Category Archives: soumission

  • -
Soumission romantique avec un escort boy

Soumise à un gentleman le soir d’Halloween

Category:Accompagnateur,service,soumission Tags : 

« Maître Jean, je veux être soumise à un gentleman le soir d’Halloween. Venez chez moi le soir d’Halloween à 18h, je serai seule chez moi. C’est ce jour-là que vous viendrez. La porte de l’entrée sera ouverte, et je vous attendrai dans ma chambre. Vous porterez un costume sombre de gentleman et un masque. C’est comme ça que je veux être à vous. 

Moi, je porterai un string de soie blanche, mais pas de soutien-gorge. Lorsque vous arriverez mes tétons seront déjà durs sous mon chemisier blanc. Vous entrerez dans ma chambre. Je serai allongé sur le lit. Et pendant toute la soirée, je n’aurai pas le droit de parler. Vous serez cher Jean, le maître de cérémonie, et je serai votre soumise dévouée. 

Nous boirons un verre ensemble. Le vin commencera à me tourner la tête. Ma chambre sera ce soir là, le théâtre de mes fantasme de soumise. Je veux que vous me dominiez selon votre bon vouloir de maître dominant.

Je commencerai par vous faire un strip-tease soigné. Quelque chose de très simple : je me trémousse, je me déshabille, et vous, vous me regardez faire. J’oubliais ! Pendant l’effeuillage, vous mettrez la musique de 9 semaines 1/2. Je suis certaine que vous la connaissez. Dans l’impatience de vous voir et de m’offrir à vos envies, je vous souhaite une excellente soirée. J’attends votre réponse, même si je ne vous connais pas.

Votre future soumise. »

🎃 🎃 🎃

Ce soir, Ils vont enfin se rencontrer, Madame est toute excitée, elle passe l’après-midi à essayer des vêtements ; trouver le vêtement qui fera d’elle une soumise, celui qui fera toute la différence. Elle a envie de se reposer pour être en forme mais ses pensées vagabondent, elle essaie de l’imaginer. Elle ne connaît rien de lui. 

Elle imagine un homme grand, brun avec beaucoup de charme. Elle a entendu sa voix, elle est chaleureuse, chaude, enveloppante, elle a l’impression de boire ses paroles quand il l’appelle. Le sommeil ne veut pas d’elle décidément, son futur maître hante ses pensées.

Osez le plaisir de la soumission avec un escort boy

Osez le plaisir de la soumission avec un escort boy

Il est dix-sept heures, ils ont rendez-vous à vingt heures, encore trois longues heures qui vont lui paraître une éternité. Madame décide de s’occuper en attendant : elle va manucurer ses ongles, les recouvrir d’un rouge passion. C’est ainsi qu’elle ’imagine cette relation. Après les mains, elle s’occupe de son visage, paradoxalement à son état d’excitation, lui est apaisé, ses traits sont détendus.

Madame a mis un maquillage de soirée pailleté ainsi son regard brillera de mille feux. Elle a choisi pour accompagner sa tenue, des sous-vêtements noirs faits de dentelle. Son string met parfaitement ses fesses en valeur. Son soutien-gorge pare magnifiquement ses seins, leurs pointes effleurent la dentelle, lui donnant des frissons à chaque mouvement. 

Pour parfaire le tout, elle ajoute un porte-jarretelles sur lequel ses bas s’accordent à merveille. Plus qu’une demi-heure, la robe que j’ai choisie devrait lui plaire : elle est noire avec un beau décolleté laissant deviner sa poitrine.  Madame a tamisé sa chambre avec un éclairage à la bougie et a placé une bouteille de vin avec deux verres sur la table dans sa chambre. Sa playlist préférée diffuse une douce musique d’ambiance.

Il est maintenant bientôt l’heure, encore quelques minutes. Madame va ouvrir la porte et puis va s’installer sur son lit comme elle l’a dit à son futur maître dans son message.

A 18h précise, le gentleman entre dans l’appartement, et il entre dans sa chambre. Là, devant moi se trouve un homme brun aux yeux clairs, élégamment vêtu d’un costume noir et d’un masque. Il porte une chemise blanche légèrement entrouverte sans cravate, cela lui donne un côté classe mais décontracté, ce qui me plaît. 

