La présence excitante d’un gentleman inconnu

  • -
Son escort boy préféré

La présence excitante d’un gentleman inconnu

Category:Accompagnateur,amant,escort boy Tags : 

Madame perçut alors la présence excitante d’un gentleman inconnu derrière elle : deux mains chaudes et fortes la prirent à la taille, une bouche brûlante se colla à sa nuque, un grand corps la plaqua contre un mur. Effrayée, elle se raidit, puis sous les caresses ardentes se laissa aller.

Madame repoussa sa peur au fond de son ventre et attendit. Les mains la caressèrent avec douceur et force, ardeur et sensualité, la bouche se déplaçait le long de sa nuque, descendant jusqu’à ses reins, des dents la grignotèrent à cet endroit si sensible que son corps apprécia aussitôt.

Ses hanches prises de folie se mirent à onduler, son ventre se creusa de désir et la peur qui y était contenue se transforma en désir impérieux, son cul se releva sous la caresses insistante, elle gémit, fouillée de décharges de plaisir qui montaient jusqu’à son cerveau.

L’homme lui plaqua les mains au mur pour qu’elle s’y appuie et s’offre mieux ; il s’occupa de ses fesses et de sa fente entre ses cuisses écartées, allant et venant de sa main dans le filet de jouissance qui s’écoulait de son antre, cette eau de plaisir qui s’écoulait sans pudeur ; Madame s’étonna : les mains de l’inconnu dans son dos étaient merveilleuses, chaudes et adroites, lui amenant des plaisirs inédits.

Offerte à son maître escort boy

Offerte à son maître escort boy

Madame se démenait sur place, gémissante et ondulante, partagée entre le plaisir et les sensations extrêmes qui la faisaient sursauter et se cambrer. Elle ne savait si elle devait se laisser aller avec cet inconnu, qui semblait animé de très bonnes intentions.

Son corps se débattait dans les délices, son esprit combattait les pensées négatives, son âme ne pouvait accorder le tout. Les mains de l’homme se déplacèrent à ses fesses, les écartant fermement : Madame sentit un sexe s’introduire lentement en elle : si doux, si fort, si tendu si puissant ; elle cria à pleine voix de plaisir.

Son corps était chaud et fébrile, son cœur battait jusque dans ses oreilles, elle se cambrait pour mieux l’accueillir ; elle sentait ces grandes mains en rythme avec ces va-et-vient caresser son dos et ses flancs, son ventre et son bouton. Madame entendait l’homme gémir de plaisir, ils étaient unis en un rythme parfait, ils restèrent ainsi longtemps.

Tête baissée, elle voyait ses pieds posés contre les siens, de grands pieds au bout de grandes jambes fortes et musclées. Il se retira d’elle, la releva doucement et la fit avancer vers le lit, la poussa pour qu’elle s’y allongeât, et la retournant, lui enroula les jambes autour de lui et la pénétra à nouveau.

Elle put alors le voir de face : c’était un gentleman, grand et fort. Ses mains et son visage étaient harmonieux. Ses yeux la fixaient tandis qu’il la faisait remuer au tempo de son mouvement en elle. Il lui réunit les mains au-dessus de sa tête, lui prit la bouche dans la sienne dans un baiser qui les fit gémir ensemble, et ils voyagèrent ainsi soudés et haletants, corps brûlants et sexes en fusion.

Parfois il glissait une main sous elle et caressait son étoile, lui apportant de petites ondes de plaisir qui voyageaient jusqu’à sa nuque, ou bien il relevait une de ses fesses, pour lui susciter de petites secousses de bonheur dans son corps. Ils ronronnaient tous deux de plaisir, leurs langues agiles virevoltant à travers leurs lèvres collées, par leur bouche grande ouverte ; fusion et confusion, amalgame et mélange… Madame perdait toute notion de la réalité et du but de son aventure.

La sensualité de Madame était épanouie. Ils s’embrassèrent encore longuement ; la bouche de l’escort boy était délicieuse, sa langue qui explorait la sienne lui donnait des frissons de plaisir, ses mains habiles caressaient sans relâche son corps qui réagissait avec délectation, se cambrait et ondulait.

