Category Archives: gigolo

  • 0
Danser avec votre escort boy

Où louer un escort boy stylé et agréable de luxe à Paris ?

Category:Accompagnateur,coach,docteur,escort boy,escort homme,escort masculin,escort service,escorte,gentleman,gigolo Tags : 

Constat : Les femmes célibataires et indépendantes sont de plus en plus nombreuses. Les femmes en proie à la solitude sont nombreuses. Elles n’ont pas toujours envie de rentrer dans des relations compliquées et sentimentales surtout après avoir vécues des divorces difficiles. Mais pourquoi devraient-elles faire abstinences et bouder leur plaisir dans les bras d’un homme. Louer un escort boy pour le plaisir.

Solitude d'une femme sans homme

Solitude d’une femme sans homme

Qu’à cela ne tienne, il est désormais possible de Louer un escort boy pour le plaisir pour quelques heures un homme du monde, un gentleman qui pourra les escorter et leur donner du plaisir. Si elles ont envie d’un massage, il sera toujours là pour poser ses mains sur leurs corps et les aider à se détendre dans un lâcher-prise sensuel et érotique. Une façon de prendre du plaisir sans lendemain mais un gentleman éduqué et bien élevé prêt à tout pour leur faire du bien.

Danse animé avec votre escort boy

Danse avec votre escort boy

❤️❤️❤️

« Chère Madame, je vous attendrais ce soir au bar de votre hôtel à 20 heures comme convenu. Ne soyez pas en retard. J’ai hâte de faire votre connaissance. Au plaisir de vous faire plaisir. Jean »

Voilà le message que j’ai reçu après avoir pris rendez-vous avec ce gentleman pour femmes exigeantes que j’ai trouvé en faisant une recherche sur internet. Il y a des soirs où la solitude me pèse depuis mon divorce. J’ai besoin de sentir le corps d’un homme, de sentir des mains viriles me prendre et j’ai besoin de vibrer. Je recherche ce que l’on appelle une boy friend expérience sans lendemain où je pourrais me laisser aller sans me sentir juger et sans devoir feindre mon plaisir.

Nous nous retrouvons donc au bar de cet hôtel parisien où je suis descendu afin de garder l’anonymat. Mon escort boy est déjà là en costume noir et chemise blanche, l’élégance du gentleman. Nous prenons une coupe de champagne et il me fait déjà un compliment sur ma robe. Il est charmant et bien élevé. C’est un homme du monde qui connait le protocole et sait se comporter avec une femme comme moi. Nous parlons de moi, de lui et je décide de l’emmener dîner puis nous irons danser et nous irons dans ma chambre pour finir la soirée par un massage relaxant.

Louer un escort boy pour le plaisir. Après le dîner, nous montons dans l’ascenseur, nous sommes seuls, il s’approche de moi, passe ses mains autour de ma taille et m’embrasse à pleine bouche. Nous arrivons à ma chambre et à peine avons nous refermé la porte, qu’il défait lentement les boutons de ma chemise. Je sens l’air frais sur ma poitrine et mon bas-ventre s’enflamme. Je mords la lèvre de mon gentleman et il me répond en mordant la mienne. Un baiser long, passionné, profond, gourmand, avide s’ensuit. Puis, il cesse un instant de m’embrasser pour reprendre son souffle et m’observe.

Embrasser votre escort boy

Embrasser votre escort boy comme un vrai petit ami

Je suis haletante. Lui aussi. Ses yeux bruns détaillent un instant mes seins et mon décolleté pigeonnant. Ensuite, il dégrafe mon soutien-gorge d’une main et le jette sur le sol avant de déboutonner mon pantalon et de m’aider à le retirer en suivant les courbes de mon corps de ses mains jusqu’à mes pieds. Je frissonne à son contact.

Mon escort boy m’excite tellement, il est tellement passionné. Je dois penser à l’instant présent. Ni au passé. Ni au futur. Juste à sa peau contre la mienne, à son odeur sur mon corps, à son souffle sur la pointe de mes seins. Il remonte le long de mon ventre en déposant des baisers sur chaque parcelle de mon ventre puis prend mon téton dans sa bouche en fermant ses dents autour de lui. La pointe se durcit, une décharge électrique parcourt mon échine, ma respiration s’accélère et l’intérieur de mon ventre me brûle.

Je ferme les yeux et tire sur ses cheveux en poussant un gémissement. mon gentleman effleure d’une main ma cuisse, ma hanche, ma fesse et le bas de mon dos. C’est doux, sensuel, érotique. Puis il délaisse mon sein et m’embrasse dans le cou en passant sa main dans mon string. Je halète au contact de ses doigts qui caressent la partie la plus intime de mon corps. Mon escort boy finit par retirer mon sous-vêtement et par enlever sa chemise. Son torse, son ventre, ses bras me plaisent. Je me délecte de la vision de son corps avant de lui retirer son pantalon et son caleçon.

Sa peau se couvre de frissons. Je caresse ensuite son ventre puis descends vers sa virilité durcie et l’enserre vigoureusement de ma main en faisant de lents allers-retours. Mon escort boy pousse un râle et me pénètre de deux doigts. Nos bouches se retrouvent et nous nous caressons mutuellement pendant plusieurs minutes avant que mon gentleman ne me pousse sur le canapé.

Louer un escort boy pour le plaisir. Mon escort boy va chercher un préservatif puis revient, un air coquin affiché sur son visage. Il passe sa langue sur ses lèvres et s’approche de moi avec le regard d’un prédateur prêt à bondir sur sa proie. Mais il sait que je ne me laisse pas faire, c’est moi qui mène la chasse.

Je me lève puis m’agenouille entre ses jambes. J’aimerais qu’il garde un souvenir exceptionnel de ce moment. Et de moi. Je lèche délicatement la peau rose et fine de son pénis puis le prends en bouche en titillant son gland avec ma langue. Mon escort boy respire de plus en plus vite. J’accélère mes mouvements et en profite pour caresser ses fesses de mes deux mains libres.

Quelques minutes plus tard, mon gentleman empoigne mes cheveux et me ramène vers ses lèvres pour m’embrasser à pleine bouche. Mon escort boy me fait asseoir sur le canapé et écarte lentement mes jambes. Il veut me faire plaisir, Il s’approche de mon entrejambe.

Mon escort boy effleure mon sexe puis passe lentement sa langue sur toute la longueur de mon jardin secret, ce qui m’arrache un nouveau gémissement. Je saisis les bords du canapé et serre mes doigts autour des accoudoirs en me mordant la lèvre inférieure. Quand il insère deux doigts en moi et qu’il continue à faire des mouvements circulaires avec sa langue, je me retiens de jouir. Pas si vite, c’est trop bon. J’en veux encore.

Je tente de calmer les battements de mon cœur et le rythme de ma respiration. Mais impossible de lutter plus longtemps contre ce désir violent quand mon gentleman accélère et glisse un troisième doigt en moi. Secouée par de délicieux spasmes, je me laisse aller contre lui et jouis en poussant un râle grave.

Un moment de plaisir avec mon escort boy

Un moment de plaisir avec mon escort boy

Mon gentleman sourit puis me pénètre enfin. Doucement d’abord puis de plus en plus vite. Il ondule délicieusement entre mes hanches. Je tente d’imprimer dans ma mémoire tous les détails de ce moment. Chaque centimètre carré de peau. Chaque sourire.

Louer un escort boy pour le plaisir. Chaque regard échangé. Chaque baiser partagé. Mon escort boy jouit en poussant un gémissement rauque puis enfouit son visage dans mon cou et reste là, juste contre moi, pendant un long moment. Nous profitons de ce contact prolongé en silence.

❤️❤️❤️

Louer un escort boy pour le plaisir. Accordez-vous un voyage sensoriel singulier avec un gentleman pour femmes exigeantes afin de vous relaxer et de vous ressourcer en tout plénitude. Vivez une expérience unique de détente inoubliable et un moment d’exception.

Ce moment anti-stress commence par un massage tantrique, puis se poursuit par un enveloppement sensuel de votre corps. Le voyage se complète selon votre désir dans un transport extatique de votre corps et de votre esprit. man.jean@yahoo.fr

Louer un escort boy pour le plaisir. Il s’agit d’un service de location, vous louez un homme élégant sexy pour quelques heures ou plus mais aussi à la journée, pour la nuit, pour le weekend. A vous de décider ce que vous voulez faire de lui.

Un cavalier pour aller danser, un compagnon pour aller dîner, un protecteur pour une soirée où vous avez peur d’être importunée, un masseur pour vous détendre, un amant pour vous aimer. Tout est possible, je suis capable de m’adapter à toutes les situations en suivant à la lettre vos demandes et vos souhaits. Satisfaction garantie par toutes les femmes et les couples satisfaits de m’avoir réservés.

Votre accompagnateur vous offre des fleurs

Votre accompagnateur vous offre des fleurs

Au plaisir de vous séduire, de vous faire rire, de vous divertir, de vous faire jouir dans un respect mutuel avec protection. Mais avant tout faisons connaissance autour d’un drink sans engagement et je vous dirai tout ce que vous brûlez de savoir. Mais n’oubliez jamais que l’on ne vit qu’une fois…

Au plaisir de faire de cette rencontre. Jean

TEL/SMS/WHATSAPP: +33755186013 (Appelez moi pour entendre ma voix)
Mail: man.jean@yahoo.fr
website: http://escortboy.org


  • 0
Bandeau sur les yeux de madame avec son escort boy paris

Son mari la partage avec un gentleman

Category:Couple,escort boy,escort service,Experience,fantasmes,fessée,gentleman,gigolo,soumission,triolisme,Uncategorized Tags : 

Son mari la partage avec un gentleman

Debout, les yeux bandés, elle attendait que son mari la partage avec un gentleman. Deux mains se sont alors posées délicatement sur ses seins, les caressant un à un en passant leurs doigts sur ses tétons durcis mais encore couverts par sa lingerie légèrement transparente, donnant une illusion de nudité et elle espérait rendre ainsi son mari et son gentleman, fous de désir pour elle.

Les yeux bandés à la merci de deux hommes

Les yeux bandés à la merci de deux hommes

Elle était presque sûre que les mains appartenaient à Jean, l’escort boy qu’il avait trouvé sur le net et dont le site http://escortboy.org regorgeait d’expériences excitantes pour les femmes seules et les couples. Le mains de Jean étaient un peu plus douces que celles de son mari mais elle adorait cette sensation. Savoir qu’un autre homme était en train de la toucher et que son mari l’autorisait la faisait déjà mouiller.

Elle restait là entre les deux, tandis que son mari passait ses doigts le long de sa colonne vertébrale tout en descendant avant de la caresser jusqu’à son sexe. Son mari remarqua qu’elle était déjà humide, il savait que la présence de deux hommes l’excitait au plus au point. Elle avait lâché un petit gémissement alors qu’il la caressait le long de sa fente par-dessus sa lingerie.

Son mari la partageait avec un gentleman. Elle n’avait qu’une envie: qu’il la lui retire sauvagement pour la toucher peau contre peau. Jean quant à lui, commençait à dégrafer son soutien-gorge, la laissant topless devant lui pour la première fois. Elle se demandait ce qu’il pensait d’elle. Elle n’eut pas le temps d’y penser longtemps puisqu’il faisait rouler ses tétons durcis entre ses doigts, lui envoyant des sensations électriques et érotiques tout le long du corps.

Elle se cambrât alors vers lui pour lui offrir ses seins, l’obligeant ainsi à continuer sa délicieuse exploration.
Bien trop tôt, l’attention sur sa poitrine diminuât avant que Jean ne se retire complètement et elle l’entendit marcher de l’autre côté de la chambre. Un courant d’air frôla sa peau et Elle frissonna.

Elle essayait tant bien que mal de discerner ce qu’il faisait là-bas mais Elle avait du mal à se concentrer avec les doigts de son mari sur son clitoris, se faisant de plus en plus présents. Lui aussi s’était arrêté avant de pouvoir faire quoi que ce soit. Elle était laissée debout sans aucun contact et sans aucune idée de ce qu’ils prévoyaient de faire.

Ses nerfs étaient à vifs durant l’attente interminable qui la faisait anticiper leurs moindres mouvements. Soudain, l’un des hommes se tint devant elle et l’entraîna dans un baiser passionné. Elle ne savait pas si c’était Jean ou son mari qui la faisait vibrer et lui réchauffer le sexe mais Elle aimait ne pas être sûre et se prendre à ce jeu érotique.

Deux hommes l'embrassent

Deux hommes l’embrassent

Son mari la partageait avec un gentleman. L’homme inconnu enfonça sa langue dans sa bouche pour jouer avec elle et elle ne pouvait que répondre positivement. Il continua à lui mordiller la lèvre une fois le baiser enflammé terminé. Un petit gémissement s’échappa et ils rirent tous les deux.

Il s’agissait de son mari. Aucun doute là-dessus. Un bruit de métal retentit soudain dans la pièce. Jean était parti chercher Elle ne sait quel accessoire. L’inconnu et le fait de ne pouvoir rien voir ne faisait qu’augmenter l’excitation qu’elle ressentait déjà. L’un des deux hommes vint lui caresser les bras tout en se positionnant derrière elle.

Curieuse, Elle se laissait faire. Lorsqu’une sensation de métal toucha son poignet, Elle sut alors qu’ils allaient l’attacher à des menottes. Heureusement pour elle, elles étaient rembourrées pour ne pas laisser de marques sur sa peau. Une fois les yeux bandés et menottée, Elle était à leur merci et Elle adorait chaque seconde qui s’écoulait.

Sans avertissement, Elle sentit une paire de mains lui caressant les seins quelques secondes avant de faire glisser sa culotte en dentelle sur le sol. Elle était complètement exposée à ces deux hommes. Il n’y avait plus de place à l’imagination à présent.

Les doigts se faufilèrent sur son clitoris et Elle était à deux doigts d’écarter ses jambes un peu plus pour leur laisser de la place mais ceux-ci ne faisaient que la frôler sans jamais vraiment lui donner la friction dont elle avait tant besoin. À plusieurs reprises, l’homme la taquinait et la testait mais elle n’allait pas craquer.

Elle voulait les supplier mais elle avait l’impression qu’ils ne l’écouteraient pas. Ils voulaient la torturer par un déni d’orgasmes. Elle poussait ses hanches vers l’avant pour essayer de se frotter contre ces doigts plus fortement mais il n’y avait rien à faire. Soudain, une petite claque vint lui frapper les fesses et Elle cria de surprise dans un mélange de plaisir et de légère douleur.

Elle savait que son mari adorait lui donner la fessée de temps en temps alors elle imaginait qu’il s’agissait de lui, le coquin. Elle se sentait devenir toute chaude, elle se sentait chienne, elle avait envie d’être prise comme un putain, elle voulait être une vraie salope lubrique assoiffée de sexe. Jean lui ordonna de se mettre à genoux. Sans hésiter Elle s’agenouilla devant lui, et elle pouvait le sentir très près d’elle. Elle imaginait que son visage était à hauteur de sa queue énorme et l’idée l’excitait terriblement. Allait-il lui demander de le sucer ?

Triolisme avec un escort boy

Triolisme avec un escort boy

Elle l’entendit dézipper son pantalon avant de le laisser tomber par terre, et là Elle était sûre et certaine de ce qu’il voulait d’elle. Elle était plus que ravie de lui donner. Avec sa main dans ses cheveux, Jean la dirigeât vers son sexe en érection. Sa grosse queue vint embrasser sa bouche. Elle fit courir sa langue le long de sa verge dure, la lubrifiant pour bien pouvoir la prendre en bouche une première fois, puis une deuxième et ainsi de suite…

Il entrait et sortait de sa bouche dans des succions lentes qui devenaient de plus en plus rapides. Il poussait son sexe en elle de plus en plus profondément et bientôt Elle gémissait autour de lui, lui envoyant des vibrations auxquelles il ne pouvait résister. Jean grognait au-dessus d’elle en serrant la poigne qu’il avait dans ses cheveux et Elle était à deux doigts de sourire, satisfaite de sa réaction. Elle voulait lui donner un maximum de plaisir, surtout s’il ne s’agissait que d’une histoire d’un soir.

