Tag Archives: embrasser

  • -
Mon escort boy enlève ma culotte

Les bretelles du soutien-gorge suite et final

Category:escort boy,escort masculin,escort service Tags : 

Madame voulait vivre les bretelles du soutien-gorge suite et final orgasmique. À sa grande joie, leurs bouches se joignirent avec une passion débridée alors que son escort boy prenait position entre ses jambes.

Le désir d'explorer vos limites

Le désir d’explorer vos limites

Jean commença à la pénétrer et Madame écarquilla les yeux. Le sexe de son escort boy écartait ses chairs et diffusa des vagues de plaisir en elle.

Elle savait qu’il était bien membré. Elle l’avait vu. Et elle mourait d’envie de le toucher, de le prendre entre ses doigts, entre ses lèvres, de le rendre fou de plaisir avec sa langue et sa bouche…

Mais rien ne l’avait préparée à ce qu’elle ressentait. Il était en elle, chaud et rigide. Elle sentait son corps se dilater pour l’accueillir dans toute sa longueur et sa largeur. Jamais elle n’avait rien expérimenté de tel.

— Je ne veux surtout pas te faire mal, tu es étroite.
— Je n’ai pas fait l’amour depuis un petit moment, murmura-t-elle malgré la promesse qu’elle s’était faite de ne pas le lui avouer.
— Moi aussi, répondit-il avec humour en lui adressant un clin d’oeil.

Elle éclata de rire. L’idée que son escort boy ne sache pas faire l’amour était hilarante. Il avait un talent fou. Elle n’osait imaginer les exploits dont il était capable avec un peu d’entraînement. Le plaisir qu’il lui donnait était déjà presque insoutenable.

Jean s’enfonça plus vigoureusement en elle, lui arrachant un grognement. Il expira longuement et elle vit qu’il serrait fermement les dents. Tout sur son visage indiquait qu’il luttait pour ne pas perdre le contrôle.

Incapable de se retenir, elle glissa les mains le long de ses bras musclés et de ses épaules larges, jusqu’à l’épaisse colonne de son cou. Il ferma les yeux et gémit sous l’effet de ces caresses. Madame le sentit remuer en elle et s’enfoncer encore plus profondément.

Son escort boy l’embrassa sur la tempe, sur la joue, sur le côté du crâne, puis descendit les lèvres jusqu’à son cou avant de lui mordiller le lobe.

— Tu es magnifique, murmura-t-il.
— Toi aussi, lui souffla-t-elle à l’oreille.

Jean passa les bras sous elle et la serra contre lui. Ses seins s’écrasèrent contre son torse musclé. Leurs deux corps ne formaient plus qu’un. Il souleva les hanches pour se retirer, puis la pénétra à nouveau en se plaquant contre elle.

Il la tint ainsi longuement, silencieux pendant qu’il bougeait en elle. Puis il resserra son étreinte et roula sur le dos en l’entraînant avec lui. Avec un petit cri de surprise, elle se retrouva au-dessus de lui, les bras et les jambes écartés.

Madame se redressa et posa les mains sur sa poitrine. Elle remua les hanches à titre d’essai, et fut récompensée par un halètement étranglé de son escort boy, qui crispa les mains sur ses hanches.

Elle sourit et se pencha pour l’embrasser. Ses seins frôlèrent son torse et ses tétons durcirent immédiatement. Elle trouva cette sensation si agréable qu’elle recommença en laissant les bouts de ses seins se promener sur les poils de son torse.

Elle entama un mouvement lent, remuant juste assez pour lui couper légèrement le souffle. Puis elle se pencha en avant et souleva les hanches pour qu’il se retire d’elle. Lorsqu’elle sentit qu’elle arrivait au bout de son membre, elle redescendit jusqu’à sa garde.

lâcher prise avec un gentleman délicat

lâcher prise avec un gentleman viril

C’était enivrant d’avoir un tel contrôle sur un homme aussi impressionnant. Il était totalement à sa merci.

Se rendant compte qu’il ne lui avait toujours pas embrassé les seins – et c’était une chose qu’elle tenait absolument à expérimenter – elle se pencha vers lui pour lui présenter son téton, effleurant ses lèvres. Lorsque son escort boy sortit la langue pour l’enrouler autour de sa chair, elle haleta.

Elle reproduisit la même manœuvre avec son autre téton et s’immobilisa pour qu’il puisse refermer les lèvres dessus. Il aspira vigoureusement et en lécha la pointe tout en la tenant avec ses dents.

Elle commença à trembler et comprit qu’il ne lui avait pas menti en lui promettant des orgasmes multiples. Elle n’aurait jamais cru qu’il était possible de recommencer aussi vite après avoir connu une extase si intense, mais elle en reprenait pourtant déjà le chemin.

— S’il te plaît, murmura-t-elle. Je veux sentir ta bouche sur moi quand je jouirai.

Jean prit son sein dans sa main et le malaxa tout en suçotant le téton.
Elle gémit à nouveau et se cambra sur lui.

— Je ne vais plus tenir très longtemps, Madame, la prévint-il sans cesser de la lécher.

Elle baissa la tête et ses cheveux les recouvrirent tous les deux.

— Jouis avec moi, alors. Ensemble. J’y suis presque.

Madame se mit à se contorsionner sur lui, le corps en feu. Elle avait besoin de se libérer. Son corps la brûlait et la tiraillait de l’intérieur.

Il lui attrapa les fesses et les malaxa tandis qu’elle le chevauchait. Il monta les hanches pour s’enfoncer encore plus en elle et participer lui aussi à l’effort. Il lui enfouit ensuite une main dans les cheveux et emmêla les mèches autour de ses doigts, puis l’attira à lui et l’embrassa jusqu’à ce qu’ils perdent tous les deux haleine.

— Aide-moi, supplia-t-elle.

Madame sentait ses forces s’épuiser. Son seul souhait était de s’écrouler sur son torse et d’y rester jusqu’à ce qu’il doive partir. Mais si elle faisait cela, ni elle ni lui n’atteindraient l’extase.

— Avec plaisir, murmura-t-il.

Jean la prit dans ses bras et se replaça au-dessus d’elle. Lorsqu’elle se retrouva sur le dos, il s’enfonça encore plus profondément. Madame poussa un soupir haché et un gémissement de satisfaction qui mit son escort boy dans tous ses états.

— Tu me fais perdre la tête, dit-elle. C’est encore mieux que ce que j’avais imaginé.

Tu es si bon amant. Elle replia les jambes encore plus haut dans son dos et écarta les cuisses pour qu’il puisse aller encore plus loin. Elle se sentait déchaînée et insatiable. Elle en éprouvait une satisfaction sauvage. Elle était enhardie, dévergondée. Elle ressentait une confiance en elle comme elle n’en avait jamais connue. Et lire le désir dans les yeux de son escort boy, l’entendre dire qu’elle était belle faisaient un bien fou à son ego.

Le plaisir d'un amant exceptionnel

Le plaisir d’un amant exceptionnel

Son escort boy se mit à bouger plus vite, ses hanches venant cogner l’arrière des jambes de Madame. Le corps de la femme tremblait sous la force de ses mouvements. Leurs regards se croisèrent et elle vit que les yeux du gentleman scintillaient dans la lumière tamisée de la lampe.

— Cette fois-ci, jouis avec moi, murmura-t-elle. J’y suis presque.
— Bon Dieu ! moi aussi, grogna-t-il. Je ne peux plus tenir.

Avec un cri étouffé, il s’enfonça de nouveau en elle, et Madame sentit son corps secoué par les spasmes. Ses hanches ondulaient avec force et il glissa ses bras musclés sous elle pour la maintenir fermement contre lui.

L’orgasme de Madame fut violent. Il explosa comme un verre se brisant sur du béton. La sensation était si intense qu’elle en était presque insupportable. Elle frisait la douleur, et jamais elle n’avait rien connu d’aussi délicieux.

Elle perdit pied avec la réalité. Elle ne pouvait plus rien voir, seulement ressentir et entendre les grognements de plaisir de l’homme écrasé sur elle.

Elle prit une grande inspiration pour savourer l’odeur mêlée d’amour, de musc et de sueur masculine. Elle l’embrassa ensuite sur l’épaule et remonta en léchant jusqu’à son cou. Il avait un arôme merveilleux. Tout en lui était sexy. Son odeur, son goût, et le contact de son corps contre elle. En elle.

Jean remuait toujours les hanches, moins vite désormais, mais chacun de ses mouvements dans sa chair ultrasensible générait un minuscule spasme qui irradiait dans son ventre.

Jean l’embrassa de nouveau, mais plus violemment cette fois-ci. Sa respiration était hachée, et son souffle était brûlant dans sa bouche.

Après un dernier grognement, il s’immobilisa. Ses hanches étaient collées aux siennes et il la tenait serrée dans ses bras. Il posa le front sur le sien et lui mordilla délicatement le coin de la bouche avant de couvrir sa lèvre supérieure de baisers.

Madame repensa encore une fois au moment où les bretelles du soutien-gorge étaient tombés et où elle avait lâcher-prise avec ce gentleman pour femmes exigeantes

❤️  ❤️  ❤️

Les bretelles du soutien-gorge suite et final est un service pour femmes modernes à la recherche d’un moment de douceur avec un gentleman . Beaucoup de femmes ont envie d’un divertissement plaisir avec un gentleman sans les complications.

Vous avez toutes le droit à un Service d’Escorting: Excellence à domicile pour dames seules en compagnie d’un homme qui s’occupera de vous et ne vous jugera pas d’avoir envie d’apprendre le plaisir sans engagement  . Demandez moi tout ce que vous voulez ou laissez moi vous emporter dans des plaisirs que vous ne connaissez pas encore. Entrez dans mon monde d’érotisme avec les bretelles du soutien-gorge suite et final.

Respirez le voyage du plaisir intemporel et l’ère du jeu érotique sans fin dans un Ascenseur vers le plaisir de la femme. Entrez dans mon monde et sentez l’humidité envahir votre entrejambe grâce à la fantaisie d’une expérience de plaisir sans conséquences avec un escort boy respectueux et délicat . Les bretelles du soutien-gorge suite et final sont faites pour que le gentleman puisse les enlever pour vous divertir Mesdames.

Profitez de préliminaires sans fin avec votre escort boy . Noyez vos sens dans la séduction, Une expérience exceptionnelle avec un gentleman. Vous n’oublierez jamais ce jour là. Vous pourrez enfin prendre du plaisir au moment où le gentleman enlève les bretelles du soutien-gorge suite et final.

Vos fesses n'oublieront jamais ce moment

Vos fesses n’oublieront jamais ce moment

Quelque soit votre âge, votre origine, votre couleur de peau, votre physique, je suis là pour combler votre envie de découverte. Désir érotique d’un soir avec un gentleman va vous transporter dans la magie jouissive d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité . Frissonner d’un baiser dans le cou au moment où Les bretelles du soutien-gorge suite et final tombent. Un plaisir pour toutes les femmes voulant lâcher-prise dans un respect mutuel avec protection.

2 heures – 3 heures – 4 heures et jusqu’au bout de la nuit . Quelque soit la durée, je mets un point d’honneur à vous apprendre à prendre du plaisir grâce mon expérience des femmes. Veuillez vous renseigner en me contactant simplement par appel ou message.

Au plaisir de faire votre connaissance pour vivre le moment où le gentleman enlève Les bretelles du soutien-gorge suite et final.
Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org/fr/rendez-vous/


  • -
Madame s'abandonne dans les bras de son escort boy

Frissonner d’un baiser dans le cou

Category:amant,escort boy,gentleman Tags : 

Le gentleman dégagea les cheveux de sa maitresse pour pouvoir la faire frissonner d’un baiser le cou. Puis il entoura sa taille avec ses bras, l’enveloppa avec son corps et enfouit son visage dans son cou.

Jean la tint ainsi pendant plusieurs longues minutes avant de l’embrasser de nouveau dans le cou et de l’éloigner de lui. Prenant son bras, il la retourna doucement pour qu’elle soit face à lui.

La dame rit, mais son rire s’estompa lorsqu’il prit son visage entre ses mains.

Son gigolo l’embrassa de nouveau en l’emmena sur le lit. La dame se prépara à se donner entièrement à lui. Non, elle ne faisait pas que se préparer, elle en avait besoin.

Madame s'abandonne dans les bras de son escort boy

Madame s’abandonne dans les bras de son escort boy

Jean s’allongea à ses côtés et caressa la peau douce de son cou sous ses cheveux. Elle ne pouvait s’empêcher de sourire et elle sentit Jean faire de même.

