Son escort boy jouait le rôle d’un professeur

  • 0

Son escort boy jouait le rôle d’un professeur

Category:Soumission

 

Comme convenu dans le scénario de sa partenaire, son escort boy jouait le rôle d’un professeur, Jean prit sa main et la conduisit vers le fauteuil. Il lui demanda d’écarter les jambes et de se pencher en posant ses mains sur les bras du fauteuil.

Sa voix était basse et profonde. Elle jeta un petit coup d’œil vers lui et vu le feu dans ses yeux. Elle écarta donc ses jambes et posa ses mains à plat sur chaque bras du fauteuil.

Elle leva ses fesses en l’air pour lui. Elle baissa la tête en bas et attendit de voir ce qu’il comptait faire d’elle dans cette position. L’escort boy se positionna derrière elle et commença à soulever l’ourlet de sa jupe. Cette fois, L’homme exposa ses fesses en l’air et replia sa jupe sur ses hanches.

Avec sa main, le gigolo traça la courbe de sa hanche et de ses fesses. L’escort boy caressa sa peau douce et plongeât sa main entre ses jambes, taquinant les lèvres humides de son sexe.

Elle pouvait entendre les sons doux et humide de ses doigts à l’intérieur de son jardin secret. Ça la faisait gémir d’envie. Elle essaya d’appuyer de nouveau sa main pour qu’il s’enfonce plus au dedans.

Le gigolo retira sa main et par ce fait termina son tourment. Un soupir plaintif échappa de ses lèvres, comme la perte de son toucher, mais elle savait que ce ne serait pas pour longtemps. Bientôt, elle aurait beaucoup plus de lui, et pour beaucoup plus longtemps. Il prolongeait son agonie maintenant, mais elle savait que ce ne serait pas pour toujours. Elle devait juste patienter un peu plus longtemps.

Bientôt, elle aura ses doigts qui rempliront sa petite chatte. Pour l’instant, Jean, le professeur devait lui donner une leçon. Son élève avait été une très mauvaise fille ces derniers temps. Il était temps qu’elle apprenne la discipline disait le scénario.

Sachant ce qui allait arriver et à quel point elle le voulait, elle sentit un frisson d’excitation courir à travers son corps. Rapidement elle sentit sa main dans ses cheveux. Avec une secousse rapide et puissante son escort boy tira sa tête en arrière pour la regarder.

Sa bouche n’était qu’à quelques centimètres de son oreille. Le grondement profond de sa voix faisait frire les petites cellules de son cerveau.

Il lâcha ses cheveux et sa tête retomba. Elle laissa échapper un long soupir. Ses jambes étaient tendues mais elle n’osait pas bouger pour les régler. Elle restait immobile comme la bonne fille qu’elle était supposée être. Elle attendit que son professeur commença sa première leçon.

Il marchait derrière elle. Elle sentait sa main courir sur son corps et arrêter au bas de son dos. Son autre main traçait des petits cercles sur la courbe ronde de ses fesses. Il lui donnait la chair de poule.

Quand sa main la quitta, elle ferma les yeux et pris une grande respiration en attendant le premier coup. Le premier était dur, mais pas trop dur, assez pour laisser une piqûre dans son sillage, mais pas assez pour causer plus d’un petit grognement en réponse.

Elle remercia son professeur. Il fit une douce caresse pour calmer la douleur. Elle entendit un petit bruit heureux venant de lui juste avant qu’il ait à nouveau soulevé sa main.

Au deuxième coup, un petit cri sortit de sa bouche à la pression de sa main sur sa chair tendre. Il la fit suivre d’une autre caresse douce de sa main.

Elle savait qu’il était doux, bien que sa main lourde ne le fût pas la seconde fois. Elle savait aussi que le prochain coup serait encore moins délicat. Elle se préparait mentalement en prenant une respiration longue et lente. Elle sentit à nouveau sa main lui donnant une nouvelle fessée. Il venait de soulever sa jupe au dessus de ses hanches.

Elle glapit fortement ce qui faillit lui faire perdre pied pour seulement une seconde. Elle se remit de la brulure de la troisième claque sur ses fesses nues. Cette fois, sa main avait frappé un peu plus bas. Elle avait attrapé la chair sensible de sa chatte avec le bout de ses doigts.

Le professeur traça de petits cercles sur le bas de son dos ce qui calma sa douleur. Sa respiration devint peu profonde et rapide. Puis le gigolo attrapa ses deux hanches avec ses mains et pressa son érection grandissante dans la courbe de ses fesses.

Plaçant sa main au bas de son dos, Jean revint à l’endroit où il avait été auparavant, toujours caressant chaque centimètre de son corps. De temps en tems, son escort boy faisant glisser un doigt à l’intérieur de sa chatte dégoulinante. Elle avait envie qu’il la remplisse avec sa grosse queue bien dure. Apres qu’il eut caressé ses lèvres externes, elle mouillait encore plus.

Le son animal qu’elle poussa quand il la toucha fit naitre des sensations folles sur elle et dans son corps. Elle avait envie qu’il glisse son phallus turgescent dans sa bouche et voulait l’entendre gémir pendant qu’elle lui ferait plaisir et le remercierait pour sa leçon.

Jean la complimentait pour la beauté de son derrière et lui dit qu’elle s’était comportée en bonne fille pour lui ce soir. Rien ne lui fit plus plaisir que de l’entendre l’appeler comme ça.

