Recherchez-vous l’escort boy parfait pour vivre une experience sans lendemain et sans risque?

  • 0
cxmfxskve

Recherchez-vous l’escort boy parfait pour vivre une experience sans lendemain et sans risque?

Category:escort boy,Femmes,lâcher-prise Tags : 

Cette femme éprouvait de jour en jour une envie croissante de vivre des moments intenses et brûlants avec un gentleman. Si toute la journée, avec sa famille et son entourage, elle contrôlait son attitude, elle ne cessait en fait de rêver intérieurement à une aventure érotique et ressentait l’envie de retrouver un gentleman pour prendre mille plaisirs avec lui.

Elle se décida un soir à prendre rendez-vous pour une aventure libertine avec un gentleman de l’escorting qu’elle trouva sur internet.

Elle se prépara soigneusement, comme pour un rendez-vous galant, s’habilla plutôt sexy en bottes hautes sur des pantalons serrés et un haut facile à déboutonner en décolleté carré, se maquilla et partit le rejoindre dans le restaurant d’un hôtel de luxe qu’il lui avait conseillé de réserver.

A la table était assis un homme de fort élégant, aux yeux bruns perçants qui l’attendait patiemment. A son arrivée, l’escort boy se leva, la prit par la main et la fit asseoir en face de lui.

Son escort boy s’exprimait avec beaucoup d’aisance et d’humour, et pendant qu’elle se servait de la nourriture dans les plats posés sur la table en se demandant si elle était encore dans la réalité ou déjà dans un rêve, son escort boy lui fit la conversation, l’emmenant dans un dialogue passionnant sur sa manière de voir de la vie.

Elle répondit à ses questions tout en mangeant avec plaisir ce repas succulent, et pendant qu’elle parlait son escort boy l’observait avec attention, l’air ravi et touché par ses paroles, à tel point qu’elle se sentit troublée.

Elle se sentait attirée par ce gentleman pour dames, mais ne pouvait le montrer puisque cet échange insolite continuait à se dérouler sur un ton plein de cordialité et de courtoisie.

Elle sentait son corps réagir doucement, s’ouvrant comme fleur au soleil, ses sens étaient stimulés, sa peau frissonnait à chaque regard de l’escort boy, mais elle essayait de le dissimuler pour laisser monter le désir en elle.

À un moment donné, son escort boy l’invita à le suivre dans la suite de l’hôtel. C’était une belle chambre joliment décorés, et où régnait une douce chaleur due au feu qui crépitait dans une grande cheminée.

L’escort boy invita cette femme à s’asseoir à ses côtés sur le tapis devant la cheminée, et la prit dans ses bras. Pendant un moment, ils fixèrent le feu sans se parler, le gentleman pour dames se contentant de tenir cette femme sans la regarder, en la berçant doucement.

Elle s’abandonnait contre cet homme encore inconnu, se laissant bercer, appréciant de se sentir cajolée. Elle essayait de se rappeler la dernière fois qu’elle avait été bercée et ne put trouver un seul moment de pareille tendresse. Elle lâcha complètement toutes ses défenses. Elle n’était plus qu’une femme qui manquait d’amour.

Sans rien dire, Son escort boy se mit alors à la caresser sur tout son corps, de plus en plus vivement, tout en l’embrassant avec douceur, puis avec force. Sa langue devenait impérieuse, il la promenait sur son cou et ses seins qui se retrouvèrent à l’air libre sans qu’elle sût comment.

Son gentleman devint un amant exigeant, qui lui retira ses habits tout en léchant et en mordillant chaque parcelle de son corps, éveillant en elle des flammes de désir qui la faisaient gémir d’envie, de frustration aussi, car elle voulait plus, et elle le voulait tout de suite, alors que lui la faisait attendre, éveillant ses sensations jusqu’à l’insupportable frustration. Elle se tortillait sous ses mains, ondulait des hanches pour l’appeler, gémissait sans retenue.

