Tag Archives: baiser

  • 0
Danser avec votre escort boy

Où louer un escort boy stylé et agréable de luxe à Paris ?

Category:Accompagnateur,coach,docteur,escort boy,escort homme,escort masculin,escort service,escorte,gentleman,gigolo Tags : 

Constat : Les femmes célibataires et indépendantes sont de plus en plus nombreuses. Les femmes en proie à la solitude sont nombreuses. Elles n’ont pas toujours envie de rentrer dans des relations compliquées et sentimentales surtout après avoir vécues des divorces difficiles. Mais pourquoi devraient-elles faire abstinences et bouder leur plaisir dans les bras d’un homme. Louer un escort boy pour le plaisir.

Solitude d'une femme sans homme

Solitude d’une femme sans homme

Qu’à cela ne tienne, il est désormais possible de Louer un escort boy pour le plaisir pour quelques heures un homme du monde, un gentleman qui pourra les escorter et leur donner du plaisir. Si elles ont envie d’un massage, il sera toujours là pour poser ses mains sur leurs corps et les aider à se détendre dans un lâcher-prise sensuel et érotique. Une façon de prendre du plaisir sans lendemain mais un gentleman éduqué et bien élevé prêt à tout pour leur faire du bien.

Danse animé avec votre escort boy

Danse avec votre escort boy

❤️❤️❤️

« Chère Madame, je vous attendrais ce soir au bar de votre hôtel à 20 heures comme convenu. Ne soyez pas en retard. J’ai hâte de faire votre connaissance. Au plaisir de vous faire plaisir. Jean »

Voilà le message que j’ai reçu après avoir pris rendez-vous avec ce gentleman pour femmes exigeantes que j’ai trouvé en faisant une recherche sur internet. Il y a des soirs où la solitude me pèse depuis mon divorce. J’ai besoin de sentir le corps d’un homme, de sentir des mains viriles me prendre et j’ai besoin de vibrer. Je recherche ce que l’on appelle une boy friend expérience sans lendemain où je pourrais me laisser aller sans me sentir juger et sans devoir feindre mon plaisir.

Nous nous retrouvons donc au bar de cet hôtel parisien où je suis descendu afin de garder l’anonymat. Mon escort boy est déjà là en costume noir et chemise blanche, l’élégance du gentleman. Nous prenons une coupe de champagne et il me fait déjà un compliment sur ma robe. Il est charmant et bien élevé. C’est un homme du monde qui connait le protocole et sait se comporter avec une femme comme moi. Nous parlons de moi, de lui et je décide de l’emmener dîner puis nous irons danser et nous irons dans ma chambre pour finir la soirée par un massage relaxant.

Louer un escort boy pour le plaisir. Après le dîner, nous montons dans l’ascenseur, nous sommes seuls, il s’approche de moi, passe ses mains autour de ma taille et m’embrasse à pleine bouche. Nous arrivons à ma chambre et à peine avons nous refermé la porte, qu’il défait lentement les boutons de ma chemise. Je sens l’air frais sur ma poitrine et mon bas-ventre s’enflamme. Je mords la lèvre de mon gentleman et il me répond en mordant la mienne. Un baiser long, passionné, profond, gourmand, avide s’ensuit. Puis, il cesse un instant de m’embrasser pour reprendre son souffle et m’observe.

Embrasser votre escort boy

Embrasser votre escort boy comme un vrai petit ami

Je suis haletante. Lui aussi. Ses yeux bruns détaillent un instant mes seins et mon décolleté pigeonnant. Ensuite, il dégrafe mon soutien-gorge d’une main et le jette sur le sol avant de déboutonner mon pantalon et de m’aider à le retirer en suivant les courbes de mon corps de ses mains jusqu’à mes pieds. Je frissonne à son contact.

Mon escort boy m’excite tellement, il est tellement passionné. Je dois penser à l’instant présent. Ni au passé. Ni au futur. Juste à sa peau contre la mienne, à son odeur sur mon corps, à son souffle sur la pointe de mes seins. Il remonte le long de mon ventre en déposant des baisers sur chaque parcelle de mon ventre puis prend mon téton dans sa bouche en fermant ses dents autour de lui. La pointe se durcit, une décharge électrique parcourt mon échine, ma respiration s’accélère et l’intérieur de mon ventre me brûle.

Je ferme les yeux et tire sur ses cheveux en poussant un gémissement. mon gentleman effleure d’une main ma cuisse, ma hanche, ma fesse et le bas de mon dos. C’est doux, sensuel, érotique. Puis il délaisse mon sein et m’embrasse dans le cou en passant sa main dans mon string. Je halète au contact de ses doigts qui caressent la partie la plus intime de mon corps. Mon escort boy finit par retirer mon sous-vêtement et par enlever sa chemise. Son torse, son ventre, ses bras me plaisent. Je me délecte de la vision de son corps avant de lui retirer son pantalon et son caleçon.

Sa peau se couvre de frissons. Je caresse ensuite son ventre puis descends vers sa virilité durcie et l’enserre vigoureusement de ma main en faisant de lents allers-retours. Mon escort boy pousse un râle et me pénètre de deux doigts. Nos bouches se retrouvent et nous nous caressons mutuellement pendant plusieurs minutes avant que mon gentleman ne me pousse sur le canapé.

Louer un escort boy pour le plaisir. Mon escort boy va chercher un préservatif puis revient, un air coquin affiché sur son visage. Il passe sa langue sur ses lèvres et s’approche de moi avec le regard d’un prédateur prêt à bondir sur sa proie. Mais il sait que je ne me laisse pas faire, c’est moi qui mène la chasse.

Je me lève puis m’agenouille entre ses jambes. J’aimerais qu’il garde un souvenir exceptionnel de ce moment. Et de moi. Je lèche délicatement la peau rose et fine de son pénis puis le prends en bouche en titillant son gland avec ma langue. Mon escort boy respire de plus en plus vite. J’accélère mes mouvements et en profite pour caresser ses fesses de mes deux mains libres.

Quelques minutes plus tard, mon gentleman empoigne mes cheveux et me ramène vers ses lèvres pour m’embrasser à pleine bouche. Mon escort boy me fait asseoir sur le canapé et écarte lentement mes jambes. Il veut me faire plaisir, Il s’approche de mon entrejambe.

Mon escort boy effleure mon sexe puis passe lentement sa langue sur toute la longueur de mon jardin secret, ce qui m’arrache un nouveau gémissement. Je saisis les bords du canapé et serre mes doigts autour des accoudoirs en me mordant la lèvre inférieure. Quand il insère deux doigts en moi et qu’il continue à faire des mouvements circulaires avec sa langue, je me retiens de jouir. Pas si vite, c’est trop bon. J’en veux encore.

Je tente de calmer les battements de mon cœur et le rythme de ma respiration. Mais impossible de lutter plus longtemps contre ce désir violent quand mon gentleman accélère et glisse un troisième doigt en moi. Secouée par de délicieux spasmes, je me laisse aller contre lui et jouis en poussant un râle grave.

Un moment de plaisir avec mon escort boy

Un moment de plaisir avec mon escort boy

Mon gentleman sourit puis me pénètre enfin. Doucement d’abord puis de plus en plus vite. Il ondule délicieusement entre mes hanches. Je tente d’imprimer dans ma mémoire tous les détails de ce moment. Chaque centimètre carré de peau. Chaque sourire.

Louer un escort boy pour le plaisir. Chaque regard échangé. Chaque baiser partagé. Mon escort boy jouit en poussant un gémissement rauque puis enfouit son visage dans mon cou et reste là, juste contre moi, pendant un long moment. Nous profitons de ce contact prolongé en silence.

❤️❤️❤️

Louer un escort boy pour le plaisir. Accordez-vous un voyage sensoriel singulier avec un gentleman pour femmes exigeantes afin de vous relaxer et de vous ressourcer en tout plénitude. Vivez une expérience unique de détente inoubliable et un moment d’exception.

Ce moment anti-stress commence par un massage tantrique, puis se poursuit par un enveloppement sensuel de votre corps. Le voyage se complète selon votre désir dans un transport extatique de votre corps et de votre esprit. man.jean@yahoo.fr

Louer un escort boy pour le plaisir. Il s’agit d’un service de location, vous louez un homme élégant sexy pour quelques heures ou plus mais aussi à la journée, pour la nuit, pour le weekend. A vous de décider ce que vous voulez faire de lui.

Un cavalier pour aller danser, un compagnon pour aller dîner, un protecteur pour une soirée où vous avez peur d’être importunée, un masseur pour vous détendre, un amant pour vous aimer. Tout est possible, je suis capable de m’adapter à toutes les situations en suivant à la lettre vos demandes et vos souhaits. Satisfaction garantie par toutes les femmes et les couples satisfaits de m’avoir réservés.

