Tag Archives: hetero

  • 0
Permis de donner des orgasmes

Permis de donner des orgasmes

Category:Accompagnateur,escort boy,orgasme Tags : 

Madame voulait un gentleman avec le permis de donner des orgasmes. L’escort boy et sa compagne n’eurent que quelques minutes à marcher pour rejoindre l’adresse de Madame ; elle habitait un appartement dans les beaux quartiers parisien. Tout y était arrangé avec un goût et élégance. 

Madame le guida avec douceur et amusement, lui offrit encore un verre de champagne, puis leur baiser reprit. Le meilleur escort boy de France. C’est ainsi qu’il avait été recommandé à la dame par sa meilleure amie, de toute évidence satisfaite de ses prestations d’accompagnateur pour femmes exigeantes. 

Le meilleur escort boy de France

Le meilleur escort boy de France

En ce moment, elle avait surtout le sentiment qu’il était le plus charmant des hommes et qu’elle était attirée par ce gentleman inconnu mais extrêmement attirant, elle ne savait vraiment pas pourquoi. 

Madame ne le connaissait pas encore intimement, mais elle avait envie de lui. Jean était sûr de lui, habile à occuper tout l’espace dès qu’il entrait dans une pièce. Une virilité et un charisme à couper le souffle. Une sorte de James Bond du plaisir féminin avec le permis de donner des orgasmes aux femmes.

Elle le dévorait des yeux à la dérobée, dès qu’il se détournait un peu, et quand son escort boy reportait son attention sur elle, elle baissait les paupières, émue et conquise. 

Madame lui ouvrit ses lèvres, dans un de ces moments aux paupières fermées, où elle sentait la terre s’ouvrir sous elle et tout l’enfer rougeoyer de sa chaleur dévorante, prêt à l’engloutir. Son escort boy entreprit un ballet avec sa langue, doux et délicat, presque une conversation, et elle se sentit chuter. C’était à la fois vertigineux et merveilleux. Ils volaient ensemble, dans une trajectoire parfaite. Elle se serra contre lui et resta silencieuse quelques secondes.

Son regard vint se plonger, direct et suppliant, dans le beau regard sombre de son cavalier, et Son escort boy commença à la déshabiller doucement, en l’entraînant jusqu’à la chambre sans la lâcher un instant. C’était comme une valse qui traversait ses appartements sans s’arrêter à aucun seuil, aucun détail.

Ils avaient oublié où ils étaient. Ils avaient même oublié ce qu’ils étaient; il ne restait plus qu’une information importante à leurs yeux, ce qu’ils faisaient. Le désir avait pris le pas sur toutes les autres considérations.

Il y avait quelque chose de tellement intense, tellement fébrile, dans le regard de Jean et dans le moindre de ses gestes, que Madame était sûre d’une chose : elle allait vivre les ébats les plus affolants, les plus inoubliables de toute sa vie.

Elle qui était si altruiste, sans cesse tournée vers les autres et le bien qu’elle pouvait apporter dans leur monde, elle était comblée de pouvoir enfin se faire plaisir. L’exemple de Jean, ce parfait hédoniste qui semblait si heureux de sa propre moral de gentleman au service du plaisir des femmes, l’entraînait à se laisser aller, à penser à ses propres sens, et à l’envie d’être satisfaite. Elle était totalement en accord avec sa propre chute, et ne cherchait absolument pas à la freiner.

Au contraire, ce fut elle qui initia leur rapport. Elle se laissa glisser entre les jambes de son amant, lorsqu’elle commençait à apparaître complètement nue, uniquement couverte de sa petite culotte blanche qui devenait transparente tandis que la tension montait, car elle ne portait pas de soutien gorge. Ses seins entourèrent le membre tendu qui dépassait du pantalon ouvert.

L’escort boy en avait le souffle coupé. Elle était si directe et entreprenante, si chaude et séduisante, et pourtant si innocente dans ce qu’elle lui offrait. Elle visait le plus haut bonheur possible, pour lui comme pour elle, dans un don total. Madame n’avait jamais eu des relations avec un homme comme lui, et Madame avait l’impression de découvrir le sexe.

Madame avait l'impression de découvrir le sexe

Madame avait l’impression de découvrir le sexe

En regardant sa virilité disparaître entre ses seins magnifiques, qu’elle rapprochait à pleines mains pour l’ensevelir d’un doux étau charnel, il se sentit partir. Il dut retenir l’afflux de son plaisir pour ne pas jouir sur le champ au milieu de cette poitrine généreuse, et remplir le décolleté de Madame de son élixir. Son escort boy se mordait la lèvre pour reprendre le contrôle en grand professionnel de l’amour.

Tout à coup Madame roula sur le côté et se coucha sur le ventre, en écartant gracieusement ses cuisses pour l’inciter à venir sur elle. Sa petite moue disait : je veux du plaisir. Jean enfila un bout de latex et grimpa sur elle d’un bond en lui arrachant presque sa petite culotte, trempée par l’envie. En s’enfonçant en elle, il eut l’impression de plonger dans un océan bouillonnant, un véritable cocon de chaleur qui faisait palpiter sa queue tendue à l’extrême.

Jean voulait qu’elle connaisse un orgasme sublime. Son escort boy se promit qu’il allait la contenter longuement pour qu’elle atteigne le sommet ; et il pénétra le corps étendu tandis qu’elle l’appelait à grands cris. Ses coups de reins étaient lents et faisaient monter la belle doucement étape par étape vers des sensations encore inconnues de sa vie de femme.

Madame gémissait d’une voix sourde, agrippée à l’oreiller qu’elle serrait de toutes ses forces contre son visage. Puis son corps est parti, ses yeux ont perdu la vue. A travers la brume de l’orgasme, Jean la regardait, comme s’il n’avait jamais rien vu de plus beau, il aimait tellement les voir jouir devant lui ; son escort boy posa la main sur le dos incurvé de la belle, et le caressa tendrement, en s’étendant contre elle pour l’enlacer.

Dans un baiser au creux de son cou, son escort boy murmura d’une voix sourde : « Tu es adorable… délicieuse… parfaite. » Il ne jouait pas, en ce moment, il ne mentait pas, il n’exagérait même pas. Il avait envie de le dire, et il ne se gênait pas pour le faire, voilà tout car il avait le permis de donner des orgasmes aux femmes.

Presque étourdi par la puissance de l'orgasme

Presque étourdi par la puissance de l’orgasme

Presque étourdi par la puissance de l’orgasme, elle ferma les yeux, alors que  la main du gentleman se frayait déjà un chemin au dessous du ventre de Madame, contre le matelas, rampant comme un serpent. 

Jean lui caressa délicatement le nombril au passage, éveillant un petit rire sous ses chatouilles, puis enfonça ses doigts jusqu’au clitoris plaqué contre le tissu.

Lentement, très lentement, ses hanches se remirent en mouvement. Madame mordait maintenant l’oreiller pour ne pas hurler de plaisir, prise entre ces deux stimulations lentes et ciblées.

Les doigts de son escort boy jouaient sur son système nerveux une symphonie de plaisir de plus en plus agréable, qui lui faisait perdre la tête. Dans son ventre, sa verge encore dure promenait son extrémité sur tous ses poings de plaisir, en glissant dans sa fontaine abondante qui coulait hors d’elle, entre ses cuisses largement écartées.

Elle se sentait partir de nouveau, tout son corps se contractait par vagues successives, et empêchait le membre en elle de débander. Elle commençait à céder. Les moindres barrières de son esprit craquaient les unes après les autres. Elle s’accrocha au bras de son escort boy pour l’immobiliser, et commença à remuer son bassin pour se frotter contre cette main délicieuse qui avait fait grimper ses sensations à l’infini ; et elle atteignit à son tour une nouvelle jouissance solaire.