Glissant ses mains le long du corps de la dame, Jean laissa un doux son s’échapper, presque comme le ronronnement d’un chat. Cela fit accélérer encore plus le pouls de la dame.

Savoir que Jean la désirait était le meilleur aphrodisiaque au monde. La dame gémit, voulant savourer cet instant, mais elle n’en eut pas le temps.

Jean fit disparaître toute pensée consciente avec un mouvement rapide de sa langue qui lui envoya des électrochocs à travers le corps.

Un feu ardent de désir grandit dans son ventre, accompagné d’une humidité chaude entre ses cuisses.

Jean roula sur le dos et attira La dame sur lui. Elle le chevauchait soudainement, sentant son désir appuyer fort contre elle.

Jean recommença à l’embrasser. La dame le désirerait terriblement. Tout ce qu’elle voulait faire était de se concentrer et de tout ressentir.

Jean promena ses mains le long de son dos, il leva ses hanches, appuyant son excitation grandissante contre elle.

Jean la retourna sur le dos. Il l’embrassa en un chemin long et chaud à travers ses seins et, se déplaçant dans le lit, vers le bas de son ventre.

L’escort boy déboutonna son pantalon et le retira aussi rapidement qu’il retira sa chemise. Il lui laissa sa petite culotte et elle sentait son souffle chaud contre sa peau.

Ses mains chaudes écartèrent délicatement ses jambes et il mordilla légèrement l’intérieur de ses cuisses.

La dame se retint de le presser. Elle sentait le besoin augmenter et elle brûlait de désir. Mais Jean était déterminé à être patient et elle savait qu’il allait prolonger son plaisir.

Se sentir sous la protection de son escort boy

Se sentir sous la protection de son escort boy

Sa langue se promenait le long de la dentelle de sa culotte et elle réussit de justesse à résister à l’envie d’emmêler ses doigts dans les cheveux de Jean et de maintenir sa tête là où elle se trouvait.

Son jardin secret pulsait, gonflé et désireux de son toucher. Une merveilleuse agonie temporelle passa avant qu’il n’attrape enfin la dentelle de sa culotte avec ses longs doigts et ne la glisse le long de ses jambes.

Le gigolo embrassa et mordilla ses cuisses et son ventre, l’excitant d’un effleurement entre les jambes avant de bouger sa langue le long des autres courbes et angles de sa chair sensible.

La chair de poule sur ses bras et ses jambes s’accentuait et elle ne pouvait empêcher le tremblement de ses jambes. Elle voulait fondre avec les couvertures.

Comme s’il avait pu lire dans ses pensées, il enfouit son visage entre ses jambes, lui donnant la chaleur de sa langue contre sa peau nue et mielleuse.

Elle jouit rapidement, criant son nom à bout de souffle au milieu de gémissements et grognements. Elle se laissa complètement aller dans les vagues de plaisir qui déferlaient en elle.

Mais son amant continua à la caresser, la forçant à avoir encore plus de plaisir. Elle était déchirée entre l’envie de le repousser et l’envie de l’attirer encore plus près d’elle.

C’était presque trop, jusqu’à ce que ce soit parfait. Elle retint son souffle et arqua son dos lorsqu’une nouvelle vague d’orgasme déferla sur elle.

Le courtisan ralentit enfin ses baisers, bougeant sa bouche jusqu’à ce qu’elle soit sur sa cuisse. Il la couvrit de légers baisers et elle sentit qu’il souriait contre sa jambe avant de finalement lever le visage vers elle.

Lorsqu’il l’embrassa de nouveau, La dame se savoura elle-même sur ses douces lèvres.

Une fois nu, la dame prit le temps de le savourer des yeux. Son regard caressait chaque centimètre de ce corps. Il était l’amant le plus doué qu’elle avait jamais vu.

La dame entoura sa jambe sur son dos et le pressa contre son corps. Il se plaça juste au-dessus d’elle avec ses coudes de chaque côté de son corps et ses jambes entre les siennes.

Sa virilité tendue frôla le jardin secret de la dame. Elle prit une grande inspiration, essayant désespérément de calmer ses propres envies, se concentrant sur les lèvres de Jean qui étaient de nouveau sur les siennes.

Elle était tellement concentrée qu’elle ne se rendit même pas compte qu’il s’était déplacé pour s’enfoncer en elle.

Ils crièrent tous les deux de plaisir, et ils restèrent tous les deux immobiles pendant quelques secondes, se délectant juste du plaisir que cela leur procurait.

La dame sentit le feu dans son ventre devenir une vraie explosion. Il se retira presque entièrement avant de s’enfoncer de nouveau en elle.

Prenez du plaisir avec un escort boy gentleman

Prenez du plaisir avec un escort boy gentleman

Puis Jean refit la même chose. Il commença rapidement à pousser plus fort et plus vite. Ils avaient tous les deux voulu prendre leur temps… faire durer la chose… mais leurs corps avaient besoin d’être satisfaits.

L’escort boy attrapa ses hanches et la pressa contre lui en s’enfonçant, les deux travaillant en tandem. Il se sentait tellement bien en elle et il était clair qu’il avait mémorisé les mouvements et les angles qui la faisaient le plus gémir.

Elle aimait la sensation lorsque sa chair claquait contre la sienne, la façon donc le plaisir augmentait et se propageait autour d’eux. Elle aimait comme le corps de Jean tremblait et comme ses muscles se tendaient.

Elle aimait aussi comme l’intensité et les tremblements de ses gémissements changeaient lorsque ses mouvements de va-et-vient devenaient plus rapides et plus irréguliers.

Le corps de la dame se raidit, la virilité de Jean se gonfla avant de jouir et simultanément la dame ressentit un incroyable plaisir encore inconnu à ce jour qui venait des profondeurs de son jardin secret, un torrent jaillissait et une jouissance nouvelle plus forte que jamais. Ils avaient tous les deux le souffle coupé.

Ils restèrent immobiles pendant quelques secondes jusqu’à ce que leurs respirations se calment, puis il bougea, se retirant hors d’elle et glissant sur le côté, le bras et la jambe enveloppant toujours La dame.

La dame resta allongée en silence, savourant tout ce qu’ils venaient de partager ensemble.

❤️  ❤️  ❤️

Frissonner d’un baiser dans le cou est un service pour femmes modernes à la recherche d’un moment de douceur avec un gentleman. Beaucoup de femmes ont envie d’un divertissement plaisir avec un gentleman sans les complications.

Vous avez toutes le droit à un service d’escorting pour dames seules en compagnie d’un homme qui s’occupera de vous et ne vous jugera pas d’avoir envie d’apprendre le plaisir sans engagement. Demandez moi tout ce que vous voulez ou laissez moi vous emporter dans des plaisirs que vous ne connaissez pas encore.

Respirez le voyage du plaisir intemporel et l’ère du jeu érotique sans fin. Entrez dans mon monde et sentez l’humidité envahir votre entrejambe grâce à la fantaisie d’une expérience de plaisir sans conséquences avec un escort boy respectueux et délicat.

Profitez de préliminaires sans fin avec votre escort boy . Noyez vos sens dans la séduction, Une expérience exceptionnelle avec un gentleman. Vous n’oublierez jamais ce jour là. Vous pourrez enfin prendre goût au plaisir et frissonner d’un baiser dans le cou un gentleman.

Un escort boy soumis à tous vos désir

Un escort boy soumis à tous vos désir

Quelque soit votre âge, votre origine, votre couleur de peau, votre physique, je suis là pour combler votre envie de découverte. Plaisir secret à Paris avec un gentleman pour vous transporter dans la magie jouissive d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Frissonner d’un baiser dans le cou avec un gentleman est un plaisir pour toutes les femmes voulant lâcher-prise dans un respect mutuel avec protection.

2 heures – 3 heures – 4 heures et jusqu’au bout de la nuit . Quelque soit la durée, je mets un point d’honneur à vous apprendre à prendre du plaisir grâce mon expérience des femmes. Veuillez vous renseigner en me contactant simplement par appel ou message.

Au plaisir de faire votre connaissance pour frissonner d’un baiser dans le cou avec un gentleman.
Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org/fr/rendez-vous/


  • 0
Votre langue de femme sexy est désirable

Sexualité à fleur de peau avec un gentleman

Category:escort boy,Experience,fantasmes Tags : 

Madame rêvait d’une sexualité à fleur de peau avec un gentleman. Son escort boy était d’une prestance admirable lorsqu’il entra dans les salons de son hôtel parisien. Jean se révélait merveilleusement distrayant. Avec lui, elle s’était habituée à ne plus porter de dessous et le contact direct sur sa peau nue, la maintenait en liaison perpétuelle avec sa sexualité à fleur de peau. Quand son gentleman la surprenait à se tortiller légèrement, elle lisait en lui la promesse qu’il veillerait à la débarrasser de ses vêtements à la première occasion. C’était tellement érotique.

Pour vous divertir résolvez ce puzzle

Son escort boy avait juré de lui faire connaître la passion et Madame se demandait comment elle avait pu vivre sans. Son mari ne lui faisait l’amour pas plus d’une ou deux fois par an.

Madame s’était convaincue que ses propres désirs n’avaient pas lieu d’être. Mais depuis la rencontre avec Jean, ses appétits s’avéraient insatiables et elle avait découvert que ses propres capacités au plaisir semblaient illimitées. Assoiffée de sexe, elle doutait de trouver la mesure en la matière, elle jusqu’ici si modérée en toute chose.

Elle fut interrompue dans ses pensée par sa main qu’il glissait sous ses jupes. Dans quelques minutes, il plongerait son sexe magnifique au cœur du sien et l’accomplissement du plaisir qui la taraudait viendrait la combler. Elle voulait gouter à la sexualité à fleur de peau avec un gentleman

Son gigolo écarta un peu ses jambes pour lui donner plus d’aisance puis souleva la longue jupe. Il se hâta ensuite de lui enlever ses bottes. Subjuguée par l’érotisme de ses gestes, elle se laissa faire quand il caressa son entrejambe, s’attarda entre ses jambes, traçant la couture du bout des doigts, là où c’était humide.

Éperdue, elle se souleva un peu pour l’aider à lui ôter sa jupe. En quelques secondes, elle volait à travers la pièce et il caressait son corps qu’il venait de dénuder.

La douceur de ses doigts et les caresses qu’il lui prodiguait était magique. Son gigolo lui écarta les jambes et glissa ses doigts dans ses replis moites, évitant le petit bouton sensible. Le désir, le choc, la confusion, le plaisir se mêlaient en elle pour l’étourdir encore davantage.

Votre langue est désirable

Votre langue est désirable

D’une main, Jean fouillait ses secrets obscurs; de l’autre, il palpait ses fesses de velours. Des courants électriques semblaient se former depuis chaque point de contact, rejoignant les pointes de ses seins, celle de son jardin secret. Très vite, elle perdit la faculté de reconnaître ce qu’il lui faisait. Tout arrivait trop vite. Elle n’était plus qu’ondes de plaisir dont chaque estuaire convergeait à soulever des torrents de volupté qui grossissaient la force de l’orgasme qui approchait.

À la fin, Jean appuya doucement sur la crête névralgique, enchaîna des frottements, pressa de nouveau. Madame se mit à gémir. Elle l’implora d’appuyer plus fort, oubliant cette petite humiliation de devoir le supplier car elle n’était plus que plaisir.

D’autres claques suivirent, d’autres cajoleries enchaînèrent, formant un enchevêtrement de plaisir et de douleur dépassant l’entendement. Jean respirait aussi fort qu’elle, à présent, et elle ne put se retenir de crier de volupté quand il enfouit un long doigt en elle.

Tout en lui triturant les fesses, Jean accéléra le rythme et ajouta un deuxième doigt en elle, puis un troisième. A Chaque fois, il les poussait plus loin en elle,elle était folle de plaisir. De plus en plus fort, de plus en plus loin.

Osez me caresser dans un restaurant

Osez me caresser dans un restaurant

Elle sentait son érection contre son estomac mais l’extase l’emporta dans un flot d’étincelles et elle perdit la notion de tout le reste tandis que les spasmes divins l’étourdissaient dans une sexualité à fleur de peau avec un gentleman.

Quand son escort boy la sentit jouir autour de ses doigts, il comprit qu’il avait dépassé les limites de sa propre endurance. Il la souleva et la poussa à plat ventre au bord du lit.