Votre accompagnateur vous offre des fleurs

Votre accompagnateur vous offre des fleurs

Au plaisir de vous séduire, de vous faire rire, de vous divertir, de vous faire jouir dans un respect mutuel avec protection. Mais avant tout faisons connaissance autour d’un drink sans engagement et je vous dirai tout ce que vous brûlez de savoir. Mais n’oubliez jamais que l’on ne vit qu’une fois…

Au plaisir de faire de cette rencontre. Jean

TEL/SMS/WHATSAPP: +33755186013 (Appelez moi pour entendre ma voix)
Mail: man.jean@yahoo.fr
website: http://escortboy.org


  • 0
Bonne année 2020 male escort boy paris

Merveilleuse Année Erotique 2020

Category:escort boy,escort homme,escort masculin,escort service,escorte,Experience,fantasmes,Femmes Tags : 

Aujourd’hui la veille du Nouvel An, Madame a invité son escort boy pour vivre un moment unique. Elle m’a demandé de la rejoindre dans son chalet au milieu de montagne, ce qui signifie que je laisserais mes amis derrière moi. J’y ai pensé pendant un moment, devrais-je rester avec mes amis ou rejoindre cette femme inconnue qui a besoin  de compagnie. Je suis un gentleman escort boy et je me dois de ne pas laisser une dame en détresse.

Joyeux Orgasmes 2020

Joyeux Orgasmes 2020

C’était vraiment une évidence, j’ai décidé de rejoindre la dame pour lui faire passer une soirée inoubliable pour le nouvel an. A cet instant, je ne savais pas encore que j’allais découvrir son jardin secret magique mais je vais vous dire une chose, elle avait une féminité très humide et très accueillante.

Je ne savais pas qu’elle avait un appétit insatiable pour le sexe et aimait se faire prendre dans toutes les positions, elle aimait la sensation d’être remplie complètement par ma virilité et que la simple pensée d’être prise par mon membre dur et tendu était suffisante pour la faire ruisseler d’envie.

Madame a invité son escort boy. Nous avons passé le réveillon du Nouvel An devant la chaleur d’un feu de bois en dégustant mille et une douceurs que Madame avait préparées pour nous deux, puis je l’ai tirée contre moi, l’embrassant intensément. Alors que nous nous dirigions vers le lit, nos lèvres se frottèrent légèrement tandis que nous continuions à nous embrasser, encore plus profondément cette fois et un doux gémissement s’échappa de ses lèvres.

Je n’ai pas perdu de temps et j’ai enlevé mon pantalon et j’ai laissé tomber mon caleçon au sol, elle pouvait sentir ma queue durcie presser contre son nombril. J’ai glissé ma main sous son haut et j’ai touché sa poitrine. Nous nous embrassâmes à nouveau profondément alors que je touchais ses tétons grandissant, mon autre main tendit la main derrière son dos pour délier son soutien gorge. Je l’ai retiré, exposant ses seins et ses tétons dressés à ma vision et à mon plaisir.

J’ai baissé la tête vers ses seins et elle a retenu son souffle alors que mes lèvres humides touchaient son téton. Elle gémit alors que je suçais son mamelon dur avec ma bouche, le mordillant avec mes dents et je le taquinai en faisant des cercles avec ma langue. J’ai levé la tête et je me suis déplacé vers son autre sein. Tandis que je la suçais, des vagues de plaisir traversèrent son corps en manque. Je déplaçai lentement mon corps et pressai ma virilité dure de mâle contre son pubis brûlant.

Laissez moi vous déshabiller

Laissez moi vous déshabiller

je ma déshabillait et je me levai pour admirer la vue de sa jolie petite chatte aux lèvres rouges attendant mon baiser. Elle ne faisait rien pour cacher ses charmes, elle avait envie de moi, d’être prise par un homme viril et tendre à la fois.  Avec son corps magnifique et voluptueux, elle était un régal pour mes yeux et je savais que son corps serait bientôt un régal pour ma langue, mes lèvres et bientôt ma queue.

Madame a invité son escort boy. Elle était allongée sur le dos pendant que j’étais entre ses jambes à lui donner du plaisir avec ma langue qui la léchait sans relâche dans des préliminaires interminables pour la faire jouir et gicler dans ma bouche. La préparant à recevoir ma verge dans sa chatte en attente. Madame écarta les jambes pour m’accueillir, j’amenai mon sexe rampant et tendu contre sa chatte. Je laissai la pointe la frotter et tournai mes hanches juste assez pour taquiner son clitoris.

J’enfilai un préservatif  avant de pénétrer sa fente intensément lubrifiée par son élixir secret. Elle n’a pas résisté quand elle a senti ma queue de gentleman en elle, elle a juste soulevé ses fesses et écarté ses jambes pour me permettre un accès total. J’ai placé mes mains de chaque côté d’elle et je suis entré en elle.

J’ai commencé à pousser, doucement au début mais avec une force croissante à mesure que ses gémissements devenaient de plus en plus forts. J’étais là, au-dessus d’elle, mon sexe la labourant sans pitié, ses hanches se courbaient sauvagement pour répondre à chaque coup, claquant dedans et sortant d’elle, ma bite allait plus profondément à l’intérieur.

Je la baisais maintenant de plus en plus fort, elle criait comme un animal blessé mais c’était des cris de plaisir et elle voulait être la plus salope possible ce soir du nouvel an avec moi, son escort boy de joie pour prendre le maximum de jouissance au moment ou les douze coups de minuit allait retentir et que le feu d’artifice de notre plaisir serait à son apogée.

Plaisir érotique pour le nouvel an

Plaisir érotique pour le nouvel an

Puis je la traînais sur le côté du lit et la renversant sur le ventre. Sa chatte scintillait de son jus d’amour, elle était prête à beaucoup plus et attendait plus d’attaques. Quand elle s’est mise à quatre pattes, elle était devenue la monture parfaite pour moi, son étalon. Je glissai directement dans son tunnel d’amour brûlant, ma queue était dure comme la pierre  et tapait au fond de sa chatte nue. Mes mains ont attrapé ses hanches et j’ai commencé à la baiser dans un mouvement de meulage constant en la pénétrant et en la broyant sans cesse.

Madame a invité son escort boy. Sans réfléchir, j’ai accéléré mon rythme et j’ai resserré ses hanches en la tenant fermement en place. Elle me sentait complètement en elle.

À chaque poussée, son corps jouissait d’un plaisir incalculable, elle avait enfoui son visage dans un oreiller. De plus en plus dur, je défonçai profondément sa petite chatte dilatée par mon énorme queue. C’était une très bonne partenaire, je me suis dit, prends-la; prends-la comme une putain à fond. Frappant ses fesses avec ma main alors que je la pilonnais plus profondément et plus fort. Je continue de la prendre, elle sentait ma pénétration la faire monter vers un plaisir toujours plus fort.

Mon autre main a poussé le bas de son dos, la gardant exactement là où je voulais et où  j’avais besoin qu’elle soit pour la faire venir. Elle surfait maintenant sur le bord de la vague d’un orgasme sans pouvoir faire demi-tour.  J’ai tenu ses hanches aussi serrées que possible, la tirant en arrière alors que je poussais profondément à l’intérieur de son vagin en pleine contraction encore et encore.

Madame me criait maintenant de jouir avec elle, de venir dans sa chatte qui se contractait dans des spasmes incroyables. Elle enfouit de nouveau sa tête dans l’oreiller.

J’ai effectué une dernière poussée en entrant dans sa chatte, avant de me retirer, d’enlever mon préservatif  et de la retourner sur le dos pour laisser mon jus chaud se répandre sur son ventre et sur ses seins dans un feu d’artifice alors que minuit sonnait à l’horloge du chalet. Un, deux, trois gros coups de sperme jaillir de moi qui la firent jouir à nouveau simplement par cette chaleur venant du plus profond de moi.

Madame a invité son escort boy pour oublier la nuit parisienne. Nous avons passé un moment  extraordinaire et je suis à votre disposition pour vous le faire vivre à votre manière à la date et dans le lieu de votre choix. Ne laissez pas votre vie sans plaisir car toutes les femmes méritent de jouir avec un homme dédié à leurs envies.

❤️❤️❤️

Avez-vous la jouissance que vous méritez ? Beaucoup de femmes souffrent parfois de moments de solitude. Vous avez le droit de profiter de la compagnie d’un gentleman qui s’occupera de vous et ne vous jugera pas d’avoir envie de tendresse et de plaisir sans lendemain.

Je suis là Homme Escorte Masculin hétérosexuel dans toutes les occasions pour vous transporter dans la magie d’une soirée privée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Vous oublierez tous vos problèmes et pourrez lâcher prise lors d’une expérience de divertissement unique dans un respect mutuel avec protection.

Au plaisir de vous séduire, de vous faire rire, de vous divertir. Mais avant tout faisons connaissance autour d’un drink sans engagement et je vous dirai tout ce que vous brûlez de savoir.

Au plaisir de faire votre connaissance. Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org/fr/rendez-vous/

 


  • 0

Envie de prendre du plaisir sans lendemain

Category:escort boy,escort service,Experience,Femmes,gentleman Tags : 

Envie de prendre du plaisir sans lendemain

Ce soir, devant l’hôtel, son escort la regardait de cette manière qu’elle aimait tant. Il l’a regardait comme un homme regarde une femme avec qui il a envie de faire l’amour.

Son sourire avait quelque chose d’ensorcelant, de tentateur. C’était un sourire secret, adulte, le genre de sourire qui donnait aux femmes l’envie d’aller plus loin.

Arrivée dans la chambre, son escort boy brandit une bouteille de vin rouge italien et attrapa le tire-bouchon et la déboucha. Ses doigts chauds touchèrent ceux, glacés, de sa partenaire lorsqu’il lui tendit le verre de vin. Son regard demeurait rivé au sien.

