Le repas romantique au restaurant

  • 0
diner romantique avec votre escort boy

Le repas romantique au restaurant

Category:Accompagnateur,escort boy,escort masculin Tags : 

Le repas romantique au restaurant allait bientôt se terminer. Le serveur posa devant nous les desserts, une boule de chocolat sur un coulis de cerise. Je souriais intérieurement, la cerise me rappelait son parfum. Madame se lança en première et je la regardai faire. Elle cassa la boule de chocolat à l’aide de sa cuillère, un flot de crème vanillée se déversa dans l’assiette se mélangeant à la cerise. 

Elle prit une cuillère du liquide sucré et la déposa sur sa langue avant d’en avaler une première gorgée. La vanille coula sur sa lèvre. À l’aide de son index, elle ramena le liquide dans sa bouche. C’était terriblement érotique. Voir ce liquide se déverser entre ses lèvres brillantes. 

Elle riait doucement. Elle savait très bien qu’elle venait de m’allumer et je me rendais seulement compte que c’était tout à fait calculé. Elle se montrait joueuse avec son escort boy. Après le repas, j’allais la ramener chez elle. 

Osez être une femme sexy

Osez être une femme sexy

L’idée de passer la nuit avec moi pour la première fois l’excitait énormément. Elle se tourna vers moi plaçant sa main sur mon entrejambe en me serrant.

Je déglutis sentant ma virilité durcir tout contre sa main. Elle me narguait, je découvrais son côté joueuse en matière de sexe. J’imaginais déjà le champ infini qu’il me restait à explorer dans un lit avec elle et ça me donnait l’eau à la bouche.

Après le repas romantique au restaurant, on ne s’était pas attardé et je l’avais ramenée directement chez elle. Elle alla dans la cuisine et prit deux coupes et une bouteille de champagne dans le frigo.  Elle laissa son gentleman ouvrir la bouteille et servir.

J’ouvris la bouteille de champagne pour nous servir deux verres. Je pris les deux coupes de champagne et lui en tendis une. Je l’invitai à trinquer avant de boire une gorgée. Le champagne frais acidulé me réveillait la langue. Je ne savais pas combien de temps on allait tenir sans se jeter l’un sur l’autre. 

Je regardai ses lèvres posées sur le verre. Sa robe laissait entrevoir la naissance de ses seins. Elle avait détaché ses cheveux, elle était parfaite. C’en était trop, la tension était trop forte.

Elle avança sa bouche contre la mienne, effleurant ma langue par intermittence. Elle était nue devant moi et commença à déboutonner ma chemise. Elle n’arrêtait pas pour autant de jouer avec sa langue. Je finis de retirer ma chemise pour la jeter sur le sol. Elle fit courir sa langue sur mon torse, descendant jusqu’à atteindre mon nombril. 

Profite de votre escort boy

Profite de votre escort boy

Elle était à genou devant moi, ma boucle de ceinture dans la main. Je bandais déjà tellement. Elle ouvrit avec précaution les boutons de ma braguette et ses doigts effleuraient mon membre d’escort boy à chaque bouton. 

Alors qu’elle baissa mon boxer avec mon pantalon, ma virilité déjà tendue qui s’échappait frôla son visage. Elle rougissait d’excitation avant de déposer un baiser sur mon gland. Ma réaction ne se fit pas attendre, ma virilité se releva complètement en se raidissant. Elle me regardait levant les yeux en entrouvrant la bouche.

Elle hocha la tête en prenant mon membre à la base. Je durcissais encore un peu plus. Je voyais ce qu’elle s’apprêtait à faire, mais j’étais tellement excité, je ne voulais pas ça maintenant, tout ce que je voulais ce soir, c’était être le premier à lui donner du plaisir.

Je la fis reculer ma virilité tout contre elle. Elle me regardait avec ses yeux qui respiraient le sexe tout en mordillant son index. Ses cheveux étaient encore mouillés et sa peau moite. Je sentais ses seins qui se comprimaient contre mon torse d’escort boy. 

Après le repas romantique au restaurant, elle se coucha sur le lit tenant ses seins généreux dans ses mains et écartant délicatement ses cuisses m’offrant une vue imprenable sur son intimité. Je déglutis en regardant sa main redescendre entre ses jambes, j’étais scotché à cette vision si délicieuse.

Je relevai sa jambe pour lui coller une petite claque sur les fesses. Elle rougit et se mordit la lèvre. La vue de sa petit jardin secret entrouvert me rendait fou. Je voulais le sentir et la goûter. Je me baissai à genou devant le lit tirant ses cuisses rapidement au bord du lit. Elle fut surprise et rigolait de plus belle. 

Il fallait que je reprenne le contrôle. Je posai ma bouche à deux centimètres de son sexe mouillé, je voulais qu’elle sente mon souffle chaud entre ses jambes, qu’elle implore ma langue de venir au secours de ses fourmillements.