Madame tout en appréciant ces délices avait les yeux fixés dans les siens, et réfléchissait encore. L’escort boy se retira de son antre, Madame gémit de frustration ; il lui sourit, et se pencha vers sa fleur, la caressant et la léchant si bien qu’elle perdit le contrôle : chaleurs, douceurs, moiteurs, saveurs, finesses, caresses, tendresses, sagesse, cambrer, onduler, haleter, respirer, crier, gémir, sursauter, frissonner, tressauter, accepter… Laisser aller… Aimer… Donner… Se donner…

Madame relâcha ses craintes obsédantes puis ses muscles, ses doutes, puis ses nerfs, ses peurs puis ses crispations, elle ouvrit son esprit puis son intime cœur, relâchant son contrôle puis son corps.

Son plaisir s’écoula avec abondance, dans un flot inouï de félicité qui ne tarissait pas, s’écoulant d’elle comme par magie, comme une source infinie, qu’elle sentait ruisseler entre ses cuisses au rythme de la langue qui la fouillait avec tant de sensualité…

Elle sentit les pensées négatives s’écouler d’elle, alors elle décida de s’abandonner à ce plaisir voluptueux ; des ondes de jouissance parcouraient tout son corps jusqu’à la nuque, elle décida de faire confiance à son gentleman.

Il perçut son abandon et en profita pour continuer son exploration, l’embrassant plus bas sur le ventre. Madame gémit et monta ses hanches pour accompagner son approche ; l’escort boy partit en exploration pour son plat de résistance, son endroit préféré, celui qui sentait la mer et les vagues, son trésor intime qu’il l’embrassa comme elle aimait ; il adorait cet endroit, il sentait cette odeur de femme plus musquée, cannelle-poivre, avec un peu de gingembre.

Il dut contenir sa belle, car elle s’agitait à nouveau comme une diablesse. Il aimait cela, combattre et la maintenir, ressentir ses sursauts pendant qu’il éveillait cette partie intime qu’elle n’aimait pas donner toujours facilement ; il savait qu’il devait insister mais qu’elle finirait par lâcher sa résistance… Il sentait sa queue durcir dans son jean et décida de garder celui-ci pour maintenir le contrôle, ce qui n’était pas facile à cette étape déjà très excitante.

Madame percevait la bosse du sexe masculin contre elle, elle en avait envie maintenant ; elle releva le bassin pour le frotter contre son amant, pour l’attirer. Elle avait faim, si faim, elle se colla à son l’escort boy, gémissant et frottant ses seins doux contre son torse un peu poilu, elle essaya de le faire venir en elle… Il sentait la sueur et le désir, sa peau devenait moite et brûlante…

Un gentleman qui vous surprendra

Un gentleman qui vous surprendra

— Pas tout de suite, lui dit-il en l’embrassant doucement. Puis…
Il la bascula de côté en lui relevant les jambes et se coucha sur elle ; elle ne pouvait plus bouger, coincée sous lui, haletante et frissonnante, et se mit à gémir quand il lui lécha toute sa raie avec passion, écartant les fesses de sa main pour mieux entrer en elle, la dévorant complètement, léchant et grignotant, remontant et redescendant. Il ne devait plus la maintenir aussi fort, elle se laissait aller, gémissant d’une voix rauque et cassée qui l’excitait davantage…

Madame sentait sa bouche en elle, elle était tenue, oh comme elle aimait cela, quand son l’escort boy la coinçait, l’empêchait de se défiler, la forçait à prendre son plaisir, alors elle lâchait tout, elle régressait, elle était au premier plaisir, elle gémissait bizarrement, perdue dans un autre monde, elle partait, elle planait… Elle lâchait…

Puis le Grand Plaisir arriva, la vague reflua depuis le plus profond d’elle et fit irruption comme un raz-de-marée, inondant la plage de ses fesses et la faisant crier à voix haute…
Madame se débattit avec des spasmes de tout son corps, levant haut son cul vers son l’escort boy, pour qu’il la caresse encore, là et là, lui prenant la main pour lui montrer mieux, impudique et sans limites, exaltée et féroce…

Jean aimait quand les femmes se lâchaientt comme cela, il adorait quand elles inondaient sa bouche ; il but à son eau et son goût sauvage et étrange lui fit perdre son dernier contrôle. Quand elle fut apaisée et gisante sur le lit, reprenant souffle, ses cheveux étalés sur sa figure et les mains sur sa bouche qu’elle mordait pour ne pas encore crier, il enleva son jean, son boxer, et s’agenouillant devant elle, il lui prit la tête doucement, fermement. Écartant ses cheveux de son visage lentement, passionnément…