L’espace d’un instant, il la regarda onduler contre l’édredon, toujours à son orgasme qui continuait de la balayer. Son escort boy contempla un instant l’image de ses cheveux déployés autour d’elle, ses fesses étaient magnifiques et sa fente brillait de plaisir.

Jean ouvrit son pantalon, libéra sa virilité impatiente, enfila un préservatif sur sa sucette turgescente et la pénétra d’un coup de reins en grognant de retrouver tant d’étroitesse autour de son érection impressionnante.

La caresse de mes doigts délicats

La caresse de mes doigts délicats

Son amant se mit à se déhancher en elle et sentit sa jouissance redoubler autour de son membre. Ses propres sensations l’emportèrent bientôt, et ce ne fut plus que halètements, gémissements, et plaintes animales.

Son escort boy crut que l’orgasme de Madame ne s’arrêterait jamais. Elle vit même les étoiles sous la violence de son extase. Quand enfin il se dégagea d’elle, il sourit devant la vision de sensualité pure qu’elle offrait. Elle se blottit naturellement à ses côtés. Son gentleman l’enlaça et lui caressa les cheveux. Elle venait de vivre la sexualité à fleur de peau avec un gentleman

***

Avez-vous envie de sexualité à fleur de peau avec un gentleman ? Beaucoup de femmes souffrent parfois de moments de solitude. Vous avez le droit de profiter de la compagnie d’un gentleman qui s’occupera de vous et ne vous jugera pas d’avoir envie d’un massage plaisir sans lendemain.

Entrez dans mon monde de plaisir érotique et ouvrez la porte au plaisir et à la fantaisie exotiques et sensuels de jeux érotiques nouveaux.

Voulez-vous être séduite, même pour une courte période; soyez dans le moment aussi longtemps que vous le souhaitez, en souhaitant que cela ne se termine pas. Vous pouvez réaliser vos fantasmes avec une expérience sensuel pendant que vous laissez votre stress à l’extérieur.

Je suis là, Gentilhomme Escorte Masculin hétérosexuel pour vous transporter dans la magie d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Vous oublierez tous vos soucis et pourrez lâcher prise lors d’une expérience de divertissement unique dans un respect mutuel avec protection.

La sexualité à fleur de peau avec un gentleman avec un gentleman répondra à vos besoins, selon vos conditions et rendra votre voyage agréable inoubliable, une expérience visuelle et sensuelle pour vous faire plaisir.

Veuillez vous renseigner en contactant simplement par appel ou message.

Au plaisir de faire votre connaissance. Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org/fr/rendez-vous/


  • 0
Des mots sensuels et érotiques avec un escort boy

Des mots sensuels et érotiques

Category:escort boy,fantasmes,Homme Tags : 

Devant mon miroir, je me caresse langoureusement en pensant à des mots sensuels et érotiques. J’imagine que j’allume mon gentleman. Je frôle ma toison joliment taillée. J’imagine son membre ferme, long, épais, s’introduire en moi. Comme mes doigts, mais en mieux. Je gémis, triture mes tétons à travers mon top. La main dans mon collant attise mon plaisir. Je rêve de son haleine fraîche, ses lèvres susurrant à mon oreille des mots sensuels et érotiques.

Un rêve érotique avec votre escort boy

Un rêve érotique avec votre escort boy

L’image mentale de sa virilité est si affriolante. Mon bas-ventre se contracte. Le souvenir de sa bouche. La sonnerie de mon iPhone m’interrompt. Je saisis mon portable et lis son texto. Il va me rejoindre dans la chambre de mon hotel dan sun instant. Il fait parti intégrante de mes envies.

J’ouvre la porte et les battements de mon cœur redoublent au son de sa voix virile, qui s’exprime aussi bien en français qu’en anglais. La sensation de ses prunelles qui jaugent mon leggings et mon top est exaltante. Rien qu’avec son timbre et ses iris, je suis en condition, sans autre aspiration que de satisfaire les siennes. Le désir palpite plus fort dans mon écrin de velours, sa virilité est l’unique joyau que celui-ci réclame.

J’avance, tombe à genoux devant lui. Il se penche, lèche mes lèvres. Ses mains s’emparent de mes tétons, les roulent. Je gémis sur sa langue. Son baiser vorace crée une boule chaude dans mes veines. Il m’excite, m’achève, me relâche.

Il me détaille minutieusement, en silence. Les extrémités de mes seins se dressent. Mon sexe s’humidifie davantage. Mon émotion grimpe. Je meurs d’envie de jeter un coup d’œil discret à son entrejambe, contempler sa verge soulever sa braguette.

Je m’agenouille encore et pose timidement une main sur son pénis. Mon bourgeon en devient fou. Je presse la bosse, il relève mon menton, m’autorisant à soutenir son regard. Impassible, mon gentleman a les pupilles dilatées. Le gigolo dans toute sa splendeur. J’ai chaud ! Il reprend possession de ma bouche. Baiser possessif. Ses paumes agaçant délicieusement mes seins. Je serre mes cuisses sur mon bouton en fête. Il pourrait me faire jouir ainsi, moi comprimant mon jardin secret pendant qu’il m’embrasse et masse ma poitrine. Je tremble de plaisir. Il est si doué.

Embrasser votre escort boy

Embrasser votre escort boy

J’entraperçois un objet entrer dans sa bouche. Il le lubrifie avec sa salive. Je lui présente mes reins. Je courbe le dos, tiens mes chevilles. Sa main s’égare sur la raie de mes fesses qu’il caresse de haut en bas, de bas en haut. Ses doigts se perdent. Je gémis lorsqu’il tire sur mes grandes lèvres, les pince.

L’escort boy insère index et majeur en moi. Je suis trempée. Il bouge dans ma féminité. Les paupières closes, je savoure les rondes, allées et venues. Il accélère, mes gémissements suivent le tempo. Être doigtée ainsi, le souffle de mon escort boy sur ma cavité la plus intime, est incomparable. Je perle sur lui, mes plaintes réprimées. Ses longs doigts sont renforcés par deux autres. Une pénétration ardente. La jouissance monte, gonfle en moi, explose, me secoue. Ma poitrine palpite.

Vais-je avoir droit à l’objet que sa langue caressait, ou à son pénis ? Sa main ? Autre chose ? Il contemple mes lobes offerts. Le désir qu’il me possède encore renaît déjà. Il pose la chose non identifiée sur mon dos, écarte mes fesses, les pétrit. Un fluide tiède me lubrifie à l’endroit voulu. Il réitère. Ses mains étant occupées à me malaxer, l’humidité ne peut provenir que de sa bouche. Je m’échauffe, mouille, tremble. Son doigt s’introduit dans l’orifice apprêté, tourne, masse, ressort. Il reproduit cette préparation maintes fois. Mon plaisir s’accroît, me submerge. Mes membres oscillent. Il décode les signaux de mon corps conquis.

Le bout arrondi, d’une dimension réduite, s’immisce en moi pour s’agrandir au fur et à mesure de son avancée. La base, plus importante, me fait haleter plus fort à son passage. Le plug anal s’enfonce. Le disque externe recouvre l’entrée de la cavité occupée. Je frissonne. Il murmure des mots sensuels et érotiques.

Gémir de plaisir

Gémir de plaisir

Mes fesses pulsent de surexcitation. J’ai joui mais j’en veux encore ! Tout s’avère stimulant. Le sex-toy toujours en place. Je me relève avec le plug. Marcher et imaginer ses yeux en train de me suivre ravive le besoin urgent qu’il me prenne. Mon jardin secret gorgé et son pourtour mouillé en témoignent. Je suis folle de lui, de sa verge, la devine rigide, élargie, prête à l’emploi. Cependant, sa maîtrise de lui, de ses envies comme des miennes, lui permet de prolonger ma frustration.

Je me couche sagement, vrillée par la tension sexuelle. Difficile de respirer. Je plie mes genoux, pose mes pieds au sol en restant sur le dos. J’ouvre mes cuisses au maximum. Je suis certaine d’avoir de la fièvre. Je sens qu’il se rapproche afin de profiter de plus près du spectacle.

Je me touche le bas-ventre, gémis, me dirige plus bas. Je me cambre en parvenant sur le périmètre pubien. Je sens sa présence, bien que je ne le voie pas. Sa respiration. Ses pupilles affectées… Je saisis mes grandes lèvres de part et d’autre, les étire vers mes cuisses. Son approbation augmente mon humidité.

Je m’introduis dans mon creux détrempé. D’un doigt de chaque main, je caresse mon intimité. Son intonation, plus grave, retentit près de moi. Je me sens amorale, volcanique et je geins de lui exposer si ostensiblement l’effet qu’il produit sur moi. Je me rends béante et tentante pour lui. Mes tétons pointent. Je ne peux plus réprimer mes halètements.

L’escort boy me déguste lentement. Je convulse sous son expertise linguale. Dans ma fente et sur mon bourgeon, il coulisse. Arrête avant que ma gourmandise ne soit satisfaite. J’offre mon sexe à sa vue. Il y enfonce la chose avec une force qui augmente graduellement. Le son de la pénétration se marie avec son souffle erratique. Il dirige rudement mon euphorie. J’ai envie de le voir se repaître de la scène. Moi, littéralement offerte à lui, mon désir grandissant face à sa satisfaction de faire ce qu’il veut de moi.

La déferlante est à la hauteur de la puissance de l’homme qui me la procure. Les lumières d’un feu d’artifice virevoltent dans mes yeux. Mes spasmes sont tels que l’intégralité de mes muscles se crispe brutalement. Un tourbillon jaillit sous mon nombril, s’étend jusqu’aux bouts de mes ongles. Il remue, tire d’un coup sec sur le jouet anal.

Explorer de nouveaux horizons

Explorer de nouveaux horizons

À quatre pattes, j’affiche mon fessier à mon gentleman. J’ai l’espoir que son sexe fusionne avec le mien pour un décollage orgasmique plus scintillant encore. Je me caresse. Sa voix exacerbe ma faim, me liquéfie toujours.

Le discret bruit de la fermeture éclair du pantalon du gentleman revivifie mon émoustillement. Savoir qu’il dégaine son pénis guide mes gestes. Il enfile un préservatif et se touche vigoureusement. Mon bras ne cède pas à la menace de crampes éventuelles, mes genoux s’engourdissent, mon autre paume tremble au sol. Mais, comme lui, plus de quartier pour mon sexe avide. Mon essence intime coule à l’intérieur de mes cuisses. Mon bourgeon crépite. Je stimule mon jardin secret, geste indispensable pour atteindre le plaisir qui arrive. Sa voix est grave et profonde lorsqu’il me dit des mots sensuels et érotiques.

Mes seins suivent la frénésie de mes mouvements et des battements de mon cœur. Je frôle mes seins et le point culminant de mon plaisir en alternance. J’essaie de différer cette jouissance qui se disperse dans tout mon corps.

Mon plaisir est trop fort mais je me retiens en m’écroulant à plat ventre. Il va m’offrir sa « récompense ». Son sexe me pénètre vigoureusement, insatiable et magnifique. Ses mouvements sont puissants et peu à peu s’accélèrent, je crie comme un animal en jouissant de plus belle alors qu’il vient lui aussi de jouir en moi. Il m’attrape par la tête pour dévorer ma bouche. Nos langues s’unissent. C’est si bon de prendre du plaisir avec un escort boy comme lui.

***

A votre tour de me contacter pour vivre une expérience de sensualité et de plaisir dont vous garderez le souvenir toute votre vie. N’hésitez pas à me parler de ce qui vous manque. Je suis le gentleman pour rencontres excitantes à votre écoute et je saurais vous conseiller pour faire le meilleur choix et vous orienter.

Au plaisir de vous séduire, de vous faire rire, de vous divertir, de vous dire des mots sensuels et érotiques. Mais avant tout faisons connaissance autour d’un drink sans engagement et je vous dirai tout ce que vous brulez de savoir.

Volupté, désir, sensualité… L’érotisme est un parfait état de ressenti et d’imagination. Les sens en ébullition, laissez-vous séduire par un homme qui ne vous jugera pas de vouloir du sexe pour le plaisir.

Réservez une rencontre sensuel au plus vite car vous le valez bien.

Au plaisir de vous offrir ce massage. Jean

TEL/SMS/WHATSAPP: +33755186013
Mail: man.jean@yahoo.fr
website: http://escortboy.org


  • 0
femmes fontaines escort boy paris

L’escort boy embrassa sa compagne

Category:Accompagnateur,escort boy,escort masculin Tags : 

Madame et son gentleman marchaient côte à côte, bras dessus bras dessous, tandis que le soleil brillait au-dessus de leurs têtes, doux et chaud. Galvanisée par Jean, Madame n’avait aucun mal à suivre ses grandes enjambées. Les yeux rivés sur lui, elle ne parvenait plus à détourner son regard. L’escort boy embrassa sa compagne.