Elle se détendait la bouche, la mâchoire et la gorge pour qu’il glisse en elle facilement alors qu’il continuait ses va-et-vients sauvages. Mais au moment où il était sur le point de jouir, il se retira vivement de sa bouche. Pendant ce temps là, son mari avait eu le temps de lui masser la chatte et de lubrifier son côté obscur pour la chauffer avant de la doigter lentement avec un, puis deux doigts. Elle était trempée de désir.

Soudain, Elle sentit le bandeau s’enlever de ses yeux et les menottes se détacher, lui redonnant sa liberté. Elle allait enfin pouvoir les toucher. Elle détestait ne pas pouvoir toucher Jean quand elle était en train de le sucer. Elle n’allait plus être limitée à présent, mais pour combien de temps, ça elle n’en savait rien.

Ils s’installèrent alors tous les trois confortablement sur le lit avec son mari allongé sur le dos. Elle se mit à califourchon sur lui, une position qu’il adorait. Et Jean vint se placer derrière elle. Il n’était pas encore collé contre son dos mais il la caressait tendrement. Son mari glissait ses mains sur le haut de ses cuisses tout en l’observant se positionner au dessus de son sexe dur pour elle.

Elle s’enfonça sur lui, se remplissant entièrement de lui dans une première poussée. Elle gémit de plaisir alors qu’elle sentait chaque centimètre de sa queue en elle. Elle posa ses mains contre son torse avant de se cambrer pour continuer ses va-et-vients sur lui. C’était la première fois qu’elle faisait l’amour en présence d’un autre homme et elle n’arrêtait pas de tourner la tête pour regarder Jean dans les yeux même lorsque le plaisir était trop intense et lui donnait envie de les fermer.

Candaulisme

Candaulisme

Elle voulait garder le contact avec lui alors qu’il s’était collé contre elle par derrière, empoignant ses hanches, en caressant ses fesses. Elle ne savait plus quelle paire de mains appartenait à qui mais cela n’était pas important. Elle continuait de s’empaler sur son mari avec ardeur et elle allait de plus en plus vite. Elle voulait montrer à Jean combien elle était douée.

Son mari la partageait avec un gentleman. Ses mouvements devenaient de plus en plus saccadés. Avec son mari encore en elle, Jean enfila un préservatif et glissa son sexe contre sa fente, avant de rester près de son côté obscur, prêt à la pénétrer pour la première fois. Elle était nerveuse mais Elle lui faisait confiance et elle savait que tout allait se passer à la perfection. Elle allait enfin réaliser son fantasme de double pénétration avec ces deux hommes merveilleux et Elle n’en pouvait plus d’attendre.

Elle prit alors la décision de se cambrer un peu plus vers l’avant tout en se poussant contre le sexe de Jean, lui montrant ce que elle voulait de lui. Pendant un instant, son mari s’arrêta de bouger et elle aussi, le temps que Jean enfonce sa queue en elle. Centimètre par centimètre, Jean la prit avec une douceur infinie. Elle n’avait jamais été aussi remplie de sa vie. Une fois qu’il furent tous les deux à l’intérieur, Elle sentait qu’il n’y avait plus aucune place disponible.

Son escort boy se mit à bouger lentement pour commencer un va-et-vient, et les sensations extraordinaires étaient là, en plus Jean lui caressait le clitoris, apportant du plaisir supplémentaires. Son mari, la voyant accablée par les sensations procurées par ces deux pénétrations, commençât à régler le rythme de ses va-et-vient, poussant à l’intérieur avant de se retirer. Les deux hommes la remplissaient tour à tour, la plongeant dans un plaisir maximal, et cela ne faisait qu’augmenter son excitation par rapport à la situation. Elle était en train de se faire prendre par deux hommes en même temps et Elle adorait ça !

Son mari aime la voir avec un autre homme

Son mari aime la voir jouir avec un autre mâle.

Elle n’arrêtait pas de gémir et elle était déjà prête à jouir. Quelques va-et-vient successifs lui suffirent à la pousser au bord de l’orgasme. Elle ne pouvait pas se contrôler, ses muscles se contractaient autour d’eux et ils commencèrent à s’enfoncer plus sauvagement à l’intérieur de ses orifices, la pilonnant sans retenue et ils crièrent alors tous les trois ensemble comme des animaux sauvages en rût.

Elle était épuisée mais plus satisfaite qu’elle ne l’avait jamais été. Elle adorait la sensation d’être autant remplie et Elle savait que cela allait lui manquer un jour. Pour le moment, Elle était allongée sur son mari en reprenant sa respiration. Jean se retira délicatement avant de s’allonger sur sa droite.

Elle avait rencontré son regard et lui avait souri. Elle lui avait alors fait lire un petit ‘merci’ avec ses lèvres et il hocha la tête, le regard lui aussi satisfait. Ils restèrent comme ça pendant quelques minutes, le temps de laisser la tension retomber et de retrouver leur respiration.

Elle avait lancé un regard à son mari pour voir s’il ne regrettait pas leur expérience mais non, il avait cette béatitude de l’homme heureux et il était clair qu’il n’avait aucun regret, à son plus grand soulagement. Elle avait hâte que les deux hommes soient reposés pour qu’ils continuent toute la nuit à la baiser comme une femme qui aimait le sexe comme elle.

***

Avez-vous des fantasmes à explorer ? Beaucoup de couples rêvent de certaines situations érotiques sans pouvoir les vivre. Vous êtes tous en droit de profiter de la compagnie d’un gentleman qui traitera votre compagne comme une lady et ne jugera pas votre envie de sexe et de plaisir sans lendemain pour vivre un fantasme.

Un gentleman qui vous transportera dans la magie d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Vous oublierez tous vos soucis et pourrez lâcher prise lors d’une expérience de divertissement unique dans un respect mutuel avec protection. Osez le triolisme

Au plaisir de vous séduire, de vous faire rire, de divertir votre couple. Mais avant tout faisons connaissance autour d’un drink sans engagement et je vous dirai tout ce que vous brûlez de savoir.

Au plaisir de faire votre connaissance. Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
🌐 http://escortboy.org


  • 0
Des mains expertes

Des mains expertes

Category:escort boy,escort service,Experience,Femmes,gentleman,gigolo Tags : 

Des mains expertes pour explorer son corps m’avait-elle dit. Ma mission était claire et je l’acceptais avec joie car rien n’est plus beau qu’une femme qui lâche prise dans mes bras.

***

Mon gentleman a du trouvé que j’étais affamée, il n’a aucune idée à quel point. Le moment que j’ai passé avec lui a ouvert la brèche d’où mon désir et mon appétit s’échappent à torrents, et j’ai bien l’intention de les satisfaire. Y arriverai-je jamais ? Je n’en sais rien, je me sens totalement insatiable.

Malgré l’étrange sentiment qui m’a envahie, après coup, j’en veux davantage. Ce n’est probablement, après tout, qu’un moment de confusion passagère découlant d’une séance d’exercice physique vigoureuse. J’aime cette vague puissante qui me pousse vers des aventures qui, auparavant, ne suscitaient mon intérêt que marginalement.

Aujourd’hui, tout me semble possible. J’ai envie de jouer à la libertine, de voir et de goûter la belle virilité de mon gentleman dans toutes les positions possibles.

Allumer ce gigolo pour dames, le faire baver de désir et devenir la déesse qui le fera jouir, rendez-vous après rendez-vous. Celle qu’il voudra revoir, posséder, qui le fera bander d’un simple regard. Il sera heureux de satisfaire mes moindres envies.

diner avec mon gentleman

diner avec mon gentleman

Nous nous étions donné rendez-vous dans un bar de luxe près de chez moi le dernier vendredi du mois de Novembre 2020. Les échanges avaient été fréquents, mais il ne partageait aucune photo pour des raisons de confidentialité car mon escort boy avait un métier public qu’il voulait préserver, et j’avais hâte de voir s’il était conforme à ce que j’attendais.

Des images plus osées les unes que les autres envahissaient ma tête et je leur laissais libre cours. Mon ventre palpitait d’anticipation et c’était tout ce qui comptait. J’allais effacer toute trace de mon ex sur mon corps, sinon sur mon âme, et il était temps. Le gentleman que j’aperçus était encore plus séduisant que ce que j’avais imaginé. Grand, mince, élégant dans son costume bleu marine avec sa chemise blanche.

Tout un spécimen. Je le détaillai de la tête aux pieds. Je jaugeais son corps vigoureux sans scrupules comme s’il n’était qu’un objet de convoitise ; j’étais libre de le « consommer » ou pas. Lui m’embrassa sur les joues, s’attardant pour sentir mes cheveux et humer mon parfum.

Je souris, sachant que la partie était gagnée. Une partie que je n’aurais jamais cru jouer mais qui, curieusement, ne m’intimidait pas le moins du monde. J’avais besoin d’un verre pour oublier à quel point cette situation était étrange, frôlant l’absurde.

Après avoir échangé des banalités et discuté joyeusement de nos vies respectives, je commandai un autre cocktail, question de noyer mes dernières inhibitions.

D’ici quelques minutes, je serais nue avec cet inconnu dans le seul but de faire l’amour. C’était surréel et excitant à la fois. Mon escort boy était charmant, rieur et passionné, en effet. En me parlant, il multipliait les petits gestes séducteurs.

Une main sur ma cuisse, dans mon cou. Des compliments qui me faisaient un bien énorme et flattaient mon ego autant que ma confiance. Jean était sympathique et séduisant. et il allait me donner du plaisir.

Promenade avec mon amant

Promenade avec mon amant

Un homme qui aimait donner du plaisir aux femmes, ce n’était pas si courant. Je trouvai rassurant de constater qu’il était mon genre d’homme. Je vivais dans un grand appartement. Il n’eut pas l’occasion de pousser sa visite des lieux puisque, dès notre arrivée, je l’entraînai dans ma chambre. L’urgence avec laquelle sa bouche posséda la mienne m’étonna.

J’étais curieuse, affamée, impatiente de découvrir son corps. Je le dévêtis hâtivement, dévoilant ses épaules, son torse et, enfin, ses fesses. Devant, c’était encore plus appétissant. Sa queue se dressait déjà, curieuse elle aussi, prête à prendre du service. J’eus une petite pensée pour mon ex qui n’était vraiment pas motivé.

Mon envie à moi était à la mesure des attributs de mon escort boy. Je m’agenouillai devant lui et pris cette merveille entre mes lèvres. Je l’agaçai, taquine, glissant ma langue tout autour et sur toute son impressionnante longueur. Elle trépignait dans ma bouche et il y avait trop longtemps que j’avais goûté une telle vigueur.

Caresser son sexe sous son boxer

Caresser son sexe sous son boxer

Puis, je l’engloutis autant que je pus, me réjouissant de son étonnement et de ses râles appréciateurs, jusqu’à ce qu’il m’interrompe. Il me déshabilla, caressant mon corps à mesure qu’il le découvrait. C’était fantastique. Sa bouche caressait la peau de mon cou et de mes seins tandis que sa main, déjà entre mes cuisses, me caressait avec talent.

Mon escort boy m’allongea et écarta mes jambes avant d’y enfouir son visage gourmand. Il me léchait, me suçait, me regardait avec un désir attendrissant. Un doigt glissa en moi, vite rejoint par un deuxième et un autre, encore, écartant ma chair, fouillant mon ventre d’où s’écoulait déjà une moiteur des plus agréables.

Du pouce de son autre main, il caressa mon jardin secret vigoureusement. Quelques minutes de ce manège suffirent à me flanquer mon premier orgasme en plein ventre. Je ne savais pas que c’était le premier d’une longue série, mais il était d’une telle intensité que je cessai de réfléchir.

Enfilant un bout de latex comme un gentleman bien élevé, Jean s’enfonça enfin en moi d’un seul coup, relevant mes jambes sur sa poitrine, pénétrant au plus profond de mon ventre. C’était un vrai magicien avec sa baguette.

Etre prise par un homme viril

Etre prise par un homme viril

Pendant ce qui me sembla des heures, différentes positions furent testées. Je le chevauchai avec enthousiasme, jusqu’à ce que mes jambes flanchent. Mon escort boy me retourna, m’empoigna les hanches et s’engouffra tant et si bien que mon ventre s’en trouvait pratiquement broyé.

C’était acrobatique, épuisant, merveilleux, éreintant, divin. Avec son bassin s’écrasant sur mes fesses relevées, sa main entre mes cuisses me caressant en un rythme effréné, il m’était impossible de conserver un registre de mes orgasmes.

Il y avait de la séduction, entre nous, grâce à une succession de caresses efficaces, prodiguées dans un but précis, comme un match durant lequel plusieurs buts auraient été comptés de part et d’autre.

Jean n’était pas très volubile et ça me plaisait. Mon escort boy livrait plus qu’une performance. Du plaisir avec un charme de gentleman, c’était évident, et c’est moi seule qui en profitais. Il m’appartenait, le temps de prendre du plaisir. Mon amant avait quelque chose à prouver et je n’allais certainement pas brimer ses beaux efforts.

Jamais je n’ai été aussi affamée. Mais maintenant, j’avais envie de glisser mes lèvres sur son corps entier, que ma langue laisse de douces traînées de désir sur sa peau. Mes yeux plongés dans les siens, je me glisse sur lui et l’attire en moi sans plus de préambule.

Nos baisers s’expriment, nos langues se cherchent, se faufilent. De petits lèchements traduisant l’impatience aux entortillements profonds, de légers mordillements de nos lèvres au souffle chaud de son haleine à mon oreille, je ruisselle tandis que, immobile, sa queue m’emplit de toute sa vigoureuse douceur.

Comment ai-je pu passer à côté de ça pendant tant d’années, J’ai du temps à rattraper, des heures de plaisir à récupérer et voici le gentleman qu’il me faut pour y arriver.

Bestialement mais avec respect

Bestialement mais avec respect

Je me redresse pour l’enfouir encore plus profondément en moi et mon escort boy gémit, un air de concentration intense crispant son beau visage. Je sais qu’il voudrait que je le transporte dans une chevauchée endiablée, mais je préfère le sentir là, tout simplement.

J’ondule, basculant les hanches en douceur pour m’approprier sa virilité tout entière et, après quelques minutes de ce manège, c’est moi qui n’y tiens plus.

Jean me fait basculer, m’assujettit sous la force de son assaut et pénètre en moi, symboliquement ou non. Jean est aussi profondément ancré dans mon corps.

Les mains de mon amant saisissent les miennes et son torse s’appuie contre le mien; Jean étire mes bras au-dessus de ma tête, me forçant à un abandon que je ne retiens pas le moins du monde.

sensualité et passion

sensualité et passion

Nos sueurs se mêlent et nous ondoyons de nouveau ensemble tandis que mes jambes l’emprisonnent solidement. Nous nous appartenons et aucune pensée troublante ne vient gâcher ce moment unique.

Mes halètements, et mon rythme cardiaque s’accélèrent annonçant l’arrivée d’un orgasme puissant. Je me laisse aller, je vais lâche prise et enfin je cris son nom alors que des étoiles illuminent mes yeux de plaisir. Lui se met à grogner comme une bête alors qu’il me donne des coups de rein vigoureux en jouissant violemment.

***

Toutes les femmes ont envie de prendre du plaisir. En tant que gentleman escort boy pour femmes exigeantes, je vous offre la sécurité de mon professionnalisme et mon expérience qui vous permettra d’être sure que votre soirée sera réussi et vous permettra de vous lâcher complètement.

