Le coeur de la demoiselle jubilait, elle se livrait avec plaisir à cette langue de gentleman qui explorait sa bouche

  • 0
Puis lescort boy l’attrapa par la main et l’attira à lui

Le coeur de la demoiselle jubilait, elle se livrait avec plaisir à cette langue de gentleman qui explorait sa bouche

Category:Accompagnateur,Escorting,gentleman,gigolo

Le coeur de la demoiselle jubilait, elle se livrait avec plaisir à cette langue de gentleman qui explorait sa bouche, la provoquait, la tentait, la titillait jusqu’à ce qu’elle passe les bras autour de son cou et qu’elle entre dans son jeu, qu’elle rivalise de passion avec lui.

Jean poussa un gémissement rauque lorsqu’elle répondit à son baiser. Ses mains s’aventurèrent sous sa chemise, se posèrent sur ses fesses. Il la souleva et la porta. Un instant plus tard, elle était assise sur le marbre froid du plan de travail de la cuisine.

Le gigolo détacha ses bras noués autour de son cou, il enleva délicatement un par un les bouton de son chemisier comme pour ouvrir un cadeau d’une grande fragilité. Elle s’appuya des deux mains sur le plan de travail. Un courant d’air frais caressait ses seins nus qu’il vint serrer et soupeser.

Du pouce, il effleura ses mamelons dressés, les agaça jusqu’à ce qu’elle pousse un halètement. Puis, sans crier gare, il se pencha et abaissa sa bouche sur un téton. Ses lèvres chaudes se refermèrent autour et il l’aspira avidement. Une sensation si intense qu’elle poussa un cri et cambra le dos.

C’en était presque trop pour elle, le marbre froid auquel elle se cramponnait désespérément pendant que sa bouche entourait son têton et que sa langue le suçait. Chaque caresse déclenchait une pulsation plus forte dans son bas-ventre, elle mouillait.

Son escort boy releva la tête et la regarda, une expression voilée dans les yeux, puis se remit à l’embrasser. Sa main droite remonta lentement vers le haut de sa cuisse et elle glissa instinctivement vers le bord du plan de travail pour venir à sa rencontre.

Elle n’était plus elle-même, elle se perdait dans des nouvelles sensations, le désir la rendait faible.

En atteignant sa culotte, il effleura brièvement le tissu humide. Un instant plus tard, il l’écartait. Son doigt toucha ses lèvres, plongea rapidement entre elles. C’était la première fois que la main d’un homme se posait là. Un contact tellement nouveau et excitant qu’elle poussa un autre halètement.

Jean mordit doucement son cou, puis ses dents pincèrent plus fermement le lobe de son oreille. Sa langue dessina les contours de son pavillon et un frisson lui parcourut le dos.

Elle bascula la tête en arrière. La respiration lourde, elle attendait que son doigt glisse en elle.

Il le fit, immédiatement suivi d’un second. Elle eut un mouvement convulsif si violent qu’elle dut se retenir au bord du plan de travail pour ne pas perdre l’équilibre. elle baissa les yeux.

La vue de ses seins nus aux tétons dressés et de sa main d’homme entre ses cuisses blanches était incroyablement excitante.

Elle allait et venait au rythme de ses doigts, elle savourait la caresse de son pouce qui frottait son clitoris.

Jean se figea et releva brusquement la tête, la fixant droit dans les yeux. Une lueur conquérante apparut dans son regard.

Elle était encore vierge et voulait qu’il soit le premier pour vivre cette expérience avec un homme qui prendrait toutes les précautions avec elle.

Elle était totalement concentrée sur les sensations qu’éveillaient ses doigts en elle, mais il se retira soudain. Il la fit descendre du plan de travail et la retourna, poussa le haut de son corps vers l’avant.

Ses seins nus s’écrasèrent sur le marbre froid. Il fit descendre sa culotte et  l’enleva. Debout derrière elle, il se pencha en avant et le contact de sa peau chaude vint réchauffer son dos, augmentant le contraste avec la pierre froide. Elle respirait superficiellement.

Tous ses sens étaient à vif, la tension entre ses jambes s’accrut. Jamais de toute ma vie elle n’avait été aussi excitée.

À travers la mince étoffe de son pantalon, elle sentit son érection. Brusquement, il n’y eut plus de tissu entre elle et lui. Juste son phallus viril emballé dans le latex qui se frottait à elle.

