Prendre du plaisir à donner du plaisir

  • 0
Prendre du plaisir sensuel ensemble

Prendre du plaisir à donner du plaisir

Category:escort boy,escort homme,escort masculin Tags : 

Prendre du plaisir à donner du plaisir. L’escort boy glissa la main le long de son cou et caressa ses cheveux. Elle appuya le front contre le torse du gentleman. Madame ferma les yeux et frissonna. Le gigolo posa sa veste sur le comptoir et s’approcha d’elle. Il la souleva dans ses bras et elle passa les bras autour de son cou quand il l’emporta vers la chambre.

Jean prenait du plaisir à donner du plaisir ; le plaisir de savoir qu’il a touché une femme au plus profond de son être, et qu’elle lui faisait suffisamment confiance pour partager avec lui ses désirs les plus secrets.

je vous déshabille

je vous déshabille

Elle passa mentalement en revue les scénarios qu’il proposait sur son site, mais aucun ne convenait. Il avait déjà retiré sa chemise et ses chaussures. Madame ressentit une certaine satisfaction à l’idée qu’il lui obéissait vraiment au doigt et à l’œil, et un petit démon malicieux l’inspira soudain.

L’escort boy approcha lentement les mains de la boucle de sa ceinture et entreprit de la défaire. Il se mit à remuer les hanches comme s’il dansait au rythme d’une musique imaginaire.

Une fois la boucle de sa teinture ouverte, il la retira en la faisant lentement glisser dans les passants et l’utilisa ensuite pour fouetter l’air.

Madame laissa échapper un petit cri lorsque la ceinture renversa une des bougies posées sur la commode. L’escort boy abandonna son numéro de séducteur et s’empressa de la redresser. Madame éclata de rire, se couvrit le visage des mains et le regarda à travers ses doigts écartés. Son amant posa la ceinture sur une chaise, revint au centre de la pièce en haussant les épaules et entreprit de fredonner à la façon de Betty Boop pour accompagner l’ouverture de sa braguette.

Malgré son hilarité, Madame ne quittait pas des yeux la fermeture Éclair qui descendait lentement. Au moment de baisser son pantalon, l’escort boy se retourna afin de lui présenter son postérieur. Prendre du plaisir à donner du plaisir.

Il défit son pantalon tout en remuant les fesses, révélant progressivement le caleçon noir qui moulait son arrière-train, ses cuisses et ses mollets. Il lâcha son pantalon qui retomba sur ses chevilles, laissant apparaître le bout de ses chaussettes. Quand il voulut enjamber le pantalon, il se prit les pieds dedans. Une des jambes se retourna sur l’envers et resta pendue au bout de son pied.

Mes mains prennent vos fesses

Mes mains prennent vos fesses

L’escort boy tituba, se pencha pour libérer son pied et en profita pour passer la tête entre ses genoux et regarder Madame qui ne perdait pas une miette du spectacle. Il se mit à remuer les fesses, de haut en bas et de gauche à droite.

Cet escort boy avait pour seul désir de la faire jouir. Elle pouvait lui demander tout ce qu’elle voulait.

L’escort boy l’effleura par de lents mouvements circulaires, qui s’élargirent progressivement jusqu’à ses flancs et prirent possession de la portion de peau nue située entre son chemisier et son pantalon. Madame ferma les yeux. Les caresses de l’escort boy étaient à la fois relaxantes et excitantes. Elle sentait qu’elle pouvait lui faire confiance.

Chaque fois qu’il remontait vers son chemisier, elle avait envie de le sentir s’aventurer plus haut ; c’était comme s’il s’amusait à l’agacer en laissant planer cette éventualité. Il n’allait jamais plus haut, cependant, pas même quand elle s’étirait de manière à rapprocher ses seins de sa main.

Elle ouvrit les paupières et l’observa, s’étira encore de façon que le message soit clair. Il passa lentement la main sur son ventre et lorsque le bout de ses doigts frôla la ceinture de son jean, un long frisson la parcourut. Prendre du plaisir à donner du plaisir.