La virilité et l'élégance de la domination de votre escort boy

La virilité et l’élégance de votre maître escort boy

L’escort boy a le regard enjoué et lorsqu’il croise le sien, une onde de choc transperce son corps, elle vient de recevoir comme une décharge électrique. Il est imposant, avec un charisme déstabilisant. Son sourire est éclatant, ses yeux s’attardent sur ses lèvres qu’elle imagine déjà posées sur les miennes. Il se demande si elle est prête à se soumettre, elle acquiesce un sourire.

Le maître sert deux verres de vin et en tend un à sa soumise sans dire un mot. Elle vide le verre d’un seul coup. Jean change la musique pour mettre le morceau que sa soumise a demandée.

Puis Madame commence à danser devant lui tout en se déshabillant lentement, son maître la regarde se déhancher devant lui. Elle veut le séduire pour qu’il ait envie de la soumettre et de la punir de son audace.

Le maître l’enlace fermement de ses mains chaudes et caressantes, se plaque contre elle, et commence à l’embrasser dans le cou, faisant naître de petits frissons chez la soumise. Ils se balancent en musique, bassins collés l’un contre l’autre, bouches se découvrant par des baisers brefs et curieux dans un slow très érotique. 

La soumise sent son sexe durci contre son bas-ventre, et attend avec impatience de pouvoir enfin le sentir en elle. Ils dansent lentement, au milieu de cette chambre, bercés par la musique et le balancement de leur corps, se caressant l’un l’autre. 

Les mains du maître sont comme magiques, chaudes et envoûtantes. Elles passent entre ses cuisses, au-dessus de ses bas, caressant la peau si douce et sensible à cet endroit, puis viennent titiller sa fleur avec adresse, les doigts s’infiltrant en son antre, puis ressortant avec malice, faisant à chaque fois naître un sursaut de plaisir et un cri de surprise. 

Attachée et fessée par un escort boy respectueux

Attachée et fessée par un escort boy respectueux

Puis le gentleman se mit à intercaler dans ses gestes une petite tape sur son pubis, à l’effet excitant et surprenant, tout en mordillant ses épaules, lui donnant l’impression érotique d’être un peu mangée. Il se déshabille à son tour pour se retrouver nu lui aussi.

La soumise danse longuement pour son maître, observant le désir monter, alors qu’il la regarde de ses yeux brillants et admiratifs, caressant doucement son membre viril tendu et raide à la verticale, qui semble lui causer des tensions certaines. 

A vous d’imaginer la suite avec moi chez vous…

🎃 🎃 🎃

Soumise à un gentleman le soir d’Halloween est un service pour femmes modernes à la recherche d’un moment de soumission. Beaucoup de femmes ont envie d’être la soumise d’un gentleman dominateur mais respectueux.

Vous avez toutes le droit de vivre un divertissement avec un homme qui s’occupera de vous et ne vous jugeront pas d’avoir envie de prendre du plaisir à trois. Demandez moi tout ce que vous voulez ou laissez moi vous emporter dans des plaisirs que vous ne connaissez pas encore.

Respirez le voyage de soumise à un gentleman le soir d’Halloween et l’ère du jeu érotique sans fin. Entrez dans mon monde et sentez l’humidité envahir votre entrejambe grâce à la fantaisie d’une expérience de plaisir sans conséquences avec un escort boy respectueux et délicat .

Profitez de ce voyage BDSM avec votre escort boy. Noyez vos sens dans la soumission plaisir, Une expérience exceptionnelle avec un gentleman. Vous n’oublierez jamais ce jour là. Vous pourrez enfin prendre goût au plaisir d’être soumise à un gentleman le soir d’Halloween.

Osez le plaisir de la soumission avec un escort boy

Osez le plaisir de la soumission avec un escort boy

Quelque soit votre âge, votre origine, votre couleur de peau, votre physique, je suis là pour combler votre envie de découverte. Partenaire secret pour couples pour vous transporter dans la magie d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Etre soumise à un gentleman le soir d’Halloween dans un respect mutuel avec protection .