Tout ce que je ferais sera pour votre plaisir uniquement… Cette expérience vous permettra de connaître le lâcher prise ce qui vous procurera une libération totale.  Vivre un rendez-vous avec moi est réservée aux femmes adultes, une soirée magique hors du temps vécu dans un respect mutuel avec protection.

Contactez moi pour prendre rendez-vous et définir une date où nous pourrons ensemble explorer votre sexualité et trouver la meilleure façon de vous satisfaire.

Au plaisir de faire votre aimer. Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org


  • 0

Les flammes du plaisir dans la cheminée

Category:coach,escort boy,escort service,fantasmes,Femmes,gentleman,gigolo Tags : 

Les flammes du plaisir dans la cheminée réchauffaient votre corps transi de froid. Vêtue d’une fine chemise révélant plus qu’elle ne cachait vos formes, vous étiez étendue à même le sol sur un tapis épais. Il faisait encore nuit et somnolente, Vous avez néanmoins conscience d’une caresse sur vos cuisses nues.

Couple devant la cheminée

Couple devant la cheminée

Madame prit alors conscience de la puissance sensuelle érotique de son gentleman. Jean la fixait avec un sourire amusé. Le voir la détailler de la sorte lui plaisait infiniment. Le regard de mâle qui se peignit sur le visage de Jean n’échappa pas à Madame qui rougit comme une adolescente.

Le gentleman pour femmes exigeantes laissa courir ses doigts sur son corps, suivant le contour de ses tétons érigés. Elle adorait cette douce torture qu’il lui infligeait la menant vers d’autres pensées lubriques ô combien moins terre à terre. Et elle adorait cela.

Durant un long moment, il ne fut plus question de conversation. Savourant la sensation de la langue chaude de Jean titillant alternativement ses tétons, elle se contenta de gémir de plaisir, surtout lorsqu’il pinça la pointe d’un mamelon sans lâcher celui qu’il avait en bouche. Elle caressait distraitement ses cheveux en soulevant son bassin malgré elle.

mordiller son oreille

mordiller son oreille

Un peu confuse, la femme se rendit compte qu’elle se cambrait sous ses caresses sans chercher à dissimuler à quel point elle aimait ce qu’il lui faisait. Son gigolo caressait maintenant ses fesses d’un geste tendre, allant parfois entre ses cuisses pour frôler son sexe trempé de désir, grognant plus fort encore son envie d’elle.

Madame se troubla en constatant qu’elle était tellement excitée qu’elle avait envie de choses qu’elle n’aurait jamais osé faire même dans ses fantasmes les plus tabous.

Son amant se redressa pour mieux la caresser. Ça l’excitait au plus haut point. Son gigolo glissa ses doigts dans sa petite chatte mouillée, les fit tourner autour de ton jardin secret dans le but de la faire jouir.

Son gigolo aimait la faire jouir avec ses doigts. Elle gémit lorsqu’il écarta la ficelle de son string pour se frayer un passage jusqu’à sa fente brûlante.

Elle se tourna un peu pour le laisser glisser sa langue. Ce plaisir plus intense encore lui arracha un gémissement. Sa langue était entre ses cuisses et la léchait partout, l’aspirait, la mordillait.

Son gigolo l’aida à se relever et à prendre appui contre le mur. Il s’agenouilla aussitôt entre ses jambes, les lui écarta pour y prendre place et commença à mordiller sa chair tout en la débarrassant du string devenu plus gênant qu’autre chose. Jean sépara les deux fesses rondes pour mieux offrir ses trésors à son regard d’escort boy.

Elle n’a pas besoin de lui dire quoi que ce soit pour qu’il vienne la lécher quelques instants avant d’enfiler sa virilité toute raide et violette dans son sexe, lequel l’accueille avec avidité.

Un râle de plaisir emplit la pièce quand Madame perçut enfin la langue de Jean au creux de son intimité. Son escort boy maintint son intimité ouverte avec ses pouces et la lapa comme si ses fluides étaient du sucre liquide.

couple faisant l'amour

couple faisant l’amour

Haletante et gémissante tout en se tortillant sous les assauts dévastateurs, Madame sentit l’orgasme poindre avec une rapidité fulgurante. Jean dut le percevoir aussi, car c’est le moment qu’il choisit pour la pénétrer de deux doigts sans cesser de la lécher.

Lorsqu’elle cria, tordue de plaisir en se cambrant comme une possédée, Jean accéléra encore le rythme de ses doigts, provoquant une autre salve de plaisir. Puis il ralentit ses va-et-vient, quitta la moiteur envoûtante de son sexe et embrassa sa croupe. Son escort boy caressa tendrement ses hanches pendant qu’elle reprenait son souffle.

Jean se redressa lentement derrière elle et la maintint par la taille. Sans bouger. Elle avait le front collé au mur et tremblait encore un peu. Jean lui mordilla doucement le cou avant d’embrasser son épaule.

Son escort boy l’encercla dans ses bras et l’éloigna du mur pour la ramener vers lui. Lui soulevant le menton de son index, il fondit son regard dans le sien.

Jean reprit ses savantes caresses tout en insérant l’un de ses genoux entre les cuisses de la dame, l’obligeant ainsi à les écarter.

Plaisir partagé

Plaisir partagé

Madame haleta en sentant les doigts de Jean la caresser alors qu’il continuait à torturer ses seins devenus hypersensibles. Elle était sur le point de le supplier de la pénétrer quand il abandonna sa poitrine pour descendre plus bas. Les mains de Jean retracèrent la courbe des hanches de Madame.

D’une poigne ferme, Jean lui saisit les genoux et lui ouvrit largement les jambes, il enfila un bout de latex avant de plonger son membre dans ses délices parfumés. Jamais elle n’avait connu d’amant qui agisse avec une telle efficacité.

Son organe passait et repassait le long des reliefs de son intimité, visitant chaque ourlet, chaque pli et repli dans un sulfureux concert de gémissements.

Sa virilité toute raide coulissait à toute allure dan la féminité de la femme et il ne tarde pas à râler comme un animal en rut. Alors, il lui enfila toute la longueur de sa tige bandée dans sa féminité totalement ouverte.

Elle avait une envie furieuse de se faire prendre par cet homme, de sentir la virilité bien gonflée de Jean exploser son jardin secret. Ce dernier avait besoin de lui pour se libérer d’un stress trop longtemps accumulé.

baiser sur le lit

baiser sur le lit

Jean s’enfonce en elle à grands coups de reins. Madame se sent défaillir sous les coups redoublés du membre de Jean qui écartèle sa grotte secrète et qui vient frapper le fond de son jardin secret liquéfié, plein de cyprine.

Les flammes du plaisir dans la cheminée continuaient de bruler sans cesse. Alors que Madame se liquéfiait. Littéralement. Elle sentait monter au creux de ses reins les premiers frissons annonciateurs du plaisir. Elle était comme en transe, solidement pénétrée par la queue raide et dure de son amant.

Cet homme la possédait violemment, durement, sans répit. Ses mains lui serraient les épaules, l’attirant, la faisant glisser le long de son membre exigeant.

Son escort boy a empoigné ses seins, qu’il a écrasés, les agrippant comme pour les aplatir. Comme des animaux, ils ont sué, gémi, haleté, comme s’il ne pouvait en être autrement, ils ont joui ensemble, conscients de l’intensité intolérable de leurs plaisirs.

Les flammes du plaisir dans la cheminée étaient maintenant encore plus forte. C’est à ce moment-là qu’elle a ressenti un flot d’élixir féminin jaillir de son sexe jusqu’à couler sur ses cuisses. Le plaisir lui a traversé tout le corps et elle n’a pu retenir un cri.

C’est le souffle court qu’ils se sont blottis, silencieux, l’un contre l’autre durant un long moment. Elle était bouleversée et épuisée mais heureuse du plaisir qu’ils venaient de prendre.

Les flammes du plaisir dans la cheminée finirent par se consumer alors que les deux amants dormaient dans les bras l’un de l’autre.

***

Voulez vous vous aussi vous sentir femme ? Dans un moment de pure sensualité, dans les bras d’un expert du plaisir féminin sur-mesure. Pourquoi vous privez vous de prendre du plaisir entre les mains d’un homme du monde qui vous traitera avec tout le respect que vous méritez et ne vous jugera pas d’avoir envie de vous détendre et d’évacuer votre stress en lâchant prise.

Si vous avez le sentiment de ne pas être désirées ou êtes insatisfaites, je suis là pour vous divertir. Le divertissement sexuelle est une chose essentielle à chaque femme. Si vous voulez garder un certain équilibre dans votre vie il vous faut absolument trouver un moyen de vous divertir et d’évacuer votre stress. Car après de dures journées de travail ou d’études votre cerveau aura des difficultés pour se concentrer encore, c’est pourquoi le divertissement sexuelle joue un rôle clé et majeur dans votre bien être.

Laissez moi vous transporter dans la magie érotique d’un moment romantique et  sensuel, un moment hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Vous oublierez tous vos soucis et pourrez lâcher prise lors d’une expérience de divertissement pour adulte unique au monde dans un respect mutuel avec protection.

Au plaisir de vous séduire, de vous faire rire, de vous divertir, de vous masser. Mais avant tout faisons connaissance autour d’un drink sans engagement et je vous dirai tout ce que vous brulez de savoir ou bien contactez moi.

Je suis bien plus qu’un Escort boy: je suis un gentleman à votre service pour quelques heures ou pour tout un week-end. Je suis prêt à tout pour satisfaire tous vos désirs les plus secrets.

Réservez ma compagnie  au plus vite, pour que je sois là seulement pour vous.

Au plaisir de vous offrir ce moment. Jean

TEL/SMS/WHATSAPP: +33755186013
Mail: man.jean@yahoo.fr
website: http://escortboy.org


  • 0
Textes Erotiques pour le Plaisir

Vie professionnelle intense agenda chargé et solitude

Category:escort boy,fantasmes,gentleman,gigolo,lâcher-prise Tags : 

Vie professionnelle intense agenda chargé et solitude. Les femmes qui ont recours à mes services d’escorting ne sont pas en manque de prétendants. Accaparées par leur travail ou trop attachées à leur vie de famille pour se lancer les yeux fermés dans les méandres d’une aventure sentimentale, elles préfèrent l’amour sans attaches.

Offrez-vous en toute sécurité dès maintenant et sans tabou un amant sur mesure.

***

Son escort boy l’avait férocement empoigné par sa chevelure blonde, qu’elle avait toujours coupé à hauteur d’oreilles et l’avait embrassé dans le cou. La sensation de ses lèvres chaudes sur sa peau l’avait fait frissonner de plaisir.

Elle s’était hissée sur les genoux, pour que sa bouche et sa poitrine généreuse soient au même niveau. Son escort boy avait littéralement arraché sa blouse blanche, propulsant les boutons dans tous les coins de la pièce, et avait détaché son soutien-gorge.

Ses tétons étaient gros et pointus, durcis par l’excitation. Son escort boy l’avait soulevé sans difficulté pour l’étendre sur la table. Madame avait senti son sexe durci sous son pantalon et avait été envahie par une chaleur enivrante; il avait définitivement plus été gâté par la nature que son mari. Il avait léché ses mamelons, les avait tétés, avec ardeur; comme s’il ne pouvait se passer de leur goût, comme s’il ne pourrait jamais en avoir assez.

Du bout de la langue, il avait caressé sa peau, en descendant lentement jusqu’à atteindre la ceinture de son pantalon, que Madame l’avait aidé à détacher. Il avait glissé sa main sous sa petite culotte en dentelle et avait caressé sa chatte, puis son vagin déjà humide.

caresses sous la table - escort boy paris

caresses sous la table – escort boy paris

Elle n’avait pas eu de sexe depuis plus d’un mois et n’avait pas réalisé avant cet instant combien elle était en manque. Alors qu’il insérait deux doigts en elle, précautionneusement comme s’il s’agissait du plus précieux des trésors, il l’avait contemplé de ce regard ardent, comme un gentleman se devait de regarder une femme, de cette façon si particulière. Il avait entré à nouveau ses doigts dans son jardin secret puis les avait retirés et avait répété ces mouvements en accélérant la cadence.

Son souffle chaud sur sa peau en sueur avait provoqué une deuxième bouffée de chaleur en elle, si forte, si enveloppante qu’elle avait cru manquer d’air et s’était sentie défaillir. Elle l’avait repoussé brutalement, s’était redressée en position assise et l’avait incité à enlever sa chemise blanche.

Une odeur d’eau de Cologne émanait de lui. À deux mains, Madame avait caressé son corps, tandis qu’il s’amusait à lui frotter les tétons, entre le pouce et l’index.

Son escort boy l’avait laissée baisser son pantalon, dévoilant ses jambes. Il portait un boxer noir de chez Armani. La forme de sa virilité et de ses parties était parfaitement visible à travers le vêtement.

Son pénis devait faire dans les dix-huit centimètres, son gland dépassait de l’élastique lorsqu’il était en érection. Ses bourses étaient gonflés de désir. Madame avait fait glisser sa langue sur la surface du vêtement puis l’avait descendu à hauteur de genoux.

Sa queue était si grosse qu’elle parvenait à peine à la tenir dans sa poigne, ses poils pubiens étaient courts. Elle lui avait prodigué ce mouvement du va-et-vient, tandis qu’il poussait un râle de plaisir.

Une goutte de son élixir avait coulé de son gland. Encouragée par les sons que produisait son partenaire, Madame avait mis sa queue dans sa bouche, en essayant de la faire entrer le plus creux possible dans sa gorge, en tâtant ses testicules avec ses doigts. Elle savait comment faire plaisir à un gentleman.

Au bout de cinq minutes, incapable de patienter davantage, il l’avait fait s’étendre sur le plancher froid et s’était agenouillé au-dessus d’elle, hissant ses jambes sur ses épaules. Il avait frotté sa queue contre sa chatte ruisselante, sans la pénétrer, comme pour la préparer.

Madame le voulait en elle, là, maintenant. Elle avait pensé à combien ce qu’ils étaient en train de faire était mal, qu’elle trompait son mari, ce qu’elle s’était promis de ne jamais faire, mais elle n’en avait sincèrement rien à faire. Elle ne s’était pas sentie aussi bien depuis si longtemps…

Son escort boy avait commencé par la pénétrer du bout de son gland emballé dans un préservatif, hésitant sûrement de peur de lui faire mal. Elle avait hoqueté de surprise, de douleur et de plaisir. C’était le plus gros pénis qu’elle avait touché de toute sa vie.

Caresse intime - Escort boy Paris

Caresse intime – Escort boy Paris

Elle avait pris une grande inspiration, les muscles de ses jambes s’étaient détendus, et Son escort boy était entré en elle un peu plus profondément. Ses mains s’étaient crispées sur ses fesses rondes. Enfin, à la troisième tentative, il était entré complètement en elle. Sur le coup, sa vision s’était obscurcie et elle avait cru voir des étoiles, ça ne lui avait pas fait mal car il savait s’y prendre avec les femmes en leur laissant le temps de se dilater. Elle avait tellement envie de cet gentleman. Son escort boy lui avait prodigué de petits coups de bassins, lentement, à intervalles réguliers pour ne pas la brusquer.

Elle sentait ses bourses sur sa peau, sa queue entrer et sortir en elle. Ils n’étaient plus qu’un par l’union de leurs corps. Elle avait fait glisser sa main sur son dos mouillé de sueur, en poussant des petits couinements de plaisirs qu’elle ne pouvait contenir. La peau de ses fesses frottant sur le plancher était chauffée à vif.

Chaque coup de bassin la rapprochait de plus en plus du nirvana, du plaisir ultime. Enfin l’orgasme la submergea. Il continua à caresser sa chair vibrante, lui arrachant jusqu’au dernier frémissement et gémissement de plaisir.

