Journal intime d’un escort-boy gentleman pour femmes en manque de plaisir

  • 0
Journal intime dun escort boy gentleman pour femmes en manque de plaisir

Journal intime d’un escort-boy gentleman pour femmes en manque de plaisir

Category:escort boy,Experience,Femmes,lâcher-prise Tags : 

Françoise posa son soutien-gorge en dentelle rose sur la table basse et jeta un coup d’œil à la chambre de l’hotel où elle rencontrait son escort boy. Elle était décorée de façon minimaliste, avec deux tableaux sur les murs blancs, une grande télé et un lit très fonctionnel. La jeune femme fut étonnée par sa propreté.

Les stores sur les fenêtres étaient presque entièrement baissés et plongeaient ainsi la pièce dans une semi-obscurité reposante. Françoise pouvait entendre le bruit des innombrables voitures roulant sur le Boulevard à l’extérieur.

Son escort boy lui demanda de s’asseoir. Elle s’exécuta timidement. C’était la première fois qu’elle faisait ça, et elle n’était pas très sûre d’elle. Pourtant, Françoise était une femme de caractère, d’habitude. Grande et élancée, c’était une jolie trentenaire d’origine américaine aux longs cheveux noirs frisés et au teint mat. Une grande force émanait d’elle, et ses yeux perçants pétillaient d’intelligence.

Les seins nus dans cette chambre de motel, elle se sentait fragile et vulnérable. Mais son envie de sexe était plus fort qu’elle. Son escort boy s’assit sur une chaise en osier et croisa les jambes. Jean l’avait retrouvé au bar de l’hôtel et l’avait abordée avec un large sourire. Grand et large d’épaules, Jean avait des cheveux brun foncé coupés court. Jean portait des Ray-Ban métallique qu’il n’avait pas retirées en entrant dans la chambre. Son polo bleu marine et son pantalon beige lui donnaient un côté à la fois sportif et élégant. Jean lui faisait penser à Paul Newman.

Elle se demanda pourquoi un aussi bel homme avait besoin de faire le gigolo. L’homme lui demanda de retirer son short et son string, et de se toucher devant lui. Jean voulait la regarder faire. Elle baissa les yeux et hésita un instant. Elle ne s’était jamais masturbée devant un homme. Pourtant, Jean fallait qu’elle lui obéisse. Elle retira son short en jean ultra court et son string en dentelle noire, puis croisa les jambes pour dissimuler son sexe dans un dernier élan de pudeur.

Le gigolo pencha la tête sur le côté. Elle ne pouvait pas voir ses yeux à travers ses lunettes de soleil. Jean lui demanda d’écarter les cuisses. Jean voulait voir sa petite chatte. Lentement, elle décroisa ses jambes, révélant ainsi son joli sexe. Malgré son embarras, Françoise dût se rendre à l’évidence: Elle mouillait.

Elle leva la main, comme au ralenti, puis la fit glisser sur les lèvres de son sexe et sur son jardin secret. Elle avait l’impression de vivre un rêve, comme si ce qu’elle faisait n’était pas vrai, comme si elle existait maintenant dans une réalité parallèle. Françoise gémit tout en penchant la tête en arrière.  Puis elle continua à masser sa chatte trempée et émoustillée. Elle n’avait jamais ressenti une telle excitation auparavant. Elle se sentait à la fois humiliée, et pleine de désir.

Elle le regarda un instant en silence, puis porta ses doigts à sa bouche et les lécha. Elle sentit son propre goût à la fois doux et amer sur sa langue. Elle fit ce qu’il dit et fixa ses yeux sur le plafond blanc. Pendant ce temps, elle pouvait entendre Le gigolo trifouiller dans sa sacoche. Ensuite, Jean s’approcha d’elle, et elle gémit lorsqu’il appliqua de la mousse à raser sur sa jolie chatte.

Soudain, elle sentit la lame glaciale d’un rasoir glisser le long de son pubis. Légèrement apeurée, elle frissonna aussi de plaisir. Lentement, Jean se mit à la raser de façon très sensuelle, avec beaucoup de douceur. La lame allait de haut en bas, caressant sa jeune chatte de façon exquise.

Françoise frissonna en entendant ces mots crûs qui l’émoustillaient tant. D’habitude, c’était elle qui parlait franchement aux hommes, les effrayant même parfois. C’était la première fois qu’elle se sentait dominée à ce point par l’un d’entre eux. Une fois son travail terminé, l’homme essuya son pubis totalement rasé avec une compresse d’eau tiède, puis déposa un baiser sur sa chatte frémissante.

Françoise mouillait comme jamais. Elle sentit que le gigolo appliquait maintenant une matière onctueuse et tiède sur sa grotte secrète. Elle releva rapidement la tête pour voir de quoi Jean s’agissait : C’était du Nutella. Une fois qu’il eut fini, Le gigolo déposa le pot sur la table de chevet près du lit, s’allongea sur le ventre et saisit les cuisses de la jeune femme pour les écarter.

Françoise sentit sa langue chaude et humide lécher minutieusement le Nutella qui recouvrait sa chatte. Elle poussa un petit cri et se mordit la lèvre inférieure. Son escort boy s’occupait du moindre recoin de son intimité, et chaque coup de langue manquait de la faire défaillir.

