Ce soir là, en arrivant à l’hôtel où elle avait rendez-vous avec un escort boy trouvé sur internet

  • 0

Ce soir là, en arrivant à l’hôtel où elle avait rendez-vous avec un escort boy trouvé sur internet

Category:Massage Tags : 

Ce soir là, en arrivant à l’hôtel où elle avait rendez-vous avec un escort boy trouvé sur internet, Madame voulait un massage masculin pour sentir les mains d’un homme sur son corps et se sentir à nouveau femme. L’excitation et le stress se mêlaient dans l’esprit de la jeune femme.

Elle ne pensait plus au ménage, à son linge, aux courses, aux enfants ni même à son mari infidèle, elle ne pensait qu’à son gentleman et qu’au moment qui allait se passer.


Quand son gentleman ouvrit la porte de sa chambre, la belle ne fut pas déçue de voir un homme élégant et séduisant en face d’elle.

Jean la fit s’installer sur le lit afin de pouvoir lui donner un massage. 
Elle s’installa sur le ventre. Il lui demanda d’enlever sa robe et son soutien-gorge.

Elle garda sa petite culotte. Un brin pudique, elle garda ses bras contre sa poitrine le temps de s’allonger sur le ventre et remarqua un petit regard de Jean dans sa direction une fois qu’elle fut totalement déshabillée.

Allongée là, sur le ventre, sur le lit, la belle ne voyait pas ce que faisait son gentleman. Ses seins frissonnaient. Elle commençait à avoir froid quand elle entendit son gentleman s’approcher.

Jean s’apprêtait à masser son dos avec un soin ce qui allait détendre ses muscles et t’aider à se relaxer.

Il lui demanda d’essayer de vider son esprit et de ne pas se contracter sous ses mains. Elle sentit les mains de Jean commencer à étaler l’huile sur son dos.

Les mains chaudes du gentleman touchait son dos du bout des doigts pour ensuite entièrement toucher sa peau de toute leur paume.

Être nue devant lui procurait déjà à la belle une sensation toute nouvelle. Il ne se passait rien, son gentleman ne faisait que son travail, et pourtant la belle ressentait un désir qui ne faisait qu’augmenter.

Elle sentait les mains du gentleman caresser tout son dos, appuyer le long de sa colonne vertébrale, de sa nuque jusqu’au bas de son dos. Ses geste étaient lents, l’huile chaude faisait glisser ses mains douces sur tout le long de son dos.

La dame sentait ses doigts fins toucher son dos, ses mains passaient sur le côtés de ses flancs, d’abord au niveau du ventre puis au niveau de ses seins.

Elle pouvait sentir les doigts de Jean passer sagement sur les côtés de ses seins. Ses pouces lui massaient les trapèzes et la nuque avec douceur et sensualité et redescendaient dans le bas de son dos en longeant sa colonne et lui massaient le bas du dos, pile dans les deux petites fossettes qu’avait la belle au dessus des fesses.

Le massage de Jean faisait beaucoup de bien à la belle, l’huile sentait bon et une sensation de bien-être envahissait la pièce. Mais le corps de la jeune femme ne se relaxait pas partout.

Une partie de son corps était plus excitée que jamais. Entre ses cuisses elle pouvait sentir son cœur battre dans son jardin secret, une sensation de désir montait entre ses cuisses.

Elle avait chaud, elle était humide, les mains de Jean se baladaient sur son corps et elle ne pouvait plus se contrôler. Elle ne voulait pas mettre son gentleman mal à l’aise et ne laissait rien paraître, pourtant elle sentit les mains de Jean de plus en plus aventureuses et elle put sentir les sentir se glisser tout doucement dans sa petite culotte en dentelle rose.

Son gentleman commença par masser le bas du dos de la jeune femme, l’air de rien. Puis de plus en plus bas, ses doigts massaient le haut des fesses de sa patiente, en faisant des petits cercles ou en appuyant avec sa paume.

Puis, il massa les fesses de la jeune femme, par dessus sa culotte, il prenait ses fesses entre ses mains et les massaient. En plus de la sensation de bien-être procuré par le massage, le désir de la jeune femme atteignait son paroxysme.

Les mains de Jean sur ses fesses, tout près de son sexe, touchant sa culotte et sa peau, augmentaient à chaque seconde le désir qu’elle ressentait. Au début naïve, elle comprit vite que son gentleman jouait avec ce désir et le provoquait volontairement.