2 heures – 3 heures – 4 heures et jusqu’au bout de la nuit . Quelque soit la durée, je mets un point d’honneur à vous faire plaisir grâce mon expérience des femmes. Veuillez vous renseigner en me contactant simplement par appel ou message .

Au plaisir de faire votre connaissance pour vous faire vivre l’expérience d’être soumise à un gentleman le soir d’Halloween.
Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
https://escortboy.org/fr/rendez-vous/


  • 0
Bandeau sur les yeux de madame avec son escort boy paris

Son mari la partage avec un gentleman

Category:Couple,escort boy,escort service,Experience,fantasmes,fessée,gentleman,gigolo,soumission,triolisme,Uncategorized Tags : 

Son mari la partage avec un gentleman

Debout, les yeux bandés, elle attendait que son mari la partage avec un gentleman. Deux mains se sont alors posées délicatement sur ses seins, les caressant un à un en passant leurs doigts sur ses tétons durcis mais encore couverts par sa lingerie légèrement transparente, donnant une illusion de nudité et elle espérait rendre ainsi son mari et son gentleman, fous de désir pour elle.

Les yeux bandés à la merci de deux hommes

Les yeux bandés à la merci de deux hommes

Elle était presque sûre que les mains appartenaient à Jean, l’escort boy qu’il avait trouvé sur le net et dont le site http://escortboy.org regorgeait d’expériences excitantes pour les femmes seules et les couples. Le mains de Jean étaient un peu plus douces que celles de son mari mais elle adorait cette sensation. Savoir qu’un autre homme était en train de la toucher et que son mari l’autorisait la faisait déjà mouiller.

Elle restait là entre les deux, tandis que son mari passait ses doigts le long de sa colonne vertébrale tout en descendant avant de la caresser jusqu’à son sexe. Son mari remarqua qu’elle était déjà humide, il savait que la présence de deux hommes l’excitait au plus au point. Elle avait lâché un petit gémissement alors qu’il la caressait le long de sa fente par-dessus sa lingerie.

Son mari la partageait avec un gentleman. Elle n’avait qu’une envie: qu’il la lui retire sauvagement pour la toucher peau contre peau. Jean quant à lui, commençait à dégrafer son soutien-gorge, la laissant topless devant lui pour la première fois. Elle se demandait ce qu’il pensait d’elle. Elle n’eut pas le temps d’y penser longtemps puisqu’il faisait rouler ses tétons durcis entre ses doigts, lui envoyant des sensations électriques et érotiques tout le long du corps.

Elle se cambrât alors vers lui pour lui offrir ses seins, l’obligeant ainsi à continuer sa délicieuse exploration.
Bien trop tôt, l’attention sur sa poitrine diminuât avant que Jean ne se retire complètement et elle l’entendit marcher de l’autre côté de la chambre. Un courant d’air frôla sa peau et Elle frissonna.

Elle essayait tant bien que mal de discerner ce qu’il faisait là-bas mais Elle avait du mal à se concentrer avec les doigts de son mari sur son clitoris, se faisant de plus en plus présents. Lui aussi s’était arrêté avant de pouvoir faire quoi que ce soit. Elle était laissée debout sans aucun contact et sans aucune idée de ce qu’ils prévoyaient de faire.

Ses nerfs étaient à vifs durant l’attente interminable qui la faisait anticiper leurs moindres mouvements. Soudain, l’un des hommes se tint devant elle et l’entraîna dans un baiser passionné. Elle ne savait pas si c’était Jean ou son mari qui la faisait vibrer et lui réchauffer le sexe mais Elle aimait ne pas être sûre et se prendre à ce jeu érotique.

Deux hommes l'embrassent

Deux hommes l’embrassent

Son mari la partageait avec un gentleman. L’homme inconnu enfonça sa langue dans sa bouche pour jouer avec elle et elle ne pouvait que répondre positivement. Il continua à lui mordiller la lèvre une fois le baiser enflammé terminé. Un petit gémissement s’échappa et ils rirent tous les deux.

Il s’agissait de son mari. Aucun doute là-dessus. Un bruit de métal retentit soudain dans la pièce. Jean était parti chercher Elle ne sait quel accessoire. L’inconnu et le fait de ne pouvoir rien voir ne faisait qu’augmenter l’excitation qu’elle ressentait déjà. L’un des deux hommes vint lui caresser les bras tout en se positionnant derrière elle.

