Tag Archives: coaching

  • 0
Hommage aux femmes rondes

Hommage aux femmes rondes

Category:Accompagnateur,escort boy,fantasmes Tags : 

J’ai suivi la dame qui était un hommage aux femmes rondes dans son salon et elle s’est installée sur le canapé. Nous avons pris un verre de champagne pour faire connaissance. Elle a bu son verre en le sirotant à petites gorgées tout en parlant de tout et de rien. Assis en face d’elle, je ne pouvais m’empêcher de lorgner ses cuisses charnues qu’elle me dévoilait chaque fois qu’elle croisait et décroisait les jambes. 

Cette beauté digne des peintres du 17ème siècle

Cette beauté digne des peintres du 17ème siècle

Je pouvais apercevoir sa culotte. Elle a déposé son verre vide de champagne sur la table basse. Elle s’est avancée sur le canapé et elle a soupiré. J’ai compris qu’elle voulait quelque chose de plus et je lui ai versé une deuxième coupe.

Madame la bourgeoise s’est adossée au canapé, l’air satisfait, croisant la jambe plus haut encore. La cuisse qu’elle me laissait voir tout entière était blanche, du même blanc que ses épaules dénudées. Elle a levé son verre dans ma direction et a pris une expression équivoque.

Puis cette beauté digne des peintres du 17ème siècle comme rembrandt s’est levée vers moi un regard brillant qui était une invitation lubrique à m’occuper d’elle. Je l’ai prise aux épaules en me penchant pour l’embrasser. Elle a détourné la tête, évitant mes lèvres d’escort boy, et elle a posé la main sur ma nuque pour m’attirer vers sa gorge.

J’ai suivi le mouvement, embrassant la peau parfumée de son cou, la chair molle de son décolleté. Je caressais ses hanches larges à travers la robe. Ses seins étaient prisonniers d’un soutien-gorge rigide que je ne pouvais dégrafer sans ôter sa robe. 

J’ai renoncé, préférant descendre peu à peu vers son ventre. Elle ne disait plus rien, respirait bruyamment en se laissant faire, passive. Je m’efforçais de me contrôler, de ne pas me précipiter. J’ai fini par me laisser tomber à genoux sur le tapis, continuant à déposer de petits baisers sur l’arrondi de son ventre à travers le nylon imprimé.

D’un geste vif, elle a soulevé le bas de sa robe et me l’a passé sur la tête, m’emprisonnant sous le tissu comme sous une toile de tente, me plaquant le visage contre sa culotte. A travers le coton, je sentais la bosse de son sexe, le coussin souple que formaient ses poils ; je respirais le parfum du linge propre mêlé de celui, piquant, de sa chatte.

L'escort boy caressait ses hanches larges

L’escort boy caressait ses hanches larges

En maintenant ma tête serrée contre son entrecuisse accuillante, elle a reculé à petits pas empruntés, jusqu’au canapé où elle s’est laissée tomber. Elle a posé les talons sur le cuir et ouvert largement les cuisses, tout en tenant relevé le pan de sa robe. Elle s’en servait comme d’un paravent, pour me cacher son visage. 

Entre ses cuisses lourdes de femme mature, son slip blanc épousait l’imposant renflement de son pubis. C’était une culotte de coton, ample, pourtant elle ne suffisait pas à contenir tout entière la toison de Madame. Les poils bruns débordaient en tortillons frisés tout le long de l’élastique, ils emplissaient l’aine avant de se clairsemer peu à peu pour finir en duvet sur l’intérieur des cuisses. 

Immédiatement excité par cette vision, j’ai glissé mes mains d’escort boy sous ses hanches bien en chair pour empoigner la culotte. Cette chatte, je voulais la voir tout de suite. Madame a docilement soulevé le bassin pour me permettre de faire rouler le sous-vêtement jusqu’à ses chevilles. Dès qu’elle a été débarrassée de son slip, elle a repris sa position, pieds calés sur le canapé, cuisses grandes ouvertes.

J’étais tout près de son sexe étalé et ses effluves iodés me piquaient déjà les narines. La touffe brune était si dense que je ne distinguais rien des détails de la vulve, les poils tassés par la culotte formaient un buisson d’un noir luisant qui recouvrait tout l’entrecuisse, s’allongeait sur le pubis en une large barre horizontale s’arrêtant juste sous la marque de l’élastique.

Madame ne parlait pas. Le souffle rapide, elle tenait toujours son visage caché mais pour m’encourager à aller plus loin, elle se cambrait par à-coups, tortillant le bassin sur le canapé. J’ai passé ma main dans sa toison épaisse, peignant les longs poils entre mes doigts d’escort boy, les repoussant sur les côtés pour dégager sa fente. 

Ses grandes lèvres se sont écartées pour révéler l’entrée de sa grotte. D’un rouge très vif, elles bâillaient sur l’entrée luisante du vagin. Je me suis penché pour y passer la langue, humant son odeur marine. Sa mouille avait un goût fort, salé, qui, au lieu de me rebuter, m’excitait. J’ai enfoui mon visage d’escort boy dans sa touffe pour en laper davantage et Madame s’est mise à ronronner, un bruit ténu qui venait de sa gorge. Elle avait laissé tomber le paravent de sa robe et je l’ai vue fermer les yeux, passer la langue sur ses lèvres, comme si elle aussi était en train de lécher.

Madame dans les bras de son escort boy

Madame dans les bras de son escort boy

J’ai continué un moment, aspirant son clitoris épais entre mes lèvres, le titillant de la langue. Son élixir mouillé me coulait sur le menton, me poissait les joues. Mon excitation montait, mais Madame, elle, continuait à respirer au même rythme, son ronronnement restait régulier. Elle avait peut-être besoin d’autre chose pour jouir. Je me suis relevé et nos regards se sont croisés. Elle a poussé un râle comme sous le coup d’une douleur soudaine, et a détourné la tête.

Dans la seconde qui a suivi, lorsque j’ai ouvert mon pantalon d’escort boy. Elle a attendu que j’aie baissé mon caleçon et dégagé ma queue, sa chatte odorante m’avait tellement excité que mon gland était luisant pour se retourner face au dossier.

Madame s’est allongée sur le canapé, couchée en chien de fusil et s’est tournée sur le côté, face au dossier, avant d’enfouir son visage dans un coussin.

Elle a rectifié sa position pour s’installer plus confortablement, puis elle a relevé sa robe sur ses reins en prenant soin de ne pas la friper, et m’a présenté sa croupe bien en chair qui me faisait bander comme un âne.

Ses fesses étaient larges mais terriblement sexy et s’harmonisaient avec le reste de sa silhouette potelée. Plus pâles que les cuisses, leur peau était duveteuse, douce sous mes doigts. Je les ai pelotées avec ménagement d’abord, incertain de ce que voulait Madame au juste, tant ses réactions étaient contradictoires. 

Mais comme la belle retrouvait son attitude passive, m’empêchant de voir son visage tout en creusant les reins pour se rendre plus accessible, je me suis enhardi. A genoux derrière elle, j’ai écarté les globes volumineux de son cul pour la regarder. Je l’ai écartée davantage, excité par la vue de la grosse boule de poils humides qui saillait entre ses cuisses, par l’opulence des chairs. Je l’ai léchée là aussi, suivant le sillon en bavant sur les poils, les repoussant du bout de la langue pour débusquer la large corolle anale, d’un rouge violacé, que j’ai enduite de ma salive d’escort boy.

Madame avait repris ses ronronnements, plus rauques, me semblait-il, mais tout aussi réguliers, et je me suis hissé derrière elle, sur le canapé. Elle était tellement mouillée que je n’ai pas eu à me guider de la main, ma grosse queue raide emballé dans le latex s’est glissée naturellement en elle dans un hommage aux femmes rondes. 

Sa chatte était large, glissante, et ma queue y coulissait facilement, produisant des bruits humides à chaque va-et-vient. Ses ronronnements ont cessé et je me suis inquiété de son absence de réaction ; elle me laissait la pénétrer passivement, sans un mot, ne me rendant même pas mes coups de reins. Je me suis immobilisé, restant fiché en elle sans bouger. Elle a relevé fugitivement la tête pour jeter un œil dans ma direction.

Madame avait repris ses ronronnements

Madame avait repris ses ronronnements

La belle chuchotait, mais sa voix était presque posée, ses intonations quasi normales. Elle s’est tortillée sur le canapé pour dégager sa main et l’a glissée entre nous. J’ai senti ses doigts se nouer autour de ma virilité et je me suis reculé légèrement pour lui laisser le champ libre, intrigué de ce qu’elle avait en tête.

J’ai suivi sa manœuvre des yeux. Retirant mon membre poisseux de son vagin, elle l’a dirigé plus haut en se cambrant pour l’amener à bonne hauteur.

Madame a frotté l’extrémité de mon gland sur son côté obscur, le remuant en cercles pour écarter les derniers poils puis l’a dirigé fermement entre les replis violacés de son sphincter. Avec un soupir soulagé, elle s’est reculée et s’est empalée, absorbant mon gland d’une seule poussée.