Et une expression naquit à nouveau sur son visage, ce sourire qu’il lui avait adressé devant l’hôtel un peu plus tôt. Madame sentit son ventre se serrer et ses tétons se durcir. Elle se demanda si Jean le verrait à travers son fin soutien-gorge et son chemiser en soie.

Jean lui prit son poignet et se pencha vers elle. Ce n’était pas discuter qu’il voulait. Elle le savait, et lui aussi. Le cœur de sa compagne battait si fort qu’elle craignait qu’il ne l’entende.

Le gentleman se rapprocha d’elle à la manière d’un prédateur et l’emprisonna entre lui en plaquant les mains sur ses hanches.

Cet homme s’approcha encore davantage, et son bassin frôla celui de la dame. Elle sentit alors l’arête dure de son sexe et perdit la raison pour de bon.

Son accompagnateur se pencha et pressa les lèvres sur son cou, ses cheveux caressant la joue de la femme. Elle prit une profonde inspiration et savoura son odeur en songeant qu’elle n’avait jamais été si proche de lui. Il sentait le savon et tout ce qu’elle avait rêvé qu’il sentirait.

Elle tenta d’avaler sa salive à nouveau, mais sa bouche s’était asséchée. Sa bouche, seulement : sous la ceinture, elle était trempée, prête à le laisser se glisser en elle pour lui donner ce qu’elle désirait depuis cinq longues années. Son sexe palpitait d’impatience, sa poitrine était chaude et gonflée. Son clitoris la picotait, et, si Jean se frottait contre elle ne serait-ce qu’une seconde, elle savait qu’elle pourrait jouir rien qu’en imaginant combien ce serait bon avec lui. Elle avait envie de prendre du plaisir sans lendemain.

Jean pressa ses hanches contre les siennes, et elle fondit. Elle leva les bras pour enfouir ses mains dans ses cheveux . Tirant sur sa chevelure, elle lui releva la tête ; le désir ardent qu’elle lut dans ses yeux était égal au sien.

Un instant plus tard, l’escort boy posait sa bouche sur la sienne, allumant le feu qu’elle tentait d’étouffer depuis tant d’années. Il explosa lorsque Jean glissa sa langue entre ses dents.

Elle avait rêvé de ses lèvres, de sa saveur. Il avait le goût du plaisir, et de la promesse d’une nuit torride. Il lécha la lèvre inférieure de sa dame, la mordilla. Les doigts de la femme se perdaient dans la douce épaisseur de ses cheveux ; c’était tout ce qui lui restait de doux, tandis qu’il lui dévorait la bouche. Elle savait qu’il n’y aurait rien de facile, avec lui. Il n’était que dureté et douleur, et elle adorait ça. Il lui fourra sa langue dans la bouche, la mêla à la sienne et suça avidement, faisant monter les larmes aux yeux de Madame.

Elle laissa échapper un râle saccadé. Jean la souleva par les hanches et la posa sur le lit. S’installant entre ses jambes, il empoigna ses fesses pour presser le centre de son désir contre lui. Il tira son chemisier hors de sa jupe et le fit passer au-dessus de sa tête d’un seul mouvement brusque.

Il fit descendre sa main sur son cou et entre ses seins. Elle se pencha en arrière pour le regarder poser sa main sur le bonnet de son soutien-gorge.

Il releva les yeux vers elle, puis les reporta sur son soutien-gorge qu’il écarta, révélant un téton dur et dressé.

Elle retint son souffle lorsqu’il l’enserra de ses lèvres. Dès l’instant où elle sentit sa bouche tiède sucer son téton, elle hoqueta et passa à nouveau les mains dans ses cheveux. Elle n’arrivait pas à y croire. Tous les fantasmes les plus chauds qu’elle avait emmagasinés sur cet escort boy devenaient réalité.

Elle n’avait jamais imaginé que ses rêves puissent se réaliser. Elle était sans doute un peu ivre, ce soir, et elle savait qu’il l’était aussi ; tout cela ne se reproduirait probablement pas. Aussi, elle s’efforçait de graver chaque instant dans sa mémoire afin de ne jamais l’oublier. La traction de ses lèvres sur son téton tendu, la vue de sa tête sombre contre son sein pâle, son odeur qu’elle aspirait profondément et, tout simplement, ce qu’elle éprouvait : le sentiment de se consumer entièrement pour lui.

Être prise par lui était au cœur de tous ses fantasmes. Elle savait à quel point ce serait bon. Elle avait tellement envie de prendre du plaisir sans lendemain.

Et elle ne lui dirait jamais, jamais, ce que cela signifiait pour elle. Elle devait conserver une certaine retenue, ne pas lui laisser deviner le pouvoir qu’il détenait sur elle.

A cet instant, elle s’abandonnait à une langoureuse extase. Elle reprendrait le contrôle plus tard. Pour le moment, elle le cédait volontiers à ce gentleman pour femmes exigeantes. Il écarta le second bonnet et se consacra à son autre téton, tout en caressant de ses doigts celui qu’il avait mouillé de sa bouche. Et lorsqu’il releva la tête, les yeux à présent emplis d’une noirceur qui la fit fondre comme neige au soleil, elle agita le drapeau blanc, vaincue.

Il fit remonter sa jupe au-dessus de ses hanches et posa la paume de sa main sur le sexe de la belle, en lui souriant comme elle avait toujours voulu qu’il le fasse : de ce sourire secret qu’il réservait aux autres femmes.

Il fit glisser sa paume contre son sexe, et elle hoqueta. Un éclair de plaisir la parcourut alors qu’il l’excitait de ses doigts. Il s’arrêta.

Il suivit des doigts l’ourlet de sa culotte, et elle eut l’impression que, s’il s’approchait encore de son clitoris, elle jouirait aussitôt.

Des élancements agitaient son sexe, et son esprit était plein d’images de la tête de Jean entre ses jambes, de sa langue la parcourant doucement jusqu’à la faire hurler de plaisir.

Il haussa les épaules en triturant le tissu satiné de sa culotte. C’était un contact léger, à peine un murmure contre son sexe. Assez pour qu’elle sente quelque chose, et cependant… trop peu.

Elle plongea ses yeux dans les siens. Il agrippa les lanières délicates qui recouvraient ses hanches et les déchira. Elle sursauta ; il sourit, puis écarta les restes de sa culotte. Les fesses nues, elle frissonna.

Il passa une main sous ses fesses et la souleva, puis plaqua sa bouche sur son jardin secret. Elle se redressa pour le regarder lécher lentement son clitoris, puis faire descendre sa langue entre ses lèvres et l’enfoncer en elle.

Cela faisait si longtemps qu’un homme ne l’avait pas touchée… Elle ne l’avait pas permis, pour de nombreuses raisons. Le sexe compliquait les choses, et elle n’en retirait pas souvent grand-chose d’intéressant.

Ses pensées s’évanouirent, laissant place aux seules sensations. Elle savoura la magie du moment, se délectant de le sentir sucer son clitoris, faire courir sa langue de haut en bas sur son sexe et la lécher jusqu’à la faire haleter.

Il saisit ses poignets et les immobilisa, enfonçant ses doigts dans sa chair. La douleur ne faisait qu’intensifier les sensations qu’il lui procurait, la poussant jusqu’à l’extrême limite de sa volonté. Elle avait vraiment envie de prendre du plaisir sans lendemain.

Et, pleine de confusion, elle sut qu’elle ne pourrait pas se retenir. Elle le regrettait, car ce plaisir était le plus doux qu’elle ait jamais connu. C’était magique, et cela n’arriverait qu’une fois. Mais la vague déchaînée de l’orgasme refusait d’attendre ; elle se souleva, cria et jouit, dans une onde de choc qui fit vibrer toutes ses terminaisons nerveuses d’une extase insoutenable. Jean resserra sa prise sur elle en lapant tout ce qu’elle avait à donner.

Les muscles de Madame frissonnèrent, et Jean l’aida à se redresser, le visage mouillé d’elle. Elle leva une main tremblante et, du pouce, lui essuya le menton. Il saisit son doigt au vol et le suça, le regard toujours noir de désir inassouvi. Il lui tendit ensuite son verre de vin, et elle en prit quelques longues gorgées afin d’étancher la soif qui lui brûlait la gorge…, mais sa soif de lui, en revanche, demeurait intacte.

Elle craignait que cette soif-là ne s’apaise pas de sitôt. Il la prit dans ses bras. Elle ne portait plus que sa jupe et son soutien-gorge à demi retiré. Lui était toujours habillé des pieds à la tête, son membre dur gonflant visiblement son pantalon noir.

Excitation ou désir pur, elle ignorait ce qui la faisait frissonner. Il fut sur elle en un instant, retira son soutien-gorge et le jeta au sol. Il empoigna sa jupe, et elle sentit la force de ses mains tirant sur la fermeture Éclair.

Il s’arrêta et recula, un rictus triomphant sur le visage, tandis qu’elle baissait la fermeture et laissait tomber sa jupe à terre.

Il déboutonna sa chemise, l’ôta et l’envoya rejoindre la jupe. Il défit ensuite le bouton de son pantalon et ouvrit la braguette. Il retira ses chaussures et descendit son pantalon ainsi que son boxer. Sa virilité jaillit, et Madame se passa la langue sur les lèvres, désirant soudain sentir son sexe entre ses mains et dans sa bouche.