Curieuse, Elle se laissait faire. Lorsqu’une sensation de métal toucha son poignet, Elle sut alors qu’ils allaient l’attacher à des menottes. Heureusement pour elle, elles étaient rembourrées pour ne pas laisser de marques sur sa peau. Une fois les yeux bandés et menottée, Elle était à leur merci et Elle adorait chaque seconde qui s’écoulait.

Sans avertissement, Elle sentit une paire de mains lui caressant les seins quelques secondes avant de faire glisser sa culotte en dentelle sur le sol. Elle était complètement exposée à ces deux hommes. Il n’y avait plus de place à l’imagination à présent.

Les doigts se faufilèrent sur son clitoris et Elle était à deux doigts d’écarter ses jambes un peu plus pour leur laisser de la place mais ceux-ci ne faisaient que la frôler sans jamais vraiment lui donner la friction dont elle avait tant besoin. À plusieurs reprises, l’homme la taquinait et la testait mais elle n’allait pas craquer.

Elle voulait les supplier mais elle avait l’impression qu’ils ne l’écouteraient pas. Ils voulaient la torturer par un déni d’orgasmes. Elle poussait ses hanches vers l’avant pour essayer de se frotter contre ces doigts plus fortement mais il n’y avait rien à faire. Soudain, une petite claque vint lui frapper les fesses et Elle cria de surprise dans un mélange de plaisir et de légère douleur.

Elle savait que son mari adorait lui donner la fessée de temps en temps alors elle imaginait qu’il s’agissait de lui, le coquin. Elle se sentait devenir toute chaude, elle se sentait chienne, elle avait envie d’être prise comme un putain, elle voulait être une vraie salope lubrique assoiffée de sexe. Jean lui ordonna de se mettre à genoux. Sans hésiter Elle s’agenouilla devant lui, et elle pouvait le sentir très près d’elle. Elle imaginait que son visage était à hauteur de sa queue énorme et l’idée l’excitait terriblement. Allait-il lui demander de le sucer ?

Triolisme avec un escort boy

Triolisme avec un escort boy

Elle l’entendit dézipper son pantalon avant de le laisser tomber par terre, et là Elle était sûre et certaine de ce qu’il voulait d’elle. Elle était plus que ravie de lui donner. Avec sa main dans ses cheveux, Jean la dirigeât vers son sexe en érection. Sa grosse queue vint embrasser sa bouche. Elle fit courir sa langue le long de sa verge dure, la lubrifiant pour bien pouvoir la prendre en bouche une première fois, puis une deuxième et ainsi de suite…

Il entrait et sortait de sa bouche dans des succions lentes qui devenaient de plus en plus rapides. Il poussait son sexe en elle de plus en plus profondément et bientôt Elle gémissait autour de lui, lui envoyant des vibrations auxquelles il ne pouvait résister. Jean grognait au-dessus d’elle en serrant la poigne qu’il avait dans ses cheveux et Elle était à deux doigts de sourire, satisfaite de sa réaction. Elle voulait lui donner un maximum de plaisir, surtout s’il ne s’agissait que d’une histoire d’un soir.

Elle se détendait la bouche, la mâchoire et la gorge pour qu’il glisse en elle facilement alors qu’il continuait ses va-et-vients sauvages. Mais au moment où il était sur le point de jouir, il se retira vivement de sa bouche. Pendant ce temps là, son mari avait eu le temps de lui masser la chatte et de lubrifier son côté obscur pour la chauffer avant de la doigter lentement avec un, puis deux doigts. Elle était trempée de désir.

Soudain, Elle sentit le bandeau s’enlever de ses yeux et les menottes se détacher, lui redonnant sa liberté. Elle allait enfin pouvoir les toucher. Elle détestait ne pas pouvoir toucher Jean quand elle était en train de le sucer. Elle n’allait plus être limitée à présent, mais pour combien de temps, ça elle n’en savait rien.