Elle a relâché ma verge, continuant à la faire progresser dans son cul à petits coups de reins. Après son vagin glissant, les parois de son côté obscur me paraissaient brûlantes et palpitaient autour de ma queue en massant délicieusement mon gland. Ses bruits de gorge ont repris. Plus aigus maintenant, ils se mêlaient à sa respiration rauque. J’ai senti qu’elle logeait sa main entre ses cuisses et vu son épaule s’agiter, signe qu’elle se caressait.

J’ai reculé mon torse d’escort boy et écarté ses fesses charnues de la main. Elle creusait les reins et tendait la croupe pour mieux s’empaler, absorbant mon énorme queue toute entière dans son petit trou maintenant dilaté. Je ne bougeais pas, c’est elle qui s’empallait toute seule, ne cessant de se toucher pendant qu’elle faisait disparaître ma queue jusqu’à la racine dans le sillon qui séparait ses grosses fesses rebondies.

J’essayais de me contrôler, de me détendre en soufflant, pour résister au plaisir que me procurait son anus assoupli. Je voulais la faire jouir. Ses halètements s’accéléraient, suivant le rythme régulier qu’elle imposait à sa croupe charnue. 

Puis Madame m’a lancé une œillade vicieuse et la main qui abritait sa chatte s’est mise en mouvement ; deux doigts crispés sur son clitoris, elle s’est branlée avec des gestes saccadés, pendant que je la prenais par derrière sans plus de ménagement, se débrouillant pour se faire jouir au moment où je jouissais en elle.

❤️❤️❤️

Avez-vous envie que je rende hommage aux femmes rondes ? Beaucoup de femmes  rondes ont envie de prendre du plaisir avec un gentleman sans les complications. Vous avez le droit de profiter de la compagnie d’un homme qui s’occupera de vous et ne vous jugera pas d’avoir envie d’un moment coquin sans lendemain.

Respirez le voyage du plaisir intemporel et l’ère du jeu érotique sans fin. Entrez dans mon monde et ouvrez vos cuisses et sentez l’humidité envahir votre entrejambe grace à la fantaisie d’une expérience de plaisir sans conséquences avec un homme respectueux mais viril.

Profitez de votre voyage de plaisir comme aucun autre. Noyez vos sens dans la séduction, même pour une courte période; soyez dans le moment aussi longtemps que vous le souhaitez, en souhaitant que cela ne se termine pas. Vous pouvez réaliser vos fantasmes avec la séance de massage érotique sensuel anti-âge pendant que vous laissez votre stress à l’extérieur .

Quelque soit votre âge, votre origine, votre couleur de peau, votre physique, je suis là pour toutes les femmes, Amant secret pour femmes seules pour vous transporter dans la magie d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Vous oublierez tous vos soucis et pourrez lâcher prise lors d’une expérience de divertissement unique dans un respect mutuel avec protection.

L’hommage aux femmes rondes avec un gentleman à Paris répondra à votre furieuse envie de compagnie masculine afin de combler votre solitude dans des moments libertins en toute sécurité. Juste pour le plaisir de se faire plaisir.

L'hommage aux femmes rondes

L’hommage aux femmes rondes

Découverte de l’hommage aux femmes rondes. Un voyage de plaisirs érotiques sans fin. Fantaisie de divertissements érotiques femmes adultes.

2 heures – 3 heures – 4 heures et jusqu’au bout de la nuit. Quelque soit la durée, je mets un point d’honneur à vous donner du plaisir grâce mes compétences de gentleman professionnel et grâce à mes performances hors du commun. Veuillez vous renseigner en me contactant simplement par appel ou message.

Je suis là pour vous Mesdames quand vous avez besoin de quelqu’un de bien pour vous faire du bien, vous redonner confiance en vous et vous faire vivre des expériences passionnelles pour satisfaire vos envies de plaisir dans mon hommage aux femmes rondes.

Au plaisir de faire votre connaissance.
Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org/fr/rendez-vous/


  • 0
Escale erotique à Paris

Escale érotique à Paris

Category:divertissement,escort boy,Escorting,Experience Tags : 

Cela faisait quelques semaines déjà que Madame voulait faire une escale érotique à Paris, copilote sur Airbus A330 d’une grande compagnie aérienne canadienne, échangeait déjà des messages avec cet escort boy parisien qui propose, sur un site internet inédit, des massages, des promenades romantiques dans Paris, des sorties à l’opéra ou au théâtre. Et Jean, c’est son prénom, se proposait aussi de partager quelques heures d’intimité avec les femmes exigeantes qui surfent, pas tout à fait par hasard, sur son site, s’y attardent, y reviennent à plusieurs reprises pour lire les témoignages des expériences vécues par d’autres femmes plus ou moins libertines.

Escort boy parisien pour femmes exigeantes

Escort boy parisien pour femmes exigeantes

Cet gentleman est très singulier, et une sorte de précurseur dans l’univers de ceux et celles qu’on appelle aujourd’hui « escort ». Singulier, car si on est familier de ce terme pour décrire l’activité et les services offerts par certaines femmes, on ne l’est pas du tout, ou pas encore, pour des hommes offrant leur temps disponible à des femmes effectivement exigeantes. Précurseur, car il ne se présente pas sur son site comme un « beau camion », un bellâtre musclé, body buildé, auto-centré sur un pénis hypertrophié. Point de photo publique de lui, juste son prénom et du texte explicitant ses services.

Madame venait de mettre fin à une assez longue liaison avec l’un de ses collègues pilote et commandant de bord dans la même compagnie. Leur relation était, à force de durer, devenue très routinière, presque celle d’un couple marié installé dans l’habitude. Sauf que ce compagnon et collègue n’était pas un très bon amant. À 46 ans, Madame avait besoin d’air et s’est un peu aventurée au cours des derniers mois précédant le confinement dans des sites de rencontre internet. Elle voulait organiser une escale érotique à Paris.

Elle a ainsi croisé quelques hommes de Montréal et d’autres villes canadiennes au gré des escales. Des hommes souvent mariés, parfois sympathiques pour un dîner, rarement disponibles pour un week-end. Des hommes un peu frustrés par une vie sentimentale terne passée en famille et qui recherchaient une liaison plus ou moins régulière avec une autre femme que la leur, une maîtresse donc, un « second bureau » comme le disent les Africains, une femme qui leur assurerait un dérivatif sexuel sans vraiment les engager. Très classique en somme, mais évidemment pas passionnant aux yeux de Madame.

Madame a passé, comme tout le monde, deux mois en confinement à Montréal et les vols commerciaux de la compagnie allaient enfin bientôt reprendre entre le Canada et le reste du monde. Heureusement, elle avait été réquisitionnée pour des vols cargo entre Montréal et la Chine durant le confinement pour acheminer masques et respirateur qui manquaient aussi au Canada. Quelques vols de fret vers l’Europe aussi, sur Paris notamment, une escale devenue un peu morne, passée dans le seul hôtel de Roissy resté ouvert pour les équipages en pause. Pas de sortie en ville, pas d’accès à la piscine de l’hôtel, service hôtelier minimaliste pour cette escale érotique à Paris.

Madame voyageait avec un ou deux livres et sa tablette pour garder contact avec son bureau et ses amis de Montréal, naviguant aussi sur ses sites internet favoris, et parfois sur d’autres qu’elle découvrait ainsi en trompant son ennui. Ces navigations l’ont donc amenée à découvrir et s’attarder un peu sur le site de cet escort boy français qui éveillait sa curiosité.

cet escort boy français qui éveillait sa curiosité

Cet escort boy français qui éveillait sa curiosité

Elle rêvait un peu autour des histoires qu’elle lisait sur le site, imaginant être le personnage féminin de telle ou telle héroïne d’histoires en relation avec ce fameux Jean…. Elle se rêvait dans le rôle de cette femme attendant Jean dans un hôtel, se laissant déshabiller, puis se mettant à caresser cet inconnu, à découvrir son corps.

Elle se rêvait lui ôtant sa chemise et déboutonnant sa braguette pour y glisser sa main et découvrir, toujours dans son imaginaire, un sexe d’abord souple, puis durcissant sous sa caresse de femme aimant les hommes. Madame, nue et seule dans sa chambre d’hôtel, se caressait distraitement, et parfois intensément, les seins et le bas-ventre….

Elle avait envie de sexe, n’était pas insensible à l’évocation de ces scénarios, et mouillait parfois abondamment, sa cyprine ruisselant un peu sur ses cuisses. Mais elle se resaisissait et reprenait la lecture de son livre ou regardait la télé pendant que son envie s’apaisait. Elle était tentée de laisser un message sur le site mais craignait de le regretter ensuite, se demandant s’il n’y avait pas une arnaque à redouter.

Après quelques hésitations, elle finit par laisser un message sur WhatsApp. Jean la rappela le lendemain sur la messagerie WhatsApp pour discuter avec elle et répondre à ses questions. Confiné lui-même, il réalisait évidemment que l’éloignement entre Paris et Montréal et l’absence de vols commerciaux avant l’ouverture des frontières laissaient peu d’occasions de se rencontrer. Mais Jean est un homme patient, s’intéressant aux femmes avec une curiosité sincère.

Madame aimait les rendez-vous téléphoniques

Madame aimait les rendez-vous téléphoniques

Madame aimait les rendez-vous téléphoniques qui suivirent après ce premier contact. Elle avait pris goût de bavarder avec cet homme à la voix chaleureuse et à l’écoute attentive. Petit à petit, Jean, plus gentleman que gigolo, apprenait à connaître Madame, ses centres d’intérêt, sa vie de pilote, et même, incidemment, quelques détails de sa vie intime.