Jean était magnifique, plus qu’elle n’aurait pu l’imaginer. Lorsqu’il l’attira brusquement entre ses bras, la dame n’aurait échangé sa place pour rien au monde.

Le souffle de la femme se bloqua dans sa gorge lorsque son gentleman la serra contre lui, puis la retourna, plaquant le dos de la jeune femme contre son torse.

Son cœur tambourinait dans sa poitrine, son corps était en feu, envahi par un désir d’une force telle qu’elle était près de la mettre à genoux.

Son souffle tiède se répandait sur son cou, la faisant frissonner. Il tendit la main vers ses cheveux, en retira la barrette et les épingles soigneusement placées qui les retenaient, puis y enfouit ses doigts pour les étaler sur ses épaules.

Son gentleman lui passa les mains sur les épaules, puis sur les bras, avant de remonter. La chair de poule lui picota la peau, mais elle n’avait pas froid. Son corps était brûlant, à l’intérieur : elle avait l’impression d’être en feu.

Elle pivota et vit le désir rougeoyer dans ses yeux comme une fournaise. Personne ne l’avait jamais regardée comme Jean en ce moment, comme s’il était si affamé d’elle qu’il ne pouvait attendre de la posséder.

C’était brut, primaire, et elle en frémissait d’impatience.

Il lui frôla la joue du revers de la main, en un geste d’une tendresse telle que ses jambes faillirent se dérober sous elle. Il posa sa paume sur son cou, la laissa glisser le long de sa clavicule jusqu’à ses seins, puis en prit un dans sa main.

Il fit tourner son pouce et son index autour de son téton, et cette sensation se répercuta jusqu’à son sexe, la remplissant de désir. Elle lui agrippa les bras. Elle tenait à peine sur ses jambes et se sentait près de tomber. Mais son escort boy passa un bras dans son dos pour la soutenir, puis il porta les lèvres à son sein pour sucer son téton.

Elle enfonça les doigts dans ses cheveux, désirant de plus en plus, au contact de sa bouche et de ses dents sur son corps, le toucher. Il lécha et suça la peau de son sein.

Lorsqu’il s’écarta, elle avait le souffle court et se sentait presque ivre de désir.

Son gentleman la souleva et la porta jusqu’à l’étendre au bord du lit gigantesque, laissant ses jambes pendre à l’extérieur. Il sortit un préservatif du tiroir, le mit et se pencha sur elle.

Elle attendit, le sexe trempé d’excitation. Il plaça son sexe entre ses lèvres intimes et glissa en elle.

Elle s’attendait à ce qu’il l’utilise, qu’il la pénètre brutalement. Elle n’avait pas imaginé une telle tendresse de sa part, et c’était presque plus qu’elle n’en pouvait supporter.

Il posa les mains de chaque côté du corps de sa belle et prit son temps jusqu’à s’enfoncer complètement en elle, puis il resta immobile, attendant qu’elle s’adapte à sa présence. Cela faisait si longtemps qu’elle n’avait pas accueilli un homme en elle, qu’elle n’avait pas senti une telle chaleur, une telle épaisseur à l’intérieur de son corps.

Son compagnon ferma brièvement les yeux, et elle vit la tension plisser son front lorsque son sexe frémit et se resserra sur son membre. Elle passa les mains sur ses avant-bras musclés et sentit la légère transpiration qui s’y était formée.

Puis il se mit à bouger lentement, doucement, se retirant partiellement avant de replonger. Madame leva les jambes et posa les pieds à plat sur le lit, se soulevant pour l’attirer en elle plus profondément.

Il se dressa pour contempler son sexe tandis qu’il la prenait. Sa façon de la regarder transperçait le voile dissimulant tout ce qu’elle tentait si désespérément de lui cacher.

Son amant sourit, observant l’endroit où leurs deux corps se rejoignaient. L’escort boy plongeait en elle et lui disait qu’elle lui appartenait.

Elle était si près de jouir qu’elle dut serrer les dents et se retenir pour faire durer son plaisir. Le regarder la pénétrer était magique. Un fantasme devenu réalité. Et qu’il ait pris ainsi possession d’elle…, elle n’aurait jamais pu l’imaginer.

Son mâle se pressa contre elle, l’écrasa, et les larmes montèrent aux yeux de la belle dame. Elle était si près. Si près qu’elle mourait d’envie de relâcher la tension, mais elle attendit.

L’escort boy lui agrippa les hanches et la laboura, fort, faisant rouler son bassin contre sa chair.

L’orgasme explosa en elle, libérant d’un coup toute l’énergie accumulée. Elle cria. Jean accompagna la crispation soudaine de son sexe à coups de reins puissants, puis se plaqua sur elle et gronda, jouissant lui-même tandis qu’elle s’emballait et perdait totalement le contrôle. Il se serra contre elle et l’embrassa tandis que l’orgasme de Madame continuait, semblant ne jamais devoir se terminer. Il n’arrêta de bouger en elle que lorsque cette jouissance volcanique se fut muée en de douces pulsations.

Son gentleman se retira, la laissa seule un instant, puis revint et la retourna sur le ventre pour lui caresser les fesses. Il déposa un baiser sur chacune d’elles avant de faire descendre ses mains le long de ses jambes.

Il grimpa sur le lit et s’agenouilla devant elle. Il lui ordonna de se mettre à quatre pattes. Elle aimait sa force et son autorité au lit.

Elle contrôlait tout le reste de sa vie. C’était amusant de le laisser commander, ici ; cela l’excitait, la faisait frémir d’impatience.

Jean lui demanda de le sucer pour le faire durcir à nouveau. Elle se passa la langue sur les lèvres, puis prit sa queue dans sa main et l’enserra de sa bouche. Le sexe de la femme palpitait encore de l’avoir eu en elle, tremblait encore de son orgasme. Elle fit tourner sa langue autour de son membre, puis l’attira dans sa bouche en le suçant.

Son escort boy posa la main à l’arrière de sa tête et fit plonger sa queue plus profondément dans sa bouche.

Elle lécha toute la longueur de son membre, puis se mit à bouger la tête de haut en bas. Jean se pencha de côté pour attraper ses poignets.

Son escort boy lui tirait les bras, les maintenait derrière son dos afin de l’obliger à n’utiliser que sa bouche. Et elle ne pensait qu’au moment où son membre fantastique pénétrerait son sexe, pour la baiser jusqu’à ce qu’elle jouisse à nouveau. Elle désirait cet orgasme, ne rêvait que de le sentir la labourer une fois encore. Il s’empara de ses seins, faisant rouler ses tétons entre ses doigts serrés. Cette légère douleur la fit le sucer plus fort.

Il s’enfonça plus profondément, et elle prit toute sa longueur dans sa bouche. Il semblait savoir exactement jusqu’où elle était capable d’aller, car il se retirait, faisant glisser son membre contre sa langue, avant de replonger profondément en elle.

Jean fit sortir son membre de sa bouche et le souleva pour lui donner accès à ses bourses. Elle sortit la langue pour les lécher, regrettant de ne pas pouvoir les prendre dans sa bouche, à cause de la posture dans laquelle il la maintenait. Et, tout du long, il continua d’exciter et de pincer ses tétons, et la douleur était merveilleuse.

Cela lui avait manqué, un homme pour la toucher, la lécher, la baiser. Le sexe lui avait tellement manqué. Jean était un putain de maître en la matière.

Elle balaya ses testicules de la langue, donna des petits coups, le lapa, l’excita.

Son gentleman laissa retomber les bras de la belle et la redressa à genoux, puis l’attira à lui. Ses lèvres rencontrèrent les siennes en un baiser brûlant qui envoya des fourmillements dans ses mamelons, tandis que Jean enfonçait sa langue dans sa bouche pour prendre possession d’elle.

Jean l’allongea mettant son ventre sur un oreiller en lui écartant les jambes, et il mit un préservatif, puis s’agenouilla entre ses cuisses. Elle sentit son corps la frôler, puis il fut en elle, et, tout comme auparavant, son sexe frémit. Elle empoigna les draps lorsqu’il se mit à bouger lentement en elle, se retirant doucement pour mieux glisser à nouveau à l’intérieur.

Il écarta les cheveux de la belle pour embrasser et mordiller sa nuque. Elle serra les draps entre ses poings et se retint, sachant qu’elle pouvait jouir immédiatement. Le sucer avait fait grimper la tension, et elle était prête, surexcitée. Son clitoris frottait contre le lit, décuplant ses sensations, la hissant vers le sommet.

Son amant se redressa et la prit par les hanches, la pénétrant plus fort, plus vite. Jean plongea en elle d’un coup puissant qui la fit s’enfoncer dans le matelas. Son point sensible fut pressé contre l’oreiller, et elle se sentit si proche de l’orgasme qu’elle dut lutter pour y résister. Elle voulait que son escort boy jouisse avec elle.

La poigne de celui-ci se resserra sur ses hanches, tandis que ses coups de reins se faisaient de plus en plus impatients.

Elle était terrassée de sensations, sur le point de déchirer les draps si elle ne jouissait pas rapidement. Il passa une main sous elle et trouva son clitoris, puis massa le nœud gonflé de plaisir.

