et il me cloua contre le lit d’une main puissante.

J’empoignai ses cheveux et tentai de le repousser, mais il s’était mis à me laper le sexe à grands coups de langue et à le sucer avec une ardeur renouvelée. Il ne parut pas m’entendre. Les caresses de sa langue changèrent de rythme et s’accélérèrent. Je sentis le plaisir monter de nouveau.

Ses doigts allaient et venaient en moi de plus en plus vite, pliés pour caresser l’intérieur de mon sexe d’une façon inédite qui m’arracha une plainte. Je pressai mes seins entre mes mains, comme pour évacuer un peu de la pression qui s’accumulait dans mon bas-ventre. Alors, Jean posa ses mains sur mes genoux pour m’ouvrir davantage, et sa langue plongea dans mon sexe. Personne ne m’avait jamais fait cela auparavant. Je sentais le bord de ses dents à l’orée de ma grotte humide, et une nouvelle vague de plaisir m’assaillit.

Puis Jean se concentra de nouveau sur mon jardin secret, le léchant encore et encore. L’extase me submergea, et je me cambrai, secouée de spasmes. J’étais incapable de respirer, prisonnière de mes seules sensations.

Ce maître de l’orgasme ne s’arrêta pas, et mon sexe à vif se contracta de nouveau. À peine avais-je fini de jouir que je fus emportée dans un troisième orgasme. Ses doigts poursuivirent leur assaut, s’enfonçant en moi jusqu’à la paume tandis que les parois de ma grotte humide se resserraient spasmodiquement autour de sa main. Je jouis, encore et encore, comme si cela ne devait jamais s’arrêter. Je me tordais en tous sens, ruant et me cabrant.

Je m’effondrai, à bout de souffle. Mes cheveux trempés de sueur me collaient au visage. Le magicien du plaisir féminin me fit lentement redescendre, ses doigts ralentissant leur mouvement en moi, sa langue traçant des cercles paresseux autour de mon jardin secret encore vibrant. Pour finir, Jean y déposa un baiser plein de respect, puis en sema d’autres sur ma cuisse avant de se redresser.

Je tentai de me lever, mais je n’avais plus de force dans les bras. Comme je m’efforçais, tremblante, de m’asseoir sur le lit, Jean me rattrapa au moment où j’allais retomber et posa les lèvres au creux de mon épaule. Ses bras vinrent enlacer ma taille et je m’accrochai faiblement à ses épaules, appuyée sur lui de tout mon poids. Nous restâmes dans cette position pendant plusieurs minutes, jusqu’à ce que mes tremblements cessent.

🎩🎩🎩

Voulez vous vous être séduite ? Dans un moment de pure sensualité, dans les bras d’un gentleman. Pourquoi ne pas briser votre solitude et prendre du plaisir en compagnie d’un homme du monde qui vous traitera avec tout le respect que vous méritez et ne vous jugera pas d’avoir envie de tendresse et de plaisir sans lendemain.Laissez moi vous transporter dans la magie érotique d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Vous oublierez tous vos soucis et pourrez lâcher prise lors d’une expérience de divertissement pour adulte unique dans un respect mutuel avec protection.

Au plaisir de vous séduire, de vous faire rire, de vous divertir. Mais avant tout faisons connaissance autour d’un drink sans engagement et je vous dirai tout ce que vous brulez de savoir. Mais n’oubliez jamais que l’on ne vit qu’une fois…

Au plaisir de faire de cette rencontre. Jean

TEL/SMS/WHATSAPP: +33755186013
Mail: man.jean@yahoo.fr
website: http://escortboy.org


  • 0
escort boy Paris embrasse sa lady copie

Le gentleman se jeta sur la bouche de Cynthia

Category:escort boy,Experience,gentleman Tags : 

Le gentleman  se jeta sur la bouche de Cynthia, une main dans le bas de son dos, l’autre fermement attachée à son sein qu’il massa avec dévotion. Cynthia sentit sa chatte réagir à cette attention et se frotta doucement contre la virilité de Jean, gémissant à son oreille pour l’exciter davantage.L’homme jura intérieurement, le cerveau embrumé par le désir, se demandant comment il allait la prendre. Sa main délaissa le sein de cette jolie femme pour remonter vers son cou, la fixant d’un regard noir de désir.