Ils s’installèrent alors tous les trois confortablement sur le lit avec son mari allongé sur le dos. Elle se mit à califourchon sur lui, une position qu’il adorait. Et Jean vint se placer derrière elle. Il n’était pas encore collé contre son dos mais il la caressait tendrement. Son mari glissait ses mains sur le haut de ses cuisses tout en l’observant se positionner au dessus de son sexe dur pour elle.

Elle s’enfonça sur lui, se remplissant entièrement de lui dans une première poussée. Elle gémit de plaisir alors qu’elle sentait chaque centimètre de sa queue en elle. Elle posa ses mains contre son torse avant de se cambrer pour continuer ses va-et-vients sur lui. C’était la première fois qu’elle faisait l’amour en présence d’un autre homme et elle n’arrêtait pas de tourner la tête pour regarder Jean dans les yeux même lorsque le plaisir était trop intense et lui donnait envie de les fermer.

Candaulisme

Candaulisme

Elle voulait garder le contact avec lui alors qu’il s’était collé contre elle par derrière, empoignant ses hanches, en caressant ses fesses. Elle ne savait plus quelle paire de mains appartenait à qui mais cela n’était pas important. Elle continuait de s’empaler sur son mari avec ardeur et elle allait de plus en plus vite. Elle voulait montrer à Jean combien elle était douée.

Son mari la partageait avec un gentleman. Ses mouvements devenaient de plus en plus saccadés. Avec son mari encore en elle, Jean enfila un préservatif et glissa son sexe contre sa fente, avant de rester près de son côté obscur, prêt à la pénétrer pour la première fois. Elle était nerveuse mais Elle lui faisait confiance et elle savait que tout allait se passer à la perfection. Elle allait enfin réaliser son fantasme de double pénétration avec ces deux hommes merveilleux et Elle n’en pouvait plus d’attendre.

Elle prit alors la décision de se cambrer un peu plus vers l’avant tout en se poussant contre le sexe de Jean, lui montrant ce que elle voulait de lui. Pendant un instant, son mari s’arrêta de bouger et elle aussi, le temps que Jean enfonce sa queue en elle. Centimètre par centimètre, Jean la prit avec une douceur infinie. Elle n’avait jamais été aussi remplie de sa vie. Une fois qu’il furent tous les deux à l’intérieur, Elle sentait qu’il n’y avait plus aucune place disponible.

Son escort boy se mit à bouger lentement pour commencer un va-et-vient, et les sensations extraordinaires étaient là, en plus Jean lui caressait le clitoris, apportant du plaisir supplémentaires. Son mari, la voyant accablée par les sensations procurées par ces deux pénétrations, commençât à régler le rythme de ses va-et-vient, poussant à l’intérieur avant de se retirer. Les deux hommes la remplissaient tour à tour, la plongeant dans un plaisir maximal, et cela ne faisait qu’augmenter son excitation par rapport à la situation. Elle était en train de se faire prendre par deux hommes en même temps et Elle adorait ça !

Son mari aime la voir avec un autre homme

Son mari aime la voir jouir avec un autre mâle.

Elle n’arrêtait pas de gémir et elle était déjà prête à jouir. Quelques va-et-vient successifs lui suffirent à la pousser au bord de l’orgasme. Elle ne pouvait pas se contrôler, ses muscles se contractaient autour d’eux et ils commencèrent à s’enfoncer plus sauvagement à l’intérieur de ses orifices, la pilonnant sans retenue et ils crièrent alors tous les trois ensemble comme des animaux sauvages en rût.

Elle était épuisée mais plus satisfaite qu’elle ne l’avait jamais été. Elle adorait la sensation d’être autant remplie et Elle savait que cela allait lui manquer un jour. Pour le moment, Elle était allongée sur son mari en reprenant sa respiration. Jean se retira délicatement avant de s’allonger sur sa droite.

Elle avait rencontré son regard et lui avait souri. Elle lui avait alors fait lire un petit ‘merci’ avec ses lèvres et il hocha la tête, le regard lui aussi satisfait. Ils restèrent comme ça pendant quelques minutes, le temps de laisser la tension retomber et de retrouver leur respiration.

Elle avait lancé un regard à son mari pour voir s’il ne regrettait pas leur expérience mais non, il avait cette béatitude de l’homme heureux et il était clair qu’il n’avait aucun regret, à son plus grand soulagement. Elle avait hâte que les deux hommes soient reposés pour qu’ils continuent toute la nuit à la baiser comme une femme qui aimait le sexe comme elle.