Elle n’aurait jamais imaginé que cet homme, le plus gentleman, le plus élégant, le plus fascinant et le plus exigeant qu’elle ait jamais rencontré, serait à elle, car c’était la seule chose qui lui importait.

Le court trajet en ascenseur offrit à Jean le temps de plaquer Madame contre la paroi et de la serrer contre lui. Jean n’avait plus besoin de l’aguicher. Elle était déjà totalement conquise lorsqu’ils se précipitèrent dans la chambre. À peine la porte refermée, ils se déshabillèrent l’un l’autre, envoyant balader leurs chaussures, tirant violemment sur les boutons et les zips.

laissez moi caresser vos lèvres

laissez moi caresser vos lèvres

Puis l’escort boy embrassa sa compagne de nouveau et, encore en sous-vêtements, il lutta pour dégrafer le soutien-gorge de la jeune femme, tout en la faisant reculer vers le couvre-lit  pour finalement la renverser dessus.

Le gigolo l’embrassa de nouveau, explorant sa bouche toujours plus profondément, tout en frottant les hanches contre elle, son membre rigide prisonnier de son sous-vêtement, contre le haut de la cuisse de Madame.

Folle d’excitation, elle écarta les cuisses pour lui permettre de presser son membre dur et chaud contre son intimité, à travers le mince tissu de leurs sous-vêtements.

Le gentleman sentait divinement bon. Son corps était parfait, et Jean embrassait comme un dieu. Le corps de Madame était secoué de violents tremblements. Elle ne pouvait plus se maîtriser. Elle ne pouvait plus réfléchir.

Immédiatement, comme s’il avait pu entendre ses pensées, Jean vint s’asseoir à côté d’elle, les yeux à la fois sombres et brillants. Son membre était toujours dressé dans son boxer Armani.

Il se jeta pratiquement sur elle comme un amant obsédé. Il l’embrassa goulûment et frénétiquement tout en balançant son bassin contre le sien. Avec la douce chaleur née de la rencontre de leurs corps et la pression de l’érection de Jean sur son jardin secret, Madame sentit un désir à la fois dévastateur et familier l’envahir entièrement.

Elle agrippa les fesses musclées de Jean pour se serrer encore plus fortement contre lui, l’utilisant sans vergogne pour stimuler son pistil d’amour, consciente d’être déjà proche de la jouissance. Une telle montée vers l’orgasme était aussi invraisemblable que l’ensemble de la situation, et pourtant c’était le cas, pour son plus grand plaisir.

Jean, appuyé sur un bras, embrassait Madame avec fougue, tandis que sa main libre parcourait les moindres courbes de la jeune femme. Aussi sauvage et confuse que ses baisers, cette exploration charnelle frénétique était pourtant aussi excitante que les jeux érotiques les plus subtils et les plus sophistiqués.

L’escort boy caressa un des tétons de Madame avec son pouce, tout en balançant son bassin, avant de venir se plaquer contre la fleur secrète de la jeune femme. À cet instant, elle s’abandonna à une jouissance brève et intense, laissant échapper un gémissement contre les lèvres de Jean.

Il la tint serrée contre lui pour laisser les vagues de plaisir déferler en elle. L’orgasme ne dura pas longtemps, mais, lorsque le plaisir fut redescendu, elle afficha un sourire, l’air ravivé et redynamisé. Elle était prête à recommencer, en l’emmenant cette fois avec elle au septième ciel.

L’escort boy roula sur le côté et se débarrassa de son sous-vêtement, parvenant à rester élégant lorsque son pénis en érection, soudain libéré, vint toucher son ventre. Lorsque Madame s’en approcha, Jean éloigna doucement ses doigts et l’aida à enlever à son tour sa petite culotte. Il vint coller son corps contre le sien et l’embrassa avec gourmandise, puis s’éloigna au moment où elle passait ses bras autour de lui et commençait à se tortiller contre lui.

Il fléchit très habilement le poignet et introduisit un doigt en elle, tout en caressant son pistil avec le pouce.

Puis il se déplaça avec une grâce féline et glissa la main sous l’oreiller pour attraper un préservatif. Il se glissa entre les cuisses de Madame. Appuyé sur un bras, il l’embrassa, cette fois doucement, tendrement et délicieusement. Entre les cuisses de la jeune femme, il approcha son sexe de son intimité et avança les hanches d’un mouvement lent et doux pour la pénétrer.

Dans mes bras de gentleman

Dans mes bras de gentleman

Elle se cramponna à lui, soulevant les genoux et inclinant le bassin pour le prier, l’enjoindre de venir plus profondément en elle. L’escort boy embrassa sa compagne.

Les mots qui suivirent n’étaient que des onomatopées, mais, aux oreilles de Madame, ces sons résonnaient comme une douce musique. Elle-même enrichissait la partition de grommellements et d’exhortations, tout en allant à sa rencontre chaque fois qu’il plongeait en elle. Par instinct, elle croisa les chevilles dans le creux de son dos pour l’attirer davantage à elle et lui permettre de venir en elle encore plus profondément.

Elle gémissait, haletait et jurait de plaisir. Leurs corps s’entrechoquaient, encore et encore, et chaque poussée de Jean provoquait une décharge chez Madame.

Laissez moi vous prendre

Laissez moi vous prendre

Très rapidement, un nouvel orgasme l’envahit, et elle hurla d’une voix à peine cohérente le nom de son amant, tandis que son corps serré contre lui se crispait et se tordait. Au summum du plaisir, elle enfonça les doigts dans le dos et les fesses de Jean. Elle savait, dans une partie encore lucide de son esprit, qu’elle lui faisait mal, mais elle ne pouvait pas s’en empêcher, pas plus que d’arrêter de respirer.

Tout en jouissant, l’escort boy continua de battre la cadence avec son bassin, sa barre de fer pénétrant toujours plus profondément en Madame, qui fut submergée par une nouvelle vague de plaisir. L’escort boy embrassa sa compagne.

Ils restèrent allongés l’un à côté de l’autre, exténués, quelque part entre le rêve et la réalité. L’escort boy embrassa sa compagne encore et encore.

***

Avez-vous besoin de l’affection d’un gentleman du plaisir féminin ? Voulez-vous des câlins d’amour ? Réservez une séance en ma compagnie et découvrez des sensations que vous avez connues dans les bras d’un homme romantique et sentez vous jolie, séduisante dans ses bras.

Je ne vous jugerai pas d’avoir envie de calins, de tendresse et de plaisir. Je sais ce dont vous avez besoin car je connaîs les femmes et je les aime. Vous avez des limites, je les respecterai. A vous de décider jusqu’où vous souhaitez aller.

Je vous transporterai dans la magie d’une soirée, d’une nuit ou d’un week-end hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Vous oublierez tous vos soucis et pourrez lâcher prise lors d’une expérience unique dans un respect mutuel avec protection.

Offrez vous un service d’accompagnement premium pour profiter de la vie que l’on vit qu’une fois.

Au plaisir de vous faire plaisir, de vous faire rire, de vous divertir. Mais avant tout faisons connaissance autour d’un drink sans engagement et laissez vous séduire.

Au plaisir de faire votre connaissance. Jean

Tel: +33755186013
Mail: man.jean@yahoo.fr
Website: http://escortboy.org


  • 0
Avez-vous le plaisir que vous méritez ?

Avez-vous le plaisir que vous méritez ?

Category:escort boy,escort homme,escort service,Experience,Homme Tags : 

Avez-vous le plaisir que vous méritez ? Ma chérie m’entraîna vers la porte de derrière. En gentleman, je la suivis en haut de l’escalier qui menait à son appartement. Une fois chez elle, je la pressai contre la porte, et ma langue envahit sa bouche. Je tripotai les boutons de son chemisier, puis saisis les deux pans et tirai.

Les boutons sautèrent en émettant un petit bruit satisfaisant lorsqu’ils rebondirent sur le sol. Sous le joli chemisier bleu je découvrais un soutien-gorge noir ultra sexy.

Les mains de Ma chérie se posèrent sur les miennes. J’empoignais toujours son chemisier, les yeux fixés sur sa poitrine. Je la regardai.

Ma chérie baissa les mains et attendit passivement. Je lui retirai son chemisier et le jetai sur le sol en m’efforçant d’être moins agressif. Mes mains se déplacèrent sur ses flancs et je me laissai tomber à genoux.

J'aime enlever votre soutien gorge

J’aime enlever votre soutien gorge

Heureusement pour elle, Ma chérie portait des leggings. Une petite culotte satinée rouge et noir apparut dès que je les fis descendre sur ses cuisses. Les deux petits nœuds sur ses hanches faillirent avoir raison de mon sang-froid.

Ma chérie prit appui sur mes épaules quand je lui enlevai ses leggings ; la petite culotte suivrait très bientôt le même chemin. Je passai les mains sur ses mollets nus, sur l’extérieur de ses cuisses, puis remontai jusqu’à la cicatrice sur sa hanche.

Elle se tourna vers la porte, mes yeux étant juste en face de ses fesses, je n’avais pas vraiment envie de changer de place.

Avez-vous le plaisir que vous méritez ? Ma chérie s’appuya sur une jambe, ce qui fit ressortir ses hanches. Le joli satin couvrait environ trois quarts de ses fesses, laissant juste paraître un peu de chair.

Il y avait un autre petit nœud rouge juste dans le creux de son dos. Je touchai sa peau douce et serrai sa chair dans mes mains. Les mains posées sur ses hanches, je me penchai et mordis l’endroit où sa cuisse rejoignait sa fesse. Ma chérie retint son souffle, et je recommençai. Plus fort cette fois.

Je me relevai et glissai une main entre ses jambes pour prendre son sexe dans ma main. Puis je l’attirai à moi et écrasai mon érection contre ses fesses. Ma chérie se pressa contre moi en prenant appui sur la porte. Lorsqu’elle dégrafa son soutien-gorge, un tatouage apparut devant mes yeux dans sa totalité.

Les bretelles glissèrent sur ses bras et s’arrêtèrent dans le creux de ses coudes. Quand je lui frôlai le téton, elle laissa tomber le soutien-gorge sur le sol.

Ma chérie pencha la tête en avant. Je la fis pivoter et la guidai en l’embrassant vers le plan de travail.

Ses mains se glissèrent sous mon tee-shirt et elle le fit passer par-dessus ma tête. Son regard planté dans le mien, elle pencha la tête et embrassa mon téton. Je gémis. Du feu jaillit dans mes veines et atterrit tout droit dans ma queue.

Elle guida mes mains vers son corps et les posa sous la courbe de ses seins. Sa cage thoracique si fragile bougeait sous sa peau lisse chaque fois qu’elle respirait. Elle renversa la tête, et je me penchai pour poser mes lèvres sur les siennes. Je glissai une main dans ses cheveux et la retins fermement.

Toute la douceur de notre baiser se dissipa quand je lui renversai la tête et envahis sa bouche. Ma chérie gémit, et ce son résonna dans mon corps. Je voulais entrer en elle et lui donner du plaisir.

Aimeriez vous faire l'amour avec un escort boy

Aimeriez vous faire l’amour avec un escort boy

Je soulevai Ma chérie et la déposai sur le plan de travail. Ses jambes s’écartèrent automatiquement pour me faire de la place. Je pris ses seins dans mes mains. Ma chérie laissa échapper un son rauque et s’arqua sous mes doigts.

Je déplaçai une main vers le centre de son dos et me penchai pour embrasser sa peau frissonnante. Je fus récompensé par un doux gémissement. Je léchai un téton et attendis qu’elle confirme pour poursuivre.

Avez-vous le plaisir que vous méritez ? Ma chérie passa une main dans mes cheveux et posa sa paume sur ma nuque pour m’encourager à continuer. J’enveloppai son téton avec mes lèvres.

Je le suçai plus fort. Elle projeta sa poitrine en avant, ses doigts fermement agrippés à mes cheveux, ses ongles enfoncés dans mon cuir chevelu. Je relâchai son téton avec un bruit de succion et soufflai sur l’extrémité.

Je consacrai la même attention à l’autre téton, le léchai, le mordis et tirai sur le bout avec mes dents. Les jambes de Ma chérie remontèrent le long de mes cuisses et essayèrent de s’enrouler autour de ma taille. Mais je ne voulais pas la laisser faire, parce que, dès l’instant où elle toucherait ma queue très versatile, je perdrais ce qu’il me restait de mon pathétique sang-froid.