Ses doigts se perdaient entre les fesses de la jeune femme jusqu’à effleurer son intimité, toujours par dessus la dentelle de sa culotte. Toujours dans un massage parfait, son gentleman en profitait pour caresser délicatement et discrètement la fleur de la jeune femme.

Quand il la touchait, elle pouvait ressentir la chaleur et l’humidité qu’elle provoquait. La belle ne voyait toujours rien de ce qu’il se passait, la tête posée sur la table de massage elle ne sentait plus que les mains de Jean se balader sur ses fesses et, de plus en plus fréquemment et de moins en moins discrètement, effleurer son sexe.

La belle commençaient par encourager son gentleman en laissant échapper des petits soupirs de plaisir, très discrets pour commencer, dès qu’elle sentait les doigts de Jean sur son clitoris.

Plus son gentleman la caressait, plus la belle soupirait. Soudain, à sa grande surprise, la belle sentit la bouche de Jean embrasser sensuellement sa fesse droite, puis sa fesse gauche.

L’homme l’embrassait encore et encore, tout doucement, comme une caresse, en se rapprochant délicatement du centre. la belle soupirait et gémissait. son gentleman remonta et embrassa le bas du dos de la jeune femme, puis, remontant sa colonne vertébrale, embrassa tout son dos jusqu’à sa nuque.

Les lèvres délicates de Jean sur sa nuque firent frissonner la belle de plaisir. Ils finirent par s’embrasser à pleine bouche. Leurs lèvres douces se touchaient pour la première fois et pourtant c’était comme une évidence. C’était doux et sensuel.

Leurs langues se mêlèrent naturellement, elles se touchaient et jouaient ensemble. Les deux amants se caressaient les cheveux et s’embrassaient langoureusement. Rien ne pouvait plus les arrêter.

Elle ne pouvait plus se rhabiller et s’arrêter là, elle en voulait plus. Lla belle respirait fort, elle ne pouvait plus contrôler son corps. Ses hanches bougeaient d’avant en arrière frottant son clitoris contre le tissu du lit.

Des plaques rouges d’excitation étaient apparues sur sa poitrine et ses yeux restaient mi-clos. Son gentleman se replaça au dessus de la jeune femme, attrapa sa culotte en dentelle rose et la fit doucement glisser le long de ses jambes jusqu’à passer ses pieds et lui enlever totalement.

La belle se trouvait là, totalement nue, dos à son gentleman, excitée comme jamais, attendant d’être rassasiée. Son gentleman embrassa ses jambes doucement jusqu’à remonter jusqu’aux fesses complètement dénudées de la jeune femme.

A chaque baiser qui se rapprochait de son intimité, la belle gémissait de plus en plus fort. Elle voulait la bouche de Jean entre ses jambes, elle voulait sentir sa langue contre elle.

Elle voulait l’avoir rien que pour elle. Son sexe n’appelait que lui. Son gentleman embrassa ses fesses et empoigna les hanches de la jeune femme. Il la prit par les hanches et tira légèrement pour que la belle se mette à quatre pattes.

La belle hésita, c’était difficile de se mettre dans cette position. Elle avait peur que ce soit embarrassant mais son excitation prit le dessus et elle s’exécuta. Son gentleman la contrôlait complètement.

La dame à quatre pattes, son gentleman écarta les jambes de sa patiente et sans la prévenir, passe sa tête entre ses deux jambes et mis sa langue contre son sexe.

Son gentleman savait que cette position procurait des sensations explosives. Il savait qu’elle n’avait jamais rien ressenti de tel. Et ce fut le cas. A la seconde où elle sentit la langue de Jean, la belle poussa un cri de plaisir qui résonna dans la chambre.

Elle pouvait sentir sa langue contre elle, enfin. Dans cette position qu’elle n’avait jamais essayé, la belle ressentait des sensations nouvelles que jamais aucun homme ne lui avait procuré.

La langue douce de Jean faisait des allers retours sur son sexe, elle la sentait caresser son clitoris et son vagin dans le même mouvement. Jamais elle n’avait autant aimé le sexe qu’à ce moment là.

Elle redécouvrait son corps et le plaisir qu’elle pouvait ressentir. C’était comme réveiller quelque chose endormi depuis des années.