C’était sans compter sur le caractère affirmé de Madame. Elle empoigna mes cheveux et colla ma bouche d’escort boy contre sa féminité. Elle était déjà complètement trempée. J’introduisis ma langue le plus profondément en elle avant de remonter pour titiller son clitoris. 

Laissez-moi explorer vos zone érogènes

Laissez-moi explorer vos zone érogènes

La douceur de sa féminité et le goût si fin du liquide qu’elle rependait sur ma langue renforçaient mon érection d’escort boy. Elle poussa un premier soupir de plaisir, mais c’était à moi de prendre le contrôle, de décider quels délicieux supplices j’allais lui infliger. 

Je saisis ses poignets pour les plaquer au-dessus de sa tête et positionnai ma bouche à quelques millimètres de la sienne. Ma virilité était posée à l’entrée de son vagin. Je pouvais sentir sur mon gland à quel point elle mouillait.

Elle me mordilla la lèvre inférieure. Elle se tortillait essayant de faire glisser mon gland entre ses lèvres. Je dégageai un instant mon membre. Je fis glisser deux doigts dans sa fente avant de les pousser au plus profond de son intimité. Elle poussa un gémissement plus prononcé.

Je voyais que ce petit jeu l’excitait à mort, mes doigts étaient trempés de son désir. Je remontai ma main au niveau de ma bouche de gentleman pour dames.

Je lui demandais d’ouvrir la bouche, elle fit non de la tête dans un premier temps. Je pinçai fortement son téton, renouvelant ma demande.

Elle s’exécuta et je glissais mes doigts sur sa langue. Elle me mordit en me défiant du regard. J’attendis un instant, ne lui montrant aucun signe de douleur. Au bout de quelques instants, elle suça délicatement mes doigts.

J’enfilais un préservatif et repositionnais mon gland sur son intimité. Elle s’impatientait de plus en plus. Elle rougit et me fit oui de la tête.

Je poussai aussi profondément que possible mon sexe en elle d’un seul long coup de reins. Elle poussa un premier cri, mais je ne lui laissai pas le temps de reprendre son souffle. Je continuais de rentrer et sortir sur toute ma longueur prenant soin de buter à fond chaque fois que je la pilonnais. 

Elle enroula ses jambes autour de moi et bascula sa tête en arrière. Je voyais qu’elle avait du mal à contrôler sa respiration. Elle était si serrée et à la fois si mouillée, les sensations sur mon gland étaient inouïes. La douceur et la chaleur de son sexe me transportaient au bord du point de non-retour, mais je gardais le contrôle, je voulais la faire crier, la baiser jusqu’à ce qu’elle n’en puisse plus, qu’elle me supplie d’arrêter. 

Voulez-vous lâcher-prise totalement ?

Voulez-vous lâcher-prise totalement ?

Quand je la sentis s’approcher de l’orgasme, j’accélérai la cadence graduellement ne lâchant pas son regard un seul instant. Au moment où elle se cabra, je la pilonnai intensément. Sa grotte magique se contractait autour de mon membre, elle était encore plus serrée.

Je ralentis le rythme, lui permettant de reprendre son souffle. Elle regardait le miroir de son armoire se concentrant pour me donner du plaisir. Elle nous fit rouler sur le côté pour me chevaucher à califourchon. Elle était visiblement d’humeur taquine.

Elle commençait à onduler son bassin. Ses seins pointaient majestueusement au-dessus de moi, son corps halé était humide de notre sueur. Je la plaquai contre moi et agrippai ses fesses fermement avec mes deux mains, les faisant bouger d’avant en arrière pour mieux la faire glisser sur mon membre. 

Madame commençait à haleter à nouveau. Je passai ma main entre ses fesses humides chatouillant son côté obscur du bout du doigt. Elle avait l’air d’apprécier cette petite attention. Elle passa ses mains dans mes cheveux et plongea sa langue dans ma bouche. Je ne pus retenir l’onde de plaisir qui remontait le long de ma virilité et je venais au plus profond d’elle mes mains agrippées à ses fesses.

Elle s’effondra sur moi, collant sa bouche dans mon cou. J’admirais son petit cul encore empli de mon membre. 

Puis elle m’invita à la suivre dans le salon. Elle avait surement d’autres idées en tête. Elle prit ma chemise d’escort boy et l’enfila. Je la trouvais super sexy avec ma chemise entre-ouverte. Je pris la bouteille de champagne dans la chambre et revins dans la cuisine pour visiter le frigo à la recherche de nourriture légère. Je sortais ce que je trouvais, des amuse-bouches, des chips. Je rapportai le tout sur la table devant le canapé.

