Les bretelles du soutien-gorge suite et final

  • -
Mon escort boy enlève ma culotte

Les bretelles du soutien-gorge suite et final

Category:escort boy,escort masculin,escort service Tags : 

Madame voulait vivre les bretelles du soutien-gorge suite et final orgasmique. À sa grande joie, leurs bouches se joignirent avec une passion débridée alors que son escort boy prenait position entre ses jambes.

Le désir d'explorer vos limites

Le désir d’explorer vos limites

Jean commença à la pénétrer et Madame écarquilla les yeux. Le sexe de son escort boy écartait ses chairs et diffusa des vagues de plaisir en elle.

Elle savait qu’il était bien membré. Elle l’avait vu. Et elle mourait d’envie de le toucher, de le prendre entre ses doigts, entre ses lèvres, de le rendre fou de plaisir avec sa langue et sa bouche…

Mais rien ne l’avait préparée à ce qu’elle ressentait. Il était en elle, chaud et rigide. Elle sentait son corps se dilater pour l’accueillir dans toute sa longueur et sa largeur. Jamais elle n’avait rien expérimenté de tel.

— Je ne veux surtout pas te faire mal, tu es étroite.
— Je n’ai pas fait l’amour depuis un petit moment, murmura-t-elle malgré la promesse qu’elle s’était faite de ne pas le lui avouer.
— Moi aussi, répondit-il avec humour en lui adressant un clin d’oeil.

Elle éclata de rire. L’idée que son escort boy ne sache pas faire l’amour était hilarante. Il avait un talent fou. Elle n’osait imaginer les exploits dont il était capable avec un peu d’entraînement. Le plaisir qu’il lui donnait était déjà presque insoutenable.

Jean s’enfonça plus vigoureusement en elle, lui arrachant un grognement. Il expira longuement et elle vit qu’il serrait fermement les dents. Tout sur son visage indiquait qu’il luttait pour ne pas perdre le contrôle.

Incapable de se retenir, elle glissa les mains le long de ses bras musclés et de ses épaules larges, jusqu’à l’épaisse colonne de son cou. Il ferma les yeux et gémit sous l’effet de ces caresses. Madame le sentit remuer en elle et s’enfoncer encore plus profondément.

Son escort boy l’embrassa sur la tempe, sur la joue, sur le côté du crâne, puis descendit les lèvres jusqu’à son cou avant de lui mordiller le lobe.

— Tu es magnifique, murmura-t-il.
— Toi aussi, lui souffla-t-elle à l’oreille.

Jean passa les bras sous elle et la serra contre lui. Ses seins s’écrasèrent contre son torse musclé. Leurs deux corps ne formaient plus qu’un. Il souleva les hanches pour se retirer, puis la pénétra à nouveau en se plaquant contre elle.

Il la tint ainsi longuement, silencieux pendant qu’il bougeait en elle. Puis il resserra son étreinte et roula sur le dos en l’entraînant avec lui. Avec un petit cri de surprise, elle se retrouva au-dessus de lui, les bras et les jambes écartés.

Madame se redressa et posa les mains sur sa poitrine. Elle remua les hanches à titre d’essai, et fut récompensée par un halètement étranglé de son escort boy, qui crispa les mains sur ses hanches.

Elle sourit et se pencha pour l’embrasser. Ses seins frôlèrent son torse et ses tétons durcirent immédiatement. Elle trouva cette sensation si agréable qu’elle recommença en laissant les bouts de ses seins se promener sur les poils de son torse.

Elle entama un mouvement lent, remuant juste assez pour lui couper légèrement le souffle. Puis elle se pencha en avant et souleva les hanches pour qu’il se retire d’elle. Lorsqu’elle sentit qu’elle arrivait au bout de son membre, elle redescendit jusqu’à sa garde.

lâcher prise avec un gentleman délicat

lâcher prise avec un gentleman viril

C’était enivrant d’avoir un tel contrôle sur un homme aussi impressionnant. Il était totalement à sa merci.