***

Avez-vous des fantasmes à explorer ? Beaucoup de couples rêvent de certaines situations érotiques sans pouvoir les vivre. Vous êtes tous en droit de profiter de la compagnie d’un gentleman qui traitera votre compagne comme une lady et ne jugera pas votre envie de sexe et de plaisir sans lendemain pour vivre un fantasme.

Un gentleman qui vous transportera dans la magie d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Vous oublierez tous vos soucis et pourrez lâcher prise lors d’une expérience de divertissement unique dans un respect mutuel avec protection. Osez le triolisme

Au plaisir de vous séduire, de vous faire rire, de divertir votre couple. Mais avant tout faisons connaissance autour d’un drink sans engagement et je vous dirai tout ce que vous brûlez de savoir.

Au plaisir de faire votre connaissance. Jean

☎ +33755186013
@ man.jean@yahoo.fr
🌐 http://escortboy.org


  • 0
jean escort boy bdsm soumission fessée femmes soumises

Soumission – Fessée – BDSM

Category:bdsm,Experience,Femmes,fessée,Soumission,soumission Tags : 

Soumission – Fessée – BDSM: Expérience de soumission avec un gentleman pour femmes ou couples. Laissez moi être votre maître le temps d’une soirée.

Lorsque Madame ouvrit la porte de son appartement plongé dans la pénombre, elle sentit que quelque chose clochait. 

Elle n’eut pas le temps d’appuyer sur l’interrupteur. Une main gantée de cuir atterrit rapidement sur sa bouche pour l’empêcher de hurler, puis l’homme commença à la traîner de force vers le premier étage du duplex.

Son mari adorait les jeux de rôle, et il lui avait déjà fait ce genre de surprise quand elle était rentrée chez elle après une dure journée de travail.

Titillée, elle décida de jouer le jeu. Une fois arrivés dans la chambre au 1er étage, l’homme la prit dans ses bras puis la jeta violemment sur le lit. Madame était étonnée par la force de son chéri. Il était grand et costaud, mais elle n’aurait jamais imaginé qu’il serait capable de l’envoyer valdinguer de la sorte.

A sa droite, les stores de la baie vitrée laissaient filtrer les faibles rayons du soleil de cette fin de journée. Madame tenta de deviner les traits de son mari dans le noir, en vain.

Soumission – Fessée – BDSM: Son agresseur se précipita sur elle et retira sauvagement son débardeur, sa jupe et son string en dentelle. Ensuite, il prit deux écharpes et attacha ses poignets aux barreaux du lit.

Madame poussa un petit cri. Plongée dans le noir, nue et vulnérable, elle se mit à mouiller tandis que les mains gantées de cet intrus qu’elle ne pouvait voir se promenaient sur son corps, caressant le moindre millimètre de sa peau douce et souple. Elle sentait le souffle ardent de l’homme sur sa peau, et devinait son désir pour elle.

Elle gémissait, maintenant.

– Je vais faire de toi ce que je veux, lâcha-t-il.

Sa voix était très grave et elle se rendit compte que le parfum de son agresseur était différente de celui de son mari.

Et si ce n’était pas son mari ? se demanda-t-elle 

Elle frissonna de façon incontrôlable lorsque l’intrus se pencha entre ses cuisses et fit glisser sa langue sur son sexe en feu 

Son corps se raidit. Elle était plus qu’excitée.

-Tu es toute mouillée, dit l’homme.

Madame se mit à trembler de désir et de peur. Et si cet homme n’était pas son mari ? Et s’il était entré dans son appartement pour abuser d’elle ?

Cette idée était à la fois terrifiante, et excitante. Elle aimait la soumission.

L’homme explorait le moindre recoin de son sexe, dardant sa langue chaude et humide sur son clitoris en feu et suçotant ses petites lèvres avec gourmandise. La bouche de l’intrus, l’obscurité presque totale et l’adrénaline qui se déversait dans le corps de Madame lui procuraient un plaisir indescriptible, comme si elle avait consommé une substance illicite. Elle se mit à miauler comme une chatte. 