Ses mains étaient enroulées autour de ma taille. Elle était si près qu’elle pouvait sentir sa virilité tellement dure contre son ventre. Cela lui rappela de la prochaine étape qu’elle avait écrite dans le scéanario. Il prit sa main et l’aida à s’agenouiller devant lui. Elle ne pouvait pas être plus heureuse.

Elle avait rêvé d’être là, juste comme ça pour cet homme pendant de nombreux jours et nuits. Agenouillée devant lui, soumise à lui. Son petit animal de compagnie. Levant les yeux vers lui à travers ses cils, Jean lui sourit et toucha sa ceinture puis, ouvrit la fermeture éclair de son pantalon.

Elle devait l’avoir dans sa bouche pour lui montrer combien elle était reconnaissante. Il retira sa longue queue lancinante de son pantalon. Sa bouche commençait à s’humecter sachant qu’elle attendait de toucher sa langue.

Il lui plaçat les mains derrière le dos. Il prit sa verge dans la main. Elle ouvrit la bouche pour l’accueillir. Elle sortit d’abord sa langue plate pour qu’il puisse y glisser sa queue en entrant dans sa bouche.

Un long soupir profond s’échappa de ses lèvres au moment où il la posa sur sa langue. Elle lui sourit doucement et ferma sa bouche autour de sa longue queue puis, commença à le sucer lentement. Cela provoqua des frissons qui parcoururent tout son corps.

Ardemment, elle l’avala si profondément. Ses mains s’enroulèrent donc dans ses cheveux de chaque côté de la tête et son escort boy se mit à pousser sa grosse queue dans sa bouche. Elle gémit. Cela l’excitait tellement de l’avoir dans sa bouche.

Le goût salé remplit rapidement sa langue. Il devint de plus en plus insatiable et bientôt, son escort boy baisait sa bouche avec abandon. Elle intensifia son effort pour l’amener à la conclusion.

Elle suça plus dur et roula sa langue autour de la pointe de son gland enflé jusqu’à ce qu’il se recula brusquement. Un petit gémissement tomba de ses lèvres en regardant vers lui. Elle était déçu qu’il puisse refuser de se libérer dans sa bouche.

Il l’entraina sur le lit et ses mains errèrent sur son corps pendant qu’il se couchait à côté d’elle. Ses doigts pincèrent et tirèrent ses mamelons pour la taquiner. Une main caressa ses cheveux et l’autre atterri vers le bas sur sa chatte. Elle soulevait ses hanches pour le rencontrer.

Elle levait ses genoux, en gardant les jambes écartées pour lui. Son escort boy prit position entre ses jambes, s’agenouilla pour qu’elle puisse le voir agir en elle. Elle gémit alors qu’elle regardait sa dure colonne de chair, juste hors de portée de sa main. Il savait ce que cela lui faisait de savoir que sa virilité de gentleman était tout pour elle.

Ses genoux écartèrent ses jambes encore plus. Il enfila un préservatif avant d’enfiler sa queue au fond de chatte brulante. Il se retira un court instant, puis retourna rapidement dans les profondeurs de sa chatte en laissant échapper un grognement sourd. Sa chatte était serrée autour de lui.

Il allait et venait dans les profondeurs de sa chatte gourmande. Ses dents pincèrent ses seins. La douleur lui fit lever ses hanches vers le haut pour le rencontrer.

Tout allait très vite. Elle pouvait sentir son point culminant arriver à son apogée à chaque poussée profonde au dedans et en dehors d’elle. Il était à l’intérieur d’elle et poussait des sons bestiaux qui les rendaient sauvage.

Soudain, le corps de la belle éclata de la manière la plus puissante qu’elle eut ressenti de toute sa vie. Elle fut secoué et le serra très fort tandis que des sons qui étaient loin d’être humain sortaient de sa bouche. Son corps était secoué en cadence avec le sien. Elle criait son nom plus fort que jamais.

L’escort boy remuait en accéléré. Lorsqu’il cria son nom elle sentit sa bite exploser en elle. Ses yeux ne quittaient jamais les siens. Il était tout secoué par son propre orgasme. Il la pénétra une seconde fois et provoqua en elle un second orgasme.

Lorsque leur respiration fut calmée, il se tira lentement. Son professeur mit son bras sous elle.. Elle était enveloppé et serré dans ses bras. Il l’embrassait sur le dos, l’épaule et le cou. Elle ronronnait dans ses bras comme une petite chatte satisfaite par les caresses de son maître.

***

Beaucoup de femmes rêvent de certaines situations érotiques sans pouvoir les vivres. Vous êtes tous en droit de profiter de la compagnie d’un gentleman qui traitera votre compagne comme une lady et ne jugera pas votre envie de sexe et de plaisir sans lendemain pour vivre un fantasme.

Un gentleman Escort Boy qui vous transportera dans la magie d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Vous oublierez tous vos soucis et pourrez lâcher prise lors d’une expérience de divertissement unique dans un respect mutuel avec protection.

Au plaisir de vous séduire, de vous faire rire, de vous divertir. Mais avant tout faisons connaissance autour d’un drink sans engagement et je vous dirai tout ce que vous brulez de savoir.

Au plaisir de faire votre connaissance. Jean

Tel: +33755186013 sms/appel/whatsapp
Mail: man.jean@yahoo.fr
Web: http://escortboy.org


Leave a Reply