Je suçai fort son téton une dernière fois et savourai son doux gémissement avant de l’étendre sur le comptoir. J’aurais sans doute dû l’emmener dans la chambre, même si elle m’avait assuré que c’était l’endroit parfait. C’était trop tard, cependant. Je ne pouvais plus m’arrêter et je n’en avais aucune envie.
Ma chérie était étalée devant moi. Elle ne portait plus que sa petite culotte sexy, et ses cheveux tombaient du plan de travail comme une cascade noire.

Elle essaya de refermer les cuisses, peut-être pour les frotter l’une contre l’autre et provoquer une agréable friction, mais elles furent aussitôt bloquées par mes hanches. Ma chérie s’appuya sur un coude et saisit la boucle de ma ceinture. Je reculai et posai les mains sur ses cuisses.

Je lui caressai l’arrière des genoux, trouvai le point sensible et le massai en cercles lents et fermes.

Voilà quelque chose qui ne me posait aucun problème. Mais je n’aurais pas la patience de la regarder très longtemps.

Je passai mes paumes sur l’intérieur de ses cuisses, mais mes doigts restèrent loin de l’endroit où ils pouvaient être le plus utiles. J’attendais de voir ce qu’elle allait faire.
Sa tête retomba en arrière ; sa poitrine se souleva et s’abaissa plus vite, car je continuais à la tourmenter et passais mes doigts dans le pli de son aine.

Avez-vous le plaisir que vous méritez ? Ses hanches se soulevèrent, cherchant à obtenir le contact que je refusais de lui offrir. Ma chérie gémit et fit remonter ses mains sur son ventre, puis le long de ses côtes jusqu’à la courbe de ses seins. Ses doigts glissèrent timidement sur le renflement pour tracer des cercles autour des tétons.

Elle avait les yeux fermés, les joues rouges, et des gémissements doux et parfaits s’échappaient de sa bouche entrouverte.

Je glissai le petit doigt sous le tissu de sa petite culotte et elle poussa un cri. J’aimais avoir ce pouvoir sur elle, la capacité de lui offrir de telles sensations, de la maintenir au bord de l’orgasme jusqu’à ce qu’elle ne puisse plus le supporter. Et quand elle jouirait, ce serait grâce à mes mains, mon corps et mes caresses.

Je fis glisser sa petite culotte le long de ses jambes. Ma chérie abandonna l’un de ses seins et fit glisser une main sur son ventre. Je lui attrapai le poignet alors qu’elle atteignait l’os de son bassin et je plaquai son bras sur le plan de travail.
Ses yeux s’ouvrirent brusquement. La confusion troublait son regard.

Je posai les avant-bras entre ses cuisses et les écartai plus largement. Sans lui lâcher le poignet, je baissai la tête et l’embrassai d’une hanche à l’autre, puis descendis vers son cupcake. Ma chérie utilisa sa main libre pour me guider plus bas, et je bloquai son deuxième poignet sur le comptoir.

Quand je posai enfin la bouche sur elle, elle frissonna et s’accrocha à mes mains. C’était une vision incroyable. Ma chérie nue, le dos arqué, les jambes écartées, vulnérable et magnifique.

Avez-vous le plaisir que vous méritez ? Je la caressai de ma langue, et la fit gémir. Son corps tout entier se mit à convulser. Lorsque les tremblements cessèrent, je la laissai relever les cuisses et lui libérai les poignets. Ma chérie grogna et retomba mollement, le souffle rauque.

Prenon davantage notre temps, sachons ralentir la cadence

Prenons davantage notre temps, sachons ralentir la cadence

Ma chérie émit un petit bruit pour confirmer tandis que je l’aidais à s’asseoir. Quand elle me parut assez stable, je la soulevai du plan de travail et la retournai. Elle se pencha en avant, et je passai mes mains sur son dos.

Mes pouces lissèrent les deux côtés de sa colonne vertébrale, puis toute l’étendue de son dos jusqu’à la raie de ses fesses.
Ma chérie se tendit. Je m’étais plutôt bien comporté jusque-là dans mes relations sexuelles avec elle, et je ne lui avais rien proposé d’autre que des positions faciles.

Ce soir, c’était la première fois que je la prenais en levrette et il allait me falloir un sang-froid surhumain pour ne pas tenter des choses dépravées.

Je le ferais sans doute un jour, mais ce soir, j’étais trop excité pour céder à ces impulsions.

Prêt à la pénétrer, je défis ma ceinture, fis sauter mon bouton et baissai ma braguette. Ma queue était à l’air libre. Je l’empoignai et la caressai un peu puis j’enfilai un préservatif. Ma chérie s’appuya sur ses coudes et me regarda par-dessus son épaule.

Avez-vous le plaisir que vous méritez ? Mon regard rivé aux siens, je fis entrer ma queue dans son jardin secret. Envolée, toute ma belle maîtrise. Ma chérie ouvrit la bouche et laissa échapper un petit cri choqué.

Elle eut l’air de vouloir dire quelque chose, mais je redescendis plus bas et caressai son jardin secret. Elle écarta les jambes pour me donner un meilleur accès à l’endroit que je voulais atteindre.

M’alignant à l’entrée de son jardin secret, je caressai le seuil de mon gland avant d’entrer en elle. La tête de Ma chérie tomba en avant, si bien que je ne voyais plus son visage, mais elle poussa ses fesses vers moi. Je m’accrochai à ses hanches en la pénétrant avec des coups de reins doux et lents.

Je m’immobilisai en croisant son regard excité. Ma chérie me regardait avec une incroyable sincérité, comme si elle savait combien je luttais contre l’envie de faire ce que je voulais, de lui donner ce que je voulais.

Le peu de retenue qu’il me restait se désintégra. Je pressai ma paume sur le centre de son dos et me retirai puis m’enfonçai à nouveau. Ma chérie retint brusquement son souffle, mais elle sembla savourer l’élan de chacun de mes coups de reins.

Je rassemblai ses cheveux sur sa nuque, les enroulai autour de ma main et tirai dessus pour pouvoir voir son visage. Je ne parvenais pas à me rapprocher assez cependant, je ne pouvais pas la pénétrer assez profondément, je ne pouvais pas poser ma bouche sur la sienne.

Être plus spontanée et imprévisible

Être plus spontanée et imprévisible

Les muscles tremblants, je tentai d’éviter l’inévitable. Je ne voulais pas m’arrêter. je voulais que Ma chérie reste à tout jamais dans mon monde. Je posai mon corps sur le sien et lui donnai de violents coups de reins.

Avez-vous le plaisir que vous méritez ? Ma chérie s’accrochait de toutes ses forces au bord du plan de travail, tandis que je continuais à la pilonner, lui murmurant à l’oreille combien elle était délicieuse, combien j’adorais être en elle, combien j’avais toujours envie d’elle.

Ma chérie allongea le cou et m’attrapa par les cheveux. Je l’embrassai fougueusement quand elle jouit, tremblant et gémissant dans ma bouche.

Laissez-vous emporter par la magie d’un moment d’exception avec un gentleman escort boy pour femmes exigeantes car vous le valez bien. Laissez-moi vous guider pour vivre vos fantasmes les plus secrets et donner à votre corps le plaisir qu’il vous demande pour vous sentir bien en tant que femme. man.jean@yahoo.fr

❤️❤️❤️

Avez-vous le plaisir que vous méritez ? Beaucoup de femmes souffrent parfois de moments de solitude. Vous avez le droit de profiter de la compagnie d’un gentleman qui s’occupera de vous et ne vous jugera pas d’avoir envie de tendresse et de plaisir sans lendemain.

Je suis là Homme Escorte Masculin hétérosexuel pour vous transporter dans la magie d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Vous oublierez tous vos soucis et pourrez lâcher prise lors d’une expérience de divertissement unique dans un respect mutuel avec protection.

Au plaisir de vous séduire, de vous faire rire, de vous divertir. Mais avant tout faisons connaissance autour d’un drink sans engagement et je vous dirai tout ce que vous brûlez de savoir.

Au plaisir de faire votre connaissance. Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org/fr/rendez-vous/


  • 0
Croquer la pomme avec votre escort boy copie

Amant sur mesure pour femmes seules

Category:escort boy,escort homme,escort masculin,escort service,Experience,fantasmes,Femmes Tags : 

Amant sur mesure pour femmes seules. Vie professionnelle intense, agenda chargé et… solitude. L’escort boy est l’amant sur mesure pour y remédier: quelques heures, une soirée, une nuit.

Cette femme est mariée depuis longtemps. Son mari la trompe depuis de nombreuses années, mais elle fait comme si elle ne le savait pas. Pourquoi ? Parce qu’elle est résignée à cette relation. Elle s’est épanouie seulement dans son rôle de mère.

Cependant, elle a envie de vivre certaines émotions, certains émois, si vous voyez ce que je veux dire. Après avoir réfléchi à tout ça, elle s’est tournée vers des sites d’escort boy. Il lui fallait voir s’il existait des moyens de s’épanouir autrement, de découvrir des fantasmes réels, pas simplement inventés, d’explorer sa sexualité. Elle voulait une formation au plaisir féminin.

Elle voulait faire exploser son imaginaire, connaître enfin les joies des orgasmes sans fin qu’elle avait lu dans des romans érotiques, sentir une jouissance aussi forte que son désir.

Dans les bras de mon escort

Dans les bras de mon escort

Doucement, au fur et à mesure que l’été s’annonçait, elle aimait lire les nouvelles érotiques que ce gentleman pour femmes exigeantes publiait régulièrement sur google plus, elle multipliait les séances de masturbation, elle se projetait dans le corps de ces femmes que cet homme de joie faisait vibrer. Elle finit pas prendre son courage à deux et lui envoya un email pour connaitre les conditions d’une rencontre avec lui.

Elle a rencontré Jean dans le bar d’un hôtel chic de la capitale, puis ce fut une vraie belle soirée comme elle n’en avait pas eu depuis longtemps. L’escort homme s’exprimait comme un gentleman bien élevé, il la faisait rire et elle se sentait bien avec lui. Elle avait trouvé un homme qui aimait les femmes, son mystère ajouté à son charme l’excitait au plus au point. Elle était en agréable compagnie.

Amant sur mesure pour femmes seules, Jean l’a invitée à danser sur un air lascif et elle n’a pas hésité une seconde. Dans ses bras, elle flottait. Était-ce les bulles ou le vin qui lui donnaient la soudaine envie de déboutonner sa chemise et de toucher cette peau d’homme si tentante ?

Le gigolo l’a embrassée et elle n’a manifesté aucune objection, au contraire. Jean embrassait divinement bien, tellement bien qu’elle ressentait de drôles de picotements dans son ventre, tout en bas.

Étrange, mais savoureux. Il y avait d’autres couples sur la minuscule piste de danse, mais elle avait l’impression qu’ils étaient seuls. Elle voulait être seule avec lui.

Jamais elle n’avait eu autant envie d’un homme. Était-elle en danger ? Non, pas le moins du monde. Pour une fois, elle avait envie de s’abandonner dans les bras et dans le lit d’un homme sans s’inquiéter de ce qui arriverait par la suite.

Amant sur mesure pour femmes seules, Jean se doutait des raisons pour lesquelles elle était avec lui, offerte et souriante, et c’était tant mieux. Quand il l’a entraînée vers les ascenseurs, elle l’a suivi sourire aux lèvres et cœur battant prête à vivre un divertissement pour adulte.

Mon amant caresse mes seins

Mon amant caresse mes seins

Dès que les portes se sont refermées derrière eux, il l’a embrassée de plus belle, son corps l’écrasant contre la paroi de la cabine, ses mains empoignant ses hanches.

Elle se sentait folle, allumée, tout à fait vivante. L’accompagnateur était si excité que ça l’excitait tout autant. Les mains de Jean glissaient sur ses fesses, sous sa robe, tandis que sa bouche mordillait la peau frissonnante de son cou.

Elle aurait même voulu qu’il se débarrasse de son pantalon et la pénètre là, dans cet ascenseur où ils pouvaient être interrompus à tout moment.

Elle a réussi à patienter jusqu’à ce qu’ils atteignent la chambre. Là, elle a cessé de se contrôler et elle s’est attaquée à son veston, lui a retiré sa cravate et sa chemise, puis son pantalon.