Il la tira un peu en arrière. Ses mamelons durcis glissèrent sur le marbre froid et elle poussa un gémissement. Elle mouillait encore plus en sentant son souffle contre son cou, puis ses lèvres contre son oreille.

Saisie par un mélange de désir et de crainte devant ce qui l’attendait, elle avait eu du mal à prononcer le mot. Ses jambes tremblaient. Elle ne s’était pas imaginé sa première fois comme ça. Sûrement pas.

Il plaça ses mains sur les siennes, écartées sur le plan de travail. Il en emprisonna une et prit l’autre pour la poser sur son sexe. Il était si gros, long et dur qu’elle cessa de respirer l’espace d’un instant. L’idée qu’il la pénètre avait quelque chose d’effrayant.

Sans lui laisser le temps de réfléchir, il guida de nouveau sa main et la fit appuyer sur son sexe jusqu’à ce qu’il glisse entre ses jambes. Ensuite, il releva sa main et se pencha au-dessus d’elle.

Il fit un petit mouvement en avant et son sexe dur et chaud coulissa avec un infini lenteur de toute sa longueur le long de sa fente.

Il se redressa, l’éloigna légèrement du plan de travail et fit basculer plus bas le haut de son corps, tout en écartant ses jambes. Avec cet angle nouveau, elle ne sentait plus que son gland qui séparait ses lèvres et pénétrait lentement en elle. Elle mouillait tellement qu’il glissait facilement, malgré sa grosseur impressionnante.

Il poussa un gémissement. Elle frissonna lorsqu’il s’enfonça encore plus en elle. Elle sentait son corps qui s’élargissait naturellement sans aucune douleur.

Elle vivait des sensations incroyables, inconnues et excitantes. Puis il se mit à faire de petits mouvements, à pousser son sexe en elle avant de se retirer, parfois complètement. Encore et encore. Il se frayait lentement un passage, toujours un peu plus loin. Une progression tellement douce.

La joue contre le plan de travail froid, les yeux fermés, elle respirait de façon saccadée. Elle était captive de la fraîcheur de la plaque de marbre sous elle et des mains chaudes de Jean sur elle, qui la retenaient pendant que son sexe dur partait à sa conquête. Elle bougeait instinctivement, elle venait à sa rencontre, haletante.

L’escort boy s’arrêta brusquement. Il avait la respiration lourde, lui aussi. Ses mains quittèrent son dos, vinrent enserrer ses hanches, et il la pénétra entièrement d’une seule poussée puissante.

Une vague de plaisir la submergea et emporta la légère douleur qui la traversa, elle se mit à ruisseler de plaisir ce qui facilita encore plus la pénétration de son jardin secret encore vierge, il y a quelques secondes.

Jean s’immobilisa et se remit à aller et venir en elle. Soudain, Elle sentit qu’elle mouillait encore plus et que son sexe cédait à l’intrus. Un frisson de plaisir lui parcourut le dos en sueur.

Ses mains reposaient de part et d’autre de ses fesses et l’attiraient contre lui à un rythme lent.

À chacune de ses poussées, elle le sentait entrer profondément en elle. Elle gémissait chaque fois qu’il la pénétrait totalement, elle savourait les vagues de plaisir qui se propageaient en elle, toujours plus intenses. Elle était heureuse de se sentir femme à présent dans les bras de ce gentleman.

                                                                ***

Avez-vous besoin de l’affection d’un gentleman ? Voulez-vous des câlins d’amour ? Réservez une séance en ma compagnie et découvrez des sensations que vous avez connues dans les bras d’un homme romantique et sentez vous jolie, séduisante dans ses bras.

Je ne vous jugerai pas d’avoir envie de calins, de tendresse et de plaisir. Je sais ce dont vous avez besoin car je connaîs les femmes et je les aime. Vous avez des limites, je les respecterai. A vous de décider jusqu’où vous souhaitez aller.

Je vous transporterai dans la magie d’une soirée, d’une nuit ou d’un week-end hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Vous oublierez tous vos soucis et pourrez lâcher prise lors d’une expérience unique dans un respect mutuel avec protection.

Offrez vous un service d’accompagnement premium pour profiter de la vie que l’on vit qu’une fois.

Au plaisir de vous faire plaisir, de vous faire rire, de vous divertir. Mais avant tout faisons connaissance autour d’un drink sans engagement et laissez vous séduire.

Au plaisir de faire votre connaissance. Jean

Tel: +33755186013
Mail: man.jean@yahoo.fr
Website: https://escortboy.org


Leave a Reply