Madame posa la main sur celle de l’escort boy pour l’immobiliser. Elle se sentait capable de lui demander ce qu’elle voulait dans une situation aussi excitante que celle-ci.

Intimité de couple avec moi

Intimité de couple avec moi

Elle lui demanda d’enlever son jean, il obéit, et Madame sourit au contact de ses doigts puissants contre son ventre quand il lutta contre le bouton de sa braguette.

Il l’incita à soulever les hanches et lui retira jean, culotte et chaussures en un clin d’oeil. Elle hésita. Elle en avait envie, mais elle doutait que cette envie fût partagée. Elle-même n’aurait jamais eu envie de lui faire ça. Elle lui demanda de lui lêcher les pieds.

Il éclata de rire et grimpa sur le lit pour s’asseoir en tailleur à ses pieds. Exposer ainsi ses parties intimes ne semblait pas le déranger le moins du monde. Il plaça son talon au creux de sa main, croisa le regard de Madame et approcha son pied de sa bouche.

Elle émit un ricanement nerveux et dissimula ses yeux derrière ses mains. Ses orteils se recroquevillaient impatiemment. Sans culotte et la jambe ainsi relevée, l’escort boy jouissait certainement d’une vue imprenable sur son intimité, et cela la mettait mal à l’aise.

Il déposa un baiser à la naissance de sa voûte plantaire, puis lui donna un rapide coup de langue. Ça chatouillait plus qu’autre chose. Il fit courir la pointe de sa langue sur sa voûte plantaire, faisant visiblement des efforts pour insister autant qu’il le pouvait. Madame éclata de rire. Prendre du plaisir à donner du plaisir.

L’escort boy renouvela l’opération, encore et encore, tandis qu’elle cherchait à s’échapper en prenant appui sur le matelas. Mais il maintenait fermement son pied et continua de lécher.

Son rire l’affaiblissait. Elle était sans défense sous cette torture. L’escort boy poursuivit son ouvrage en s’appliquant à faire ce qu’elle désirait, caressant sa voûte plantaire du plat de la langue. Madame frémit. Il s’attaqua alors à ses orteils, un à un. Elle serra les dents, comme sous l’effet d’une douleur insoutenable, et tout son corps se raidit. Elle demeura ensuite parfaitement immobile, comme si elle craignait que le moindre mouvement interrompe ce délicieux supplice.

L’escort boy n’aurait jamais imaginé que les orteils de Madame puissent constituer une zone érogène. Il prit soin du petit orteil puis reposa son pied. Elle roula sur le ventre et il admira ses fesses avant qu’elle se redresse pour s’asseoir, toujours dos à lui.

Il mit les mains sur ses hanches et les fit remonter le long de ses côtes, entraînant son chemisier dans le mouvement. Elle leva les bras pour l’aider à les retirer, mais l’escort boy plaqua les paumes sur ses seins qu’il pressa à travers l’étoffe soyeuse du soutien-gorge. Il les palpa jusqu’à sentir les pointes durcir.

Alors seulement, il retira sa chemise et la laissa tomber par terre. Prendre du plaisir à donner du plaisir.

Ses mains enveloppèrent ses seins, les pouces caressant les pointes, puis glissèrent sur ses côtes et remontèrent de façon à insérer les doigts sous le tissu. Il saisit les pointes entre ses doigts, les pinça doucement et se pencha en avant jusqu’à ce que ses lèvres effleurent sa nuque.

Il l’entendait respirer et brûlait d’envie de poser les lèvres sur sa peau. Il attendait qu’elle lui demande de s’exécuter, et son silence obstiné ne fit qu’accroître la tentation. Il approcha les lèvres de son oreille, sachant qu’elle était sensible à la tiédeur de son haleine.

Il écarta lentement les mains du soutien-gorge, le dégrafa, fit glisser les bretelles sur ses épaules et attira Madame contre lui. Le soutien-gorge alla rejoindre le reste de ses vêtements par terre.