Sa robe a glissé sur le sol, ses bas et ses sous-vêtements ont quitté son corps presque par magie et elle s’est retrouvée sur l’immense lit, Jean flottant au-dessus d’elle, puis, presque instantanément, en elle.

C’était exactement ce dont elle avait envie. Les préliminaires avaient assez duré. Faits de paroles, de sourires, de murmures plus ou moins explicites, ceux-ci avaient été aussi efficaces que n’importe quelle caresse.

Même ses soupirs étaient charmants. Amant sur mesure pour femmes seules, Jean lui murmurait son appréciation, son excitation, avec sensualité et elle accueillait tout ça car elle en avait manqué pendant trop longtemps.

Jean manipulait son corps comme un virtuose. La façon dont il s’emparait de ses seins, avec la main entière, avant d’emprisonner ses mamelons entre le pouce et l’index et les étirer doucement.

La pression parfaite qu’il exerçait sur son jardin secret en le pinçant légèrement, tandis que deux ou trois de ses doigts dansaient en elle. Et sa langue… que dire de ces cercles humides qu’il dessinait en la glissant dans chaque pli, le long de chaque nervure, ou alors de son incursion à l’intérieur même de cette chair humide qui ne rêvait que de l’aspirer tout entière ?

Mn amant caresse mes fesses

Mn amant caresse mes fesses

Jean était un gentleman qui était capable d’être réellement sensible aux innombrables terminaisons nerveuses qui font vibrer les femmes. Son pistil d’amour se dressait en quémandant son attention.

Amant sur mesure pour femmes seules, Jean savait parfaitement comment manipuler ce petit organe. L’escort boy amant d’un soir se mit à le lécher, le suçoter, le caresser. Ses attentions lui procuraient un ravissement extraordinaire. Il enduisait son index de salive et le faisais danser avec la petite boule de chair bien exposée. L’effet était immédiat. Elle grandissait, la petite boule, s’enhardissait, durcissait, surtout. Comme si elle avait eu un minuscule pénis prêt à passer à l’action. Il enfila un bout de latex sans même qu’elle s’en rende compte.

Ses grandes mains caressaient sa poitrine, ses côtes et son dos avant d’empoigner ses fesses pour la renverser et l’asseoir sur lui. Là, elle se sentait comme une amazone irrésistible, elle laissait ses doigts habiles caresser son jardin secret moite et il jouait du rythme comme d’une arme redoutable, réduisant la cadence pour glisser son membre tout doucement jusqu’au fond de son ventre avant d’accélérer pour atteindre un galop des plus intenses.

Serrant les muscles de son ventre, elle l’a emprisonné en elle, n’insérant que son gland tuméfié quelques instants avant de l’engloutir en entier. Puis, posant ses pieds sur le matelas de chaque côté des hanches de son amant, elle lui a asséné le coup de grâce et s’est empalée sur son membre tendu à l’extrême.

Vite, fort, comme si elle voulait lui montrer qu’elle avait le contrôle. Elle profitait de cet instant pour être celle qu’elle avait envie d’être, et ce soir-là, elle était conquérante.

Amant sur mesure pour femmes seules, son gentleman escort boy sexy haletait, en proie à un plaisir aussi vif que le sien, à un point tel qu’il l’a de nouveau renversée, et après avoir caressé ses fesses un moment d’une main impatiente, il s’est enfoui au plus profond de son corps, lui servant la même sentence qu’elle lui avait imposée, ses coups de boutoir la projetant avec une force délicieuse vers l’avant, ses bras la retenant de heurter la tête massive de ce lit malmené.

Son énorme queue bandée s’enfonçait plus profondément en elle à chaque coup. Elle se sentait remplie, défoncée, étirée. L’escort boy ne lui laissait aucun autre choix que de jouir sans retenue. Le plaisir tant attendu la submergeait maintenant et elle lachait prise totalement. Puis son amant poussa à son tour un cri animal lui indiquant qu’à son tour il venait de jouir.

Un sentiment de fierté et de victoire, une satisfaction tout égoïste emportait la jeune femme au septième ciel. Ils se sont écroulés sur les draps humides, elle a lentement repris son souffle et ses esprits pendant que son gentleman l’embrassait tendrement.

***

Avez-vous la compagnie que vous méritez ? Beaucoup de femmes souffrent parfois de moments de solitude. Vous avez le droit de profiter de la compagnie d’un gentleman qui s’occupera de vous et ne vous jugera pas d’avoir envie de tendresse et de plaisir sans lendemain.

Je suis là pour vous transporter dans la magie d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Vous oublierez tous vos soucis et pourrez lâcher prise lors d’une expérience de divertissement unique dans un respect mutuel avec protection. Je suis un amant sur mesure pour femmes seules.

Au plaisir de vous séduire, de vous faire rire, de vous divertir. Mais avant tout faisons connaissance autour d’un drink sans engagement et je vous dirai tout ce que vous brûlez de savoir.

Au plaisir de faire votre connaissance. Jean

Croquer la pomme avec votre escort boy copie

Croquer la pomme avec Jean, votre gentleman

 

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org/fr/rendez-vous/


  • 0
Homme Escorte Masculin hétérosexuelle

Dans la nuit parisienne

Category:escort boy,escort service,Experience,fantasmes,gentleman Tags : 

Dans la nuit parisienne, nos corps palpitent. Ils se collent l’un contre l’autre. Mon gentleman a attrapé ma taille pour m’attirer à lui. Ses mains sont venues se perdre dans mes cheveux.

Je laisse les lèvres de mon escort boy caresser les miennes. Ses mains glissent dans mon dos, elles se posent au creux de mes reins. Une vague de chaleur m’envahit. C’est une sensation nouvelle.

ses mains sur mon corps

ses mains sur mon corps

Comme si depuis toujours j’avais attendu cet instant. C’est un baiser de cinéma avec un magicien du plaisir.

Je commence à entrouvrir ma bouche. Je sais que par ce geste, je l’invite à s’enfoncer en moi, à me prendre d’un baiser plus profond.

Dans la nuit parisienne, mes hanches viennent se coller aux siennes. Je constate alors que Jean l’escort boy n’est pas différent des autres hommes, physiquement. Même s’il est beaucoup mieux fait qu’eux.

Contre mon ventre, je peux sentir que je l’excite. Et cela me donne encore plus envie de l’embrasser encore.

Cette fois-ci, c’est lui qui m’embrasse. Et ce deuxième baiser est encore plus intense que le premier. Ma tête tourne. Le monde tourne. J’ai l’impression que le sol se dérobe sous mes pieds.

Mon gigolo décolle ses lèvres des miennes. Je prends mon courage à deux mains. Je n’ai pas connu beaucoup d’hommes avant lui. Et je ne sais pas du tout comment ça se passe, avec quelqu’un dans son genre. Jean prend mon visage entre ses mains.

Cette fois, au moment où sa bouche se joint à la mienne, sa langue vient me chercher délicatement. La caresse me chavire, c’est tellement chaud, tellement intime ! Jamais je n’ai été embrassée comme ça.

La main de Jean remonte le long de mon épaule, caresse ma nuque et vient se perdre dans mes cheveux.

Une fois de plus, nos bouches se joignent. Encore et encore. Dans des baisers sauvages, passionnés. Sa langue, ses lèvres, son souffle, sa main qui tire délicatement sur mes cheveux. Son corps se presse contre le mien. Un frisson électrisant me parcourt.

Ce frisson. Je peux le ressentir jusque dans mon jardin secret. Jean n’embrasse que ma bouche et pourtant, c’est tout mon être qui s’embrase.

Dans la nuit parisienne, avec ses dents, mon amant emprisonne délicatement ma lèvre inférieure et la mordille. La chair de poule me reprend. Je peux sentir mes tétons se dresser. Mon coeur se met à battre plus fort.

Cette fois, c’est moi qui, pleine d’audace, vient chercher sa langue dans sa bouche. Je lui donne un baiser profond. Je sens que ça le trouble. Son souffle s’accélère, ses mains descendent le long de mon visage puis de mes épaules.

Elles viennent caresser mon dos et font halte au creux de mes reins, un bref instant seulement. Car elles glissent finalement plus bas, se posent sur mes fesses. Elles les caressent langoureusement avant de les empoigner, de les malaxer.

Son souffle est saccadé. C’est tellement érotique ! Mon sang pulse dans mes veines, chaud, bouillant même. Ma respiration devient hachée. Contre mon ventre, je peux sentir son envie. Sa virilité dressée pour moi. Ça me trouble au plus au point.

J’ai l’impression que chaque millimètre carré de ma peau est en feu. Tout mon corps réclame d’être caressé. Je m’agrippe à lui, presque avec rage. Alors que mes bras s’enroulent autour de son cou, Jean pivote.

Mes jambes viennent s’enrouler autour de sa taille. Mes cuisses s’ouvrent pour l’accueillir. Son bassin se presse contre le mien.

Je peux percevoir son désir, sa frustration, son envie de me posséder. Ça me rend encore plus folle. Au fonds de mon ventre, je perçois des sensations inconnues. Comme des vagues, des vagues de chaleur. Comme une fièvre.

Dans la nuit parisienne, je m’offre à lui, entièrement. J’ai l’impression d’être devenue une autre femme avec sa méthode de coaching. Je suis plus audacieuse. Plus sûre de moi.

Je commence à tirer sur ma chemise pour l’enlever. Jean tire sur mon soutien-gorge et en défait l’agrafe. Ma poitrine se retrouve dénudée.

Mon courtisan s’en empare dans ses paumes et commence à la caresser. Il malaxe l’arrondi de mes seins en remontant vers mes tétons. Ces derniers sont déjà dressés.

Jean s’en saisit, entre le pouce et l’index, et les presse, les tord légèrement. La sensation est divine. Instinctivement, je fais remonter mes hanches vers lui.

Lorsqu’il pose sa langue sur mes pointes, je perds complètement le contrôle. Ma poitrine est tellement sensible.

Il referme ses lèvres sur mon téton dressé puis le mordille légèrement, ce qui me fait comme une décharge dans le bas-ventre. Je lâche un gémissement plus profond encore que les précédents.

Dans la nuit parisienne, Jean caresse mon buste du bout des doigts. Il se défait de sa veste. Il commence également à ôter sa chemise mais, à mon tour, je prends les devants. Je me redresse.

Je veux découvrir son corps par moi-même. Comme un cadeau qu’on déballe. À genoux, dressée face à lui, je fais passer sa chemise par-dessus sa tête.

Je passe mes paumes sur sa peau lisse. Je suis intimidée par cet escort boy mais le désir de le caresser est plus fort. Je fais redescendre ma main jusqu’à son ventre.

Je touche la boucle de sa ceinture, que je tente de défaire. Mais Jean ne me laisse pas le temps d’aller plus loin. Il glisse sa main dans ma culotte mouillée..

Dans la nuit parisienne, mon escort boy commence à me caresser, à caresser mon intimité. Il ouvre délicatement mes lèvres et vient poser son doigt sur mon pistil gorgé d’envie puis le fait monter, et descendre, avec une extrême lenteur.

ses mains sur mon dos

ses mains sur mon dos

Je ne comprends pas pourquoi mais, à cet endroit où il me touche, des sensations nouvelles m’envahissent. C’est comme si son doigt glissait sans appuyer trop fort.

La sensation agréable a laissé place à une autre, beaucoup plus submergeante. Mes reins se creusent, mes jambes s’écartent et je m’entends gémir comme jamais avant.

Jean fait entrer un doigt dans mon intimité. Instantanément, je commence à gémir. Je sens mes muscles se contracter, se relâcher, se raidir de nouveau.

Ce mâle descend entre mes jambes et fait glisser ma petite culotte tout en pétrissant la chair de mes hanches, de mes fesses, de mes cuisses. Je me contracte un peu. Jean le sent.

Dans la nuit parisienne, je sais qu’il va me faire du bien. Jean commence à souffler sur mon sexe alors qu’il a encore un doigt en moi. Il le retire et me laisse un peu décontenancée, avide.

Mais je ne le reste pas longtemps. Jean recommence à me donner du plaisir. Sauf que cette fois, c’est sa langue qu’il emploie.

Jean la fait remonter, souple, le long de ma fente. Arrivé à mon jardin secret, il aspire très légèrement, augmentant la pression. Puis il recommence.

Je continue de haleter, puis de gémir, de plus en plus fort. Jamais je n’avais connu quelque chose d’aussi bon. Mes mains vont trouver refuge dans les cheveux de Jean.

Ma tête se renverse en arrière. De nouveau, je sens la pointe de mes seins durcir alors qu’il ne les touche même pas !