Dans un dernier soupir d’extase totale, elle se laissa aller sur le lit, blottie contre l’homme qui l’enlaçait par derrière. L’escort boy lui caressa doucement les seins jusqu’à ce qu’elle se retourne vers lui en souriant, incrédule devant une telle première fois.

« Vous savez vous occuper des dames, Monsieur Jean. »

« Oui, j’ai le permis de donner des orgasmes. »

😘😘😘

Voulez-vous un gentleman avec le permis de donner des orgasmes ? Et mourir de plaisir en toute sécurité et avec protection.

Voyagez dans les contrées inconnues de votre plaisir et ouvrez la porte au bienfait de l’hédonisme. Goûtez à la fantaisie des ébats sensuels,  des jeux érotiques nouveaux en toute sécurité.

Une soirée unique pour jouer avec l’imaginaire de vos fantasmes les plus fous. Du désir au plaisir, du premier spasme à l’orgasme, de la pudeur à la fureur… Un orgasme pour la femme qui est en vous, corporelle et sensorielle à partager dans un cadre agréable et convivial. Cela vous tente ?

Laissez moi pénétrer vos désirs sexuels inassouvis ? Je suis là, gentilhomme épicurien pour vous transporter dans la magie d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Vous oublierez tous vos soucis et pourrez lâcher prise lors d’une expérience de divertissement unique dans un respect mutuel avec protection.

Avez vous besoin d’un traitement d’amour pour renaitre ? Osez un voyage érotique ou une invitation à l’amour avec un gentleman qui répondra à vos besoins de divertissement pour femme adulte, selon vos conditions et rendra votre voyage agréable inoubliable, une expérience visuelle et sensuelle pour vous faire plaisir.

Veuillez vous renseigner en contactant simplement par appel ou message.

Au plaisir de faire votre connaissance. Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org/fr/rendez-vous/


  • 0
Une douche ensemble

La puissance sensuelle érotique

Category:Accompagnateur,escort homme,gigolo Tags : 

Qu’est-ce donc que la puissance sensuelle érotique pour un gentleman ? En d’autres termes, à quoi le gentleman puissant se reconnaît-il ? Le gentleman puissant se reconnaît à son aptitude à déterminer la complète satisfaction de sa partenaire dans l’étreinte profonde, aptitude qui implique évidemment, comme condition fondamentale, une turgescence suffisante et suffisamment durable de sa virilité.

C’est à la régularité et à l’intensité de la jouissance féminine, autant sinon plus encore, qu’à la régularité et à l’intensité de sa propre jouissance que l’homme peut mesurer sa puissance sexuelle. Cependant pour la femme, ce n’est nullement la fréquence ou la fougue de ses étreintes qui vont lui permettre de trouver le plaisir.

C’est plutôt la capacité du gentleman de lui procurer toute la volupté qui graduellement, lentement et délicatement vont l’amener à ressentir une excitation sexuelle. La puissance sensuelle érotique du gentleman sera alors liée à sa capacité à s’adapter à la femme qu’il rencontre.

***

Ce soir là, Il faisait encore nuit et les flammes dans la cheminée réchauffaient son corps transi de froid. Vêtue d’une fine chemise révélant plus qu’elle ne cachait ses formes, elle était étendue à même le sol sur un tapis épais. Somnolente, elle eut néanmoins conscience d’une caresse sur ses cuisses nues.

Madame prit alors conscience de la puissance sensuelle érotique de son gentleman. Jean la fixait avec un sourire amusé. Le voir la détailler de la sorte lui plaisait infiniment. La regard de mâle qui se peignit sur le visage de Jean n’échappa pas à Madame qui rougit comme une adolescente.

Un gentleman rien que pour vous

Un gentleman rien que pour vous

Le gentleman pour femmes exigeantes laissa courir ses doigts sur son corps, suivant le contour de ses tétons érigés. Elle adorait cette douce torture qu’il lui infligeait la menant vers d’autres pensées lubriques ô combien moins terre à terre. Et elle adorait cela.

Durant un long moment, il ne fut plus question de conversation. Savourant la sensation de la langue chaude de Jean titillant alternativement ses tétons, elle se contenta de gémir de plaisir, surtout lorsqu’il pinça la pointe d’un mamelon sans lâcher celui qu’il avait en bouche. Elle caressait distraitement ses cheveux en soulevant son bassin malgré elle.

Un peu confuse, la femme se rendit compte qu’elle se cambrait sous ses caresses sans chercher à dissimuler à quel point elle aimait ce qu’il lui faisait. Son gigolo caressait maintenant ses fesses d’un geste tendre, allant parfois entre ses cuisses pour frôler son sexe trempé de désir, grognant plus fort encore son envie d’elle. Il montrait à cette instant la puissance sensuelle érotique de son expérience des femmes et leurs besoins.

Madame se troubla en constatant qu’elle était tellement excitée qu’elle avait envie de choses qu’elle n’aurait jamais osé faire même dans ses fantasmes les plus tabous.

Son amant se redressa pour mieux la caresser. Ça l’excitait au plus haut point. Son gigolo glissa ses doigts dans sa petite chatte mouillée, les fit tourner autour de ton jardin secret dans le but de la faire jouir.

Son gigolo aimait la faire jouir avec ses doigts. Elle gémit lorsqu’il écarta la ficelle de son string pour se frayer un passage jusqu’à sa fente brûlante.

Tout est possible selon votre bon plaisir

Tout est possible selon votre bon plaisir

Elle se tourna un peu pour le laisser glisser sa langue. Ce plaisir plus intense encore lui arracha un gémissement. Sa langue était entre ses cuisses et la léchait partout, l’aspirait, la mordillait.

Son gigolo l’aida à se relever et à prendre appui contre le mur. Il s’agenouilla aussitôt entre ses jambes, les lui écarta pour y prendre place et commença à mordiller sa chair tout en la débarrassant du string devenu plus gênant qu’autre chose. Jean sépara les deux fesses rondes pour mieux offrir ses trésors à son regard d’escort boy.

Elle n’a pas besoin de lui dire quoi que ce soit pour qu’il vienne la lécher quelques instants avant d’enfiler sa virilité toute raide et violette dans son sexe, lequel l’accueille avec avidité.

Un râle de plaisir emplit la pièce quand Madame perçut enfin la langue de Jean au creux de son intimité. Son escort boy maintint son intimité ouverte avec ses pouces et la lapa comme si ses fluides étaient du sucre liquide.

Haletante et gémissante tout en se tortillant sous les assauts dévastateurs, Madame sentit l’orgasme poindre avec une rapidité fulgurante. Jean dut le percevoir aussi, car c’est le moment qu’il choisit pour la pénétrer de deux doigts sans cesser de la lécher.

Lorsqu’elle cria, tordue de plaisir en se cambrant comme une possédée, Jean accéléra encore le rythme de ses doigts, provoquant une autre salve de plaisir. Puis il ralentit ses va-et-vient, quitta la moiteur envoûtante de son sexe et embrassa sa croupe. Son escort boy caressa tendrement ses hanches pendant qu’elle reprenait son souffle.

Jean se redressa lentement derrière elle et la maintint par la taille. Sans bouger. Elle avait le front collé au mur et tremblait encore un peu. Jean lui mordilla doucement le cou avant d’embrasser son épaule.

Son escort boy l’encercla dans ses bras et l’éloigna du mur pour la ramener vers lui. Lui soulevant le menton de son index, il fondit son regard dans le sien.

Jean reprit ses savantes caresses tout en insérant l’un de ses genoux entre les cuisses de la dame, l’obligeant ainsi à les écarter.