Elle se surprit, un soir de pause dans un aéroport d’Asie, à lui révéler qu’elle avait envie de vivre elle même l’une des histoires qu’elle venait de lire sur le site. Jean l’écoutait et lui parlait avec une grande douceur et bienveillance. La sentant un peu désappointée, seule et loin de chez elle, il lui proposa de passer quelques minutes au téléphone avec lui, après s’être déshabillée et s’être allongée nue, et de l’écouter lire à haute voix un projet de texte sur lequel il travaillait.

Madame n’était pas préparée à cela, mais à des milliers de kilomètres l’un de l’autre, elle a trouvé que ce flirt téléphonique était une expérience agréable, sans risque, et la rapprochait de lui. Ils ne se voyaient pas mais, nue sur ce lit d’un hôtel d’aéroport, elle introduisit dans son jardin intime ses doigts commandés par la voix suave de Jean et finit par se masturber en l’écoutant jusqu’à produire un orgasme qu’elle lui avoua, portant à sa bouche ses doigts recouverts de sa mouille.

Jean, chuchotant, lui demandait d’imaginer les scènes décrites dans son projet. Rien n’y manquait…. Fellation, cunni, pénétration du paradis. Le projet de texte évoquait aussi le côté obscur, pratique inconnue de Madame.

Jamais Madame n’avait eu une conversation aussi intime par téléphone, mais ce soir là, elle a vraiment désiré cet homme au point de lui faire entendre, en activant le micro du téléphone, le mouvement de ses doigts dans son jardin secret.

Elle a décidé aussi ce soir là de s’offrir, dès que possible, une nuit intense et réelle avec cet homme qui avait su l’écouter, lui parler et la faire jouir par sa simple voix.

Elle a décidé aussi ce soir là de s'offrir, dès que possible, une nuit intense

Elle a décidé aussi ce soir là de s’offrir, dès que possible, une nuit intense

Elle l’imaginait nu devant elle, elle imaginait son sexe en érection offert devant sa bouche entrouverte, elle l’imaginait épais, lourd en main, doux en bouche, elle imaginait tout ce qu’elle ferait de ce sexe dans sa bouche et son jardin secret, elle pensait aux mains dans lesquelles cet homme serrera bientôt ses fesses, ses seins. Elle avait envie d’être à lui, soumise, dominée, obéissant à ses ordres Elle avait hâte d’atterrir à Paris. Ils echangèrent quelques photos plutôt sages. Rien de compromettant pour cette escale érotique à Paris.

Il fallut encore presque trois semaines pour qu’un plan de vol se concrétise vers Paris avec deux nuits de repos. Madame avait pu prévenir Jean pour qu’il réserve une chambre hors de la zone hôtelière de Roissy. Pas facile en ce temps de début de déconfinement sanitaire. Jean se proposa d’apporter un repas de traiteur à consommer dans cette chambre sympathique du bas de Montmartre avec un petit balcon donnant vue sur Paris. Madame avait choisi dans sa garde robe une tenue de circonstance de couleur rouge pour être à son avantage.

Elle avait eu tout le temps de l’après midi pour prendre un bain, se refaire les ongles, se frictionner les jambes, les bras et la poitrine d’une crème douce pour la peau et se parfumer. À 20 h, la réception l’avertit de l’arrivée de son invité qui était déjà dans l’ascenseur avec ses petits paquets.

Elle l’attendait et fut immédiatement charmée de le voir enfin en réel, grand, svelte, cheveux un peu fous, élégant sous un blazer chic en cashmere, une chemise bleue entrouverte, sans cravate, un jean chic, des chaussures impeccables. Elle remarque ses mains, de grandes mains, légèrement musclées, de longs doigts, une jolie montre avec un bracelet de cuir coloré tout simple.

L’homme la dévisageait d’un œil pénétrant et coquin, puis la regardait en entier en pensant à la séquence téléphonique. Il avait ses paquets dans une main et tenait une rose dans l’autre. Il entre, ferme la porte derrière lui, pose ses paquets et la rose, approche de Madame, prend son visage entre les mains et l’embrasse fougueusement.

Madame constate que l’homme embrasse bien, joue avec sa langue pendant que, d’une main, il la serre contre lui et, de l’autre, il lui caresse les cheveux et la nuque. Elle, de son côté, a les bras levés entourant le cou de Jean. Elle tient sa tête légèrement penchée, lèvres offertes au baiser de cet homme pendant son escale érotique à Paris.

Soudain, elle sent la main de Jean descendre vers l’un de ses seins qu’il caresse à travers le tissu sentant la pointe du téton de Madame se durcir. Elle porte sa main sur celle de Jean, la caresse, la serre un peu pour qu’il sente qu’elle apprécie son toucher du sein. Elle ne pensait pas qu’elle serait déjà aussi vite mouillée par son désir.

Elle ne pensait pas qu'elle serait déjà aussi vite mouillée

Elle ne pensait pas qu’elle serait déjà aussi vite mouillée

En continuant de l’embrasser, Madame se rapprochait à reculons du tapis entre le canapé et le lit. « Veux-tu qu’on ouvre le Champagne » lui dit Jean qui ne veut pas aller trop vite et la brusquer. »Non, après, on a le temps Je veux t’aimer d’abord, j’ai attendu ce moment depuis trois semaines, tu comprends ? J’ai envie de te regarder, de te comparer à mon imaginaire, de t’embrasser partout, de sentir ton odeur »

Elle se laissa aller sur le canapé tout en l’attirant vers elle en riant à gorge déployée, lui donnant un baiser sur le nez. Il retira son blazer et ses chaussures. Elle prit la main de Jean, celle qui était sur son chemisier, et la glissa à l’interieur, sous le tissu, sur le corsage en dentelle, sur le téton maintenant en érection, elle lui faisait titiller ce téton guidant le doigt de Jean. Puis, elle ouvrit totalement son chemisier laissant Jean contempler le joli corsage rouge sur sa poitrine de taille intermédiaire. La peau des seins de Madame était blanc pâle et les tétons de couleur rose léger.

L’escort boy lui embrassait la chair du cou et avait sorti les deux seins de Madame des bonnets pour les malaxer de ses bonnes mains et les embrasser.

Quant à elle, après avoir un peu dégagé ses mains du haut de Jean, elle entreprenait la découverte du bas du gentleman. Elle avait remarqué que son pantalon était gonflé, dissimulant un sexe qui lui semblait d’une taille supérieure à la normale. Elle posa la main sur cette bosse du pantalon, tâta la raideur, caressa ce sexe à travers le tissu pour en jauger la longueur et l’épaisseur. « Je peux ? » demanda t’elle d’un air faussement timide alors qu’elle défaisait la boucle de ceinture et s’attaquait aux deux premiers boutons pour avoir un espace suffisant pour y insérer sa main.

Le gentleman gigolo laissait faire Madame alors qu’il mordillait ses tétons tout en les pinçant. Il sentait son sexe durcir de plus en plus fort et continuer de grandir dans le trop petit espace de son boxer short. Sans attendre de réponse, Madame avait entré sa main sous le pantalon et commençait à découvrir la taille et la consistance du sexe vraiment imposant de Jean.

Elle le dégagea complètement en baissant la fermeture éclair du pantalon et pouvait maintenant le branler, ce dont elle ne se privait pas.Jean avait aussi de jolies testicules que Madame se mit à caresser. Elle lui fit retirer sa chemise et son pantalon et lui enleva elle même les chaussettes, Jean étant maintenant offert intégralement nu à Madame qui en avait rêvé chaque jour depuis leur discussion téléphonique pour organiser son escale érotique à Paris.

Sans cesser de jouer avec la belle sucette de l’escort boy, la bouche de Madame quitta le cou de Jean et parcourut son torse et son ventre les couvrant de baisers et de coups de langue. Elle s’attarda sur ses mamelons les mordillant un peu avant de descendre plus bas, sur son ventre aux muscles saillants, puis vers le pubis et son monument.

Jouer avec la belle queue de l'escort boy

Jouer avec la belle queue de l’escort boy

« Mon Dieu, quelle belle queue » se disait Madame en approchant sa bouche du magnifique gland qu’elle y introduit pour le sucer et l’aspirer avec gourmandise comme une bonne glace de Berthillon en plein été…. « Mmmmmh, un délice » se dit elle encore en parcourant maintenant toute la hampe bien raide avant d’embrasser ce qu’on appelle les bijoux de famille que Madame gobe et lèche repartant ensuite vers l’autre extrémité, ce gland insolent qui bientôt lui sondera le ventre.

Jean, très excité par les caresses de Madame, se retourna sur le canapé pour mettre sa tête entre les cuisses de cette femme très sexy et, sans plus attendre, fit entrer sa langue dans la fente de Madame qui ruisselait depuis un moment d’une cyprine délicieusement goûteuse. La langue de Jean se mit à lécher intensément la cerise de Madame qui se dressait de plaisir.

Il glissa aussi deux doigts, puis trois, dans la vulve de Madame, la stimulant de plus en plus énergiquement et la faisant gémir de plaisir. Il ne cessait pas ces vas et viens de ces doigts doublés de la stimulation de sa cerise augmentant le plaisir intense de Madame et ses cris »Jean, baise moi maintenant, je veux te sentir en moi », mais le gentleman voulait explorer le côté obscur de la dame qui n’avait jamais connu cela.