***

Voulez vous vous sentir femme ? Dans un moment de pure sensualité, dans les bras d’un expert du plaisir féminin sur-mesure. Pourquoi vous privez vous de prendre du plaisir entre les mains d’un homme du monde qui vous traitera avec tout le respect que vous méritez et ne vous jugera pas d’avoir envie de vous détendre et d’évacuer votre stress en lâchant prise.

Si vous avez le sentiment de ne pas être désirées ou êtes insatisfaites, je sui là pour vous divertir. Le divertissement est une chose essentielle à chaque femme. Si vous voulez garder un certain équilibre dans votre vie il vous faut absolument trouver un moyen de vous divertir. Car après de durs journées de travail ou d’études votre cerveau trouvera des difficultés pour se concentrer encore, c’est pourquoi le divertissement joue un rôle clé et majeur dans votre bien être.

Laissez moi vous transporter dans la magie érotique d’un moment romantique et  sensuel, un moment hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Vous oublierez tous vos soucis et pourrez lâcher prise lors d’une expérience de divertissement pour adulte unique au monde dans un respect mutuel avec protection.

Au plaisir de vous séduire, de vous faire rire, de vous divertir, de vous masser. Mais avant tout faisons connaissance autour d’un drink sans engagement et je vous dirai tout ce que vous brulez de savoir ou bien contactez moi.

Je suis bien plus qu’un Escort boy: je suis un gentleman à votre service pour quelques heures ou pour tout un week-end. Je suis prêt à tout pour satisfaire tous vos désirs.

Réservez ma compagnie  au plus vite, je suis là seulement pour vous.

Au plaisir de vous offrir ce moment. Jean

TEL/SMS/WHATSAPP: +33755186013
Mail: man.jean@yahoo.fr
website: http://escortboy.org

 


  • 0
Passionate kiss with your escort boy paris

Pour le plaisir d’une femme adulte

Category:escort boy,gentleman,gigolo Tags : 

Pour le plaisir d’une femme adulte

Cette femme adulte laissa échapper un glapissement de surprise quand son escort boy la saisit et la prit dans ses bras. Il immobilisa son corps entre ses bras et plongea le regard au fond de ses yeux. Un regard si intense qu’elle eut l’impression qu’il avait la faculté de lire dans ses pensées.

C’était peut-être le cas, mais qu’est-ce que cela changeait ? Elle se sentait déjà complètement nue et vulnérable. Elle lui renvoya son regard et se tortilla sur ses genoux, appréciant la fermeté de son corps sous le sien.

Elle effleura son torse du bout des doigts, en retenant son souffle. Ses muscles étaient durs. La chaleur de son corps la brûlait presque. Comme s’il couvait une fièvre. Sa respiration se fit aussi rapide que la sienne lorsqu’elle passa les bras autour de son cou et effleura délicatement ses lèvres des siennes.

Un son rauque remonta dans la gorge de Jean et ses bras l’enserrèrent dans un étau d’acier. Le baiser de papillon qu’elle venait de lui octroyer permit l’émergence d’un vrai baiser à pleine bouche, plus ardent et dévorant qu’aucun baiser qu’elle ait connu ou même imaginé. Elle s’y livra à corps perdu, enivrée par l’énergie de son amant et la découverte de la saveur de sa bouche. Il sentait merveilleusement bon, un mélange de son parfum italien et d’une odeur qui n’appartenait qu’à lui, légèrement acidulée. Il avait le menton rugueux et sa bouche sensuelle incitait la sienne à s’ouvrir, tout à la fois vorace, audacieuse et suave.

Ouvre tes cuisses - Escort Boy Paris

Ouvre tes cuisses – Escort Boy Paris

Madame avait envie de le toucher partout. Il était si attirant, bouillonnant d’une énergie virile dont elle avait cruellement besoin. Son sexe en érection pressait contre ses fesses, dur et brûlant. Les doigts accrochèrent le nylon de son collant quand il la glissa sous sa jupe.

Son escort boy écarta doucement ses jambes et sa main remonta, effleurant la chair sensible de ses cuisses. Elle enfouit le visage dans son cou, délicieusement consciente de l’infime caresse de ses doigts sur ses cuisses. Du bout des doigts, il traçait sur sa peau un chemin aussi léger qu’ardent. Une bouffée d’émotion lui fit étroitement serrer les jambes, emprisonnant sa main entre elles.

Il saisit sa chevelure, fit basculer sa tête en arrière et plongea son regard au fond de ses yeux. Il libéra sa chevelure et son autre main s’insinua plus haut. Il écarta ses jambes juste ce qu’il fallait pour que son majeur effleure le point sensible, et la sensation explosive que déclencha ce frôlement la fit sursauter entre ses bras.

Il rit devant son expression choquée et poursuivit la progression de ses doigts en imprimant de petits cercles taquins. Son regard brillait de défi. Jean avait l’impression de plonger la main dans un nuage brûlant. Tu es déjà toute mouillée. Il faut que je te débarrasse de ces vêtements. Son corps palpitant de désir l’avait trahie.

Sa main recouvrit sans vergogne son mont de Vénus. Il caressa cette partie de son corps qui attendait depuis longtemps d’être touchée. Sa main était lente, assurée et diablement experte. Sa langue plongea dans sa bouche tandis que son pouce encerclait son clitoris à travers la fine étoffe de sa culotte et de son collant. Éperdue de désir, elle se mit à trembler dans ses bras.

Empoignant sa chevelure, il la plaqua contre son sexe et dévora sa bouche. Ses mains étaient dures, exigeantes, elles lui faisaient presque mal, mais le soupçon de douleur qu’elles provoquaient était délicieusement excitant. Elle avait l’impression d’être sur le point de voler en éclats.

Cette femme adulte ferma les yeux très fort et planta ses ongles dans son bras. Elle se sentait intensément vulnérable, et dans un tel état d’excitation que son corps semblait se liquéfier. Elle tortilla ses fesses contre le dur relief de son sexe et répondit avidement à son baiser. Son escort boy l’accompagna dans sa chambre d’hôtel.

Fini d’attendre, fini de jouer. Dès que la porte de la chambre d’hôtel claqua derrière eux, il entreprit méthodiquement de se déshabiller. Madame retira maladroitement ses chaussures, ôta ses lunettes, les rangea dans son sac et se débarrassa de sa veste.

Jean déboucla sa ceinture et envoya promener d’un même mouvement pantalon, caleçon, chaussettes et chaussures. Elle en était encore à batailler contre les boutonnières des poignets de son chemisier qu’il était déjà entièrement nu. Il vit briller ses yeux gris, et deux drapeaux rouges se déployèrent sur ses joues lorsque son regard glissa sur son corps.

Elle mettait un temps fou à se déshabiller. Elle eut un mouvement de recul quand il avança vers elle, mais il était à bout de patience et quand son dos heurta le mur, il s’attaqua à son chemisier.

L’aide qu’il avait voulu lui apporter se révéla infructueuse. Ce fut comme si la soie délicate se désintégrait sous ses doigts, et au moins trois boutons volèrent à travers la pièce. Elle inspira bruyamment et chercha à écarter ses mains, mais il faisait déjà glisser le chemisier endommagé sur ses épaules et humait le parfum tiède et entêtant qui s’en échappait.

Il sentit ses mains fraîches et souples parcourir son torse tandis qu’il se débattait avec la fermeture de sa jupe. Dès que l’étoffe s’écarta, il s’agenouilla pour la faire glisser par-dessus ses hanches, puis fit aussitôt remonter ses mains pour baisser d’un seul mouvement sa culotte et son collant jusqu’à ses chevilles.

Il souleva l’un après l’autre ses pieds à la cambrure délicate pour faire passer son collant et sa culotte. Il glissa la main entre ses cuisses, la força à les écarter légèrement et enfouit son visage contre son pubis. Un cri étranglé échappa à Madame. Il huma le mélange suave de son odeur intime, le parfum unique, chaud et entêtant de son excitation féminine.

Embrasse avec passion - Escort Boy Paris

Embrasse avec passion – Escort Boy Paris

Cette femme adulte planta ses ongles dans la chair de ses épaules et un tremblement saisit ses cuisses quand il écarta délicatement le tendre repli de ses lèvres. Au creux du nid de sa toison, sa chair était moite, palpitante de désir. Il y pressa les lèvres, savoura son essence et perçut avec amusement la vibration du cri sourd qui remonta en elle. Douce, lubrifiée à point, elle était prête à le recevoir.

Madame, les yeux brillants de complicité sensuelle, s’agenouillant devant lui et s’appliquant avec une grâce experte à prendre son sexe en bouche.

Elle restait là, le souffle court et les joues rouges. Son rouge à lèvres était presque complètement effacé sur ses lèvres frémissantes. Son mascara avait coulé sous ses grands yeux éblouis. Un de ses bras était plaqué en travers de sa poitrine sans parvenir à la dissimuler complètement, l’autre main recouvrant son pubis. Un bref frisson la traversa et elle contempla le corps de son escort boy comme si c’était la première fois qu’elle voyait un homme nu.

Le regard qu’elle posa sur son sexe l’excita violemment. Cette femme superbe regardait son sexe en érection comme si elle se trouvait en présence de la septième merveille du monde, et cela fit un bien fou à son ego.

Jean eut un peu de mal à écarter son bras de sa voluptueuse poitrine, ornée de tétons roses et durcis. La main de Madame était froide, mais Jean savait comment la réchauffer. Il l’amena au niveau de son sexe et replia ses doigts souples sur sa chair brûlante. Le frais contact de sa main lui procura une sensation délicieuse et lui tira un gémissement de plaisir.

Il referma la main sur celle de Madame et entreprit de lui enseigner le rythme des caresses qu’il appréciait, longues et vigoureuses. Il fit glisser la paume de sa main sur son gland couronné d’une perle de de son élixir, puis la fit aisément coulisser jusqu’à la base de son sexe. Sa main était aussi douce qu’un gant de soie.

Cette femme adulte avait instinctivement approché son autre main de son corps, mais la laissait planer au-dessus de lui comme si elle craignait de commettre une erreur. Un glapissement franchit ses lèvres quand il saisit celle-ci pour l’amener au niveau de son visage.

Jean regarda d’un regard avide sa petite langue rose qui glissait sur sa paume et inspira à fond pour juguler le désir violent que lui inspirait ce spectacle.

Son escort boy la souleva, la déposa sur le dessus de la commode qui se trouvait derrière elle et se positionna entre ses cuisses. Elle était si belle qu’il ne savait par où commencer. Il fit courir ses mains le long de ses flancs, au creux de sa taille, sur l’arrondi de ses hanches, puis écarta ses cuisses superbes jusqu’à ce que les boucles de sa toison révèlent les replis roses et luisants de sa petite fente.

Madame plaça les mains sur ses épaules pour assurer son équilibre et ses doigts s’enfoncèrent dans les muscles de ses épaules. Ses mains étaient tièdes à présent, mais toujours tremblantes, et un doux gémissement lui échappa quand il effleura sa moiteur du bout des doigts. Le parfum suave et féminin qui vint chatouiller ses narines le fit saliver. Plus tard, il s’immergerait dans cette fontaine de douceur, il enfouirait le visage entre ses cuisses et s’y désaltérerait comme un homme assoiffé. Mais pas maintenant. Son sexe avait une idée très précise de ce qu’il voulait, et Jean n’était plus en mesure de lutter contre ses désirs.

Madame riva son regard au sien lorsqu’il inséra un doigt dans sa fente. Elle était étroite, mais parfaitement lubrifiée et sa chair enserra avidement son doigt. Elle en mourait d’envie. Jean retira lentement son doigt, puis encercla la perle durcie et enflée de son petit clitoris.

Il sentit ses ongles s’enfoncer dans ses épaules et ses hanches se soulevèrent pour inciter son doigt à poursuivre ses caresses. Madame ferma les yeux et acquiesça. Jean l’observa attentivement.

Ses hanches ondulaient au rythme du va-et-vient de son doigt dans sa fente. Son hochement de tête silencieux le satisfit. Jean attrapa un des préservatifs qu’il avait déposés sur la commode, en déchira l’emballage, l’enfila prestement, souleva les jambes de Madame et les cala au creux de ses coudes. La commode était à la hauteur idéale pour la pénétrer en fléchissant légèrement les genoux.

Le regard vibrant, elle ploya le buste en arrière et prit appui sur ses coudes, puis écarta les cuisses. Elle s’offrait à lui, vulnérable, et l’expression de son visage lui donna envie de recouvrir l’arrondi de sa joue du creux de sa main, de la caresser tendrement, révérencieusement.

Son gigolo positionna l’extrémité de son gland entre les tendres replis de sa fente et l’y inséra jusqu’à le sentir fiché en elle, persuadé de la pénétrer aisément d’une seule poussée. Mais les choses ne se passèrent pas ainsi. Madame se révéla extrêmement étroite et ses petits muscles raidis résistaient à sa pénétration. Il poussa plus fermement, des filets de sueur coulant dans ses yeux, mais Madame laissa échapper un petit cri à demi étranglé et s’agrippa à ses épaules.

caresse mon cou - Escort Boy Paris

caresse mon cou – Escort Boy Paris

Il ne s’était absolument pas attendu à cela. Il aurait déjà dû être happé par le vertige de l’oubli sexuel, fiché de toute sa longueur dans le fourreau de cette femme, en proie au rythme sauvage et débridé de la passion qu’elle lui inspirait.

Au lieu de quoi, il se retrouvait coincé et redoutait de lui faire mal. Madame perçut sa frustration. Elle s’accrocha à ses épaules et, avec une petite grimace, s’efforça d’apporter son concours à ses efforts. La caresse palpitante de son corps menaça dangereusement le contrôle de Jean et il plaqua les mains sur ses hanches pour l’immobiliser. Un sourire incertain se dessina sur les lèvres de Madame.

Il se retira, prit son sexe en main et caressa doucement sa fente de son gland soyeux. La régala de lentes caresses, s’attardant fugitivement sur son clitoris avant de redescendre jusqu’à la minuscule ouverture qu’il devait de franchir.

Son escort boy l’emporta sur le lit et lui écarta les jambes et l’immobilisa sous son corps comme s’il craignait qu’elle ne cherche à s’échapper. Mais elle ne se débattit pas, se contentant de soupirer et de se tortiller doucement sous lui, d’encercler ses épaules de ses bras souples avec un petit murmure de plaisir, comme si elle avait besoin de sa chaleur.

Son sexe brûlant pressait contre la peau satinée de son ventre. Il enfouit les doigts dans sa chevelure et embrassa avidement sa bouche. Il voulait se l’approprier, la posséder.

Elle noua les bras autour de son cou et planta ses ongles dans son dos. Sa langue s’aventura timidement, elle enfouit ses mains dans ses cheveux et son corps souple, aussi doux qu’un pétale de fleur, se cambra sous le sien, l’invitant à terminer ce qu’il avait commencé. Mais Jean savait pertinemment que, une fois qu’il l’aurait pénétrée, il se révélerait incapable de s’arrêter, quoi qu’elle dise ou fasse.

Madame agrippa ses cheveux et gémit lorsqu’il se laissa glisser le long de son corps. Il lui fit replier les jambes et caressa de sa joue rugueuse la douceur exquise de l’intérieur de ses cuisses, humant l’essence enivrante de sa féminité. Le cri de plaisir choqué qu’il lui tira quand il aspira la petite perle durcie de son clitoris lui plut énormément.

La saveur riche et suave des replis secrets de sa chair, leur soyeuse perfection lui firent immédiatement perdre la tête. Ses hanches se mirent à onduler lentement au rythme des caresses expertes de sa langue. Jean l’immobilisa pour la lécher à sa guise, guidé par le flot d’énergie qui s’élevait de son corps tremblant. Sa langue allait et venait avec délectation le long de sa fente, plongeait au creux de sa chair, lapait et suçait son adorable clitoris.