Jean l’attira sur lui et lui pétrit les fesses, puis son escort boy introduisit ses mains entre elles, attisant son plaisir, pendant qu’ils s’embrassaient avec ferveur, mêlaient leurs langues, se mordillant, grognant de désir.

Ses mains si douces devinrent plus fortes, plus dures, ponctuant ses caresses de petites claques qui la firent sursauter. Comme elle avait déposé ses armes dans son abandon, au lieu de réagir comme elle l’aurait fait en temps normal, elle se laissa surprendre et apprécia la jouissance accrue qui accompagnait ce jeu.

Une étrange chaleur gagnait son jardin secret et de là se répandait dans le reste de son corps. Jean se fit plus rude, accentuant la force de son étreinte, puis la précision des caresses, s’introduisant dans son côté obscur et revenant dans son jardin secret.

Titillant son bourgeon et suscitant dans son intimité une excitation trempée. Elle gémit et s’agita de plus belle. Elle montait ses fesses, lui réclamant de l’investir, devenant enragée et folle d’envie d’être prise.

Jean la regardait toujours, et soudain exigea qu’elle le regardât dans les yeux : Son escort boy voulait, expliquait-il, voir le désir monter en elle.

Elle refusa : c’était une intrusion qu’elle détestait. Jean insista, ramenant sa tête vers lui de sa grande main, mordant sa bouche pour l’obliger à céder. Mais elle refusait toujours, elle se détournait, fermait les yeux qu’il voulait lui voir ouvrir : Jean n’était plus un simple amant, mais était devenu un mâle dominant, exigeant, imposant, contre qui elle essayait de lutter.

Ils roulèrent enlacés sur le tapis, elle se débattant et essayant de se détourner, tandis qu’il la maintenait et la mordillait, lui ordonnant toujours de le regarder.

Fatiguée au bout d’un moment elle abandonna sa résistance, couchée sur le dos, alors qu’il pesait de tout son poids sur elle, la fixant avec insistance. Elle se laissa aller, les mains réunies au-dessus de sa tête tenues par sa forte poigne, elle le regarda dans les yeux.

Elle sentit alors la grande vague venir, monter, depuis son pubis jusqu’à ses seins, en secousses de chaleur et d’électricité, la grande vague du plaisir qui arrivait, elle se mit à gémir, à crier, car la vague montait, montait sans jamais s’arrêter.

Jean le comprit et d’un coup de reins se planta au fond de son ventre, allant et venant, toujours plus fort et puissant, excitant et embrassant toutes les parcelles de son corps, et la vague refluait mais montait toujours plus haut, partait et revenait encore et encore, pendant un si long moment qu’elle en perdit le souffle.

Ils se mirent à gémir ensemble, bouche contre bouche, jusqu’au grand cri qui les réunit au même plaisir. La nuit fut sans fin, ils poursuivirent leurs jeux.

Son amant alterna ainsi les moments de tendresse pendant lesquels ils parlaient paisiblement, se reposant dans les bras l’un de l’autre, et les moments de folie où Jean l’emmenait loin et haut, la retournant sur le ventre et lui massant les fesses jusqu’à ce qu’elle gémisse de plaisir en sentant ses doigts élargir son étoile, tandis qu’il léchait adroitement son intimité.

Elle alla sur son ventre pour s’empaler sur son membre dressé, jouit en sentant toujours ses mains accompagner ses mouvements, et goûta à son sexe et lui rendit son plaisir jusqu’à ce qu’elle s’endormit.

Au petit matin, elle était encore ivre des sensations nouvelles et de l’ouverture de son corps au plaisir de courtisane nue aux cheveux épars et au regard brillant dans les bras de son merveilleux amant.

Si vous aussi vous vous sentez seule et avez envie de vivre une expérience érotique avec un gentleman afin de ressentir les mille et un plaisirs d’une aventure sans conséquence. N’hésitez pas à me contacter à man.jean@yahoo.fr ou directement au 0755186013. Au plaisir de vous faire plaisir. Jean


Agenda

mars 2024
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Recherche

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com