Il lui demande de se mettre à genoux et acroupie sur le tapis fesses en l’air…. Elle comprend soudain ce qui va arriver, a peur d’avoir mal, hésite. Mais Le gentleman gigolo est un expert des premières fois et la rassure en la préparant doucement avec son pouce imbibé d’une goutte d’huile parfumée à la fleur de tiaré de Tahiti. Cette caresse de l’escort boy est douce et Madame se détend en même temps que son entrée secrète se dilate.

Jean, après s’être couvert d’un latex, y introduit alors modérément son membre, et fit une petite pause avant d’aller plus profondément en elle, et de commença les vas et viens avec son manche bien tendue. Madame gémit, souffre un peu, pleure un peu, puis se calme et se concentre pour donner du plaisir à ce partenaire décidément expert en jouissance féminine. »Quelle expérience » se dit elle, « Jean, que c’est bon ».

Madame est heureuse de découvrir cette pratique

Madame est heureuse de découvrir cette pratique

Madame est heureuse de découvrir cette pratique et s’étonne qu’aucun amant ne la lui ait offert jusqu’à présent. Elle gémit encore, de plaisir maintenant, poussant ses fesses et son bassin contre le ventre de son amant. Elle sent son sexe au fond d’elle. Jean la lime ainsi jusqu’à sentir sa propre jouissance venir, il sort alors d’elle, retire précipitamment son latex et libère sa semence chaude en plusieurs jets sur les reins de Madame.

Ils continuent de se caresser quelques minutes à même le sol de la chambre puis vont se doucher ensemble et se caresser encore. Madame observe que son gentleman réagit encore positivement à ses caresses et qu’il va pouvoir la pénétrer une nouvelle fois. Mais ils vont un peu se restaurer d’abord. Jean ouvre le Champagne et la boîte surprise qui contient un magnifique homard coupé en deux qu’ils vont déguster. Madame est heureuse d’avoir eu la curiosité de naviguer il y a quelques semaines sur le site de ce gentleman escort boy parisien véritable expert pour femmes exigeantes.

Madame et Jean se sont un peu assoupis après une heure et demie de sexe intense et ce petit repas de fête au Champagne lors de cette escale érotique à Paris.

Couchés maintenant dans le lit, nus, enlacés, leurs corps chauds apaisés, Madame entend vaguement la télévision branchée sur Arte diffuser un concert de musique symphoniq. Elle se bouge un peu et sent le sexe de Jean, au repos contre son dos. Elle se retourne et le caresse en douceur, surprise de le sentir durcir lentement….

Elle le caresse plus activement, puis en approche sa bouche pour le suçoter, passant juste sa langue sur ce gland qu’elle pouvait à présent regarder à loisir. Elle le trouvait beau et voulait donner du plaisir à Jean qui sortait aussi de son court sommeil…. Ses mains cherchaient les seins de Madame, puis ses tétons qu’il voulait caresser et pincer. Il adorait la sensation produite par la fellation de Madame, par sa langue leste, par son insistance autour du gland, du frein qu’elle léchait au risque de provoquer une éjaculation incontrôlée.

Elle se mit en position latérale de 69, laissant la virilité de Jean entrer plus profondément dans sa bouche et même quelques instants dans sa gorge.

Elle se mit en position latérale de 69

Elle se mit en position latérale de 69

Se mettant maintenant à genoux sur le lit, Jean leva les pieds de Madame pour tenir ensuite une jambe dans chaque main, les passant autour de son cou et contemplant son jardin des parfums entrouvert dans lequel il allait bientôt pénétrer. Mais Jean avait aussi une autre idée…. Il se mit à tapoter sa verge turgescente sur le sexe de Madame, d’abord lentement puis de plus en plus vite provoquant chez Madame un orgasme intense, et très vite un jet d’un nectar clair projeté sur la grosse queue de Jean et sur le lit, une véritable éjaculation extérieure féminine.

Madame hurlait maintenant son plaisir qui durait plusieurs minutes…. Jamais aucun amant ne lui avait fait cela…… Entre ses cuisses, Madame regardait à présent le pieu que Jean se préparait à enfoncer en elle après avoir déroulé un latex. Elle le voulait, ce beau sexe, et quand elle le sentit entrer d’une traite au fond de son vagin, elle gémit instantanément de plaisir et criait le prénom de cet amant escort boy qui la baisait si bien. « Jean, Jean, Baise moi, fort, ouiii »

Jean savait durer, se retenir, bien entraîné à ce contrôle, attentif surtout au plaisir qu’il donnait aux femmes durant de longues sessions amoureuses. Il se retira, lui ordonna de se retourner et la reprit cette fois en levrette, un véritable festival lui procurant plusieurs orgasmes avant de se libérer à son tour, cette fois sur le pubis de Madame en retirant d’abord son latex.

Madame l’embrassa fougueusement, puis lui embrassa une dernière fois le gland léchant même la dernière goutte de sa semence virile un peu salée. Après une dernière douche, Madame sortit nue sur le balcon pour regarder la ville illuminée se laissant photographier par son magnifique amant.

Le lendemain Jean amena Madame visiter le jardin de Monnet à Giverny qui venait de rouvrir après le confinement. Assis sur un banc prêt du célèbre bassin de nénuphars, Jean expliqua à Madame qu’elle avait subi un ruganga, une pratique des Tutsis du Rwanda provoquant l’effet de fontaine. Elle espère refaire prochainement une escale érotique à Paris.

❤️❤️❤️

Avez-vous envie d’une escale érotique à Paris ? Beaucoup de femmes ont envie de prendre du plaisir avec un gentleman. Vous avez le droit de profiter de la compagnie d’un homme qui s’occupera de vous et ne vous jugera pas d’avoir envie d’un moment coquin sans lendemain.

Respirez le voyage du plaisir intemporel et l’ère du jeu érotique sans fin. Entrez dans mon monde et ouvrez votre porte à la fantaisie d’une expérience de plaisir sans conséquences lors d’une escale érotique à Paris.

Profitez de votre voyage de plaisir comme aucun autre. Noyez vos sens dans la séduction, même pour une courte période; soyez dans le moment aussi longtemps que vous le souhaitez, en souhaitant que cela ne se termine pas. Vous pouvez réaliser vos fantasmes avec la séance de massage érotique sensuel anti-âge pendant que vous laissez votre stress à l’extérieur.

La séance de massage érotique sensuel anti-âge

La séance de massage érotique sensuel anti-âge

Quelque soit votre âge, votre origine, votre couleur de peau, votre physique, je suis là pour toutes les femmes, Amant secret pour femmes seules pour vous transporter dans la magie d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Vous oublierez tous vos soucis et pourrez lâcher prise lors d’une expérience de divertissement unique dans un respect mutuel avec protection.

Une escale érotique à Paris répondra à votre furieuse envie de compagnie masculine afin de combler votre solitude dans des moments libertins en toute sécurité. Juste pour le plaisir de se faire plaisir.

2 heures – 3 heures – 4 heures et jusqu’au bout de la nuit. Quelque soit la durée, je mets un point d’honneur à vous donner du plaisir grâce mes compétences de gentleman professionnel et grâce à mes performances hors du commun. Veuillez vous renseigner en me contactant simplement par appel ou message.

Je suis là pour vous Mesdames quand vous avez besoin de quelqu’un de bien pour vous faire du bien et vous faire vivre des expériences passionnelles pour vous satisfaire lors de votre escale érotique à Paris.

Au plaisir de faire votre connaissance.
Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org/fr/rendez-vous/


  • 0
comment retrouver votre sexualité

Comment retrouver votre sexualité ?

Category:escort boy,Professeur Tags : 

Comment retrouver votre sexualité ? Comment faire quand on n’a plus envie de faire l’amour, que le désir n’est plus là ? Que faire quand la libido est au point mort ? Cuisine, thérapies, secrets de séduction…

Quels sont les moyens de raviver votre libido ?

En cas de perte de désir sexuel, on parle d’anaphrodisie, de manque de désir. Les femmes sont plus concernées que les hommes. Selon plusieurs sondages, elles sont 53 % à être confrontées au manque de désir, 44 % pour ces messieurs.

Le terme de libido vient du latin et signifie désir. Un terme issu de la psychanalyse freudienne et désignant en quelque sorte l’énergie sexuelle qui engendre la pulsion. Concrètement, pour en revenir à un plan purement biologique, notre libido dépend des sécrétions d’hormones sexuelles. Testostérone, œstrogène et progestérone entrent « en ébullition » dès l’adolescence, et déclenchent l’apparition des caractères sexuels secondaires.

Pour rebooster leur libido, certains n’hésitent pas à s’aider de jeux sexy et autres accessoires coquins… Les « lovestore », version chic et moderne du sexshop, ont d’ailleurs de plus en plus la cote. Le but de ce type d’enseignes est de proposer aux clients en mal de libido des produits pour raviver la flamme.

Retrouver les douces sensations des débuts, surprendre, explorer, conquérir… tels sont les objectifs des jeux et objets érotiques. Jeux sensuels, cadeaux coquins ou petits mots doux… À chacun sa façon de réveiller le désir.

