Interdit aux femmes de moins de 18 ans

  • 0
Interdit aux femmes de moins de 18 ans

Interdit aux femmes de moins de 18 ans

Category:escort boy,gentleman,lâcher-prise,Uncategorized Tags : 

Madame avait envie d’un rendez-vous interdit aux femmes de moins de 18 ans. Une main dans le dos, Madame fait glisser la fermeture éclair de sa jupe devant son escort boy, qu’elle agrippe des deux mains, obligée de se tortiller pour la faire choir. Puis elle se penche légèrement en avant, saisit délicatement de chaque main la lisière de sa culotte entre le pouce et l’index, et la fait glisser lentement sur ses cuisses.

Madame fait glisser la fermeture éclair de sa jupe devant son escort boy

Madame fait glisser la fermeture éclair de sa jupe devant son escort boy

C’est au moment où elle fait passer sa culotte à travers ses escarpins, une jambe après l’autre, avec ce déhanchement unique, que son escort boy devient fortement troublé. Rien qui ressemble à ce qu’il a pu ressentir auparavant. Des femmes qui se sont dénudées, il en vu tant d’autres, plus belles qu’elle, et dans quelles conditions ! Son émoi n’est pas seulement sexuel, il y a autre chose. 

Surtout garder la tête froide et cacher son émoi, rester l’escort boy placide. Il lui demande de pivoter. Elle y consent, passant d’une jambe sur l’autre. Elle est vraiment splendide, gorgée de toute la nature féminine. 

Madame n’est pas fine certes, mais son corps est incroyablement moulé. Il n’est que courbes généreuses : une taille étroite qui forme un contraste saisissant avec des hanches larges et rebondies, des cuisses épaisses mais fermes, des grosses fesses d’une rondeur idéale, une peau blanche, presque laiteuse, une cambrure à la jennifer Lopez et le minois d’une bourgeoise qui s’apprête à ouvrir les portes de l’enfer de la luxure lors d’un rendez-vous interdit aux femmes de moins de 18 ans. 

Avec son collier de perles qui auréole sa poitrine, elle ressemble à une vénus bon chic bon genre, ses talons aiguilles qui donnent au tableau une touche moins académique. D’emblée, il a envie de se noyer en elle et il ressent à ce moment-là, un attrait charnel dans sa virilité qui se tend.

Elle se rassoit très vite, sans mot dire, croise aussi vite ses jambes, Madame humecte ses lèvres de champagne pour exciter son escort boy et lui jette un regard coquin. Elle essaie de garder une contenance mais elle a le souffle court. 

Madame humecte ses lèvres de champagne pour exciter son escort boy

Madame humecte ses lèvres de champagne pour exciter son escort boy

Puis elle se lève. Il observe son déhanchement, gracieux et infiniment provoquant à la fois, ce cul stupéfiant qui roule sur lui-même, qui prend tout l’espace. Cette exhibition intime, sa façon de chalouper dans le plus simple appareil, dans sa demeure, n’en finissent pas d’attiser son émoi.

Comme beaucoup d’hommes, il a toujours été fasciné par l’ondoiement d’une femme qui marche, par cette synchronisation parfaite, à chaque pas, entre la rotation des hanches, le mouvement de balancier lancinant des fesses, et les jambes qu’elle lancent devant elles à petits jets, le mollet tendu. 

Chez les femmes fortement galbées, cette alchimie est proprement divine, a fortiori lorsqu’elles sont montées sur des talons aiguilles. La belle se déplace nue de cette façon dans cette chambre d’hôtel. 

Madame se détend complètement, désormais convaincue de sa compréhension et surtout de sa complicité. Il a réagi comme elle l’espérait, ni hypocrite ni sarcastique, de façon franche et directe. 

Son embarras s’est estompé et elle ressent maintenant un certain plaisir à être nue, qu’elle tente d’ailleurs de dissimuler. Il faut dire que la conversation ajoutée à sa posture dans ce salon, ça la fait franchement mouiller et c’est pour ça qu’elle ne cesse de croiser et décroiser ses jambes.

Madame se demande s’il bande, en ce moment. En fait, elle doit bien s’avouer qu’elle commence à avoir envie de lui.

L’atmosphère vient de changer radicalement, comme si l’air s’était chargé de particules électriques. Ils se regardent fixement, et cette fois leur yeux se parlent sans détours. Pendant quelques secondes qui valent une éternité, elle lui envoie la flamme de son désir. Ses yeux à lui répondent en écho que tout est possible avec un escort boy interdit aux femmes de moins de 18 ans.

Madame le veut, mais elle ne va quand même pas lui sauter dessus. Elle se laisse d’abord glisser doucement de sa chaise, presque comme si de rien n’était, et se reçoit sur les genoux, les talons dans les fesses. Il l’invite du regard à poursuivre. Elle se penche en avant, les bras tendus, les mains à plat sur le tapis, la tête baissée comme si elle réfléchissait à son audace, puis elle la relève avec des yeux fiévreux. 