Lorsqu’il s’enfonça à nouveau, elle explosa, enfouissant son visage contre l’édredon en criant d’extase. Jean plaqua son corps contre ses fesses, se balança d’avant en arrière et jouit en frissonnant.

Lorsqu’elle retomba enfin, il était là pour écarter ses cheveux de son visage. Il la fit rouler sur le côté et se débarrassa de l’oreiller. Puis il la quitta juste le temps de leur ramener à chacun un verre. Ensuite, il la prit dans ses bras et l’attira contre son torse, caressant son dos et ses épaules.

Le silence était total. Ni l’un ni l’autre ne prononça une parole. Jean éteignit les lumières et tira les couvertures sur eux.

Cette soirée tout entière avait été une révélation. Elle en était encore un peu bouleversée. Son escort boy lui avait donné tous les plaisirs qu’elle espérait, et cela avait été magique, plus qu’elle n’aurait jamais osé en demander.

***

Toutes les femmes ont des fantasmes. En tant que gentleman escort boy pour femmes exigeantes, je vous offre la sécurité de mon professionnalisme et mon expérience qui vous permettra d’être sure que votre fantasme sera réussi et vous permettra de vous lâcher complètement.

Cette expérience vous permettra de connaître le lâcher prise ce qui vous procurera une libération totale.  Vivre un fantasme avec moi est réservée aux femmes adultes, un fantasme vécu dans un respect mutuel avec protection.

Si vous avez envie de prendre du plaisir sans lendemain, alors pourquoi pas ? C’est votre droit de femme libre.

Contactez moi pour prendre rendez-vous et définir une date où nous pourrons ensemble explorer votre fantasme et trouver la meilleure façon de le vivre.

Au plaisir de faire votre connaissance. Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org


  • 0
orgasme femme escort boy paris

Hotel de luxe

Category:escort boy,Experience,Femmes,orgasme,Uncategorized Tags : 

Hotel de luxe

Madame était ravie de l’accueil charmant qu’on lui avait réservé dans cet hôtel de luxe. Elle avait hésité avant d’y réserver une chambre, mais il ne restait plus aucune place dans les autres hôtels de ce quartier de Paris.

Quand son escort boy arriva, il découvrit une belle femme sexy de 39 ans aux cheveux bruns coupés au carré et aux yeux bleu. Elle avait des traits fins, un nez droit, une poitrine et des fesses pulpeuses qui attiraient le regard des hommes, et son visage exprimait à la fois de la douceur, et une grande force.

Divorcée, elle était célibataire depuis plusieurs années déjà et ne voulait pas dépendre d’un homme. Heureusement, elle avait trouvé l’homme idéal sur internet, un gentleman escort boy qu’elle pouvait appeler quand elle en avait envie sans devoir subir sa présence tout au long de l’année. Un prince charmant qui était là pour elle et qui aimait lui donner du plaisir.

Elle l’attendait au bar de l’hôtel dans sa petite robe noire, avec ses escarpins, elle avait mis un peu de rouge à lèvres car elle voulait le séduire.

Il était 19h30 heures, et le bar plongé dans une obscurité seulement illuminée par des spots était à moitié désert.

Madame s’approcha du comptoir et commanda deux coupes de champagne en soupirant. Jean était là auprès d’elle. Il lui glissa quelques mots d’amour au creux de l’oreille ce qui eut pour effet de réveiller sa féminité. Il savait comment faire pour séduire sans en faire trop.

Ils finirent leurs verres et rapidement prirent la direction des ascenseurs à l’entrée de l’hôtel.

A peine dans l’ascenseur, elle sentit sa main ferme se poser sur son épaule pendant que la bouche Jean prit la sienne dans un baiser torride où leurs langues se mêlèrent dans un ballet passionné. Jean lui adressa un sourire magnifique. Arrivée à l’étage de destination, la belle dame lui prit la main avec un sourire aux lèvres, puis elle le mena vers sa chambre.

Jean lui retira sa robe et le lit pour lui offrir ce massage dont elle avait tellement besoin. Le gentleman commença à la masser. Ses mains étaient douces et puissantes, et la façon qu’il avait de caresser ses muscles lui fit pousser un petit gémissement.

undress lady escort boy paris

Undress lady Escort Boy Paris

Cet homme savait faire aller et venir ses mains sur son dos et ses bras, maniant son corps de la plus agréable des façons. Madame avait fermé les yeux afin de mieux apprécier les sensations que lui procurait ce beau brun. Lorsqu’il se mit à masser le haut de ses fesses, elle ne put s’empêcher de sentir la rosée de sa féminité mouiller son entrejambe.

Ses muscles étaient très tendus, cette femme était stressée par son travail. Soudain, l’homme se pencha vers elle pour lui murmurer des mots doux dans l’oreille.

Jean saisit sa taille et déposa ses lèvres douces et charnues sur les siennes. Sur le coup, la belle se mit à trembler et elle crû défaillir.

Tout en la prenant dans ses bras, l’homme darda sa langue chaude et humide dans sa bouche et commença à l’enrouler autour de la sienne. Madame se sentit ruisseler de plus belle. Son jardin secret était en feu maintenant. Cela faisait longtemps qu’elle n’avait pas senti l’odeur d’un male. Elle aimait le contact de ses pectoraux contre ses seins ; elle aimait sentir la bosse de sa virilité en érection contre sa chatte en manque.

L’homme dégrafa son soutien gorge, révélant ainsi ses seins très fermes et pulpeux. Lentement, il déposa de tendres baisers sur ses tétons durcis tandis que Madame caressait ses pectoraux. Lorsqu’il se mit à sucer ses tétons durcis par le désir, elle commença à haleter.

Elle le regarda un instant sans rien dire, puis elle ôta son slip, révélant ainsi sa vulve à la douce toison brune. Lorsque son escort boy s’agenouilla et glissa sa tête entre ses cuisses, elle crû qu’elle allait jouir avant même de sentir sa bouche contre sa chatte.

Orgasm with Escort Boy Paris

Orgasm with Escort Boy Paris

Finalement, elle parvint à se retenir. Elle voulait savourer chaque seconde de ce cunnilingus si sensuel. La langue de cet homme, si chaude et humide, glissait sur le moindre recoin de sa vulve comme s’il s’agissait du meilleur des desserts. L’homme ne la léchait pas ; il la dégustait, et il semblait y prendre beaucoup de plaisir.

Elle enfonça le visage de son escort boy dans son intimité, et miaula son plaisir lorsqu’il enfonça sa langue dans sa grotte merveilleuse.

Madame s’assit sur lui de façon à s’empaler sur sa virilité gonflé et gorgé de désir. Sa queue était très grosse, mais elle glissa dans son jardin secret sans aucun problème, car elle mouillait intensément.

Son énorme membre écarta les lèvres de sa chatte. Elle posa ses mains sur ses épaules, puis commença à aller et venir sur sa queue. Le regardant droit dans les yeux, elle profitait de son corps de gigolo, se régalant de sa queue la remplissant si bien.

Elle avait envie de se comporter de façon scandaleuse. Elle avait envie d’être une vraie chienne, une vraie salope.

Elle aimait tellement chevaucher cet homme qui malaxait délicieusement ses seins de ses grandes mains puissantes.

Soudain, elle accéléra le rythme de son va et viens sur la virilité de sa monture. Elle le baisait littéralement, usant et abusant de son grand corps pour son propre plaisir.

Surexcitée par l’obscénité de ce qu’elle était en train de faire, Madame sentit le début d’un orgasme tel qu’elle n’en avait jamais connu. Elle se releva alors pour s’asseoir directement sur le visage du beau brun.

Kissing pleasure with escort boy paris

Kissing pleasure with Escort Boy Paris

Elle lui ordonna de lécher sa chatte pendant qu’elle jouissait. Il s’exécuta, faisant glisser sa langue habile sur sa chatte tandis que son vagin se contractait rapidement. Son corps fut ravagé par un orgasme foudroyant, irréel, inimaginable, et elle cria son bonheur, prenant son pied, inondant de son elixir intime, le visage et la bouche de son escort boy sans aucune honte.

Epuisée, vidée, elle se laissa retomber sur le torse musclé de son serviteur sexuel, Jean la serra dans ses bras, elle se sentit à cet instant tellement femme.

***

Voulez vous vous être séduite ? Dans un moment de pure sensualité, dans les bras d’un gentleman. Pourquoi ne pas briser votre solitude et prendre du plaisir sans aucune honte en compagnie d’un homme du monde qui vous traitera avec tout le respect que vous méritez et ne vous jugera pas d’avoir envie de tendresse et de plaisir sans lendemain.

Laissez moi vous transporter dans la magie érotique d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Vous oublierez tous vos soucis et pourrez vous lors d’une expérience de divertissement pour adulte unique dans un respect mutuel avec protection.

Certains soirs, la nuit est chaude et on a envie de se comporter de façon scandaleuse, on a envie d’un mâle dans son lit, d’un homme qui saura nous donner ce que l’on ose jamais demander et dont on rêve en fermant les yeux.

Au plaisir de vous séduire, de vous faire rire, de vous divertir. Mais avant tout faisons connaissance autour d’un drink sans engagement et je vous dirai tout ce que vous brulez de savoir. Mais n’oubliez jamais que l’on ne vit qu’une fois…

Hâtez-vous de prendre rendez-vous, vous ne le regretterez pas !