En tant qu’escort boy, j’ai aidé de nombreuses à femmes et couples à retrouver leur désir sexuel. Mon expérience des femmes me permet de proposer un accompagnement personnalisé aux femmes ou aux couples afin de découvrir comment débloquer leur sexualité et revivre le plaisir comme au premier jour.

N’hésitez pas à me contacter car il n’est jamais trop tard pour découvrir comment retrouver votre sexualité ?

***

Dans cette chambre de la région parisienne résonne des halètements saccadés d’une belle bourgeoise et des grognements rauques de son amant. Sur le grand lit, son escort boy, les mains tenant fermement les hanches de La dame, prend son admiratrice en levrette. 

Levrette avec un gentleman

Levrette avec un gentleman

Depuis plus d’une heure, la belle dame montre à son escort boy chéri à quel point sa faim de sexe était immense. Pour le recevoir, elle s’est finement maquillée et parée de sa plus belle lingerie sexy qu’elle ne mettait plus depuis des lustres. 

Après un long baiser passionné dans le hall de la demeure, une fois la porte d’entrée refermée, la dame a emmené son escort boy en silence à l’étage, dans la chambre où, enfin, elle entame sa liaison charnelle avec celui grâce à qui elle se masturbe depuis tant de temps. 

Comment retrouver votre sexualité  ? Là, en moins de temps qu’il ne faut pour l’écrire, Jean s’est retrouvé nu, le sexe dressé comme un obélisque, face à la dame dont Jean a retiré la petite robe noire, fendue sur les côtés et décolletée à souhait pour laisser apparaître ses seins fortement bombés par une demi-guêpière à lacets serrés exagérément. 

Superbe femme, resplendissant dans toute la beauté de sa trentaine. Lentement, un à un, son escort boy a défait les quatre lacets de cette guêpière en dentelle pour la laisser tomber sur le sol. La dame est là, devant lui, seins nus, mamelons gonflés au milieu d’auréoles larges et granuleuses, en string transparent sous lequel on distingue facilement sa toison pubienne taillée, en porte-jarretelles et bas à coutures. 

Ses cheveux lui tombent sur ses épaules délicates. Véritable tentation à laquelle Jean est impossible de ne pas succomber. À genoux devant cette beauté étrange et fascinante, son escort boy descend lentement le string pour faire apparaître la vulve, toute humide et parfumée de désir. 

La dame presse la tête de son amant contre son sexe qui mouille de plus en plus. Les mains accrochées aux fesses de sa belle maîtresse, son escort boy prend les grandes lèvres en bouche, les mâchonne dans un bruit de succion obscène. La dame aspire l’air de la chambre bruyamment, sa poitrine se soulève en cadence. Instinctivement, affamée de baisers sur cette partie intime de son anatomie, elle presse plus fort encore la bouche de son amant contre son sexe trempé.

Aimez vous le cunnilingus

Aimez vous le cunnilingus

Puis, Jean introduit le bout de sa langue à l’entrée du vagin dégoulinant, arrachant un long soupir d’extase à la belle bourgeoise. Lâchant les fesses de sa maîtresse, son escort boy écarte les petites lèvres pour titiller le clitoris et le faire gonfler dans sa bouche. Toujours à genoux devant sa diablesse, Jean aspire entre ses lèvres, sa cerise gorgé d’envie, les mains empoignant les seins de la dame qui halète déjà, en proie à un premier orgasme qui la couvre de frissons.

Puis la dame de se laisser aller à sa voracité de sexe masculin, toujours en porte-jarretelles et bas rouges, elle s’installe à genoux entre les jambes écartées de son amant pour emboucher cette virilité raide, épaisse, parcourue de veines bleues. D’une main, elle presse fermement la hampe rigide tandis qu’elle prend entre ses lèvres le gland de cet homme de joie. De ses ongles vernissés de la même teinte que son rouge à lèvres, elle griffe la peau tendue des parties intimes gonflées de son escort boy. Enfin, le voilà, son escort boy chéri, le voilà dans sa bouche, le voilà qui devient son amant. Elle va lui montrer toutes ses capacités, à cet escort boy écrivain. Jean va voir qu’elle aussi est capable des pires lubricités, tout comme les héroïnes de ses histoires érotiques. 

Ses lèvres montent et descendent sur sa sucette qui lui emplit la bouche. Yeux mi-clos, son escort boy savoure, Jean pousse des grognements de plaisir, Jean ne savait plus ce que c’était depuis longtemps qu’être sucé de pareille façon. Pour sûr, Jean est tombé sur une bourgeoise bien lubrique. 

Soudain, elle le lâche pour se met aussitôt à quatre pattes, son escort boy à genoux entre ses cuisses écartées. Jean enfile son préservatif et appuie son gland entre les grandes lèvres trempées et saisit son amante par les hanches. D’un seul coup, sa verge épaisse s’enfonce dans le vagin dégoulinant, ses boules remplies de son élixir viennent buter contre l’entrecuisse. La dame se cambre, redresse la tête, pousse un long soupir de satisfaction.

Comment retrouver votre sexualité ? Son escort boy coulisse de plus en plus vite dans son jardin secret qui l’attendait, les entrées et sorties de son énorme queue émettent des bruits obscènes, tout aussi obscènes que les propos qu’il tient à la belle femme qui se dévergonde en compagnie de son escort chéri. Sous les coups de boutoir de son amant, La dame glousse, halète de plus en plus fort, couine, telle une femelle en rut prise par son mâle.

Explorer de nouvelles positions

Explorer de nouvelles positions

L’excitation de la dame s’accroît au fur et à mesure que son amant lui murmure des paroles érotiques au creux de l’oreille, tout en la limant et la secouant sans pitié.

La dame laisse éclater sa jouissance, elle crie dans la chambre son plaisir d’être enfin prise après une trop longue abstinence. Mais surtout, elle connaît une jouissance intense d’être baisée par celui à qui elle avait une folle envie d’appartenir, son escort boy, auteur d’histoires érotiques préféré. 

Sans plus se retenir, son escort boy finit par se laisser aller au plaisir, jouit intensément lui aussi. Le gentleman pour femmes exigeantes baise cette femme qui jouit tous les soirs en lisant ses écrits. Jean se penche sur le dos de sa maîtresse, lui saisit les seins à deux mains, les pétrit, étire les tétons jusqu’à en arracher des gémissements de douleur au milieu des cris de jouissance de cette femme.

Sans plus attendre, Jean se retire et enfonce deux doigts dans sa féminité qui n’a pas encore fini de se contracter. La dame est en extase, elle saisit elle-même ses seins, les presse l’un contre l’autre, s’étire les bouts de seins. 

Elle est empalée sur les doigts de son amant. Elle éclate à nouveau dans une jouissance plus intense encore, une jouissance sans doute bien plus spirituelle que physique. Au bord de l’évanouissement, elle se laisse aller en arrière contre son amant qui, depuis plus d’une heure, la possède de toutes les façons possibles et imaginables. 

***

Comment retrouver votre sexualité avec un gentleman ? Beaucoup de femmes souffrent parfois de moments de solitude. Vous avez le droit de profiter de la compagnie d’un gentleman qui s’occupera de vous et ne vous jugera pas d’avoir envie d’un massage plaisir sans lendemain.

Entrez dans mon monde de plaisir érotique et ouvrez la porte au plaisir et à la fantaisie exotiques et sensuels de jeux érotiques nouveaux.

Voulez-vous être séduite, même pour une courte période; soyez dans le moment aussi longtemps que vous le souhaitez, en souhaitant que cela ne se termine pas. Vous pouvez réaliser vos fantasmes avec une expérience sensuel pendant que vous laissez votre stress à l’extérieur.

Retrouver votre sexualité avec un escort boy

Retrouver votre sexualité avec un escort boy

Comment retrouver votre sexualité ? Je suis là, Gentilhomme Escorte Masculin hétérosexuel pour vous transporter dans la magie d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Vous oublierez tous vos soucis et pourrez lâcher prise lors d’une expérience de divertissement unique dans un respect mutuel avec protection.

La sexualité à fleur de peau avec un gentleman avec un gentleman répondra à vos besoins, selon vos conditions et rendra votre voyage agréable inoubliable, une expérience visuelle et sensuelle pour vous faire plaisir.

Veuillez vous renseigner en contactant simplement par appel ou message.

Au plaisir de faire votre connaissance. Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org/fr/rendez-vous/


  • 0
Rendez vousavecungentleman

Mon gentleman m’a donné rendez-vous

Category:escort boy,escort homme,escort masculin Tags : 

Mon gentleman m’a donné rendez-vous dans un bar lounge d’un hôtel de luxe à 19 heures. Il m’avait donné quelques consignes : comment m’habiller, me coiffer, rougir mes lèvres. Quand j’arrive, l’endroit est bondé, il n’est pas là encore. Un serveur m’accompagne à la table qu’il a réservé dans un coin un peu sombre.

Un homme en costume bleu et chemise blanche s’arrête à ma table. Il s’installe en face de moi. Il ne prend pas la peine d’enlever sa veste. Il me salue. Il connaît mon nom. Il appelle d’un signe le serveur pour nous commander à boire. Il choisit un cocktail au champagne pour moi.