Madame s’approche très lentement, à quatre pattes, comme une louve un peu apeurée. Sa croupe cambrée est encore plus belle. Abondante, galbée, ronde. La croupe originelle de la femme gironde qui n’a pas changé depuis la nuit des temps.

Madame s’approche très lentement, à quatre pattes

Madame s’approche très lentement, à quatre pattes

L’escort boy ferme les yeux, sachant que ce qui se trame restera gravé à jamais dans sa mémoire, sans comparaison aucune avec ses turpitudes passées. Elle aussi, pour d’autres raisons, sait que le cours de son existence est en train de basculer.  

Elle passe d’abord sa tête sous ses jambes, ses cheveux caressant ses cuisses. Elle veut d’abord s’imprégner de l’odeur de son vêtement. Ça n’est que du tissu et pourtant elle aime déjà. Est-ce à cause du champagne ? Elle sait bien que non. Elle le déboutonne, lui reste dans son fauteuil, sans la toucher. Elle sait qu’elle va tomber amoureuse de sa queue, comme jamais ça ne lui est arrivé. Elle oublie son mari, non parce que ça la culpabiliserait d’y penser mais tout simplement parce qu’il a disparu de son esprit. 

Cette virilité d’escort boy, elle l’attendait comme un fruit défendu depuis bien trop longtemps. Et elle sent que toute cette frustration passée se mue en un geyser de désir buccal. À cet instant précis, au moment où elle va sortir l’objet de convoitise, elle se sent presque heureuse, et elle le devient lorsqu’il jaillit devant son nez. 

Il est beau, bien rose, épais, et tendu à bloc ! Il est tendu à mort, c’est donc qu’elle lui plaît. Il est tendre aussi. Ses doigts le disent, ses joues aussi. Ses lèvres, si sensibles, confirment. C’est merveilleux, une sucette en érection, se dit-elle. On peut la mettre partout. Dans la main, dans la bouche, dans son jardin secret, entre les seins, pourquoi pas ailleurs. Mais pour l’instant ce sera dans la bouche. Elle ferme les yeux à son tour, se freinant pour ne pas l’avaler comme une goulue. 

Et ses parties intimes, rondes et fermes, qu’elle flatte d’abord, puis qu’elle parcourt de la langue, elles aussi sont appétissantes ! Tout ça est conforme à l’idée qu’elle se faisait de l’animal. Elle ne peut s’empêcher de sourire à cette pensée. Elle risque un œil vers son visage, qu’elle ne parvient pas à distinguer. Il a la tête renversée en arrière. Elle veut avoir le champ libre, alors elle force sur le caleçon et le pantalon pour les faire descendre car c’est interdit aux femmes de moins de 18 ans. 

Il se laisse faire. Ça y est, le pantalon est sur les chevilles, il suffit d’enlever les chaussures, les chaussettes et de se débarrasser du tout. Elle déboutonne sa chemise, caresse son torse. Ça ne lui déplaît pas, il a la peau étonnamment douce. Elle peut entrer dans le vif du sujet. Elle a passé une main derrière ses fesses, l’autre est posée sur sa cuisse. Il est bien agrippé. Une dernière fois, elle se repaît du regard et ouvre la bouche. Une bouche affamée.

Une bouche affamée

Une bouche de femme affamée de plaisir

Quand on a les yeux fermés, les perceptions sont plus précises, décuplées. Tout prend du relief. En ce moment, il ressent une sensation tactile incroyable. Le seul effleurement de sa main et de ses joues sur son sexe a suffi à lui provoquer une onde électrique du bas du dos jusqu’à la nuque.  

Sa bouche mutine l’encercle maintenant doucement. Elle le caresse des lèvres et des mains. Elle s’amuse avec cette texture changeante, cette peau coulissante, la douceur et la délicatesse de la peau de la verge faisant contraste avec le buisson dru et un peu rêche d’où elle émerge. Elle s’attarde maintenant sur le gland, elle le prend alternativement dans la bouche et dans la main et s’amuse à le faire disparaître dans son col roulé, elle lui donne un coup de langue à chaque apparition.

Voilà une queue qui est faite pour sa bouche, pense-t-elle. Ou peut-être sa bouche est-elle faite pour sa queue. Elle se glisse merveilleusement entre ses lèvres, son contact sur son palais et sur sa langue est velouté, ferme et souple à la fois. Maintenant, elle le suce comme si elle n’aurait jamais dû faire que ça, consciente que le retard qu’elle a pris ne fait qu’accentuer son plaisir interdit aux femmes de moins de 18 ans. 