Osez les plaisirs défendus

Osez les plaisirs défendus

Madame haleta en sentant les doigts de Jean la caresser alors qu’il continuait à torturer ses seins devenus hypersensibles. Elle était sur le point de le supplier de la pénétrer quand il abandonna sa poitrine pour descendre plus bas. Les mains de Jean retracèrent la courbe des hanches de Madame.

D’une poigne ferme, Jean lui saisit les genoux et lui ouvrit largement les jambes, il enfila un bout de latex avant de plonger son membre dans ses délices parfumés. Jamais elle n’avait connu d’amant qui agisse avec une telle efficacité.

Son organe passait et repassait le long des reliefs de son intimité, visitant chaque ourlet, chaque pli et repli dans un sulfureux concert de gémissements.

Sa virilité toute raide coulissait à toute allure dan la féminité de la femme et il ne tarde pas à râler comme un animal en rut. Alors, il lui enfila toute la longueur de sa tige bandée dans sa féminité totalement ouverte à la puissance sensuelle érotique de son escort boy.

Elle avait une envie furieuse de se faire prendre par cet homme, de sentir la virilité bien gonflée de Jean exploser son jardin secret. Ce dernier avait besoin de lui pour se libérer d’un stress trop longtemps accumulé.

Jean s’enfonce en elle à grands coups de reins. Madame se sent défaillir sous les coups redoublés du membre de Jean qui écartèle sa grotte secrète et qui vient frapper le fond de son jardin secret liquéfié, plein de cyprine.

Elle se liquéfie. Littéralement. Elle sent monter au creux de ses reins les premiers frissons annonciateurs du plaisir. Elle est comme en transe, solidement pénétrée par le sexe de son amant.

Romantiquement votre

Romantiquement votre

Jean la possédait violemment, durement, sans répit. Ses mains lui serraient les épaules, l’attirant, la faisant glisser le long de son membre exigeant.

Son escort boy a empoigné ses seins, qu’il a écrasés, les agrippant comme pour les aplatir. Comme des animaux, ils ont sué, gémi, haleté, comme s’il ne pouvait en être autrement, ils ont joui ensemble, conscients de l’intensité intolérable de leurs plaisirs décuplée par la puissance sensuelle érotique de Jean.

C’est à ce moment-là qu’elle a ressenti un flot d’élixir féminin jaillir de son sexe jusqu’à couler sur ses cuisses. Le plaisir lui a traversé tout le corps et elle n’a pu retenir un cri.

C’est le souffle court qu’ils se sont blottis, silencieux, l’un contre l’autre durant un long moment. Elle était bouleversée et épuisée mais heureuse du plaisir qu’ils venaient de prendre.

***

 

A votre tour de me contacter pour vivre une expérience de sensualité et de plaisir dont vous garderez le souvenir toute votre vie. N’hésitez pas à me parler de ce qui vous manque. Je suis le gentleman pour rencontres excitantes à votre écoute et je saurais vous conseiller pour faire le meilleur choix et vous orienter.

Contactez moi par email à man.jean@yahoo.fr ou par telephone/SMS pour faire connaissance et en savoir plus sur comment je peux vous aider. Au plaisir de vous connaitre. Jean

Au plaisir de vous séduire, de vous faire rire, de vous divertir, de vous masser. Mais avant tout faisons connaissance autour d’un drink sans engagement et je vous dirai tout ce que vous brulez de savoir.

Réservez un massage sensuel au plus vite car vous le valez bien.

Au plaisir de vous offrir ce massage. Jean

TEL/SMS/WHATSAPP: +33755186013
Mail: man.jean@yahoo.fr
website: https://escortboy.org


  • 0
Le rêve américain avec un escort boy parisien

Adopte un mec gentleman pour femmes

Category:escort boy,escort homme,escort masculin,Escorting Tags : 

Allongée sur le lit défait, nue sous ta robe, tes jambes reposant sur moi assis tout près de ton gentleman. Très lentement, tu déplaces d’abord une jambe derrière moi et du bout du pied, caresse mon dos, remonte jusqu’à mes cheveux dans des va-et-vient lents, appuyés. Puis, l’autre pied se met en mouvements, m’enveloppant de tes jambes. Elle adopte un mec gentleman pour femmes.

Je suis prisonnier de tes jambes. Une fraction de seconde, mes yeux d’escort boy se posent sur l’entrebâillement de tes cuisses qui s’ouvrent et se referment en mouvements capricieux. Tu croises mon regard de gigolo. Je te souris.

Tu éprouves un sentiment de totale liberté, découvrant que c’est peut-être la première fois que tu joues de tes jambes en tout abandon, dévoilant à mon regard, ta fente humide. tu appuies par moments ton pied sur mon sexe érigé sous la toile de mon pantalon.

Vous avez envie de tendresse

Vous avez envie de tendresse

Tout en poursuivant ce jeu, tu observes avec gourmandise mon regard aller de tes yeux à ta fente de plus en plus ouverte, ne me laissant que quelques secondes de cette vision si intime pour mieux te faire désirer. Pour jouer avec la montée du plaisir.

Mes doigts d’homme de compagnie glissent sur ta peau, écartent à peine tes chairs pour frôler ton clitoris qui se cache dans les replis de ton jardin secret. Tu attends avec frémissement le moment où mes doigts iront plus loin, pour t’écarter la chatte et caresser ton clitoris. Le plaisir monte en toi par vagues récurrentes, un plaisir troublant.

Maintenant, largement déployée, mes doigts caressent ta fente. De ton pied, tu pousses ma main vers ton fond, là où la sève brûlante repose. À ce contact, tu frémis, ton regard se trouble. Tu en profites pour poser ton pied sur mon sexe bandé, appuyant sur la chair cachée. Tu te laisses aller aux premiers soupirs, aux premières plaintes, le regard soudé dans mes yeux sombres. Puis, après, tes pieds se referment autour de mon visage, sur ma nuque que tu abaisses jusqu’à ton ventre.

Quand je comprend ce que tu attends de moi, je baisse mon visage de gentilhomme libertin sur ta fente ouverte et y poses mes lèvres. C’est elles qui doucement font ondoyer ton ventre, frottant le pistil de ta fleur sur ma bouche. Une langue adroite lèche ton bouton. Une plainte s’échappe de ta gorge, tu appuies ma caresse et je me mets à te lécher vigoureusement. Tu bouges ton ventre pour échapper quelques instants à la force de mes lèvres puis tu t’abandonnes à la brûlure qui irradie ta fente. Tu guides ainsi les mouvements lents ou appuyés de ma langue, et tes gémissements deviennent plus profonds.

Tu aimes savoir et sentir mes lèvres sur ton intimité. Tu sais que je te désires, que je bande dur ; tout à l’heure, moi aussi tu me suceras, j’enfoncerai ma queue jusqu’au fond de ta gorge, puis je te baiserais. Tu as tellement envie de m’avoir dans ton ventre, tu sais qu’elle est grosse, tellement dure et qu’elle va te remplir. Adopte un mec gentleman pour femmes.

Tu es si mouillée, toute gonflée, que ton vagin te brûlera. Tu veux aussi que j’explore ton côté obscur, que je fouille cette entrée si étroite. Tu aimes mes doigts sur toi, tu aimes mes yeux sur toi, ces échanges de regards troubles, qui disent ton plaisir et le mien.

Tu veux que je te donne ma virilité, que je te caresse avec, que je l’enfouisse dans ta bouche, tu veux me branler, me lècher doucement, c’est si bon !

C’est du désir à l’état pur. Cela te procure une telle extase mentale qu’elle fait bouillonner ton sang dans ta tête. Tu regardes mon membre dressé pour toi.