-Je… je vais jouir, fit-elle.

L’homme s’arrêta net, puis elle sentit qu’il se releva.

-Pas tout de suite. Je veux encore m’amuser avec toi.

Il détacha les liens entourant les poignets de Madame, puis la fit s’allonger sur le dos avant de la rattacher aux barreaux du lit.

-Maintenant, c’est l’heure de la fessée.

Comme pour ponctuer ses paroles, l’homme s’assit juste à côté d’elle, puis il lui asséna une fessée retentissante qui la fit crier.

Crier de douleur, et de plaisir. Elle rêvait depuis longtemps d’une expérience de soumission BDSM.

-Tu aimes recevoir des fessées? demanda l’homme assise à côté d’elle.

-Je… je…

-Réponds, ordonna-t-il en la fessant à nouveau.

Madame serra les dents… Elle mouillait plus que jamais.

– Oui… j’aime me prendre des fessées.

Il frappa son derrière une nouvelle fois, et le bruit de la fessée retentit dans la pièce.

-Dis, « Oui, maître. »

-Oui, maître, j’aime que vous me donniez la fessée.

-Très bien, dit-il.

Au fil des minutes, Madame se demandait s’il s’agissait bien de son mari. Il lui avait déjà donné une petite fessée de temps à autre, mais il n’avait jamais élaboré un scénario aussi élaboré. Et puis cette voix, si grave et sexy…

Soudain, l’homme approcha tout près de son visage, et elle sentit la texture chaude et souple de sa queue contre ses lèvres 

-Suce-moi, ordonna-t-il.

-Mais…

Soumission – Fessée – BDSM: La main en cuir s’abattit une nouvelle fois sur les fesses rebondies de Madame, l’envoyant un peu plus au 7e ciel. La sensation délicieuse d’être punie comme une enfant pas sage l’excitait au plus haut point.

-Quand je te donne un ordre, tu dois l’exécuter.

-Bien, maître.

Madame ouvrit les lèvres, puis elle engouffra le pénis de l’intrus dans sa bouche. Il lui sembla incroyablement large. Bien plus gros que celui de son mari.

-Allez, montre-moi ce que tu sais faire, susurra-t-il 

-Bien maître.

Elle se mit à le sucer, lentement, très lentement, afin de faire durer son plaisir. Attachée au lit, le cul offert au vice de cet homme et son sexe dans sa bouche, elle se sentait souillée et humiliée…

Ce qui décuplait encore plus son plaisir.

Madame sentait sa queue grossir dans sa bouche au fur et à mesure qu’elle le suçait. Elle aimait faire glisser sa langue sur son gland et l’embrasser avec gourmandise. Elle se prit même à souhaiter qu’il s’agisse d’un autre homme que son mari.

-Tu suces très bien, commenta-t-il tout en haletant. Si ton mari savait que tu suces d’autres hommes que lui, je ne crois pas qu’il serait très content 

-C’est vrai, maître. Il serait très en colère.

-Tu aimes ma queue 

-Votre queue est délicieuse.

-Tu veux la sentir au fond de ta chatte?

-J’adorerais ça, maître.

Lentement, l’intrus retira son pénis de sa bouche, puis il se posta directement derrière elle et saisit ses fesses. Le simple fait de sentir ses gants en cuir prendre son cul de la sorte mena Madame au bord de l’orgasme.

-J’ai envie que vous me baisiez, maître, souffla-t-elle.

-Je vais m’occuper de ton beau petit cul. Ne t’en fais pas 

Elle sentit son corps chaud s’allonger sur elle. Il était toujours habillé, tandis qu’elle était nue. Et puis finalement, l’inconnu prit le temps d’enfiler un préservatif puis il plaça la masse chaude de sa queue énorme contre son jardin secret et s’enfonça délicieusement en elle, par derrière 

Sa virilité était véritablement massive, mais Madame mouillait tellement qu’il entra en elle comme dans du beurre.

Elle gémit de plus belle.

-Je te fais mal? demanda-t-il.

-Non… C’est juste que… votre queue est bien plus grosse que celle de mon mari… J’adore ça… 

L’homme éclata de rire. 