L’escort boy se rend compte qu’elle se tortille, qu’elle bouge les fesses en cadence, qu’elle pivote de façon à amener son cul sous sa main. Jean parcourt de la main les vallons et les sillons qu’il avait apprécié de l’œil. Rien à voir avec les formes calibrées et siliconées que l’on voit dans les magazines et dans certains clubs. Un cul généreux, onctueux, mobile, brodé de légères traces de bronzage, pas un cul d’adolescente. Quelques vergetures et un peu de cellulite complètent le tableau. Les culs de toutes les femmes qui ont connu Jean ont une histoire à raconter.

Les culs de toutes les femmes qui ont connu Jean ont une histoire à raconter.

Les culs de toutes les femmes qui ont connu Jean ont une histoire à raconter.

Il s’aventure d’un doigt interrogateur dans sa vulve. Mon Dieu, ce qu’elle mouille ! Inutile de lécher, il y a là de quoi lubrifier plusieurs queues d’affilée. Il a envie de jouir mais il se retient. Il trouve qu’il y a trop de connivence, trop d’intimité entre eux, qui risqueraient de contrarier leurs projets. Il la regarde, lui caresse doucement les cheveux. Elle frémit, lui rend sa caresse en déposant des petits baisers mouillés sur son nombril. 

Brusquement il la force à se relever, enfile son pantalon, la prend fermement par le poignet et l’entraîne. Elle se laisse faire, un doigt dans la bouche, comme une petite fille qui va être punie. 

Le gentleman lui flanque une bonne claque sur la croupe qui la fait se cabrer comme une jument. L’espace d’un instant elle lui jette un regard effarouché, consciente de la perspective extraordinaire qu’elle offre à son hôte. Son cul plantureux est décidément un monument dédié à la gloire de la femme callipyge. Il a une envie irrésistible de lui dévorer les fesses ! Elle se cabre à nouveau, essaie de lui échapper mais il la tient fermement, l’obligeant à rester immobile.

Jean glisse un doigt dans sa fente mouillée. Elle écarte les fesses, heureuse de lui livrer la partie la plus secrète de son anatomie et terriblement excitée de pouvoir s’abandonner ainsi. Il lui lèche abondamment la rondelle, y introduit la pointe de sa langue. Il aime sa chaleur, son odeur de tourbe. De son côté elle ressent une sensation curieuse et exquise, qui augure des découvertes plus approfondies et un moment interdit aux femmes de moins de 18 ans.

L’escort boy lui remet un doigt dans sa petite chatte  humide et c’est ainsi qu’il continue. Être dirigée par ce doigt planté dans sa fleur, lui procure un sentiment de jouissance inédite. Elle se dit qu’elle acceptera d’être soumise au bon vouloir de ce gentleman dès lors qu’elle y trouvera elle-même la seule chose qui compte désormais : le plaisir brut.

❤️❤️❤️

Avez-vous envie d’un rendez-vous interdit aux femmes de moins de 18 ans ? Beaucoup de femmes ont envie de prendre du plaisir avec un gentleman. Vous avez le droit de profiter de la compagnie d’un homme qui s’occupera de vous et ne vous jugera pas d’avoir envie d’un moment coquin sans lendemain.

Respirez le voyage du plaisir intemporel et l’ère du jeu érotique sans fin. Entrez dans mon monde et ouvrez votre porte à la fantaisie d’une expérience de plaisir sans conséquences lors d’une escale érotique à Paris.

Profitez de votre voyage de plaisir comme aucun autre. Noyez vos sens dans la séduction, même pour une courte période; soyez dans le moment aussi longtemps que vous le souhaitez, en souhaitant que cela ne se termine pas. Vous pouvez réaliser vos fantasmes avec la séance de massage érotique sensuel anti-âge pendant que vous laissez votre stress à l’extérieur.

Quelque soit votre âge, votre origine, votre couleur de peau, votre physique, je suis là pour toutes les femmes, Amant secret pour femmes seules pour vous transporter dans la magie d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Vous oublierez tous vos soucis et pourrez lâcher prise lors d’une expérience de divertissement unique dans un respect mutuel avec protection.

Vous oublierez tous vos soucis et pourrez lâcher prise

Vous oublierez tous vos soucis et pourrez lâcher prise

Le rendez-vous interdit aux femmes de moins de 18 ans à Paris répondra à votre furieuse envie de compagnie masculine afin de combler votre solitude dans des moments libertins en toute sécurité. Juste pour le plaisir de se faire plaisir.

2 heures – 3 heures – 4 heures et jusqu’au bout de la nuit. Quelque soit la durée, je mets un point d’honneur à vous donner du plaisir grâce mes compétences de gentleman professionnel et grâce à mes performances hors du commun. Veuillez vous renseigner en me contactant simplement par appel ou message.

Je suis là pour vous Mesdames quand vous avez besoin de quelqu’un de bien pour vous faire du bien et vous faire vivre des expériences passionnelles pour vous satisfaire vos envies de plaisir interdit aux femmes de moins de 18 ans.

Au plaisir de faire votre connaissance.
Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org/fr/rendez-vous/