Au plaisir de faire de cette rencontre un moment unique avec vous. Jean, Escort boy pour femmes exigeantes.

TEL/SMS/WHATSAPP: +33755186013
Mail: man.jean@yahoo.fr
website: http://escortboy.org
website: https:/escortboy.org


  • 0

Romantique expérience

Category:escort boy,Experience,Femmes,gentleman,Uncategorized Tags : 

Romantique expérience comme remède incroyable contre la routine, le spleen, la déprime, la solitude et les semaines chargées : passer une nuit en amoureux dans un hôtel romantique avec un escort boy gentleman !

La bonne nouvelle : c’est accessible à toutes les femmes exigeantes, dès qu’elles en ont besoin. Jean s’occupe de tout et il vous organise une soirée romantique inoubliable de pure plaisir afin de satisfaire tous vos sens.

Madame nageait en pleine solitude. Sa vie sentimentale était dans une impasse depuis plusieurs mois, et comme elle n’avait jamais connu ce genre de situation auparavant, elle était désemparée. Elle avait besoin d’un homme comme dans le film Cliente de Josiane Balasko avec Nathalie Baye.

Elle le chercha sur internet et finit par trouver un site d’un homme qui se présentait comme un gentleman. Elle fantasmait sur cet inconnu et le contacter lui faisait un peu peur mais l’excitait aussi beaucoup.

Après quelques semaines au cours desquelles Madame l’admirait et le désirait de plus en plus, rêvant de lui les soirs de solitude et tentant déjà d’imaginer son visage. Elle finit par lui envoyer un mail pour en savoir plus sur ce genre de rencontre.

L’escort boy lui proposa un rendez-vous dans au café de la Paix près de l’Opera. Son style correspondait exactement à sa recherche, l’élégance et le charme, la douceur de sa voix. Elle le suivit jusque dans la chambre de l’hôtel qu’il avait réservé pour eux. Elle voulait juste être à ses côtés, dans un lit ou sur une surface confortable quelconque, avec le moins de vêtements possible.

L’escort boy avait refermé la porte derrière elle et s’était installé lascivement dans un fauteuil, la laissant venir à lui. Elle s’était approchée lentement, s’était agenouillée devant lui et avait déboutonné sa chemise. Puis, elle avait embrassé son ventre et son torse, chatouillé son cou de petits baisers et enfin goûté cette bouche qu’elle possédait en rêve depuis des semaines.

Ses lèvres étaient douces et pleines, d’une sensualité divine. L’escort boy embrassait tellement bien, glissant sa langue dans la bouche de Madame délicatement, presque timidement, avant de s’imposer davantage et de devenir gourmand. Il avait bientôt déboutonné la chemise de Madame et embrassé ses seins tendus, les effleurant de sa langue jusqu’à ce que leur pointe se dresse. Madame admirait les magnifiques cheveux de son amant. Elle les avait caressés, étonnée et ravie de leur douceur, de leur souplesse.

Elle avait subitement eu envie de voir si la pilosité de l’entrejambe de cet homme était de la même teinte que celle de son cuir chevelu. Elle avait donc défait les boutons de son pantalon et en avait dégagé son sexe, satisfaite de voir l’érection du mâle lui sauter en plein visage. Elle avait alors glissé le membre tendu dans sa bouche et s’en était régalée. Sa bouche l’avait agacé, tété, enduit abondamment de salive, avant de le lécher pour l’imprégner à nouveau, puis l’engloutir plus profondément.

Jean semblait apprécier ses gestes et lui cajolait la nuque de façon encourageante. Madame avait joint une main à sa bouche talentueuse, la faisant glisser le long du membre grossissant, le serrant doucement entre ses doigts agiles. Au bout d’un moment, comme Jean ne semblait pas vouloir l’interrompre, Madame s’était relevée et avait à son tour retiré ses vêtements. Puis, elle s’était allongée au-dessus de son amant, pressant le membre gonflé de l’inconnu contre son sexe humide.

Elle l’avait alors de nouveau embrassé et avait senti la main d’Jean s’insinuer entre ses cuisses. L’escort boy avait délicatement frotté sa peau frissonnante, jusqu’à ce qu’au comble de l’excitation, Madame le glissât finalement en elle, lentement, délicieusement. Son corps s’était ensuite soulevé progressivement, retombant avec davantage de force sur le membre bien dressé. Elle le chevauchait maintenant avec passion et espérait qu’il continue à la caresser.

Elle s’était alors retirée et avait attiré Jean sur le sol, où il s’était étendu sur le dos. Madame avait défait la ceinture de son pantalon et noué ses poignets au pied du divan. Voyant là, à sa merci, cet homme viril, Madame avait senti son ventre se nouer d’excitation. Elle s’était approchée de sa victime et avait placé ses jambes de chaque côté de sa tête. Elle s’était caressée ainsi, juste au-dessus du visage de son amant, glissant un doigt à l’entrée de son sexe moite et en chatouillant sa chair la plus tendre.

Madame avait alors mis tout son savoir-faire à l’œuvre. Elle avait lentement inséré la verge de Jean en elle, s’abaissant sur lui millimètre par millimètre pour que ses muscles l’enrobent délicieusement. Une fois bien ancrée, elle avait davantage appuyé ses gestes, sentant tout au fond de son ventre une merveilleuse pression l’envahir. Elle s’était ainsi doucement et délibérément balancée, guidant la main de Jean entre ses cuisses ouvertes.

L’escort boy l’avait docilement caressée, recueillant entre ses doigts une lotion onctueuse. Madame avait vraiment envie de jouir. Elle avait donc commencé à se mouvoir, accélérant lentement sa cadence pour atteindre un rythme effréné. Jean la caressait toujours, aussi savait-elle que sa jouissance serait imminente.

Après plusieurs longues minutes des plus agréables, Madame atteignit cette jouissance tant attendue. Jean pressant autant qu’il le pouvait son corps contre celui d’Madame, afin de s’enfoncer davantage en elle. Il s’était rué, les yeux plus brillants que jamais.

Elle avait rebondi contre le sexe si invitant de Jean, au point de le faire exploser, et tout à coup senti la jouissance de son gigolo. Puis elle s’était étendue près de lui sur la moquette, reprenant son souffle dans les bras du plus beau gentleman qu’elle ait jamais conquis.

Toutes les femmes ont besoin d’être séduite par un gentleman qui les respecte, laissez moi vous faire vivre des moments de bonheur et d’exception sans engagement. Madame, vous souhaitez rompre votre solitude et être transportée dans la magie d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Vous oublierez tous vos soucis et pourrez lâcher prise lors d’une expérience de divertissement unique dans un respect mutuel avec protection.

Au plaisir de vous séduire, de vous faire rire, de vous divertir, de vous faire crier de plaisir. Mais avant tout faisons connaissance autour d’un drink sans engagement et je vous dirai tout ce que vous brulez de savoir. Contactez moi: man.jean@yahoo.fr ou +33(0)755186013

https://escortboy.org


  • 0

Mon escort boy me suivit dans la chambre faiblement éclairée

Category:escort boy,gentleman,gigolo Tags : 

Mon escort boy me suivit dans la chambre faiblement éclairée. La lumière tamisée projetait sur son visage des ombres qui le rendaient encore plus désirable. Nous entrâmes dans la chambre que j’avais réservé pour notre rencontre. Jean avança vers moi et se pencha. Son nez effleura la veine palpitant dans mon cou.

Mon escort boy m’accula contre le mur, les mains de chaque côté de moi, et pressa son corps contre le mien. En dépit des couches de vêtements qui nous séparaient, je sentais sa chaleur. Au contact de son torse, les pointes de mes seins s’érigèrent. Je réprimai un gémissement en sentant sa virilité lourde et dure contre mon ventre. Ma respiration s’accéléra.

Jean se baissa, et ses mains puissantes vinrent cueillir l’arrière de mes cuisses. D’un mouvement fluide, Jean me souleva pour disposer mes jambes autour de ses hanches. La partie la plus sensible de mon corps se trouva collée contre son érection, et cette simple friction m’amena au bord de l’orgasme. Je poussai un soupir saccadé, incapable de masquer ma réaction, le sang aux joues et l’entrejambe inondé. Je repliai mes jambes autour de lui et empoignai ses épaules, lui arrachant un grognement.

Ma jupe était remontée sur ma taille. Jean se tourna et me posa au bord du lit. Quand il s’écarta, je dus réprimer un cri de frustration. J’étais en feu ; mes seins étaient lourds et sensibles. S’il ne m’embrassait pas tout de suite.

Mon escort boy retira les bottes de cuir noir que je portais. Puis ses doigts se mirent à courir sur la bande de peau nue entre ma jupe froissée et le bord de mon porte-jarretelles. Jean en défit les deux attaches d’un mouvement habile, sans une hésitation. Manifestement, il avait l’habitude.

Lorsqu’il plongea les doigts sous la lisière de mon bas, toutes ces considérations s’évanouirent. Il le fit descendre en frôlant l’intérieur de ma cuisse, taquinant la peau sensible derrière mon genou. En arrivant au niveau de mon mollet, il s’arrêta pour passer à l’autre jambe.