Il l’amena au bord du plaisir, puis le flatta de la pointe de sa langue pour la faire basculer dans l’extase. Il but avidement l’essence de son plaisir, aussi bouleversé par ses gémissements que par les convulsions incontrôlables de son corps. Ce triomphe sur ses sens le fit exulter.

Il releva la tête, s’essuya les lèvres et la contempla. Les yeux clos, haletante, un voile de sueur emperlant sa peau, elle tremblait encore du contrecoup de l’orgasme. Il avait accompli l’exploit de la détendre complètement. À son tour.
Jean réprima difficilement son propre tremblement d’impatience quand il positionna son sexe entre les replis de sa petite fente. Cette intrusion subite lui fit rouvrir les yeux, mais elle s’offrit à lui et le serra dans ses bras.
Sa bouche forma un cri silencieux lorsqu’il l’eut pénétrée de la moitié de sa longueur.

Il prit son visage entre ses mains, l’embrassa tendrement, limitant ses mouvements à d’infimes ondulations des hanches. Sa lèvre inférieure, enflée par ses baisers ardents, se remit à trembler d’émotion. Elle approcha la main de son visage pour caresser sa joue.

Cette femme adulte se donnait entièrement à lui : exactement comme dans ses fantasmes. Le fourreau étroit, moite et brûlant qui enserra son sexe balaya les derniers vestiges de son self-control. Il se retira, replongea en elle, et les cris aigus de Madame atteignirent à peine sa conscience. Il aurait été incapable de dire s’il s’agissait de cris de plaisir ou de protestation, et tout aussi incapable de modifier son comportement. Prisonnier d’un désir sauvage, il n’y avait aucune chance qu’il s’arrête. L’orgasme le submergea avec la fulgurance d’une explosion atomique.

***

Voulez vous vous sentir femme ? Dans un moment de pure sensualité, dans les bras d’un expert du plaisir féminin sur-mesure. Pourquoi vous privez vous de prendre du plaisir entre les mains d’un homme du monde qui vous traitera avec tout le respect que vous méritez et ne vous jugera pas d’avoir envie de vous détendre et d’évacuer votre stress en lâchant prise.

Laissez moi vous transporter dans la magie érotique d’un moment romantique et  sensuel, un moment hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Vous oublierez tous vos soucis et pourrez lâcher prise lors d’une expérience de divertissement pour adulte unique au monde dans un respect mutuel avec protection.

Au plaisir de vous séduire, de vous faire rire, de vous divertir, de vous masser. Mais avant tout faisons connaissance autour d’un drink sans engagement et je vous dirai tout ce que vous brulez de savoir ou bien contactez moi.

Je suis bien plus qu’un Escort boy: je suis un gentleman à la demande pour quelques heures ou pour tout un week-end. Je suis prêt à tout pour satisfaire tous vos désirs.

Réservez ma compagnie  au plus vite, je suis là seulement pour vous.

Au plaisir de vous offrir ce moment. Jean

TEL/SMS/WHATSAPP: +33755186013
Mail: man.jean@yahoo.fr
website: http://escortboy.org


  • 0
Jouissance pour femmes exigeantes

Massage tantrique pour femmes exigeantes

Category:coach,escort boy,Experience,gigolo,Massage,rêve,sexologue,tantrique,tantrisme Tags : 

Massage tantrique

Pas de tabou

La totalité du corps est massé, de la tête aux pieds. Le sexe est intégré dans le massage. Dans le tantrisme toutes les parties du corps sont sacrées. Le sexe n’est pas tabou, explique Jean masseur tantrique pour femmes exigeantes. Le massage tantrique se pratique complètement nu.

Détente du corps

Le massage tantrique permet d’être détendu et de mieux ressentir son corps. Il a également un aspect thérapeutique car il permet de mettre le doigt sur des blocages. Ce massage permet de prendre conscience de son corps, de ce sentir mieux, de lâcher prise et de regagner la confiance en soi et en sa beauté.

Se libérer du stress

Le massage tantrique permet aux femmes de se libérer du stress accumulé dans une vie difficile et pleine de responsabilités et de contraintes.

massage tantrique pour femmes exigeantes

massage tantrique pour femmes exigeantes

***

Madame tourne la tête vers lui, son gentleman pour un baiser passionné, leurs bouches se lient longuement, leurs langues tournoyant avec délice l’une avec l’autre, salives et souffles mélangés. 

Le trouble s’empare de nos sens déjà enfiévrés, moi, ton escort boy, je parcours ton corps de caresses sublimes, qui semble vibrer sous ma main comme le pelage soyeux d’un animal sensuel, tandis que tu caresses mon visage du bout des doigts, comme pour en apprendre les contours. 

Nous perdons la notion du temps et du lieu, perdus dans ce baiser envoûtant, comme dans une bulle d’amour, la playlist que j’ai choisie pour toi résonne en nous et brouille nos connexions avec le monde extérieur.

Désinhibée

Madame se colle contre l’épaule de son gigolo avec un sourire coquin qu’il découvre dans le miroir. Dans ses bras, elle a confiance, comme désinhibée, alors que cette rencontre avec un inconnu aurait pu la gêner. Mais Madame a apprécié faire connaissance avec lui au bar de son hôtel sans engagement et libre de faire son choix.

Tu me présente ton affolante croupe, et je la caresse avec ferveur. Le contact de ta peau chaude et douce attise mon désir d’escort boy, je ne vois que tes fesses devant moi, onduler avec sensualité, Puis tu as tourné la tête vers moi, me faisant un sourire mystérieux, tes cheveux en cascade sur ton épaule, tes yeux brillants, tes dents blanches.

Tu fais durer le plaisir, ton désir plutôt, effleurant mon sexe tendu de ta fleur secrète brûlante, te caressant à moi comme je l’avais fait avant dans l’autre sens.

Madame ressent des impressions incroyables, ce gentleman inconnu, est terriblement attirant, et sa main sur elle accroît son désir.

Tu as l’impression de faire l’amour avec moi non comme une femme mais comme un animal en rût.

Puis tu t’es empalée très lentement sur ma queue tendue, doucement, puis tu te mets à remonter et à redescendre, lentement, sur un rythme parfait, comme en osmose avec le pic de plaisir le plus ultime… 

Plaisir

Tu ondules et t’allonges en avant sur mes jambes avec une souplesse étonnante, puis tu te relèves et te cambres en arrière dans un feulement bestial de plaisir, jetant ta tête en arrière et envoyant ta crinière valser sur ton dos.

Madame jouit alors, je sens son eau couler brusquement le long de ma virilité jusqu’à mes parties, dans une délicieuse inondation qui fait nager ma verge avec délectation dans sa rivière brûlante…

Je sens ton sexe se crisper autour du mien dans le plaisir, quelle impression extraordinaire, c’est si excitant !

Je râle de plaisir, tendu pour retenir l’orgasme qui réclame son dû depuis un bon moment ! Puis tu recommences ta danse sensuelle, ton corps en feu joue à me rendre fou.

Jouissance

Cette situation est irréelle, je t’ai capturé dans un délire de sensations, tu es en train de perdre tout raisonnement. Tu sens envahie d’une force étrange, d’une énergie incroyable qui t’a traversé dans un éclair de jouissance… 

Tu te mets à trembler de tout ton corps, secoué de spasmes incontrôlables de plaisirs que tu n’as jamais ressentis… Ton esprit se détache et s’envole vers le plafond, et tu as l’impression de planer très haut une jouissance tantrique sans limite. 

Tu vois en dessous de toi sur ce lit nos deux corps emmêlés dans ce délire amoureux s’agiter doucement sous ton corps virtuel.

Madame sourit avec malice, tout en caressant avec art les testicules de son masseur du bout des doigts, derrière sa croupe ronde empalée sur son énorme sexe durci par le désir. 

Un état spécial, une sorte d’état de conscience modifié par le plaisir extrême: Un orgasme tantrique !

***

Massage tantrique: Toutes les femmes méritent  de recevoir un massage tantrique. En tant que masseur tantrique pour femmes exigeantes, je vous offre la sécurité de mon professionnalisme et mon expérience qui vous permettra d’être sur que votre massage tantrique vous fera plaisir et vous permettra de vous relaxer complètement.

Ce massage tantrique vous permettra aussi de lâcher prise ce qui vous procurera une libération totale.  Cette expérience de massage tantrique est réservée aux femmes adultes, un massage tantrique pratiqué dans un respect mutuel avec protection.

Contactez moi pour prendre rendez-vous et définir une date où nous pourrons ensemble explorer vos blocages et trouver la meilleure version de massage tantrique afin de vous libérer.

Au plaisir de faire votre connaissance. Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr

Massage tantrique pour femmes exigeantes

http://escortboy.org/#Services.F


  • 0
idée femme cadeau

Idée cadeau femme

Category:escort boy,Femmes,gigolo Tags : 

Idée cadeau femme: Offrir un escort boy pour femmes exigeantes. C’est une idée originale. Pour sa fête, son anniversaire ou bien toutes autres occasions pour lui faire plaisir.

Vous ne savez plus quoi lui offrir, vous êtes son mari, son partenaire, un groupe d’amis ou ses collègues de bureau. N’hésitez pas à me contactez pour organiser la plus belle soirée de sa vie.

Idée cadeau femme: les temps changent, et les femmes ont maintenant les mêmes droits que les hommes. Alors pourquoi ne pas leur offrir un massage sensuel et érotique avec un gentleman qui sera là uniquement pour leur faire plaisir.

Un dîner romantique au restaurant ou bien un dîner à domicile avec un homme élégant éduqué charmeur et drôle pour une soirée inoubliable sans aucune complication et en toute sécurité.

Idée cadeau femme: offrez lui un moment unique de plaisir dans les bras d’un accompagnateur distingué qui connaît bien les femmes, qui sait ce qu’elles veulent et comment faire briller leurs yeux. Un courtisan des temps moderne avec des manières dignes des plus grands gentilshommes de tout les temps.

***

Quand son cadeau arriva, elle l’attendait dans son appartement pour lui servir une coupe de champagne. Elle s’installa à côté de lui, et ils se mîrent à discuter, de tout et de rien, l’un et l’autre buvait les paroles de son interlocuteur. À un moment de la discussion, l’homme posa sa main sur la mienne ce qui ne l’étonna pas mais eu comme impact de diffuser une décharge électrique dans tout son corps et particulièrement entre ses jambes.

Jean lui proposa de l’emmener dîner dans un de ses endroits romantiques dont il est le seul à avoir le secret. Elle acquiesça et elle partit se préparer. Elle enfila une robe noir décolletée et plutôt courte, puis pris le temps de se coiffer et de se maquiller.

Une fois devant le restaurant, il ouvrit la porte pour laisser entrer la belle. Arrivés à table, il commanda une bouteille de vin. Ils reprirent leurs conversations. Elle se sentait maintenant complètement désinhibée.

De retour chez elle, ils s’installèrent sur le canapé. Elle se mit à frotter ses pieds contre ses jambes. Son escort boy lui proposa de les masser.

Le gentleman se mît à lui caresser les mollets. Puis elle vint se mettre à califourchon sur lui. Le gigolo posa ses mains sur ses hanches et se laissa faire.

Son homme cadeau se mît à lui caresser les hanches où ses mains étaient déjà posées. Elle se laissait faire respirant fort contre son visage. L’homme approcha ses lèvres des siennes.

Puis ils s’embrassèrent passionnément pendant que ses mains la caressaient. Elle était là, contre lui et très vite, il ôta sa robe, la faisant passer par-dessus sa tête, après avoir ouvert la fermeture. Ses mains vinrent se coller à son torse et doucement, il ouvrit les boutons de sa chemise, un par un.

À ce moment précis, il n’est plus le cadeau qu’on lui avait offer, il n’est plus que l’homme qu’elle désire, qu’elle veut plus que tout. L’ultime bouton ouvert, elle enlève sa chemise et vient se coller à son torse.

Son escort boy se met à embrasser son cou et elle renverse sa tête en arrière pour lui faciliter l’accès et miaule de plaisir. Elle finit par s’asseoir à côté de lui, il se lève, écarte délicatement ses cuisses et vient se mettre à genoux entre elles. Jean commence à enlever son string.

Jean écarte ses jambes, puis passe sa tête entre elle. Son escort boy commence à passer sa langue sur son bourgeon qui se dresse comme une érection féminine. Son corps s’électrise en réponse à l’assaut de sa langue. Doucement, il vient lécher tout son jardin secret avide de lui. Jean entre délicatement deux de ses doigts en moi, et y fait des va-et-vient lents pendant que sa langue est toujours plaquée contre sa chair rosée.

Elle a tellement envie de l’avoir en elle. Puis il remonte et l’embrasse tendrement. Son escort boy saisit son phallus turgescent pour enfiler un préservatif et il présente son énorme queue tendue à l’entrée de sa grotte secrète et très délicatement, il s’enfonce en elle. Petit à petit elle en a le souffle coupé par ce membre qui la remplit entièrement.

Doucement, avec une infinie douceur, il débute les va-et-vient en elle. Au début, elle ne bouge pas, mais très vite elle commence à y prendre du plaisir, son corps s’adapte et dilate son sexe. Elle caresse son dos pendant que ses lèvres se posent sur les siennes, dans son cou, sur ses seins qu’il a sorti de son soutien-gorge pour les pétrir et pincer ses tétons.

La belle commence à se délecter de ses coups de reins, elle gémit de plus en plus vite pendant qu’il passe deux de ses doigts sur son clitoris qu’il se met à caresser gentiment. Jean la regarde dans les yeux en souriant.

De le voir lui, de voir son regard, ses yeux sur elle, sur son corps, accentue son désir. Elle se sent partir doucement. Il l’encourage de la voix avec des mots doux. Qu’un gentleman puisse la voir ainsi, avait aussi un très fort pouvoir érotique et stimulant.

Elle enroule ses jambes autour de lui alors qu’il continue ses coups de reins. Elle sent sa chatte bruler de plaisir, son sexe se contracter alors que l’orgasme se déchaine dans tout son corps. Elle ne peut s’empècher de crier son nom alors que lui grogne en se laissant aller en elle.

***

Idée cadeau femme: Toutes les femmes méritent  de recevoir un cadeau masculin. En tant que gentleman pour femmes exigeantes, je vous offre la sécurité de mon professionnalisme et mon expérience qui vous permettra d’être sur que votre cadeau lui fera plaisir et vous verrez briller ses yeux à votre prochaine rencontre.

Son cadeau pourra lui apprendre à lâcher prise lors d’une éducation de ses sens qui lui procurera un divertissement unique pour adulte dans un respect mutuel avec protection.

Contactez moi pour organiser les détails du cadeau que vous voulez offrir et définir une date.

Au plaisir de faire votre connaissance. Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr


  • 0

Accompagnement et Coaching de Femmes

Category:coach,escort boy,Experience,gentleman,gigolo Tags : 

Accompagnement et Coaching de Femmes

Beaucoup de femmes ressentent le besoin d’être accompagnées par un gentleman escort boy pour les aider à résoudre certains points de saturation, de solitude ou tout simplement pour s’épanouir et vivre des moments vraiment pour elles.

Je suis toujours là pour vous aider dans des moments difficiles comme les ruptures, les divorces mais aussi quand vous vous sentez seules ou pour toutes les raisons qui vous ont conduites à tomber sur mon site. Sachez que je ne vous obligerai jamais à faire quelque chose que vous ne voulez pas.

Mon unique objectif en tant que gentleman romantique pour femmes exigeantes est votre plaisir dans un échange humain respectueux et sans risque en toute discrétion et avec élégance et humour. Pour vous faire reprendre goût à la vie.

Accompagnement et Coaching de Femmes, pour toutes les femmes quelques soient leurs ages, leurs races ou leurs physiques. Pour moi une femme est toujours un monde à découvrir. Rien n’est plus beau et ne me fait plus plaisir que de voir le plaisir dans leurs yeux dans mes bras.