Malgré le repas romantique au restaurant, nos ébats lui avaient donné faim et Madame se jeta sur les chips. Je la regardai les dévorer.

La provocation était trop grande, je la pris pour la positionner sur le bord du canapé. Elle était si légère par rapport à moi, je la portai sans effort. Elle me claqua la cuisse, mais rien à faire elle ne faisait pas le poids. Après une brève rébellion, elle se laissait faire plus docile.

J’écartai un peu ses jambes et passai ma main d’accompagnateur entre ses cuisses. Son sexe portait les traces de nos ébats. Elle avait l’air d’apprécier. À quatre pattes, on aurait dit une petite chatte en chaleur. Je me branlais un court instant et mon érection remonta rapidement. J’enfilai avec agilité un autre préservatif.

Elle me regardait faire avec des yeux remplis d’excitation Je me contentai de plaquer mes mains sur ses reins. Je regardai son petit cul en l’air avant de glisser ma virilité entre ses cuisses cherchant l’entrée de son intimité. Elle se tortillait la tête posée sur le canapé. J’adorai ce moment exquis où je fis glisser doucement ma virilité dans sa petite féminité serrée. 

Accrochez vous aux draps

Accrochez vous aux draps

D’abord le toucher de ses petites lèvres mouillées qui me caressaient le gland me provoquant un premier frisson. Ensuite la pénétration de son jardin secret avec ses parois soyeuses et humides qui m’englobaient, ses lèvres qui se refermaient autour de mon membre de gentleman. Pour finir le contact de mes parties intimes sur sa peau moite. Je commençai un rythme lent tout en rondeur, mes yeux rivés sur son cul alternant des moments d’arrêt l’obligeant à prendre le contrôle.

J’empoignai fermement ses hanches. Non, il n’y aurait pas de crescendo, je la baisais aussi fort que je pouvais butant contre son petit cul. On n’entendait que le bruit de nos deux corps qui se mélangeaient avec ferveur et le grincement du canapé qui glissait de quelques millimètres sur le sol à chaque coup de boutoir.

Elle haletait tellement qu’elle n’eut pas la force de répondre. Je voyais ses seins ballotter, ses yeux étaient fermés, elle était concentrée sur son plaisir. Je savais que l’issue était proche, je restais un moment au fond d’elle pendant qu’elle se contractait avant de placer ma virilité au-dessus de ses reins. Je venais dans un soupir de jouissance imprimant trois longues traînées de mon élixir sur son dos.

En voyant Madame savourer ce moment, excitée de sentir la chaleur de mon liquide sur son dos. Je regardais Madame qui restait un moment sans bouger comme paralysée par sa jouissance. Je ne pouvais pas être plus heureux qu’à cet instant précis.

J’allai chercher une serviette humide pour la passer sur son dos. Elle se laissait faire en poussant un soupir. Je lui proposai une douche bien chaude. Nous prîmes place dans la grande douche italienne, j’ouvris le robinet en prenant soin de l’asperger avec l’eau qui n’était pas à température. Madame monta sa main entre mes cuisses arborant son regard lubrique.

Cette douche aurait pu rester soft, mais son petit cul n’arrêtait pas de frôler ma virilité et avec Madame c’était simple, quand je bandais, on baisait. Et puis plus je la baisais, plus elle avait envie de se faire baiser.

Après le repas romantique au restaurant et pour clôturer cette folle nuit de luxure, nous avions fini par nous coucher l’un contre l’autre avant de nous endormir, repus de plaisir.

🎩🎩🎩

Avez-vous envie d’évacuer votre stress pour vous détendre ? Voulez-vous vivre le repas romantique au restaurant ? Réservez une séance en ma compagnie et découvrez des sensations nouvelles de pure plaisir dans les bras d’un homme et sentez vous jolie, séduisante dans mes bras.

Je ne vous jugerai pas d’avoir envie de câlins, de tendresse et de plaisir sans lendemain. Je sais ce dont vous avez besoin car je connais les femmes et je les aime. Vous avez des limites, je les respecterai. A vous de décider jusqu’où vous souhaitez aller.

Je vous transporterai dans la magie d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Vous oublierez tous vos soucis et pourrez lâcher prise lors d’une expérience unique dans un respect mutuel avec protection.

Offrez vous un service d’accompagnement premium pour profiter de la vie. Laissez moi vous séduire lors d’un repas romantique au restaurant avant de vous emporter au delà de vos fantasmes les plus fous.

Au plaisir de vous faire plaisir, de vous faire rire, de vous divertir. Mais avant tout faisons connaissance autour d’un drink sans engagement et je vous dirai tout ce que vous brûlez de savoir.

Au plaisir de faire votre connaissance. Jean

Tel: +33755186013
Mail: man.jean@yahoo.fr
Website: https://escortboy.org