Ses doigts approchèrent de mon jardin secret, et je me mis à trembler. Mon excitation était évidente et je ne faisais rien pour la cacher. Jean s’agenouilla, la tête au niveau de ma chatte palpitante. Avec douceur, Jean acheva de me retirer mes bas qu’il laissa tomber par terre.

J’avais le souffle court, et mon cœur battait la chamade. Je m’immobilisai, terrifiée à l’idée de ce qu’il s’apprêtait sans doute à me faire, et tout aussi horrifiée à la pensée qu’il ne le fasse pas. Mon escort boy bascula en arrière sur ses talons et me prit le pied entre les mains.

Lentement, je déplaçai mes mains derrière moi pour venir m’appuyer sur mes bras tendus. Il était doué, je devais le reconnaître. En quelques secondes à peine, j’avais pratiquement fondu entre ses mains.

Cet homme était agenouillé par terre devant moi, et me massait les pieds. Je me détendais, la tête rejetée en arrière. L’instant d’après, en sentant sa langue caresser mon cou-de-pied, je me redressai vivement. Mon escort boy continua de malaxer ma cheville comme si de rien n’était, mais ses coups de langue m’envoyaient des décharges électriques le long de la jambe, jusqu’entre les cuisses. Mon sexe se mit à pulser douloureusement, avide d’être caressé à son tour.

Je baissai la tête pour croiser son regard, et je lus dans ses yeux qu’il avait l’intention de me prendre. Je me mis à trembler d’impatience et d’appréhension. J’avais besoin qu’il aille plus loin, qu’il me prenne maintenant avant que je perde définitivement la tête.

Cette sensation m’était inconnue jusque-là. Quand il s’agissait de sexe, je ne m’abandonnais jamais. Parfois, je faisais semblant, parfois je m’en approchais, mais jusqu’à cet instant, je n’avais jamais eu besoin de quelque chose au point d’abaisser complètement ma garde pour pouvoir l’obtenir.

Mon escort boy embrassa ma cheville, puis mon mollet. Sa langue traça un cercle lent à l’intérieur de mon genou. Jean me rapprocha du bord du lit, et mes hanches se mirent à onduler d’elles-mêmes. Je ne pouvais plus attendre.

Mon amant continua en effleurant mes jambes du bout des doigts, remontant peu à peu jusqu’à ma culotte, et semant de tendres baisers à l’intérieur de mes cuisses. Sous ses caresses, j’avais l’impression d’être désirée, adulée.

D’un mouvement vif, Jean m’écarta les jambes, et mon sexe se retrouva à quelques centimètres seulement de son visage. Toute appréhension déserta mon esprit. Mes jambes pendaient dans le vide, trop hautes pour toucher terre, comme des pantins à la merci de ses gestes. D’une main légère, il frôla l’arrière de mes mollets avant de tracer du bout de la langue une ligne droite à l’intérieur de ma cuisse, s’interrompant juste avant d’atteindre mon sexe. Là, il se mit à mordiller ma chair tendre et offerte.

Je gémis, empoignant à pleine main les draps irrémédiablement froissés, incapable de détourner le regard de la délicieuse torture qu’il me faisait subir. Il me mordit légèrement, et j’étouffai un cri.

Mes muscles étaient agités de spasmes. J’étais incapable de rester immobile. Enfin, son pouce se posa sur ma fente, et je me cambrai à son contact. J’étais toute humide. J’étais toute humide pour lui. J’avais trempé ma culotte sous les caresses de cet escort boy qui avait apparemment un don pour faire vibrer les femmes.

Mon escort boy accentua la pression de son pouce, m’arrachant un frisson. Jean tourna la tête pour lécher mon autre cuisse. Chaque fois qu’il approchait de mon sexe, il s’en éloignait aussitôt. Il leva de nouveau la tête, le regard plein de feu. Avec une lenteur stupéfiante, il posa les lèvres sur mon intimité pour l’embrasser à travers le satin. Mon sexe se contracta. C’était le summum de l’érotisme.

Jean pressa ses lèvres contre ma culotte. Le tressaillement de sa mâchoire contre mon pubis faillit me faire exploser. Je me mordis la lèvre pour réprimer un cri. Incapable de me retenir, j’avançai ma main vers mon jardin secret, mais il m’attrapa par le poignet et l’écarta.

Doucement, il mordit dans le satin à présent détrempé par mon désir, et le tira de côté pour l’éloigner de mon sexe. Un réflexe me fit refermer les genoux, mais il les bloqua de ses larges épaules. Ses doigts se glissèrent sous l’élastique et il les posa de chaque côté de ma fente sans y entrer. Puis il écarta le satin et souffla. L’air frais sur ma peau brûlante déclencha un nouveau spasme, et mon dos s’arqua.

Mon escort boy prenait son temps, me mettant au supplice. Il ouvrit mes lèvres et vint appuyer son pouce contre mon jardin secret, le massant de haut en bas. J’ignorais d’où il tenait sa dextérité, mais je dus me mordre l’intérieur des joues pour ne pas crier. Enfin, il introduisit un doigt en moi. Cela suffit à me pousser au bord de l’orgasme. Comme s’il l’avait senti, il le retira lentement.

Cette fois, Jean insinua deux doigts dans mon sexe et les fit pivoter tout en donnant avec son pouce une légère pression sur mon jardin secret. Pendant tout ce temps, il me dévisageait, m’observant attentivement tandis que je me laissais tomber sur les coudes et me contorsionnais. Il ne s’arrêta que pour faire glisser ma culotte le long de mes jambes, me laissant nue et ouverte sous son regard avide.

Mon escort boy baissa la tête pour prendre une de mes lèvres entre ses dents, puis l’autre, sa langue pénétrant ma fente juste assez longtemps pour me rendre folle. Si près… il était si près de mon jardin secret, mais chaque fois que je croyais qu’il allait le lécher, son pouce venait le recouvrir, comme pour en interdire l’accès à sa langue. Ses lèvres se posèrent contre mon pubis glabre.

Inclinant le visage, Jean remplaça son pouce par sa bouche. Il aspira mon jardin secret et j’explosai aussitôt, arc-boutée, portant les draps froissés à ma bouche pour étouffer mon hurlement de plaisir. Une chaleur intense se propagea dans mes veines, et ma jouissance vint se concentrer dans la pointe de mes seins et mon sexe. Je voyais des étoiles. Mes genoux se refermèrent d’un coup de chaque côté de sa tête, et il me cloua contre le lit d’une main puissante.

J’empoignai ses cheveux et tentai de le repousser, mais il s’était mis à me laper le sexe à grands coups de langue et à le sucer avec une ardeur renouvelée. Il ne parut pas m’entendre. Les caresses de sa langue changèrent de rythme et s’accélérèrent. Je sentis le plaisir monter de nouveau.

Ses doigts allaient et venaient en moi de plus en plus vite, pliés pour caresser l’intérieur de mon sexe d’une façon inédite qui m’arracha une plainte. Je pressai mes seins entre mes mains, comme pour évacuer un peu de la pression qui s’accumulait dans mon bas-ventre. Alors, Jean posa ses mains sur mes genoux pour m’ouvrir davantage, et sa langue plongea dans mon sexe. Personne ne m’avait jamais fait cela auparavant. Je sentais le bord de ses dents à l’orée de ma grotte humide, et une nouvelle vague de plaisir m’assaillit.

Puis Jean se concentra de nouveau sur mon jardin secret, le léchant encore et encore. L’extase me submergea, et je me cambrai, secouée de spasmes. J’étais incapable de respirer, prisonnière de mes seules sensations.

Ce maître de l’orgasme ne s’arrêta pas, et mon sexe à vif se contracta de nouveau. À peine avais-je fini de jouir que je fus emportée dans un troisième orgasme. Ses doigts poursuivirent leur assaut, s’enfonçant en moi jusqu’à la paume tandis que les parois de ma grotte humide se resserraient spasmodiquement autour de sa main. Je jouis, encore et encore, comme si cela ne devait jamais s’arrêter. Je me tordais en tous sens, ruant et me cabrant.

Je m’effondrai, à bout de souffle. Mes cheveux trempés de sueur me collaient au visage. Le magicien du plaisir féminin me fit lentement redescendre, ses doigts ralentissant leur mouvement en moi, sa langue traçant des cercles paresseux autour de mon jardin secret encore vibrant. Pour finir, Jean y déposa un baiser plein de respect, puis en sema d’autres sur ma cuisse avant de se redresser.

Je tentai de me lever, mais je n’avais plus de force dans les bras. Comme je m’efforçais, tremblante, de m’asseoir sur le lit, Jean me rattrapa au moment où j’allais retomber et posa les lèvres au creux de mon épaule. Ses bras vinrent enlacer ma taille et je m’accrochai faiblement à ses épaules, appuyée sur lui de tout mon poids. Nous restâmes dans cette position pendant plusieurs minutes, jusqu’à ce que mes tremblements cessent.

🎩🎩🎩

Voulez vous vous être séduite ? Dans un moment de pure sensualité, dans les bras d’un gentleman. Pourquoi ne pas briser votre solitude et prendre du plaisir en compagnie d’un homme du monde qui vous traitera avec tout le respect que vous méritez et ne vous jugera pas d’avoir envie de tendresse et de plaisir sans lendemain.Laissez moi vous transporter dans la magie érotique d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Vous oublierez tous vos soucis et pourrez lâcher prise lors d’une expérience de divertissement pour adulte unique dans un respect mutuel avec protection.