***

Féline, mais brutale et déterminée, la belle m’entraine dans l’escalier qui mène à son appartement, refermant la porte derrière elle. Ses lèvres se posent sur les miennes, ses mains s’insinuent entre les plis de ma chemise pour affoler ma peau de leur caresse.

Madame se colle à moi, frottant ses jambes aux miennes, déboutonnant ma chemise, me déshabillant. Sa main glisse dans mon dos, sur mes fesses, et trouve finalement ma braguette. Elle en ouvre les crans, se faufilant pour empoigner ma virilité.

J’ai un sursaut de surprise. Le baiser de la belle, fougueux, son corps pressé contre le mien menacent de m’emporter. Elle sait comment y faire avec son gentleman.

Je lui rends caresses et baisers, enfiévré, posant une main affolée autour de son sein pour l’enlacer. La prenant ensuite par la taille, je la plaque contre moi, perdu dans ces sensations trop fortes, trop soudaines. Son corps chaud. Sa poitrine. Sa bouche. Ses cheveux. Ses mains sur moi.

Madame recule puis se retourne. D’une main, elle commence à faire glisser la fermeture éclair de sa robe. Exquise. Le désir m’envahit. Je la rejoins, admirant au passage son corps de femme et ses formes délicates. Elle doit sentir sur elle mon regard appréciateur, car elle s’arrête pour me regarder par-dessus son épaule et a un sourire de triomphe. Elle se sait belle et désirable, et sait aussi que son escort boy ne peux pas lui résister.

Et je ne lui résiste pas. Je l’enlace, déjà fou d’elle et impatient de la prendre. Je caresse sa poitrine, puis, glissant une main sur son corps pour effleurer son ventre, j’atteins son entrecuisse.

J’embrasse sa nuque, et avec deux doigts, très lentement, je fais glisser la bretelle de son épaule vers son bras, afin d’y déposer chastement, puis plus impudiquement mes baisers. Je continue à caresser son jardin secret de la main, au travers du tissu, l’excitant peu à peu et la faisant frémir en léchant sa peau.

Elle s’affole. Je sens le désir que je la possède monter en elle. Comme une vrille dont la pointe effilée la traverse de part en part. Douloureusement excitant. Elle me désire encore plus et moi aussi. Je veux m’enfoncer en elle et qu’elle me prenne et me savoure avec sa bouche et son intimité.

Je veux sentir sa peau nue sur la mienne, qu’elle s’approche de ma bouche, qu’elle se livre à mes baisers. Qu’elle s’affole à sentir ma langue titiller son clitoris, explorer ses lèvres et finalement entrer en elle. Je veux qu’elle me laisse la goûter à la rendre folle, à l’amener au bord de l’extase.

Je veux sentir son souffle précipité, voir son dos se cambrer, avant qu’elle ne s’écarte pour se ruer vers ma queue dressée de désir pour elle. Je veux l’entendre gémir en s’empalant sur mon membre, l’entendre étouffer son plaisir dans mon cou ou contre ma poitrine tandis que je labourerais son intimité avec ma virilité, puis avec mes doigts… Frottant et pesant sur son sexe, son bourgeon, sa poitrine, de tout mon corps. Je veux la pénétrer de ma langue, de mes doigts et de mma virilité et sentir son sexe glisser le long du mien dans une frénésie de sensations déroutantes…

Je veux qu’elle introduise ses doigts dans son sexe, quand je suis en elle, pour me caresser doublement. Je veux jouir de son ardeur. Oui, en cet instant, j’ai envie de la belle.

Je descends sa robe sur sa taille. La belle se retourne, ôtant le reste de son vêtement, se présentant à moi poitrine nue, libre, menue, uniquement vêtue d’une ceinture de velours dont un liseré se perd entre les plis de son sexe. Je l’enlace et l’embrasse à perdre haleine.

Ma virilité d’escort boy est dure, avide de plaisir et de sensations, avide de découvrir cette fente qui se présente, s’offre, humide, chaude, profonde et excitante, avide de se sentir emportée, entourée et de sentir ces parois se refermer sur elle. Sur moi. Avide de ces caresses et de son intimité.

L’effleurement tendre, éphémère, de sa main sur ma peau. La douceur de ses caresses. Ses baisers, langoureux, pleins, jouissifs. Son rire alors que je la déshabille pour découvrir son intimité. Ses soupirs de plaisir et de passion. Ses jambes qui m’entourent, pour m’attirer vers elle, en elle.

Elle s’abandonne quand je m’aventure en elle, elle réagit à mes caresses, à mes baisers et à ma pénétration, quand elle appose tendrement ses mains sur ma tête, répond avec passion à mes baisers, m’attire en elle de ses jambes autour de ma taille, de ses mains sur mes fesses, cherchant sans retenue ni pudeur à ce que je comble son corps et son désir, à ce que les frottements et les pressions de mon sexe dans son intimité, mes va-et-vient jusqu’au plus profond d’elle, l’amènent à crier son plaisir et à jouir avec moi. Ensemble.

Madame, Osez gouter au plaisir dont vous rêvez sans complexe et en toute discrétion. Votre serviteur vous transportera dans la magie d’un monde hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité.

N’est-il pas merveilleux de pouvoir exprimer ses envies et de lâchez prise lors d’une expérience unique dans un respect mutuel avec protection. A consommer sans modération…

Accompagnement et Coaching de FemmesAu plaisir de vous offrir du plaisir sans limite et sans les contraintes. Jean

Contactez moi vite car la vie est si courte, vous méritez d’en profiter en prenant du plaisir: man.jean@yahoo.fr ou +33(0)755186013

https://escortboy.org


  • 0

Mon escort boy me suivit dans la chambre faiblement éclairée

Category:escort boy,gentleman,gigolo Tags : 

Mon escort boy me suivit dans la chambre faiblement éclairée. La lumière tamisée projetait sur son visage des ombres qui le rendaient encore plus désirable. Nous entrâmes dans la chambre que j’avais réservé pour notre rencontre. Jean avança vers moi et se pencha. Son nez effleura la veine palpitant dans mon cou.

Mon escort boy m’accula contre le mur, les mains de chaque côté de moi, et pressa son corps contre le mien. En dépit des couches de vêtements qui nous séparaient, je sentais sa chaleur. Au contact de son torse, les pointes de mes seins s’érigèrent. Je réprimai un gémissement en sentant sa virilité lourde et dure contre mon ventre. Ma respiration s’accéléra.

Jean se baissa, et ses mains puissantes vinrent cueillir l’arrière de mes cuisses. D’un mouvement fluide, Jean me souleva pour disposer mes jambes autour de ses hanches. La partie la plus sensible de mon corps se trouva collée contre son érection, et cette simple friction m’amena au bord de l’orgasme. Je poussai un soupir saccadé, incapable de masquer ma réaction, le sang aux joues et l’entrejambe inondé. Je repliai mes jambes autour de lui et empoignai ses épaules, lui arrachant un grognement.

Ma jupe était remontée sur ma taille. Jean se tourna et me posa au bord du lit. Quand il s’écarta, je dus réprimer un cri de frustration. J’étais en feu ; mes seins étaient lourds et sensibles. S’il ne m’embrassait pas tout de suite.

Mon escort boy retira les bottes de cuir noir que je portais. Puis ses doigts se mirent à courir sur la bande de peau nue entre ma jupe froissée et le bord de mon porte-jarretelles. Jean en défit les deux attaches d’un mouvement habile, sans une hésitation. Manifestement, il avait l’habitude.

Lorsqu’il plongea les doigts sous la lisière de mon bas, toutes ces considérations s’évanouirent. Il le fit descendre en frôlant l’intérieur de ma cuisse, taquinant la peau sensible derrière mon genou. En arrivant au niveau de mon mollet, il s’arrêta pour passer à l’autre jambe.

Ses doigts approchèrent de mon jardin secret, et je me mis à trembler. Mon excitation était évidente et je ne faisais rien pour la cacher. Jean s’agenouilla, la tête au niveau de ma chatte palpitante. Avec douceur, Jean acheva de me retirer mes bas qu’il laissa tomber par terre.

J’avais le souffle court, et mon cœur battait la chamade. Je m’immobilisai, terrifiée à l’idée de ce qu’il s’apprêtait sans doute à me faire, et tout aussi horrifiée à la pensée qu’il ne le fasse pas. Mon escort boy bascula en arrière sur ses talons et me prit le pied entre les mains.

Lentement, je déplaçai mes mains derrière moi pour venir m’appuyer sur mes bras tendus. Il était doué, je devais le reconnaître. En quelques secondes à peine, j’avais pratiquement fondu entre ses mains.

Cet homme était agenouillé par terre devant moi, et me massait les pieds. Je me détendais, la tête rejetée en arrière. L’instant d’après, en sentant sa langue caresser mon cou-de-pied, je me redressai vivement. Mon escort boy continua de malaxer ma cheville comme si de rien n’était, mais ses coups de langue m’envoyaient des décharges électriques le long de la jambe, jusqu’entre les cuisses. Mon sexe se mit à pulser douloureusement, avide d’être caressé à son tour.

Je baissai la tête pour croiser son regard, et je lus dans ses yeux qu’il avait l’intention de me prendre. Je me mis à trembler d’impatience et d’appréhension. J’avais besoin qu’il aille plus loin, qu’il me prenne maintenant avant que je perde définitivement la tête.

Cette sensation m’était inconnue jusque-là. Quand il s’agissait de sexe, je ne m’abandonnais jamais. Parfois, je faisais semblant, parfois je m’en approchais, mais jusqu’à cet instant, je n’avais jamais eu besoin de quelque chose au point d’abaisser complètement ma garde pour pouvoir l’obtenir.

Mon escort boy embrassa ma cheville, puis mon mollet. Sa langue traça un cercle lent à l’intérieur de mon genou. Jean me rapprocha du bord du lit, et mes hanches se mirent à onduler d’elles-mêmes. Je ne pouvais plus attendre.

Mon amant continua en effleurant mes jambes du bout des doigts, remontant peu à peu jusqu’à ma culotte, et semant de tendres baisers à l’intérieur de mes cuisses. Sous ses caresses, j’avais l’impression d’être désirée, adulée.

D’un mouvement vif, Jean m’écarta les jambes, et mon sexe se retrouva à quelques centimètres seulement de son visage. Toute appréhension déserta mon esprit. Mes jambes pendaient dans le vide, trop hautes pour toucher terre, comme des pantins à la merci de ses gestes. D’une main légère, il frôla l’arrière de mes mollets avant de tracer du bout de la langue une ligne droite à l’intérieur de ma cuisse, s’interrompant juste avant d’atteindre mon sexe. Là, il se mit à mordiller ma chair tendre et offerte.

Je gémis, empoignant à pleine main les draps irrémédiablement froissés, incapable de détourner le regard de la délicieuse torture qu’il me faisait subir. Il me mordit légèrement, et j’étouffai un cri.

Mes muscles étaient agités de spasmes. J’étais incapable de rester immobile. Enfin, son pouce se posa sur ma fente, et je me cambrai à son contact. J’étais toute humide. J’étais toute humide pour lui. J’avais trempé ma culotte sous les caresses de cet escort boy qui avait apparemment un don pour faire vibrer les femmes.

Mon escort boy accentua la pression de son pouce, m’arrachant un frisson. Jean tourna la tête pour lécher mon autre cuisse. Chaque fois qu’il approchait de mon sexe, il s’en éloignait aussitôt. Il leva de nouveau la tête, le regard plein de feu. Avec une lenteur stupéfiante, il posa les lèvres sur mon intimité pour l’embrasser à travers le satin. Mon sexe se contracta. C’était le summum de l’érotisme.

Jean pressa ses lèvres contre ma culotte. Le tressaillement de sa mâchoire contre mon pubis faillit me faire exploser. Je me mordis la lèvre pour réprimer un cri. Incapable de me retenir, j’avançai ma main vers mon jardin secret, mais il m’attrapa par le poignet et l’écarta.

Doucement, il mordit dans le satin à présent détrempé par mon désir, et le tira de côté pour l’éloigner de mon sexe. Un réflexe me fit refermer les genoux, mais il les bloqua de ses larges épaules. Ses doigts se glissèrent sous l’élastique et il les posa de chaque côté de ma fente sans y entrer. Puis il écarta le satin et souffla. L’air frais sur ma peau brûlante déclencha un nouveau spasme, et mon dos s’arqua.

Mon escort boy prenait son temps, me mettant au supplice. Il ouvrit mes lèvres et vint appuyer son pouce contre mon jardin secret, le massant de haut en bas. J’ignorais d’où il tenait sa dextérité, mais je dus me mordre l’intérieur des joues pour ne pas crier. Enfin, il introduisit un doigt en moi. Cela suffit à me pousser au bord de l’orgasme. Comme s’il l’avait senti, il le retira lentement.

Cette fois, Jean insinua deux doigts dans mon sexe et les fit pivoter tout en donnant avec son pouce une légère pression sur mon jardin secret. Pendant tout ce temps, il me dévisageait, m’observant attentivement tandis que je me laissais tomber sur les coudes et me contorsionnais. Il ne s’arrêta que pour faire glisser ma culotte le long de mes jambes, me laissant nue et ouverte sous son regard avide.

Mon escort boy baissa la tête pour prendre une de mes lèvres entre ses dents, puis l’autre, sa langue pénétrant ma fente juste assez longtemps pour me rendre folle. Si près… il était si près de mon jardin secret, mais chaque fois que je croyais qu’il allait le lécher, son pouce venait le recouvrir, comme pour en interdire l’accès à sa langue. Ses lèvres se posèrent contre mon pubis glabre.

Inclinant le visage, Jean remplaça son pouce par sa bouche. Il aspira mon jardin secret et j’explosai aussitôt, arc-boutée, portant les draps froissés à ma bouche pour étouffer mon hurlement de plaisir. Une chaleur intense se propagea dans mes veines, et ma jouissance vint se concentrer dans la pointe de mes seins et mon sexe. Je voyais des étoiles. Mes genoux se refermèrent d’un coup de chaque côté de sa tête, et il me cloua contre le lit d’une main puissante.

J’empoignai ses cheveux et tentai de le repousser, mais il s’était mis à me laper le sexe à grands coups de langue et à le sucer avec une ardeur renouvelée. Il ne parut pas m’entendre. Les caresses de sa langue changèrent de rythme et s’accélérèrent. Je sentis le plaisir monter de nouveau.

Ses doigts allaient et venaient en moi de plus en plus vite, pliés pour caresser l’intérieur de mon sexe d’une façon inédite qui m’arracha une plainte. Je pressai mes seins entre mes mains, comme pour évacuer un peu de la pression qui s’accumulait dans mon bas-ventre. Alors, Jean posa ses mains sur mes genoux pour m’ouvrir davantage, et sa langue plongea dans mon sexe. Personne ne m’avait jamais fait cela auparavant. Je sentais le bord de ses dents à l’orée de ma grotte humide, et une nouvelle vague de plaisir m’assaillit.

Puis Jean se concentra de nouveau sur mon jardin secret, le léchant encore et encore. L’extase me submergea, et je me cambrai, secouée de spasmes. J’étais incapable de respirer, prisonnière de mes seules sensations.

Ce maître de l’orgasme ne s’arrêta pas, et mon sexe à vif se contracta de nouveau. À peine avais-je fini de jouir que je fus emportée dans un troisième orgasme. Ses doigts poursuivirent leur assaut, s’enfonçant en moi jusqu’à la paume tandis que les parois de ma grotte humide se resserraient spasmodiquement autour de sa main. Je jouis, encore et encore, comme si cela ne devait jamais s’arrêter. Je me tordais en tous sens, ruant et me cabrant.