Tu ne sais pas dans quelle dimension tu te trouves et où je veux t’entraîner. Tout ton être se tend à l’extrème. Une faim d’absolu. Et dans cette intensité exacerbée où ton corps et ton âme sont livrés au dérèglement des sens, à l’ébranlement de ton être, à ce dépassement de toi que tu as toujours recherché pour atteindre ce domaine obscur et qui te transcende. Tu veux que je t’entraîne avec ma langue experte qui excite ton clitoris pour te faire chavirer de plaisir. Adopte un mec gentleman pour femmes.

Tu pivotes sur ton corps, enserre ma tête entre tes cuisses pour atteindre de ta bouche ma verge palpitante, veloutée comme un pétale de rose. Tu refermes les doigts sur mon membre, tes lèvres s’ouvrent sur mon gland pour l’engloutir. Tu mets toute ton âme dans tes caresses, tu leur donnes cette extrême douceur qu’une langue baveuse, chaude et active procure comme plaisir. Tu m’entends gémir. tu sens ma queue vibrer. Se tendre encore plus. Tu aimes ça.

Au bout d’un long moment où nos corps se gorgent du plaisir procuré par nos lèvres, tu te détaches de ma verge. Tes jambes desserrent l’étreinte de mon visage.

Tu glisses ton corps à ma perpendiculaire, tu approches ta fente de ma barre de fer dressée et l’emballe dans un bout de latex puis tu l’enfouis doucement dans ton antre brûlante. Tu gémis, je m’enfonces au plus profond dans cette mer salée, si chaude, qui engloutit mon sexe et me fait perdre pied. Tu repousses ma queue au bord de tes lèvres, tu te laisses pénétrer à peine afin de retarder ta jouissance. J’alterne des mouvements brusques et profonds à ceux plus lents, restant à l’orée de ton jardin secret.

Tu gémis de plus en plus fort, de plus en plus vite, savoure dans la moindre parcelle de ton corps ébloui le plaisir qui t’irradie et te fait suffoquer. Puis je me retire, je m’assois entre tes cuisses largement écartées. Je vois et regarde ton sexe déployé comme une fleur écarlate, luisante de sève, ton clitoris gonflé de plaisir, ton vagin ouvert comme un gouffre sans fin.

Tu croises tes jambes sous toi. Je te prends par les hanches et descends mon corps d’escort boy jusqu’à ton sexe. Cette position me donne encore plus d’ampleur et de vigueur. Tu le guides de ta main vers ta vulve, tu t’enfonces doucement. Elle tremble, abandonnée à toi dans tes mouvements d’enfoncement. Je scrute ton visage révulsé, ta bouche ouverte. La jouissance monte en toi, l’orgasme te fracasse et se propage dans tout ton corps.

Tes spasmes resserrent ma verge de dandy du plaisir et la noient. Les bras en croix, offerte comme jamais, le visage renversé, les yeux clos, tu soupires comme une damnée, transfigurée par l’extase qui envahit tout ton être. Un feu ardent te consume, te disloque, te liquéfie. Moi aussi je jouis cognant mon phallus d’escort boy dans ton ventre brûlant. Des râles s’échappent de nos lèvres comme une lente litanie, psalmodiant des mots de plaisir. Adopte un mec gentleman pour femmes.

♥️♥️♥️

Voulez vous vous sentir femme ? Dans un moment de pure sensualité, dans les bras d’un gentleman expert de l’accompagnement sur-mesure. Pourquoi vous privez vous de prendre du plaisir en compagnie d’un homme du monde qui vous traitera avec tout le respect que vous méritez et ne vous jugera pas d’avoir envie de tendresse et de plaisir sans lendemain. Adoptez un mec gentleman pour femmes.

Laissez moi vous transporter dans la magie érotique d’une soirée ou d’une nuit hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Vous oublierez tous vos soucis et pourrez lâcher prise lors d’une expérience de divertissement pour adulte unique dans un respect mutuel avec protection.

Au plaisir de vous séduire, de vous faire rire, de vous divertir. Mais avant tout faisons connaissance autour d’un drink sans engagement et je vous dirai tout ce que vous brulez de savoir. Mais n’oubliez jamais que l’on ne vit qu’une fois…

Au plaisir de faire de cette rencontre. Jean

TEL/SMS/WHATSAPP: +33755186013
Mail: man.jean@yahoo.fr
website: https://escortboy.org/fr/rendez-vous/


  • 0
Mes mains dessinent vos courbes magnifiques

Taxi boy : un cavalier pour femmes seules

Category:Accompagnateur,escort boy,escort homme Tags : 

Taxi boy : un cavalier pour femmes seules. Son gentleman ralentit ses gestes et retira sa chemise, se découvrant peu à peu sous le regard avide de sa partenaire. La dame le dévisageait avec une intensité peu commune. Il la perdit de vue le temps de faire passer sa chemise sur sa tête mais, quand il retrouva son regard, elle le caressait des yeux.

Puis l’homme posa les mains sur le lit, de chaque côté des hanches de la dame, et se pencha jusqu’à ce que leurs bouches se frôlent et qu’elle puisse sentir son souffle sur ses lèvres.

La dame lui demanda s’il y aurait suffisamment de place en elle pour cette virilité tendue vers elle. Jean empoigna son membre d’une main et le caressa sur toute sa longueur pour bien lui faire l’admirer.

Elle n’avait toujours pas l’air convaincue, mais Jean se dit que, si elle continuait de s’inquiéter de la taille de son sexe une fois qu’il l’aurait pénétrée, cela signifierait qu’il ne savait pas s’y prendre.

Jean pinça délicatement son gland et prit un moment pour repousser son orgasme imminent, puis il replaça les mains sur les épaules de Madame. Il souhaitait se concentrer sur sa belle poitrine. Taxi boy : un cavalier pour femmes seules.

Le gigolo voulait lui lécher tout le corps, de la tête au pied sur un côté, avant de remonter de l’autre. Même si, comme n’importe quel homme normalement constitué, il se sentait franchement attiré par sa poitrine, il désirait aussi lui caresser longuement les hanches et se familiariser avec toutes les courbes de ses fesses.

Elle avait déjà rêvé qu’il lui empoigne fermement les hanches en la pénétrant. Elle avait également eu un autre fantasme : qu’il la prenne par-derrière en lui caressant les fesses.

Jean se plaça entre les jambes de Madame et s’allongea de manière à poser les lèvres sur ses tétons durcis. Son membre caressa l’intimité de la belle, puis se retrouva ensuite pris en étau entre leurs corps enlacés, son gland reposant sur la peau douce du ventre de Madame.

Le gentleman se plaça de manière à atteindre sa poitrine sans avoir à bouger. Le contact de sa peau la rendait folle. Elle se tortilla sous lui, et il comprit qu’elle s’impatientait. Ils étaient aussi excités l’un que l’autre. Taxi boy : un cavalier pour femmes seules.

Jean lui lécha d’abord un téton, une fois, puis deux, avant de le prendre dans sa bouche et de le sucer doucement. Puis il l’embrassa encore une fois sur la bouche puis se pencha vers son autre sein. Il l’étreignit et le pressa délicatement vers le haut pour faire ressortir un peu plus le téton. Il le racla des dents avec une précaution extrême et le mordilla avant de l’enserrer de ses lèvres et de le sucer fermement.

Elle l’attrapa par les cheveux pour le guider dans ses mouvements. Il comprit rapidement qu’elle aimait les tendres caresses suivies de succions plus fermes.

Jean frotta son membre sur le sexe de Madame, puis sur son ventre, en imitant les mouvements qu’ils feraient bientôt. Il sentait que, plus il lui léchait le téton, plus elle était mouillée et prête à le recevoir. Il avait trouvé comment la titiller, il n’en faisait aucun doute.

Il garda la bouche sur son sein mais glissa une main entre leurs deux corps. Il inséra les doigts dans son sexe moite, pour vérifier si elle était prête à l’accueillir.