La salive de Jean faisait glisser sa langue facilement et le sexe de la jeune femme mouillait comme jamais il n’avait mouillé auparavant. Criant à chaque coup de langue, la belle ne pouvait pas croire qu’elle ne rêvait pas.

Son plaisir ne faisait qu’augmenter sous la détermination de Jean à la faire jouir. Il était clair que ce n’était pas la première fois que son gentleman léchait une femme, il était expérimentée, elle savait comment s’y prendre, et comment contrôler le plaisir féminin.

Jean léchait le sexe de la jeune femme de toute sa bouche, passant sa langue molle sur son clitoris et finissant son mouvement en léchant doucement tout son vagin. Elle s’arrêtait à la limite de l’interdit et remontait sa langue jusqu’au clitoris de la jeune femme.

Doucement, puis plus rapidement quand les gémissements de la jeune femme s’intensifiaient. Son gentleman prenait du plaisir à voir la belle perdre contrôle. Madame toujours à quatre pattes, son gentleman glissa deux de ses doigts dans la fente humide de la jeune femme qui criait de plaisir.

Jean fit quelques allers retours de plus en plus rapides jusqu’à ce que la belle hurle de plaisir et atteigne l’orgasme. la belle se recoucha sur le ventre, allongée de nouveau sur le lit.

Elle se sentait bien, tellement bien. Son gentleman, quant à elle, s’essuya la bouche d’un revers de main, satisfaite de sa performance.

Jean aimait donner du plaisir aux femmes et être libre, faire ce qu’il voulait avec qui il voulait. Il avait eu envie de la jeune femme après les nombreux échanges whatsapp qu’il avait eu.

Il avait déceler chez elle une soif d’aventure, une envie de quitter son petit trin-trin quotidien qui lui avait donné envie d’elle.

Tandis qu’il s’allongeait face à la belle sur le lit, qu’il entourait de ses bras son corps nu en se blottissant l’un contre l’autre, son gentleman regarda tendrement la belle qui profitait du moment.

L’un contre l’autre, la jeune femme songeait au moment de sexe fougueux qui venait de se produire. Ils ne se connaissaient pas il y avait encore une semaine et venait de partager un moment de pur plaisir et de désir intense.

Comment la belle aurait-elle put deviner que c’est avec un escort boy inconnu qu’elle retrouverait, après tant d’années, une partie d’elle même. Elle se sentait jeune, elle se sentait belle et elle se sentait désirée par un homme qu’elle n’avait jamais vu auparavant.

Elle se sentait délivrée de la prison transparente dans laquelle elle s’était enfermée depuis tant de temps. Elle se sentait libre mais surtout elle se sentait curieuse.

Tant de choses qu’elles n’avait pas essayé jusque là, tant d’expériences à côté desquelles elle était passée. Elle avait envie d’essayer de nouvelles choses, de nouvelles personnes, de nouveaux lieux et de nouvelles positions.

Avec son gentleman, elle se sentait libre de tout essayer. Elle ne voulait plus retomber dans cette frustration. Ce serait son petit secret, ce moment avec son gigolo, cette fois où il l’avait lécher jusqu’à l’orgasme sur le lit de cette chambre d’hôtel, elle le garderait ancré dans son esprit pour toujours.

Animée par ce moment, elle voulait de nouvelles expériences sexuelles toujours plus intenses et Jean était là pour la satisfaire chaque fois qu’elle en aurait envie..

***

Voulez vous vous être séduite ? Dans un moment de pure sensualité, dans les bras d’un gentleman. Pourquoi ne pas vous évader de votre solitude et prendre du plaisir en compagnie d’un homme du monde qui vous traitera avec tout le respect que vous méritez et ne vous jugera pas d’avoir envie de tendresse et de plaisir sans lendemain.

Laissez moi vous transporter dans la magie érotique d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Vous oublierez tous vos soucis et pourrez lâcher prise lors d’une expérience de divertissement pour adulte unique dans un respect mutuel avec protection.

Au plaisir de vous séduire, de vous faire rire, de vous divertir.  Mais avant tout faisons connaissance autour d’un drink sans engagement et je vous dirai tout ce que vous brûlez de savoir. Mais n’oubliez jamais que l’on ne vit qu’une fois…

Au plaisir de vivre cette rencontre avec vous. Jean

TEL/SMS/WHATSAPP: +33755186013
Mail: man.jean@yahoo.fr
website:  http://escortboy.org

 


Leave a Reply