Il lui présenta sa virilité durcie, imposante et sillonnée de veines gonflées, devant son visage. Madame le lécha doucement, encore dans son plaisir, ressentant son cœur qui battait si fort dans tout son corps, et qui semblait résonner dans ses oreilles, dans sa tête, dans sa bouche. Elle s’accorda à ce rythme, ondulant doucement, couchée sur le côté, complètement abandonnée…

Elle le suça de plus en plus loin, accordant toujours son tempo à cette cadence intérieure, ressentant pulser son propre sexe en rythme avec sa bouche. Tout son corps ondulait et balançait, comme si une corde intérieure reliait ces deux pôles, envoyant des ondes de plaisir d’un bout à l’autre, de sa bouche à son sexe, de son sexe à sa bouche. Elle percevait le membre de son amant durcir, vibrer, et grandir dans le même rythme, le souffle de celui-ci s’accorder.

Madame fermait les yeux, pour mieux s’accorder à son amant, s’accrochant de sa main à sa cuisse, le caressant de l’autre sous ses bourses en un mouvement de va-et-vient. Elle se rendit compte qu’elle jouissait, de ce bonheur étrange de l’avoir en bouche, que sa vulve tressautait par saccades en désirs moites de le sentir en elle.

L’escort boy grogna avec délectation, il aimait la douceur de sa bouche chaude autour de son pieu, de cette main douce le caressant ; il aimait contempler son jardin secret dans cette pose alanguie et abandonnée, observer son corps danser au rythme inaudible de leur plaisir.

Il admirait ses fesses rondes remuer en cadence, ses yeux fermés pour plus de sensations, ses seins remuer en même temps. Ses cheveux lui chatouillaient les cuisses, il sentait son odeur de jouissance.

Jean caressait Madame de sa main libre, là entre ses cuisses ; elle se mit à gémir, à crier, tout en continuant de le garder en elle, et planta ses ongles dans sa cuisse. Il intensifiait la caresse, allant de haut en bas dans sa raie, elle se mit à crier plus fort, et à nouveau se débattit dans des spasmes de plaisir inondant sa main, si fort qu’elle dut le lâcher, et qu’il la plaqua sur le lit pour qu’elle n’en tombe pas.

Il la tourna sur le ventre, releva ses cuisses pour qu’elle se cambre, et pendant qu’elle criait encore de plaisir à genoux devant lui, il lui releva ses fesses en les écartant et d’un coup lent la pénétra.

Lentement, puissamment il alla et revint pendant qu’elle gémissait de pur bonheur, la tête posée entre ses mains, ses cheveux épars ; ses reins creusés frémissaient, ses fesses étaient parcourues de spasmes tandis qu’elle jouissait encore au rythme de ses poussées, l’escort boy grognait et grondait de furieuse manière ; il aimait la prendre, il ne pouvait plus attendre, il jouissait de sentir son gland tout au fond d’elle, de percevoir les crispations de jouissance de sa vulve qui l’enserrait régulièrement, de jouir de cette chaleur brûlante, il se retenait, il voulait encore, et encore…

Moment intense avec mon escort boy

Moment intense avec mon escort boy

Madame n’était que plaisir, quelque chose de puissant l’emmenait loin si loin ; cela partait du fond de son ventre, là où le membre viril de son l’escort boy allait éveiller son centre, cela se diffusait en petites explosions qui se propageaient partout, jusqu’à ses reins qui étaient presque douloureux de trop de plaisir, cela montait le long du corps ; elle devait rejeter la tête en arrière avec les spasmes de jouissances qui éclataient dans sa nuque. Puis cela redescendait toujours plus fort et plus intense.

Elle sentait les mains de son l’escort boy qui écartaient et massaient ses fesses avec force, puis montaient le long de son corps pour prendre ses seins qui la brûlaient et la faisaient jouir, puis descendaient à son bouton pour faire exploser…

Le Grand Plaisir allait la prendre. L’escort boy le sentait arriver, il était lui-même tout près de la fin, cette coquine était si délectable qu’il en oubliait presque de se retenir, ce qu’il faisait de plus en plus difficilement. Il se rappela lui avoir promis quelque chose, et lui donna quelques claques sur la fesse, s’amusant de l’entendre protester tout en tendant son cul vers sa main, envahie du plaisir suscité par la surprise… Il rit et réitéra son geste, elle mordit sa main qui était à sa portée…

Jean se retira, Madame gémit de frustration… Voulut se retourner… Il la bloquait de tout son poids sur elle. Et il la fit enrager, caressant ses fesses, puis les claquant, remontant le long de son dos, mordillant sa nuque, couché sur elle de tout son poids, elle se débattait, ondulait du cul, et pleine de frustration lui quémandait qu’il vienne : « Tout de suite, toute de suite, encore, s’il te plaît ! » l’escort boy lui chuchotait à l’oreille des mots pas sages, qu’elle devait répéter sinon il ne ferait plus rien.