Mon escort boy me demande ce que je porte sous ma jupe. Je prends chaud, j’ai le feu aux joues. Jean me dit d’enlever ma culotte, puis, quand je la lui aurais donnée, d’aller aux toilettes et de retirer mon soutien-gorge.

Moment érotique

Moment érotique

Mon gentleman m’a donné rendez-vous. Je regarde alentour, j’ai peur que l’on me voie. C’est un endroit envahi de gens très chic. Jean m’observe. Il attend que je lui donne ce qu’il m’a demandé. Tout cela n’est pas commode. Je me tends vers lui et, collant mon buste au bord de la table, je me cambre.

Mes mains se faufilent sous ma jupe. Soulevant légèrement les hanches, je réussis à faire passer l’élastique sous mes fesses. Je suis en train de me déculotter quand le serveur pose sur la table nos boissons.

Petit sursaut, échange de sourires polis. Il continue sa course. Je termine de baisser ma culotte. Je l’ai maintenant entre mes genoux. Je ferme ma bouche qui était ouverte. Je repousse encore l’élastique, la culotte dévale, descend sur mes chevilles.

Je soulève un talon, puis l’autre. Je me penche, plonge sous la table, referme ma main sur la soie. Mon gentleman caresse mon poignet, mes doigts, s’empare de son cadeau. Jean me fait un signe de tête vers les toilettes.

Je vais aux toilettes dames et ferme le loquet derrière moi. Je déboutonne mon chemisier, dégrafe mon soutien-gorge, l’enlève, me reboutonne et constate dans le miroir, qu’à travers le fin tissu blanc, on devine nettement ma poitrine. Je retourne à notre table. En traversant la salle, je me sens nue.

J’ai mon soutien-gorge dans la main, je ne sais qu’en faire. Je le glisse discrètement dans mon sac. Je reprend ma place et mon gentleman vient s’asseoir à côté de moi. Nous discutons de banalités. Puis il m’embrasse soudain, sa langue force mes lèvres à s’ouvrir, sa main presse ma nuque, je plie. Sa main ferme s’engage sur ma cuisse.

J’ouvre les yeux. J’ai l’impression qu’on nous voit. Sous la table, la main de Jean remonte jusqu’à la couture du bas, ses doigts glissent dessus, dessous, jouent avec, comme s’ils voulaient l’arracher.

Mon gentleman m’a donné rendez-vous. Sous ma jupe, les doigts de mon gentleman, toujours sur la lanière, s’égarent sur la peau, puis reviennent sur le tissu. Mouillée de désir, je me redresse pourtant. Je me reprends, bois une gorgée de ce délicieux cocktail, puis je décroise mes jambes.

Mon gentleman s’éloigne du ruban et plonge dans la chaleur de mes cuisses. Plus je sens ses mains progresser vers l’intérieur. Mes jambes se desserrent, Mon escort boy les écarte encore, mes reins se creusent, mon ventre se tend, ses doigts heurtent mon sexe. Je suffoque. Je suis trempée.

Ses doigts glissent le long de ma fente pendant que ses yeux se délectent de la transparence de mon chemisier. Mon gigolo attrape ma main, la pose sur sa queue dure comme la pierre. Je sursaute, regarde nerveusement autour de nous.

Je me sens palpiter comme une adolescente. J’hésite, prends sa nuque, approche mes lèvres des siennes. Je l’embrasse. Jean caresse ma joue, ses doigts s’enfoncent en moi. Sa bouche étouffe mes gémissements. Nos langues se mêlent. Je presse sa queue.

Mon escort boy se lève et m’entraine vers l’ascenseur qui conduit aux chambres. Nous montons seuls vers l’inconnu. A peine les portes fermées, mon gentleman soulève ma jupe. Mes fesses sont nues, encerclées d’attaches et de bas. Il les frôle de ses paumes. Je l’entends respirer dans mon cou, je lui tends ma nuque.

tu es dans mes bras

tu es dans mes bras

Mon gentleman m’a donné rendez-vous. Ce séducteur caresse mon derrière, et lentement, remonte à ma taille, retroussant plus encore ma jupe. Puis ses grandes mains descendent sur mes hanches, les pressent, les prennent, et ses paumes, douces encore sur mes fesses, font fondre mes jambes.

Ses mains vont chercher plus loin, cherchent à me creuser, à m’ouvrir par-devant, s’attardent dans les plis. Et maintenant, ses doigts délicieux vont sur l’aine. Il me chuchote que je suis trempée, Mon escort boy me dit d’ouvrir plus encore mes cuisses. J’éloigne l’un de l’autre mes talons. Il marque de sa main la cambrure de mes reins. Il s’agenouille, écarte mes fesses, pose sa langue sur moi. Je soupire en fermant les yeux.

L’ascenseur finit par terminer sa course à l’étage de notre chambre. Mon escort boy ouvre la porte puis la referme et me colle à la porte. Il se met à genoux entre mes cuisses, délecte sa langue sur moi, ses doigts l’aident à gagner du terrain. Je fonds, attendrie sous sa langue chaude et humide. Elle m’ouvre, me dilate.

Mon gentleman m’a donné rendez-vous. Son doigt s’enfonce dans ma bouche. J’ai envie de sa queue. J’ai envie de sa queue dans ma bouche. Une vague de chaleur m’envahit, un incendie ravage mes cuisses, mon ventre est pris de spasmes, je me liquéfie dans ses mains. Puis mon escort boy se redresse pour m’embrasser et partager avec moi l’elixir de mon intimité.

Je souffle. J’apprends à me calmer. Je me laisse malaxer. Puis mes mains passent sur sa braguette dure, je me laisse glisser le long de cet homme et mes joues se collent sur son entrejambe. Ma bouche, à travers le tissu, le sent se raidir encore. Mon visage se frotte contre lui, comme une chienne qui réclamerait des caresses. J’ouvre cette braguette doucement et fait glisser son boxer pour libérer l’objet de ma convoitise.

J’entrouvre la bouche, la gorge sèche, je lèche mes lèvres, il faut que je m’abreuve. J’avance doucement mes lèvres vers sa queue, la fait glisser dans ma bouche pour découvrir son gland, lisse et chaud, sur ma langue. Ma langue bat comme un petit pouls.

Mon escort boy caresse mes cheveux, frotte sa queue contre moi. Je l’aspire, le lèche. Et puis j’embrasse cette queue de mâle en rut. Que c’est bon de le sentir cogner ma gorge ! Il me fait saliver, devenir humide. Il prend ma main, la pose sur son membre, je le branle, l’engloutis à nouveau.

Mes lèvres vont et viennent le long de sa queue, je l’avale, le branle, lèche ses parties, et mes mains pressent ses fesses. Je m’étouffe, ses doigts tantôt sur mon cou, tantôt dans mes cheveux à tirer ma tête en arrière et en avant sur sa virilité.

Rendez-vous romantique

Rendez-vous romantique

Mon gentleman m’a donné rendez-vous. Enfin ,je me met à quatre pattes, mon amant enfile un bout de latex et il me fourre sa queue d’un coup dans ma chatte brûlante et juteuse. Je laisse échapper un râle. Sa queue me brûle le ventre, elle est énorme en moi, me remplit si bien j’en ai les larmes aux yeux de plaisir.

Il la retire doucement, presque jusqu’au bout. À l’orée de mes lèvres, son gland congestionné va et vient, à peine, juste pour me titiller. Ce libertin se branle entre mes lèvres. Affamée, je l’attend, le réclame, le crie. D’un coup, sa virilité me transperce à nouveau.

Jean presse mes hanches, malaxe mes cuisses, les ouvre et me défonce, je brûle. J’ondule sous lui. Je sens ses parties ballotter contre mon jardin secret. Mon gentleman m’administre des petites claques et de bons coups de reins qui me font haleter.

Les yeux mi-clos, renversée, je suis soumise aux mouvements de sa queue, au rythme de ses coups de reins, je pleure de bonheur. Haletante, je soupire, mon escort boy me fait perdre la tête, cet homme a mis le feu à mes entrailles. J’ai l’impression que je vais m’évanouir.

Je suis tellement ouverte. Je m’empale sur sa queue, c’est délicieux. Je me cambre pour bien la sentir et je jouis comme une bête sauvage. Mon corps est secoué de tremblement de plaisir qui me font perdre le contrôle. L’orgasme m’entraine à faire un hurlement qui déchire le silence de la nuit, c’est alors le moment qu’il choisit pour m’accompagner dans la jouissance dans un grognement de plaisir d’une bestialité animale en serrant violemment ses hanches avec ses mains.

Puis mon gentleman se retire. il s’étend à côté de moi. Nous nous enlaçons, nos lèvres brûlantes se touchent, nos langues se cherchent, mes jambes s’enroulent autour de ses hanches. je ferme les yeux car je suis dans le septième ciel.

❤️❤️❤️

Voulez vous entendre des paroles sensuelles murmurées à votre oreille ? Voulez vous que l’on vous fasse du pied sous la table pendant un diner ? Voulez vous danser et avoir votre corps collé au corps d’un homme qui a envie de vous ?

Voulez vous me donner votre culotte en public pour que je puisse sentir combien vous êtes excitée en vous regardant droit dans les yeux avec des envies érotiques plein la tête ?