Je m’effondrai, à bout de souffle. Mes cheveux trempés de sueur me collaient au visage. Le magicien du plaisir féminin me fit lentement redescendre, ses doigts ralentissant leur mouvement en moi, sa langue traçant des cercles paresseux autour de mon jardin secret encore vibrant. Pour finir, Jean y déposa un baiser plein de respect, puis en sema d’autres sur ma cuisse avant de se redresser.

Je tentai de me lever, mais je n’avais plus de force dans les bras. Comme je m’efforçais, tremblante, de m’asseoir sur le lit, Jean me rattrapa au moment où j’allais retomber et posa les lèvres au creux de mon épaule. Ses bras vinrent enlacer ma taille et je m’accrochai faiblement à ses épaules, appuyée sur lui de tout mon poids. Nous restâmes dans cette position pendant plusieurs minutes, jusqu’à ce que mes tremblements cessent.

🎩🎩🎩

Voulez vous vous être séduite ? Dans un moment de pure sensualité, dans les bras d’un gentleman. Pourquoi ne pas briser votre solitude et prendre du plaisir en compagnie d’un homme du monde qui vous traitera avec tout le respect que vous méritez et ne vous jugera pas d’avoir envie de tendresse et de plaisir sans lendemain.Laissez moi vous transporter dans la magie érotique d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Vous oublierez tous vos soucis et pourrez lâcher prise lors d’une expérience de divertissement pour adulte unique dans un respect mutuel avec protection.

Au plaisir de vous séduire, de vous faire rire, de vous divertir. Mais avant tout faisons connaissance autour d’un drink sans engagement et je vous dirai tout ce que vous brulez de savoir. Mais n’oubliez jamais que l’on ne vit qu’une fois…

Au plaisir de faire de cette rencontre. Jean

TEL/SMS/WHATSAPP: +33755186013
Mail: man.jean@yahoo.fr
website: http://escortboy.org


  • 0

Mon escort boy me fait l’amour tendrement

Category:escort boy,gentleman,gigolo,lâcher-prise Tags : 

Brusquement, Mon escort boy me plaque contre la paroi de tout son poids et sa bouche couvre la mienne d’un baiser brûlant. Ses mains sont partout : elles me caressent les seins, m’empoignent les fesses, frôlent le point délicat sous ma jupe. L’attaque est si rapide et furieuse que j’ai à peine le temps de reprendre mon souffle.

Mais cela n’a aucune importance, je suis convaincue de pouvoir vivre sans oxygène, car tant que mon gigolo continue de faire ces choses qui me font battre le coeur, c’est que je suis encore vivante. Certes, je vais probablement en ressortir un peu étourdie, mais cela en vaut la peine.

L’ascenseur tinte pour signaler l’arrêt à un étage. Avant que les portes s’ouvrent, Jean s’écarte et se replace à mes côtés. Une femme de chambre monte avec un plateau-repas. Si j’en juge par ses grands yeux écarquillés quand elle me regarde, elle doit avoir parfaitement compris ce que nous faisions. Je suis encore haletante, je suis sûre d’être un peu décoiffée et toute froissée, et je sens même que j’ai le feu aux joues.

Jean me prend par la taille et m’attire contre lui, si bien que mes fesses se retrouvent appuyées contre sa braguette. Mon coeur se met à battre de plus belle. Jamais je ne me serais considérée comme une perverse, mais je ne suis pas vraiment surprise que l’exhibitionnisme se révèle excitant pour moi. Jean m’a déjà montré de nombreuses facettes différentes de celle que je suis réellement et dont j’ignorais jusque-là l’existence.

L’ascenseur s’arrête finalement au rez-de-chaussée et Jean me conduit jusqu’à la sortie où le chauffeur nous attend avec la limousine. Une fois que nous y sommes montés, Jean m’attire contre lui et m’embrasse longuement. Je me laisse glisser sur le sol entre ses jambes et je le prends dans ma main. Sa peau est brûlante et douce comme de la soie, mais il est dur comme de la pierre et je ne peux m’empêcher de l’admirer.

Mon amant gémit en relevant mes cheveux afin de mieux voir ce que je suis en train de faire. Je ronronne de plus belle et le suce avec encore plus d’enthousiasme, désireuse de le satisfaire. Ma salive qui ruisselle le long de sa tige me facilite le mouvement et me permet de l’engloutir plus profondément.

Je commence à accélérer la cadence, aiguillonnée par ses encouragements, quand un grondement monte des tréfonds de sa poitrine. Jean me tire violemment les cheveux et m’arrête. Puis il se met à onduler des hanches, se faisant rapidement aller et venir dans ma bouche. Je le sens me cogner le fond de la gorge à chaque fois puis se retirer presque entièrement avant de s’enfoncer à nouveau.

Je lui donne tout ce que j’ai et je le dévore comme une affamée qui n’a pas mangé depuis des jours et qui tombe sur un buffet à volonté. Toutes les leçons qu’il m’a données me sont plus utiles que jamais. Il donne des coups de hanche tout en me poussant la tête de sorte qu’il se loge tout au fond de ma gorge, et il jouit. Nous arrivons à destination.

En gentleman, il ouvre la portière et sort en me tendant la main, nous entrons dans mon immeuble. Je le plaque contre le mur et entreprends de l’embrasser tout le long du cou. En même temps, je le saisis au creux de ma paume et le masse à travers son jean. Même au repos, il est encore d’une taille impressionnante, mais il ne faut pas bien longtemps pour que la bosse dans son pantalon grossisse et durcisse sous mes doigts et je ne peux retenir le sourire satisfait qui se peint sur mes lèvres.

Il ne nous faut pas bien longtemps pour rejoindre la chambre et nous déshabiller l’un l’autre et, avant d’avoir le temps de m’en rendre compte, je me retrouve étalée sur le lit avec la tête de Jean entre les cuisses. Sa langue titille rapidement le pistil de ma fleur d’amour , puis il l’aspire dans sa bouche et le tète délicatement, tout en continuant de l’agacer avec talent du bout de la langue. Je relève les genoux et referme mes cuisses sur sa tête en gémissant au contact de son menton râpeux. Deux doigts s’insinuent en moi tandis que deux autres s’affairent entre mes fesses. Comme il me prépare pour l’invasion, je me détends du mieux que je peux, savourant les autres sensations qu’il me procure pour faire diversion. Quelques instants plus tard, je me surprends à pousser en avant pour aller avidement à la rencontre de ses doigts.

Mon escort boy me fait l’amour tendrement en me serrant contre lui et en murmurant à mon oreille. Je le sens qui pousse très lentement en avant. Je pousse un gémissement de plaisir sans commune mesure avec les autres expériences que j’ai connu avec d’autres hommes. Je sens ses douces lèvres humides et chaudes frôler mes épaules tandis qu’il commence à entrer en moi à nouveau. Jean me saisit par la hanche et me maintient fermement pendant qu’il donne ses coups de reins, de plus en plus rapides et profonds. Il  me faire connaître un monde de plaisirs indicibles.

***

Prenez le temps de goûter au plaisir ? Dans un moment de pure sensualité, dans les bras d’un gentleman expert du plaisir féminin sur-mesure. Pourquoi vous privez vous de prendre du plaisir entre les mains d’un homme du monde qui vous traitera avec tout le respect que vous méritez et ne vous jugera pas d’avoir envie de vous détendre et d’évacuer votre stress en lâchant prise.

Laissez moi vous transporter dans la magie érotique d’un moment sensuel hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Vous oublierez tous vos soucis et pourrez lâcher prise lors d’une expérience de divertissement pour adulte unique dans un respect mutuel avec protection.

Au plaisir de vous séduire, de vous faire rire, de vous divertir, de vous masser. Mais avant tout faisons connaissance autour d’un drink sans engagement et je vous dirai tout ce que vous brulez de savoir.

Prenez rendez-vous au plus vite car vous le valez bien.

Au plaisir de vous donner du plaisir. Jean

TEL/SMS/WHATSAPP: +33755186013
Mail: man.jean@yahoo.fr
website: https://escortboy.org
website: http://jeanescortboy.tumblr.com/


  • 0

Voulez vous rencontrer le meilleur escort boy de Paris, France disponible seulement pour les femmes exigeantes ?

Category:escort boy,gigolo Tags : 

Âgée d’environ quarante-cinq ans, Tiffany dégage ce charme particulier aux femmes qui ignorent le détenir. Elle m’attire à elle et j’embrasse sa bouche délicate, impatiente, gourmande. Je sens ses seins très durs contre moi, ses cuisses chaudes et moites.

Tiffany se déshabille tout en m’embrassant. Puis, elle s’étend sur le lit défait, les jambes ouvertes devant son gentleman. Je la regarde un instant avant de passer à l’action, depuis ses petits seins fiers jusqu’à ses cuisses veloutées.

Je me déshabille aussi, je sais ce qu’elle veut. Tiffany m’a dit dans son mail qu’elle adorait se faire lécher, elle en prendrait durant des heures. Son intimité blonde est si attrayante que ce n’est pas une corvée, loin de là. Toutefois, je passe d’abord par ses seins, aux cimes foncées. Puis, je glisse lentement ma main sur son ventre, en route vers sa vulve si affriolante, que je prépare avec mes doigts pour une dégustation prolongée.

Je l’embrasse partout, sa peau moite a le goût salé de la transpiration. Je lèche son nombril chaud, je sens sur mon menton le chatouillement de ses poils blonds. J’arrive bientôt à ma destination ultime, à la jonction humide de ses cuisses où s’exprime son impatience d’être reconnue. Dès que ma langue touche son sexe, Tiffany frémit violemment, un long frisson extatique la secoue jusqu’aux orteils.

Elle serre fort ma tête dans ses mains en couinant comme une petite bête blessée. Je goute sa saveur unique, un peu corsée, diaboliquement savoureuse. Tout en gémissant, Tiffany pose ses pieds nus sur mes épaules et elle emprisonne dans ses mains ses petits seins aux extrémités excitées. Ses gémissements se transforment en râles ; sa tête est complètement rejetée en arrière, les veines saillent dans son cou. Je fais tourner ma langue d’escort boy professionnel autour de son jardin secret, l’autorisant à flirter avec les limites de son anus. J’étire le plaisir tant pour elle que pour moi. Je joue avec son impatience, m’autorisant à humer les effluves captivants de son sexe.

Je glisse ma langue de d’escort boy sur l’intérieur de ses cuisses, là où sa transpiration et son désir se sont accumulés, mélangés, dans un cocktail savoureux. Si elle déplace son bassin dans une tentative de forcer sa vulve à ma bouche de libertin, je me déplace aussi, étirant le suspense. N’en pouvant plus, Tiffany me saisit par les cheveux. Tiffany goûte exactement ce qu’elle sent : l’impatience, l’excitation extrême, l’interdit. Ses lèvres s’ouvrent sur ma bouche de courtisan, comme les rideaux d’un spectacle longuement attendu.

J’étire ma langue dans l’ouverture, ses chairs détrempées déversent dans ma bouche de mâle au service de ses dames, des saveurs inusitées. J’ouvre grande ma bouche de gigolo, je dévore sa chatte comme une pomme tant avec mes lèvres qu’avec ma langue. En prenant son bassin à deux mains, je la fais se retourner sur ses genoux. Je veux la voir ainsi positionnée, la croupe relevée, les poils blonds qui habillent sa vulve frisant follement entre ses cuisses, le muscle de son anus légèrement entrouvert, la ligne creuse de sa colonne vertébrale remontant jusqu’à sa nuque.

Son rectum est aussi frais que sa vulve, ses fesses chaudes sont succulentes et salées. Je mords même ses talons soyeux, j’insinue ma langue entre ses orteils alignés avant de revenir lécher voracement son jardin secret.

Je reprends ainsi ma dégustation par-derrière, léchant goulûment son sexe capiteux, bécotant gentiment son anus foncé. Tiffany trémousse ses fesses sur mon visage d’escort boy, elle échappe quelques sanglots qui alimentent ma faim insatiable pour ses parties intimes.

Elle est maintenant si mouillée que ma salive et son excitation dégoulinent sur ses cuisses de gentleman pour femmes exigeantes. Nous sommes tous deux transis. Je me rapproche derrière, je passe mon bras sous elle et j’entre au paradis en geignant à mon tour.

Par-dessous, elle agrippe mes testicules, les compresse, comme si elle voulait les vider. Je me cramponne à sa croupe, je pose mon torse contre son dos en sueur, je mordille sa nuque là où ses nattes ont creusé une séparation dans ses cheveux blonds. Nos échanges n’ont rien à voir avec la tendresse. C’est un accouplement bestial, sauvage, minuté par le temps, destiné à la soulager de ses envies de sexe non assouvies depuis son divorce.

Sa voix est basse, gutturale, pratiquement inaudible et méconnaissable. Je viens le premier dans le bout de latex, c’est une délivrance incroyable. J’ai l’impression de l’inonder. Elle attend que je me sois tu pour se retourner sur le dos.

À ma bouche, je joins mes doigts de gentleman. Je suce son pistil entre mes lèvres d’escort boy tout en le masturbant. Elle jouit en serrant ses cuisses sur ma main, en plantant ses talons dans le matelas et en poussant un cri d’agonie.

***

Avez-vous besoin de l’affection d’un gentleman ? Voulez-vous des câlins d’amour ?  Du sexe torride ? Réservez une séance en ma compagnie et découvrez des sensations que vous avez connues dans les bras d’un homme romantique et sentez vous jolie, séduisante dans ses bras.

Je ne vous jugerai pas d’avoir envie de calins, de tendresse et de plaisir ou bien de sexe bestial. Je sais ce dont vous avez besoin car je connaîs les femmes et je les aime. Vous avez des limites, je les respecterai. A vous de décider jusqu’où vous souhaitez aller. Je sais être tendre ou bien viril selon vos envies.

Je vous transporterai dans la magie d’une soirée, d’une nuit ou d’un week-end hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Vous oublierez tous vos soucis et pourrez lâcher prise lors d’une expérience unique dans un respect mutuel avec protection.

Offrez vous un service d’accompagnement premium pour profiter de la vie que l’on vit qu’une fois.

Au plaisir de vous faire plaisir, de vous faire rire, de vous divertir. Mais avant tout faisons connaissance autour d’un drink sans engagement et laissez vous séduire.

Au plaisir de faire votre connaissance. Jean

Tel: +33755186013
Mail: man.jean@yahoo.fr
site: www.escortboy.org


  • 0

Besoin de séduire de nouveau, d’assumer ses désirs et de s’épanouir pleinement – Essayer Jean, GentlemanEscort boy

Category:escort boy,gentleman,gigolo Tags : 

Son escort boy voulait la goûter, la toucher, la sentir. Il inhala l’odeur enivrante de sa peau, contempla l’ovale délicat de son visage, ses boucles rousses tombant en cascade sur ses épaules, sa bouche aussi douce que du velours.

Le gigolo l’embrassa, mais la laissa prendre les rênes de leur baiser tandis qu’il explorait ce territoire inconnu qu’était son corps, tout en courbes élégantes et en attaches fines.

De son côté, elle fit courir ses mains sur son torse de l’homme qu’elle avait loué pour la soirée, lui palpa les biceps et le dos, promena les doigts sur son corps avec un mélange de curiosité et d’avidité qui le bouleversèrent. Il ferma les yeux, se demandant si ce serait toujours ainsi. Si ses caresses feraient toujours naître en lui ce désir irrépressible.

Elle s’empara de sa bouche avec fougue. Le dandy l’enlaça et entrouvrit les lèvres pour accueillir sa langue, la laissant mener la danse. Il semblait comprendre la raison de son ardeur et s’employa à y répondre. Ses mains glissèrent le long de son dos pour se refermer sur ses fesses. Son chevalier servant plaqua sans douceur son érection contre son ventre.