Elle lui demande de jouer avec ses seins. L’escort boy ne se le fit pas dire deux fois. Il les prit tendrement dans ses mains et Madame laissa aller sa tête au creux de son épaule, détendue. L’homme taquinait ses seins, les pétrissait amoureusement et la vision de sa chair nue sous ses paumes, douce et tiède, de ses pointes de seins qui durcissaient entre ses doigts augmentait son excitation. Prendre du plaisir à donner du plaisir.

Il fit glisser ses mains sur son buste, puis remonta et sentit la chair de poule recouvrir sa peau. Il effleura la surface de son ventre, frôlant à peine le fin duvet qui veloutait sa peau. Il fit courir le bout de ses doigts sur le haut de ses cuisses, descendit et remonta après avoir glissé les mains entre elles.

Madame écarta les jambes quand il atteignit son sexe, sans toutefois l’effleurer. Il avait envie de la toucher, il voulait la sentir s’ouvrir à lui et plaquer ses hanches contre sa main. Mais il fallait qu’elle le lui demande.

Madame semblait avoir oublié l’usage de la parole. Elle écarta un peu plus les jambes. Ses pouces frôlèrent les boucles de sa toison, mais il n’alla pas plus loin. Il pressa les mains un peu plus fort contre la face interne de ses cuisses et les massa en lents mouvements circulaires.

Madame s’écarta et lui jeta un coup d’œil par-dessus son épaule, puis s’allongea sur le ventre en travers du lit. Elle lui demande de caresser ses cuisses et ses fesses. Elle enfouit le visage dans ses bras, mais releva la tête un instant plus tard pour l’observer pardessus son bras replié, comme si elle craignait d’avoir trop exigé de lui.

L’escort boy mourait d’envie de taquiner son sexe jusqu’à ce qu’elle le supplie de la posséder, mais il s’exécuta. Madame émit bientôt de petits gémissements de contentement et il réalisa que ses zones érogènes ne se limitaient pas à ses orteils, ses seins et son sexe. Elle désirait qu’il lui fît l’amour avec ses mains absolument partout.

Madame et son escort boy paris

Madame et son escort boy paris

Cette séance de massage allait constituer un véritable supplice pour lui, car chacun des sons qu’il tirait d’elle se répercutait directement sur son érection. De son côté, Madame éprouvait une sensation perverse de libération. Elle s’épanouissait plus encore sous ses caresses qu’en lui demandant de faire ce qu’elle voulait.

Une de ses mains glissa entre ses cuisses, passa un peu trop près de son sexe et déclencha une sensation frémissante. Un incident délicieusement tentateur, mais Madame n’était pas prête à céder. Pas encore. Émettre oralement ses désirs lui donnait l’impression de le lancer dans une course au trésor sur son corps, de l’aider à découvrir les parties demeurées inexplorées de son corps.

Ce ne fut que lorsqu’il eut touché chaque millimètre carré de sa peau, à l’exception de son sexe, caressé ses sourcils et le pavillon de ses oreilles, passé les paumes de ses mains sur son buste en traitant ses seins comme n’importe quelle autre partie de son corps, lorsqu’il lui eut fait étirer les bras au-dessus de la tête et bomber le dos à la façon d’un chat satisfait, effleuré la portion de peau si tendre qui se trouvait derrière ses oreilles et frôlé les interstices de ses côtes, que Madame sut qu’elle était prête à autre chose. Prendre du plaisir à donner du plaisir.

Elle lui demande de s’allonger sur elle et de l’embrasser. Elle avait envie de se sentir prise au piège. Elle perçut le poids de son corps sur elle et la rigidité de son érection.

L’escort boy prit son visage entre ses mains et concentra son regard sur le sien avec une sombre intensité que la faim rendait presque animale. Madame ferma les yeux et se laissa embrasser avec délectation. Elle voulait être séduite, envoûtée, possédée, dans les limites du jeu auquel ils jouaient. Elle encercla son torse de ses bras et passa une jambe par-dessus la sienne.

Elle souleva les hanches et sentit le sexe de l’escort boy glisser entre ses cuisses le long de sa fente moite de désir. Il était sur le point de la pénétrer. L’extrémité de son sexe frottait son pistil, mais demeurait obstinément à l’extérieur.