Voulez vous être caressée dans tous les coins sombres et les portes cochères de Paris, y compris discrètement dans un taxi, … ou bien voulez vous que je vous caresse dans un ascenseur qui vous emporte vers le septième ciel !

Si vous avez envie de tout cela et de bien plus, alors contactez moi. Je suis là pour vous, rien que pour vous, le temps d’une soirée ou d’une nuit de plaisir absolu.

Au plaisir de vous connaître, de vous séduire, de vous faire rire, de vous divertir. Mais avant tout faisons connaissance autour d’un drink sans engagement et je vous dirai tout ce que vous brulez de savoir. Mais n’oubliez jamais que l’on ne vit qu’une fois…

Au plaisir de faire de cette rencontre. Jean

TEL/SMS/WHATSAPP: +33755186013
Mail: man.jean@yahoo.fr
website: https://www.escortboy.org


  • 0
Sensation érotique et épanouissement sexuel

Sensation érotique et épanouissement sexuel

Category:escort boy,escort homme,escort masculin,escort service,Escorting,Experience,Femmes,gentleman Tags : 

Sensation érotique et épanouissement sexuel. À la sortie du restaurant, nos visages se rapprochent, à l’instar de nos bouches. Mon accompagnateur me regarde comme si j’étais… précieuse, unique. Comme aucun gentleman ne m’a jamais regardée avant lui. Parce que nos bouches se rejoignent, parce qu’il m’embrasse comme j’en rêve depuis toujours. D’abord doucement, sur la pointe de la langue. Puis de plus en plus intensément, comme si l’incendie le gagnait aussi, nous embrasant en une unique torche. Nos bouches s’escriment, se dévorent. Nos corps semblent en fusion. Je ferme les yeux, subjuguée par l’étreinte.

Sensation érotique et épanouissement sexuel. Nos lèvres se retrouvent, éperdues. Et je ne sais pas comment nous remontons en voiture, traversons une partie de la ville et parcourons les couloirs de l’hôtel pour nous retrouver dans ma chambre. Je ne reprends conscience qu’au moment où la porte se referme sur nous, sur notre désir, sur notre attirance électrique.

Prends moi dans tes bras

Prends moi dans tes bras

Son corps se colle au mien. Et son regard se brouille alors que nos visages se rapprochent inexorablement. Incapable d’attendre, j’entrouvre la bouche, le souffle court, le pouls affolé. Mais joueur, L’escort boy s’amuse à éviter mes lèvres, me soumettant à la plus délicieuse des tortures en déposant un baiser à leur commissure, puis sur ma pommette, ma tempe…

J’en frémis. Un long tremblement me parcourt alors qu’il continue à m’embrasser. Sa bouche effleure mes paupières, l’une après l’autre. En son pouvoir, je ferme les yeux et son parfum me monte aux narines. J’exhale un nouveau soupir quand il s’amuse à picorer ma bouche, la frôlant pour mieux s’éloigner, la touchant pour mieux l’ignorer. Mon ventre se noue sous l’effet du désir qui monte.

Sensation érotique et épanouissement sexuel. Étouffant un rire contre mon oreille, il en profite pour en mordiller le lobe, le tirer délicatement entre ses dents avant de le gober. Inclinant la tête, je me laisse aller. Son souffle me chatouille alors qu’il enfouit son visage dans mon cou. Toujours épinglée à la porte, je suis entièrement à sa merci et j’adore ça ! .

Enfin nos lèvres se touchent, se prennent, se mordent. Et c’est le détonateur ! À cette seconde, nous nous jetons l’un sur l’autre comme deux fauves. Tandis que nos langues se caressent, que sa salive m’envahit, enivrante, un peu alcoolisée, je me décolle de la porte. Et je repousse le gigolo avant de lui arracher son long manteau. Je le saisis par les épaules, je fais glisser les manches et je le laisse tomber par terre. En même temps, je balance mes bottes au loin dans la pièce, dénudant mes jambes.

Jean me répond, aussi vif, aussi intense. Au milieu de la salle, tout en me dévorant, en m’embrassant à perdre haleine, il fait glisser le zip de mon manteau avant de m’en libérer. Je l’aide, en feu sous mes vêtements. La moindre étoffe me semble en trop, me brûle la peau. J’ôte mes bras des manches et je piétine à moitié mon manteau lorsqu’il chute sur la moquette. Je suis comme droguée, accro à mon mon escort boy.

Sensation érotique et épanouissement sexuel. M’approchant de lui, je mordille et suçote sa lèvre inférieure. Je la tire, je la prends entre mes dents… avant de revenir m’approprier sa bouche pour y introduire une langue audacieuse. Avec lui, je me sens capable de tout. Je serre son cou à deux bras alors qu’il me porte en direction du lit. En même temps, il envoie balader ses mocassins. S’aidant de ses pieds, il balance une première chaussure, puis une seconde. Dans la chambre, nous semons nos affaires.

En proie à la fièvre, j’enfonce mes doigts dans ses cheveux, goûtant à leur douceur. Lui ne peut s’empêcher de sourire, gagné par mon emportement. Nous sommes pris dans la même tornade. Et soudain, il me fait tomber sur le lit. Se penchant en avant, il me lâche à seulement quelques centimètres du matelas sur lequel je rebondis… avant de l’entraîner dans ma chute. Hors de question que je me sépare de lui une seconde. Gardant les bras autour de sa nuque, je le fais chuter à mes côtés, sur le délicat plaid blanc cassé du palace.

Je lui ôte sa veste tandis que nous nous asseyons tous les deux, l’un en face de l’autre, pour aller plus vite. Nous cédons à l’urgence du désir, de l’envie qui nous tenaille le ventre, qui nous jette l’un vers l’autre. Mes doigts volettent sur les boutons de sa chemise, les ôtant un par un.

Lui garde ma taille emprisonnée entre ses paumes. Et ses mains montent et descendent vers ma poitrine, caressant mes courbes à travers le fin tissu de ma robe. Je sens mes seins se gonfler, se dresser sous ses assauts. Puis il retire sa chemise ouverte et la jette au bout du lit.

Je me retrouve collée à son torse. Lui m’embrasse, plongeant sa langue en moi, s’appropriant chaque parcelle de ma bouche. En même temps, sa main trouve le zip de ma robe dans mon dos… et bientôt, je sens un courant d’air froid.

Aucun vêtement ne fait long feu, entre nous. J’en ai la tête qui tourne, le sang qui pulse à mes tempes. Je suis comme ivre, et lui comme fou. Abaissant ma robe, il la fait tomber sur mes reins, libérant ma poitrine… et c’est alors que je le repousse, les deux paumes posées sur son torse. Non, je n’ai pas perdu la tête ! Enfin, pas complètement ! Jean me jette un regard d’incompréhension où brûle l’excitation. Mais je recule de quelques centimètres pour m’extraire moi-même du tissu. Et me retrouver en sous-vêtements devant lui.

L’escort boy me détaille longuement, me donnant l’impression d’être un bibelot précieux. Car je n’ai pas enfilé n’importe quels sous-vêtements car je voulais finir la nuit avec lui ! Et j’ai donc choisi un ensemble très particulier.

Car j’ai choisi non pas un soutien-gorge… mais un bustier entièrement lacé ! Avec son large ruban de velours rouge emberlificoté autour de mes reins et de mon ventre, il forme un paquet cadeau sophistiqué et, je l’espère, torride. Le nœud se place entre mes seins… de sorte qu’il suffit de tirer dessus pour ouvrir le paquet !

Le gigolo s’avance vers moi. Ses paumes brûlantes enveloppent mes seins à travers le tissu. Et lentement, très lentement, il tire sur le nœud. Bientôt, le ruban qui forme le corset se détend, se défait. Jean a l’air de savourer chaque seconde de la révélation. Je le vois à ses yeux voilés. Mes deux seins émergent, mon ventre blanc, mes hanches étroites. Il en a le souffle coupé.

J’éclate d’un rire de gorge tout féminin tandis que sa bouche s’abat sur ma poitrine, prenant la pointe d’un de mes seins entre ses lèvres. M’allongeant sur le matelas, je me laisse aller et je cambre instinctivement les reins. Lui s’attarde sur ma poitrine, suçotant un téton en titillant l’autre de sa main. Butinant l’aréole, il en redessine le tracé à la pointe de sa langue, me donnant des frissons partout. Le plaisir monte, monte, monte. D’une large paume, il enveloppe l’une des petites perles blanches, la caresse, la presse. Je me transforme en cire malléable entre ses doigts.

Puis il poursuivit son exploration. Sa langue descend le long de mon ventre, laissant un frais sillon de salive sur ma chair. J’en tremble presque lorsqu’il souffle dessus. Diabolique, il souffle le chaud et le froid. Et il glisse deux doigts sous l’élastique de ma culotte rouge, elle aussi… avant de la tirer le long de mes jambes. Entièrement nue devant lui, je m’offre sans fausse pudeur. Je suis si confiante, avec lui. Je ne crains pas son regard qui brille, qui me met en valeur, en sécurité.

Alors, sa bouche se pose sur mon sexe, comme s’il l’embrassait. Je me raidis, électrifiée. Sa langue s’introduit entre mes lèvres, les caressant l’une après l’autre avant de se perdre dans mes méandres. Il va prendre virilement comme j’en ai envie. Il me dirige et j’aime ça. Je veux qu’il me force à me donner pour mieux m’ouvrir au plaisir.