Elle caressa tendrement la nuque de Jean d’une main, et glissa son autre main dans ses cheveux, qu’elle tira légèrement en reprenant ses coups de rein avec plus de force. Il enfonça ses doigts dans la peau de sa taille tandis qu’elle saisit sa lèvre inférieure entre ses dents avec précaution. Elle délaissa brièvement le corps de l’homme pour défaire son haut, lentement, sensuellement, le regardant dans les yeux en se mordant la lèvre, ajoutant à son air aguicheur.

Lorsque ses petits seins furent exposés aux yeux de Jean qui les regardait comme hypnotisé, elle sentit son érection grandir encore si c’était possible. Il leva les yeux vers son visage et saisit ses deux seins entre ses mains. Tandis qu’un sein se faisait masser et le téton dur se faisait titiller, l’autre sein fut immédiatement dévoré. Jean fit tournoyer sa langue autour du téton de la belle, le suçota, l’embrassa, et Cynthia ressentit sa passion dans tout son corps. Jean lui intima gentiment de se lever, la gardant face à lui pour avoir la tête en dessous de son entrejambe.

Il saisit son string et le fit doucement glisser le long de ses jambes, arrêtant de respirer en découvrant sa féminité imberbe et blanche. Elle avait l’air douce et il avait hâte d’y glisser sa langue. Il prit une profonde inspiration et agrippa ses mains à l’arrière des cuisses de Cynthia pour en embrasser l’intérieur. Elle glissa ses doigts dans les cheveux de l’homme pendant qu’il embrassait ses cuisses avec dévotion, levant parfois vers elle son regard de braise. Il remonta lentement sa bouche, embrassant chaque parcelle de peau jusqu’à arriver au sexe trempé de Cynthia.

Il y pressa son visage et devina à l’odeur enivrante. Il en embrassa la surface, recouvrant de baisers chaque parcelle de peau entourant son entrée, puis fit enfin glisser sa langue de bas en haut entre ses lèvres, goûtant à son excitation. Il répéta le mouvement plusieurs fois, levant les yeux vers elle pour la voir se mordre la lèvre de plaisir, ses seins se soulevant au rythme de sa respiration devenue plus lourde.

Cette vue fit sourire Jean qui enfonça sa langue entre les lèvres humides de Cynthia pour laper le pourtour de son clitoris qu’il savait très sensible. Elle poussa un cri en donnant un coup de rein involontaire, ce qui le fit la lécher avec encore plus de ferveur. Il leva une main vers son visage pour lui faire sucer deux de ses doigts, l’observant alors qu’elle les prenait en bouche en le regardant avec une luxure qu’il n’avait encore jamais vue.

Il introduisit ensuite ces deux mêmes doigts dans la chatte de Cynthia tout en continuant de la lécher. Elle laissa échapper un cri de surprise et il fit aller et venir ses doigts doucement, observant sa réaction, s’assurant qu’elle y prenait du plaisir et il n’était pas déçu. Elle poussait de petits gémissements aigus qui faisaient pulser sa virilité de mâle. Il devenait indispensable qu’il s’enfonce en elle. Il continua ses mouvements jusqu’à ce qu’elle pousse un cri plus fort et plus long en enfonçant ses doigts dans son cuir chevelu avant que son corps ne se décrispe.

Il lui laissa à peine le temps de se remettre de son orgasme avant d’attraper ses hanches pour la faire se rasseoir à califourchon sur lui et l’embrasser à pleine bouche, lui faisant goûter son propre jus. Au comble de l’excitation, il saisit sa grosse queue tendue pour enfiler un bout de latex et positionna les hanches de Cynthia de façon à pouvoir enfin la pénétrer et jouir avec elle après d’interminables va-et-vient.

***

Voulez vous vous être séduite ? Dans un moment de pure sensualité, dans les bras d’un gentleman. Pourquoi ne pas briser votre solitude et prendre du plaisir en compagnie d’un homme du monde qui vous traitera avec tout le respect que vous méritez et ne vous jugera pas d’avoir envie de tendresse et de plaisir sans lendemain.

Laissez moi vous transporter dans la magie érotique d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Vous oublierez tous vos soucis et pourrez lâcher prise lors d’une expérience de divertissement pour adulte unique dans un respect mutuel avec protection.

Au plaisir de vous séduire, de vous faire rire, de vous divertir. Mais avant tout faisons connaissance autour d’un drink sans engagement et je vous dirai tout ce que vous brulez de savoir. Mais n’oubliez jamais que l’on ne vit qu’une fois…

Au plaisir de faire de cette rencontre. Jean

TEL/SMS/WHATSAPP: +33755186013
Mail: man.jean@yahoo.fr
website: http://escortboy.org
website: https:/escortboy.org