Au plaisir de vous séduire, de vous faire rire, de vous divertir. Mais avant tout faisons connaissance autour d’un drink sans engagement et je vous dirai tout ce que vous brulez de savoir. Mais n’oubliez jamais que l’on ne vit qu’une fois…

Au plaisir de faire de cette rencontre. Jean

TEL/SMS/WHATSAPP: +33755186013
Mail: man.jean@yahoo.fr
website: http://escortboy.org


  • 0
Embrasser son escort boy

Embrasser son escort boy

Category:escort boy,Femmes Tags : 
Madame souhaitait embrasser son escort boy. Le gentleman s’approcha alors et prit cette femme par les épaules. Son escort boy posa sa bouche sur la sienne, tout en délicatesse.
La première sensation que ressentit sa partenaire fût la surprise, jamais elle n’aurait cru qu’il aurait agi ainsi.Aucun homme ne s’y était pris de cette façon pour la séduire… Ensuite elle se demanda ce qu’elle devait faire.

La sensation de sa bouche contre celle du gentleman était très agréable. Elle décida d’ouvrir la bouche pour laisser entrer la langue de son escort boy.
Elle l’embrassa à son tour. Elle se disait qu’il ne fallait pas qu’elle continue, mais la sensation était tellement agréable qu’elle ne pouvait plus entendre la voix dans sa tête.

Elle se laissa emporter par son désir, le désir créé par le baiser. Elle déboutonna la chemise de son escort boy pour la retirer. Elle put ainsi voir son magnifique torse qu’elle n’avait pu qu’imaginer jusqu’à présent. Elle lui embrassa le torse avant de remonter jusqu’au cou.

Elle eut encore un instant d’hésitation en le regardant dans les yeux. Elle se demanda ce qui lui avait pris d’agir ainsi, si elle n’en avait pas trop fait, surtout si vite…

Mais à son tour, Le gentleman ouvrit délicatement le chemisier pour découvrir le soutien-gorge et la poitrine de sa partenaire. Il retira la pièce de lingerie, lui embrassa les seins et lui mordilla les tétons.

La belle se demanda à nouveau si elle devait continuer à l’encourager ou si elle devait mettre un terme tout de suite afin que la situation ne lui échappe pas.
Encore une fois le mordillement de son escort boy lui fit tellement d’effet qu’elle n’eut qu’une envie : continuer. Elle en voulait plus. Chaque baiser du gentleman la faisait succomber un peu plus.

Elle retira la veste du tailleur et enleva son chemisier. Le gentleman la souleva ensuite délicatement de façon à l’assoir sur le bureau.

Le gentleman remonta la jupe du tailleur et agrippa les bords de son slip avec ses mains. Il le fit glisser le long des cuisses jusqu’aux chevilles de sa dame dévoilant ainsi son sexe entièrement épilée.

Son escort boy se mit à genou et commença à embrasser les cuisses lisses de sa partenaire, en décrivant des petits cercles avec sa langue tout en s’approchant de son entrejambe.

Madame poussa un petit gémissement de plaisir. Le gentleman s’approchait des lèvres du jardin secret de sa partenaire et mit un premier coup de langue pour faire monter l’excitation.

Son jardin secret commençait à suinter et à être bien humide. Le gentleman continua et goûta le sexe. Il commençait à être bien excité également…
Délicatement avec sa bouche et ses doigts, il écarta les lèvres puis plongea la langue dans la fente mouillée de plaisir.

Sa partenaire gémit fortement lorsqu’elle sentit la langue à l’intérieur d’elle. Son mari ne la léchait que très, trop rarement. Il n’aimait pas le sexe oral. Et encore moins lécher celui de sa partenaire.

Elle avait essayé de l’initier, ou du tout moins de l’encourager, mais chaque tentative s’était révélée infructueuse à son grand désarroi.

La belle profita de ce moment de plaisir intense. Son escort boy alterna ensuite les coups de langue à l’intérieur avec les caresses sur le clitoris de sa partenaire.

Jean retira ensuite sa langue pour plonger deux doigts dans la cavité maintenant complètement trempée. A l’aide de sa deuxième main, il découvrit le clitoris de sa partenaire.

L’escort boy le mordilla délicatement. Ses doigts à l’intérieur caressaient maintenant les parois humides, ce qui rendait l’excitation sa partenaire plus grande encore.

Madame poussa un énorme soupir de contentement. « C’est un expert » se dit-elle. « C’est nettement mieux que tout ce qu’elle avait pu imaginer ou tout ce que son époux n’accepterait jamais de lui faire » pensa-t-elle.

Elle s’abandonna totalement et décida de profiter de chaque instant de ce moment de pur plaisir.

Au bout de deux minutes de ce traitement sublime, son vagin se contracta autour des doigts de son escort boy et sa partenaire poussa un cri signifiant qu’il était arrivé à la faire jouir.Son gigolo enleva alors ses doigts et les glissa dans sa bouche pour les sucer et goûter encore plus le jus de sa partenaire.

Cette vue excita encore plus la dame, si cela était possible. Elle n’avait alors qu’une seule pensée : lui faire ressentir la même chose.

Jean se releva doucement et embrassa à nouveau les seins de sa partenaire.
L’escort boy la fit descendre de la table et n’eut pas besoin d’appuyer sur sa tête pour qu’elle se mette à son tour à genou.

Madame qui n’était pas experte se redit qu’il fallait qu’elle soit à la hauteur du plaisir que le gentleman avait pu lui procurer. Malheureusement avec le peu de pratique que lui offrait son mari, elle n’était pas certaine de pouvoir y arriver. Mais elle voulait y arriver.

Elle déboutonna donc la braguette du pantalon et caressa le caleçon déjà bombé du gentleman.

Son sexe semblait énorme bien qu’il fut encore recouvert du tissu.

Elle fit glisser le caleçon et découvrit le morceau de choix qui se proposait à elle. Le gentleman était nettement mieux monté que son mari. Et si elle avait déjà pu prendre la queue de son époux dans sa bouche, elle ne savait pas si elle arriverait à avaler complètement celle du gentleman…

Elle commença par donner des petits coups de langue autour du gland et prit l’engin dans ses mains. Cette première séance eut pour effet de raidir encore plus cette verge.

Elle le souleva pour aller embrasser ses parties fournies et épilées.

Elle se sentit encore plus obligée de devoir le satisfaire. Elle lécha donc le long sexe de bas en haut et de haut en bas, tout en n’oubliant pas de donner des petits coups de langue lorsqu’elle arrivait sur le gland.

Une fois que le gentleman commençait à mugir elle prit le bout de l’engin dans la bouche et commença à aspirer. Le gentleman poussa un soupir étouffé de plaisir.

Elle avala quelques centimètres de plus et aspira encore. Elle se rappela qu’elle devait respirer… Elle relâcha la pression pour laisser passer l’air et retrouver un peu de souffle.

Elle savait ce qu’il fallait qu’elle fasse : comprimer et aspirer en avalant, puis relâcher en se retirant.

Son escort boy gémit de plus en plus au fur et à mesure des allers et retours de sa partenaire. Elle savait vraiment ce qu’elle faisait et comment il fallait s’y prendre se dit-il.

Elle se mit au défi de l’avaler tout entier malgré sa taille impressionnante. Petit à petit, elle gagnait centimètre par centimètre, encore 5 et elle aurait gagné.
Le gland du gentleman frappa alors le fond de sa gorge…
Madame était toute rouge de se contenir et se retenir de respirer d’avoir essayé de tout avaler.

Encore quelques coups de langue et le gentleman jouit dans sa bouche.
Madame n’avait jamais avalé l’élixir d’un homme auparavant. Son mari faisait attention de ne pas jouir dans sa bouche lors de leurs quelques tentatives.
Le goût lui plut. Un mélange de miel et de sel. Elle n’aurait jamais cru qu’elle puisse l’avaler avant aujourd’hui.

Elle lécha ensuite le gland de l’escort boy afin de nettoyer chaque goutte qui pouvait continuer à sortir.

Elle était satisfaite de l’avoir fait jouir et d’avoir connue une telle expérience. Elle ne se serait jamais crue capable de pouvoir satisfaire un homme aussi bien membré. Elle était comblée de l’avoir fait jouir avec sa bouche.

***
Voulez vous vous être séduite ? Dans un moment de pure sensualité, dans les bras d’un gentleman. Pourquoi ne pas briser votre solitude et prendre du plaisir en compagnie d’un homme du monde qui vous traitera avec tout le respect que vous méritez et ne vous jugera pas d’avoir envie de tendresse et de plaisir sans lendemain.Laissez moi vous transporter dans la magie érotique d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Vous oublierez tous vos soucis et pourrez lâcher prise lors d’une expérience de divertissement pour adulte unique dans un respect mutuel avec protection.

Au plaisir de vous séduire, de vous faire rire, de vous divertir. Mais avant tout faisons connaissance autour d’un drink sans engagement et je vous dirai tout ce que vous brulez de savoir. Mais n’oubliez jamais que l’on ne vit qu’une fois…

Au plaisir de faire de cette rencontre. Jean

TEL/SMS/WHATSAPP: +33755186013
Mail: man.jean@yahoo.fr
website: http://escortboy.org