Une violente bouffée de frustration s’empara d’elle et elle s’écarta si vivement de son étreinte qu’il poussa un glapissement de surprise et retomba sur le côté. Madame se mit à quatre pattes, le regarda par-dessus son épaule, écarta les genoux et ploya le buste en avant, exhibant franchement son sexe.

L’escort boy plaqua une main sur sa hanche, et elle déglutit lorsqu’il l’empala d’une seule longue et lente poussée. Elle appuya son front contre le matelas et le sentit aller et venir si puissamment en elle qu’elle avait l’impression qu’il la pénétrait jusqu’à la taille. Elle n’avait plus aucune maîtrise de son corps, et c’était exactement ce qu’elle voulait.

Elle avait envie qu’il lui caresse le jardin secret. Il y eut une pause, puis elle sentit les mains de l’escort boy écarter ses fesses. Madame écarquilla les yeux, mais avant qu’elle ait eu le temps de l’arrêter, un doigt plongea dans son fondement.

Un moment avec votre gentleman

Un moment avec votre gentleman

Le choc l’empêcha de réagir. Les poussées de son sexe retrouvèrent leur énergie, son doigt allant et venant au même rythme. Sa psyché était submergée par cette sensation de double pénétration. Un flot glacial la parcourut et elle perdit toute notion des limites de son corps. Instinctivement, sa main droite se plaça au creux de ses cuisses. Elle approcha le bout de ses doigts de son pistil et se caressa.

Sa conscience se rétablit à partir de ce trio de sensations se mêlant les unes aux autres et simplifiant réciproquement : les poussées de l’escort boy, la pression de son doigt contre son périnée et le plaisir que ses propres doigts attisaient.

Elle eut l’impression d’être soulevée par une vague. Son corps se tendit, ses jambes emprisonnèrent les cuisses de l’escort boy et une mélopée vibra dans sa gorge. Elle se maintint un moment sur la crête du plaisir, dans un équilibre précaire, mais un nouvel assaut de l’escort boy provoqua sa chute. Ses muscles internes palpitèrent autour de son sexe, l’enserrant spasmodiquement.

Jean s’enfonçant une dernière fois profondément en elle pour mêler les pulsations de sa jouissance aux siennes. Madame ferma les yeux, comblée. L’escort boy reposait légèrement sur elle, son sexe toujours niché au creux de son ventre, haletant.

Elle bascula afin de les faire rouler sur le côté, étroitement emboîtés l’un à l’autre. Un sourire flotta sur ses lèvres et elle se laissa gagner par une douce somnolence, leurs deux corps n’en formant plus qu’un seul.

❤️❤️❤️

Voulez vous entendre des paroles sensuelles murmurées à votre oreille ? Voulez vous que l’on vous fasse du pied sous la table pendant un diner ? Voulez vous danser et avoir votre corps collé au corps d’un homme qui a envie de vous ?

Voulez vous me donner votre culotte en public pour que je puisse sentir combien vous êtes excitée en vous regardant droit dans les yeux avec des envies érotiques plein la tête ?

Voulez vous être caressée dans tous les coins sombres et les portes cochères de Paris, y compris discrètement dans un taxi, … ou bien voulez vous que je vous caresse dans un ascenseur qui vous emporte vers le septième ciel !

Si vous avez envie de tout cela et de bien plus, alors contactez moi. Je suis là pour vous, rien que pour vous, le temps d’une soirée magique ou d’une nuit de plaisir absolu.

Au plaisir de vous connaître, de vous séduire, de vous faire rire, de vous divertir. Mais avant tout faisons connaissance autour d’un drink sans engagement et je vous dirai tout ce que vous brulez de savoir. Mais n’oubliez jamais que l’on ne vit qu’une fois…

Au plaisir de faire de cette rencontre. Jean

TEL/SMS/WHATSAPP: +33755186013
Mail: man.jean@yahoo.fr
website: http://www.escortboy.org