Elle voulait qu’il la prenne là. Sur-le-champ. Qu’il entre en elle et soulage la douleur qui emplissait son âme. Elle le lâcha le temps de se débarrasser de sa robe. Déjà son compagnon d’un soir dénouait le ruban qui fermait son corsage, puis s’attaquait aux boutons de son propre pantalon. Elle enfouit les mains dans ses cheveux et reprit ses lèvres, le gratifiant de baisers pleins de promesses.

Son souffle se précipita et elle ferma les yeux. Et tandis que sa poitrine se levait et s’abaissait contre son torse, il sentait le désir enfler en lui. Ses mains suivirent le mouvement de ses yeux et il referma les paumes sur ses seins avant d’en caresser les pointes. Elle répondit par un petit halètement.

Le gentleman épicurien et hédoniste plaqua les mains sur ses seins, frotta doucement les paumes sur les pointes durcies, puis moins doucement. Lorsqu’elle ondula sous ses caresses, il glissa le genou entre ses cuisses et la souleva jusqu’à sentir la chaleur de son sexe à travers le tissu de son pantalon. Il se mit à flatter sa magnifique poitrine de la langue tandis qu’elle chevauchait sa cuisse, cherchant à atteindre le plaisir à sa manière. Et déjà, il n’avait plus qu’une envie : plonger en elle.

L’homme de compagnie laissa retomber sa jambe et elle émit un petit cri de protestation. En réponse, il captura sa bouche en un baiser fougueux, possessif, tout en retroussant ses jupes avec empressement.

Elle était chaude et humide. Elle n’attendait que lui. Le courtisan introduisit un doigt dans la chair soyeuse, la préparant à l’accueillir. Les yeux fermés, il s’abandonna au plaisir de la toucher.

Elle laissa échapper un petit halètement, et il éprouva un sentiment de triomphe. Elle lui appartenait. Il allait la posséder. Lui faire l’amour.

Elle se contenta d’incliner le bassin vers l’avant, mais cela fut amplement suffisant. D’un puissant coup de reins, Jean entra en elle.

Et tout ce qui n’était pas elle cessa d’exister. Le mur de brique, le plafond de verre, la terre, les étoiles, la lune. Tout s’évanouit sauf Laurie. Sa douce chaleur et son ardeur. Son parfum enivrant. Son corps offert.

Le libertin la tint serrée contre son torse et elle posa ses lèvres entrouvertes sur son épaule et le mordit. Elle était emportée par une vague de volupté d’une violence inouïe. Son orgasme fut si puissant qu’elle hurla de plaisir le nom de son amant.

***

Laissez moi vous transporter dans la magie érotique d’un massage sensuel ou d’un moment hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Vous oublierez tous vos soucis et pourrez lâcher prise lors d’une expérience de divertissement pour adulte unique dans un respect mutuel avec protection.

Au plaisir de vous séduire, de vous faire rire, de vous divertir, de vous masser. Mais avant tout faisons connaissance autour d’un drink sans engagement et je vous dirai tout ce que vous brulez de savoir.

Réservez un massage sensuel au plus vite car vous le valez bien.

Au plaisir de vous offrir ce massage. Jean

TEL/SMS/WHATSAPP: +33755186013
Mail: man.jean@yahoo.fr
website: http://escortboy.org


  • 0
La rencontre avec un gentleman comme Jean est une expérience très sensuel

La rencontre avec un escort boy comme Jean est l’expression raffinée du plaisir pour la femme

Category:escort boy,gentleman,gigolo

A l’arrivée de son gentleman, Danielle a le corps en feu, elle brûle de l’intérieur. Elle est affamée de plaisir. Et lorsqu’une femme est en proie au désir, il est inutile de chercher à contrarier cette envie. Au plus profond d’elle, elle ressent un désir qui palpite, qui enfle, un manque inassouvi qu’elle a bien du mal à identifier.

Elle entend la voix de ce homme, une voix douce et viril qui l’apaise. Mais la chaleur s’amplifie encore. Les mains de son gigolo se posent sur son ventre, et tous ses sens s’éveillent, provoquant une véritable explosion érotique. Les doigts de son partenaire embrasent sa peau, remontent vers ses seins.

Le gentleman glisse ses mains sous les bras de la jeune femme, les lève tout en caressant sa peau sensible, puis passe prestement un foulard en soie autour de ses poignets joints. Avant même d’avoir eu le temps de protester, Danielle se retrouve fermement attachée au lit, incapable de bouger les mains comme d’échapper à ses caresses. Son escort boy embrasse ses poignets, semant sur sa peau des baisers légers comme des plumes. Puis il passe sa langue sur son pouls battant avant de remonter le long du bras, jusqu’à son épaule.

Elle ne veut pas qu’il arrête, surtout pas. Ouvrant les yeux, elle ne voit que du noir et sent un bandeau serré doucement sur ses yeux. Loin de l’effrayer, la présence du bandeau décuple son plaisir, tandis que les mains et la bouche continuent à la caresser. Ses doigts légèrement rugueux titillent leurs pointes hypersensibles, mais ne la caressent pas là où elle le désire, là où elle a besoin qu’il la touche.

Jean passe ses deux pouces simultanément sur ses tétons si tendus qu’ils en sont douloureux, et lui arrache un cri. Il en fait le tour puis les pince, provoquant un nouveau cri.

Elle en veut plus car elle a comme le diable au corps. Elle est possédée par le désir d’être prise par un homme viril. Ses jambes s’écartent, son corps tout entier supplie Jean de la caresser enfin là où elle le désire tant, de mettre un terme à son supplice. Alors qu’elle est sur le point de crier à nouveau, elle sent la langue de Jean passer sur un de ses mamelons tandis qu’il pince l’autre. Le plaisir est si intense qu’elle se cambre sur le lit.

Elle tire sur le lien qui immobilise ses mains pour tenter de le toucher. Elle a besoin de l’attirer tout contre elle. Elle ne devrait pas faire ça, elle le sait, mais qu’importe. Tout son corps le réclame et tremble sous l’emprise d’un désir violent que lui seul peut assouvir.

Soumise, Dani pousse un gémissement, prête à lui donner tout ce qu’il demande à cet instant précis. Tout, pourvu qu’il ne s’interrompe pas.

Le souffle chaud de Jean passe sur ses tétons humides, qui se raidissent à nouveau et se tendent vers la bouche brûlante. Les lèvres de l’homme se referment sur un mamelon gonflé, puis sur l’autre. Elle sent qu’il les suce, fort, sa langue jouant avec leurs bouts durcis. Cela ne suffit pas.

La main de Jean descend le long du ventre lisse, ses doigts dansent sur la peau de Dani pour rejoindre sa cuisse, le pouce effleure la chair palpitante de son pubis, puis vient taquiner le tour de son pistil gorgé de sang, sans en toucher le centre, sans soulager le désir qui la consume.

Elle le sait, elle doit se retenir de crier, de lui demander d’aller plus loin, pas avant qu’il lui ordonne de le supplier. S’il arrêtait, elle en mourrait. Approcher d’aussi près un plaisir d’une telle intensité sans qu’il soit satisfait serait insupportable.

La bouche de Jean prend la place de sa main pour l’embrasser entre les seins, puis descend le long du buste, fait lentement le tour du nombril avant de happer doucement entre ses lèvres la peau douce du ventre. C’est si bon… Chaque centimètre de peau qu’il effleure soulage un bref instant ce manque, puis la brûlure revient de plus belle, plus vive encore.

Son escort boy poursuit sa descente, caressant de ses lèvres l’intérieur des cuisses de Dani, passant la langue sur la peau douce dans le pli de l’aine.

Elle se contorsionne, s’efforçant de le guider vers là où elle le veut. Un petit grognement franchit les lèvres de Jean, tandis qu’elle sent son souffle chaud passer sur son sexe gonflé. Entendre le plaisir de l’autre décuple le sien, elle sait qu’elle l’excite… qu’il la désire. À cette pensée, un frisson la parcourt.

La bouche de Jean effleure sa chaleur brûlante de désir, mais ne franchit pas le dernier centimètre qui lui apporterait satisfaction, la mettant au supplice. Elle tente de soulever ses hanches. En vain. Les mains de son partenaire la plaquent contre le lit, l’empêchant de bouger, elle est sa captive, exactement là où il veut qu’elle soit.

Alors qu’elle s’apprête à abandonner, à deux doigts de perdre la tête, les mains de Jean se glissent entre ses cuisses et écartent ses replis. De ses deux pouces, il la caresse de l’intérieur, tandis que sa bouche descend. Son escort boy pose alors ses lèvres sur la partie la plus sensible de son corps.

Elle pousse un cri de plaisir, sentant qu’il la prend dans sa bouche et passe sa langue rapidement sur son bouton enflé. Lorsqu’il glisse ses doigts profondément en elle tout en la léchant, le plaisir la submerge.

Des secousses parcourent son corps rivé à la bouche experte, qui l’accompagne dans sa descente depuis le sommet de la vague de plaisir. Épuisée, elle retombe sur le lit. Incapable de bouger, incapable de respirer, elle a le sentiment que ses os se sont liquéfiés.

Elle sent les lèvres de l’homme se détacher d’elle. Son escort boy glisse le long de son corps, sa peau chaude tout contre la sienne. Elle voudrait le repousser, lui dire qu’elle n’en peut plus, mais ses mains sont attachées. Incapable de bouger, elle est entièrement à lui.

Elle sent l’extrémité de son érection pressant contre son ouverture humide. Incapable de prononcer le moindre mot, elle se contente de se soumettre à cet escort boy. Lentement, il se glisse en elle, centimètre par centimètre.

Son escort boy la pénètre plus profondément, lui arrachant un cri de plaisir. Il lui fait du bien et lui procure un plaisir animal ! Son membre est imposant. Ils sont faits l’un pour l’autre.

L’homme prend sa bouche et glisse sa langue entre les lèvres de la jeune femme, il la pénètre totalement. Dani pousse un cri en ressentant la vague de plaisir lui traverser le corps comme la foudre qui s’abat sur la mer en milliers d’étincelles brulantes.

***

La rencontre avec un gentleman comme Jean est une expérience très sensuel et l’expression raffinée du plaisir pour la femme qui recherche un moment spécial et uniquement réservé à son bien être. La combinaison du charme, de la galanterie, de l’éducation, de l’humour, du savoir faire sont autant de raisons pour prendre votre plume électronique et lui envoyer un email afin d’en savoir plus et faire connaissance autour d’un verre dans un bar lounge afin d’en savoir plus sans aucun engagement et qui sait aller plus loin si feeling.

man.jean@yahoo.fr  ou 0755186013

http://www.escortboy.org


  • 0

Toutes les femmes ont le droit de faire appel à un escort boy gentleman romantique

Category:escort boy,Experience,gentleman,gigolo

L’escort boy regardait le joli visage de Charlene se penchant sur son sexe, les lèvres légèrement tremblantes et les épaules bien trop rigides pour l’attitude décontractée qu’elle tentait de donner. Jean apprécia néanmoins les efforts qu’elle faisait pour ne pas flancher. D’autres avant elle ne se seraient pas donné cette peine.

Le gigolo savait par expérience qu’il avait été vraiment gâté par la nature. Charlene léchait doucement la hampe tendue et frémissante de désir. La douce caresse était bien plus excitante que si elle l’avait pris en bouche directement. Cependant, quand elle arriva à hauteur de son gland massif, Jean perçut une brève hésitation. Elle ouvrit la bouche, se plaça au-dessus de la verge dressée et l’enveloppa lentement dans un écrin chaud et humide.

Ainsi encouragée, Charlene poursuivit l’audacieuse expérience. Prenant le sexe un peu plus loin dans sa bouche, elle s’enhardit en jouant aussi de la langue et commença à monter et descendre. Elle n’osait pas le regarder, mais savait que lui, la contemplait à son aise, savourant certainement de la voir le sucer sans émettre la moindre résistance alors qu’il lui donnait le rythme par de légères poussées sur la tête. Elle aimait être dominée par un gentleman viril… il devait prendre du plaisir, elle en était certaine.

Elle releva les yeux sur lui. Un regard qui exprimait à la fois ses doutes et ses craintes. L’escort boy lui donna une petite impulsion sur la joue, comme pour lui signifier qu’elle pouvait se redresser, et dégagea une mèche de ses cheveux qu’il fit passer derrière son oreille.

Charlene se doutait qu’elle devait offrir un spectacle saisissant. Ses joues étaient en feu, son rythme cardiaque était bien plus rapide qu’il ne devrait et elle n’osait imaginer ce que ce mâle en puissance devait être en mesure de lire dans ses yeux.

L’escort boy la contempla en silence d’un air tendre et pas du tout calculateur, puis Jean esquissa un petit sourire et pencha la tête de côté.

Charlene resta immobile durant quelques secondes. Jusqu’où irait ce test, et jusqu’où était-elle prête à aller avant de prendre ses jambes à son cou ?

L’escort boy ne chercha pas encore à la déshabiller, elle se détendit légèrement. Installée à califourchon sur les cuisses du playboy.

L’escort boy la prit par la taille et, sans la quitter des yeux, défit le bouton de son pantalon Armani et ouvrit aussi la fermeture Éclair.

Quand L’escort boy glissa ses larges mains sur ses fesses, la respiration de la femme se fit plus courte et quand Jean insinua ses longs doigts sous l’élastique de son slip pour atteindre la moiteur brûlante de son sexe, elle arrêta carrément de respirer.

Jean promena un doigt entre les lèvres humides de sa vulve, allant et venant lentement jusqu’à son clitoris gonflé. L’escort boy continuait à caresser la jeune femme en douceur. Elle n’était plus en mesure de décrier son comportement. Elle voulait juste profiter des sensations et se laisser emporter par cette audace latente.

Charlene bascula en avant, appuyant son visage contre l’épaule de son partenaire, incapable de contrôler ses tremblements ni la montée de plaisir qui l’assaillait intégralement.

Jean voulait qu’elle le regarde quand il la ferait jouir. Comme hypnotisée, elle releva la tête et darda sur lui un regard égaré. Elle avait les joues rosies d’excitation et les yeux brillants. Sa bouche, entrouverte, laissait s’échapper son souffle haletant. La veine de son cou battait rapidement et le léger mouvement de ses hanches indiqua à L’escort boy qu’elle était proche de l’orgasme.

Les caresses lentes qu’il lui infligeait étaient une véritable torture pour la jeune femme qui se tortillait pour accentuer le contact là où elle en avait vraiment besoin. Elle gémit… entre plaisir et frustration. Cette lenteur était infernale.

Enfin, d’une caresse furtive et inattendue de la langue contre sa bouche, L’escort boy la fit basculer vers l’extase.

Le corps de Charlene se convulsa et elle cambra les reins pour accroître le contact des doigts de L’escort boy sur elle. Elle émit un son proche de la plainte tandis que ses yeux se révulsaient de plaisir, ses ongles plantés dans les épaules de Jean.

Jean la cajola tendrement, son visage niché au creux de son cou, pendant qu’elle reprenait son souffle et que ses muscles intimes se décrispaient.

***

Voulez vous vous être séduite ? Dans un moment de pure sensualité, dans les bras d’un gentleman. Pourquoi ne pas briser votre solitude et prendre du plaisir en compagnie d’un homme du monde qui vous traitera avec tout le respect que vous méritez et ne vous jugera pas d’avoir envie de tendresse et de plaisir sans lendemain.

Laissez moi vous transporter dans la magie érotique d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Vous oublierez tous vos soucis et pourrez lâcher prise lors d’une expérience de divertissement pour adulte unique dans un respect mutuel avec protection.

Au plaisir de vous séduire, de vous faire rire, de vous divertir. Mais avant tout faisons connaissance autour d’un drink sans engagement et je vous dirai tout ce que vous brulez de savoir. Mais n’oubliez jamais que l’on ne vit qu’une fois…

Au plaisir de faire de cette rencontre. Jean

TEL/SMS/WHATSAPP: +33755186013
Mail: man.jean@yahoo.fr
website: http://escortboy.org