C’était vrai: la barre de fer qui s’enfonçait en elle lui semblait bien plus imposant que celui de son mari. En réalisant cela, Madame se dit qu’elle aurait dû se méfier, lui demander de la détacher et de rallumer la lumière pour qu’elle voit enfin son visage… Pour être rassurée… 

Mais elle n’en fit rien. Les gants de cuir de l’intrus et son sexe dur comme la pierre lui donnaient trop de plaisir. Elle aimait le côté interdit et dangereux de cette situation 

-Montre-moi ce que tu sais faire, ordonna-t-il. Montre-moi comment tu baises 

Toujours allongée, Madame se mit à onduler des hanches, baisant ainsi sa queue comme une bonne fille qu’elle était.

-Oui, comme ça, fit-il 

-Vous aimez ma chatte, maître 

-C’est la meilleure que j’ai jamais connue 

Madame continua sa petite danse, enfonçant ainsi plus profondément le sexe de l’homme dans son intimité chaude et humide. Ce sexe la remplissait comme elle n’avait jamais été remplie et lui procurait un plaisir foudroyant. L’homme qu’elle ne pouvait voir l’utilisait comme bon lui semblait; elle était sa chose, son jouet.

Il la massait tout en la baisant. Il faisait glisser ses mains gantées sur ses fesses, son dos et sa nuque, ce qui la faisait frissonner de volupté. On aurait dit qu’il avait fait ça toute sa vie. Et puis soudain, l’homme agrippa ses longs cheveux pour tirer doucement sa tête en arrière afin de l’embrasser. Il enroula sa langue autour de la sienne, comme s’il faisait l’amour à sa bouche.

-Maintenant, je vais te faire jouir, lui chuchota-t-il à l’oreille 

Toujours allongé sur le dos de Madame, l’intrus serra un peu plus ses mains gantées autour de ses fesses et accéléra son va et vient dans son vagin tout en continuant à l’embrasser.

Soumission – Fessée – BDSM: Il la baisait avec force maintenant, l’utilisant comme son esclave sexuelle. A chaque coup de rein, Madame sentait toute l’étendue de son désir sauvage. Elle devinait à quel point son corps de femme l’excitait, à quel point il avait besoin de jouir dans son intimité.

Soudain, elle poussa un hurlement déchirant. A l’instant même où l’inconnu jouissait en elle, Madame fut submergée par un orgasme prodigieux. Son vagin se contracta autour de la queue de l’homme inconnu, et elle fut prise de spasmes incontrôlables.

L’intrus l’avait fait grimpéerau rideau. Elle avait l’impression de vivre un rêve, et elle ne voulait pas se réveiller. Elle se fichait de savoir si l’homme était son mari ou pas. Elle se fichait de savoir ce qu’il allait faire d’elle. Tout ce qui comptait à cette seconde précise, c’était cet orgasme incomparable.

Fourbue, elle retomba sur le ventre tandis que l’homme déposait un tendre baiser sur son front.

-C’était délicieux, dit-il. A bientôt, peut-être.

Il s’éclipsa rapidement, descendant promptement les escaliers, la laissant là, allongée sur le ventre, ivre de bonheur. Elle l’entendit ouvrir la porte d’entrée, puis la refermer.

Cinq minutes plus tard, et alors que Madame était toujours allongée dans le noir, son mari entra dans la chambre.

-Bonjour ma chérie, dit son mari. J’espère que tu as aimé mon cadeau, joyeux anniversaire.

Madame ne peut s’empêcher de frissonner. Et puis elle resta silencieuse durant un instant.

-Oui beaucoup

Ils firent alors l’amour comme des bêtes toute la nuit, tellement excitées de l’expérience érotique qu’ils venaient de vivre avec un escort boy gentleman inconnu pour femmes exigeantes ou couples

Soumission – Fessée – BDSM: Si cette histoire vous a plu et que vous aimeriez la vivre, contactez moi au plus vite. Ecrivez moi comment vous voulez vivre votre fantasme ou celui de votre couple.

Au plaisir de vous faire soumettre pour vous faire hurler de plaisir.

Jean

☎ +33755186013 SMS/WHATSAPP
@ man.jean@yahoo.fr
🌐 http://escortboy.org