Elle était chaude et mouillée, et, dès qu’il inséra le bout de son doigt en elle, elle arqua le dos et gémit. Il l’embrassa une nouvelle fois, et la tira sur le lit de manière à ce que ses hanches soient sur le bord, pile à la bonne hauteur pour lui permettre de s’enfouir en elle.

Il tenait à s’assurer qu’elle était installée confortablement. Si près du bord du lit, elle ne serait pas du tout à l’aise s’il ne tenait pas ses jambes.

Elle enroula ses jambes autour de la taille de Jean. Il glissa les mains sous ses hanches tout en appréciant ses belles courbes. Il retira une main, inséra un de ses doigts en elle pour bien la préparer à le recevoir, il enfila un préservatif avant de se placer devant l’entrée de son jardin secret.

Dans les bras d'un homme attentionné

Dans les bras d’un homme attentionné

Il avança d’un centimètre à peine, et se sentit immédiatement enveloppé de sa chaleur. La chair gonflée de Madame l’étreignit fermement, rendant difficile l’accès à son sexe.

C’était tout simplement la sensation la plus délicieuse qu’elle avait éprouvée de toute sa vie. Mais, les yeux écarquillés, Madame avait l’air hésitante, tendue.

Jean se retira, bien qu’il n’ait inséré que son gland en elle. Il baissa la main, la caressa doucement, la titillant un peu, dans le but de l’aider à se détendre. Elle était mouillée, il le sentait sur ses doigts. Elle commençait à arquer le dos en réaction à sa tendre caresse. Taxi boy : un cavalier pour femmes seules.

Le gigolo prit son temps pour la séduire, en l’embrassant, en lui murmurant des mots doux et en la caressant. Il traça une ligne de baisers sur son ventre et s’agenouilla au pied du lit, la bouche à la hauteur de ses cuisses. Il lui donna un baiser, un seul, sur ses chairs frissonnantes, et ce fut comme si elle était frappée par la foudre. Elle arqua le dos, haletante, pendant qu’il lui léchait le sexe et la titillait sans relâche.

Elle avait les genoux qui tremblaient, comme tout son corps d’ailleurs, pendant qu’il lui faisait l’amour avec la bouche. Il embrassa l’entrée de son sexe, lui prodiguant une foule de petits baisers.

Il lui caressa le ventre puis remonta jusqu’à ses seins qu’il empoigna doucement. Puis il contempla les yeux de la dame pendant qu’il se baissait pour s’installer de nouveau entre ses jambes.

Le gigolo caressa son clitoris et commença à s’insérer en elle, doucement mais fermement. Il la sentit céder à la pression qu’il appliquait sans relâche, et elle laissa échapper un soupir.

Elle se raidit, puis, les yeux écarquillés, ouvrit la bouche en un cri silencieux, qu’elle réprima en se mordant farouchement les lèvres. Il déglutit et crispa la mâchoire. Il luttait de toutes ses forces pour se contrôler.

sur le canapé

sur le canapé

Madame, chaude et humide autour du phallus tendu de Jean, le retenait fermement. Elle n’avait rien ressenti d’aussi bon de toute sa vie.

Elle releva le menton, cherchant goulûment sa bouche. Elle arquait le dos et relevait les hanches pour le faire entrer de plus en plus profondément en elle, les chevilles croisées dans le dos de Jean. Elle l’étreignait avec force.

Elle était tellement mouillée. Chaude et moite. Elle était au bord de l’explosion, et il voulait que cet orgasme soit pour elle une expérience inoubliable.

Elle posa tout de suite les mains sur ses épaules. Il l’étreignit dans ses bras et entreprit un lent mouvement de va-et-vient. Elle soupirait, elle gémissait. Elle laissait échapper de petits geignements. Elle savourait chacun des mouvements qu’il faisait.

Jean sourit, embrassa sa bouche puis commença à s’enfouir profondément en elle, accélérant le rythme pour la faire glisser doucement vers le plaisir ultime.

Il contracta ses muscles, qui se gonflèrent, et serra les mâchoires, décidé à la faire jouir en premier. Elle écarquilla les yeux, son corps se raidit, et elle sentit sa féminité se resserrer autour de son membre, lui faisant littéralement perdre la tête.

Elle se relâcha complètement, l’enveloppant, le baignant de sa douceur soyeuse. Puis elle sentit de nouveaux spasmes. Elle lui hurla de ne pas arrêter. Elle cria son nom en explosant en vagues successives de plaisir.

Elle continua à jouir ainsi pendant plusieurs minutes. Le gentleman pour femmes exigeantes lui donna, encore et encore, plusieurs grands coups de butoirs avant de jouir à son tour.

***

Avez-vous le plaisir que vous méritez ? Beaucoup de femmes souffrent parfois de moments de solitude. Elles sont toutes en droit de profiter de la compagnie d’un gentleman qui les traitera comme des lady et ne les jugera pas d’avoir envie de tendresse et de plaisir sans lendemain. Qui les transportera dans la magie d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Elles oublieront tous leurs soucis et pourront lâcher prise lors d’une expérience de divertissement unique dans un respect mutuel avec protection.

Au plaisir de vous séduire, de vous faire rire, de vous divertir. Mais avant tout faisons connaissance autour d’un drink sans engagement et je vous dirai tout ce que vous brulez de savoir.

Au plaisir de faire votre connaissance. Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
🌐 https://escortboy.org


  • 0
Prendre du plaisir sensuel ensemble

Prendre du plaisir à donner du plaisir

Category:escort boy,escort homme,escort masculin Tags : 

Prendre du plaisir à donner du plaisir. L’escort boy glissa la main le long de son cou et caressa ses cheveux. Elle appuya le front contre le torse du gentleman. Madame ferma les yeux et frissonna. Le gigolo posa sa veste sur le comptoir et s’approcha d’elle. Il la souleva dans ses bras et elle passa les bras autour de son cou quand il l’emporta vers la chambre.

Jean prenait du plaisir à donner du plaisir ; le plaisir de savoir qu’il a touché une femme au plus profond de son être, et qu’elle lui faisait suffisamment confiance pour partager avec lui ses désirs les plus secrets.

je vous déshabille

je vous déshabille

Elle passa mentalement en revue les scénarios qu’il proposait sur son site, mais aucun ne convenait. Il avait déjà retiré sa chemise et ses chaussures. Madame ressentit une certaine satisfaction à l’idée qu’il lui obéissait vraiment au doigt et à l’œil, et un petit démon malicieux l’inspira soudain.

L’escort boy approcha lentement les mains de la boucle de sa ceinture et entreprit de la défaire. Il se mit à remuer les hanches comme s’il dansait au rythme d’une musique imaginaire.

Une fois la boucle de sa teinture ouverte, il la retira en la faisant lentement glisser dans les passants et l’utilisa ensuite pour fouetter l’air.

Madame laissa échapper un petit cri lorsque la ceinture renversa une des bougies posées sur la commode. L’escort boy abandonna son numéro de séducteur et s’empressa de la redresser. Madame éclata de rire, se couvrit le visage des mains et le regarda à travers ses doigts écartés. Son amant posa la ceinture sur une chaise, revint au centre de la pièce en haussant les épaules et entreprit de fredonner à la façon de Betty Boop pour accompagner l’ouverture de sa braguette.

Malgré son hilarité, Madame ne quittait pas des yeux la fermeture Éclair qui descendait lentement. Au moment de baisser son pantalon, l’escort boy se retourna afin de lui présenter son postérieur. Prendre du plaisir à donner du plaisir.