Il se mit à sucer les lèvres de son sexe, lentement, comme s’il s’était agi du meilleur dessert du monde, puis Jean glissa son index dans la moiteur de sa grotte secrète tout en suçant son pistil d’amour. Françoise glapit et agrippa les cheveux courts de Son escort boy. Jamais aucun homme ne l’avait léchée aussi bien, et la double sensation de sa langue sur sa chatte et de son index dans sa grotte secrète l’envoyait au 7e ciel.

Il arrêta soudain de la lécher, puis retira ses vêtements. Elle se demanda qui était cet homme mystérieux, et quel était son passé. Etrangement, elle avait l’impression de déjà l’avoir connu. Et puis Jean s’allongea doucement sur elle, faisant glisser sa queue en érection sur son pubis et sa chatte trempée. Jean l’embrassa doucement, enroulant sa langue autour de la sienne et suçant sa lèvre inférieure comme une friandise. Jean continua à frotter doucement sa queue contre sa grotte secrète pendant plusieurs minutes, retardant de façon délicieusement cruelle le moment où Jean entrerait en elle pour la satisfaire.

Françoise n’en pouvait plus. Elle avait envie de son sexe en elle, elle avait envie qu’il la prenne comme une petite catin… Toute sa vie, elle avait dû servir son mari. Pour la première fois, elle prenait du plaisir. Elle allait en profiter jusqu’à la dernière goutte.

Sa queue trouva enfin le chemin de sa grotte secrète. Jean entra en elle lentement, très lentement, en écartant progressivement ses petites lèvres humides pour s’enfoncer dans sa grotte secrète brûlante. Le pénis de l’homme était doux, et elle n’avait pas fait l’amour depuis un certain temps.

Françoise ressentait un plaisir merveilleux, et le fait de ne pas connaître le nom ou l’identité de son escort boy l’excitait terriblement. Jean se mit à aller et venir en elle, en prenant son temps. C’était un amant très doux, pas comme les autres hommes qu’elle avait connus auparavant. Jean prenait le temps de l’embrasser, et déposait de doux baiser sur son cou tout en malaxant ses seins gonflés par le désir.

Elle était tellement trempée qu’il glissait en elle comme dans du beurre maintenant. Ivre de plaisir, elle se raidit et lui montra le blanc de ses yeux. Elle le tutoyait maintenant. Jean plongea ses yeux dans les siens, accéléra légèrement le rythme, puis saisit ses poignets et les plaqua au-dessus de sa tête. Elle se sentait totalement offerte à son désir ; elle ne pouvait rien faire pour se défendre. Jean allait et venait de plus en plus vite dans sa grotte secrète, et elle sentit qu’elle allait jouir très rapidement.

Le gigolo sourit et acquiesça avec un signe de la tête. Son visage était radieux. C’était le visage d’un homme sûr de son désir et de sa masculinité. Jean la baisait sans ménagement maintenant, s’enfonçant violemment dans son intimité chaude et moite. Leurs corps en sueur glissaient l’un contre l’autre, et elle adorait la façon qu’avait son sexe de la remplir totalement. Le gigolo saisit ses jolies fesses pour la pénétrer encore plus profondément, puis Jean suça ses seins avec avidité.

Le gigolo poussa un cri, et Françoise sentit sa queue frémir dans son intimité ce qui la fit jouir de toutes ses forces. Elle n’avait jamais autant aimé le corps d’un homme. Cet orgasme était une véritable révélation, un cataclysme qui changerait sa vie pour toujours. Le monde à l’extérieur disparut soudain. Son univers se résumait à cette chambre d’hotel, et à cet amant incroyable.

Elle n’avait jamais imaginé qu’un tel plaisir était possible. Epuisé par l’effort, l’homme retomba sur elle, puis Jean l’embrassa tendrement en caressant ses beaux cheveux. Elle le regarda pensivement, comme pour le remercier des yeux.

🎩🎩🎩

Avez-vous envie d’évacuer votre stress pour vous détendre ou bien voulez vous vivre the boyfriend experience ? Voulez-vous le faire en toute sécurité ? Réservez une séance en ma compagnie et découvrez des sensations nouvelles de pure plaisir dans les bras d’un homme et sentez vous jolie, séduisante dans mes bras.

Je ne vous jugerai pas d’avoir envie de calins, de tendresse et de plaisir sans lendemain. Je sais ce dont vous avez besoin car je connaîs les femmes et je les aime. Vous avez des limites, je les respecterai. A vous de décider jusqu’où vous souhaitez aller.

Je vous transporterai dans la magie d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Vous oublierez tous vos soucis et pourrez lâcher prise lors d’une expérience unique dans un respect mutuel avec protection.

Offrez vous un service d’accompagnement premium pour profiter de la vie que l’on vit qu’une fois.

Au plaisir de vous faire plaisir, de vous faire rire, de vous divertir. Mais avant tout faisons connaissance autour d’un drink sans engagement et je vous dirai tout ce que vous brûlez de savoir.

Au plaisir de faire votre connaissance. Jean

Tel: +33755186013
Mail: man.jean@yahoo.fr
Website: https://escortboy.org

 


Agenda

mars 2024
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Recherche

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com