Furieuse, elle le mordit, se débattit, lui donna des coups qui ne portèrent pas. Il joua un moment. Amusé de la voir très fâchée et très belle, enragée et hors de son contrôle, il l’aimait aussi comme cela, bagarreuse…

Le gigolo la caressa doucement, tendrement, pour que son Soleil d’hiver se calme, lui chuchotant des mots tendres de sa voix de basse. Il se coucha sur le dos et l’attira sur lui ; elle s’appuya sur ses épaules elle se plaça au-dessus de son sexe dressé, frôlant celui-ci de son intimité trempée, allant et venant, appréciant les sensations qu’elle avait tout au fond d’elle à son contact, s’amusant de le voir respirer et haleter pour contrôler son plaisir. Elle avait faim de lui, mais elle voulait le faire attendre, pour se venger. Elle voyait qu’il grimaçait, tandis qu’il la tenait aux fesses pour l’attirer sur son membre gonflé et rigide…

Puis elle s’empala lentement sur lui, et ils gémirent ensemble, encore et encore elle montait et redescendait, toujours plus loin en elle, tandis que l’orgasme venait, elle sentit encore la grande vague qui emportait tout et elle cria furieusement, secouée de spasmes de plaisir, tandis qu’il explosait en elle en rugissant comme un fauve. Ils restèrent liés dans leurs soubresauts furieux, lui la tenant avec force contre lui, elle s’accrochant à son cou pour gémir… longtemps…

Ils finirent d’apprécier encore leurs derniers plaisirs, emportés par des lames de moins en moins fortes, inondés de leurs nectars mélangés, s’embrassant et mélangeant leurs lèvres tandis que leurs corps aveugles finissaient la danse éclatante et épuisante.

❤️ ❤️ ❤️

La présence excitante d’un gentleman inconnu est un service pour femmes modernes voulant découvrir tous les secrets du plaisir avec un gentleman expérimenté. Beaucoup de femmes ont envie d’apprendre à faire l’amour avec un gentleman sans les complications.

Respirez le voyage du plaisir intemporel et l’ère du jeu érotique lors d’une soirée privée orgasmique avec un gentleman. Entrez dans mon monde et sentez l’humidité envahir votre entrejambe grâce à la fantaisie d’une expérience de plaisir sans conséquences avec un escort boy respectueux et délicat. La présence excitante d’un gentleman inconnu pour le plaisir de la femme sensuelle qui est en vous.

Profitez de préliminaires sans fin avec votre escort boy . Noyez vos sens dans la séduction, la présence excitante d’un gentleman inconnu est une expérience exceptionnelle avec un gentleman. Vous n’oublierez jamais ce jour là. Vous pourrez enfin prendre du plaisir et abandonnez-vous à vos pulsions de femmes que je ferais exulter sous mes caresses de mâle viril.

Le désir d'un gentleman escort boy

Le désir d’un gentleman escort boy

Quelque soit votre âge, votre origine, votre couleur de peau, votre physique, je suis là pour combler votre envie de découverte. La présence excitante d’un gentleman inconnu va vous transporter dans la magie jouissive d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité . Amant professionnel du divertissement pour femmes adultes pour frissonner d’un baiser dans le cou prise dans les bras d’un gentleman viril et tendre.

2 heures – 3 heures – 4 heures et jusqu’au bout de la nuit . Quelque soit la durée, je mets un point d’honneur à vous donner du plaisir grâce mon expérience des femmes. Veuillez vous renseigner en me contactant simplement par appel ou message.

Au plaisir de faire votre connaissance. La présence excitante d’un gentleman inconnu avec un charmant gentleman viril et tendre qui saura vous faire oublier vos petits soucis dans de grands moments de plaisir.
Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org/fr/rendez-vous/