Il défit son pantalon tout en remuant les fesses, révélant progressivement le caleçon noir qui moulait son arrière-train, ses cuisses et ses mollets. Il lâcha son pantalon qui retomba sur ses chevilles, laissant apparaître le bout de ses chaussettes. Quand il voulut enjamber le pantalon, il se prit les pieds dedans. Une des jambes se retourna sur l’envers et resta pendue au bout de son pied.

Mes mains prennent vos fesses

Mes mains prennent vos fesses

L’escort boy tituba, se pencha pour libérer son pied et en profita pour passer la tête entre ses genoux et regarder Madame qui ne perdait pas une miette du spectacle. Il se mit à remuer les fesses, de haut en bas et de gauche à droite.

Cet escort boy avait pour seul désir de la faire jouir. Elle pouvait lui demander tout ce qu’elle voulait.

L’escort boy l’effleura par de lents mouvements circulaires, qui s’élargirent progressivement jusqu’à ses flancs et prirent possession de la portion de peau nue située entre son chemisier et son pantalon. Madame ferma les yeux. Les caresses de l’escort boy étaient à la fois relaxantes et excitantes. Elle sentait qu’elle pouvait lui faire confiance.

Chaque fois qu’il remontait vers son chemisier, elle avait envie de le sentir s’aventurer plus haut ; c’était comme s’il s’amusait à l’agacer en laissant planer cette éventualité. Il n’allait jamais plus haut, cependant, pas même quand elle s’étirait de manière à rapprocher ses seins de sa main.

Elle ouvrit les paupières et l’observa, s’étira encore de façon que le message soit clair. Il passa lentement la main sur son ventre et lorsque le bout de ses doigts frôla la ceinture de son jean, un long frisson la parcourut. Prendre du plaisir à donner du plaisir.

Madame posa la main sur celle de l’escort boy pour l’immobiliser. Elle se sentait capable de lui demander ce qu’elle voulait dans une situation aussi excitante que celle-ci.

Intimité de couple avec moi

Intimité de couple avec moi

Elle lui demanda d’enlever son jean, il obéit, et Madame sourit au contact de ses doigts puissants contre son ventre quand il lutta contre le bouton de sa braguette.

Il l’incita à soulever les hanches et lui retira jean, culotte et chaussures en un clin d’oeil. Elle hésita. Elle en avait envie, mais elle doutait que cette envie fût partagée. Elle-même n’aurait jamais eu envie de lui faire ça. Elle lui demanda de lui lêcher les pieds.

Il éclata de rire et grimpa sur le lit pour s’asseoir en tailleur à ses pieds. Exposer ainsi ses parties intimes ne semblait pas le déranger le moins du monde. Il plaça son talon au creux de sa main, croisa le regard de Madame et approcha son pied de sa bouche.

Elle émit un ricanement nerveux et dissimula ses yeux derrière ses mains. Ses orteils se recroquevillaient impatiemment. Sans culotte et la jambe ainsi relevée, l’escort boy jouissait certainement d’une vue imprenable sur son intimité, et cela la mettait mal à l’aise.

Il déposa un baiser à la naissance de sa voûte plantaire, puis lui donna un rapide coup de langue. Ça chatouillait plus qu’autre chose. Il fit courir la pointe de sa langue sur sa voûte plantaire, faisant visiblement des efforts pour insister autant qu’il le pouvait. Madame éclata de rire. Prendre du plaisir à donner du plaisir.

L’escort boy renouvela l’opération, encore et encore, tandis qu’elle cherchait à s’échapper en prenant appui sur le matelas. Mais il maintenait fermement son pied et continua de lécher.

Son rire l’affaiblissait. Elle était sans défense sous cette torture. L’escort boy poursuivit son ouvrage en s’appliquant à faire ce qu’elle désirait, caressant sa voûte plantaire du plat de la langue. Madame frémit. Il s’attaqua alors à ses orteils, un à un. Elle serra les dents, comme sous l’effet d’une douleur insoutenable, et tout son corps se raidit. Elle demeura ensuite parfaitement immobile, comme si elle craignait que le moindre mouvement interrompe ce délicieux supplice.

L’escort boy n’aurait jamais imaginé que les orteils de Madame puissent constituer une zone érogène. Il prit soin du petit orteil puis reposa son pied. Elle roula sur le ventre et il admira ses fesses avant qu’elle se redresse pour s’asseoir, toujours dos à lui.

Il mit les mains sur ses hanches et les fit remonter le long de ses côtes, entraînant son chemisier dans le mouvement. Elle leva les bras pour l’aider à les retirer, mais l’escort boy plaqua les paumes sur ses seins qu’il pressa à travers l’étoffe soyeuse du soutien-gorge. Il les palpa jusqu’à sentir les pointes durcir.

Alors seulement, il retira sa chemise et la laissa tomber par terre. Prendre du plaisir à donner du plaisir.

Ses mains enveloppèrent ses seins, les pouces caressant les pointes, puis glissèrent sur ses côtes et remontèrent de façon à insérer les doigts sous le tissu. Il saisit les pointes entre ses doigts, les pinça doucement et se pencha en avant jusqu’à ce que ses lèvres effleurent sa nuque.

Il l’entendait respirer et brûlait d’envie de poser les lèvres sur sa peau. Il attendait qu’elle lui demande de s’exécuter, et son silence obstiné ne fit qu’accroître la tentation. Il approcha les lèvres de son oreille, sachant qu’elle était sensible à la tiédeur de son haleine.

Il écarta lentement les mains du soutien-gorge, le dégrafa, fit glisser les bretelles sur ses épaules et attira Madame contre lui. Le soutien-gorge alla rejoindre le reste de ses vêtements par terre.

Elle lui demande de jouer avec ses seins. L’escort boy ne se le fit pas dire deux fois. Il les prit tendrement dans ses mains et Madame laissa aller sa tête au creux de son épaule, détendue. L’homme taquinait ses seins, les pétrissait amoureusement et la vision de sa chair nue sous ses paumes, douce et tiède, de ses pointes de seins qui durcissaient entre ses doigts augmentait son excitation. Prendre du plaisir à donner du plaisir.

Il fit glisser ses mains sur son buste, puis remonta et sentit la chair de poule recouvrir sa peau. Il effleura la surface de son ventre, frôlant à peine le fin duvet qui veloutait sa peau. Il fit courir le bout de ses doigts sur le haut de ses cuisses, descendit et remonta après avoir glissé les mains entre elles.

Madame écarta les jambes quand il atteignit son sexe, sans toutefois l’effleurer. Il avait envie de la toucher, il voulait la sentir s’ouvrir à lui et plaquer ses hanches contre sa main. Mais il fallait qu’elle le lui demande.

Madame semblait avoir oublié l’usage de la parole. Elle écarta un peu plus les jambes. Ses pouces frôlèrent les boucles de sa toison, mais il n’alla pas plus loin. Il pressa les mains un peu plus fort contre la face interne de ses cuisses et les massa en lents mouvements circulaires.

Madame s’écarta et lui jeta un coup d’œil par-dessus son épaule, puis s’allongea sur le ventre en travers du lit. Elle lui demande de caresser ses cuisses et ses fesses. Elle enfouit le visage dans ses bras, mais releva la tête un instant plus tard pour l’observer pardessus son bras replié, comme si elle craignait d’avoir trop exigé de lui.

L’escort boy mourait d’envie de taquiner son sexe jusqu’à ce qu’elle le supplie de la posséder, mais il s’exécuta. Madame émit bientôt de petits gémissements de contentement et il réalisa que ses zones érogènes ne se limitaient pas à ses orteils, ses seins et son sexe. Elle désirait qu’il lui fît l’amour avec ses mains absolument partout.

Madame et son escort boy paris

Madame et son escort boy paris

Cette séance de massage allait constituer un véritable supplice pour lui, car chacun des sons qu’il tirait d’elle se répercutait directement sur son érection. De son côté, Madame éprouvait une sensation perverse de libération. Elle s’épanouissait plus encore sous ses caresses qu’en lui demandant de faire ce qu’elle voulait.