Se rendant compte qu’il ne lui avait toujours pas embrassé les seins – et c’était une chose qu’elle tenait absolument à expérimenter – elle se pencha vers lui pour lui présenter son téton, effleurant ses lèvres. Lorsque son escort boy sortit la langue pour l’enrouler autour de sa chair, elle haleta.

Elle reproduisit la même manœuvre avec son autre téton et s’immobilisa pour qu’il puisse refermer les lèvres dessus. Il aspira vigoureusement et en lécha la pointe tout en la tenant avec ses dents.

Elle commença à trembler et comprit qu’il ne lui avait pas menti en lui promettant des orgasmes multiples. Elle n’aurait jamais cru qu’il était possible de recommencer aussi vite après avoir connu une extase si intense, mais elle en reprenait pourtant déjà le chemin.

— S’il te plaît, murmura-t-elle. Je veux sentir ta bouche sur moi quand je jouirai.

Jean prit son sein dans sa main et le malaxa tout en suçotant le téton.
Elle gémit à nouveau et se cambra sur lui.

— Je ne vais plus tenir très longtemps, Madame, la prévint-il sans cesser de la lécher.

Elle baissa la tête et ses cheveux les recouvrirent tous les deux.

— Jouis avec moi, alors. Ensemble. J’y suis presque.

Madame se mit à se contorsionner sur lui, le corps en feu. Elle avait besoin de se libérer. Son corps la brûlait et la tiraillait de l’intérieur.

Il lui attrapa les fesses et les malaxa tandis qu’elle le chevauchait. Il monta les hanches pour s’enfoncer encore plus en elle et participer lui aussi à l’effort. Il lui enfouit ensuite une main dans les cheveux et emmêla les mèches autour de ses doigts, puis l’attira à lui et l’embrassa jusqu’à ce qu’ils perdent tous les deux haleine.

— Aide-moi, supplia-t-elle.

Madame sentait ses forces s’épuiser. Son seul souhait était de s’écrouler sur son torse et d’y rester jusqu’à ce qu’il doive partir. Mais si elle faisait cela, ni elle ni lui n’atteindraient l’extase.

— Avec plaisir, murmura-t-il.

Jean la prit dans ses bras et se replaça au-dessus d’elle. Lorsqu’elle se retrouva sur le dos, il s’enfonça encore plus profondément. Madame poussa un soupir haché et un gémissement de satisfaction qui mit son escort boy dans tous ses états.

— Tu me fais perdre la tête, dit-elle. C’est encore mieux que ce que j’avais imaginé.

Tu es si bon amant. Elle replia les jambes encore plus haut dans son dos et écarta les cuisses pour qu’il puisse aller encore plus loin. Elle se sentait déchaînée et insatiable. Elle en éprouvait une satisfaction sauvage. Elle était enhardie, dévergondée. Elle ressentait une confiance en elle comme elle n’en avait jamais connue. Et lire le désir dans les yeux de son escort boy, l’entendre dire qu’elle était belle faisaient un bien fou à son ego.

Le plaisir d'un amant exceptionnel

Le plaisir d’un amant exceptionnel

Son escort boy se mit à bouger plus vite, ses hanches venant cogner l’arrière des jambes de Madame. Le corps de la femme tremblait sous la force de ses mouvements. Leurs regards se croisèrent et elle vit que les yeux du gentleman scintillaient dans la lumière tamisée de la lampe.

— Cette fois-ci, jouis avec moi, murmura-t-elle. J’y suis presque.
— Bon Dieu ! moi aussi, grogna-t-il. Je ne peux plus tenir.

Avec un cri étouffé, il s’enfonça de nouveau en elle, et Madame sentit son corps secoué par les spasmes. Ses hanches ondulaient avec force et il glissa ses bras musclés sous elle pour la maintenir fermement contre lui.