À cette seconde, je perds tous mes repères. Sa langue m’explore, se perdant dans les replis humides et moites de ma féminité. Et quand il trouve le petit bouton de chair rose, je me liquéfie. C’est comme s’il stimulait tous mes centres nerveux à partir de ce point unique.

Prenant mon jardin secret dans sa bouche, il le suçote, le presse, puis le délaisse avant d’y revenir, encore et encore, en un jeu qui me rend folle. Bientôt, des spasmes grondent au creux de mon ventre. Je sens les cheveux de Jean caresser l’intérieur de mes cuisses. Je sens sa langue en moi, sa salive qui me mouille.

Et la vague grandit, grandit… jusqu’à m’emporter au sommet de la jouissance. Tout mon corps se contracte d’un seul coup, jusqu’à la pointe de mes orteils. Tendue comme un arc, j’atteins le septième ciel tandis qu’une série d’ondes brûlantes, comme des secousses sismiques, résonnent en moi. Poussant un long gémissement, je ferme les yeux, arc-boutée. Et Jean ne me lâche pas, m’emmenant plus loin, toujours loin. Quand j’atterris enfin, je trouve ses yeux brillants qui m’observent.

Je le regarde, les joues rouges, hors d’haleine. Et tout de suite, je tends les bras. Car je ne suis pas encore rassasiée de lui. J’en veux plus, plus ! Son sourire s’agrandit. Se redressant sur le lit, il ôte sa ceinture, son pantalon. Le gentleman pour femmes exigeantes refuse même mon aide pour aller plus vite, saisi par l’urgence. Je l’attends, nue sur le lit, abandonnée, encore moite de plaisir. Et à en croire ses yeux fiévreux, cette vision l’embrase tout entier.

Admirative, je ne peux m’empêcher de détailler son corps : ses jambes minces et musclées, son ventre dur et plat, ses hanches étroites d’homme, ses larges épaules, ses bras athlétiques… et son sexe érigé pour moi. J’avale ma salive avec peine. Et lorsqu’il me rejoint, c’est pour se coller nu contre moi. Corps à corps. Peau à peau. L’escort boy me couvre de son corps musclé, durci par l’envie folle, viscérale, que nous ne formions plus qu’un. J’écarte spontanément les jambes pour qu’il vienne en moi, l’appelant de tous mes vœux.

aime moi mon escort boy

aime moi mon escort boy

Sensation érotique et épanouissement sexuel. Ouvrant le préservatif récupéré dans la table de chevet, mon inconnu l’enfile aussi vite que possible, enivré par mes gémissements de désir. M’asseyant près de lui, je noue les bras autour de sa nuque et l’embrasse, avide. Pressée, c’est moi qui le pousse puis l’allonge sur le matelas. C’est moi qui me juche sur ses reins pour le chevaucher, pour le prendre. À mon tour de l’emmener au paradis dont je descends tout juste. Me dressant sur mes genoux, je m’empale sur lui. Je laisse sa virilité entrer en moi, me remplir tout entière, jusqu’au bout.

L’escort boy pose ses mains sur mes hanches pour me guider, pour m’indiquer le rythme. La tête renversée dans les oreillers, il me regarde bouger au-dessus de lui. Car je me mets à onduler, le laissant entrer et sortir en moi. Lui en profite pour caresser mes courbes, mes seins, jouir de mon corps entier alors que le plaisir se réveille à nouveau au fond de moi. Nos corps bougent en rythme, de plus en plus vite. À chaque poussée, nous montons plus haut, jusqu’à toucher du doigt le ciel.

Et soudain, je le sens qui cède en moi. Ses doigts se crispent sur ma peau au moment où le gigolo sombre, emporté par le plaisir. Un long râle tombe de ses lèvres alors qu’il continue à me regarder droit dans les yeux. Alors, à mon tour, je me laisse emporter par la déferlante. Je ne résiste pas, submergée par la jouissance. Pendant quelques instants, nous ne formons plus qu’un seul être.

Demandez moi ce que vous voulez et vous l’obtiendrez. Si vous ne voulez pas parler alors je vous prendrais comme jamais vous n’avez été prise. Je suis un gentleman dédié à votre plaisir. Ecrivez moi vite pour vivre ces moments dont vous avez besoin. man.jean@yahoo.fr

🎩🎩🎩

Avez-vous envie d’évacuer votre stress pour vous détendre ou bien voulez vous vivre the boyfriend experience ? Voulez-vous le faire en toute sécurité ? Réservez une séance en ma compagnie et découvrez des sensations nouvelles de pure plaisir dans les bras d’un homme et sentez vous jolie, séduisante dans mes bras.

Je ne vous jugerai pas d’avoir envie de câlins, de tendresse et de plaisir sans lendemain. Je sais ce dont vous avez besoin car je connais les femmes et je les aime. Vous avez des limites, je les respecterai. A vous de décider jusqu’où vous souhaitez aller.

Je vous transporterai dans la magie d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Vous oublierez tous vos soucis et pourrez lâcher prise lors d’une expérience unique dans un respect mutuel avec protection.

Sensation érotique et épanouissement sexuel. Offrez vous un service d’accompagnement premium pour profiter de la vie que l’on vit qu’une fois.

Au plaisir de vous faire plaisir, de vous faire rire, de vous divertir. Mais avant tout faisons connaissance autour d’un drink sans engagement et je vous dirai tout ce que vous brûlez de savoir.

Au plaisir de faire votre connaissance. Jean

Tel: +33755186013
Mail: man.jean@yahoo.fr
Website: https://escortboy.org


  • 0
service d'accompagnement avec un escort boy paris

services-2

Category:lâcher-prise,Massage,masseur Tags : 

Le massage érotique est l’une des formes de «préliminaires» les plus luxueuses qui soient. Se préparer à avoir des relations sexuelles – quel que soit le « sexe » pour vous, que ce soit le doigté, l’oral ou la pénétration) ne signifie pas seulement que vous avez à nouveau 18 ans Le massage érotique est le moyen idéal pour se connecter physiquement et émotionnellement, ainsi que pour exciter quelqu’un.

L’expert en massage érotique, Jean, explique comment donner un massage érotique super sexy. Tout ce que vous ferez ensuite dépend entièrement de vous …

Massage tantrique orgasmique - escort boy paris

Massage tantrique orgasmique – escort boy paris

POURQUOI DONNER UN MASSAGE SENSUEL?

« La majorité de notre communication quotidienne est non verbale et le langage corporel joue un rôle énorme dans la façon dont nous communiquons et comprenons les autres », explique Jean. « Il devrait donc être logique que le massage, l’un des types de toucher les plus intimes, soit un bon moyen de communiquer avec votre masseur. Chaque caresse, coup et frottement peut être utilisé pour dire n’importe quoi comme  » j’adore  » ou « J’espère que vous aimez mon massage ».

Ainsi, bien que le massage soit évidemment excellent car il relâche les tensions et soulage la douleur physique, il peut également « aider à débloquer leur esprit – car ils se concentrent moins sur la douleur et le stress qui y est associé », ajoute Jean.

Que vous décidiez d’accorder une attention particulière à leur corps tout entier, ou simplement à leurs mains ou à leur dos, voici ce que vous devrez préparer.

LA BONNE ATMOSPHÈRE

Vous n’avez pas besoin d’un immense appartement ou d’une chambre d’amis pour faire un massage érotique, tant que l’espace que vous avez est agréable et détendu (et confortable). Que vous envisagiez de masser votre partenaire dans votre chambre ou votre salon, tant que vous détendez l’atmosphère, vous êtes prêt à partir.

« Pour aider à créer l’ambiance je vais commencer par réchauffer la pièce », suggère Jean. Comme ma partenaire va probablement être nue (ou au moins semi-nu), je dois m’assurer que l’environnement est aussi confortable que possible.

Éclairage. « Je vais également atténuer les lumières ou allumer des bougies. Un éclairage sévère peut être une distraction inconfortable pendant le massage, alors j’apporte un peu de romantisme avec des bougies. »

ACCESSOIRES DONT JE VAIS AVOIR BESOIN

« L’un des accessoires les plus importants de mon massage est une huile ou une lotion glissante qui laissera mes mains glisser sur votre corps et laissera votre peau douce et nourrie », dit-it. Je peux utiliser de l’huile de massage normal, mais je préfère utiliser une huile de massage comestible, afin de pouvoir entrer en contact avec des zones plus intimes et délicates du corps.

❤️❤️❤️

Voulez-vous un massage érotique sensuel du corps et une expérience de plaisir total avec un professionnel qui vous transportera dans la magie d’un monde intemporel en toute discrétion et sécurité. Exprimez tous vos désirs et plongez-vous dans le plaisir d’une expérience unique dans un respect mutuel avec protection.

Au plaisir de vous faire plaisir. Mais avant tout, apprenons un verre sans engagement et je vais vous dire tout ce que vous brûlez de savoir. Contactez-moi: man.jean@yahoo.fr ou +33 (0) 755186013

https://escortboy.org

N ° 1 à Paris. Profitez de la meilleure expérience de plaisir avec un professionnel pour les femmes ou les couples exigeants.

 


Agenda

mars 2024
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Recherche

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com