Une de ses mains glissa entre ses cuisses, passa un peu trop près de son sexe et déclencha une sensation frémissante. Un incident délicieusement tentateur, mais Madame n’était pas prête à céder. Pas encore. Émettre oralement ses désirs lui donnait l’impression de le lancer dans une course au trésor sur son corps, de l’aider à découvrir les parties demeurées inexplorées de son corps.

Ce ne fut que lorsqu’il eut touché chaque millimètre carré de sa peau, à l’exception de son sexe, caressé ses sourcils et le pavillon de ses oreilles, passé les paumes de ses mains sur son buste en traitant ses seins comme n’importe quelle autre partie de son corps, lorsqu’il lui eut fait étirer les bras au-dessus de la tête et bomber le dos à la façon d’un chat satisfait, effleuré la portion de peau si tendre qui se trouvait derrière ses oreilles et frôlé les interstices de ses côtes, que Madame sut qu’elle était prête à autre chose. Prendre du plaisir à donner du plaisir.

Elle lui demande de s’allonger sur elle et de l’embrasser. Elle avait envie de se sentir prise au piège. Elle perçut le poids de son corps sur elle et la rigidité de son érection.

L’escort boy prit son visage entre ses mains et concentra son regard sur le sien avec une sombre intensité que la faim rendait presque animale. Madame ferma les yeux et se laissa embrasser avec délectation. Elle voulait être séduite, envoûtée, possédée, dans les limites du jeu auquel ils jouaient. Elle encercla son torse de ses bras et passa une jambe par-dessus la sienne.

Elle souleva les hanches et sentit le sexe de l’escort boy glisser entre ses cuisses le long de sa fente moite de désir. Il était sur le point de la pénétrer. L’extrémité de son sexe frottait son pistil, mais demeurait obstinément à l’extérieur.

Une violente bouffée de frustration s’empara d’elle et elle s’écarta si vivement de son étreinte qu’il poussa un glapissement de surprise et retomba sur le côté. Madame se mit à quatre pattes, le regarda par-dessus son épaule, écarta les genoux et ploya le buste en avant, exhibant franchement son sexe.

L’escort boy plaqua une main sur sa hanche, et elle déglutit lorsqu’il l’empala d’une seule longue et lente poussée. Elle appuya son front contre le matelas et le sentit aller et venir si puissamment en elle qu’elle avait l’impression qu’il la pénétrait jusqu’à la taille. Elle n’avait plus aucune maîtrise de son corps, et c’était exactement ce qu’elle voulait.

Elle avait envie qu’il lui caresse le jardin secret. Il y eut une pause, puis elle sentit les mains de l’escort boy écarter ses fesses. Madame écarquilla les yeux, mais avant qu’elle ait eu le temps de l’arrêter, un doigt plongea dans son fondement.

Un moment avec votre gentleman

Un moment avec votre gentleman

Le choc l’empêcha de réagir. Les poussées de son sexe retrouvèrent leur énergie, son doigt allant et venant au même rythme. Sa psyché était submergée par cette sensation de double pénétration. Un flot glacial la parcourut et elle perdit toute notion des limites de son corps. Instinctivement, sa main droite se plaça au creux de ses cuisses. Elle approcha le bout de ses doigts de son pistil et se caressa.

Sa conscience se rétablit à partir de ce trio de sensations se mêlant les unes aux autres et simplifiant réciproquement : les poussées de l’escort boy, la pression de son doigt contre son périnée et le plaisir que ses propres doigts attisaient.

Elle eut l’impression d’être soulevée par une vague. Son corps se tendit, ses jambes emprisonnèrent les cuisses de l’escort boy et une mélopée vibra dans sa gorge. Elle se maintint un moment sur la crête du plaisir, dans un équilibre précaire, mais un nouvel assaut de l’escort boy provoqua sa chute. Ses muscles internes palpitèrent autour de son sexe, l’enserrant spasmodiquement.

Jean s’enfonçant une dernière fois profondément en elle pour mêler les pulsations de sa jouissance aux siennes. Madame ferma les yeux, comblée. L’escort boy reposait légèrement sur elle, son sexe toujours niché au creux de son ventre, haletant.

Elle bascula afin de les faire rouler sur le côté, étroitement emboîtés l’un à l’autre. Un sourire flotta sur ses lèvres et elle se laissa gagner par une douce somnolence, leurs deux corps n’en formant plus qu’un seul.

❤️❤️❤️

Voulez vous entendre des paroles sensuelles murmurées à votre oreille ? Voulez vous que l’on vous fasse du pied sous la table pendant un diner ? Voulez vous danser et avoir votre corps collé au corps d’un homme qui a envie de vous ?

Voulez vous me donner votre culotte en public pour que je puisse sentir combien vous êtes excitée en vous regardant droit dans les yeux avec des envies érotiques plein la tête ?

Voulez vous être caressée dans tous les coins sombres et les portes cochères de Paris, y compris discrètement dans un taxi, … ou bien voulez vous que je vous caresse dans un ascenseur qui vous emporte vers le septième ciel !

Si vous avez envie de tout cela et de bien plus, alors contactez moi. Je suis là pour vous, rien que pour vous, le temps d’une soirée magique ou d’une nuit de plaisir absolu.

Au plaisir de vous connaître, de vous séduire, de vous faire rire, de vous divertir. Mais avant tout faisons connaissance autour d’un drink sans engagement et je vous dirai tout ce que vous brulez de savoir. Mais n’oubliez jamais que l’on ne vit qu’une fois…

Au plaisir de faire de cette rencontre. Jean

TEL/SMS/WHATSAPP: +33755186013
Mail: man.jean@yahoo.fr
website: https://www.escortboy.org

 


  • 0
Mes mains d'escort boy sur vos fesses

Faire l’amour avec un parfait inconnu

Category:escort boy,escort service,gentleman Tags : 

Faire l’amour avec un parfait inconnu. A 19h30 précise, l’interphone retentit dans votre appartement. Vous êtes un peu stressée mais vous essayez de camoufler votre intimidation derrière un sourire accueillant. Vous m’ouvrez la porte d’entrée.

Mes yeux d’escort boy se posent avec attention sur vous. Je vous regarde droit dans les yeux, tout sourire, une bouteille de vin à la main, que je vous tends.

Nous nous observons longuement avant de nous faire la bise. Jamais telle salutation ne vous avait chamboulé autant. Le premier contact de mes joues contre les vôtres est tout bonnement électrisant. Mon parfum masculin, léger, paisible, vous détend immédiatement.

De mon côté, je suis toujours émerveillé par une femme que je rencontre pour la première fois. Je vous fais un petit compliment sur votre robe.

Toujours sur le seuil de la porte d’entrée, je sens monter en moi un désir charnel incomparable, je voudrais vous faire l’amour là, ici, sur le paillasson, puis dans la cuisine et enfin sur le canapé du salon.

Ma main tient votre gorge

Ma main tient votre gorge

Faire l’amour avec un parfait inconnu. Mon assurance ne fait qu’attiser votre désir. Vous m’offrez un verre de vin pour faire connaissance. Et le vin aidant, le contact est passé instantanément. Vous me posez beaucoup de questions sur mes activités car vous êtes aussi curieuse que charmante ; puis vous me racontez votre vie, votre solitude et comment vous avez découvert mon site et les histoires érotiques qui vous plaisent et celle que vous aimez moins.

Nos yeux se battent en duel. Un combat visuel qui dégouline de désir. Nous nous mangeons avec les yeux, Je semble lire dans vos yeux « J’ai envie de toi, comme une folle. Enlève moi ma robe, parcours mon corps de tes mains ; embrasse moi. Prends-moi, je suis à toi.