Honorer son jardin secret

Honorer son jardin secret

Sans que je puisse le contrôler, mon bassin se met à aller et venir imperceptiblement. Jean continue d’embrasser mon intimité, de le lécher. Je commence à pousser un cri, puis un autre.

Dans la nuit parisienne, je n’ai plus aucun contrôle sur rien, ni mes pensées, ni mes mouvements. Je sens une vague de chaleur m’envahir. Une deuxième encore. Mon corps semble être parcouru d’ondes. Il se contracte et se relâche de plus en plus rapidement.

Un de mes cris déchire le silence de la nuit. Je suis prise de spasmes. Mes yeux se ferment. Derrière mes paupières closes, je vois des lumières danser.

Je suis en train de jouir. D’un coup, mon corps se relâche entièrement, terrassé. Je rouvre les yeux. Ma tête tourne. Je ne peux plus bouger du tout.

Jean remonte, me prend dans ses bras. Je tente de reprendre mon souffle et me love contre lui. Je passe mes bras autour de son corps et enroule mes jambes autour de sa taille.

Dans cette position, je sens sa virilité encore dure. Sans réfléchir, je vais poser ma main sur la couture de son pantalon et je devine ses proportions au creux de ma paume. Il a l’air tellement large. Jean frémit.

Mon escort boy enfonce doucement un doigt en moi, ce qui m’arrache un cri de surprise et de plaisir. Afin de l’encourager, je continue de caresser son membre dur comme le bois.

Son souffle court fait place à de longs gémissements langoureux. Doucement, il se relève. En une fraction de seconde, il se défait de son pantalon et de son boxer.

Il se tient face à moi. Sa virilité dressé est une perfection. Droit, large, long, d’une couleur à peine plus foncé que le reste de son corps. J’ai envie de le caresser.

Dans la nuit parisienne, je tends ma main vers Jean et l’attire vers moi, vers le lit. Il s’immisce entre mes cuisses. Intimidée mais folle de désir, je pose ma main sur sa virilité.

Je fais remonter ma paume le long de sa peau incroyablement douce, satinée, de la base de sa queue jusqu’à son gland.

Tout en gémissant, mon amant commence à s’enfoncer en moi, centimètre par centimètre. Qu’est-ce que c’est bon ! Je me sens délicieusement écartelée.

J’hésite entre savourer cette lenteur et me laisser submerger par la soif que j’ai de lui. Je finis par craquer et je pousse avec mes hanches pour l’accueillir au plus profond de moi. Jean lâche un autre gémissement, plus puissant cette fois-ci.

Jean prend appui sur ses bras et commence à aller et venir. Lentement. Me laissant amplement le temps de le sentir, de sentir tous ses mouvements. Et c’est délicieux. Mais le plus délicieux, c’est de voir l’expression de plaisir qui est la sienne.

Encouragée par ces paroles, je caresse l’arrondi de ses épaules, puis je l’attire à moi. Il s’allonge sur mon corps et commence à donner des coups de reins plus rapides.

C’est encore meilleur ! Je commence à pousser de petits gémissements et j’enroule mes jambes autour de sa taille. Sa virilité en moi me procure un tel plaisir ! C’est même mieux que tout à l’heure, quand il est descendu entre mes cuisses. C’est une sensation plus dense.

Je me sens complètement remplie. Complètement satisfaite. J’adore ses coups de reins, ses halètements qui répondent à mes cris.

Plaisir des corps

Plaisir des corps

Nos souffles se font de plus en plus rapides. Jean attrape mes cheveux et les sert dans son poing tout en augmentant encore l’intensité de son va-et-vient.

Il m’encourage à jouir et cela a l’effet d’un détonateur. Les spasmes reviennent, et les couleurs, et le vertige, mais cette fois, c’est encore mieux.

C’est encore mieux car je sens le corps de Jean se figer soudain alors que seul son bassin bouge. Je sais ce que ça veut dire.

Dans la nuit parisienne, Jean pousse un cri rauque et se cambre, enfonçant sa virilité au plus profond de mon intimité, il jouit. Quant à moi j’étais déjà en train d’avoir un orgasme mais là, c’est comme si une deuxième vague de plaisir me submergeait.

Je me sens partir loin, devenir cotonneuse. Quand je reprends mes esprits, je suis dans les bras de Jean qui, progressivement, ralentit sa respiration.

Dans la nuit parisienne, je me love contre lui. Ses bras m’enserrent, je me sens si bien ! Son torse est si chaud, si accueillant ! J’ai l’impression que, même si nous avons cessé de faire l’amour, nous ne continuons à ne faire qu’un.

***

Voulez vous vous sentir femme ? Dans un moment de pure sensualité, dans les bras d’un gentleman escort boy expert de l’accompagnement sur-mesure. Pourquoi vous privez vous de prendre du plaisir en compagnie d’un homme du monde qui vous traitera avec tout le respect que vous méritez et ne vous jugera pas d’avoir envie de tendresse et de plaisir sans lendemain. Escort Service la femmes exigeante que vous êtes.

Laissez moi vous prendre dans la magie érotique d’une soirée ou d’une nuit hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Vous oublierez tous vos soucis et pourrez lâcher prise lors d’une expérience de divertissement pour adulte unique dans un respect mutuel avec protection.

Au plaisir de vous séduire, de vous faire rire, de vous divertir, de vous faire jouir dans un respect mutuel avec protection. Mais avant tout faisons connaissance autour d’un drink sans engagement et je vous dirai tout ce que vous brulez de savoir. Mais n’oubliez jamais que l’on ne vit qu’une fois…

Au plaisir de faire de cette rencontre. Jean

TEL/SMS/WHATSAPP: +33755186013 (Appelez moi pour entendre ma voix)
Mail: man.jean@yahoo.fr
website: http://escortboy.org


  • 0
litterature erotique avec Jean

Le site érotique de Jean

Category:escort boy,escort service,Experience,fantasmes,Femmes,gentleman,lâcher-prise,orgasme,Uncategorized Tags : 

Le site érotique de Jean, http://escortboy.org Madame doit bien avouer l’avoir lu et relu toute la soirée, sa tension et son excitation sont au summum de sa frustration. Ça fait plusieurs mois qu’elle n’a pas fait l’amour avec un homme et ça commence à se faire ressentir.

Et une femme frustrée est une femme qui ne se maîtrise pas et ce, même avec le poids des mois qui s’écoulent. Aussi, quand elle se retrouve seule dans sa chambre d’hôtel à Paris, elle n’hésite pas à franchir le pas et à appeler Jean pour le faire venir et lui tenir compagnie.

Dès que Jean entre dans la chambre, elle laisse sa jupe glisser sur ses cuisses. elle est une véritable boule de nerf et Jean n’a pas d’autres solutions que de faire retomber sa pression par le seul moyen qu’il connaisse, le seul qu’il maîtrise parfaitement pour les femmes exigeantes en manque de tendresse.

Caresses délicates

Caresses délicates

Lentement, son escort boy fait descendre sa culotte en soie noir et il remonte ses doigts sur ses cuisses. La sensation de ses ongles sur la peau fine de l’intérieur de ses hanches la fait frissonner. Ça y est, l’avion de son plaisir est entrain de décoller et Jean est aux commandes, enivrée par l’adrénaline qu’elle ressent déjà et qui est directement associée à son envie de sexe et de jouissance.

Lorsque l’index de son escort boy trouve son bouton de rose, elle frémit de plaisir. Mais elle veut plus, elle veut du sexe brutal et bestial, elle aime le sexe qui fait tout oublier. Et Jean va bientôt le lui donner.

Lentement, son escort boy fait pression sur son jardin secret pendant qu’il enfonce deux doigts dans sa chatte plus humide qu’une forêt tropicale amazonienne. Son gentleman sent déjà son corps qui se contracte sous ses phalanges à chaque afflux de sang vers son clitoris qui gonfle sous ses caresses.

Sa respiration accélère immédiatement. Elle ferme les yeux et voit défiler des images pornographiques devant ses yeux. Elle imagine que cet homme inconnu l’attache, la ligote, la possède. Elle imagine son sexe énorme entrant dans sa chatte, dans son cul, dans sa bouche et entre ses seins.

Mes mains sur vos fesses

Mes mains sur vos fesses

Le site érotique de Jean où elle a imaginé son corp chaud contre le sien, son odeur de mâle qui couvre son parfum, ses mains qui serrent les siennes, ses dents qui maltraitent ses tétons et elle part en vrille. Madame pousse des cris, des gémissements que Jean essaie de maîtriser tant bien que mal, il est au bout du chemin et sa main est trempée de son désir, de son attente, de son besoin.

Elle se mords la lèvre pour étouffer ses cris, elle ne veut pas que tout l’hôtel l’entende. Son escort boy redouble d’efforts et il plonge ses extrémités dans son sexe avec plus de vigueur.

Les lèvres de son amant captent les siennes d’un geste brusque. Ce baiser l’enflamme en quelques secondes, elle le voit déjà en elle, il va la faire crier, la faire se tordre sous son poids. Leurs langues se mélangent et le gémissement qu’elle émet fait monter la température d’une centaine de degrés. Elle frotte son bassin contre le sien et c’est à ce moment-là que la tension sexuelle est à son paroxysme. Elle a besoin de décompresser et c’est dans les bras de son escort boy qu’elle va y arriver.

Mes mains sur vos mains

Mes mains sur vos mains

Ses mains sur ses fesses, sa peau qui soulève son haut, les frissons que ça lui procure, rien n’est habituel avec lui, rien n’est prévisible. Sa langue continue de posséder la sienne. À chaque fois qu’elle l’attend, elle se retire, à chaque fois qu’elle la cherche, elle la contourne et elle la pénètre avec violence quand elle s’en dégage pour reprendre sa respiration. 

Ses cuisses se serrent autour de ses hanches et elle sent son érection qui titille son entrejambe. Mais ils sont encore bien trop habillés et ça commence à la rendre dingue. Elle veut le voir nu et immédiatement. Son escort boy lui ouvre son chemisier et sa poitrine jaillit. Il fait glisser une bretelle de son soutien gorge pour dévoiler un sein. De sa bouche, il aspire violemment un de ses tétons avant de le mordre et un gémissement rauque s’échappe de sa gorge. Aussitôt son intimité ruisselle.

Le site érotique de Jean où elle a rêvé se débarrasser de ses vêtements et la voilà entièrement nue devant lui. Madame se laisse tomber à genoux devant lui et alors qu’il défait son pantalon, elle le saisit et le descends sur ses chevilles, puis c’est au tour de son boxer. Il s’en dégage rapidement d’un coup de pied qui fait voler ses affaires au milieu de la pièce. Puis elle relève les yeux et tombe en admiration devant sa queue raide dure, en érection maximum. Ce qu’elle avait alors senti à travers ses vêtements se confirme, il est particulièrement bien équipé. 

Je vais vous embrrasser

Je vais vous embrrasser

Il est si grand qu’elle doit se redresser pour accéder à sa queue et lorsqu’elle pose ses doigts, il met ses deux mains à plat sur le mur au-dessus d’elle. Madame est donc coincée entre son corps et ce mur ; elle adore ça. Pour la première fois depuis longtemps, elle se sent en sécurité et lorsqu’elle prend son membre en bouche et entend son gémissement guttural, elle oublie tout.

Elle découvre cette sensation de lâcher-prise et d’abandon, elle mordille, elle lèche, ell avale,  elle englobe, elle va et elle vient, elle malaxe, elle serre et son corps s’enfonce dans sa bouche la rapprochant plus encore du mur. Bientôt, elle ne pourra plus respirer à la merci complètement de cet homme.

Puis Jean en gentleman, attrape alors sa main pour qu’elle se lève et lorsque leurs regards se croisent, elle sait que ce qu’elle y voit est le reflet exact de ce qu’il voit dans le sien. Elle est en transe, elle exulte et a tellement envie que rien ne pourra l’empêcher d’aller au bout de cette soirée de plaisir. D’un geste, il la retourne. Sa joue est contre le mur, il est derrière elle, sa peau contre la sienne et elle sent son parfum se mêler à son excitation. Son odeur dégage quelque chose de sauvage et quand il susurre au creux de mon oreille, instinctivement elle écarte les cuisses.

Erotisme absolu

Erotisme absolu

Puis sans lui laisser le temps de répondre, il soulève ses hanches et la pénètre d’un coup. Son escort boy la remplit puis se retire avec frénésie. Il s’enfonce à nouveau en elle et elle sent son corps s’étirer pour s’adapter à son anatomie.