L’orgasme de Madame fut violent. Il explosa comme un verre se brisant sur du béton. La sensation était si intense qu’elle en était presque insupportable. Elle frisait la douleur, et jamais elle n’avait rien connu d’aussi délicieux.

Elle perdit pied avec la réalité. Elle ne pouvait plus rien voir, seulement ressentir et entendre les grognements de plaisir de l’homme écrasé sur elle.

Elle prit une grande inspiration pour savourer l’odeur mêlée d’amour, de musc et de sueur masculine. Elle l’embrassa ensuite sur l’épaule et remonta en léchant jusqu’à son cou. Il avait un arôme merveilleux. Tout en lui était sexy. Son odeur, son goût, et le contact de son corps contre elle. En elle.

Jean remuait toujours les hanches, moins vite désormais, mais chacun de ses mouvements dans sa chair ultrasensible générait un minuscule spasme qui irradiait dans son ventre.

Jean l’embrassa de nouveau, mais plus violemment cette fois-ci. Sa respiration était hachée, et son souffle était brûlant dans sa bouche.

Après un dernier grognement, il s’immobilisa. Ses hanches étaient collées aux siennes et il la tenait serrée dans ses bras. Il posa le front sur le sien et lui mordilla délicatement le coin de la bouche avant de couvrir sa lèvre supérieure de baisers.

Madame repensa encore une fois au moment où les bretelles du soutien-gorge étaient tombés et où elle avait lâcher-prise avec ce gentleman pour femmes exigeantes

❤️  ❤️  ❤️

Les bretelles du soutien-gorge suite et final est un service pour femmes modernes à la recherche d’un moment de douceur avec un gentleman . Beaucoup de femmes ont envie d’un divertissement plaisir avec un gentleman sans les complications.

Vous avez toutes le droit à un Service d’Escorting: Excellence à domicile pour dames seules en compagnie d’un homme qui s’occupera de vous et ne vous jugera pas d’avoir envie d’apprendre le plaisir sans engagement  . Demandez moi tout ce que vous voulez ou laissez moi vous emporter dans des plaisirs que vous ne connaissez pas encore. Entrez dans mon monde d’érotisme avec les bretelles du soutien-gorge suite et final.

Respirez le voyage du plaisir intemporel et l’ère du jeu érotique sans fin dans un Ascenseur vers le plaisir de la femme. Entrez dans mon monde et sentez l’humidité envahir votre entrejambe grâce à la fantaisie d’une expérience de plaisir sans conséquences avec un escort boy respectueux et délicat . Les bretelles du soutien-gorge suite et final sont faites pour que le gentleman puisse les enlever pour vous divertir Mesdames.

Profitez de préliminaires sans fin avec votre escort boy . Noyez vos sens dans la séduction, Une expérience exceptionnelle avec un gentleman. Vous n’oublierez jamais ce jour là. Vous pourrez enfin prendre du plaisir au moment où le gentleman enlève les bretelles du soutien-gorge suite et final.

Vos fesses n'oublieront jamais ce moment

Vos fesses n’oublieront jamais ce moment

Quelque soit votre âge, votre origine, votre couleur de peau, votre physique, je suis là pour combler votre envie de découverte. Désir érotique d’un soir avec un gentleman va vous transporter dans la magie jouissive d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité . Frissonner d’un baiser dans le cou au moment où Les bretelles du soutien-gorge suite et final tombent. Un plaisir pour toutes les femmes voulant lâcher-prise dans un respect mutuel avec protection.

2 heures – 3 heures – 4 heures et jusqu’au bout de la nuit . Quelque soit la durée, je mets un point d’honneur à vous apprendre à prendre du plaisir grâce mon expérience des femmes. Veuillez vous renseigner en me contactant simplement par appel ou message.

Au plaisir de faire votre connaissance pour vivre le moment où le gentleman enlève Les bretelles du soutien-gorge suite et final.
Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org/fr/rendez-vous/