Je vous hypnotise… Depuis tout à l’heure je vous parle, vous ne m’écoutez que d’une oreille. Mes lèvres qui bougent vous déconcentrent, vous aimeriez qu’elles soient sur vous, dans votre cou, dans vos seins, dans votre chatte. Je dégage un de ces trucs qui vous rend folle.

Vous n’avez pas eu envie de quelqu’un comme ça depuis des années, vous mouillez rien qu’à vous imaginer dans mes bras. Et puis mes mains, dessinées, gracieuses, vous avez envie de me lécher les doigts, et puis ma queue aussi.

Nous nous installons sur le canapé, l’un à côté de l’autre. Je prends une de vos jambes, la caresse du bout de mes doigts de la cheville au haut de votre cuisse, puis redescends et enlève votre chaussure. Le même sort attend l’autre jambe. Vous fermez les yeux et profitez des sensations, que vous recevez qui sont décuplées.

Et puis j’enlève votre robe, descends la fermeture éclair : nous nous levons pour finir de l’enlever et vous vous collez à moi. Mes mains viennent parcourir sensuellement vos seins, votre ventre, vos épaules. Vous êtes nue et mon sexe à travers mon pantalon est collé contre vos fesses.

Vous vous retournez et me faites asseoir dans le canapé. En passant votre main dans mes cheveux, vous rapprochez ma tête de votre jardin secret. Ma langue est chaude et douce. Doucement au début… Je vous fouille un peu partout. J’ai une langue dans votre vulve qui vous fait un bien fou.

Vous entourez votre jambe droite autour de mon cou et d’une main, prenez la mienne et la posez sur vos tétons. Mes doigts d’escort boy jouent avec. Vous êtes au septième ciel, votre souffle accélère dangereusement, vous gémissez de plaisir, vous vous sentez venir.

Vous écartez, avec regret, ma bouche masculine de votre féminité, me poussez contre le dossier du canapé pour monter à califourchon sur moi.

Faire l’amour avec un parfait inconnu. Vous êtes follement excitée, vous avez besoin que je vous remplisse. Un petit coup de langue par-ci, une petite morsure par là. Vous voulez me mettre nu, me sucer la queue. Premier bouton, deuxième, troisième, quatrième il y a vraiment trop de boutons sur ma chemise.

Je embrasse les jambes

Je embrasse les jambes

Vous adorez vous faire sucer les seins, je malaxe vos fesses et vous touche le clito, vous n’en pouvez plus, vous voulez que je vous pénètre franchement, vous êtes sur le point de jouir.

Tout en se faisant allègrement lécher les seins par ma langue friande de reliefs variés, vous défaites ma ceinture, ôtez le bouton puis la braguette du pantalon qui vous sépare de votre objectif. Vous enlevez mon pantalon et ensuite mon caleçon.

Vous avez toujours rêvé de faire une bonne pipe à un escort boy pour le faire jouir, lui donner du plaisir grâce à votre bouche. Vous faites ça super bien, vous vous cambrez pour me faire voir vos fesses.

Vous enfoncez ma grande queue dans votre bouche, effectuez des va-et-vient comme une professionnelle, léchez, sucez, aspirez, caressez l’ensemble du sexe, des testicules au gland. Tout d’un coup, vous vous retrouvez allongée sur le canapé. Mes bras vous ont attrapé et vous ont relevé en une fraction de seconde. Je suis à présent au dessus de vous.

Faire l’amour avec un parfait inconnu. Folle de plaisir et d’excitation, vous attrapez ma queue et la frottée contre votre clitoris. Vous adorez ce plaisir, nous nous embrassons passionnément et après m’avoir enfilé un préservatif vous faites, enfin, glisser mon dard turgescent dans votre grotte magique.

Explosion de sensations dans votre bas ventre. A intervalles réguliers, J’enfonce mon instrument en vous comme un musicien de l’amour. Je tape franchement, et exactement à l’endroit qui vous fait jouir. En vous prenant par les cheveux et en vous gémissant dans l’oreille comme ça, je vous donne l’impression de vous prendre sans scrupule. Vous aimez ça. Sur le point de jouir, vous décidez toutefois de ne pas en rester là. Vous vous écartez et me faites allonger. Je ne me laisse pas faire, attrape vos hanches rebondies de femme enfiévrée de plaisir et vous soulève et vous emmène dans votre chambre.

Laissez moi vous faire vibrer

Laissez moi vous faire vibrer

Agrippée à moi, vous m’embrassez goulûment pendant que je vous transporte virilement à l’autre bout de l’appartement. Je vous plaque contre le mur, je fais rebondir vos fesses contre mon sexe. Nos deux corps se frottent l’un contre l’autre. Moites, chauds, nous nous agitons avec vigueur et passion. Vous allez bientôt jouir, Vous le sentez, Vous êtes au bord de l’implosion. Je vous dépose sur le lit : vous me grimpez dessus sans hésiter pour vous empaler sur ma virilité triomphante, Une cadence parfaite, votre cerise, elle, s’excite copieusement sur mon pubis.

Faire l’amour avec un parfait inconnu. Ca faisait si longtemps que vous ne vous êtes pas déhanchée comme ça sur un homme. Vous allez venir. Entre deux hurlements de plaisir et malgré ma main sur votre bouche, vous arrivez à articuler :

« Viens avec moi. Viens avec moi je vais jouir. Vas-y lâche tout.»

Même les voisins d’à côté ont entendu nos orgasmes simultanés. Alors que vous vous étendez sur mon torse, Je finis par jouir aussi. Nous restons comme ça un long moment, l’un dans l’autre, en sueur mais heureux, essoufflés mais satisfaits. Mes mains se baladent tranquillement sur votre corps puis je vous serre très fort dans mes bras.

🎩🎩🎩

Comment vivre votre fantasme de faire l’amour avec un parfait inconnu en toute sécurité ?

Une rencontre fortuite avec un inconnu aperçu, même en pleine journée. Attirées par le mystère, vivre une aventure de ce genre, même en étant en couple, fait partie des fantasmes des femmes. Ici encore, il ne faut pas avoir peur : je sui un gentleman à votre service et mon objectif est de vous donner du plaisir en vous permettant de vivre ce fantasme sans aucun risque.

Cette transgression s’explique par une certaine monotonie : un moment de liberté, l’excitation de vivre une petite parenthèse sans conséquences…Pour beaucoup de femmes, fantasmer sur un inconnu permet d’apporter un peu de piquant dans une relation de couple déjà bien installée.

Quelle femme n’a pas rêver de vouloir un jour réaliser l’un de ses plus grands fantasmes ? Vous y avez toutes déjà pensé ! Si certaines d’entre-vous préfèrent les garder secrets, d’autres n’hésitent pas à les vivre ouvertement avec un escort boy comme moi.

Laissez moi vous donner ce que vous voulez dans la magie érotique d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Vous voulez explorer tous les secrets de votre sensualité et lâcher prise pour évacuer votre stress lors d’une expérience de divertissement pour adulte unique dans un respect mutuel avec protection. Ne passez pas à côté de cette expérience, découvrez comment prendre du plaisir comme personne.

Au plaisir de vous connaître, de vous séduire, de vous faire rire, de vous divertir. Mais avant tout faisons connaissance autour d’un drink sans engagement et je vous dirai tout ce que vous brulez de savoir. Mais n’oubliez jamais que l’on ne vit qu’une fois…

Au plaisir de faire l’amour avec un parfait inconnu en toute sécurité. Jean

TEL/SMS/WHATSAPP: +33755186013
Mail: man.jean@yahoo.fr
website: https://www.escortboy.org


Agenda

mars 2024
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Recherche

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com