Puis Jean recule et s’assoit sur le lit, elle se retourne et voit ses épaules se soulever, il est à bout de souffle. On dirait un animal sauvage qui vient de choper une proie et qui se prépare à la dévorer.

Le site érotique de Jean où elle se voit s’approcher de lui et pose ses mains sur ses épaules pour le repousser en arrière et le chevaucher sur le lit.  Il pose sa main gauche sur sa hanche.

De son pied opposé, il pousse le sien, l’obligeant à écarter les jambes. Madame est debout, face à lui, les cuisses ouvertes, son intimité offerte. Il fonce directement sur son sexe et, sans se soucier un seul instant de son bouton de rose, enfonce deux doigts en elle. Elle sent qu’elle mouille tellement que sa main est complètement trempée.

Ça ne semble pas l’arrêter et ses yeux ne quittent pas les siens. Le voir la dominer à ce point, le sentir si puissant, si déterminé et si conscient de l’effet qu’il lui fait, la rend folle. Elle ondule des hanches sur ses doigts au rythme qu’il lui impose de sa poigne virile. Mais très vite ses jambes la lâchent et elle s’abandonne à son désir. Ses ongles s’enfoncent dans la chair de ses épaules et elle le lacère à chaque fois qu’il la fait crier un peu plus fort grâce à son pouce qui exerce maintenant une pression sur son clitoris qui s’est durci.

Le site érotique de Jean où Madame se voit à califourchon sur son bassin et sa queue effleurant sa chatte. Elle appuie sur ses épaules pour se redresser et la laisser l’emplir. Pas question de la faire patienter, elle n’en peut plus. En un instant son escort boy enfile un préservatif et la laisse enfin s’empaler sur sa verge en érection.

Ses doigts qui la pénétraient il y a encore quelques secondes, effleurent ses lèvres et s’insinuent. Elle les suce et elle reconnait alors le goût de son elixir. Puis il récupère sa main et lèche une goutte étalée sur son pouce avant de prendre possession de ses fesses pour la faire aller et venir sur sa queue monstrueuse qui l’étire tant et plus.

Laissez moi vous prendre

Laissez moi vous prendre

Elle sent son corps passablement éreinté, se contracter sur lui et ses bras encercler sa nuque avant d’exulter dans un dernier râle. Sa respiration se coupe au même moment et elle jouit en criant son prénom. C’est alors que lui aussi se laisse emporter dans les vagues de l’orgasme. Elle reste assise sur lui, ils sont tous les deux à bout de souffle.

***

On a parfois besoin de l’affection d’un gentleman. Que diriez-vous de câlins érotiques et sensuels ? Réservez une soirée en ma compagnie et découvrez des sensations nouvelles dans les bras d’un homme romantique et sentez vous jolie, séduisante dans mes bras.

Je ne vous jugerai pas d’avoir envie de sexe, de tendresse et de plaisir. Je sais ce dont vous avez besoin car je connais les femmes et je les aime. Vous avez des limites, je les respecterai. A vous de décider jusqu’où vous souhaitez aller dans le plaisir.

Je vous transporterai dans la magie d’une soirée, d’une nuit ou d’un week-end hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Vous oublierez tous vos soucis et pourrez lâcher prise lors d’une expérience unique dans un respect mutuel avec protection.

Offrez vous un service d’accompagnement premium pour profiter de la vie que l’on vit qu’une fois.

Au plaisir de vous faire plaisir, de vous faire rire, de vous divertir. Mais avant tout faisons connaissance autour d’un drink sans engagement et laissez vous séduire.

Au plaisir de faire votre connaissance. Jean

Tel: +33755186013 (envoyez moi un message par SMS ou WHATSAPP si je ne réponds pas)
Mail: man.jean@yahoo.fr
Website: http://escortboy.org


  • 0
Embrasser son escort boy

Embrasser son escort boy

Category:escort boy,Femmes Tags : 
Madame souhaitait embrasser son escort boy. Le gentleman s’approcha alors et prit cette femme par les épaules. Son escort boy posa sa bouche sur la sienne, tout en délicatesse.
La première sensation que ressentit sa partenaire fût la surprise, jamais elle n’aurait cru qu’il aurait agi ainsi.Aucun homme ne s’y était pris de cette façon pour la séduire… Ensuite elle se demanda ce qu’elle devait faire.

La sensation de sa bouche contre celle du gentleman était très agréable. Elle décida d’ouvrir la bouche pour laisser entrer la langue de son escort boy.
Elle l’embrassa à son tour. Elle se disait qu’il ne fallait pas qu’elle continue, mais la sensation était tellement agréable qu’elle ne pouvait plus entendre la voix dans sa tête.

Elle se laissa emporter par son désir, le désir créé par le baiser. Elle déboutonna la chemise de son escort boy pour la retirer. Elle put ainsi voir son magnifique torse qu’elle n’avait pu qu’imaginer jusqu’à présent. Elle lui embrassa le torse avant de remonter jusqu’au cou.

Elle eut encore un instant d’hésitation en le regardant dans les yeux. Elle se demanda ce qui lui avait pris d’agir ainsi, si elle n’en avait pas trop fait, surtout si vite…

Mais à son tour, Le gentleman ouvrit délicatement le chemisier pour découvrir le soutien-gorge et la poitrine de sa partenaire. Il retira la pièce de lingerie, lui embrassa les seins et lui mordilla les tétons.

La belle se demanda à nouveau si elle devait continuer à l’encourager ou si elle devait mettre un terme tout de suite afin que la situation ne lui échappe pas.
Encore une fois le mordillement de son escort boy lui fit tellement d’effet qu’elle n’eut qu’une envie : continuer. Elle en voulait plus. Chaque baiser du gentleman la faisait succomber un peu plus.

Elle retira la veste du tailleur et enleva son chemisier. Le gentleman la souleva ensuite délicatement de façon à l’assoir sur le bureau.

Le gentleman remonta la jupe du tailleur et agrippa les bords de son slip avec ses mains. Il le fit glisser le long des cuisses jusqu’aux chevilles de sa dame dévoilant ainsi son sexe entièrement épilée.

Son escort boy se mit à genou et commença à embrasser les cuisses lisses de sa partenaire, en décrivant des petits cercles avec sa langue tout en s’approchant de son entrejambe.

Madame poussa un petit gémissement de plaisir. Le gentleman s’approchait des lèvres du jardin secret de sa partenaire et mit un premier coup de langue pour faire monter l’excitation.

Son jardin secret commençait à suinter et à être bien humide. Le gentleman continua et goûta le sexe. Il commençait à être bien excité également…
Délicatement avec sa bouche et ses doigts, il écarta les lèvres puis plongea la langue dans la fente mouillée de plaisir.

Sa partenaire gémit fortement lorsqu’elle sentit la langue à l’intérieur d’elle. Son mari ne la léchait que très, trop rarement. Il n’aimait pas le sexe oral. Et encore moins lécher celui de sa partenaire.

Elle avait essayé de l’initier, ou du tout moins de l’encourager, mais chaque tentative s’était révélée infructueuse à son grand désarroi.

La belle profita de ce moment de plaisir intense. Son escort boy alterna ensuite les coups de langue à l’intérieur avec les caresses sur le clitoris de sa partenaire.

Jean retira ensuite sa langue pour plonger deux doigts dans la cavité maintenant complètement trempée. A l’aide de sa deuxième main, il découvrit le clitoris de sa partenaire.

L’escort boy le mordilla délicatement. Ses doigts à l’intérieur caressaient maintenant les parois humides, ce qui rendait l’excitation sa partenaire plus grande encore.

Madame poussa un énorme soupir de contentement. « C’est un expert » se dit-elle. « C’est nettement mieux que tout ce qu’elle avait pu imaginer ou tout ce que son époux n’accepterait jamais de lui faire » pensa-t-elle.

Elle s’abandonna totalement et décida de profiter de chaque instant de ce moment de pur plaisir.

Au bout de deux minutes de ce traitement sublime, son vagin se contracta autour des doigts de son escort boy et sa partenaire poussa un cri signifiant qu’il était arrivé à la faire jouir.Son gigolo enleva alors ses doigts et les glissa dans sa bouche pour les sucer et goûter encore plus le jus de sa partenaire.

Cette vue excita encore plus la dame, si cela était possible. Elle n’avait alors qu’une seule pensée : lui faire ressentir la même chose.

Jean se releva doucement et embrassa à nouveau les seins de sa partenaire.
L’escort boy la fit descendre de la table et n’eut pas besoin d’appuyer sur sa tête pour qu’elle se mette à son tour à genou.

Madame qui n’était pas experte se redit qu’il fallait qu’elle soit à la hauteur du plaisir que le gentleman avait pu lui procurer. Malheureusement avec le peu de pratique que lui offrait son mari, elle n’était pas certaine de pouvoir y arriver. Mais elle voulait y arriver.

Elle déboutonna donc la braguette du pantalon et caressa le caleçon déjà bombé du gentleman.

Son sexe semblait énorme bien qu’il fut encore recouvert du tissu.

Elle fit glisser le caleçon et découvrit le morceau de choix qui se proposait à elle. Le gentleman était nettement mieux monté que son mari. Et si elle avait déjà pu prendre la queue de son époux dans sa bouche, elle ne savait pas si elle arriverait à avaler complètement celle du gentleman…

Elle commença par donner des petits coups de langue autour du gland et prit l’engin dans ses mains. Cette première séance eut pour effet de raidir encore plus cette verge.

Elle le souleva pour aller embrasser ses parties fournies et épilées.

Elle se sentit encore plus obligée de devoir le satisfaire. Elle lécha donc le long sexe de bas en haut et de haut en bas, tout en n’oubliant pas de donner des petits coups de langue lorsqu’elle arrivait sur le gland.

Une fois que le gentleman commençait à mugir elle prit le bout de l’engin dans la bouche et commença à aspirer. Le gentleman poussa un soupir étouffé de plaisir.

Elle avala quelques centimètres de plus et aspira encore. Elle se rappela qu’elle devait respirer… Elle relâcha la pression pour laisser passer l’air et retrouver un peu de souffle.

Elle savait ce qu’il fallait qu’elle fasse : comprimer et aspirer en avalant, puis relâcher en se retirant.

Son escort boy gémit de plus en plus au fur et à mesure des allers et retours de sa partenaire. Elle savait vraiment ce qu’elle faisait et comment il fallait s’y prendre se dit-il.

Elle se mit au défi de l’avaler tout entier malgré sa taille impressionnante. Petit à petit, elle gagnait centimètre par centimètre, encore 5 et elle aurait gagné.
Le gland du gentleman frappa alors le fond de sa gorge…
Madame était toute rouge de se contenir et se retenir de respirer d’avoir essayé de tout avaler.

Encore quelques coups de langue et le gentleman jouit dans sa bouche.
Madame n’avait jamais avalé l’élixir d’un homme auparavant. Son mari faisait attention de ne pas jouir dans sa bouche lors de leurs quelques tentatives.
Le goût lui plut. Un mélange de miel et de sel. Elle n’aurait jamais cru qu’elle puisse l’avaler avant aujourd’hui.

Elle lécha ensuite le gland de l’escort boy afin de nettoyer chaque goutte qui pouvait continuer à sortir.

Elle était satisfaite de l’avoir fait jouir et d’avoir connue une telle expérience. Elle ne se serait jamais crue capable de pouvoir satisfaire un homme aussi bien membré. Elle était comblée de l’avoir fait jouir avec sa bouche.

***
Voulez vous vous être séduite ? Dans un moment de pure sensualité, dans les bras d’un gentleman. Pourquoi ne pas briser votre solitude et prendre du plaisir en compagnie d’un homme du monde qui vous traitera avec tout le respect que vous méritez et ne vous jugera pas d’avoir envie de tendresse et de plaisir sans lendemain.Laissez moi vous transporter dans la magie érotique d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Vous oublierez tous vos soucis et pourrez lâcher prise lors d’une expérience de divertissement pour adulte unique dans un respect mutuel avec protection.

Au plaisir de vous séduire, de vous faire rire, de vous divertir. Mais avant tout faisons connaissance autour d’un drink sans engagement et je vous dirai tout ce que vous brulez de savoir. Mais n’oubliez jamais que l’on ne vit qu’une fois…

Au plaisir de faire de cette rencontre. Jean

TEL/SMS/WHATSAPP: +33755186013
Mail: man.jean@yahoo.fr
website: http://escortboy.org